Adaptation

L'adaptation (lat. Adapto - je m'adapte) est le processus d'adaptation du corps aux conditions environnementales changeantes. Le terme «adaptation» est né au 19e siècle dans un contexte biologique, mais au fil du temps, il s'est étendu à d'autres domaines de la connaissance. En psychologie, l'adaptation s'entend d'abord comme la fonction biologique du corps, qui consiste à restructurer les fonctions du corps, des organes et des cellules afin de maintenir l'homéostasie dans l'environnement renouvelé. Dans cette veine, ils parlent des processus d'équilibre homéostatique - un concept utilisé pour la psychologie de la Gestalt et la théorie du développement intellectuel du psychologue suisse Jean Piaget. Ainsi, Piaget considérait l'adaptation comme l'une des étapes les plus importantes du développement intellectuel de l'enfant. L'étude de l'adaptation dans un contexte biologique est importante pour résoudre les problèmes appliqués que posent la psychologie médicale, l'ergonomie et la psychophysiologie. De plus, en psychologie, il est d'usage de comprendre l'adaptation comme le processus psychologique d'adaptation des sens aux stimuli afin de protéger les récepteurs de la surcharge. Un autre niveau d'adaptation est social. L'adaptation sociale se caractérise par la capacité d'une personne à construire un modèle de son comportement en fonction des conditions qui se sont développées dans un environnement social donné. Ces dernières années, la psychologie extrême a reçu un statut particulier, qui étudie les processus d'adaptation qui se produisent dans des conditions différentes de celles dans lesquelles une personne est habituée à mettre en œuvre ses activités..

Adaptation du personnel

L'adaptation du personnel est le processus d'inclusion de nouveaux employés dans l'organisation, ce qui implique la familiarité avec les règles et règlements inscrits dans la culture d'entreprise, les méthodes d'activité professionnelle et l'inclusion de liens informels dans le système..

Le processus même d'adaptation du personnel a toujours certains intervalles de temps, qui agissent comme une mesure de son succès. Il suppose qu'une personne a la capacité de trouver rapidement sa «place» dans l'espace socio-psychologique de l'organisation, ce qui lui permet de s'engager de manière adéquate et efficace dans des activités organisationnelles conjointes. Un spécialiste qui a été «en retard» dans la phase d'adaptation et qui n'a pas pu établir de relations avec des collègues devient un paria dans le collectif de travail. L'impossibilité d'une inclusion adéquate dans les activités de l'organisation détermine le faible niveau de sa récompense morale et matérielle, le manque de reconnaissance sociale, etc..

L'adaptation du personnel est le processus d'intégration de nouveaux employés dans l'équipe, en les familiarisant avec les spécificités du travail.

Buts et objectifs de l'adaptation du personnel dans l'organisation

  1. Accélérer l'introduction des débutants.
  2. Réduction du roulement du personnel.
  3. Motivation des employés pour un travail efficace de haute qualité, un rendement maximal et une croissance de la productivité du travail.
  4. Cohésion de l'équipe.

Le service du personnel, chef de l'unité structurelle où travaille le nouvel employé, est responsable de l'organisation du système d'adaptation du personnel et de sa mise en œuvre..

Stades d'adaptation du personnel

Chaque entreprise a son propre programme d'adaptation du personnel. En règle générale, le processus d'adaptation du personnel comprend les étapes suivantes:

  1. Préparatoire.
    À ce stade, le nouveau venu est présenté aux salariés de l'entreprise, à l'organisation de son lieu de travail, à la nomination d'un curateur et à la documentation. Il peut également inclure la connaissance de l'histoire de l'entreprise, sa structure, sa mission, ses buts et objectifs, ses produits, ses normes, ses procédures, ses règles de culture d'entreprise.
  2. Formation.
    Cette étape comprend la préparation théorique du poste principal, la connaissance directe de leurs responsabilités fonctionnelles et de leurs exigences.
  3. Tâches pratiques.
    Un débutant se voit proposer de se joindre à un véritable workflow, d'abord en tant qu'observateur, puis indépendamment.
  4. Prendre une décision sur le dépassement de la période probatoire.
    À ce stade, les résultats du travail du nouvel employé sont résumés, ses forces et ses faiblesses, ses succès et ses échecs sont analysés et une décision est prise concernant son destin futur - il a passé avec succès la période probatoire et continue de travailler ou a échoué et quitte l'entreprise.

Méthodes d'adaptation du personnel

    • mentorat (aider un nouveau venu à se mettre à niveau, rejoindre une équipe, conseiller un employé plus expérimenté dans les premières étapes de son travail).
    • formations et séminaires (visant à développer certaines compétences du collaborateur: communication, maîtrise de l'oratoire, formation à la préparation de présentations, règles de comportement en situation de stress et développement de résistance à celles-ci, etc.)
    • conversation (conversation personnelle d'un nouvel employé avec un responsable RH, un superviseur immédiat, un spécialiste du service RH, au cours de laquelle les nouveaux arrivants reçoivent des réponses à leurs questions).
    • programme spécial (jeux de rôle, programmes spécialement conçus pour renforcer l'esprit d'équipe, team building).
    • excursion (visite de familiarisation des unités structurelles de l'organisation, de son territoire, connaissance de l'histoire de l'entreprise, de ses employés, de la culture d'entreprise).
    • questionnement (un nouvel employé est invité à remplir un questionnaire de retour d'expérience après la période d'adaptation et la période probatoire).
    • autres méthodes (certification, tests, formation, journée des débutants, événements d'entreprise, etc.)

Types d'adaptation du personnel

    Les types suivants d'adaptation du travail du personnel sont distingués:
    • adaptation professionnelle.
      Cela implique la maîtrise de sa spécialité par un nouvel employé, l'acquisition et le raffinement des compétences et aptitudes professionnelles nécessaires. L'adaptation professionnelle du personnel dépend de la capacité d'apprentissage du débutant, du niveau de formation de son lieu de travail et de la fourniture du matériel de travail nécessaire.
    • adaptation socio-psychologique.
      Ce type d'orientation professionnelle et d'adaptation du personnel implique une infusion dans une nouvelle équipe, une adaptation à la direction, aux collègues, aux normes établies et aux règles de comportement dans l'organisation.
    • adaptation organisationnelle.
      Basé sur la familiarisation du salarié avec la description de poste et la compréhension de la place de son poste dans la structure organisationnelle de l'entreprise et du rôle dans le processus de production.

L'utilisation de l'adaptation professionnelle et psychologique dans le complexe conduit à la réussite de la période probatoire d'un nouvel employé et économise les coûts de l'organisation pour la recherche, la formation et l'évaluation du personnel.

Qu'est-ce que l'adaptation - ses types, son objectif et ses domaines d'application (biologie, psychologie, adaptation du personnel)

Bonjour chers lecteurs du blog KtoNaNovenkogo.ru. Le terme adaptation est utilisé dans divers domaines (biologie, psychologie, sociologie, etc.).

Il est très multiforme et soulève donc un certain nombre de questions, dont la principale - de quoi s'agit-il?.

Aujourd'hui, nous parlerons de l'adaptation, de ses types, de la portée du terme et du sens de l'adaptation dans les processus de sélection naturelle.

L'adaptation est.

Si nous parlons en termes simples de ce qu'est l'adaptation, alors nous pouvons nous limiter à un seul mot - «adaptation». C'est ainsi que ce terme est traduit du latin..

Il s'agit de l'adaptation de l'homme, en tant qu'être vivant, aux conditions environnementales. Le processus d'adaptation commence dès la première minute de la vie d'un individu, lorsqu'il prend son premier souffle, et se termine au moment de la mort..

Les synonymes de «adaptation» sont les mots suivants: élaboration, adaptabilité, simplification, coadaptation, changement, acclimatation, hébergement, accoutumance.

Le phénomène d'adaptation vise à remplir sa tâche principale - maintenir l'homéostasie. Ce dernier, à son tour, est un processus permanent (sans arrêt) de régulation de l'équilibre dans le corps afin de survivre. Dans ce cas, par organisme, nous entendons l'unité du corps et de la psyché..

Par exemple, une personne s'habitue à vivre dans certaines conditions - personnes, climat, travail, etc. Lorsque ces conditions changent, il devra s'habituer à la nouveauté: pour reconstruire ses vieilles habitudes, acquérir de nouvelles qualités, des comportements, changer le mode de vie en général. Et tout cela pour se sentir bien sous tous ses aspects..

Un autre exemple d'adaptation: si vous voulez vous lever brusquement d'une position couchée, il est fort probable que votre tête tourne. Cela se produit parce que le sang se précipite vers les membres inférieurs: le flux sanguin vers le cœur diminue de volume, la pression baisse.

Pour supprimer les vertiges, le corps "rattrape" la pression par vasoconstriction, le cœur commence à battre plus vite afin d'adapter le corps à la nouvelle position du corps. Après quelques secondes, toutes les sensations désagréables disparaissent.

Adaptation en biologie et psychologie

Au départ, le phénomène de l'homéostasie n'était étudié que d'un point de vue biologique: les scientifiques ont étudié comment le corps maintient la constance de la vie interne.

L'adaptation en biologie est un processus visant à assurer la cohérence susmentionnée dans des conditions extérieures changeantes..

Par exemple, si vous avez l'habitude de vivre dans une région à basses températures, puis de déménager dans un pays au climat chaud, vous pouvez ressentir un certain inconfort (violation de l'homéostasie). Toutes les ressources physiologiques seront utilisées pour rétablir l'équilibre.

Après quelques jours, le corps réorganisera son activité dans les conditions existantes - il s'habituera au climat (l'acclimatation se produira) et votre santé s'améliorera (l'homéostasie sera rétablie).

Plus tard, Jean Piaget a transféré la théorie de l'adaptation de la biologie à la psychologie. De son point de vue, l'adaptation en psychologie est un processus qui comprend deux façons de réguler l'homéostasie mentale:

    assimilation - l'introduction de facteurs externes dans l'environnement interne. Par exemple, lorsque vous étudiez attentivement quelque chose et que vous le mettez en pratique, la connaissance est assimilée - elle est incluse dans votre sphère cognitive..

Ou un exemple d'assimilation dans le contexte de l'éducation - ce que les parents de leurs enfants enseignent est reporté et à l'avenir devient leurs attitudes; logement - un changement par un individu de ses propres cognitions pour une existence réussie dans l'environnement. Dans ce cas, une personne ne s'habitue pas à ce qui est, mais se change, reconstruit ce qui est déjà - développe de nouvelles façons de comportement et de réactions.

Par exemple, lorsqu'une femme devient mère, elle change nombre de ses habitudes..

Ainsi, l'adaptation psychologique est un rapport égal de deux vecteurs de l'activité intellectuelle humaine.

Types d'adaptation

Comme mentionné ci-dessus, l'adaptation est l'adaptation d'une personne à l'environnement.

La science moderne identifie 5 types de phénomènes considérés:

    Biologique - adaptation aux conditions externes en cours d'évolution (qu'est-ce que c'est?) En modifiant le métabolisme et les fonctions des organes. Par exemple, les premières personnes qui vivaient à l'état sauvage avaient un volume cérébral d'environ 550 cm carrés.

L'adaptation physiologique est la restructuration des fonctions organiques en fonction des changements de l'environnement. Un exemple est l'adaptation visuelle: si vous éteignez les lumières la nuit, les premières minutes vous ne verrez rien.

Ensuite, vos yeux s'habitueront à l'obscurité et vous commencerez à faire la distinction entre les meubles et les objets qui vous entourent. L'acclimatation, dont il a été question ci-dessus, peut également être attribuée à cela. Socio-psychologique - l'inclusion d'une personne dans la société (famille, classe, équipe, communauté, etc.). Dans le processus de comportement adaptatif, un individu s'adapte aux normes et règles sociales, adopte des valeurs et des principes moraux, se fond harmonieusement dans un nouvel espace.

Un exemple ici est la situation où un enfant est placé dans une école maternelle. Tout d'abord, la mère accompagne le bébé dans le groupe pendant quelques heures, puis le laisse seul avec les enfants pendant le même temps, puis le temps passé dans le jardin augmente..

Ainsi, petit à petit, l'enfant apprend à être dans une équipe sans mère, s'habitue aux règles établies. Adaptation professionnelle - adhésion personnelle à la profession (activité professionnelle), établissement de relations harmonieuses avec les activités et les collègues. Cependant, dans le processus d'adaptation, une crise d'adaptation peut survenir, associée à un décalage entre les attentes et la réalité..

Dans ce cas, une personne peut avoir besoin de l'aide d'un psychologue ou d'un mentor pour entrer plus confortablement dans l'environnement professionnel. Adaptation du personnel - connaissance des nouveaux employés avec les conditions, les normes, les règles et les tâches du travail, infusion dans l'équipe formée.

Il s'agit d'une étape importante qui doit être prise en compte par tous les employeurs: un nouveau salarié peut afficher des performances médiocres non pas par manque de connaissances, mais à cause du stress vécu en lien avec une nouvelle situation pour lui.

Capacités adaptatives

Il est important de noter que les gens peuvent avoir divers degrés d'adaptation sous n'importe laquelle de ses formes. Plus ce niveau est élevé, plus une personne se sent à l'aise dans la vie..

Elle fait facilement de nouvelles connaissances, elle se maîtrise rapidement dans une nouvelle équipe, dans un nouveau lieu, sans douleur et passe rapidement par des changements sur le plan personnel et professionnel..

Un faible niveau de capacité d'adaptation entraîne une souffrance mentale individuelle. Les natures particulièrement sensibles peuvent même tomber physiquement malades en raison de l'intolérance à la nouveauté..

Cependant, si la possibilité de changer la situation pour elle-même n'est pas prévue, au fil du temps, une personne s'adaptera à ce qu'elle a - elle trouvera un style de comportement optimal pour elle-même. C'est un développement naturel de l'événement.

Dans le cas où un individu ne peut pas s'adapter aux circonstances de la vie et y résiste de toutes les manières possibles pendant une longue période, il existe un risque de contracter une névrose (qu'est-ce que c'est?) - un trouble mental réversible.

Fait intéressant, les symptômes névrotiques représentent également l'adaptation, mais sous une forme pervertie. Dans ce cas, la personne sera aidée soit en changeant les circonstances stressantes, soit en les acceptant..

qu'est-ce que l'adaptation

Adaptation (latin adapto, j'adapte) - le processus d'adaptation est un processus dynamique grâce auquel les systèmes mobiles d'organismes vivants, malgré la variabilité des conditions, maintiennent la stabilité nécessaire à l'existence, au développement et à la procréation. C'est le mécanisme d'adaptation développé à la suite d'une évolution à long terme qui permet à un organisme d'exister dans des conditions environnementales en constante évolution..

L'adaptation mentale est considérée comme le résultat de l'activité d'un système autonome intégral au niveau du repos opérationnel, tout en mettant l'accent sur son organisation systémique. Mais avec cette considération, l'image reste incomplète. Il est nécessaire d'inclure le concept de besoin dans le libellé. La satisfaction maximale possible des besoins réels est donc un critère important pour l'efficacité du processus d'adaptation. Par conséquent, l'adaptation mentale peut être définie comme le processus d'établissement de la correspondance optimale entre la personnalité et l'environnement au cours de la mise en œuvre de l'activité humaine, processus permettant à l'individu de satisfaire les besoins réels et de réaliser les objectifs significatifs qui y sont associés, tout en garantissant le respect de l'activité humaine maximale, son comportement, exigences environnementales.

L'adaptation biologique est le processus d'adaptation d'un organisme aux conditions externes en cours d'évolution, y compris les composants morphophysiologiques et comportementaux. L'adaptation peut assurer la survie dans un habitat spécifique, la résistance aux effets des facteurs abiotiques et biologiques, ainsi que le succès en compétition avec d'autres espèces, populations et individus. Chaque espèce a sa propre capacité d'adaptation, limitée par la variabilité intraspécifique, les capacités de mutation, les caractéristiques de coadaptation des organes internes et d'autres caractéristiques spécifiques..

L'adaptation des êtres vivants aux conditions environnementales a été réalisée par les gens dans les temps anciens. Jusqu'au milieu du XIXe siècle, cela s'expliquait par l'opportunité originelle de la nature. Dans la théorie de l'évolution de Charles Darwin, une explication scientifique du processus d'adaptation basée sur la sélection naturelle a été proposée.

Les adaptations d'espèces au sein d'une même biocénose sont souvent étroitement liées les unes aux autres (l'un des exemples les plus frappants de coadaptation interspécifique est la liaison rigide de la structure des organes de certaines espèces de plantes à fleurs et d'insectes entre elles à des fins de pollinisation et d'alimentation). Si le processus d'adaptation d'une espèce quelconque n'est pas en équilibre, alors toute la biocénose peut évoluer (parfois avec des conséquences négatives) même dans des conditions environnementales stables..

Adaptation oculaire - l'adaptation de l'œil aux conditions d'éclairage changeantes. Les changements les plus étudiés de la sensibilité de l'œil humain lors du passage de la lumière vive à l'obscurité complète (adaptation dite à l'obscurité) et lors du passage de l'obscurité à la lumière (adaptation à la lumière). Si l'œil, qui était auparavant dans une lumière vive, est placé dans l'obscurité, alors sa sensibilité augmente rapidement au début, puis plus lentement..

Le processus d'adaptation à l'obscurité prend plusieurs heures, mais à la fin de la première heure, la sensibilité de l'œil augmente de 104 à 105 fois, de sorte que l'analyseur visuel est capable de distinguer les changements de luminosité d'une source de lumière très faible provoqués par des fluctuations statistiques du nombre de photons émis.

L'adaptation à la lumière est beaucoup plus rapide et prend 1 à 3 minutes à une luminosité moyenne. De tels changements de sensibilité ne sont observés que dans les yeux des humains et des animaux dont la rétine, comme chez les humains, contient des bâtonnets. L'adaptation à l'obscurité est également caractéristique des cônes: elle se termine plus rapidement et la sensibilité des cônes n'augmente que 10 à 100 fois.

adaptation

Adaptation

Science politique: dictionnaire de référence

le processus d'interaction d'un individu ou d'un groupe social avec l'environnement social, politique et économique; comprend l'assimilation des normes et des valeurs de l'environnement dans le processus de socialisation, ainsi que le changement, la transformation de l'environnement conformément aux nouvelles conditions et objectifs de l'activité.

Dictionnaire économique moderne. 1999

(de lat.adaptatio - adaptation)

adaptation du système économique et de ses sujets individuels, les travailleurs, aux conditions changeantes de l'environnement extérieur, production, travail, échange, vie. Par exemple, lors du passage d'une économie centralisée à une économie de marché, il est nécessaire d'adapter les entreprises et leurs salariés à un environnement de marché et aux relations de marché..

Dictionnaire des termes militaires

adaptation du corps humain aux effets des nouveaux stimuli nlp aux conditions changeantes de l'activité et de la vie en général. Les principaux types d'A. Comprennent les types biologiques, physiologiques, psychologiques et sociaux. Et, il a ses propres spécificités et se manifeste largement dans l'activité militaire..

Dictionnaire des termes linguistiques

(Adaptatio latine - ajustement, ajustement). Adaptation du texte pour les lecteurs insuffisamment préparés (par exemple, "faciliter" le texte d'une œuvre littéraire pour que les débutants apprennent des langues étrangères).

Les débuts de la science naturelle moderne. Thésaurus

(de Lat. adaptare - pour s'adapter, lat. tard. Adaptatio - adaptation) - adaptation des fonctions et de la structure de l'organisme aux conditions d'existence à la suite d'un complexe de caractéristiques morphophysiologiques, comportementales, démographiques et autres d'une espèce biologique. Le processus de développement des adaptations est également appelé adaptation. Il existe deux groupes d'adaptations: l'accommodation (par exemple, l'accommodation de l'œil pour voir clairement les objets à différentes distances) et l'adaptation évolutive (due à la sélection naturelle).

Dictionnaire explicatif anthropologique

(de Lat. adaptare pour s'adapter) - adaptation de la structure et des fonctions du corps aux conditions environnementales (processus et résultat de ce processus). Habituellement compris comme une adaptation héréditaire fixée, qui diffère de l'acclimatation. Le terme a de nombreuses significations selon le contexte (voir le sujet 9 pour plus de détails).

Adaptation fonctionnelle d'un organisme ou d'une population à l'environnement. L'adaptation est le résultat d'un changement évolutif (en particulier la sélection naturelle).

Dictionnaire terminologique pédagogique

(du latin adaptatio - adapter, ajuster; adaptio - adapter, ajuster)

En cours de scolarité, les élèves passent A. aux activités éducatives. Une tension particulière du corps est observée chez les élèves de première année, ainsi que dans la 5e année pendant la puberté (voir Poussée de croissance de la puberté), lorsque de nouvelles exigences socialement conditionnées provoquent une réaction stressante non spécifique du corps de l'enfant.

Les violations d'A. Sont considérées comme des conditions préalables au développement de divers types de conditions pathologiques. Certains enfants développent de mauvaises habitudes: sucer les doigts, les crayons, se ronger les ongles, etc. Pendant la période d'instabilité A., les enfants ont souvent un rhume, leur poids diminue, etc..

A. La charge académique des étudiants dépend de facteurs internes (endogènes) (âge, état de santé, qualités typologiques individuelles, développement physique, changements fonctionnels du corps liés à la puberté) et de facteurs externes (exogènes) (conditions de vie dans la famille, routine quotidienne correcte, nutrition, organisation de sessions de formation à l'école et à la maison, etc.). Au début de chaque année scolaire, il y a une inadaptation temporaire des étudiants, le stéréotype habituel du travail est rétabli après 3-6 semaines, et après les vacances - dans la semaine. Pendant les périodes d'inadaptation, les performances diminuent, la fatigue s'installe rapidement, un type défavorable de rythmes biologiques de la dynamique hebdomadaire et quotidienne des indicateurs de performance mentale prévaut et une faible précision de l'exécution des tâches est notée. Les écoliers qui présentent des signes d'inadaptation instable ou d'absence d'A. Sont à risque de développer des maladies neuropsychiques et somatiques et ont besoin d'une correction pédagogique, psychologique et médicale..

(Dictionnaire encyclopédique pédagogique Bim-Bad B.M. - M., 2002. S. 11-12)

la capacité du corps à s'adapter à diverses conditions environnementales. A. se base sur les réactions du corps visant à maintenir la constance de son environnement interne. A. assure un développement normal, des performances optimales et une espérance de vie maximale de l'organisme dans diverses conditions environnementales. Dans la pratique pédagogique, il est important de prendre en compte les particularités du processus A. de l'enfant aux conditions changeantes de sa vie et de ses activités lors de son entrée dans un établissement d'enseignement public (jardin d'enfants, école), lors de son entrée dans une nouvelle équipe.

(Glossaire de l'éducation moderne. Sous la direction de V.I. Astakhova et A.L.Sidorenko. - Kharkov, 1998. P. 9)

un processus multicomposant qui assure le développement du sujet et comprend trois caractéristiques pertinentes:

d'abord, le processus d'adaptation du sujet au nouvel environnement,

deuxièmement, la relation d'équilibre entre le sujet et l'environnement,

troisièmement, le résultat du processus adaptatif.

(Chernik B.P. Participation effective à des expositions éducatives. - Novosibirsk, 2001. P. 126)

le processus et le résultat du fait que l'individu devient un être social.

(Pédagogie. Manuel. Sous la direction de L.P. Krivshenko. - M., 2005. S. 414)

adaptation de la personnalité aux changements du processus éducatif.

(Gorlushkina N.N. Logiciel pédagogique. - SPb., 2002. P. 135)

Voir aussi Adaptation des enseignants, Adaptation scolaire

Dictionnaire des termes sociolinguistiques

Adaptation d'un porteur (collectif de porteurs) de culture ethnique et de langue ethnique aux conditions d'un environnement social, ethnique, culturel et linguistique différent, généralement lors du changement de lieu de résidence. Il en résulte le développement du bilinguisme individuel et (ou) collectif, un changement de langue, un changement ou la formation d'une double conscience culturelle et linguistique, l'acquisition de nouvelles compétences comportementales, dont la parole. Correspondant faire la distinction entre l'adaptation linguistique, sociale, culturelle (la même chose que l'acculturation), selon lequel des aspects du changement de conscience et de comportement de l'individu (collectif) est mis l'accent sémantique. Par exemple, adaptation des émigrants russes aux conditions d'un nouveau pays de résidence.

Voir aussi: Acculturation, Assimilation, Inculturation, Naturalisation, Changement de langue

Dictionnaire des antonymes de la langue russe

Dictionnaire des termes économiques

(de lat.adaptatio - adaptation)

adaptation du système économique et de ses sujets individuels, des travailleurs aux conditions changeantes de l'environnement extérieur, de la production, du travail, de l'échange, de la vie. Par exemple, lors du passage d'une économie centralisée à une économie de marché, il est nécessaire d'adapter les entreprises et leurs salariés à un environnement de marché et aux relations de marché..

Dictionnaire naval

l'adaptabilité de l'organisme, de la personnalité aux effets de nouveaux stimuli ou aux changements de conditions d'activité et de vie en général. Le concept d'adaptation s'étend aux systèmes de contrôle automatique techniques complexes..

Glossaire des termes et définitions environnementaux

adaptation de l'organisme à certaines conditions environnementales en raison d'un complexe de caractéristiques - morphologiques, physiologiques, comportementales. À la suite d'A., Des groupes écologiques d'organismes se forment: hydrophytes hygrophiles et xérophytes «coléoptères secs»; plantes résistantes à l'ombre et nécessitant un plein soleil pour un développement normal; les animaux qui vivent dans les forêts ou les marécages sont nocturnes ou diurnes. A. explique la composition différente du biote des écosystèmes dans différentes conditions écologiques. A. est le plus important pour l'expérience de conditions défavorables. Ainsi, les animaux ont trois directions principales de A: échapper à des conditions défavorables (migration des oiseaux, migration nomade des cerfs et autres ongulés à la recherche de nourriture, s'enfouissant dans le sable, le sol ou la neige, etc.); transition vers un état d'animation suspendue - une forte diminution de l'activité des processus vitaux (stades de dormance chez les invertébrés, arrêt de l'activité des reptiles à basses températures, hibernation des mammifères, etc.); le développement des adaptations à la vie dans des conditions défavorables (poils et graisses sous-cutanées chez les animaux, utilisation économique de l'eau chez les animaux des déserts, etc.). Les plantes mènent un mode de vie attaché et donc seules deux options pour A leur sont possibles: une diminution de l'intensité des processus vitaux en périodes défavorables (chute des feuilles, hivernage au stade des organes enfouis dans le sol - bulbes, rhizomes, tubercules, ainsi que graines et spores) ou une augmentation de la résistance aux facteurs indésirables (voir Patient, Explent). Chez les organismes, A. se développe sous l'influence de facteurs biotiques (voir [ref] Relation «prédateur - proie» [/ ref], [ref] Relation «parasite - hôte» [/ ref]). À la suite de A., les relations positives des organismes sont considérées - mutualisme et commensalisme (voir aussi coadaptation). A. dans différents groupes d'organismes sont produits à des rythmes différents. A. survient le plus rapidement chez les insectes, qui en 10 à 20 générations peuvent s'adapter à l'action d'un nouvel insecticide, ce qui explique l'échec du contrôle chimique de la densité de population d'insectes ravageurs. À l'heure actuelle, le principe d'une approche adaptative est largement utilisé dans la sélection végétale et animale, dans laquelle A. des organismes augmente à des conditions environnementales défavorables..

Dictionnaire agricole explicatif

adaptabilité des races et variétés aux conditions du sol et du climat.

Glossaire des termes suicidaires

un état de correspondance dynamique, équilibre entre un système vivant (l'homme) et l'environnement extérieur. La capacité d'un organisme vivant à s'adapter aux changements de l'environnement, aux conditions d'existence externes (internes) en préservant et en maintenant l'homéostasie physique. L'adaptation est le principal mode de vie et de survie d'un organisme (espèce).

Pour une personne, une forme spécifique d'adaptation est l'adaptation socio-psychologique, qui assure son développement personnel par une interaction dirigée et active avec des conditions naturelles et sociales d'existence..

Glossaire EMERCOM

adaptation de la structure et des fonctions du corps, de ses organes et cellules aux conditions environnementales. C'est un processus unique qui implique les mécanismes de tous les niveaux structurels: du moléculaire au mental et social. Il existe différents types de réponses adaptatives - cellulaires, tissulaires, un organe individuel, un système d'organe séparé, un organisme entier, psychologiques, comportementales, sociales. Le rôle décisif dans l'optimisation du processus A. est joué par l'état mental et les qualités morales et volitives d'une personne. L'une des principales places appartient aux mécanismes neuropsychiques. A. non seulement dans les étapes initiales du processus d'adaptation, mais aussi dans l'adaptation sociale d'une personne à des conditions de vie changeantes, y compris à la suite d'une situation d'urgence. Ils sont un élément nécessaire de l'adaptation générale d'une personne, déterminent non seulement son comportement, sa stabilité mentale, mais aussi la formation d'un microcollectif, les relations entre les personnes, la performance optimale des fonctions sociales.

Dictionnaire philosophique (Comte-Sponville)

Changer ce qui est changeant face à ce qui ne peut pas être changé. Par exemple, enseigne Descartes, il est plus facile de changer vos désirs que l'ordre mondial existant. Un marxiste intelligent dirait qu'il est plus facile de changer la société que la nature humaine.

C'est pourquoi la vie est une adaptation à la loi de la réalité, qui dit: changement ou mort.

Encyclopédie "Biologie"

adaptation d'un organisme, d'une population ou d'une espèce biologique aux conditions environnementales. Comprend les changements morphologiques, physiologiques, comportementaux et autres (ou leur combinaison) qui assurent la survie dans ces conditions. Les adaptations sont divisées en réversibles et irréversibles. Les premiers sont plus éphémères et n'affectent pas le processus de sélection naturelle (par exemple, une augmentation temporaire de l'intensité de la contraction du cœur d'une personne ou d'un animal pendant la course, le flétrissement d'une feuille par manque d'humidité et son retour à son état antérieur lorsqu'elle en est saturée). Ces derniers, héréditaires, fixés par sélection naturelle, deviennent une espèce ou une caractéristique de la population (par exemple, un tronc de saïga, filtrant la poussière lors d'une course rapide, une feuille de cactus modifiée - une épine, qui réduit la transpiration en conditions désertiques). Les adaptations héréditaires comprennent également divers types de coloration - protectrice, avertissement, etc..

Dictionnaire de traduction explicatif

1. Réception pour créer des correspondances en modifiant la situation décrite afin d'obtenir le même effet sur le récepteur.

2. L'adaptation est généralement comprise comme une variété de traitement de texte: simplification de son contenu et de sa forme, ainsi que réduction du texte afin de l'adapter à la perception par des lecteurs qui ne sont pas prêts à le connaître sous sa forme originale.

3. Adaptation du texte pour les lecteurs insuffisamment formés. Par exemple, "faciliter" le texte d'une œuvre littéraire et artistique pour que les débutants apprennent des langues étrangères.

Termes et concepts linguistiques. Syntaxe: Référence du dictionnaire

(lat.: adaptatio - adaptation

) Maîtrise, adaptation d'un mot de langue étrangère au système d'une nouvelle langue pour celui-ci.

1) sémantique;

2) graphique;

3) phonétique;

4) orthoépique;

5) l'orthographe;

6) formation de mots;

7) grammatical, etc..

Thésaurus du vocabulaire des affaires russe

Syn: adaptatif, addictif

Dictionnaire encyclopédique

(de Lat. médiévale adaptatio - adaptation), en biologie - un ensemble de caractéristiques morphophysiologiques, comportementales, démographiques et autres d'une espèce biologique, offrant la possibilité d'un mode de vie spécifique des individus dans certaines conditions environnementales. Le processus même d'adaptation est appelé adaptation. En physiologie et en médecine, il fait également référence au processus de dépendance.

Dictionnaire Ozhegov

ADAPTATION, et bien.

1. Adaptation du corps aux conditions extérieures changeantes.

2. Simplification du texte pour les lecteurs moins préparés.

| adj. adaptatif, oh, oh (à 1 valeur) et adaptatif, oh, oh. Système de contrôle automatique adaptatif (re: auto-adaptatif; spécial). Capacités adaptatives du corps.

Qu'est-ce que l'adaptation?

L'adaptation est le processus d'adaptation d'un individu à des conditions environnementales changeantes. Ce phénomène est généralement considéré sous ses aspects biologiques, physiologiques, sociaux et psychologiques. L'adaptation du personnel joue un rôle particulier dans la société moderne, car une personne passe énormément de temps au travail.

Adaptation biologique

Au cours du développement évolutif, l'homme a été forcé de s'adapter à l'environnement. C'est grâce à cette capacité qu'une personne a pu survivre dans diverses conditions défavorables et a acquis une résistance à certains facteurs environnementaux..

Le processus d'adaptation offre également la possibilité de rivaliser avec d'autres espèces. Au fil du temps, une personne a cessé de s'adapter et de changer activement. Il est allé dans l'autre sens, c'est-à-dire qu'il a choisi d'optimiser les conditions environnementales pour ses besoins..

Variétés

L'adaptation est divisée en réversible (adaptation) et irréversible (adaptation évolutive). L'hébergement est souvent observé chez les animaux avec un changement brutal de climat ou de conditions de vie. Les irréversibles se forment assez lentement, mais sont plus stables..

Toutes les variétés d'adaptations évolutives peuvent être commandées:

  • Les adaptations morphologiques se manifestent par un changement de forme, de couleur du corps de l'animal ou par un certain comportement adaptatif;
  • Les mécanismes adaptatifs physiologiques consistent à modéliser le métabolisme lui-même;
  • Les adaptations biochimiques peuvent être observées dans les changements des réactions enzymatiques et des processus biochimiques dans les cellules;
  • Les mécanismes adaptatifs étiologiques se manifestent par des changements de comportement ou le développement de nouvelles réactions comportementales.

En psychologie

La création d'une personnalité à part entière n'est pas possible sans interaction avec la société. Une personne doit apprendre à coexister harmonieusement avec les gens qui l'entourent, observer certaines lois et traditions adoptées dans la société moderne.

L'adaptation sociale implique la capacité d'une personne à analyser la situation actuelle et, sur la base de celle-ci, à construire sa propre ligne de comportement. Il est nécessaire d'envisager les processus d'adaptation dans trois niches distinctes.

NiveauInteraction
MacromediaAdaptation sociale de l'individu dans la société
MicroenvironnementInteraction entre un individu et un groupe social spécifique
Adaptation intrapersonnelleIls parlent d'elle dans le cas où il faut caractériser la croissance intérieure harmonieuse de la personnalité, son désir de se développer spirituellement.

L'adaptation sociale de l'individu peut également être appelée le processus de socialisation, c'est-à-dire de renforcement de la société. Il s'agit d'un indicateur intégratif qui caractérise la performance par un individu de certaines fonctions et tâches sociales. L'efficacité de ce processus peut être déterminée par les caractéristiques suivantes:

  • perception adéquate de la réalité environnante et de soi;
  • un système construit de relations au sein de la société;
  • la capacité de changer de comportement en fonction de la situation.

Adaptation du travail

L'adaptation du personnel dans le collectif de travail joue un rôle assez important. Il s'agit de familiariser le salarié non seulement avec le code du travail et ses devoirs, mais aussi avec l'ambiance sur le lieu de travail. En fonction de la rapidité à s'habituer à un nouveau lieu de travail, on peut évaluer non seulement les compétences professionnelles, mais aussi les caractéristiques psychologiques du salarié.

L'adaptation du personnel est différente et dépend du désir du nouvel employé de «rejoindre» l'équipe. Il existe les types suivants:

  • L'adaptation sociale, au cours de laquelle un nouveau collaborateur rejoint l'équipe et accepte les règles et les systèmes de valeurs qui y sont établis;
  • Adaptation de la production - processus d'adaptation d'une personne à de nouvelles conditions de travail pour elle;
  • Au cours de l'adaptation professionnelle, le salarié acquiert de nouvelles compétences, connaissances, maîtrise de nouvelles compétences;
  • L'adaptation psychophysiologique implique de s'habituer à de nouveaux stress mental et horaire de travail;
  • S'habituer à de nouveaux types de gestion et à l'employeur s'appelle adaptation organisationnelle..

L'adaptation du personnel en tant que processus d'assimilation se déroule en plusieurs étapes. Tout d'abord, l'employé apprend à connaître l'équipe, apprend les objectifs et les tâches qui lui sont assignés, «regarde de près» le microclimat de l'équipe. Le choix final est fait pendant cette période d'essai. La période d'essai, offerte par de nombreux employeurs, est également nécessaire pour l'employé lui-même..

L'adaptation finale du personnel peut prendre un temps assez long: jusqu'à un an. Cette période peut être réduite si le reste de l'équipe et le boss lui-même y contribuent..

Pendant la période d'assimilation définitive, le salarié s'acquitte déjà pleinement de ses tâches et prend fermement sa place dans la cellule sociale.

Assimilation à l'école

L'adaptation sociale des écoliers ne mérite pas moins d'attention. Pour les élèves de première année, venir à l'école et commencer une nouvelle étape importante de leur vie peut être assez douloureux..

La durée de la période d'habituation est différente pour chaque enfant. Cela varie en fonction des caractéristiques individuelles du personnage, de la capacité de s'entendre avec les autres, de l'environnement familial et d'autres facteurs. Les parents doivent accorder une attention particulière à l'enfant et lui fournir tout le soutien nécessaire..

L'adaptation sociale à l'école est réussie si l'enfant est satisfait du processus éducatif et prend volontiers ses devoirs. Souvent, cela n'est pas entravé par les capacités mentales du bébé ou par la charge exorbitante, mais par des relations insuffisamment chaleureuses dans l'équipe. Il est nécessaire d'établir la bonne relation avec le premier enseignant et ses camarades de classe.

L'activité de l'enfant témoigne également du succès du processus. Il est important de prêter attention non seulement à ses évaluations, mais aussi à son humeur et à son activité générale. Souvent, les enfants pour qui l'atmosphère de la classe ne convient pas, se plaignent de leur état de santé, de leurs maux de tête et tentent de simuler une élévation de température. C'est un signal important et ne doit pas être négligé..

ADAPTATION

ADAPTATION (adaptation latine tardive - adaptation) - adaptation d'un organisme vivant à des conditions d'existence en constante évolution dans l'environnement extérieur, développé dans le processus de développement évolutif. Sans adaptation, il serait impossible de maintenir une vie normale et de s'adapter à divers facteurs environnementaux: climat et température (voir Acclimatation), hypoxie (voir Adaptation à l'altitude), apesanteur (voir), effet des agents infectieux sur l'organisme (voir Immunité) ) etc. L'adaptation est d'une grande importance vitale pour l'organisme humain et animal, permettant non seulement de supporter des changements importants et brusques de l'environnement, mais aussi de reconstruire activement leurs fonctions physiologiques et leur comportement en fonction de ces changements, parfois même avant eux..

Grâce à l'adaptation, la constance de l'environnement interne du corps est maintenue (voir Homéostasie), des constantes sanguines telles que l'équilibre acido-basique, la pression osmotique et autres.

Dans des conditions d'exposition excessive ou prolongée à des facteurs défavorables pour le corps, des écarts importants des constantes en dehors des limites admissibles peuvent se produire, ce qui conduit à une perturbation du cours normal des fonctions physiologiques et au développement d'un processus pathologique.

En plus de maintenir les constantes de l'environnement interne à l'aide de l'adaptation, une restructuration de diverses fonctions du corps est effectuée, assurant son adaptation aux stress physiques, émotionnels et autres..

L'adaptation peut conduire à un changement de forme de comportement, ce qui est particulièrement évident dans l'exemple des animaux hibernant dans des conditions d'existence défavorables..

Dans les processus d'adaptation d'organismes très développés, en plus du système nerveux central, les systèmes sympatho-surrénalien et hypothalamo-hypophysaire jouent un rôle important..

Lorsque des conditions pathologiques surviennent, l'adaptation joue un rôle essentiel dans le développement de divers changements compensatoires dans le corps, des mécanismes de défense qui contrecarrent la maladie.

Contrairement à l'adaptation au sens large, le terme «adaptation» est utilisé pour désigner le processus de modification du niveau de sensibilité d'un analyseur particulier (voir) sous l'influence d'une stimulation adéquate - la soi-disant adaptation physiologique (voir. Adaptation visuelle, Adaptation auditive). Dans ce cas, l'adaptation est une somme complexe de processus se produisant à la fois dans les récepteurs (voir) et dans les structures neurales centrales. L'adaptation peut être exprimée par une diminution ou une augmentation de la sensibilité. Cette dernière est parfois appelée sensibilisation. Ainsi, la sensibilité de l'œil à la lumière dans l'obscurité augmente, et lorsqu'il est exposé à la lumière, elle diminue.

Adaptation physiologique

L'un des types d'adaptation physiologique est l'adaptation des récepteurs, qui se traduit par une diminution de la fréquence des impulsions dans la fibre afférente sortante, malgré l'action constante du stimulus. Le temps pendant lequel une telle diminution de la fréquence des impulsions, ou du taux d'adaptation se produit, est différent pour différents récepteurs et pour la même classe de récepteurs situés dans des organes aux fonctions différentes (paroi aortique, paroi de la vessie.

Les récepteurs du fuseau musculaire s'adaptent en quelques minutes, les récepteurs tactiles de la peau en quelques secondes, les corpuscules de Pacini, situés dans le mésentère, en quelques millisecondes. Les barorécepteurs du sinus carotidien et de l'arc aortique s'adaptent également à une irritation constante. Avec des irritations périodiques, ils signalent une modification de la pression artérielle, condition nécessaire à sa constance..

Le mécanisme d'adaptation des récepteurs est complexe. La base de l'activité du récepteur étant le potentiel générateur, qui irrite les terminaisons nerveuses et provoque une décharge d'impulsions, l'adaptation des récepteurs dépend de l'accommodation des terminaisons nerveuses à l'action constante du potentiel.

Depuis les travaux de Nernst (1908), on sait qu'avec une irritation prolongée avec un courant électrique de magnitude constante ou avec une lente augmentation du seuil d'irritation, qui se produit, comme cela a été prouvé dans la croûte, le temps, en raison de changements dans la perméabilité ionique de la membrane.

La capacité accommodative des terminaisons nerveuses détermine la vitesse d'adaptation (voir. Hébergement). Les fibres sensorielles ont moins d'accommodation que les fibres motrices. À leur tour, les fibres sensorielles innervant les récepteurs d'étirement s'adaptant lentement (fuseaux musculaires ou récepteurs laryngés) sont caractérisées par des propriétés accommodatives minimales.

L'adaptation des récepteurs dépend non seulement de l'accommodation, mais aussi des processus primaires de réception, par exemple. état du pigment photosensible. De plus, l'adaptation des récepteurs est constamment régulée par des influences efférentes du système nerveux central, qui leur parviennent via les fibres du système nerveux sympathique et des voies centrifuges spéciales..

L'état d'adaptation physiologique est jugé par le changement du seuil de sensibilité du système analyseur en fonction du changement de l'intensité du stimulus. L'étude de l'adaptation oculaire est appelée adaptométrie (voir Adaptation visuelle).

L'adaptation cellulaire est l'adaptation des cellules aux conditions environnementales visant la survie et la reproduction. Chez les animaux et les plantes supérieurs, l'adaptation se produit, en règle générale, au niveau de l'organisme entier; la participation des cellules à ce processus n'est que sa composante. Tout ce qui suit s'applique aux organismes les plus simples.

L'adaptation cellulaire est classiquement divisée en géno- et phénotypique. L'adaptation génotypique résulte de la sélection de cellules avec un génotype spécifique qui détermine l'endurance; L'adaptation phénotypique apparaît comme une réaction défensive à l'action d'un facteur dommageable. Dans ce dernier cas, l'intensité et le moment de l'exposition jouent un rôle important. Un impact important peut entraîner la mort cellulaire avant l'adaptation. Avec l'action d'un stimulus faible (force sous-seuil) ou avec une lente augmentation de celui-ci, le soi-disant. résistance croisée, c'est-à-dire que les cellules deviennent moins sensibles non seulement à ce stimulus, mais aussi à d'autres agents.

La résistance survenant sous l'influence d'un stimulus faible peut persister même après la fin de son action. Ceci est révélé après une utilisation répétée du même agent. Le taux de changement de la résistance cellulaire, ainsi que la durée de l'adaptation, varient considérablement. Le degré d'adaptation cellulaire - augmenter ou abaisser le seuil de sensibilité - fournit un niveau de fonction active (par exemple, la fonction du récepteur).

Les mécanismes sous-jacents à l'adaptation dépendent de la nature des cellules et de la nature du facteur dommageable. Dans certains cas, les cellules sont capables de changer la substance dommageable par liaison physico-chimique de l'agent ou en le convertissant chimiquement en une forme moins toxique. Les cellules bactériennes peuvent synthétiser des enzymes spéciales qui décomposent la substance toxique (induction de la pénicillinase dans la culture de staphylocoques résistants à la pénicilline). Une augmentation de la résistance d'une cellule à un irritant peut être due à une augmentation de la résistance des protéines cytoplasmiques elles-mêmes due à des changements dans la conformation des chaînes protéiques ou à la formation d'un complexe enzyme-substrat, ou à la synthèse de nouvelles protéines.

Mécanismes biophysiques d'adaptation

La biophysique considère la réponse adaptative d'une cellule ou d'un organisme multicellulaire du point de vue de leur organisation comme un système ouvert par rapport à l'environnement extérieur, échangeant ainsi librement énergie et matière avec ce dernier. Dans le même temps, l'équilibre dynamique des processus d'entrée et de sortie de matière et d'énergie fournit le niveau nécessaire d'un état stationnaire d'un système vivant, la constance de l'environnement interne et divers gradients à ses limites, qui déterminent le fonctionnement normal des cellules et de tout l'organisme dans ces conditions (voir Système biologique). Pour maintenir un état stationnaire, un système vivant utilise le principe de la rétroaction (voir), ou autostabilisation dynamique, qui permet à un système vivant de sélectionner automatiquement le mode de taux de réaction d'échange qui fournit l'adaptation optimale à l'environnement extérieur. Par exemple, avec une augmentation de l'activité fonctionnelle de la cellule (augmentation de la production de chaleur, production de travail osmotique ou mécanique, etc.), une carence en ATP se produit dans ses mitochondries et l'ADP et le phosphore s'accumulent, ce qui accélère le processus de biosynthèse de l'ATP dans la chaîne respiratoire..

La réaction adaptative d'un système vivant est une transition d'un niveau stationnaire de réactions métaboliques à un autre, mais comme le processus d'échange consiste en des chaînes de réactions avec des intermédiaires chimiques communs, une telle transition est généralement associée à des phénomènes extrêmes - une éclosion du processus observé ou son ralentissement temporaire (voir Syndrome d'adaptation ).

L'adaptation d'une cellule vivante est une conséquence physique et chimique. hétérogénéité de l'organisation de son cytoplasme. La séparation des substrats en interaction au moyen de membranes est un principe important de l'organisation d'un système vivant et se manifeste lors de la mise en œuvre de réactions protectrices et adaptatives du corps. Par exemple, les enzymes de lyse (protéases) dans une cellule intacte sont enfermées dans des lysosomes et ne peuvent pas digérer les protéines. Lorsqu'une cellule est endommagée et, en conséquence, ses lysosomes, leurs membranes éclatent, des enzymes sont libérées et digèrent la cellule, effectuant ainsi un processus important pour le corps - l'élimination des cellules endommagées.

Les rayons ultraviolets, agissant sur les membranes des cellules de la peau, libèrent l'enzyme tyrosinase, sous l'action de laquelle se forme le pigment mélanique, qui protège le corps de l'action brûlante des rayons du soleil.

Dans les biomembranes avec des chaînes strictement séquentielles d'enzymes "noyées" en eux (par exemple, la chaîne respiratoire des mitochondries, les chaînes redox d'oxydation libre dans les microsomes), une transformation "relais" des substrats dans une cellule vivante est fournie. De cette manière, une adaptation économique du corps à la nourriture est obtenue (synthèse induite d'enzymes qui ne sont nécessaires que dans ce cas), une adaptation aux toxines et aux médicaments (biotransformation dans les microsomes), etc..

Les capacités d'adaptation d'un système vivant sont limitées par le degré de fiabilité de l'organisation des biomembranes. Même une petite augmentation de la perméabilité ionique des membranes entraîne déjà la perte de leur capacité à accumuler de l'énergie.

Un rôle important dans la régulation de l'état des biomembranes est attribué aux antioxydants (voir), qui protègent les couches lipidiques des biomembranes de la destruction oxydative.

Adaptation en cybernétique

L'adaptation en cybernétique est un changement automatique (sans participation humaine) par un système cybernétique de la nature du fonctionnement (comportement) afin d'obtenir le meilleur résultat en cas de changement aléatoire et imprévu des caractéristiques de l'environnement. De tels systèmes sont appelés systèmes adaptatifs, ou systèmes d'ajustement ou de recherche automatique, auto-adaptatifs, auto-ajustables, auto-apprenants. Un organisme biologique correspond à un système cybernétique qui comprend un système de contrôle et un objet de contrôle. Cette analogie est largement utilisée dans la modélisation de diverses fonctions. Par exemple, la bionique (voir) étudie les mécanismes des processus biologiques afin de concevoir des dispositifs techniques sur leur base et de résoudre des problèmes d'ingénierie. Des tentatives sont faites pour expliquer les phénomènes biologiques en utilisant les concepts de la théorie du contrôle (cybernétique).

Les types les plus importants de systèmes adaptatifs sont les systèmes de recherche automatique d'une certaine valeur, les systèmes d'auto-apprentissage pour la reconnaissance de formes (voir), les systèmes qui génèrent automatiquement un modèle avec des paramètres inconnus et utilisent ce modèle pour le contrôle. Les systèmes de recherche automatique mettent en œuvre une recherche ordonnée ou aléatoire (par essais et erreurs) de tels paramètres d'un objet contrôlé, à laquelle un certain indicateur de la performance de l'objet atteint la valeur optimale.

Les systèmes de reconnaissance de formes imitent la capacité de nombreux animaux et humains à distinguer (reconnaître) des objets similaires et à les classer. Les méthodes de reconnaissance automatique sont mises en œuvre par des systèmes techniques capables d'apprendre et ensuite, sans l'aide d'un «enseignant» et de «invites», de classer automatiquement les objets. Ces méthodes sont utilisées dans de nombreuses branches de la science et de la technologie, y compris la médecine. C'est ainsi qu'un système de traitement de l'information adaptatif a été créé, qui permet de différencier le cancer de l'estomac de l'ulcère gastroduodénal.

Les systèmes adaptatifs destinés à déterminer les caractéristiques (identification) des objets de contrôle permettent de résoudre des problèmes de contrôle pour des systèmes complexes sous l'influence d'influences aléatoires et incontrôlées.


Bibliographie: Byzov A. L. Traitement des informations visuelles dans la rétine des vertébrés, Vestya. Académie des sciences de l'URSS, n ° 7, p. 55, 1969. Granite R. Etude électrophysiologique de la réception, trans. de l'anglais, p. zi, M., 1957, bibliographie; Lazarev L. IL Recherche sur l'adaptation, M. - L. 1947; Khodorov BI Le problème de l'excitabilité, L., 1969, bibliogr.; N crnst W. Zur Theorie des elektrischcn Rcizen. Pflugere Arch. ges. Physiol., Bd 122, S. 27b, 1908.

Cellulaire A. - Aleksandrov V. Ya. Changements adaptatifs de la résistance cellulaire, Guide de cytologie, sous le rhéa, A. S. Troshin, t. 2, p. 608, M. - L., 1966, bibliogr.; Dean A. et Hinshelvukh S. Mécanismes d'adaptation automatique dans les cellules bactériennes, le phénomène de l'adaptation, dans le livre; Régulation du métabolisme cellulaire, trans. de l'anglais, iodine ed. S. Ya, Kaplansky, p. 366, M., 1962; Clegg P. N. Clegg A. Hormones, cellules, organisme. Le rôle des hormones chez les mammifères, trans. de l'anglais, M., 1971; Sevag MG et de Courcy SD Processus biochimiques sous-tendant la résistance des micro-organismes aux médicaments et moyens biochimiques de prévenir cette résistance, dans le livre; Fonctionnel biochimie, cellulaire structures, éd. A.I. Oparina, p. 369, M., 1970, bibliographie; Yabrov A.A. À la question du mécanisme du stress cellulaire. Cytologie, vol. 11, n ° 2, p. 137, 1969, bibliographie.

Mécanismes biophysiques A. - Bauer E. S. Biologie théorique, p. 165, M. - L., 1935; P rigozhinI. Introduction à la thermodynamique des processus irréversibles, trans. de l'anglais, M., 1960, bibliogr.; Problems of Biochemical Adaptation, éd. A. A. Pokrovsky, M., 1966, bibliographie; Fondements physico-chimiques de l'autorégulation dans les cellules, éd. E. B. Burlakova et O. R. Collier * p. 7, etc., M., 1968.Bibliogr.

A. en cybernétique - Gubler E. In, Méthodes informatiques de reconnaissance des processus pathologiques, L., 1970, bibliogr.; Chadeesh VM Adaptive models in control systems, M., 1966, bibliogr.; Fitznev LN Gestion de la coordination des mouvements, M-, 1971, bibliographie; Tsypkin Ya. A. Adaptation et formation aux systèmes automatiques *, M., 1968, bibliogr.


A. I. Esakov; A. G. Butkovsky (cyb.) V. A. Veselovsky (biophyse) Yu. E. Ershikova (biol.)