Évaluation de la personnalité MMPI

Auteur: Maxim Velichko incl. 27 février 2012.

L'adaptation psychologique est actuellement un critère social important pour évaluer l'équilibre du fonctionnement personnel dans le système des relations professionnelles, sociales et interpersonnelles..

Adaptation psychologique

L'adaptation psychologique dépend de nombreuses variables: caractéristiques individuelles, défenses psychologiques et adaptation, un rôle important dans le processus d'adaptation psychologique est attribué aux exigences de l'environnement social.

La gravité de l'inadaptation d'un individu dépend des troubles du développement précoces et des caractéristiques de l'assimilation des expériences antérieures, de la présence d'événements stressants actuels.

Au niveau biologique, l'adaptation psychologique dépend de l'état du système nerveux et de sa capacité à réguler les processus d'inhibition et d'excitation. Le stress émotionnel prolongé, le manque de possibilité de repos et de récupération entraînent généralement un épuisement des ressources physiologiques de régulation et une diminution des propriétés adaptatives du système nerveux. Le tempérament, les instincts, les émotions, les capacités intellectuelles sont souvent appelés les fondements innés de l'adaptabilité.

Le tampon social occupe une place importante en matière d'adaptation psychologique. Le tampon social est constitué des ressources et des opportunités offertes par l'environnement social que l'individu utilise pour s'adapter. Les compétences en communication humaine ouvrent l'accès à des ressources sociales supplémentaires et augmentent considérablement le potentiel d'adaptation.

Un point important dans le processus d'adaptation psychologique est la capacité d'inclure et de changer les rôles sociaux. L'efficacité de l'adaptation dépend non seulement du nombre de rôles utilisés, mais aussi de la justification et de l'adéquation de leur choix. Par conséquent, l'un des critères de l'adaptation psychologique est la capacité d'une personne à évaluer de manière critique sa place dans un groupe social, ses capacités et capacités réelles..

En psychologie, le concept de «syndrome d'adaptation» est souvent utilisé. Au cours du syndrome, trois étapes sont distinguées: le stade d'anxiété, le stade de résistance, le stade de stabilisation de l'état ou d'épuisement..

L'adaptation psychologique est un concept qui sous-tend le concept de santé humaine, puisque la conclusion «trouble mental» ne se fonde pas sur l'opinion subjective d'un médecin, mais sur des signes objectifs de la faible capacité d'adaptation d'une personne. Les situations problématiques survenant dans le processus de socialisation deviennent un déclencheur pour démarrer des processus d'adaptation.

Le besoin de correction du comportement se pose en cas de tension dans les capacités adaptatives de l'individu. La présence de capacités compensatoires bien coordonnées permet à une personne d'être classée en bonne santé.

La socialisation est le processus de formation de types de personnalité socio-psychologiques spécifiques, le résultat d'un développement ontogénétique.

Une personnalité peut être socialisée, mais inadaptée. De plus, l'inadaptation d'une personne peut être le résultat d'un degré élevé de socialisation.

L'adaptation est une réaction systémique d'un organisme ou d'une personnalité aux conditions changeantes et aux exigences environnementales..

Nous entendons ici les réactions adaptatives, et non le maintien de l'équilibre, l'homéostasie, qui sont plus proches du comportement d'adaptation..

Le mécanisme d'adaptation a une structure spécifique qui comprend un certain nombre de niveaux.

L'adaptation psychophysiologique est un ensemble de réactions physiologiques du corps. Ce type d'adaptation ne peut pas être considéré séparément des composantes mentales et personnelles. L'adaptation psychologique est la capacité de maintenir l'intégrité et de répondre adéquatement à diverses situations environnementales. Le terme est obsolète, parfois utilisé en psychologie clinique.

Tous les niveaux d'adaptation sont impliqués simultanément et à des degrés divers dans le processus de réglementation.

La régulation (ajustement) est définie de deux manières (selon G.Eysenck):

  • comme un état dans lequel les besoins de l'individu et les exigences de l'environnement se heurtent;
  • comme processus par lequel un état d'équilibre est atteint.

Dans le processus d'adaptation psychologique, la personnalité et l'environnement changent activement, à la suite de quoi des relations d'adaptation s'établissent entre eux.

  • Adaptation alloplastique - réalisée par des changements dans le monde extérieur aux besoins existants de l'individu.
  • Adaptation autoplastique - réalisée par des changements dans la structure de la personnalité dans les conditions de l'environnement.

Distinguer l'adaptation générale et situationnelle; l'adaptation générale (et l'adaptabilité) est le résultat d'une série successive d'adaptations situationnelles.

L'adaptation sociale peut être décrite comme l'absence de conflit avec l'environnement.

L'adaptation socio-psychologique est le processus de résolution de situations problématiques par une personne, au cours duquel elle utilise les compétences de socialisation acquises aux étapes précédentes de son développement, ce qui lui permet d'interagir avec le groupe sans conflits internes ou externes, de mener des activités productives, de justifier les attentes du rôle et, avec tout cela., qui s'affirment, satisfont leurs besoins fondamentaux. La conformité sociale est la correction des troubles d'adaptation de l'environnement social de telle sorte que des formes de comportement inacceptables pour certaines situations deviennent acceptables pour d'autres. Principalement, la conformité sociale s'adresse aux enfants, ainsi qu'aux personnes souffrant de troubles neuropsychiatriques.

Dans le processus d'activation et d'utilisation des mécanismes adaptatifs psychologiques, l'état mental de l'individu change également. À la fin du processus d'adaptation, il présente des différences qualitatives par rapport à l'état de la psyché avant l'adaptation.

Les concepts psychanalytiques marquent l'adaptation comme un processus réalisé à l'aide de mécanismes de défense psychologique. Mais toutes les adaptations par le développement et le processus d'apprentissage ne sont pas conflictuelles, nécessitant l'inclusion de mécanismes de défense psychologique.

Le principe le plus important de la théorie de l'adaptation socio-psychologique est que les processus protecteurs d'adaptation dans la situation problématique actuelle ne se déroulent pas de manière isolée, mais sous la forme de complexes. Il existe trois types de complexes:

  1. Les complexes adaptatifs non protecteurs sont utilisés dans des situations de problème non frustrantes et visent à résoudre des conflits externes.
  2. Les complexes adaptatifs protecteurs sont une combinaison stable de mécanismes de défense et visent à résoudre les conflits internes.
  3. Les complexes mixtes sont constitués de mécanismes protecteurs et non protecteurs.

Il est nécessaire de faire la distinction entre la réussite dans la vie et l'adaptation personnelle. Il est faux de considérer chaque échec comme un signe de manque d’adaptation. Il ne faut pas oublier que tous les besoins humains ne contribuent pas à son bon fonctionnement et à son adaptation socio-psychologique..

Les instincts constituent le premier élément de la structure de la personnalité, fournissant l'adaptabilité. Le comportement instinctif d'un individu peut être caractérisé comme un comportement basé sur les besoins naturels du corps. Mais il y a des besoins et des besoins adaptatifs dans un environnement social donné qui conduisent à l'inadaptation. L'adaptabilité ou la mauvaise adaptation du besoin dépend des valeurs personnelles et de l'objet-but.

La mauvaise adaptation d'une personne se traduit par son incapacité à s'adapter à ses propres besoins et aspirations.

Une personne inadaptée n'est pas en mesure de répondre aux exigences de la société, de remplir son rôle social. Un signe de l'inadaptation émergente est l'expérience de la personnalité de longs conflits internes et externes. De plus, le déclencheur de l'inadaptation n'est pas la présence de conflits, mais le fait que la situation devient problématique.

Pour comprendre les caractéristiques du processus adaptatif, il faut connaître le niveau d'inadaptation, à partir duquel une personne commence son activité adaptative.

Deux types d'activité adaptative:

  • adaptation en transformant et en éliminant une situation problématique;
  • adaptation tout en maintenant la situation - adaptation.

Le comportement adaptatif est caractérisé par:

  • prise de décision réussie,
  • faire preuve d'initiative et une vision claire de votre avenir.

Les principaux signes d'une adaptation efficace sont:

  • dans le domaine de l'activité sociale - l'acquisition par un individu de connaissances, aptitudes et capacités, compétences et aptitudes;
  • dans le domaine des relations personnelles - l'établissement de liens intimes et émotionnellement riches avec la personne souhaitée.

Critères indiquant un processus adaptatif:

  • l'adéquation des mécanismes cognitifs du traitement de l'information;
  • indicateurs de maturité personnelle;
  • indicateurs de maturité sociale;
  • critère clinique (selon Bratus) - l'absence de psychopathologie cliniquement exprimée;
  • critère statistique: personnalité adaptée - la personnalité la plus souvent rencontrée dans la population;
  • le critère social est l'adaptation sociale.
Le potentiel d'adaptation est les ressources d'adaptation, le comportement d'adaptation et la capacité à développer des stratégies d'adaptation.

Les sanctions sociétales mettent en péril la capacité d'adaptation. Société des personnes:

  • supprime,
  • empiète sur,
  • fait des demandes,
  • est une source de conflit avec les autres.

Toutes les sanctions affectent une personne de manière stressante, provoquant un état d'activation. Si une personne ne peut pas faire face, la détresse survient.

L'état d'activation est l'équilibre: d'un côté se trouvent les mécanismes cognitifs de la pensée, et de l'autre, les frustrations vécues.

Une personne maintient la stabilité psychologique tant que la situation est en train de réfléchir dans sa tête. Si les mécanismes cognitifs échouent, des processus biochimiques sont déclenchés, une psychopathologie apparaît.

Ce processus ne se caractérise pas par un déroulement sans heurts, mais par des changements d'un tournant, une transition vers un état d'un niveau qualitativement nouveau.

Souvent, au lieu des concepts de «adaptation-inadaptation» en psychiatrie et en psychologie médicale, on peut trouver la gradation «compensation-décompensation». Les polarités proposent de considérer les troubles mentaux en relation avec leur impact sur les fonctions socio-psychologiques. Ils nous permettent d'évaluer le degré de gestion des troubles existants, ce qui nous permet de déterminer les tactiques d'influence psychiatrique et le choix des méthodes de rééducation et de prévention..

Compensation

L'adaptation et la compensation ne sont pas des concepts complètement identiques, la différence réside dans le fait que l'adaptation se produit pendant l'adaptation - «l'humilité», le développement d'une attitude positive envers les violations existantes. À son tour, avec compensation, la fonction mentale perdue est remplacée par une capacité plus acceptable pour un état donné du corps.

  1. A.A. Nalchadzhian Adaptation socio-psychologique de la personnalité - Maison d'édition de l'Académie des Sciences de la RSS d'Arménie. Erevan, 1988.
  2. Berezin F.B. Adaptation mentale et psychophysiologique d'une personne - L., 1988.
  3. Perret M., Bauman W. Psychologie clinique - Peter, 2007.

Adaptation en psychologie

L'essence du concept d '«adaptation»

L'adaptation humaine à certaines conditions ne peut se faire indépendamment de l'environnement extérieur, qui affecte une personne et détermine les conditions de mise en œuvre de ses activités. Très souvent, cet impact est négatif..

Le corps humain peut fonctionner dans des conditions très limitées. Par exemple, lorsque la température corporelle n'augmente que d'un degré, une personne commence à se sentir mal à l'aise. Avec une augmentation de 5 à 6 degrés, des processus irréversibles peuvent commencer. Le corps humain ne peut fonctionner normalement qu'avec de tels paramètres de l'environnement externe qui ont un petit intervalle de changements dans les caractéristiques.

Les facteurs qui déterminent la survie humaine, d'une part, sont associés à la capacité du corps à réguler les paramètres de l'environnement interne et, d'autre part, sont associés à la capacité d'une personne à refléter indirectement la réalité environnante. Cette capacité existe en raison du système nerveux et de la psyché, qui déterminent la possibilité de survie humaine en tant qu'espèce et assurent le processus de son adaptation..

Travaux finis sur un sujet similaire

  • Adaptation des cours en psychologie 480 roubles.
  • Adaptation abstraite en psychologie 260 roubles.
  • Test de travail Adaptation en psychologie 200 roubles.

L'adaptation du système «personne-environnement» aide à atteindre un fonctionnement et un équilibre optimaux de tous les systèmes corporels.

Le physiologiste français K. Bernard a été l'un des premiers à étudier le problème du fonctionnement d'un organisme vivant en tant que système intégral. Il a suggéré que la condition pour l'existence de tout organisme vivant est la possibilité de préservation permanente des paramètres favorables de l'environnement interne. Cela peut arriver parce que tous les systèmes et processus du corps sont en équilibre.

Le corps vit et agit tant que l'équilibre est maintenu et, selon K. Bernard, c'est une condition pour une vie libre. Cette idée de Bernard a ensuite été soutenue et développée par le physiologiste américain W. Cannon et appelée par lui homéostasie..

Le concept moderne d'adaptation est basé sur les travaux des scientifiques russes I.P. Pavlova, I.M. Sechenov, P.K. Anokhin et autres.De la variété des définitions du phénomène d'adaptation, nous pouvons en nommer plusieurs parmi les plus courantes. Le terme «adaptation» est défini comme suit:

Posez une question aux spécialistes et obtenez
réponse en 15 minutes!

  • L'adaptation est une propriété de l'organisme;
  • L'adaptation est le processus d'adaptation aux conditions environnementales changeantes. L'essence du processus est qu'en même temps, un équilibre est atteint entre l'environnement et l'organisme;
  • L'adaptation est le résultat de l'interaction dans le système «personne-environnement»;
  • L'adaptation est le but recherché par le corps.

Figure 1. Adaptation et ses types. Author24 - Échange en ligne d'articles d'étudiants

Adaptation physiologique

L'adaptation du corps aux changements des conditions environnementales repose sur un ensemble de réactions physiologiques qui contribuent à la préservation de la constance relative de son environnement interne - l'homéostasie.

L'adaptation physiologique augmente la résistance du corps au froid, à la chaleur, au manque d'oxygène, à la pression atmosphérique, etc. Pour comprendre le processus d'autorégulation du corps et son interaction avec l'environnement, l'étude de l'adaptation physiologique est d'une grande importance.

Ses recherches relatives aux vols spatiaux habités présentent un intérêt pratique. L'adaptation physiologique aux conditions extrêmes passe par plusieurs étapes:

  1. Phénomènes de décompensation, i.e. les dysfonctionnements prédominent au début.
  2. Adaptation incomplète. Le corps recherche activement des états stables qui correspondent aux nouvelles conditions environnementales.
  3. La phase d'adaptation relativement stable. Par exemple, adaptation physiologique à la taille. L'entraînement pour les conditions de haute altitude jouera ici un rôle important et aidera à supporter de grandes forces G..

Il est bien connu que les personnes formées réussissent beaucoup mieux dans de nouvelles conditions difficiles. La réactivité du corps dans l'adaptation physiologique est d'une grande importance - c'est son état fonctionnel initial - l'âge, la forme physique, les réponses du corps aux diverses influences en dépendront.

La plasticité du système nerveux permet au corps de rétablir le contact et l'équilibre dans des conditions modifiées. Les mécanismes qui révèlent en quelque sorte le processus d'adaptation physiologique permettent de comprendre les phénomènes d'adaptation de l'organisme au cours de l'évolution..

Adaptation mentale

Les mécanismes d'adaptation sont de nature mentale, par conséquent, l'adaptation mentale est un élément important d'une adaptation réussie d'une personne dans son ensemble..

Figure 2. Adaptation psychologique de la personnalité. Author24 - Échange en ligne d'articles d'étudiants

Activité mentale adaptée, selon le psychiatre russe Yu.A. Aleksandrovsky, est le facteur le plus important qui fournit à une personne un état de santé. On peut parler de «norme» lorsque le niveau d'adaptation mentale correspond au niveau requis pour la vie active.

L'adaptation mentale est une sorte de résultat de l'activité d'un système autonome et intégral. La totalité des composants individuels assure son activité, et leur interaction donne lieu à de nouvelles qualités intégratives. L'état d'adaptation mentale sera le résultat du fonctionnement de l'ensemble du système. Cela permet de résister de manière optimale non seulement aux facteurs naturels et sociaux, mais aussi de les influencer activement et délibérément..

Selon R.M. Baevsky, les processus d'adaptation maintiennent l'équilibre dans le corps, ainsi qu'entre le corps et l'environnement, et en tant que processus de contrôle, ils sont associés au choix d'une stratégie fonctionnelle qui garantit la réalisation de l'objectif principal.

En général, tout le système d'adaptation mentale est toujours prêt à remplir ses fonctions caractéristiques. Elle revient à l'état initial de repos opératoire après avoir réagi adéquatement au facteur environnemental qui l'a affectée..

L'adaptation psychologique est caractérisée par deux concepts - l'adaptabilité et la non-adaptabilité et s'exprime dans la coordination des objectifs et des résultats.

L'orientation adaptative possible d'une personne a différentes options:

  1. Option homéostatique. Le but d'un résultat adaptatif est d'atteindre l'équilibre;
  2. Option hédoniste. Le résultat adaptatif consiste à recevoir du plaisir, à éviter la souffrance;
  3. L'option pragmatique est l'utilisation pratique, le succès. L'adaptation mentale humaine diffère de tous les autres systèmes autonomes en présence de mécanismes d'autorégulation consciente.

Adaptation sociale

Le concept d'adaptation sociale est envisagé de deux manières:

  1. En tant que processus constant d'adaptation active de l'individu aux conditions de l'environnement social;
  2. À la suite d'une adaptation active.

La nature de l'adaptation sociale est continue et est associée au fait que des périodes de temps il y a un changement cardinal dans l'activité de l'individu et son environnement social.

Il existe deux types de processus d'adaptation:

  1. Type d'influence active sur l'environnement social.
  2. Type passif. Elle se caractérise par une acceptation conforme des objectifs et des valeurs du groupe..

L'acceptation d'un rôle social par un individu est un aspect important de l'adaptation sociale - c'est l'un des principaux mécanismes socio-psychologiques de socialisation d'un individu. L'efficacité de cette adaptation dépend de la manière dont l'individu se perçoit lui-même et ses relations sociales. Une image de soi sous-développée peut conduire à des troubles de l'adaptation sociale ou de son expression extrême - autisme.

Ainsi, la définition suivante de l'adaptation sociale peut être donnée: il s'agit de la réduction du comportement individuel et collectif à un système de normes et de valeurs prévalant dans une société donnée..

Sa mise en œuvre se déroule dans le processus de socialisation et à l'aide de mécanismes de contrôle social, qui comprennent des mesures de coercition sociale et étatique. En raison de l'accélération du rythme du changement social, l'importance de l'adaptation sociale augmente. Ces changements peuvent affecter des aspects de la vie sociale tels que la migration, les changements liés à l'âge, le développement industriel rapide, etc..

Les trois niveaux d'adaptation sont très étroitement liés les uns aux autres, ils affectent directement les uns les autres et déterminent la caractéristique intégrale du niveau général de fonctionnement de tous les systèmes du corps.

L'adaptation, d'une part, est une propriété de tout système d'autorégulation vivant qui assure sa résistance aux conditions environnementales, et d'autre part, cette formation dynamique est considérée comme un processus d'adaptation aux conditions environnementales..

Je n'ai pas trouvé la réponse
à ta question?

Écrivez juste avec ce que vous
de l'aide est nécessaire

Adaptation psychologique

inna zakassovskaya
Adaptation psychologique

Adaptation psychologique

Les concepts «d'adaptation psychologique» et «d'adaptation socio-psychologique» sont identifiés par certains auteurs, tandis que d'autres sont partagés. Parler séparément et simplement d '«adaptation sociale».La confusion est très facile à expliquer.: il est difficile de séparer le psychologique du social quand il s'agit de la collision du psychologique individuel avec le social. Nous examinerons où ces concepts sont identifiés.

Adaptation psychologique - adaptation d'une personne en tant que personne à l'existence dans la société d'autres personnes conformément aux exigences de cette société et aux besoins, motivations, intérêts personnels.

Les périodes où l'adaptation de l'individu aux conditions de l'environnement social se produit le plus activement sont appelées adaptation socio-psychologique..

L'adaptation sociale et psychologique d'une personne est une assimilation active et délibérée des normes, des règles, des valeurs de la société dans son ensemble et d'un,l'environnement social le plus proche d'une personne:

Au cours de la dernière décennie, la situation sociale du pays a radicalement changé, la géographie du pays a changé, ce qui a conduit à l'émergence de conflits et de guerres interethniques..

À l’heure actuelle, non seulement la situation ne s’est pas stabilisée, mais au contraire s’est aggravée. Les organisations fascistes gagnent en force, propageant les lois de la force et de la destruction. Ces organisations, ainsi que les structures criminelles, recrutent volontiers des adolescents dans leurs rangs..

Dans le contexte du «déficit d'interaction positive avec les adolescents des adultes» (D. I. Feldstein), ce phénomène prend de l'ampleur effrayante.

La promotion de la violence et de la libération sexuelle aggrave la crise des adolescents. «Il y a eu une primitivisation intensive de la conscience des enfants. Il y a une augmentation du cynisme, de la grossièreté, de la cruauté, de l'agressivité. Et derrière ces manifestations externes se cachent les sentiments intérieurs et profonds des personnes en croissance - anxiété, peur, insécurité, solitude. De nos jours, ce sentiment approfondi de solitude se réfracte dans la position particulière des enfants par rapport aux adultes. Le monde des adultes s'est rapproché (un enfant peut désormais regarder les mêmes films qu'un adulte). Les garçons peuvent gonfler leurs muscles et les filles peuvent prendre soin de leur sex-appeal. Presque tout ce qui était auparavant interdit est devenu accessible et permis, mais en même temps le monde des adultes s'est éloigné, car les adultes ont non seulement commencé à moins s'occuper des enfants, mais ne se présentent pas non plus devant eux dans une position claire de leur attitude, de leurs exigences. La conséquence en est la perte par les personnes en croissance du sens de la responsabilité, de l'infantilisme, de l'égoïsme, du vide spirituel, c'est-à-dire de ces acquisitions modernes de l'enfance, qui sont une lourde perte pour lui. Tout ce qui précède peut être attribué à une description assez large de l'impact négatif de la situation socio-économique sur le développement de la personnalité d'un adolescent. Mais ce serait une grave erreur de ne considérer la situation sociale du développement que de ce côté. En ce moment, il y a des moments positifs indéniables pour la formation de la personnalité d'un adolescent. Il s'agit d'un grand accès à l'information pédagogique, une réforme du système éducatif, dans laquelle on a tendance à percevoir l'étudiant non pas comme un objet passif d'influence pédagogique, mais comme un sujet actif du processus éducatif..

Dans de nombreuses écoles, un adolescent qui passe à un niveau supérieur a maintenant la possibilité de choisir la direction d'études qui correspond à ses intérêts cognitifs et ses capacités intellectuelles - profil éducation.

Un adolescent moderne a l'opportunité de s'essayer à divers types d'activités sociales - gouvernement scolaire, parlement des jeunes, etc. La participation à diverses communautés de jeunes permet non seulement de satisfaire les besoins sociaux de base de l'époque, mais aussi d'élargir le répertoire comportemental, ce qui contribue à une adaptation réussie dans la société.

L'une des tâches les plus importantes d'une école moderne, parallèlement aux tâches éducatives, est de créer les conditions d'une adaptation socio-psychologique réussie d'un élève..

L'adolescence est l'une des étapes d'âge les plus difficiles du développement de la personnalité, cet âge est une étape importante dans le processus de formation de la personnalité, une disposition intérieure à accepter les normes de vie des adultes y apparaît, un désir de prendre une position sociale active dans l'espace de la communication interpersonnelle. L'activité d'un adolescent vise à assimiler les normes des relations et à élargir les liens sociaux.

La situation actuelle de développement aggrave le problème de l'adaptation sociale des adolescents pendant la période scolaire. La tension des mécanismes adaptatifs est requise par la situation de transition d'un stade d'enseignement à un autre (du secondaire au supérieur, l'adaptation psychologique est l'un des principaux mécanismes qui assurent la socialisation de l'individu et sa formation holistique.

Par adaptation psychologique, nous entendons le processus d'interaction active entre l'individu et l'environnement social, à la suite duquel des changements positifs dans la personnalité, ses attitudes et ses stéréotypes comportementaux se produisent, le résultat final de ce processus est l'état d'adaptation.

L'adaptation psychologique est le niveau actuel d'adaptation intrapersonnelle, qui est représenté par un aspect comportemental, des traits de personnalité et un équilibre émotionnel..

L'un des indicateurs du développement réussi d'un adolescent est son adaptation réussie aux activités éducatives et à l'établissement d'enseignement - l'école..

Du point de vue de l'approche socio-psychologique, la violation de l'adaptation scolaire et de l'inadaptation scolaire est considérée comme une conséquence du faible développement des capacités de communication nécessaires aux activités éducatives, l'adaptation scolaire étant indissociable de l'adaptation socio-psychologique.

E. V. Rudensky, considérant le phénomène de l'inadaptation scolaire, note que, malgré la présence de signes qui caractérisent un phénomène complètement indépendant, l'inadaptation scolaire est "plus correcte" à considérer comme un phénomène plus spécifique en relation avec l'adaptation socio-psychologique générale, dans la structure de laquelle l'inadaptation scolaire peut agir à la fois comme un effet et comme une cause.

Ainsi, considérant le problème de l'adaptation psychologique des écoliers, il faut tenir compte du fait que l'adaptation scolaire est incluse dans sa structure. D'une part, le concept «d'adaptation psychologique» est plus large que le concept «d'adaptation scolaire» et l'adaptation scolaire fait partie de l'adaptation socio-psychologique. En revanche, sans adaptation psychologique, il ne peut y avoir d'adaptation scolaire à part entière. Ainsi, ces concepts sont interdépendants.

La création des conditions d'une adaptation sociale et psychologique réussie des écoliers est possible grâce à la création d'un service social et psychologique scolaire

Diagnostics psychologiques et pédagogiques de l'adaptation sociale. Révéler un mauvais ajustement.

La nature humaine a une grande capacité à s'adapter génétiquement. La pratique, ainsi que la recherche scientifique, montrent qu'une personne a des capacités d'adaptation importantes dans les conditions de l'environnement naturel et social, évoluant même dans des limites critiques. Et comme l'écrit V.I. Garbuzov, le sort d'une personne est largement déterminé par le niveau de son adaptabilité - la capacité innée et acquise à s'adapter, c'est-à-dire à s'adapter à toute la variété de la vie dans toutes les conditions. L'indicateur le plus courant d'un processus d'adaptation réussi peut être considéré comme la satisfaction mutuelle d'une personne et de l'environnement social. L'état de l'individu qui vous permet d'établir une telle relation avec la société s'appelle l'adaptabilité socio-psychologique. En même temps, une personne, sans longs conflits internes et externes, choisit le chemin de la vie et prend des décisions, mène ses activités de manière productive, tout en satisfaisant les besoins sociogéniques de base, répond pleinement aux attentes du rôle du groupe de référence, s'actualise et révèle son potentiel créatif. L'adolescence est la plus difficile et la plus difficile des âges, représentant une période spéciale de crise de formation de la personnalité. Étant un certain segment de la vie entre l'enfance et la maturité, l'âge de transition est généralement caractérisé comme un tournant, critique. Elle s'accompagne d'un certain nombre de spécificités, de transformations cardinales dans la sphère de la conscience, de l'activité et du système de relations. «La base de la formation de nouvelles qualités psychologiques et personnelles est la communication dans le cadre de divers types d'activités - activités éducatives, industrielles, créatives. L'adolescence plus âgée est une période de prise en charge de son propre destin et de ses proches, le début d'une vie vraiment adulte, difficile tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, à l'adaptation à la vie, y compris l'acceptation de nombreuses conventions, normes sociales, rôles et formes de comportement qui ne correspondent pas toujours aux attitudes internes actuelles personne à un moment donné. La recherche d'un partenaire de vie et de personnes partageant les mêmes idées devient urgente, le besoin de coopération avec les gens augmente, les liens avec son groupe social se renforcent et un sentiment d'intimité avec certaines personnes apparaît. L'éventail des rôles sociaux qu'ils essayent s'élargit. Il y a des difficultés psychologiques à grandir, une incohérence et une instabilité de l'image de soi.

C'est pourquoi la communication des adolescents avec leurs pairs et les adultes doit être considérée comme la condition psychologique la plus importante pour leur développement personnel. Les échecs de communication conduisent à un inconfort interne, qui ne peut être compensé par aucun indicateur objectif élevé dans d'autres domaines de leur vie et de leur travail..La communication est subjectivement perçue par les adolescents comme quelque chose de très important personnellement: en témoigne leur attention sensible à la forme de communication, sa tonalité, la confiance, les tentatives de compréhension, d'analyse de leurs relations avec les pairs et les adultes.

Si un enfant à l'école ne trouve pas un système de communication qui le satisfasse, il «quitte» l'école, le plus souvent psychologiquement, mais pas si rarement et littéralement. Il s'agit d'une manifestation d'inadaptation socio-psychologique, dont les signes sont considérés comme une anxiété accrue et un doute de soi d'une personne, une agressivité et un sentiment d'infériorité, une passion excessive pour le tabagisme, l'informatique, des conflits intrapersonnels et interpersonnels prolongés vécus sans recherche de solutions possibles.

L'examen diagnostique n'est pas une fin en soi, mais sert en règle générale à résoudre tout problème pratique ou de recherche.Par conséquent, il faut d'abord répondre à la question: à quoi sert le diagnostic, à quoi serviront les données obtenues? Cela peut être la collecte d'informations à des fins de consultation, de suivi de l'adaptation, de prévision, ainsi qu'à des fins de recherche. Les objectifs fixés déterminent le sujet du diagnostic

Souvent,le sujet du diagnostic est:

- le niveau d'adaptation du moment,

- troubles de l'adaptation,

- caractéristiques individuelles de l'adaptation,

- caractéristiques du processus d'adaptation,

- le potentiel adaptatif d'une personne spécifique.

Lors du diagnostic des troubles de l'adaptation, des paramètres tels que

comportement déviant, niveau de tension, frustration, expérience de stress, indicateurs du coût de l'adaptation. Si le sujet du diagnostic est les caractéristiques individuelles de l'adaptation, alors les styles d'adaptation, la préférence pour certaines stratégies d'adaptation, etc. sont considérés..

Les particularités du déroulement du processus d'adaptation sont étudiées à travers le suivi des changements intervenus dans le processus d'adaptation: la dynamique de l'état émotionnel général d'une personne, le degré de sa conscience de la situation et la nature de l'activité visant sa transformation sont enregistrés. Les violations possibles du processus d'adaptation sont notées (comme sauter une étape, fixer à une certaine étape du processus, etc.).

Le potentiel adaptatif d'une personne est déterminé par une évaluation de la productivité

les stratégies utilisées et le diagnostic de la gravité de ces caractéristiques personnelles nécessaires au passage réussi des différentes étapes du processus d'adaptation et qui contribuent à la construction d'une interaction productive avec l'environnement (par exemple, flexibilité, tolérance, sociabilité, etc.).

Critères d'adaptation (description du modèle d'A. A. Rean)

Lors de l'étude de l'adaptation de la personnalité, il existe deux principaux critères d'adaptation: externe et interne.

Le critère externe est étroitement lié au concept d '«adaptation». Le résultat de l'adaptation est compris comme la réalisation du comportement souhaité dans l'environnement et est décrit en termes d'efficacité, de compétence, de succès, de bien-être extérieur. Le critère externe détermine généralement la bonne aptitude, le respect des exigences de l'environnement.

Le critère interne reflète l'état mental général, le sentiment

satisfaction, confort, bien-être social. Le critère interne est associé à la capacité à répondre aux besoins individuels, à l'expression de soi, à la préservation des ressources énergétiques internes, à l'absence de tension et d'anxiété.

L'adaptation selon un critère externe se caractérise par un succès élevé, une réalisation formelle de bien-être, mais s'accompagne d'une insatisfaction prononcée et d'un stress psycho-émotionnel. L'adaptation externe est liée au soi-disant «coût d'adaptation». Le coût de l'adaptation est la quantité de ressources psychologiques internes consacrées à l'adaptation à l'environnement. Le coût de l'adaptation augmente lorsque, dans le processus d'adaptation, une orientation vers un critère externe prévaut et qu'en même temps les besoins internes de l'individu sont ignorés.

Les signes d'adaptation selon le critère interne sont un faible succès, parfois même un comportement déviant, mais sur fond d'un ton positif d'humeur individuelle.

L'inadaptation complète est constatée lorsqu'une personne éprouve de l'insatisfaction, montre un degré élevé de stress psycho-émotionnel et en même temps n'atteint même pas le niveau moyen des normes de réussite et de bien-être adoptées dans l'environnement social qui l'entoure.

L'adaptation systémique suppose un succès élevé, qui s'accompagne d'un sentiment subjectif de satisfaction. L'adaptation systémique est étroitement liée au concept de réalisation de soi. C'est la découverte d'un moyen socialement approuvé, productif et socialement utile d'actualiser et d'exprimer le potentiel intérieur d'un individu qui détermine les possibilités de réalisation de soi et, par conséquent, la forme la plus élevée d'adaptation..

Les processus d'adaptation se produisent avec l'âge. LI Bozhovich note que les caractéristiques et qualités mentales surviennent en adaptant l'enfant aux exigences de l'environnement. Mais, nées de cette manière, elles acquièrent alors une signification indépendante et, dans l'ordre de l'influence inverse, commencent à déterminer le développement ultérieur. L'adaptation socio-pédagogique des écoliers est déterminée à la fois par la classe de propriétés individuelles primaires, individuelles (sexe et âge, constitutionnelles et autres) et secondaires (psychodynamiques, psychomotrices), ainsi que par les états mentaux, les propriétés et caractéristiques de la personnalité, le niveau d'intelligence et l'efficacité de l'activité. La prévision de l'adaptation, en règle générale, est réalisée sur la base de l'étude des aspects individuels, composants de la structure intégrale de la personnalité d'une personne.

L'adaptation socio-pédagogique est une adaptation émotionnelle et sensorielle de la psyché de l'adolescent lorsqu'il est inclus dans de nouvelles conditions sociales.

L'adaptation est vue comme un processus et comme un résultat. Lorsqu'on considère l'adaptation comme un processus, on distingue ses caractéristiques temporelles, les étapes de l'adaptation et leur durée est prise en compte..

Le processus d'adaptation est désigné par le terme adaptation, l'état de l'organisme à la suite de la mise en œuvre réussie de ce processus est l'adaptation, et les différences dans l'état de l'organisme avant et après l'achèvement du processus d'adaptation est un effet adaptatif..

Le degré d'adaptation d'un adolescent est déterminé par la nature de son bien-être émotionnel. En conséquence, il existe deux niveaux d'adaptation: l'adaptation et l'inadaptation.

Le potentiel adaptatif détermine la nature des capacités existantes, leur utilisation pratique dans la pratique du fonctionnement social et détermine le niveau des capacités réalisées de l'adolescent

«Correction psychologique de l'agressivité chez les enfants d'âge préscolaire» Les enfants agressifs sont la catégorie d'enfants la plus condamnée et rejetée par les adultes. Incompréhension et ignorance des raisons de leur comportement.

Préparation psychologique à l'éducation scolaire Kuryleva O. N., Sukonkina S. G. Préparation psychologique à l'éducation scolaire Préparation psychologique d'un enfant à l'éducation scolaire.

Conte d'amitié musical et psychologique Conte d'amitié musical et psychologique. Avez-vous remarqué, dans votre vie habituelle, quelque chose se passe, parfois inhabituel: le cœur, soudain, se fige.

Action psychologique pour la journée du psychologue à l'établissement d'enseignement préscolaire. Au jour du psychologue, j'ai chronométré l'action psychologique "Chest of Joy". J'ai placé des boîtes lumineuses sur les tables à l'entrée du jardin d'enfants.

Diagnostic psychologique 5e année. Diagnostics 5e année F. Et ___ Classe ___ Date ___ Test d'attention. Instructions: "Lire ce texte.

Préparation psychologique pour l'école. Aller à l'école est un tournant dans la vie d'un enfant. C'est une transition vers de nouvelles conditions d'activité et un nouveau mode de vie, de nouvelles relations..

Jeu psychologique "La nature et nous" Objectif: développement des sentiments de réactivité émotionnelle, empathie écologique, imagination. Objectifs: développer une pensée écologique, créative.

Jeu psychologique "Constellation" Grand jeu psychologique pour les enfants de 6 à 7 ans "Constellation" Objectif: Créer les conditions de l'esprit d'équipe. Donnez l'opportunité aux enfants.

Service psychologique d'un établissement d'enseignement préscolaire (à partir de l'expérience de travail) L'éducation préscolaire moderne exige que les psychologues de l'éducation soient activement impliqués dans le processus éducatif, dans lequel.

Protection psychologique des enfants dans la famille La relation entre les éducateurs et les enfants dépend largement du caractère individuel des deux. Il y a des enseignants qui font face, disons.

adaptation

Dictionnaire psychologique et psychiatrique explicatif concis. Ed. igisheva. 2008.

Un court dictionnaire psychologique. - Rostov-sur-le-Don: "PHOENIX". L.A. Karpenko, A.V. Petrovsky, M.G. Yaroshevsky. 1998.

Dictionnaire du psychologue pratique. - M.: AST, récolte. S. Yu. Golovin. 1998.

Dictionnaire psychologique. LEUR. Kondakov. 2000.

Un grand dictionnaire psychologique. - M.: Prime-EUROZNAK. Ed. B.G. Meshcheryakova, acad. V.P. Zinchenko. 2003.

Encyclopédie psychologique populaire. - M.: Eksmo. S.S. Stepanov. 2005.

  • agression physique
  • adaptation psychologique

Voyez ce qu'est «adaptation» dans d'autres dictionnaires:

Adaptation - apporter des modifications à l'EGCO IR de Moscou, effectuées uniquement aux fins de leur fonctionnement sur des moyens techniques spécifiques de l'utilisateur ou sous le contrôle de programmes utilisateur spécifiques, sans coordonner ces modifications avec......

ADAPTATION - (à partir de la fin de Lat. Adaptatio adaptation), le processus d'adaptation de l'organisme (adéquation), de la population ou de la communauté à certaines conditions environnementales; correspondance entre les conditions environnementales et la capacité des organismes à s'y développer....... Dictionnaire écologique

ADAPTATION - (de Lat. Late Adaptatio adaptation) sociale, un type d'interaction d'une personne ou d'un groupe social avec l'environnement social, au cours de laquelle les exigences et les attentes de ses participants sont coordonnées. La composante la plus importante A. coordination...... Encyclopédie philosophique

Adaptation des abeilles - Genre d'information de base... Wikipedia

ADAPTATION - [lat. adaptatio adaptation, adaptation] 1) adaptation du corps aux conditions environnementales; 2) traitement du texte afin de le simplifier (par exemple, un travail de prose fictif dans une langue étrangère pour ceux qui ne sont pas assez bons...... Dictionnaire de mots étrangers de la langue russe

adaptation - adaptation, adaptation, adaptation, adaptation, habituation, coadaptation, simplification Dictionnaire des synonymes russes. adaptation voir adaptation Dictionnaire des synonymes de la langue russe. Guide pratique. M.: R... Dictionnaire des synonymes

ADAPTATION - (de Lat. Adaptare pour s'adapter), l'adaptation des êtres vivants aux conditions environnantes. A. le processus est passif et se réduit à la réaction du corps aux changements physiques. ou physique chem. Conditions environnementales. Exemples A. Dans les protozoaires d'eau douce osmotiques. concentration...... Grande encyclopédie médicale

adaptation - Le processus d'adaptation aux conditions environnementales modifiées. [RD 01.120.00 KTN 228 06] adaptation Adaptation aux nouvelles conditions, ici: adaptation du cadre de vie, des bâtiments et des structures, en tenant compte des besoins des personnes à mobilité réduite....... Guide du traducteur technique

ADAPTATION - (Adaptation) la capacité de la rétine à s'adapter à une intensité lumineuse donnée (luminosité). Dictionnaire Samoilov K.I. Marine. M. L.: Maison d'édition nationale de la NKVMF de l'URSS, 1941 Adaptation de l'adaptabilité du corps... Dictionnaire marin

adaptation - L'ADAPTATION (de Lat. adaptatio adaptation) est une forme de maîtrise par les organismes des influences de l'environnement externe et interne, qui consiste en la tendance à établir un équilibre dynamique avec eux. Dans le processus de A. l'homme, deux aspects peuvent être distingués...... Encyclopédie d'épistémologie et philosophie des sciences

Sur la question du concept d '«adaptation»

Konstantinov V.V.
Docteur en psychologie, chef du département de psychologie générale, Université d'État de Penza, Penza, Russie
courriel: [email protected]

En psychologie, le terme «adaptation» s'entend comme une restructuration de la psyché de l'individu sous l'influence de facteurs environnementaux objectifs, ainsi que de la capacité de la personne à s'adapter à diverses exigences environnementales sans ressentir d'inconfort interne et sans conflit avec l'environnement [20]. Cela implique le côté procédural du phénomène d'adaptation proprement dit, contrairement à l'adaptation des animaux [30], à surmonter les difficultés [16] ou à la formation de certains traits de personnalité, par exemple des qualités professionnelles [29].

L'école de psychologie géorgienne a étroitement lié le concept d '«adaptation» au concept de «cadre» en tant que lien de médiation nécessaire entre les actions de l'environnement extérieur et l'activité mentale d'une personne, en tant que préparation à une certaine activité, qui à son tour est conditionnée par le besoin du sujet et la situation objective correspondante. Alors, Sh.A. Nadirashvili [15] considérait l'installation comme un mécanisme d'adaptation adéquat et approprié de l'individu à l'environnement.

Dans le cadre de l'approche sociologique, l'adaptation est considérée comme un moment d'interaction entre l'individu et l'environnement social. Le côté subjectif de ce processus est compris comme l'assimilation des normes et valeurs fondamentales de la société par une personne. Les représentants de cette approche identifient souvent les concepts d '«adaptation» et de «socialisation», par conséquent, le problème de la conformité des formes de comportement, des méthodes individuelles d'activité d'un individu aux règles de base, aux exigences et aux normes de l'exécution des fonctions sociales (voir [13, 22] et autres) devient crucial. L'approche sociologique interprète l'adaptation comme un processus d '«entrée» d'une personnalité dans de nouveaux rôles sociaux, et l'essence de ce processus réside dans le contenu, l'adaptation créative de l'individu aux conditions de la vie..

Certains auteurs considèrent l'adaptation comme une condition pour qu'une personne remplisse ses principales fonctions, pour résoudre des problèmes créatifs complexes [13, 24]. GÉORGIE. Goroshidze [4] recommande de procéder à une sélection professionnelle des créateurs en fonction de leur adaptation aux paramètres professionnels et socio-psychologiques de l'environnement social.

Les approches que nous avons présentées pour l'étude des problèmes d'adaptation dans le cadre de concepts psychologiques, sociologiques et autres ne révèlent pas l'essence de tous les concepts actuellement existants de ce phénomène. Et en considérant certaines questions du problème de l'adaptation, des approches fondamentalement différentes sont visibles. Notre analyse des études nationales et étrangères sur l'adaptation nous permet de dégager les domaines fondamentaux suivants: nier l'adaptation humaine dans la société et la reconnaître.

La première direction est basée sur le concept d'existentialisme, dont les représentants reconnaissent une personne comme absolument libre, isolée de la société et de ses lois.

Les représentants de l'autre direction considèrent l'adaptation de la personnalité dans le contexte de l'hypothèse de l'aliénation de l'environnement social d'une personne, interprétant l'adaptation comme une forme d'adaptation protectrice d'une personne aux exigences sociales, comme un moyen de sortir d'une situation stressante, comme la maîtrise de nouveaux rôles sociaux, comme un dépassement des tensions. T. Shibutani [31] exprime l’opinion que l’adaptation est un ensemble de réactions adaptatives, basées sur le développement actif de l’environnement, son changement et la création des conditions nécessaires à une activité réussie.

Dans les travaux des chercheurs nationaux traitant de la psychologie sociale, de la sociologie du travail, de la psychologie de la gestion, on peut distinguer deux options de base pour comprendre l'essence du phénomène de l'adaptation, qui reposent sur des différences fondées sur la relation entre le sujet et l'objet de l'adaptation: l'environnement et l'adaptant..

Les vues scientifiques des adhérents de la première direction sont basées sur la théorie du développement évolutif des êtres vivants et la justification de l'adaptation physiologique. I.P. Pavlov a noté que l'état psychologique d'une personne, ses «sentiments lourds» survenant au cours de divers processus adaptatifs lors du changement du mode de vie habituel, lors de l'arrêt des activités normales, avec la perte d'êtres chers, sans parler des crises mentales et de la rupture des croyances, ont leur propre base [18. S. 243 à 244].

Les scientifiques nationaux S.D. Artemov et A.N. Rosenberg a été l'un des premiers représentants modernes de la tendance considérée, qui a étudié le processus d'adaptation humaine dans la production d'un point de vue philosophique et sociologique. DAKOTA DU SUD. Artyomov considérait l'adaptation sociale comme "... le processus d'assimilation active par le jeune changement de la classe ouvrière des conditions matérielles et spirituelles historiquement formées de l'activité des équipes de production" [2. C.4].

UN M. Rosenberg a interprété l'adaptation sociale un peu différemment, la définissant comme «un processus complexe et contradictoire interne d'adaptation d'une personne à l'environnement social d'une entreprise, à divers éléments structurels de l'environnement de production pour remplir certaines fonctions sociales dans un collectif de production donné» [25. P.17].

AL. Zhuralev et B.F. Lomov (1975) se concentre sur l'adaptation du travail, c'est-à-dire l'adaptation aux conditions d'une entreprise particulière, aux particularités de l'organisation du travail et à sa discipline..

S.L. Arefiev (1978), V.V. Sinyavsky (1973) exprime l'opinion que l'adaptation professionnelle ne peut être envisagée en dehors de l'adaptation socio-psychologique.

Dans le processus d'adaptation, la personnalité s'adapte à l'environnement, et au cours de l'interaction active avec l'environnement change ses propriétés, caractéristiques, «... qui peuvent être exprimées par un changement dans son auto-identification, ses orientations de valeurs, son comportement de rôle» [17. P.27]. Cette compréhension du processus d'adaptation, à notre avis, permet de comprendre les différences entre l'adaptation psychologique et socio-psychologique. Dans le cadre de l'activité humaine, qui en psychologie est comprise comme un système dynamique d '«interactions du sujet avec le monde, au cours desquelles l'émergence et l'incarnation de l'image mentale dans l'objet et la mise en œuvre des relations du sujet médiatisées par lui dans une activité objective» [23. P. 101], l'adaptation socio-psychologique est un concept non identique d '«adaptation». Néanmoins, le principe de l'homéostasie, qui sous-tend la réflexion sur l'adaptation du vivant aux changements environnementaux, doit être pris en compte pour une étude complète du processus d'adaptation socio-psychologique..

L'analyse socio-psychologique de l'adaptation des migrants forcés à de nouvelles conditions de vie implique une étude approfondie de l'interaction entre le sujet et l'objet de l'adaptation, le mécanisme de ce phénomène. Ce n'est que dans ce cas qu'il est légitime de parler de la possibilité de prédire ce processus et des moyens d'augmenter son succès..

Depuis le milieu du XXe siècle, une direction dans la compréhension de l'adaptation commence à se dessiner, dont les représentants procèdent de dispositions méthodologiques sur l'unité de l'individu et de la société, le caractère actif de cette interaction. Ce sont les travaux de M.I. Dyachenko et L.A. Kandybovich, A.A. Nalchadzhyan, V.I. Kovaleva, N.A. Syrnikova et autres, consacrées au développement de problèmes théoriques et appliqués, de questions liées aux caractéristiques de l'adaptation professionnelle et socio-psychologique dans les domaines de production et de non-production de l'activité humaine.

Mis en œuvre dans les concepts des scientifiques nationaux L.S. Vygotsky, A.N. Leontyev, S.L. Rubinstein, K.A. Abulkhanova-Slavskaya, B.F. Lomova, A.V. Petrovsky, E.V. Shorokhova et d'autres, ces dispositions permettent de révéler l'essence du processus d'adaptation en tant qu'expression de l'unité des parties en interaction - la personne et l'environnement social, où l'unité est basée sur l'activité de l'environnement social et l'activité de l'individu, centrée sur la connaissance du monde environnant et le développement de principes clairs et de certaines méthodes d'interaction qui font et s'adapter aux nouvelles conditions sociales et les transformer si nécessaire. Une telle compréhension des principales caractéristiques de l'activité d'une personne dans le processus de son adaptation socio-psychologique se concentre sur le sujet de l'adaptation, tandis que l'environnement social, qui fait office d'objet d'adaptation, est considéré principalement de manière statique, sans démontrer la relation même..

Sur la base des dispositions de A.N. Léontiev, K.A. Abulkhanova-Slavskaya, V.N. Myasishcheva, A.V. Petrovsky et d'autres sur l'activité de l'individu, P.A. Prosetsky et V.A. Slastenin considère l'activité comme interne, inhérente au processus d'adaptation, le début.

Notez l'existence d'une position particulière dans l'évaluation de l'essence de l'adaptation socio-psychologique, qui est comprise comme un processus mutuel et bidirectionnel [6. P.53]. Tenir ce point de vue,
MI. Skubiy donne une telle caractéristique de l'essence de l'adaptation, qui «consiste en l'interaction dialectique de côtés opposés: l'adaptation de l'individu à l'environnement et son changement actif dans cet environnement» [28. P.44]. C'est pourquoi le degré de manifestation de l'activité sert de base à la classification des types d'adaptation ou l'un des critères d'adaptation.

V.V. Selivanov a identifié quatre formes d'adaptation socio-psychologique. V.V. Selivanov exprime l'opinion que «le comportement humain dans de nouvelles conditions peut être caractérisé par une position passive de coordination externe de ses actions avec les autres; une position active, lorsqu'une personne cherche à comprendre les gens et à gagner la confiance des autres, pour ensuite, conformément à ses aspirations, les influencer; attitude prudente pour «étudier» les gens et leur environnement; adaptation simple, curieuse faveur des forts pour obtenir leur protection »[27. P. 283].

À cet égard, donnons des définitions de l'adaptation, dans lesquelles l'activité «interne» (activité «pour soi») et l'activité «externe» (activité «pour les autres» ») sont conditionnellement séparées comme deux étapes successives d'un même processus d'adaptation. MI. Scooby caractérise l'adaptation comme un processus au cours duquel une personne subit des changements qualitatifs d'attitudes, d'intérêts, d'orientations, d'attitudes, de croyances, qui se manifestent par un changement de comportement humain [28. P.27]. Par conséquent, l'activité «interne» est une condition préalable à l'activité «externe» - une condition préalable à l'accomplissement réussi de certaines fonctions sociales par une personne. DAKOTA DU SUD. Artemov (1970) se concentre sur le fait que ce n'est que lorsqu'un certain degré de liberté dans un environnement donné est atteint, qu'il est possible d'influencer activement et délibérément cet environnement..

De plus, dans les travaux de V.A. Kan-Kalika, N. D. Nikandrova (1990), V.S. Nemchenko (1969), E.S. Chugueva (1985) a exprimé un point de vue sur la base duquel seule l'activité créatrice assure une adaptation réussie de la personnalité. À leur tour, R.M. Granovskaya, Yu.S. Krizhanskaya (1994), P.A. Prosetsky (1982) utilise le concept d '«adaptation créative active» dans ses œuvres.

Ainsi, comme I.A. Miloslavova, l'adaptation humaine comporte "... un moment d'activité de la personnalité" et s'accompagne de "certains changements dans sa structure" [13. P.116].

À ce jour, dans la littérature scientifique, il existe différents points de vue sur le contenu du processus d'adaptation, qui peuvent être réduits à deux approches principales: une compréhension plus large et plus généralisée de l'adaptation et une plus étroite et spécifique..

L'interprétation large du phénomène d'adaptation repose sur la compréhension du déterminisme de tous les niveaux d'adaptation humaine - biophysiologique, psychologique et social. Dans cet aspect, l'adaptation sociale est considérée comme une forme d'interaction entre l'individu (ou le groupe social) et l'environnement social. Au cours de cette interaction, les exigences et les attentes de ses participants sont convenues, ce qui inclut les autres niveaux d'interaction: biophysiologique et psychologique.

Comme M.I. Dyachenko et L.A. Kandybovich (1976), cette interaction est basée sur l'expansion des connaissances et des informations nécessaires au sujet pour une orientation correcte, la capacité de gérer son comportement et la préparation psychologique à l'action. Dans le même temps, le type de système nerveux, l'expérience de vie unique, la possibilité inégale de mobilisation énergétique, psychologique et juridique d'une personne et l'assimilation des connaissances déterminent les caractéristiques individuelles du processus d'adaptation.

De plus, en utilisant le concept d '«adaptation», nous aurons à l'esprit précisément le côté subjectif du processus d'interaction de l'individu avec l'environnement social, avec toute la diversité de ses éléments.

Selon cette position, l'adaptation doit être considérée comme "le processus de modification de la structure et (ou) de la fonction du système, et (ou) des actions de contrôle basées sur les données reçues (informations actuelles) afin d'atteindre un état optimal avec des informations a priori manquantes et (ou) des conditions changeantes pour atteindre" [8. P.79].

Les points de vue sur l'adaptation de la personnalité en tant que système qui comprend tous les niveaux d'adaptation humaine: du biologique au social, sont respectés dans leurs études par S.L. Arefiev (adaptation d'un psychologue dans une entreprise industrielle), V.I. Kovalev, N.A. Syrnikova (adaptation des travailleurs), S.L. Dobrynin (adaptation des jeunes immigrés à l'étranger), V.I. Zamkin (adaptation du personnel au nouveau système de travail), S.V. Ovdey (adaptation des enseignants).

La complexité de l'organisation structurelle de l'adaptation rend difficile la mise en œuvre d'une approche systématique dans des études socio-psychologiques spécifiques, dont le sujet est le plus souvent l'un des côtés du processus d'adaptation active d'une personne aux conditions changeantes du monde extérieur.

L'ambiguïté et la complexité du concept que nous considérons, sa connaissance insuffisante sont à la base d'une éventuelle interprétation simplifiée. Ainsi, I. Kalaykov (1984) considère l'adaptation sociale comme une "forme de mouvement social", inclut parmi ses composantes les forces productives, la conscience, la cognition, la formation des besoins pour la reproduction de la vie et la procréation, réduisant son rôle au fait qu'elle, "... d'une part, il forme la nature propre d'une personne, et d'autre part, il crée un environnement social, tout ce qui unit la réalité sociale dans le concept »[9. P.57]. Nous parlons ici non seulement de l'adaptation sociale en tant que mode spécifique de l'activité humaine et de son interaction avec l'environnement social dans certaines limites de la période initiale du processus de leur interaction, mais plutôt de l'adaptabilité en tant qu'outil méthodologique pour analyser toute forme d'activité sociale..

On ne peut que souscrire à l'affirmation selon laquelle tout type d'activité humaine comporte une composante adaptative, mais cela ne signifie pas l'identité des volumes d'activité adaptative et sociale et, par conséquent, l'identité de l'adaptation sociale et de la socialisation de l'individu. Le caractère incorrect d'une telle compréhension des processus d'adaptation sociale et de socialisation a été montré par des scientifiques nationaux.

Dans les branches de la connaissance scientifique qui étudient l'interaction de l'homme et de la réalité, afin de distinguer clairement entre les concepts de réalité sociale et d'adaptation sociale, il est d'usage de distinguer entre la compréhension de l'activité du sujet qui lui est inhérente dans les deux types d'interaction. L'activité en tant que partie intégrante de l'adaptation à un certain environnement est inextricablement liée au concept de «comportement».

Seule l'activité, contrairement au comportement, transforme les conditions existantes. En revanche, le comportement adaptatif se limite à trouver des moyens d'atteindre certains objectifs. Autrement dit, le comportement adaptatif est opportun et l'activité implique l'établissement d'objectifs, est une activité d'établissement d'objectifs.

Sur la base de la typologie générale de l'activité humaine et de la compréhension du système intégral de l'activité sociale comme unité dialectiquement contradictoire d'adaptabilité et d'activité transformatrice, il est légitime de renvoyer l'adaptation sociale à l'une des formes d'activité (sociale) humaine..

En analysant l'essence des concepts d'adaptation et de socialisation, nous notons qu'il existe des opinions dans la communauté scientifique concernant la relation, la connexion et le cadre conceptuel de ces phénomènes..

La plupart des auteurs reconnaissent le fait de la connexion et de l'influence mutuelle entre les processus d'adaptation et de socialisation. Les opinions des scientifiques sur l'essence de ces processus peuvent être distinguées dans plusieurs directions..

Donc, Yu.V. Gan (1982), I.S. Cohn (1987), I.A. Miloslavova (1974) considère l'adaptation comme un élément de socialisation, son stade initial. Notons que l'interprétation ci-dessus de la relation entre les processus d'adaptation et de socialisation est souvent basée sur la compréhension de la socialisation comme processus d'assimilation de l'expérience sociale par un individu et son inclusion dans le système de relations sociales au cours de la mise en œuvre par l'individu de formes spécifiques d'activité. Donc, I.A. Miloslavova, caractérisant l'adaptation sociale, écrit qu'il s'agit de "l'un des mécanismes de socialisation qui permet à une personne (groupe) de participer activement à divers éléments structurels de l'environnement social en standardisant des situations répétitives, ce qui permet à une personne (groupe) de fonctionner avec succès dans un environnement social dynamique". [Quatorze. C.5]. Le point de vue ci-dessus est légitime à condition qu'il n'y ait pas de divergence dans la compréhension des éléments généraux des concepts en tant que mécanismes du processus de socialisation. Par exemple: la première phase est l'adaptation de l'individu à l'environnement (adaptation sociale); la deuxième phase est le processus d'inclusion des normes et valeurs sociales dans le monde intérieur d'une personne (intériorisation).

Un autre groupe d'auteurs, dont V.G. Bocharova (1993), T. Shibutani (1998), déclarent qu'il n'y a pas de différences fondamentales entre le processus d'adaptation et le processus de socialisation, ce qui implique que ces phénomènes sont basés sur le processus d'accumulation de diverses compétences par un individu, et T. Shibutani parle également de socialisation comme le processus d'adaptation aux nouvelles conditions qui se déroule tout au long de la vie.

Le troisième groupe de scientifiques interprète l'adaptation comme un concept plus large que la socialisation. Une telle interprétation est caractéristique des scientifiques qui comprennent l'adaptation comme l'essence de la vie humaine, tandis que l'adaptation est déterminée à l'aide de programmes biologiques et sociaux d'héritage. Ce point de vue est adhéré par Z. Freud, qui a supposé que la formation sociale d'une personne est en grande partie achevée à l'âge de 5-6 ans, ayant dépassé cette limite d'âge, une personne s'adapte aux conditions de la société sur la base de mécanismes d'adaptation biologiques.

Les différences de points de vue des scientifiques sont dues à l'ambiguïté et à la complexité des phénomènes considérés. Notre analyse des concepts ci-dessus nous permet d'affirmer qu'il est incorrect de comparer leurs côtés individuels et de présenter ces côtés séparés comme fondamentaux..

La socialisation est considérée comme «le processus de formation de l'individu en tant qu'être social, au cours duquel se forment les divers liens de l'individu avec la société, les orientations, les valeurs, les normes sont assimilées, les propriétés personnelles sont développées, l'expérience sociale accumulée par l'humanité est acquise sur toute la période de développement» [12] L'adaptation est comprise comme «... le processus d'établissement de la correspondance optimale entre la personnalité et l'environnement lors de la mise en œuvre d'activités spécifiques à l'homme, qui permet à l'individu de satisfaire des besoins urgents et de réaliser les objectifs significatifs qui y sont associés (tout en maintenant la santé physique et mentale), tout en assurant le respect de l'activité mentale l'homme, son comportement aux exigences de l'environnement »[3. C.5]. Les principales différences dans l'adaptation et la socialisation sont: des responsabilités fonctionnelles différentes, des différences dans les processus en termes de profondeur d'impact sur une personne et de leur durée dans le temps. De plus, la socialisation se produit en raison de l'acquisition par l'individu de l'expérience sociale de la société dans son ensemble, et de l'adaptation - en raison de l'assimilation de l'expérience d'une communauté sociale spécifique.

Considérant les processus d'adaptation entre l'individu et la société, on note le rôle essentiel des conditions sociales dans leur impact sur l'individu à l'aide des exigences imposées par les normes, valeurs et traditions de l'environnement donné. Dans le même temps, la personnalité n'est pas un contemplateur passif, mais au contraire, montrant sa propre activité, agit comme un sujet d'activité.

Caractériser le processus d'adaptation, évaluer ce processus comme un processus mutuel à tous les niveaux et systèmes, N.A. Sviridov a noté que l'adaptation sociale «représente, contrairement à l'adaptation biologique, l'unité de l'activité adaptative et transformatrice. De plus, l’importance décisive… est celle-ci »[26. P.47-48].

Sur la base de l'essence du processus d'adaptation socio-psychologique d'un individu, nous pensons que, compte tenu de l'adaptation des migrants forcés à de nouvelles conditions de vie, il est nécessaire de comprendre ce processus comme une restructuration des qualités psychologiques, du comportement et des activités du sujet de l'adaptation en réponse aux exigences du nouvel environnement social et aux changements de l'environnement social lui-même. dans le cadre de la satisfaction des besoins adaptatifs du migrant forcé aux fins de son activité et de son développement mutuels à part entière.

La spécificité du processus d'adaptation de la personnalité est qu'au cours de sa vie, elle est confrontée à la nécessité de s'adapter activement à divers éléments de l'environnement social, à savoir: ses caractéristiques socio-psychologiques, culturelles, professionnelles, quotidiennes et autres. Ainsi, il est d'usage de parler de différents types d'adaptation: adaptation industrielle, adaptation interculturelle, acculturation, adaptation professionnelle, etc. Cette divergence dans l'interprétation des concepts est due au fait qu'en fait tous les types d'adaptation sont interdépendants et que leur classification n'est pas entièrement justifiée..

En résumant les principales dispositions théoriques exprimées dans les travaux des chercheurs russes sur le problème de l'adaptation, nous pouvons conclure que:

  • L'adaptation est un processus holistique et systémique qui caractérise l'interaction humaine avec l'environnement naturel et social. Le choix des différents types et niveaux d'adaptation est dans une certaine mesure artificiel et sert les objectifs de l'analyse scientifique et de la description de ce phénomène;
  • les particularités du processus d'adaptation sont déterminées par les propriétés psychologiques d'une personne, le niveau de son développement personnel, caractérisé par la perfection des mécanismes de régulation personnelle du comportement et de l'activité;
  • les critères d'adaptation peuvent être considérés non seulement la survie humaine et la recherche d'une place dans la structure sociale, mais aussi le niveau général de santé psychologique, la capacité à se développer en fonction de son potentiel de vie, un sens subjectif de l'estime de soi et du sens de la vie.