L'amnésie l'est. Définition, causes, symptômes et traitement

L'amnésie est une perte totale ou partielle de la mémoire sur ces événements qui ont eu lieu dans un passé ou un présent lointain. Dans certains cas, cela se manifeste comme une violation de la capacité de se souvenir de nouvelles informations.

La description

Puisque la mémoire est appelée processus de pensée, les symptômes inhérents à une telle maladie sont généralement assimilés à des troubles cognitifs..

L'amnésie est une perte pathologique de souvenirs d'événements passés ou actuels dans la vie d'une personne. Habituellement, cette maladie fait partie de la symptomatologie de diverses maladies neurologiques, des troubles psychologiques, des intoxications chroniques, des intoxications aiguës. Le traitement de cette pathologie est effectué en tenant compte de ses causes, principalement la pharmacologie et la psychothérapie. S'il y a des tumeurs ou des hématomes, ils sont rapidement retirés.

Fonctionnalités:

En latin, l'amnésie est l'inconscience. Certes, l'absence de tout souvenir n'est pas toujours considérée comme une maladie. Par exemple, il y a une amnésie infantile - c'est un phénomène dans lequel une personne ne se souvient pas des premières années de sa vie. Cette situation est familière à la plupart des gens..

En médecine, cette maladie est considérée comme une perte de souvenirs passés, ainsi qu'une incapacité à se souvenir des circonstances récentes. L'amnésie associée à d'autres symptômes fait souvent partie du tableau clinique de diverses maladies psychiatriques et neurologiques. Selon les statistiques, environ 25% de la population mondiale est confrontée à des troubles de la mémoire..

Causes de la maladie

Les principales conditions préalables au développement de l'amnésie sont généralement des pathologies mentales. Les personnes ayant des problèmes de santé mentale ont régulièrement des problèmes de mémoire épisodiques:

  • Épilepsie - des problèmes de mémoire surviennent pendant les périodes de crises.
  • Dédoublement de la personnalité. Avec une telle pathologie, lors du déplacement d'une personnalité par une autre, l'une des parties perçoit tout ce qui se passe comme un rêve.
  • L'amnésie hystérique apparaît en raison d'événements désagréables: sentiments forts, perte d'êtres chers, catastrophes. Dans une telle situation, une personne est entourée d'émotions négatives qui déplacent des informations sur elle-même..
  • Une fugue dissociative est une perte de mémoire qui survient après un traumatisme. Face à un événement émotionnel extrême, une personne peut s'oublier pendant des jours voire des mois entiers, quittant souvent son lieu de résidence. A ce moment, le patient oublie toutes ses données: date de naissance, nom, prénom, adresse. Mais en même temps, une personne peut parfaitement se souvenir de ses compétences: par exemple, comment jouer du piano ou conduire une voiture. Après que le choc s'estompe, la mémoire revient.
  • Schizophrénie. Cette pathologie est caractérisée par des hallucinations, dans lesquelles le patient entend clairement ses propres pensées, les percevant comme des voix, propose des idées anormales. En l'absence de thérapie appropriée, le patient peut oublier qui il est, qui sont ses parents et ne pourra même pas répondre aux questions de base.
  • Syndrome d'Alzheimer. Au début, la maladie se caractérise par un léger oubli, puis elle progresse et affecte la mémoire. Le patient perd la capacité de réfléchir pleinement, se confond avec les mots, devient agressif.

Autres conditions de développement

En plus des problèmes mentaux, il existe d'autres conditions préalables à l'apparition de l'amnésie. Une description des plus courants d'entre eux est présentée ci-dessous..

  • Traumatisme crânien contondant ou pénétrant. Les dommages aux tissus cérébraux entraînent une perte de mémoire. Même une légère commotion cérébrale peut endommager les souvenirs..
  • Pénétration des infections dans le cerveau ou le système nerveux: VIH, méningite, hépatite, syphilis, tuberculose, sida.
  • Intoxication avec des poisons ou des médicaments. L'abus prolongé de boissons alcoolisées, les substances narcotiques peuvent causer des traumatismes irréversibles aux tissus cérébraux. L'utilisation de tranquillisants puissants, d'antidépresseurs et de médicaments anti-anxiété peut provoquer une amnésie à court terme.
  • Carence en vitamine A1, glucose, thiamine et anorexie. Il existe de telles causes d'amnésie, généralement chez la gent féminine, qui préfèrent les régimes stricts et le jeûne. Tous ces éléments sont extrêmement importants pour le cerveau et leur manque conduit d'abord à la fatigue, à des évanouissements, puis à des pertes de mémoire. Bien sûr, ces signes n'apparaîtront pas de sitôt..
  • Asphyxie par le monoxyde de carbone, les peintures et vernis et les vapeurs de pesticides.
  • Néoplasmes malins et bénins.
  • Manque d'oxygène dans le cerveau, qui se produit en raison d'une lésion des poumons, de la cavité thoracique, de la bronchite, de l'asphyxie, de la pneumonie ou de pathologies cardiovasculaires.
  • Les perturbations de la circulation sanguine peuvent également entraîner une perte de mémoire à court terme.
  • Chirurgie ou autres conditions physiques. La coloscopie, la neurochirurgie et l'endoscopie peuvent entraîner des problèmes de mémoire.

Les personnes de plus de 50 ans sont les plus exposées. Une perte de mémoire partielle peut survenir chez une personne lors d'une exposition soudaine et stressante: eau froide, électricité, violence.

Classification

Chaque type de mémoire dans le cerveau est contrôlé par différentes structures. L'amnésie est classée en fonction des symptômes et des causes de l'amnésie, ainsi que de la durée pendant laquelle le patient ne se souvient pas..

  • Variété rétrograde. Une situation qui traumatise la psyché affecte la mémoire à court terme - le patient ne peut pas se souvenir des événements survenus avant l'incident. Une personne peut oublier des heures, des jours et même des semaines. Dans ce cas, le patient peut décrire avec précision les événements marquants de sa vie. La personne reste complètement désorientée, ne se souvient pas comment elle est entrée dans la salle, ce qui lui est arrivé.
  • Forme antérograde. La personne ne se souvient pas des événements survenus après la blessure. Après la guérison, le patient peut normalement répondre aux questions du médecin, peut décrire tout ce qui se passe, mais progressivement cette information est oubliée.
  • Type de Congrad. Contrairement à d'autres formes d'amnésie, avec une telle maladie, une personne ne peut pas se souvenir du pic de la pathologie. Cette maladie est très similaire à la fièvre de quelqu'un d'autre, dans laquelle le patient ne peut pas percevoir les informations environnantes..
  • Amnésie de fixation. Avec cette forme de maladie, les événements qui se produisent actuellement ne restent pas dans la mémoire d'une personne..

Symptômes d'amnésie

Le traitement de la maladie dépend principalement des symptômes qui apparaissent. Bien que, bien sûr, une forte perte de mémoire soit considérée comme le principal symptôme de cette pathologie. Mais comme la perte de mémoire n'est pas une maladie, il est très important de prêter attention au tableau clinique global. Les principaux symptômes et signes d'amnésie sont:

  • agressivité excessive;
  • distraction;
  • faux souvenirs de vous-même et de ceux qui vous entourent;
  • attaques de haine envers les proches et les proches;
  • irritabilité excessive;
  • neuropathie;
  • impulsivité;
  • manque de coordination;
  • s'identifier à une autre personne.

Dans certains cas, le patient ne reconnaît pas les objets qui lui appartiennent personnellement ou à des proches.

Diagnostic

Parfois, des crises d'amnésie qui durent des minutes ou des heures peuvent disparaître d'elles-mêmes et ne nécessitent pas de traitement. Mais si les dommages sont graves, l'aide d'un spécialiste est nécessaire. Afin de déterminer cette maladie et d'identifier ses symptômes en temps opportun, vous devez savoir ce qu'est l'amnésie..

Les experts s'engagent à diagnostiquer la maladie en fonction des raisons et du tableau clinique général. L'examen est réalisé par un neurologue avec la participation d'autres médecins: narcologue, neurochirurgien, psychiatre, spécialiste des maladies infectieuses. Le schéma de diagnostic standard se compose de plusieurs étapes.

Étapes de la détection de la pathologie

  • Prendre l'anamnèse. Entretien sur les événements pathologiques antérieurs, les symptômes de la maladie.
  • Recherche psychologique approfondie. Requis par les patients présentant une perte et une déficience de la mémoire psychogène.
  • Détermination de l'état neurologique. Vous permet de détecter les symptômes de la pathologie du SNC, ainsi que d'identifier le stade des événements post-traumatiques.
  • Imagerie cérébrale. Les patients présentant un traumatisme cranio-cérébral et des hématomes intracrâniens sont envoyés pour CT. L'IRM est efficace pour diagnostiquer les tumeurs, les foyers post-AVC, les phénomènes dégénératifs.
  • Test sanguin biochimique. Cette procédure aide à déterminer la norme de la vitamine B, la présence de toxines et de médicaments.
  • Électroencéphalographie. Il est prescrit aux patients présentant des signes d'épilepsie. Permet de scanner l'activité cérébrale.
  • Examen de l'hémodynamique cérébrale. Nécessaire si vous soupçonnez la genèse d'un trouble de la mémoire.
  • Examen du liquide céphalo-rachidien. Requis si une hémorragie intracrânienne et une infection sont suspectées.

Traitement nécessaire

La thérapie est choisie en tenant compte de l'étiologie et des symptômes de la pathologie. Dans le cas de l'amnésie organique, des médicaments sont généralement utilisés et psychogènes - psychothérapeutiques. En pharmacothérapie, les éléments suivants sont utilisés:

  • des agents antiplaquettaires et vasodilatateurs qui stabilisent la circulation cérébrale et la nutrition tissulaire;
  • les mémantines normalisent les fonctions mnésiques, sont efficaces pour le traitement de l'amnésie, maladie d'Alzheimer concomitante;
  • les antioxydants et les neuroprotecteurs optimisent les processus métaboliques des neurones, augmentant leur résistance aux conditions défavorables;
  • les nootropiques stimulent le métabolisme des tissus cérébraux et les capacités cognitives;
  • les médicaments anticholinestérases arrêtent le développement de la démence à l'âge adulte.

Autres techniques

Le traitement des variétés psychogènes de la maladie ne vise pas à restaurer les informations perdues, mais à accepter le fait de leur absence par le patient. Une telle thérapie est effectuée par un psychothérapeute et comprend plusieurs étapes..

  • Traitement à la créatine. Il est prescrit aux patients qui préfèrent cacher leurs pensées et leurs sentiments. Produit par l'art-thérapie, la thérapie par les contes de fées et des techniques similaires.
  • Psychothérapie. Le résultat positif est obtenu à l'aide de la thérapie cognitivo-comportementale. Dans le cas des traumatismes de l'enfance, la psychanalyse est utilisée, ce qui permet au patient de reconsidérer son attitude face à ce qui s'est passé.
  • Thérapie médicamenteuse. Agit comme un complément à la psychothérapie. Il est nécessaire pour les patients souffrant de divers écarts, d'anxiété, de dépression, d'agitation. Des antidépresseurs, des antipsychotiques et des sédatifs sont utilisés.

Mesures de prévention

Les symptômes et l'évolution de l'amnésie peuvent être très imprévisibles. L'évolution de la maladie est corrélée avec la maladie sous-jacente, l'âge et les étiofacteurs. Cependant, il est possible d'identifier la maladie à temps si vous savez ce qu'est l'amnésie et comment elle se manifeste.

Les mesures préventives comprennent la prévention des traumatismes crâniens, l'intoxication, le traitement compétent et rapide des maux de tête, des infections, de l'épilepsie, des troubles du système cardiovasculaire.

De plus, il est très important de protéger une personne contre les effets psychotraumatiques. En ce qui concerne le pronostic, l'amnésie post-traumatique est réversible. Et la maladie résultant de modifications pathologiques du système nerveux central se caractérise par une évolution invariablement en développement. Les jeunes récupèrent une bien meilleure mémoire que les patients plus âgés.

Amnésie

Types et symptômes d'amnésie

Il existe différents types d'amnésie.

Ainsi, selon la période de temps passée hors de mémoire, ils distinguent:

  • amnésie rétrograde. Ce type d'amnésie est associé à la perte de souvenirs d'événements qui ont précédé la maladie;
  • amnésie antérograde. Dans ce cas, les souvenirs de la période après la sortie de l'inconscience sont perdus. Dans ce cas, le patient ne se souvient pas des événements récents, il ne peut pas assimiler de nouvelles informations;
  • l'amnésie antirétrograde, qui est une combinaison des deux types d'amnésie ci-dessus;
  • amnésie retardée, lorsque les souvenirs sont perdus quelque temps après une période de perte de conscience.

De par la nature du développement, il existe:

  • régression de l'amnésie - amnésie, qui se caractérise par la restauration de souvenirs perdus.
  • amnésie progressive. Dans ce cas, il y a un effacement progressif des souvenirs du moment présent vers les événements passés. La capacité de se souvenir de nouveaux événements est perturbée, les souvenirs se confondent dans le temps et se perdent, la coloration émotionnelle des événements passés s'estompe et ils se perdent avec le temps. Dans le même temps, les événements de l'enfance et de l'adolescence, ainsi que les compétences et capacités professionnelles sont clairement rappelés.
  • amnésie stationnaire - perte de mémoire constante et persistante pour certains événements de la vie.

Il existe également des types d'amnésie tels que:

  • amnésie fixative, qui se traduit par une violation de la mémoire pour des événements survenus il y a quelques minutes. Ce type d'amnésie est fréquent chez les patients atteints du syndrome de Korsakoff. En même temps, l'état du patient n'est pas perturbé, mais il ne s'oriente pas dans l'espace et sa personnalité, il peut demander aux autres qui il est, où il est, ce qui est avec lui. La manifestation de symptômes d'amnésie peut être paroxystique, tandis que ce qui s'est passé lors de l'attaque, le patient ne se souvient pas. La maladie peut être accompagnée de maux de tête, de troubles sensoriels, d'une mauvaise coordination des mouvements, d'une arythmie de l'activité cardiaque;
  • l'amnésie post-hypnotique survient après des séances d'hypnose. Les patients ne se souviennent pas de ce qui leur est arrivé pendant la séance;
  • L'amnésie post-traumatique est causée par une commotion cérébrale, un traumatisme crânien et disparaît le plus souvent après un traitement approprié. Les symptômes de l'amnésie post-traumatique sont associés à une altération de la mémoire à court terme. Le patient ne se souvient pas des événements qui ont immédiatement précédé la blessure. La mémoire du patient est restaurée à mesure qu'il se rétablit;
  • Syndrome de Korsakov - amnésie rétrograde et antérograde sévère résultant d'un manque de vitamine B1 dans le cerveau;
  • amnésie infantile. Chaque personne souffre de ce type d'amnésie. Cela est dû à l'immaturité de certaines zones du cerveau chez les enfants;
  • amnésie initiale. Dans ce cas, ayant des informations, la personne ne se souvient pas de quelle source elle les a reçues;
  • l'amnésie dissociative est associée au fait qu'une personne oublie des périodes de la vie ou certains événements, peut cesser de reconnaître des mots et des modèles de discours familiers (aphasie), des circuits moteurs (apraxie), des objets (agnosie);

Ce type d'amnésie est divisé en:

amnésie localisée - violation d'une seule modalité de mémoire;

sélectif - lorsque le patient se souvient de certaines connaissances universelles et oublie certains événements survenus dans une période de temps limitée;

généralisé - lorsque le patient oublie tout ce qui se passe dans un laps de temps limité;

continu - lorsque le patient cesse de se souvenir de nouveaux événements;

  • une fugue dissociative est associée au fait que le patient oublie complètement son nom, sa biographie, ses informations personnelles. Ce type d'amnésie peut durer plusieurs minutes ou plusieurs jours. Dans ce cas, le patient oublie qui il est ou s'associe à une personne complètement différente;
  • prosopamnésie - faible capacité à se souvenir des visages des gens.

La condition après une commotion cérébrale est caractérisée par le développement d'une amnésie rétrograde. Pour les blessures plus graves - amnésie antétrograde.

Le syndrome de Korsakoff est généralement caractérisé par une amnésie rétrograde et fixative. Des confabulations sont possibles. Cette condition est typique des tumeurs malignes, de l'alcoolisme, du SIDA, de la carence en vitamine B1, de la démence dégénérative, de l'encéphalite herpétique..

En cas d'intoxication, les événements survenus lors d'une intoxication par des médicaments, des pesticides, de l'alcool, des barbituriques, du monoxyde de carbone, des benzodiazépines sont à jamais effacés de la mémoire.

Dans le cas de l'épilepsie, la mémoire est perdue pour les événements survenus pendant la crise d'épilepsie.

Traitement amnésique

Le mécanisme de la mémoire est très complexe. Récupérer des souvenirs effacés est un défi majeur.

Les principaux domaines de traitement de l'amnésie sont:

  • traitement de la maladie sous-jacente;
  • rééducation neuropsychologique.

Dans le traitement médicamenteux de l'amnésie, des agents qui activent les processus cholinergiques dans le cerveau sont utilisés, tels que le piracétam, la gliatiline, l'encéphabol et la cérébrolysine..

La posologie des médicaments et le schéma thérapeutique sont choisis par le médecin en fonction de la gravité de l'amnésie.

Dans le traitement de l'amnésie, une thérapie hypno-suggestive est également utilisée, qui consiste en ce que le patient est mis dans un état d'hypnose, au cours duquel il restaure les faits et événements oubliés dans sa mémoire. Parfois, des barbituriques peuvent être administrés pour aider le patient à se souvenir plus rapidement de certains faits.

En outre, des méthodes psychothérapeutiques sont utilisées dans le traitement de l'amnésie, par exemple la chromothérapie, qui dans certains cas donne de très bons résultats. L'essence de cette technique psychothérapeutique se résume au fait que chaque type constitutionnel a sa propre couleur. Pour les patients avec une constitution «froide», des couleurs chaudes sont utilisées, pour les patients avec un type de constitution «chaude» - des couleurs froides. L'effet de couleur est réalisé soit sur tout le corps d'un patient amnésique, soit uniquement sur les yeux.

Cet article ou cette section fournit une liste de sources ou de références externes, mais les sources des allégations individuelles ne sont pas claires en raison du manque de notes de bas de page. Les déclarations non prises en charge par les sources peuvent être remises en question et supprimées. Vous pouvez améliorer l'article en ajoutant des sources d'informations plus précises..

780.9, 780.93 et ​​294.0

Ce terme a d'autres significations, voir Amnesia (homonymie).

L'amnésie (du grec ancien ἀ- particule négative + μνήμη «mémoire» - oubli) est une maladie avec des symptômes de perte de mémoire, en particulier pour les événements importants récents ou des souvenirs incomplets des événements qui se sont produits.

L'amnésie peut être spontanée et est souvent temporaire. Les souvenirs sont renvoyés dans l'ordre chronologique, en commençant par les plus anciens. Les souvenirs d'événements récents menant à l'amnésie ne reviennent souvent jamais.

La onzième révision de la Classification internationale des maladies (CIM-11) distingue l'amnésie en tant que symptôme (MB21.1MB21.1) et le trouble amnésique (6D726D72).

Types d'amnésie

  1. Amnésie rétrograde - le patient ne se souvient pas des événements survenus avant le début de l'amnésie.
  2. Amnésie antérograde - le patient perd la capacité de se souvenir des événements qui se produisent après le début de la maladie (provoqués, par exemple, par un traumatisme ou un stress). En même temps, il peut se souvenir de tout ce qui s'est passé auparavant..
  3. L'amnésie antéro-rétrograde est une combinaison d'amnésie antérograde et d'amnésie rétrograde. Le patient peut souffrir d'amnésie rétrograde et antérograde due à des lésions des zones temporales moyennes et en particulier de l'hippocampe.
  4. Amnésie de fixation - troubles de la mémoire pour les événements actuels (plus de quelques minutes). Composante du syndrome de Korsakov.
  5. Amnésie congestive - amnésie complète ou partielle, qui se limite uniquement aux événements de la période aiguë de la maladie. Se produit avec le syndrome onéroïde, certaines formes de délire, le coma, la stupeur.
  6. Le syndrome de Korsakoff est une fixation sévère, une amnésie antérograde et rétrograde due à un manque de vitamine B1 dans le cerveau, associée à d'autres symptômes. La cause la plus fréquente est l'alcoolisme, bien que d'autres causes, comme la malnutrition sévère, puissent conduire au même syndrome.
  7. Amnésie dissociative - amnésie, dans laquelle les faits de la vie personnelle sont oubliés, mais la mémoire de la connaissance universelle est conservée. L'amnésie dissociée est généralement le résultat d'un traumatisme.
    • Amnésie localisée - troubles de la mémoire d'une seule modalité, toutes les autres restent intactes. De telles violations surviennent à la suite de lésions de la partie correspondante du cerveau. Par exemple, avec l'agnosie, la reconnaissance d'objets précédemment familiers est altérée, avec l'apraxie, les capacités motrices précédemment acquises sont altérées, avec l'aphasie, la mémoire des mots et la parole..
    • Amnésie sélective - le patient oublie certains des événements qui se sont produits dans un laps de temps limité, mais conserve la mémoire de la connaissance universelle. En règle générale, de tels cas sont associés à un traumatisme mental subi à la suite de ces événements..
    • Amnésie généralisée (globulaire) - le patient oublie tout ce qui s'est passé dans une certaine période de temps limitée et certains événements qui se sont produits avant.
    • Amnésie continue - le patient cesse de se souvenir des nouveaux événements et oublie également certains des anciens. Ceci est extrêmement rare avec une amnésie dissociative..
  8. La fugue dissociative est une maladie plus grave que l'amnésie dissociative. Les patients atteints de fugue dissociative partent soudainement pour un autre endroit et y oublient complètement leur biographie et leurs données personnelles, jusqu'à leur nom. Parfois, ils prennent un nouveau nom et un nouveau travail. Une fugue dissociative dure de plusieurs heures à plusieurs mois, parfois plus longtemps, après quoi les patients se rappellent tout aussi soudainement leur passé. Cependant, ils peuvent oublier tout ce qui s'est passé pendant la fugue..
  9. L'amnésie infantile est l'incapacité de se souvenir des événements de la petite enfance et de la petite enfance qui sont communs à tous. Les raisons sont probablement dans le sous-développement des zones correspondantes du cerveau.
  10. Amnésie post-hypnotique - l'incapacité de se souvenir de ce qui s'est passé pendant l'hypnose.
  11. Amnésie catatimique - le patient n'oublie que certaines personnes et événements associés à des expériences spéciales.
  12. Amnésie progressive - amnésie qui se propage des événements plus récents aux événements antérieurs.
  13. Amnésie retardée - amnésie «retardée», lorsque les événements qui ont eu lieu ne tombent pas instantanément, mais seulement quelque temps après la maladie.
  14. Amnésie stationnaire - perte de mémoire permanente qui ne change pas avec le temps.

Amnésie psychogène

Ils n'ont pas de base organique et résultent de l'action de mécanismes de protection.

  • Amnésie post-hypnotique.
  • Amnésie hystérique - le développement du concept d'amnésie hystérique est associé aux noms de Jean-Martin Charcot, Pierre Janet, Joseph Breuer et Sigmund Freud. Il faut distinguer l'hystérie de la genèse traumatique (causée par un traumatisme mental ou des expériences de stress extrême) et l'hystérie comme névrose de transfert associée, selon les premiers concepts psychanalytiques, à un conflit structurel interne et à une régression de la libido vers les objets de la phase œdipienne du développement. L'amnésie hystérique de nature traumatique est provoquée par l'action du mécanisme protecteur de dissociation. L'amnésie dans la névrose hystérique de transfert est due à l'action de répression dirigée contre les représentants et dérivés de la pulsion de conflit.

Selon le concept de Charcot et Breuer, lorsqu'elles vivent une situation traumatique, certaines personnes développent un état dit hypnoïde - un état d'auto-hypnose. Dans cet état de conscience altéré, le codage des éléments de mémoire correspondant à l'expérience d'une situation donnée se produit. Dans certains cas, par la suite, ces mémoires, qui forment une structure indépendante dépourvue de connexions associatives avec le reste du système de mémoires autobiographiques, ne peuvent pas être reproduites arbitrairement. L'accès à eux n'est possible que dans un état de conscience altéré, qui est obtenu à l'aide de techniques hypnotiques et de transe..

L'amnésie causée par l'action de la répression peut être surmontée, selon les concepts psychanalytiques, par la prise de conscience du matériau refoulé. Ce dernier est réalisé grâce à l'utilisation de la méthode d'association libre dans le travail analytique..

  • L'amnésie fugale est une amnésie de nature dissociative. Ce type d'amnésie psychogène survient lors d'une fugue dissociative - une réaction de fuite dans une situation de traumatisme mental ou de stress extrême. La principale caractéristique de la fugue dissociative est le départ soudain et imprévu. La dynamique de la fugue dissociative est caractérisée par le passage à travers la double barrière de l'amnésie. La première barrière amnésique survient immédiatement après le début de la fugue, des informations personnelles importantes et des souvenirs de la vie passée de l'individu restant derrière la barrière. La première barrière amnésique correspond à un changement d'identité personnelle de l'individu. La deuxième barrière amnésique survient après la cessation de l'état de fugue, lorsque les souvenirs qui sont restés derrière la première barrière amnésique reviennent et les souvenirs des événements qui se produisent pendant l'état de fugue sont dissociés. Au franchissement de la deuxième barrière amnésique, l'identité personnelle «fugue» est perdue et l'identité antérieure de l'individu revient.
  • Le trouble de la personnalité multiple est un trouble dissociatif dans lequel le traumatisme chronique de l'enfance dans le contexte d'une relation avec un autre significatif (généralement un parent ou un soignant) est le principal facteur causal. Le trouble de la personnalité multiple (ou trouble dissociatif de l'identité DSM-IV) est parfois diagnostiqué à tort comme une schizophrénie. Le trouble de la personnalité multiple se caractérise par de multiples épisodes d'amnésie à la fois pour un certain nombre de situations traumatisantes de l'enfance et pour des événements survenus pendant les soi-disant commutations, c'est-à-dire lorsqu'une personnalité altérée a perdu le contrôle du comportement de l'individu à une autre personnalité altérée. Comme pour la fugue dissociative, les amnésies dans le trouble de la personnalité multiple ont tendance à être de nature dissociative. Les amnésies dissociatives dans la très grande majorité des cas (si, par exemple, elles ne s'accompagnent pas d'un dysfonctionnement des parties correspondantes du cerveau) sont réversibles. La récupération du matériel dissocié est généralement complète et se produit soit spontanément, soit avec l'utilisation de techniques hypnotiques et de transe.

Diagnostique

Le diagnostic de l'amnésie hystérique repose sur les manifestations cliniques et diverses données. Le médecin a également le droit d'effectuer divers tests afin de comprendre le fonctionnement de la mémoire et de la conscience du patient. En outre, il existe une enquête auprès des parents et amis les plus proches du patient.

Les diagnostics directement médicaux sont réalisés par des spécialistes de différents profils, notamment un psychiatre et un neurologue.

Dans certaines situations, il peut être nécessaire de consulter d'autres médecins, mais dans le cas de cette maladie, c'est extrêmement rare..

  • Analyse des plaintes du patient (quand la violation s'est produite, combien de temps a-t-elle duré, quel événement pourrait la causer, si elle s'est produite avant, etc.).
  • Examen par un neurologue: un contrôle approfondi, une recherche d'éventuels troubles du système nerveux, qui d'une manière ou d'une autre peuvent affecter une maladie émergente récemment (consommation excessive d'alcool ou d'autres substances nocives / narcotiques, étourdissements, douleurs dans différentes zones, etc.).
  • Examen psychiatrique: identification de divers troubles émotionnels et psychologiques. Pour cela, différents questionnaires et tests spécialement conçus sont utilisés..
  • EEG (électroencéphalographie): une évaluation de l'activité électrique du cerveau dans différentes parties du cortex cérébral, qui peut changer dans certaines maladies.
  • TDM (tomodensitométrie) et IRM (imagerie par résonance magnétique): permettent à un spécialiste d'étudier attentivement la structure du tissu cérébral, d'identifier divers troubles tissulaires qui contribuent à l'apparition de l'amnésie.
  • La prévention

    L'hystérique est un type d'amnésie psychogène. Il survient directement à la suite d'un traumatisme psychologique, et une personne ne peut jamais savoir où elle l'attend.

    En cas de situation traumatique pour la psyché, il est nécessaire de consulter au préalable un psychologue, psychothérapeute, sans attendre le développement de l'amnésie.

    De tels conseils ne seront pas superflus:

  • Cesser de mauvaises habitudes (alcool, tabac, etc.).
  • Mener un mode de vie sain (marches quotidiennes de 2 heures ou plus, éducation physique, respect du régime quotidien, bon sommeil, etc.).
  • Une alimentation équilibrée et rationnelle (elle doit inclure le taux quotidien de protéines, de graisses et de glucides, nécessaires au fonctionnement normal de l'organisme; refus des aliments gras, de la restauration rapide, etc.).
  • Repas plusieurs fois par jour (la norme est toutes les 3 heures, de 5 à 6 fois par jour).
  • Tous les six mois (ou au moins une fois par an) à contrôler par des médecins.
  • Consulter un médecin si vous présentez des symptômes.
  • Ainsi, une amnésie hystérique peut survenir de manière inattendue et dans des situations complètement différentes, sous l'influence de facteurs psychologiques. Mais il convient de rappeler qu'il ne s'agit pas d'une maladie mortelle et qu'il existe actuellement de nombreux moyens qui aident à identifier les violations et à guérir, ou à prévenir complètement l'apparition de la maladie..

    L'amnésie est une condition pathologique dans laquelle il y a une perte de mémoire d'événements actuels ou passés. Pour comprendre à quel point cette manifestation est dangereuse et comment elle peut être traitée, il est nécessaire d'étudier les causes profondes et les caractéristiques.

    Qu'est-ce que l'amnésie?

    Selon la définition médicale, le syndrome amnésique n'est pas une maladie à part entière. Cela ne devient qu'une manifestation de changements pathologiques dans la sphère neurologique ou mentale. Lorsqu'ils décrivent les symptômes de troubles de la mémoire, les médecins utilisent souvent le terme «troubles cognitifs». Cela s'explique par le fait que l'attention et la mémoire sont considérées comme une composante de la sphère cognitive de la vie humaine..

    Grâce aux statistiques médicales, il a été possible de découvrir qu'environ 25% de la population totale souffre de tels troubles à un degré ou à un autre..

    Dans le même temps, les patients avec un tel diagnostic peuvent être une personne de n'importe quelle catégorie d'âge: les personnes âgées, les hommes et les femmes d'âge moyen, et même les adolescents. La différence réside uniquement dans les causes et les types de maladie..

    Une caractéristique distinctive de cette pathologie est la difficulté d'étudier cette condition. Cela s'explique par le fait que toute interférence avec le cerveau peut entraîner de graves conséquences irréversibles..

    Il existe des dizaines de raisons au développement de dysfonctionnements cérébraux pouvant entraîner des troubles de la mémoire..

    Pour plus de commodité, ils sont généralement divisés en organique et psychologique.

    De plus, chaque espèce nécessite un examen plus détaillé, car différentes méthodes de thérapie sont également nécessaires.

    Causes organiques de la perte de mémoire

    Par des causes organiques, il est courant de comprendre les changements structurels qui se sont produits dans les tissus du cerveau. Ils peuvent être causés par:

    • panne électrique;
    • manque régulier de sommeil (troubles du sommeil);
    • blessures à la tête;
    • métabolisme altéré, manque d'un mode de vie sain;
    • manque d'activité physique, mode de vie sédentaire;
    • pathologies du système circulatoire.

    De plus, le syndrome amnésique accompagne diverses maladies..

    1. Diabète. Dans cette maladie, les petits vaisseaux du corps sont affectés, y compris ceux localisés dans le cerveau. La réduction du flux sanguin provoque des infarctus locaux et l'apparition de zones ischémiques.
    2. Hypertension. Dans certains cas, il y a une perte de mémoire partielle à haute pression. Cela s'explique par le fait que l'hypertension provoque une crise hypertensive et, par conséquent, une hypoxie des tissus corporels.
    3. Athérosclérose, qui affecte les petits vaisseaux du cerveau. Une mauvaise circulation cérébrale provoque une hypoxie tissulaire (privation d'oxygène). En conséquence, la mort cellulaire se produit..
    4. Épilepsie. Les crises d'épilepsie entraînent un œdème du tissu cérébral et des lésions neuronales. Pour cette raison, la mémoire est affaiblie..
    5. Commotion cérébrale résultant d'un traumatisme à un hématome. Les blessures peuvent endommager les structures cérébrales du cerveau, entraînant une perte soudaine de mémoire..

    Psychologique

    Parfois, une perte de mémoire temporaire se produit sans raison apparente, dans ce cas, nous parlons de facteurs psychologiques. Cette pathologie peut être causée par:

    • stress constant;
    • le choc a souffert;
    • violence physique ou psychologique (dans de tels cas, une amnésie hystérique est souvent diagnostiquée);
    • manque d'attention;
    • maladie mentale;
    • augmentation de la charge sur le corps, surexcitation;
    • réaction aux changements dans la vie (trouble de l'adaptation).

    Types d'amnésie

    Pour plus de commodité, tous les types d'amnésie existants sont généralement divisés en plusieurs catégories. Cela prend en compte la prévalence, les événements qui ont été effacés de la mémoire, la durée de l'état, les capacités perdues. Plusieurs types de pathologie doivent être distingués..

    Rétrograde

    Rétrograde s'accompagne d'une perte de mémoire de ce qui a précédé l'événement qui a causé les lésions cérébrales. Cette pathologie peut survenir lorsque:

    • traumatisme cérébral;
    • La maladie d'Alzheimer;
    • encéphalopathie toxique.

    En cas de violation rétrograde, différents intervalles de temps peuvent être "effacés" - de 2-3 heures à plusieurs années.

    Parfois, les lacunes sont très persistantes, mais dans la plupart des cas, la mémoire revient progressivement.

    Cela est particulièrement vrai des cas de perte de mémoire chez les jeunes à la suite d'un traumatisme crânien..

    Antérograde

    Ce type de pathologie est relativement rare. Elle se caractérise par une amnésie partielle et les souvenirs associés aux incidents consécutifs à un traumatisme crânien sont effacés. Les événements qui l'ont précédé restent dans la mémoire d'une personne. Les médecins attribuent ces symptômes à des troubles associés au transfert d'informations de la mémoire à court terme à la mémoire à long terme. L'utilisation à long terme incontrôlée de certains médicaments, y compris les benzodiazépines, peut provoquer de tels changements..

    Fixation

    L'amnésie fixative est généralement comprise comme une perte de mémoire à court terme. Cela s'applique aux événements actuels. En même temps, le souvenir de ce qui s'est passé dans le passé demeure. Par exemple, un patient atteint d'un syndrome amnésique de type fixation peut poser une question, mais après avoir reçu une réponse, posez à nouveau après quelques minutes..

    Ce phénomène peut s'expliquer par une violation de la fonction de fixation.

    La pathologie peut être le résultat d'événements tels que:

    • un traumatisme crânien;
    • intoxication du corps;
    • La maladie d'Alzheimer;
    • manque aigu de vitamine B1.

    Syndrome de Korsakov

    Le syndrome de Korsakov est un type d'amnésie dans lequel, en plus des troubles quantitatifs (perte de mémoire partielle ou complète), il existe également une violation qualitative. Dans le même temps, ces manifestations se distinguent par:

    • pseudo-réminiscence - un phénomène dans lequel le patient prend des événements qui ont eu lieu dans un passé lointain pour des événements récents (par exemple, hier);
    • confabulation - une pathologie dans laquelle le patient fait passer des événements et des faits fictifs comme réels.

    Ce syndrome est souvent observé à la suite de l'alcoolisme..

    Amnésie dissociée

    Ce type comprend les cas où le patient ne peut pas se souvenir des événements récents de sa vie personnelle. Cette pathologie n'est pas associée à d'autres maladies, survient à la suite d'un choc sévère, d'un stress (souvent diagnostiqué après une violence physique ou psychologique sévère).

    Pour cette raison, cette pathologie est appelée amnésie protectrice..

    Après un événement ou une expérience difficile, la conscience de la personne essaie de se protéger des influences négatives et «efface» certains souvenirs qui peuvent causer des dommages.

    Fugue dissociative

    Un arc dissociatif est un type d'amnésie dissociative. Dans ce cas, une maladie avec perte de mémoire survient, dans laquelle une personne peut, après un stress sévère, perdre tous les souvenirs de sa vie passée. En médecine, des cas sont décrits dans lesquels des patients avec un tel diagnostic ont quitté leur domicile et ont déménagé dans une autre ville. Cependant, ils ne se souvenaient pas des faits de leur biographie..

    Amnésie progressive

    L'amnésie progressive fait référence à un type de trouble de la mémoire qui progresse (se développe) avec le temps. Le patient est confus dans la séquence des événements qui se sont produits à différents moments, la perte de la capacité de mémoriser de nouvelles données. Le plus souvent, une telle détérioration se produit à un âge avancé..

    Comment traiter?

    La méthode de traitement de cette pathologie dépend en grande partie de son type, de la cause de la maladie et de l'âge du patient. Dans la plupart des cas, une approche intégrée offre une efficacité maximale. Dans le cadre du traitement, les éléments suivants sont prescrits:

    • les médicaments;
    • élimination de la cause (si l'amnésie est causée par une hypertension, une défaillance métabolique, des maladies du système cardiovasculaire);
    • rééducation neuropsychologique;
    • hypnothérapie (cette technique donne un bon effet avec l'amnésie rétrograde);
    • entraînement à la mémoire (lecture de livres, mémorisation de la poésie, création de mots croisés, résolution d'énigmes).

    Si nous parlons du traitement de patients jeunes et d'âge moyen, dans ce cas, l'objectif de la thérapie est de restaurer la mémoire, d'éliminer la cause de la pathologie. Chez les patients âgés, une guérison complète est impossible, car des changements dégénératifs irréversibles se produisent dans le cerveau au fil du temps.

    En conséquence, la capacité de se souvenir des événements est partiellement perdue. La tâche principale dans ce cas est de ralentir la progression de la pathologie..

    La liste des médicaments les plus souvent recommandés pour ces diagnostics:

    • médicaments qui normalisent l'état des vaisseaux sanguins (y compris la pentoxifylline);
    • médicaments qui favorisent une mémoire rapide et améliorent la fonction cérébrale (y compris la glycine);
    • les neuroprotecteurs ou nooprotecteurs (les représentants de ces groupes sont Cerebrolysin et Piracetam);
    • les antioxydants;
    • vitamines.

    Tous les médicaments doivent être prescrits par le médecin traitant après le diagnostic et les tests. L'auto-administration de médicaments est fortement déconseillée..

    Amnésie rétrograde

    Cette forme d'amnésie est caractérisée par le fait que le patient perd la mémoire du passé, de ce qui s'est passé avant que cette condition ne survienne.

    Cela peut être partiel, lorsque le patient conserve des souvenirs fragmentaires, mais quand et où exactement tel ou tel événement a eu lieu, il ne se souvient pas.

    L'amnésie complète implique une perte complète de mémoire pendant un certain temps.

    Cette forme d'amnésie est causée par un traumatisme crânien (TBI), un accident vasculaire cérébral, des maladies inflammatoires du cerveau, des néoplasmes, un empoisonnement, des troubles mentaux, un traumatisme électrique, des événements traumatiques et l'alcoolisme.

    L'amnésie peut apparaître soudainement, puis on l'appelle aiguë et elle peut se développer progressivement.

    Avec un TBI léger, le patient peut ne pas se souvenir que de certains points, à tous autres égards, il est absolument adéquat. Dans ces cas, la mémoire est bientôt restaurée. Avec un traumatisme grave, l'état amnésique dure plus longtemps. Dans ce cas, le patient est mal orienté dans le temps et dans l'espace, ne peut pas répondre à des questions simples.

    L'amnésie rétrograde se manifeste parfois par de soi-disant faux souvenirs. Le patient se souvient d'un événement, mais ne peut pas le relier au moment et à l'endroit où il s'est produit.

    Amnésie

    L'amnésie est une maladie caractérisée par l'absence de souvenirs de certains événements ou de souvenirs incomplets de ceux-ci.

    L'amnésie peut être observée chez les personnes âgées dans le contexte de la dégénérescence naturelle des structures cérébrales, et elle peut également survenir à un âge plus jeune, mais pour un certain nombre d'autres raisons.

    Causes d'amnésie

    Il existe de nombreuses raisons à l'amnésie, mais dans certains cas, les médecins sont toujours incapables de déterminer pourquoi une personne a une perte de mémoire..

    Les causes les plus courantes d'amnésie sont:

    • violation de l'intégrité du cerveau due à une lésion cérébrale traumatique, en particulier avec des lésions du lobe temporal;
    • manque chronique de vitamine D dans le corps;
    • intoxication, y compris divers médicaments (benzodiazépines, barbituriques);
    • violation de la circulation cérébrale;
    • traumatisme psychologique grave;
    • alcoolisme
    • l'effet de l'hypnose sur la conscience humaine;
    • épilepsie;
    • surmenage sévère, stress, stress émotionnel accru;
    • accident vasculaire cérébral, encéphalite herpétique, néoplasmes, encéphalopathie métabolique, dégénérescence du tissu cérébral;
    • migraine;
    • schizophrénie;
    • La maladie d'Alzheimer;
    • âge avancé.

    Types et symptômes d'amnésie

    Il existe différents types d'amnésie.

    Ainsi, selon la période de temps passée hors de mémoire, ils distinguent:

    • amnésie rétrograde. Ce type d'amnésie est associé à la perte de souvenirs d'événements qui ont précédé la maladie;
    • amnésie antérograde. Dans ce cas, les souvenirs de la période après la sortie de l'inconscience sont perdus. Dans ce cas, le patient ne se souvient pas des événements récents, il ne peut pas assimiler de nouvelles informations;
    • l'amnésie antirétrograde, qui est une combinaison des deux types d'amnésie ci-dessus;
    • amnésie retardée, lorsque les souvenirs sont perdus quelque temps après une période de perte de conscience.

    De par la nature du développement, il existe:

    • régression de l'amnésie - amnésie, qui se caractérise par la restauration de souvenirs perdus.
    • amnésie progressive. Dans ce cas, il y a un effacement progressif des souvenirs du moment présent vers les événements passés. La capacité de se souvenir de nouveaux événements est perturbée, les souvenirs se confondent dans le temps et se perdent, la coloration émotionnelle des événements passés s'estompe et ils se perdent avec le temps. Dans le même temps, les événements de l'enfance et de l'adolescence, ainsi que les compétences et capacités professionnelles sont clairement rappelés.
    • amnésie stationnaire - perte de mémoire constante et persistante pour certains événements de la vie.

    Il existe également des types d'amnésie tels que:

    • amnésie fixative, qui se traduit par une violation de la mémoire pour des événements survenus il y a quelques minutes. Ce type d'amnésie est fréquent chez les patients atteints du syndrome de Korsakoff. En même temps, l'état du patient n'est pas perturbé, mais il ne s'oriente pas dans l'espace et sa personnalité, il peut demander aux autres qui il est, où il est, ce qui est avec lui. La manifestation de symptômes d'amnésie peut être paroxystique, tandis que ce qui s'est passé lors de l'attaque, le patient ne se souvient pas. La maladie peut être accompagnée de maux de tête, de troubles sensoriels, d'une mauvaise coordination des mouvements, d'une arythmie de l'activité cardiaque;
    • l'amnésie post-hypnotique survient après des séances d'hypnose. Les patients ne se souviennent pas de ce qui leur est arrivé pendant la séance;
    • L'amnésie post-traumatique est causée par une commotion cérébrale, un traumatisme crânien et disparaît le plus souvent après un traitement approprié. Les symptômes de l'amnésie post-traumatique sont associés à une altération de la mémoire à court terme. Le patient ne se souvient pas des événements qui ont immédiatement précédé la blessure. La mémoire du patient est restaurée à mesure qu'il se rétablit;
    • Syndrome de Korsakov - amnésie rétrograde et antérograde sévère résultant d'un manque de vitamine B1 dans le cerveau;
    • amnésie infantile. Chaque personne souffre de ce type d'amnésie. Cela est dû à l'immaturité de certaines zones du cerveau chez les enfants;
    • amnésie initiale. Dans ce cas, ayant des informations, la personne ne se souvient pas de quelle source elle les a reçues;
    • l'amnésie dissociative est associée au fait qu'une personne oublie des périodes de la vie ou certains événements, peut cesser de reconnaître des mots et des modèles de discours familiers (aphasie), des circuits moteurs (apraxie), des objets (agnosie);

    Ce type d'amnésie est divisé en:

    amnésie localisée - violation d'une seule modalité de mémoire;

    sélectif - lorsque le patient se souvient de certaines connaissances universelles et oublie certains événements survenus dans une période de temps limitée;

    généralisé - lorsque le patient oublie tout ce qui se passe dans un laps de temps limité;

    continu - lorsque le patient cesse de se souvenir de nouveaux événements;

    • une fugue dissociative est associée au fait que le patient oublie complètement son nom, sa biographie, ses informations personnelles. Ce type d'amnésie peut durer plusieurs minutes ou plusieurs jours. Dans ce cas, le patient oublie qui il est ou s'associe à une personne complètement différente;
    • prosopamnésie - faible capacité à se souvenir des visages des gens.

    La condition après une commotion cérébrale est caractérisée par le développement d'une amnésie rétrograde. Pour les blessures plus graves - amnésie antétrograde.

    Le syndrome de Korsakoff est généralement caractérisé par une amnésie rétrograde et fixative. Des confabulations sont possibles. Cette condition est typique des tumeurs malignes, de l'alcoolisme, du SIDA, de la carence en vitamine B1, de la démence dégénérative, de l'encéphalite herpétique..

    En cas d'intoxication, les événements survenus lors d'une intoxication par des médicaments, des pesticides, de l'alcool, des barbituriques, du monoxyde de carbone, des benzodiazépines sont à jamais effacés de la mémoire.

    Dans le cas de l'épilepsie, la mémoire est perdue pour les événements survenus pendant la crise d'épilepsie.

    Traitement amnésique

    Le mécanisme de la mémoire est très complexe. Récupérer des souvenirs effacés est un défi majeur.

    Les principaux domaines de traitement de l'amnésie sont:

    • traitement de la maladie sous-jacente;
    • rééducation neuropsychologique.

    Dans le traitement médicamenteux de l'amnésie, des agents qui activent les processus cholinergiques dans le cerveau sont utilisés, tels que le piracétam, la gliatiline, l'encéphabol et la cérébrolysine..

    La posologie des médicaments et le schéma thérapeutique sont choisis par le médecin en fonction de la gravité de l'amnésie.

    Dans le traitement de l'amnésie, une thérapie hypno-suggestive est également utilisée, qui consiste en ce que le patient est mis dans un état d'hypnose, au cours duquel il restaure les faits et événements oubliés dans sa mémoire. Parfois, des barbituriques peuvent être administrés pour aider le patient à se souvenir plus rapidement de certains faits.

    En outre, des méthodes psychothérapeutiques sont utilisées dans le traitement de l'amnésie, par exemple la chromothérapie, qui dans certains cas donne de très bons résultats. L'essence de cette technique psychothérapeutique se résume au fait que chaque type constitutionnel a sa propre couleur. Pour les patients avec une constitution «froide», des couleurs chaudes sont utilisées, pour les patients avec un type de constitution «chaude» - des couleurs froides. L'effet de couleur est réalisé soit sur tout le corps d'un patient amnésique, soit uniquement sur les yeux.

    amnésie

    Casunités h.PL. h.
    Leur.amnésieamnésie
    R.amnésieamnésie
    ré.amnésieamnésie
    DANS.amnésieamnésie
    La télé.amnésie
    amnésie
    amnésie
    Etc.amnésieamnésie

    et moi - zi

    Racine: -amnesij-; fin: -i.