Accentuation du caractère en psychologie: norme ou pathologie

Le rythme de vie inexorable moderne dérange souvent les gens. Admettez-le, avez-vous eu le sentiment que "quelque chose ne va pas"? Cette fatigue banale s'est déjà développée ou est en train de se transformer en autre chose? Y a-t-il eu des dépressions nerveuses, des nuits blanches? Avez-vous déjà eu le temps de "google" et de vous faire beaucoup de diagnostics? Ne sautez pas aux conclusions. Peut-être parlons-nous simplement des accents de votre personnage..

Référence historique

Les tentatives de classification des personnages humains, et avec cette aide pour apprendre à prédire le comportement humain à l'avance et à systématiser ses actions, se poursuivent depuis longtemps..

Le premier à étudier les accentuations fut E. Kretschmer, plus tard son activité fut poursuivie par W. Shelden. Ces chercheurs sont considérés comme les pionniers du problème des classifications de caractères. Plus tard, le thème a été développé par E. Fromm, K. Leonhard, G. Shmishek, A. E. Lichko et d'autres.

Il n'y a toujours pas de classification unifiée des types de caractères (basée sur les accentuations). Mais les techniques des trois derniers auteurs ci-dessus sont devenues les plus populaires..

Qu'est-ce que l'accentuation des caractères

Le concept même des accentuations a été introduit par K. Leonhard. À son avis, ce ne sont que des traits de caractère aiguisés, c'est-à-dire des traits de personnalité qui créent un type stéréotypé de comportement humain. Ils peuvent être utilisés pour prédire le comportement d'un individu dans une situation spécifique qui active ces traits. L'auteur note que des accentuations sont observées chez 20% à 50% des personnes.

Selon A. Lichko, l'accentuation est la norme, mais sa version extrême. Par cela, l'auteur comprend des traits de caractère individuels prononcés qui rendent une personne vulnérable dans certaines situations..

Si vous plongez dans l'essence des définitions, les accentuations à l'adolescence sont généralement appelées «accentuations passagères d'adolescent» et les adultes avec des traits de caractère prononcés - «personnalités accentuées». Bien qu'il n'y ait pas de différences significatives. On note seulement qu'à l'adolescence, ces traits peuvent être facilement corrigés et complètement éliminés, et à l'âge adulte, seulement compensés par l'autorégulation..

Une personnalité accentuée a un déséquilibre de caractère particulier. La complexité d'une réponse sans ambiguïté à la question de savoir ce que sont les accentuations (norme ou pathologie) réside dans le trait caractéristique du phénomène. Ils diffèrent par la force de la manifestation. Parfois, ils sont à peine perceptibles (uniquement pour le cercle rapproché), parfois ils sont visibles à l'œil nu et pour beaucoup, ils ressemblent à une déviation.

La place des accentuations parmi les normes et les pathologies peut être représentée comme suit.

Zone normaleZone de pathologie
Zone normaleZone accentuéeZone de psychopathie
Zone d'accentuation cachéeZone d'accentuation claireModérerLourdExtrêmement lourd

L'accentuation explicite est à grand risque. Sous l'influence de certains facteurs psychogènes, il peut évoluer vers des comportements déviants et des problèmes d'adaptation..

Pourquoi les accentuations sont dangereuses: conflits sortant d'une situation irritante et dépressions nerveuses. Si la situation traumatique se répète très souvent (constamment), alors l'accentuation peut évoluer en névrose.

Les accentuations se prêtent à la correction et, au fil des ans, sous l'influence de l'éducation et de l'auto-éducation, elles peuvent se rapprocher de la norme (chez 40% des personnes âgées de 30 à 35 ans, il n'y en a aucune trace). Ou, au contraire, entrer dans la pathologie avec des styles parentaux et des conditions de vie destructeurs.

Cependant, ne vous flattez pas si vous avez su apprivoiser votre personnage. Malheureusement, à tout moment, la contradiction entre la volonté et votre individualité peut se manifester à nouveau. C'est pourquoi il existe une opinion largement répandue en psychologie selon laquelle, lorsqu'on évalue un adulte (plus de 40 ans), on ne peut pas croire tout ce que l'on voit. Il montre vraiment ce qu'il juge nécessaire (passé par le filtre des normes, des attentes, de la morale) ou ce à quoi il ne pouvait pas faire face.

Il est également intéressant de noter qu'il est impossible de dire sans équivoque ce que sont les accentuations pour une personne: une récompense ou une punition:

  • d'une part, ils sont dangereux par le développement de psychopathies, de comportements déviants et même criminels;
  • d'autre part, ils peuvent contribuer à la formation d'une personnalité exceptionnelle, par exemple le développement d'une carrière d'acteur.

Différences entre accentuations et psychopathies

Comment pouvez-vous alors distinguer l'accentuation de la psychopathie? Et est-ce même possible? Peut être. En psychologie, il existe 3 repères généralement acceptés qui distinguent la norme (bien que prononcée) de la pathologie.

  1. Le pic des accentuations survient à l'adolescence. Avec un développement psychophysiologique normal avant et après, ils sont lissés.
  2. Les accentuations ne deviennent perceptibles que dans certaines conditions (situations).
  3. Les accentuations ne provoquent pas d'inadaptation (incapacité à s'adapter aux conditions sociales extérieures). Si la discorde dans les relations avec soi-même et avec l'environnement survient, alors pas pour longtemps. Dans le même temps, aucune situation de vie difficile ne peut provoquer une telle discorde, mais seulement une situation critique individuellement (pour laquelle les accentuations n'ont pas assez de force).

Raisons des accentuations

Jusqu'à présent, les raisons de la formation d'accentuations n'ont pas été précisément déterminées, mais d'éventuels facteurs biologiques et socio-psychologiques négatifs ont été nommés. Biologique comprend:

  • l'effet des toxines sur le cerveau de l'enfant pendant le développement intra-utérin et extra-utérin précoce;
  • hérédité;
  • infections et lésions cérébrales;
  • développement mental et physique inégal, déséquilibre hormonal.

Les facteurs socio-psychologiques comprennent:

  • inadaptation scolaire;
  • style destructeur d'éducation familiale ou position inadéquate de l'enseignant;
  • adolescence (perestroïka);
  • traumatisme mental.

Je vous recommande, chers lecteurs, de vérifier vous-même la présence d'accentuations, et si vous les trouvez, découvrez votre type (si vous ne le savez pas déjà). Cela est nécessaire pour maintenir votre propre santé psychologique (et parfois physique) et vos relations avec les autres. Connaître votre type vous aidera à éviter les situations traumatiques au travail, à la maison, à l'école..

Il est à noter qu'un type mixte est souvent trouvé, c'est-à-dire que plusieurs accentuations sont notées à la fois. Cela réduit considérablement les possibilités de travail correctionnel, mais ne le rend pas impossible..

Résultat

Donc, si nous généralisons les théories les plus populaires, alors nous pouvons dire avec certitude qu'en psychologie, les accentuations signifient une version extrême de la norme, et non l'origine de la pathologie..

L'accentuation n'est pas une phrase. Vous pouvez et devez vous battre avec eux (s'ils interfèrent avec une vie heureuse et un devenir dans la société). Les méthodes de correction sont individuelles. Tout d'abord, ils dépendent du type de personnalité accentuée.

Que puis-je dire en conclusion? «J'ai ce personnage» n'est pas une excuse. C'est une tentative de se dégager de sa responsabilité. Le caractère peut être changé. Donc, la phrase que les gens ne changent pas est aussi un mensonge. C'est une autre question si les gens ne veulent tout simplement pas changer. Cela ressemble plus à la vérité.

Au revoir, comme toujours, je recommande la nourriture pour l'esprit (et utile pour la pratique). RV Koz'yakov "Méthodes et techniques de diagnostic des accentuations de caractères." Le manuel contient tous les questionnaires et tests populaires, présente de nombreuses classifications avec des descriptions et des recommandations pratiques. Vous pouvez trouver des informations sur l'accentuation des adolescents.

À propos, si vous êtes intéressé par le sujet des accentuations chez les adolescentes, vous pouvez lire:

Je vous souhaite du succès dans la bataille avec votre personnage. Souviens-toi toujours que ça vaut le coup!

Accentuation de caractère. Personnalités accentuées

Les accentuations sont des traits de caractère surexprimés. Selon le niveau de gravité, deux degrés d'accentuation des caractères sont distingués: explicite et caché. L'accentuation explicite fait référence aux variantes extrêmes de la norme, elle se distingue par la constance des traits d'un certain type de caractère. Avec une accentuation cachée, les traits d'un certain type de caractère sont faiblement exprimés ou n'apparaissent pas du tout, cependant, ils peuvent clairement se manifester sous l'influence de situations spécifiques.

Les accentuations de caractères peuvent contribuer au développement de troubles psychogènes, de troubles du comportement pathologiques conditionnés, de névroses, de psychoses. Cependant, il convient de noter que l'accentuation du caractère ne peut en aucun cas être identifiée au concept de pathologie mentale. Il n'y a pas de frontière dure entre les personnes conventionnellement normales, «moyennes» et les individus accentués.

L'identification des personnalités accentuées dans une équipe est nécessaire pour développer une approche individuelle à leur égard, pour un accompagnement professionnel, pour leur assurer un certain éventail de responsabilités, avec lesquelles ils sont capables de mieux faire face que d'autres (en raison de leur prédisposition psychologique).

L'auteur du concept d'accentuation est le psychiatre allemand Karl Leonhard.

Les principaux types d'accentuation des caractères et leurs combinaisons:

  • De type hystéroïde ou démonstratif, ses principales caractéristiques sont l'égocentrisme, l'égoïsme extrême, une soif insatiable d'attention, le besoin de révérence, d'approbation et de reconnaissance des actions et des capacités personnelles.
  • Type hypertensif - un degré élevé de sociabilité, de bruit, de mobilité, d'indépendance excessive, une tendance aux méfaits.
  • Asthénonévrose - fatigue accrue lors de la communication, irritabilité, tendance à des craintes anxieuses pour leur sort.
  • Psychosthénique - indécision, tendance au raisonnement sans fin, amour de l'introspection, méfiance.
  • Schizoïde - isolement, secret, détachement de ce qui se passe autour, incapacité à établir des contacts profonds avec les autres, manque de communication.
  • Sensible - timidité, timidité, ressentiment, sensibilité excessive, impressionnabilité, sentiment d'auto-infériorité.
  • Épileptoïde (excitable) - tendance à des périodes répétitives d'humeur morne et colérique avec accumulation d'irritation et recherche d'un objet sur lequel évacuer la colère. Intégralité, faible vitesse de pensée, inertie émotionnelle, pédantisme et scrupule dans la vie personnelle, conservatisme.
  • Émotionnellement labile - une humeur extrêmement variable, fluctuant trop fortement et souvent pour des raisons insignifiantes.
  • Infantile-dépendant - personnes qui jouent constamment le rôle d'un «enfant éternel», évitant d'assumer la responsabilité de leurs actes et préférant la déléguer à d'autres.
  • Type instable - désir constant de divertissement, de plaisir, de paresse, de paresse, de manque de volonté dans les études, le travail et l'accomplissement de leurs devoirs, faiblesse et lâcheté.

Le concept d'accentuation du caractère en psychologie

Le concept d '«accentuation de la personnalité» a été proposé par le psychiatre allemand Karl Leonhard en 1968. Le mot «accentuation» lui-même signifie stress, concentration sur quelque chose.

Leonhard a considéré les types de caractère et ses traits individuels. Par la suite, il a établi le développement probablement disproportionné de certains traits du caractère d'une personne, qui peuvent se manifester sous l'influence de toutes sortes de facteurs de la vie. La formation du caractère avec l'inclusion d'accentuations se situe à la frontière entre la norme et la psychopathie. Mais l'accentuation ne s'applique pas à la maladie mentale, car elle a une sérieuse différence avec cette dernière.

  • Causes d'occurrence
  • Classifications
    • Exemples d'accentuations
  • Facteurs de formation
  • Traitement

Le terme «accentuation du caractère» a été introduit plus tard par le psychiatre soviétique Andrei Lichko. Il est devenu le continuateur de cette théorie. Son travail était basé sur les travaux de K. Leonhard et P. B. Gannushkin. À son avis, ce phénomène sera considéré le plus précisément en relation avec le caractère et non la personnalité. Tout cela a conduit à la création de notre propre concept pour l'étude de ce problème..

À ce jour, la question de savoir ce qu'est l'accentuation n'est pas entièrement divulguée et nécessite une étude plus approfondie. Il y a encore des difficultés à identifier les personnalités accentuées. Les psychologues soutiennent qu'il est plus facile d'identifier de telles personnes dans la société, en y participant directement, car la manifestation de l'accentuation dans ce cas est la plus perceptible..

Causes d'occurrence

Le plus souvent, ce phénomène se forme à la puberté, lorsque la personnalité commence à se former. À ce moment, une personne développe une certaine vision du monde, une perception des processus actuels.

La gravité du comportement s'écartant de la norme peut être à la fois latente et manifeste. La forme latente est considérée comme standard, c'est-à-dire très courante. La forme explicite a une grande dynamique de progression. Au cours de la vie, ces types d'accentuation peuvent se passer les uns dans les autres, selon diverses circonstances. La différence entre ces deux types réside dans la nature de la perception des stimuli.

Lorsque la forme explicite est au bord de la psychopathie et de la norme et pose un risque pour la vie normale de l'individu, la forme latente ne se manifeste qu'en cas de pression sur la composante mentale, c'est-à-dire qu'elle correspond à une simple variation de la norme.

Classifications

Les classifications de K. Leonhard et A. Lichko sont reconnues comme les plus compréhensibles et objectives. Le système de Lichko est basé sur des accentuations de caractères. Il a identifié les types suivants:

  1. Hypertensif - excitabilité accrue du système nerveux, positivité, impatience, désir d'action continue;
  2. Cycloïde - alternance d'hyperthymie avec sous-dépression;
  3. Labile - sautes d'humeur fréquentes, souvent sans raison. Ces personnes sont extrêmement émotives;
  4. Asthéno-névrosé - caractérisé par la nervosité, la fatigue, les sautes d'humeur;
  5. Sensible - timidité excessive, impressionnabilité aiguë et faible estime de soi. Ces personnes sont attirées par les arts;
  6. Schizoïde - isolement, préférence pour la solitude;
  7. Épileptoïde - autoritarisme, parfois des accès de colère, d'irritabilité, d'agression;
  8. Confortable - l'individu essaie de ne pas se démarquer, d'être comme tout le monde. Il vaut mieux pour lui de s'adapter à une personnalité autoritaire que de décider par lui-même;
  9. Hystéroïde - Cette catégorie aime toujours être à l'honneur;
  10. Instable - incertitude, manque d'intérêt pour l'avenir;
  11. Psychasthénique - introspection constante; de longues conclusions avant de prendre une décision; peur de la responsabilité.

Le système Leonhard est plus une question de personnalité. Dans ce document, il examine le comportement humain par rapport à la société..

Exemples d'accentuations

Des exemples illustratifs sont observés dans divers ouvrages: livres, dessins animés, films, etc. Par exemple, Masha du dessin animé "Masha et l'ours" est de type hyperthymique. Ce comportement est courant pour les enfants, mais pas pour tout le monde. Et si vous prenez Carlson. Ce personnage est engagé dans le narcissisme. Cela ressemble à un type hystérique. Seulement, il ne s'efforçait pas d'être le centre d'attention de tout le monde, mais seulement du garçon.

Facteurs de formation

En règle générale, la personnalité peut être accentuée en raison de la combinaison de plusieurs facteurs. Cela peut aussi être dû à l'hérédité. Considérez les raisons suivantes:

  1. environnement social constant. Tout enfant acquiert des habitudes par l'observation. C'est à cause de l'environnement que le caractère se développe progressivement;
  2. déformer ou déformer l'éducation. Communication insuffisante avec l'enfant, vide émotionnel;
  3. manque d'opportunités de réalisation de soi, un obstacle à cela;
  4. complexe d'infériorité. Estime de soi faible ou élevée. Représentation subjective déformée de la signification réelle d'une personne;
  5. la tendance à s'accentuer en raison d'anomalies physiques visibles de la santé;
  6. activité professionnelle. Dans ce cas, les professions de type humanitaire sont impliquées, comme les écrivains, les acteurs, les enseignants, etc..

Les accentuations de caractère ont une forme commune de type mixte, mais il existe également des unités prononcées. Le type mixte est une variété indéfinie et fluctuante.

Les traits de caractère fluctuants sont plus courants à l'adolescence. Environ 80% des adolescents en sont affectés. Mais, malgré le fait que l'enfant puisse s'accentuer temporairement, les psychologues recommandent toujours d'identifier de tels cas et de recourir à la correction du caractère. Parce qu'il y a un risque de développer une forme progressive à l'âge adulte.

Traitement

Dans certains cas, la personne affectée a besoin d'un traitement. Il est soutenu que si la structure crânienne est endommagée, l'état des traits de caractère accentués peut augmenter. N'ayant rien à voir avec un écart pathologique par rapport à la norme, l'accentuation peut encore provoquer un comportement inapproprié dans la société.

Le traitement consiste à passer des tests spéciaux pour identifier les écarts évidents et cachés. La correction de la personnalité est généralement réalisée par psychothérapie, mais avec des accentuations aiguës, il est possible de prescrire une pharmacothérapie.

Types d'accentuation de caractère en psychologie

Pour démarrer une conversation sur un concept psychologique tel que l'accentuation du caractère, vous devez d'abord déterminer ce qu'est le personnage. En psychologie, ce terme est compris comme un ensemble de traits de base bien établis de la personnalité d'une personne, qui non seulement la distinguent des autres, mais laissent également une certaine empreinte dans sa vie..

Le caractère se manifeste en tout - en relation avec la vie, le travail, soi-même, le sexe opposé, etc. On peut dire que c'est grâce à leur caractère que les gens s'intéressent les uns aux autres. Imaginez que les gens n'ont pas de caractère, alors ils sont susceptibles d'être comme des robots.

Affûtage ou aggravation

Les traits de personnalité rendent les gens uniques, voire uniques. Mais parfois, il arrive que pendant la vie, certains traits de caractère chez les personnes commencent à se manifester de manière plus intense, c'est-à-dire aggraver ou aiguiser. De plus, cela se produit généralement de manière inattendue, sous l'influence de facteurs externes..

C'est cet affûtage qui est communément appelé accentuation. Il s'avère que le concept d'accentuation du caractère signifie une saturation excessive des traits de personnalité, qui se manifeste par l'originalité du comportement d'une personne dans une situation particulière, son attitude envers la vie, elle-même et les gens qui l'entourent.

Donnons un exemple d'un trait de personnalité tel que l'anxiété. Chez les personnes sans «affûtage», cela se manifeste par une certaine inquiétude dans des situations inattendues. Mais dans le cas de l'accentuation, elle se présente comme de la nervosité, de l'anxiété ou même de la manie de la persécution. Ainsi, l'accentuation n'est pas une pathologie, mais plus la norme, c'est en quelque sorte un état limite qui, si des mesures ne sont pas prises à temps, peut devenir une psychopathie et nécessiter un traitement..

Traduit du latin, le mot «accentus», dont dérive le terme considéré, signifie «renforcement». Bien qu'il soit généralement admis qu'il ne s'agit pas d'un excès de certaines normes, dans certaines situations spécifiques, il arrive que les accentuations empêchent une personne de vivre une vie ordinaire, violent les orientations de valeur de l'individu..

Le fait est que les accentuations vont au-delà du comportement habituel et accepté de chacun dans la société, à propos duquel beaucoup perçoivent une telle personne comme pas tout à fait normale et, bien sûr, ont une attitude négative à l'égard de ces manifestations de personnalité. Un danger particulier de ce phénomène psychologique est qu'au fil du temps et sous l'influence de facteurs externes, il augmente, ce qui peut entraîner de graves déviations mentales..

Diverses classifications

Le concept d '«accentuation de la personnalité» a été introduit par un psychologue allemand du nom de Leonhard. Il a divisé les traits de caractère surexprimés en 12 types principaux. Voici donc les accentuations des personnages principaux selon Leonhard:

1. Type hypertensif - se manifeste sous la forme d'un optimisme et d'une activité excessifs. Les personnes atteintes de ce type s'efforcent constamment de faire de l'activité tout au long de leur vie et se concentrent uniquement sur la chance, ont tendance, voire même un besoin, à éprouver.

2. La dysthymie, c'est d'abord le silence, l'inhibition des réactions et des comportements, une certaine lenteur. Les personnes avec cette accentuation éprouvent toujours un sens aigu de la justice et essaient de trouver la vérité partout et en tout. C'est le soi-disant combattant pour la vérité.

3. Affectif-labile - cette variété s'exprime dans l'orientation constante d'une personne vers les normes, qu'elle cherche à respecter strictement.

4. Affectif exalté - manifesté par une excitabilité, une inspiration et une émotivité accrues. Ces personnes sont toujours sujettes aux contacts, et la valeur de la communication pour elles est excessive, et elles s'efforcent également d'élever leurs sentiments - les leurs et ceux des autres..

5. Un type d'accentuation anxieuse est la timidité, la soumission, la peur, la diligence, mais en même temps le doute de soi et l'autocritique excessive..

6. Type émotionnel - exprimé par la douceur, l'impressionnabilité, la diligence, la peur, ainsi que le désir d'aider tout le monde et toujours et une tendance à la compassion.

7. Le type d'accentuation démonstratif est la vantardise excessive, l'ambition, se transformant en vanité. Les personnes atteintes de ce type sont presque toujours guidées dans la vie par leur «je» et se placent beaucoup plus haut que ceux qui les entourent, se considérant comme un standard. Cependant, ils sont caractérisés comme trompeurs et hypocrites..

8. Type d'accentuation pédante - le nom parle de lui-même. Une telle personne est extrêmement ponctuelle, exigeante, outrageusement propre et soignée au point de devenir intolérante. D'un autre côté, ce type est indécis et non conflictuel, et souvent pas sûr de lui..

9. Type d'accentuation coincé - les personnes avec cette accentuation sont souvent vaniteuses, délicates, méfiantes, têtues et conflictuelles. Il est difficile de construire une relation avec eux, car ils sont jaloux de la manie, et aussi parce que leur humeur peut changer à un rythme catastrophique - de la dépression à la joie irrépressible.

10. Excitable - manifesté par l'irascibilité du caractère et le pédantisme. Ces personnes sont en forte hausse et vivent principalement par instinct..

11. Extraverti - les attitudes d'une telle personne sont, avant tout, le contact et l'ouverture, ainsi qu'une sociabilité extraordinaire, atteignant parfois le point de la frivolité. Ces personnes commettent souvent des actes spontanés et téméraires..

12. Introverti - c'est le contraire de l'accentuation précédente et, par conséquent, il se manifeste par l'isolement, le silence, la morosité et la retenue.

Typologie Lichko

Il existe également une typologie des accentuations légèrement différente. Son auteur était le psychiatre soviétique A.E. Lichko. Il était sûr que l'accentuation des caractères est une version extrême de la norme et a fait valoir que cela ne pouvait être considéré comme une pathologie psychologique..

Lichko en psychologie est connu pour l'étude la plus détaillée des accentuations de caractères chez les adolescents. Il a divisé les types de ce concept en deux grands groupes - explicite et caché. Et si le premier groupe est prononcé et se manifeste tout au long de la vie d'une personne, le deuxième ne commence le plus souvent à se manifester qu'après une sorte de traumatisme mental.

Il convient de noter que Lichko a été le premier psychologue à retracer le développement des accentuations de caractère tout au long de la vie d'une personne. Selon ses recherches, ce phénomène commence chez les personnes à la puberté..

Au fil du temps, les accentuations peuvent être lissées ou compensées, puis, sous l'influence de facteurs traumatiques externes, l'une ou l'autre accentuation se développe. Dans leur contexte, le comportement humain change, puis cela peut complètement provoquer une psychopathie.

Alors, voici les accentuations de caractère de Lichko:

  • Le type sensible d'accentuation s'exprime souvent sous forme d'hyperresponsabilité et de sensibilité. Ces personnes ont généralement une estime de soi instable, elles sont très impressionnables, mais en même temps timides et timides.
  • Type hypertensif - ses propriétaires sont souvent de bonne humeur, parfois irritables et colériques, mais ils sont constamment actifs, se sentent bien et ont une capacité de travail élevée.
  • Cycloïde - exprimé par des sautes d'humeur fréquentes, du calme complet à l'irritabilité excessive et à la dépression. De plus, ce changement se produit de manière cyclique, en alternant les phases. Ces personnes ont souvent un trait de caractère tel que l'exaltation - une humeur accrue qui atteint un enthousiasme incroyable.
  • Le type labile d'accentuation du caractère se manifeste par la fragilité et un certain infantilisme, ainsi que par le besoin d'amitié et de soutien.
  • Asthénonévrose - elle se caractérise par des sautes d'humeur, une faible concentration d'attention, une fatigue élevée, une faiblesse et une irritabilité.
  • L'accentuation de type schizoïde se manifeste par un isolement, une faible émotivité, un enfoncement en soi, une sécheresse par rapport à des personnes même proches.
  • Le type psychasthénique est principalement caractérisé par une méfiance accrue. Dans le même temps, le type psychasthénique s'exprime dans la pédanterie et le jugement excessif..
  • Le type épileptoïde combine suspicion, précision, hostilité, irritabilité. En outre, l'accentuation épileptoïde se manifeste par un dévouement et une minutie.
  • L'accentuation hystéroïde s'exprime sous la forme d'une émotivité excessive et d'une instabilité de l'estime de soi. Les personnes qui ont une accentuation hystérique nécessitent souvent une attention accrue de la part des autres. Et cela s'applique à la fois aux proches et aux inconnus..
  • Le type conforme est, tout d'abord, une grande capacité d'adaptation aux types de comportement caractéristiques d'un groupe social particulier dans lequel se situe un individu.
  • Instable - généralement exprimé par la faible volonté d'une personne et le fait qu'elle n'est pas capable de résister aux influences négatives.

Notez que Lichko étudiait un concept tel que l'accentuation des caractères à l'adolescence, mais malgré cela, les types d'accentuation des caractères identifiés par lui peuvent également être appliqués aux adultes..

Essai

Afin de déterminer quelle accentuation des traits de caractère est caractéristique d'une personne en particulier, les psychologues utilisent un test spécial appelé MMPI. Avec son aide, vous pouvez identifier, par exemple, une accentuation paranoïaque. Il s'exprime sous la forme d'un ressentiment douloureux, d'une méfiance accrue, d'un conflit élevé et d'un désir de dominer un grand nombre de personnes..

Le même test peut déterminer un type d'accentuation excitable, qui se caractérise par une impulsivité accrue, une maîtrise de soi insuffisante, en particulier en ce qui concerne ses pulsions et ses impulsions, ainsi qu'une capacité insuffisante à se contrôler..

Il existe également un type d'accentuation dans le test ci-dessus comme expansif, ce qui en psychologie est parfois appelé schizoïde d'une autre manière. Ces personnes ont généralement un caractère méchant, souvent cruel et sans cœur. Ils sont pratiquement incapables de faire preuve d'empathie envers les autres, dans les relations même avec les plus proches, ils font preuve de froideur et ne tiennent compte de l'opinion de personne.

Cependant, sous le couvert d'une personne aussi dure, il y a souvent un doute de soi et un mécontentement face à la vie. Si vous ne commencez pas à travailler sur une telle accentuation dans le temps, cela peut conduire au développement d'une psychopathie..

Seul un psychologue professionnel peut déterminer le type d'accentuation d'une personne. Si vous avez lu attentivement la typologie des accentuations de caractères et constaté que vous avez des traits similaires, contactez un spécialiste qui non seulement effectuera des tests, mais vous dira également quoi faire pour que les traits exprimés ne se transforment pas en pathologie psychologique..

Les parents d'adolescents devraient accorder une attention particulière à cette question, car leurs accentuations enfreignent souvent les orientations de valeur et peuvent être à l'origine de comportements déviants. Auteur: Elena Ragozina

Accentuation de caractère - qu'est-ce que c'est

Lorsque certaines personnes font des choses absurdes, il est difficile pour la personne moyenne d'accepter son comportement et sa manière de communiquer. Pendant ce temps, ils ne s'efforcent pas seulement de devenir "comme tout le monde", mais ils sont également incapables de le faire, car les "bizarreries" dépendent de l'accentuation du caractère.

L'accentuation est une caractéristique des adolescents et des jeunes

Accentuation du caractère en psychologie

L'accentuation en psychologie est une disharmonie de caractère, qui se manifeste par l'expression excessive de tout trait. D'une part, la discorde conduit à des actions inappropriées qui vont au-delà de la compréhension ordinaire. D'autre part, la personne devient extrêmement vulnérable mentalement, s'adapte mal à la société.

Dans une plus grande mesure, ce concept s'applique à l'environnement des jeunes, selon les statistiques, 95% des répondants sont accentués. En grande partie à cause de cela, les actions des jeunes sont incompréhensibles pour la génération plus âgée..

Pour ton information. Ne pensez pas que l'accentuation des caractères est un problème. Selon les psychologues, ce n'est pas seulement un préjudice, mais aussi un avantage. L'expressivité des traits donne à une personne l'autosuffisance. Exemple classique: les artistes ont tendance à être hystériques et les hyperthymes sont plus extravertis que les autres types.

L'inconvénient est que la personne devient non protégée, même des situations simples apportent une gêne à l'accentuateur. Ainsi, il est difficile pour une hypothèse de s'adapter à un environnement inconnu. Avec un impact négatif constant, des qualités prononcées se transforment en névrose, psychopathie.

La connaissance des types d'accentuation des caractères est utile pour comprendre votre comportement et sa correction nécessaire, ainsi que pour comprendre le comportement des personnes autour de vous. Des tests en ligne basés sur des recherches scientifiques menées par des psychologues aideront à déterminer votre type.

Le terme «accentuation» a été introduit pour la première fois par le psychologue russe Lichko et le psychiatre allemand Leonhard. Dans leurs études, l'accentuation est la prévalence d'un trait de caractère sur les autres. En termes simples, l'accentuation de la personnalité est la gravité d'un certain trait caractéristique..

Quelle est la différence entre l'accentuation et la psychopathie

La plupart des gens confondent l'accentuation des caractères avec la psychopathie en raison de propriétés similaires. La principale similitude réside dans l'instabilité du comportement. En même temps, ils ont une division claire. Ceci est important à savoir pour une bonne communication avec des personnalités accentuées..

La connaissance des particularités de leur personnage aidera à communiquer correctement avec les accentués

Caractéristiques de la personnalité:

  • Les psychopathes ont des difficultés d'adaptation dans la société, accentue parfaitement socialiser, réussir au travail, avoir une famille, des amis.
  • La sévérité prononcée des traits psychopathiques avec accentuation ne se manifeste que dans des circonstances difficiles, en psychopathie, ils sont stables.
  • Une caractéristique distinctive des psychopathes est l'incapacité à faire preuve d'empathie, justifiant leur comportement inapproprié, ainsi que l'exigence de respect de soi..
  • Il est difficile de construire une relation harmonieuse avec une personnalité psychopathique, avec un accent, de bonnes relations sont tout à fait possibles.

Important! En psychologie, la psychopathie est considérée comme congénitale, moins souvent acquise en raison de traumatismes ou de lacunes dans l'éducation, par opposition à l'accentuation.

Raisons du développement de l'accentuation en pathologie

Les psychologues avertissent que, malgré la différence évidente entre l'accentuation et la pathologie, il y a une ligne fine, qui se croise, vous pouvez passer d'un état à un autre. Il est important d'en tenir compte afin d'éliminer les causes de pathologie suivantes:

  • conditions défavorables, par exemple, pour les réconfortants - rejet dans l'équipe, les introvertis, au contraire, irritent une attention excessive;
  • ignorer la période vulnérable (puberté);
  • psychotraumatisme fréquent, aggravant les traits accentués.

Important! Une exposition continue à des facteurs négatifs provoque la transition de l'accentuation vers la psychopathie.

Dans une situation traumatique sévère, l'accentuation peut se transformer en pathologie

Facteurs dans la formation des accentuations de personnalité

Il a été prouvé que les propriétés innées, c'est-à-dire le tempérament, ont la principale influence sur l'accentuation. Un exemple frappant de ceci est la tendance du colérique au type excitable, le tempérament mélancolique est la base du type anxieux. Surtout, le renforcement des traits accentués est caractéristique des enfants et des adolescents à la suite d'erreurs pédagogiques.

S'il est nécessaire d'éliminer les facteurs influençant l'accentuation, il est important de prendre en compte son degré:

  • Une version extrême de la norme - une forme explicite se manifeste dans des situations choquantes. Les traits prononcés sont inhérents à la personnalité tout au long de la vie, pratiquement non compensés.
  • La norme est une forme latente qui ne peut se manifester qu'à un moment critique, mais qui n'atteint pas l'inadaptation.

Classifications des troubles

La théorie de Lichko est actuellement courante chez les psychologues, car le scientifique a étudié des adolescents en bonne santé. Les psychiatres utilisent le plus souvent la classification de Leonhard.

Les types de traits de ces classifications n'ont rien à voir avec les troubles mentaux, car la gravité du trait en eux est normale.

L'accentuation est normale et non un trouble mental

Classement Lichko

Dans les études d'un psychologue domestique, les caractéristiques du personnage et les raisons de l'apparition de psychopathies à l'adolescence ont été révélées. AE Lichko a fait valoir que c'est chez les adolescents que les traits de caractère pathologiques se manifestent le plus clairement, et dans tous les domaines de la vie: école, famille, relations interpersonnelles. De la même manière, des traits accentués se manifestent, par exemple, un adolescent hypertimal se démarque par son énergie, un hystéroïde tente d'attirer plus d'attention et un schizoïde tente de se protéger des autres.

Ayant identifié 11 espèces, il pense que les traits de caractère sont relativement stables à la puberté, mais ils ont trois circonstances:

  • l'aiguisage de la plupart des types se produit précisément à l'adolescence, car il est le plus critique pour l'apparition des psychopathies;
  • la psychopathie et ses types se développent assez tôt (le schizoïde est déterminé dans l'enfance, le psychosthénique - à l'école primaire, hypertime - à l'adolescence, le cycloïde et sensible - dans la jeunesse);
  • la transformation des types à la puberté se produit naturellement sous l'influence de facteurs biologiques et sociaux, par exemple, les traits hyperthymiques peuvent se transformer en cycloïde.

Classement Leonhard

Le scientifique allemand K. Leonhard a identifié 12 types de personnalité. Sa classification est à bien des égards similaire à la théorie de Lichko, il existe une identification de nombreux types. Elle a été réalisée conformément au caractère, au tempérament et aux traits de personnalité, la base de la sélection était les styles d'interaction entre la personnalité et l'environnement.

La typologie de Leonhard est centrée sur la période d'âge adulte et se divise en trois groupes:

  • les types hyperthymiques, dysthymiques, affectifs-labiles, affectifs exaltés, anxieux et émotifs forment le tempérament;
  • les types démonstratifs, pédants, bloqués et excitables dépendent des traits de caractère;
  • niveau de personnalité forme un extraverti ou introverti.

Les styles d'interaction avec l'environnement sont au cœur de la typologie de Leonhard

Accentuation des caractères selon Shmishek

Alternativement, sur la base du concept de Leonhard, une technique a été développée, dont l'auteur était Shmishek. Selon son concept, la personnalité est caractérisée par des caractéristiques de base et supplémentaires..

Le noyau de la personnalité est déterminé par les principales caractéristiques qui affectent les capacités d'adaptation, la santé mentale d'une personne et deviennent des leaders dans le développement. Avec une extrême sévérité, les principaux traits de caractère se transforment en accentuations. Selon le scientifique, au moins la moitié de la population entière a un certain type d'accentuation.

Actuellement, la technique Shmishek est utilisée par des psychologues qualifiés pour obtenir des résultats précis et leur interprétation ultérieure..

Méthodes de traitement de diverses accentuations

La gravité des traits, contrairement à la psychopathie, peut être ajustée. De plus, selon les circonstances de la vie, les traits de caractère accentués peuvent passer et être remplacés par d'autres, puisque, par définition, l'accentuation est un trait de caractère et non une anomalie de la personnalité..

La correction consiste à lisser la sévérité des traits, ce qui est pertinent dans le cas où l'accentuation de la personnalité interfère avec l'adaptation sociale. Un comportement normal est facile à changer en fonction de la situation; pour les personnes aux traits prononcés, cette action n'est pas possible. Au contraire, ils manifestent de manière démonstrative ces traits, se faisant du mal à eux-mêmes et aux autres..

Bien qu'il soit impossible de changer un caractère accentué, une personne peut apprendre à contenir ses manifestations négatives. L'auto-amélioration et la psychocorrection peuvent y contribuer..

Auto-correction de l'accentuation

Les accentuateurs demandent rarement l'aide d'un spécialiste, dans l'espoir d'une solution indépendante au problème. Les psychologues disent que l'auto-assistance est possible si les recommandations nécessaires sont prises en compte.

La correction des traits accentués nécessite des actions d'entraînement qui aident intentionnellement à développer des traits opposés. Dans le même temps, de nouvelles tactiques comportementales sont maîtrisées, ce qui est utile pour atteindre l'harmonie dans le caractère et le comportement:

  • La correction des accentuations de caractères prononcées est effectuée à l'aide d'exercices. Par exemple, pour hypertim - «Ordre dans les pensées - ordre dans la vie», pour hypothétique - «Toutes mes vertus sont avec moi». Il est conseillé de les introduire dans la routine quotidienne..
  • Il est utile de prendre quotidiennement de brèves entrées de journal pour analyser le comportement et l'humeur.
  • Le principe principal de la correction est la réalisation intentionnelle d'actions actives auxquelles s'oppose le trait accentué. De tels exercices peuvent aplanir les défauts de caractère..

Les techniques de correction psychologique, collective et individuelle, sont utilisées avec succès pour lisser l'accentuation.

Aide psychologue

Si une personne n'est pas capable d'influencer indépendamment l'accentuation, une psychothérapie sera nécessaire. Les experts proposent des techniques efficaces, à la fois en groupe et individuellement. De nombreuses présentations sont faciles à trouver sur les sites psychologiques, particulièrement pertinentes parmi elles:

  • psychanalyse,
  • thérapie gestalt,
  • psychodrame,
  • thérapie cognitivo-comportementale,
  • l'art-thérapie,
  • psycho-formation.

L'accentuation est appelée une condition acquise et non une condition congénitale. Avec des efforts dirigés, il peut être influencé par des stéréotypes de comportement changeants. Par conséquent, afin d'obtenir des changements positifs, il est important de choisir les bonnes techniques de psychocorrection..

Accentuation des caractères et ses types en psychologie

En psychologie, un concept spécial est distingué - l'accentuation des caractères. Cela signifie un ensemble de certains traits et caractéristiques du caractère d'une personne, qui sont particulièrement prononcés dans diverses situations. Les scientifiques ont identifié un total de 12 types d'accentuation. Chaque personne gravite vers un type ou un autre. Les personnes appartenant à l'un ou l'autre type d'accentuation ont leur propre comportement, leurs traits de caractère et leur vitesse de réaction aux stimuli externes.

  • 1 essence du concept
    • 1.1 La sévérité des accentuations
  • 2 Typologie

Le psychiatre allemand Karl Leonhard a été le premier à parler de l'accentuation des caractères. Par la suite, le concept a été étudié par d'autres spécialistes dans ce domaine. Andrei Lichko a défini l'accentuation comme une norme extrême de caractère. C'est une vulnérabilité humaine qui se manifeste dans certaines conditions.

Les psychologues donnent la définition suivante: l'accentuation du caractère est une manifestation vivante des traits de caractère inhérents à un individu individuel, qui caractérise la réponse d'une personne à divers stimuli ou à une situation spécifique. Un renforcement excessif de certains traits de caractère dans une situation stressante pour une personne peut se transformer en une déviation de l'activité mentale d'une personne.

L'accentuation ne peut être considérée comme un trouble mental. Cependant, dans des situations difficiles, la manifestation de certains traits de caractère d'une personne peut l'empêcher d'établir une communication avec les autres, de s'adapter en équipe. Dans certains cas, la réaction à un stimulus particulier peut entraîner une dépression, un comportement inapproprié. Les situations stressantes constantes dans la vie d'une personne contribuent à une accentuation accrue et peuvent entraîner des troubles mentaux.

Selon Andrey Lichko, il existe deux degrés d'expression de l'accentuation des caractères: explicite et caché. Le tableau montre leur description.

GravitéOptions de normeFonctionnalités:
ExpliciteExtrêmeDes traits de caractère trop exprimés apparaissent tout au long de la vie d'une personne. Ils sont en équilibre avec d'autres traits.
CachéHabituelDes traits accentués apparaissent sous l'influence de situations stressantes, de traumatismes mentaux. Ils n'entraînent généralement pas de troubles de l'adaptation.

Hans Schmischek pense qu'environ 50% des gens ont une certaine accentuation. En l'absence de situations stressantes et de conditions défavorables, elles ne se manifestent en aucune façon. Les atouts de chaque type d'accentuation peuvent permettre à une personne de se construire une carrière réussie dans un type d'activité particulier. En 1970, Shmishek a développé un questionnaire spécial qui vous permet de déterminer les traits de caractère prononcés et cachés.

Karl Leonhard a identifié les groupes d'accentuations suivants, en fonction de leur emplacement:

  1. 1. Tempérament - types hyperthymiques, dysthymiques, cycloïdes, exaltés, anxieux, émotifs (tendances naturelles d'une personne).
  2. 2. Caractère - types démonstratifs, pédants, bloqués, excitables (influences environnementales).
  3. 3. Personnalité - types extravertis et introvertis (processus de formation de la personnalité).

Observant la communication des personnes et notant diverses caractéristiques, Leonhard a identifié 12 exemples d'accentuations. Seules les personnes matures ont participé à son étude..

E. Lichko a identifié les types d'accentuation suivants:

  • hyperthymique;
  • cycloïde;
  • sensible;
  • schizoïde;
  • hystérique;
  • conmorphique;
  • psychasthénique;
  • paranoïaque;
  • instable;
  • émotionnellement labile;
  • épileptoïde.

Selon le scientifique, les accentuations se produisent souvent pendant l'adolescence. C'est à ce moment-là que le caractère d'une personne commence à graviter vers un certain type.

Karl Leogard a identifié douze types d'accentuations de caractères. Chacun d'eux possède des qualités positives et négatives qui déterminent la propension à une activité de type professionnel..

Le tableau détaille la classification, qui comprend les principaux types d'accentuation:

Accentuation de caractère

Un tel caractère peut difficilement être qualifié de tout à fait normal, c'est déjà une accentuation.
télécharger la video

L'auteur du concept d'accentuation est le psychiatre allemand Karl Leonhard; il a inventé le terme «personnalité accentuée». A. E. Lichko a clarifié ce terme en le remplaçant par le terme «accentuation du caractère», car la personnalité, à son avis, est un concept trop complexe, plutôt adapté aux psychopathies.

Selon A.E. Lichko, selon la gravité, deux types (deux étapes) d'accentuations peuvent être distingués:

  • L'accentuation explicite est une version extrême de la norme. Les traits de caractère problématiques sont assez prononcés tout au long de la vie, à la fois dans des situations problématiques et prospères. L'accentuation explicite dans la vie quotidienne s'appelle - Psychopathe (à ne pas confondre avec la psychopathie en tant que trouble de la personnalité).
  • L'accentuation latente est une norme courante. Les traits de caractère problématiques de ce type se manifestent principalement dans des situations de vie difficiles, dans le stress et les conflits, bien que dans des circonstances prospères, nous puissions avoir une personne assez gentille.

Accentuation - traits de personnalité, plus prononcés que le modèle de personnalité, mais pas aussi bombés que dans la psychopathie. L'accentuation du caractère est une conséquence à la fois des facteurs d'hérédité et de l'un ou l'autre type d'éducation de l'enfant. Les facteurs d'éducation qui provoquent et renforcent les accentuations comprennent la surprotection, l'éducation complice, le rejet émotionnel, l'éducation cruelle ou contradictoire, l'éducation dans les conditions du "culte de la maladie".

Les accentuations de caractères ont des types caractéristiques, tels que schizoïdes, hystériques, épileptoïdes et autres types.

Notez qu'une conversation sur les accentuations de personnalité est toujours une conversation sur le négatif, sur les traits de personnalité problématiques. Me comprendre qui je suis - plus schizoïde ou paranoïaque, n'est pas plus inspirant que de voir dans mon entourage qu'un épileptoïde sévère ou une dame hystérique. Dans le cercle des personnes à problèmes, parler des accentuations est approprié, dans le cercle des personnes développées, éduquées, prospères et en bonne santé mentale, il ne convient plus d'examiner les accentuations. Qu'est-ce qui est approprié? Noter l'orientation de la personnalité et le type d'éthique spécifique (consommateur ou créateur?), À qui la socionique est proche - le sociotype, pour y regarder de plus près, quel est le style d'influence prédominant (Silovik? développement de positif, constructif et responsable.

Classification, facteurs de formation et traitement avec accentuation du caractère

Les accentuations sont des traits de caractère trop prononcés liés à la version extrême de la norme, à la limite de la psychopathie. Avec cette caractéristique, certains traits du caractère d'une personne sont pointus, disproportionnés par rapport à la disposition générale de la personnalité, conduisant à une certaine disharmonie.

Le terme «accentuation de la personnalité» a été introduit en 1968 par un psychiatre allemand K. Leonhard, qui a décrit ce phénomène comme des traits de personnalité individuels surexprimés qui tendaient à entrer dans un état pathologique sous l'influence de facteurs défavorables. Plus tard, cette question a été examinée par AE Lichko, qui, sur la base des travaux de Leongrad, a développé sa propre classification et a introduit le terme «accentuation de caractère»..

Et bien que le caractère accentué ne soit en aucun cas identifié à une maladie mentale, il est important de comprendre qu'il peut contribuer à la formation de psychopathologies (névroses, psychoses, etc.). En pratique, il est très difficile de trouver la ligne pour séparer les individus «normaux» des individus accentués. Cependant, les psychologues recommandent d'identifier ces personnes en équipe, car l'accentuation détermine presque toujours les capacités spéciales et la disposition psychologique à des activités spécifiques..

Classifications

Les accentuations de caractère en termes de gravité peuvent être explicites et masquées. L'accentuation explicite est une version extrême de la norme, lorsque certains traits de caractère sont exprimés tout au long de la vie. La manifestation d'accentuations cachées est généralement associée à certaines circonstances traumatiques, qui, en principe, sont une variante courante de la norme. Au cours de la vie d'une personne, les formes d'accentuation peuvent se transformer l'une en l'autre sous l'influence de divers facteurs externes et internes.

Classement Lichko

Les classifications les plus courantes et comprises des types de caractères sont les systèmes susmentionnés développés par Leonhard et Lichko. Lichko a étudié davantage les accentuations de caractères, qui peuvent être observées à l'adolescence, et les types suivants se distinguent dans sa classification:

VueCaractéristiques
HyperthymiqueCe type est caractérisé comme "hyperactif", avec sa vitalité et son humeur accrues caractéristiques. Les personnes avec de telles accentuations ne peuvent tolérer aucune monotonie et solitude, soif de communication, sont sujettes à de fréquents changements de passe-temps et d'activités, de sorte qu'elles terminent rarement ce qu'elles ont commencé.
CycloïdeL'hyperthymie alterne avec une phase sous-dépressive avec des changements d'humeur cycliques caractéristiques
LabileLa labilité émotionnelle se traduit par des sautes d'humeur fréquentes et déraisonnables. Les personnes ayant ce trait de caractère sont extrêmement sensibles, ont tendance à manifester ouvertement des émotions positives par rapport aux autres, sont socialement réactives et sociables.
SensibleSouvent, les accentuations sensibles se manifestent par un complexe d'infériorité, une timidité et une impressionabilité accrue. Les intérêts de ces personnes résident souvent dans la sphère intellectuelle et esthétique.
Asthéno-névroséIl se manifeste par des sautes d'humeur, de la méfiance, une irritabilité accrue, une fatigue rapide dans tout travail mental
SchizoïdeLes personnes de type schizoïde sont généralement très fermées, préfèrent la solitude. Si nous parlons d'adolescents, alors ils peuvent ne pas du tout tendre la main à leurs pairs, préférant être en compagnie d'adultes. Avec l'indifférence extérieure, le monde intérieur de ces individus est souvent rempli d'une variété de fantasmes et de passe-temps.
PsychasthéniqueLes personnes avec une accentuation de type psychasthénique sont sujettes à l'introspection, aux hésitations prolongées lorsqu'il est nécessaire de prendre une décision, à la peur des responsabilités, à l'autocritique
ÉpileptoïdeLes traits caractéristiques de l'individu sont déterminés par l'autoritarisme, l'excitabilité accrue, la tension, l'irritabilité avec des accès de colère
HystéroïdeLes personnalités hystériques veulent toujours être au centre de l'attention, elles sont égocentriques, ont peur de devenir un objet de ridicule, sujettes au suicide démonstratif
ConformeL'individu est enclin à obéir sans réfléchir à toute personne plus autoritaire, s'efforce de ne différer d'aucune façon des autres, en fait, étant un opportuniste
InstableLes personnes de ce type ont souvent envie de divertissements variés, de paresse, de manque de réflexion sur l'avenir et d'intérêts professionnels

Classification de Leongrad

À bien des égards, la classification des types de caractères proposée par Leongrad est similaire, qui a étudié les accentuations de caractères principalement chez les adultes et a identifié les types suivants:

VueCaractéristique
HyperthymiqueBavardage, volonté de toujours prendre contact, expressions faciales et gestes prononcés, énergie et initiative, parfois conflit, frivolité et irritabilité
DistyLe contraire du type précédent, caractérisé par un faible contact et une humeur et une passivité généralement pessimistes
CycloïdeChangements fréquents d'humeur, dont dépendent le comportement et la manière de communiquer avec les gens autour
Excitable.Il se caractérise par des réactions non verbales et verbales retardées, cependant, dans un état d'excitation émotionnelle, de l'irritabilité et même de l'agressivité peuvent apparaître
Coincé.Ennui, édifiant, plein de ressentiment et parfois même vengeur
PédantDans les conflits, un tel individu participe généralement en tant qu'observateur passif, se distingue par sa conscience et sa précision, mais il est enclin au formalisme et à l'ennui.
AnxieuxDépression, doute de soi, diligence
SensibleCes personnalités ne se sentent à l'aise que dans le cercle d'êtres chers sélectionnés, sont capables de faire preuve d'empathie et de se réjouir sincèrement du bonheur de quelqu'un d'autre, se distinguent par des larmes et une sensibilité accrue
DémonstratifIl y a un désir prononcé de leadership, d'art, de pensée atypique, d'égoïsme, d'hypocrisie, une tendance à se vanter
ExaltéBavardage, altruisme, tendance à commettre des actes impulsifs
ExtravertiLes personnalités de ce type établissent généralement facilement des contacts, ont de nombreux amis, se distinguent par l'absence de conflit, mais elles succombent assez facilement à l'influence des autres, commettent parfois des actions téméraires, ont tendance à répandre des ragots
IntrovertiCe type diffère du précédent en contact bas. Les individus introvertis montrent une tendance à philosopher, à la solitude, au respect des principes, à la retenue, à l'entêtement

L'une des modifications de la classification de Leongarad est le système Shmishek, qui a proposé de diviser les types d'accentuation en accentuations de tempérament et de caractère. Ainsi, il a classé hyperthymique, dysthymique, cyclothymique, anxiété, exaltation et émotivité parmi les accentuations du tempérament. Mais l'auteur a attribué l'excitabilité, le collant, la démonstrativité et le pédantisme directement aux accentuations de caractère.

Exemples de

Les exemples les plus frappants des types d'accentuation de caractères peuvent être des héros populaires de films d'animation et d'œuvres littéraires modernes, dotés de caractéristiques personnelles prononcées. Par exemple, un type de personnalité instable ou dysthymique est bien illustré dans le héros de la célèbre œuvre pour enfants "Les Aventures de Buratino" Pierrot, dont l'humeur est généralement sombre et déprimée, et son attitude à l'égard des événements environnants est pessimiste.

L'âne bourriquet du dessin animé sur Winnie l'Ourson est le mieux adapté au type asthénique ou pédant. Ce personnage se distingue par son insociabilité, la peur de la déception, le souci de sa propre santé. Mais le chevalier blanc de la célèbre œuvre "Alice au pays des merveilles" peut être attribué en toute sécurité au type schizoïde extraverti, caractérisé par le développement intellectuel et l'insociabilité. Alice elle-même est plutôt du type cycloïde, qui se caractérise par une alternance d'activité accrue et diminuée avec des sautes d'humeur correspondantes. Le personnage de Don Quichotte Cervantes se révèle de la même manière..

L'accentuation du type de personnage démonstratif se manifeste clairement chez Carlson - un personnage narcissique qui aime se vanter, s'efforçant de toujours être l'objet de l'attention de tous. Winnie l'ourson du travail pour enfants du même nom et le chat de Matroskin peuvent être attribués en toute sécurité au type excitable. Ces deux personnages sont similaires à bien des égards, car tous deux se distinguent par un état d'esprit optimiste, une activité et une immunité à la critique. Un personnage exalté peut être observé dans le héros du dessin animé moderne "Madagascar" King Julian - il est excentrique, enclin à exagérer ses propres émotions, ne tolère pas l'inattention envers lui-même.

L'accentuation du caractère labile (émotionnel) est révélée dans la princesse Nesmeyana, mais le pêcheur du conte de A.S. «Sur le pêcheur et le poisson» de Pouchkine est un représentant caractéristique du type conforme (extraverti), qui est plus facile à adapter à l'opinion des autres qu'à défendre son point de vue. Le type paranoïaque (coincé) est caractéristique de la plupart des super-héros motivés et confiants (Spiderman, Superman, etc.), dont la vie est une lutte constante.

Facteurs de formation

Le caractère accentué se forme, en règle générale, sous l'influence d'une combinaison de divers facteurs. Il ne fait aucun doute que l'un des rôles clés dans tout cela est joué par l'hérédité, c'est-à-dire certains traits de personnalité innés. De plus, les circonstances suivantes peuvent affecter l'apparence des accentuations:

  • Environnement social approprié. Le caractère étant formé dès la petite enfance, les personnes autour de l'enfant ont la plus grande influence sur le développement de la personnalité. Il copie inconsciemment leur comportement et adopte leurs caractéristiques;
  • Une éducation déformante. Manque d'attention de la part des parents et des autres personnes autour d'eux, garde ou sévérité excessive, manque de proximité émotionnelle avec l'enfant, demandes excessives ou conflictuelles, etc.
  • Ne pas répondre aux besoins personnels. Avec un type de gouvernement autoritaire dans une famille ou une école;
  • Manque de communication pendant l'adolescence;
  • Un complexe d'infériorité, une estime de soi surestimée ou d'autres formes d'image de soi disharmonieuse;
  • Maladies chroniques, en particulier celles affectant le système nerveux, incapacités physiques;
  • Profession. Selon les statistiques, les accentuations de caractère sont plus souvent observées chez les représentants de professions telles que les acteurs, les enseignants, les travailleurs médicaux, les militaires, etc..

Selon les scientifiques, l'accentuation du caractère se manifeste souvent à la puberté, mais à mesure qu'ils grandissent, elle se transforme en une forme latente. Quant à la genèse du phénomène considéré, un certain nombre d'études antérieures montrent que, en général, l'éducation elle-même ne peut pas créer les conditions dans lesquelles, par exemple, un type de personnalité schizoïde ou cycloïde pourrait se former. Cependant, dans certaines relations familiales (indulgence excessive de l'enfant, etc.), il est fort possible que l'enfant développe une accentuation hystérique de caractère, etc. Très souvent, les personnes ayant une prédisposition héréditaire ont des types d'accentuations mixtes.

Fonctionnalités:

Les accentuations de caractère se trouvent non seulement sous leur forme «pure», facilement classifiable, mais sous une forme mixte. Ce sont les types dits intermédiaires, qui sont le résultat du développement simultané de plusieurs caractères différents. La prise en compte de ces traits de personnalité est très importante pour élever des enfants et développer la communication avec les adolescents. Il est également nécessaire de prendre en compte les caractéristiques d'un caractère accentué lors du choix d'une profession, lors de l'identification d'une prédisposition à un type d'activité particulier.

Très souvent, un caractère accentué est comparé à une psychopathie. Il est important de prendre en compte la différence évidente - la manifestation des accentuations n'est pas constante, car avec le temps, elles peuvent changer le degré de gravité, s'estomper ou disparaître complètement. Dans des circonstances de vie favorables, les individus au caractère accentué sont même capables de révéler des capacités et des talents spéciaux en eux-mêmes. Par exemple, une personne de type exalté peut découvrir le talent d'un artiste, d'un acteur, etc..

Quant aux manifestations d'accentuation à l'adolescence, le problème posé est actuellement très pertinent. Selon les statistiques, près de 80% des adolescents ont des accentuations de caractère. Et bien que ces caractéristiques soient considérées comme temporaires, les psychologues parlent de l'importance de leur reconnaissance et de leur correction en temps opportun. Le fait est que certaines des accentuations prononcées sous l'influence de certains facteurs défavorables peuvent transformer la maladie mentale déjà à l'âge adulte.

Traitement

Une accentuation trop prononcée du caractère, conduisant à une disharmonie évidente de la personnalité, peut en effet nécessiter un traitement. Il est important de souligner que le traitement du problème considéré doit être inextricablement lié à la maladie sous-jacente. Par exemple, il a été prouvé qu'avec des lésions cérébrales traumatiques répétées sur fond de caractère accentué, la formation de troubles psychopathiques est possible. Bien que les accentuations de caractère en elles-mêmes ne soient pas considérées comme des pathologies en psychologie, elles sont assez proches des troubles mentaux à bien des égards. En particulier, un caractère accentué est l'un des problèmes psychologiques dans lesquels il n'est pas toujours possible de maintenir un comportement normal dans la société..

Les accentuations de caractères explicites et latents sont diagnostiquées lors de tests psychologiques spéciaux à l'aide de questionnaires appropriés. Le traitement est toujours prescrit individuellement, en fonction du type spécifique d'accentuation, de ses causes, etc. En règle générale, la correction est effectuée à l'aide d'une psychothérapie sous forme individuelle, familiale ou de groupe, mais un traitement médicamenteux supplémentaire peut parfois être prescrit.