Botox et antibiotiques - est-il possible de combiner?

Les femmes utilisent le Botox pour leur visage pour améliorer l'état de la peau, éliminer les rides et prolonger la jeunesse. C'est une substance unique qui aide vraiment le beau sexe d'âge mûr à se régénérer pendant plusieurs années. Mais toujours, n'oubliez pas les règles et recommandations importantes pour l'utilisation de ce remède, généralement le médecin en parle à la réception avant son injection sous la peau. Beaucoup sont également intéressés à savoir s'il est possible de combiner les antibiotiques et le Botox? Néanmoins, il convient de garder à l'esprit que les agents antibiotiques ont un effet important sur le corps, ils peuvent causer des problèmes dangereux et des problèmes désagréables s'ils sont mal utilisés..

Pourquoi les antibiotiques sont interdits?

Les cosmétologues expérimentés avertissent que vous ne pouvez pas utiliser d'antibiotiques et de toxine botulique en même temps, ces substances sont incompatibles et peuvent réagir. Mais les médecins n'expliquent pas toujours pourquoi ils ne peuvent pas être utilisés ensemble, tant de personnes pensent que cette restriction est déraisonnable et la violent souvent. Et tout cela peut conduire au développement de problèmes de santé dangereux, d'effets secondaires.

Le Botox est un médicament à base de toxine botulique de type A. Cet agent appartient au groupe des relaxants musculaires, ce qui signifie qu'il a un effet relaxant sur l'état des muscles, bloque sa connexion avec le système nerveux. Ce remède se trouve dans la zone du tissu musculaire, qui est paralysé pendant un certain temps..

Important! Un système immunitaire affaibli est l'une des principales limitations du traitement botulinique. Le Botox est une toxine ou un poison, mais seulement à faible dose. Une personne en bonne santé et doté d'un système immunitaire fort est capable d'y faire face..

Les antibiotiques sont des agents antibactériens qui suppriment l'activité des organismes pathogènes, mais parfois ils détruisent complètement. Ils sont utilisés dans des situations où le système immunitaire ne peut pas éliminer la maladie à lui seul..

Certains médicaments antibactériens ont un effet négatif sur la fonction rénale. Par ces organes, la toxine botulique quitte le corps. On pense que cette substance cesse d'agir lorsque le tissu musculaire reprend son activité - après 4-6 mois. Mais son élimination est notée plus tôt - environ 2-3 semaines après les injections..

Certains types d'agents antibiotiques peuvent améliorer les effets des toxines du Botox. Même si le spécialiste est en mesure de trouver la bonne dose, des conséquences désagréables peuvent se développer qui peuvent affecter votre apparence et votre santé, et il faudra plus de temps, d'argent pour récupérer..

Mais il existe des antibiotiques qui peuvent affaiblir les effets de la neurotoxine. Cela peut affecter négativement le résultat, il se peut que ce ne soit tout simplement pas quelques semaines après l'introduction du Botox. Il n'y a pas d'effets secondaires, mais l'argent sera gaspillé..

Conséquences possibles de l'utilisation d'antibiotiques après le botox

De nombreux experts déconseillent l'injection de Botox pendant la prise d'antibiotiques. Cela est dû au fait que pendant ou après la procédure, des complications dangereuses et des conséquences désagréables peuvent survenir.

Il est à noter! Certains agents antibactériens, par exemple le métronidazole, l'amoxiclav, l'acyclovir, peuvent réduire ou augmenter l'effet de la toxine botulique. En outre, de nombreux agents antibactériens peuvent provoquer une violation de l'activité des organes digestifs..

Si, pendant les injections de beauté, vous prenez des médicaments antibactériens qui renforcent l'effet de la neurotoxine, les conséquences désagréables et les complications suivantes peuvent apparaître:

  • La manifestation de l'asymétrie des traits du visage. La toxine botulique peut s'accumuler dans certaines zones du visage et ne se propage pas vers d'autres parties. En conséquence, son expression peut ne pas être naturelle, la moitié peut être légèrement hagarde;
  • Descente (ptose) des tissus. En raison du mouvement rapide du médicament, certaines zones de la peau peuvent s'enfoncer. Ce phénomène affecte souvent les paupières. L'œil peut ne pas se fermer complètement - d'un tiers ou de la moitié;
  • Il peut y avoir une violation des fonctions de la parole, des problèmes de déglutition, de sécrétion de salive. Ces phénomènes apparaissent lorsque le plus grand volume de Botox est déplacé vers la zone proche de la cavité buccale;
  • Développement de problèmes avec les fonctions visuelles, manifestation de diplopie, signes de larmoiement. Tout cela peut se développer si le médicament est concentré à des endroits près des yeux, il peut s'infiltrer à travers la structure de la membrane oculaire;
  • Problèmes d'expressions faciales, développement d'une paralysie temporaire. Si la toxine botulique n'est pas excrétée du corps, son effet sur le tissu musculaire sera le plus agressif;
  • Sécheresse des muqueuses des yeux. Si la paralysie se produit avec l'utilisation simultanée d'injections de beauté et d'antibiotiques, il y aura en même temps une diminution de la fréquence des clignotements. Les globes oculaires seront moins hydratés et risquent de ne pas être protégés. Tout cela s'accompagne de symptômes désagréables, et une conjonctivite et d'autres maladies peuvent également se développer..

Pour les complications possibles après le Botox, voir la vidéo:

Médicaments qui renforcent les effets du Botox

Il existe des antibiotiques qui peuvent améliorer les effets de la toxine contenue dans le Botox. Cela signifie qu'après les injections de beauté chez les femmes, des complications dangereuses et des effets secondaires apparaissent qui peuvent affecter négativement leur apparence et leur santé..

Le tableau contient des groupes d'agents antibactériens qui renforcent l'effet du Botox.

NomLa description
PolymyxinesCes médicaments ont commencé à être utilisés dans les années 80 du XXe siècle. Ils ont un spectre étroit d'effets, des indicateurs de haute toxicité. C'est pour cette raison qu'ils sont rarement prescrits. Le groupe comprend de tels antibiotiques: Polymyxine B et Polymxine M.
LincosamidesCe groupe d'antibiotiques a un spectre d'action étroit. Ils l'utilisent plus souvent que les Polymxines. Ce groupe comprend deux antibiotiques - la lincomycine et un analogue à base semi-synthétique Clindamycine.
MacrolidesCe groupe comprend les antibiotiques ayant un effet sûr sur la santé humaine, mais leur utilisation doit être correcte. Sinon, de graves problèmes de santé peuvent survenir. Les médicaments sont utilisés dans le traitement des maladies respiratoires. Ce groupe comprend plus de 40 médicaments, mais les plus connus sont la roxithromycine, l'érythromycine, l'azithromycine, le macropène, la josamycine, la clarithromycine et d'autres médicaments..
Les aminosidesIls ont un large éventail d'effets, mais en même temps, ils ont une toxicité accrue. Ils sont utilisés pour traiter les infections sévères. Parfois, ils peuvent provoquer un blocage des nerfs dans les tissus musculaires. De plus, lors de leur utilisation, une arythmie peut se développer, parfois un arrêt respiratoire.
FluoroquinolonesL'effet négatif de ces fonds sur les injections de beauté n'a pas été prouvé, mais il y a encore des hypothèses. Après leur utilisation, des douleurs musculaires et une sensation de faiblesse peuvent apparaître. Ceux-ci comprennent - Ciprofloxacin, Ofloxacin, Levofloxacin et autres.

Médicaments qui affaiblissent les effets du Botox

Certains types d'antibiotiques affaiblissent les effets du Botox. Certains peuvent le neutraliser complètement, mais ils sont peu nombreux..

Le tableau contient les principaux groupes d'agents antibactériens qui entraînent une diminution de l'effet des injections de beauté à base de toxine botulique..

NomLa description
PénicillinesLes moyens de cette série ont commencé à être utilisés pour la première fois pour traiter diverses infections bactériennes. Mais au fil du temps, les micro-organismes ont développé une résistance aux pénicillines, de sorte que d'autres antibiotiques plus puissants ont commencé à se développer. Aucune paralysie musculaire ne se produit lors de l'utilisation. Non recommandés pour les injections de Botox, ils peuvent raccourcir la durée des procédures anti-âge.
TétracyclinesAu milieu du siècle dernier, ils sont venus remplacer les pénicillines. Ils ne sont pas utilisés si souvent, cela est dû à la présence d'un grand nombre de symptômes secondaires et de limitations. Lors de leur utilisation, des troubles de la déglutition peuvent survenir..

Remarque! Lors de l'utilisation de tétracyclines ou de pénicillines lors d'injections de beauté, il n'y a pas de complications ni de problèmes de santé particuliers. Mais ils ont toujours un effet sur le Botox, à savoir réduire son effet..

Quels médicaments peuvent être associés au botox

Après les injections de Botox, vous ne devez utiliser aucune pilule, même des médicaments pour soulager la maladie, réduire les effets secondaires possibles. Signes désagréables mineurs - maux de tête, état de faiblesse, sensation de tiraillement et autres, vous pouvez endurer vous-même. Mais tout effet sur le corps peut avoir des conséquences négatives..

S'il y a un besoin urgent de prendre un agent antibactérien, vous pouvez continuer à l'utiliser. Mais d'abord, vous devriez consulter votre médecin et découvrir la compatibilité du médicament avec la toxine botulique. Certains médicaments peuvent avoir un effet important sur l'état des systèmes nerveux, circulatoire et musculaire. Tout cela peut affecter négativement l'action du Botox..

Quant à l'apport de certaines vitamines et complexes, ils sont également interdits. Les vitamines B et E peuvent avoir un effet neutralisant sur l'action du Botox, ce qui a pour effet une excrétion rapide de la toxine botulique par les reins. Cela signifie que dans les 2-3 mois suivant les injections, les rides réapparaîtront. Comme ces vitamines se retrouvent dans de nombreux produits, il est impératif de dresser un menu à l'avance..

Quand les antibiotiques sont-ils prescrits après le Botox??

Les cosmétologues déconseillent l'utilisation d'antibiotiques pendant trois mois après l'administration de la toxine botulique. Cela peut empêcher le développement de complications dangereuses, l'apparition d'effets secondaires et préserver les résultats pendant longtemps. Après l'expiration de cette période, le niveau de toxine diminue, ce qui signifie qu'il ne réagira pas avec l'antibiotique, ne provoquera pas de paralysie musculaire, d'allergies et autres phénomènes désagréables..

Mais parfois, des maladies graves surviennent après le Botox, qui peut être de nature infectieuse aiguë. Si vous ne commencez pas à les traiter, des problèmes et des complications peuvent survenir. Dans ces cas, des médicaments antibactériens peuvent être prescrits, mais pas aussi forts. Les prendre avec la toxine botulique ne provoquera pas le développement de conséquences dangereuses..

Botox et antidépresseurs

Les antidépresseurs ont un effet relaxant et provoquent des blocages nerveux dans les tissus musculaires. Pour cette raison, ces fonds ne doivent en aucun cas être utilisés lors de l'injection de toxine botulique. Sinon, une paralysie musculaire sévère peut survenir..

Les médicaments suivants ayant des effets antidépresseurs sont interdits:

  • Amitriptyline;
  • Moclobémide;
  • Paroxetine;
  • Tizanedin-Teva;
  • Baclofène;
  • Sirdalud et autres.

Vous ne devez pas prendre de substances psychotropes et de relaxants musculaires.

Examen des antibiotiques par un cosmétologue après le botox

Sur Internet, il y a des critiques de cosmétologues sur la compatibilité du Botox et des antibiotiques. Les experts estiment qu'en aucun cas ces fonds ne doivent être utilisés simultanément. Ils recommandent de renoncer aux agents antibactériens pendant quelques mois avant les injections et de ne pas les utiliser après trois mois..

Bien sûr, il existe des situations où une maladie infectieuse dangereuse apparaît dans un mois ou même plus tôt, dans le traitement desquelles les antibiotiques ne peuvent être supprimés. Les cosmétologues recommandent de consulter un médecin, il pourra choisir un agent antibactérien approprié qui ne causera pas de complications dangereuses. Dans d'autres cas, l'utilisation de ces médicaments avec la toxine botulique doit être abandonnée..

L'utilisation de Botox et d'antibiotiques est considérée comme incompatible, la combinaison de ces fonds peut conduire au développement de conséquences sanitaires dangereuses. Il existe différents groupes d'agents antibactériens qui peuvent renforcer ou affaiblir l'effet d'une toxine. Lors de l'intensification, des effets secondaires se produisent souvent qui affectent négativement la santé et l'apparence du visage. Dans tous les cas, il convient d'étudier les caractéristiques de l'utilisation et de l'interaction de la toxine botulique avec des médicaments antibactériens..

Incroyable! Découvrez qui est la plus belle femme de la planète en 2020!

Comment le botox et les antibiotiques sont combinés - une liste de médicaments interdits

Aujourd'hui, la question de l'interaction entre le botox et les antibiotiques est toujours en discussion. Selon les recherches, certains groupes de médicaments antibactériens affectent la toxine, augmentant ou diminuant son efficacité. Par conséquent, la procédure doit être effectuée après avoir retiré les médicaments du corps..

  1. Compatibilité des antibiotiques avec les injections de botox
  2. Action des médicaments
  3. Autres drogues interdites
  4. Effets secondaires
  5. Combien de temps durent les restrictions?
  1. Photos avant et après
  2. L'avis des cosmétologues
  3. Avis des patients
  4. Vidéos utiles

Compatibilité des antibiotiques avec les injections de botox

La toxine botulique est une substance neurotoxique qui inhibe la contraction des fibres musculaires, ce qui entraîne leur paralysie temporaire. Le médicament a un effet prévisible et est sans danger si les règles d'utilisation sont respectées.

Avant de procéder à la procédure, il est important de considérer que les injections sont incompatibles avec les antibiotiques. En raison de l'influence des médicaments, l'injection de Botox peut avoir des résultats imprévisibles.

Le problème est qu'un certain groupe de médicaments peut avoir un effet identique à celui de la toxine botulique, c'est-à-dire réduire la conduction neuromusculaire et détendre les muscles. Cela se traduit par l'apparition de phénomènes négatifs sous la forme d'une violation de la symétrie faciale, des expressions faciales déformées, des troubles de la parole et de la déglutition..

Un autre point important est l'incapacité d'évaluer correctement la force des contractions musculaires, car les fibres sont relâchées sous l'influence de médicaments. En conséquence, le spécialiste ne peut pas calculer le volume exact et utilise la quantité minimale de toxine botulique. Si les injections ne suffisent pas, vous devrez recourir à une deuxième procédure (l'introduction de micro doses plus tôt que 4 mois plus tard est lourde de dépendance).

Action des médicaments

Tous les agents antibactériens ne fonctionnent pas de la même manière lorsqu'ils interagissent avec le botox.

La liste des médicaments qui augmentent les effets paralytiques comprend plus de 300 noms. Les antibiotiques sont le plus souvent utilisés et influencent activement:

  • Aminosides - Amikacine, Amikabol, Gentamicine, Streptomycine, Néomycine, Kanamycine, Isofra, Hemacin.
  • Lincosamides - Lincomycine, Clindamycine.
  • Macrolides - Erythromycine, Azithromycine, Roxithromycine, Clarithromycine, Josamycine, Spiramycine.
  • Polymyxines - Polymyxine A, Polymyxine M.
  • Fluoroquinols - Norfloxacine, hémifloxacine, lévofloxacine, ciprofloxacine, ofloxacine.

Les médicaments qui augmentent la spasticité musculaire peuvent réduire ou neutraliser l'efficacité de la toxine. Liste des médicaments similaires:

  • Antibiotiques du groupe tétracycline - Vidoccin, Doxycycline, Xedocin, Monoclin, Rondomycin, Tetracycline, Innolir, Minolexin, Tigacil.
  • Antidépresseurs, relaxants - Amisole, Maprotiline, Imipramine, Paroxetine.
  • Vitamines B - Blagomax, Solgar, Vitrum, Complivit, Pentavit.
  • Médicaments à base de quinoléine (4-aminoquinoléine) - Delagil, Plaquinil.
  • Antiviral - Gerpevir, Acyclovir, Valtrex, Famciclovir.

Autres drogues interdites

Des effets négatifs peuvent être causés par l'influence d'autres médicaments qui ne sont pas antibactériens. Le renforcement de l'effet est possible à partir de médicaments dont le principal ingrédient actif est des dérivés de neurotoxines. Ceux-ci incluent les myorelaxants curariformes:

  • Ditilin;
  • Condelfin;
  • Melliktin;
  • Dioxonium;
  • Paramion;
  • Cyclobutonium;
  • Anatruksoniy;
  • Qualidil;
  • Diplacin;
  • Chlorure de tubocurarine.

Buyanov Sergey Yurievich (médecin-expert):

Les myorelaxants à action centrale sont utilisés en anesthésiologie et en réanimation. Il n'y a pas de tels produits en vente. Mais, il est important de savoir que lors de l'application d'une anesthésie générale, ces fonds peuvent être utilisés. Par conséquent, il est nécessaire d'informer le médecin de l'injection de Botox avant l'opération..

Lors de la planification du rajeunissement par injection, vous ne devez pas prendre de relaxants musculaires d'action centrale et périphérique. Ils détendent le système musculo-squelettique, soulagent les spasmes et la douleur. Ce groupe comprend:

  • Sirdalud;
  • Baklosan;
  • Midocalm;
  • Pancuronium;
  • Bendazole;
  • Tizanidine;
  • Tolpérisone.

Peu de temps avant les injections de Botox, vous devez reporter la prise d'anxiolytiques, de tranquillisants. Ces médicaments psychotropes éliminent le stress émotionnel, suppriment l'anxiété et la peur. Lorsqu'il est combiné avec le botox, la réponse du corps peut être imprévisible. Une liste de médicaments similaires:

  • Le diazépam;
  • Phenazepam;
  • Buspirone;
  • Benactisin;
  • Tétrazépam;
  • Atarax.

Jeter également:

  • médicaments sédatifs combinés - Corvalol, Dormiplant, Menovalen, Sedasen, Novo-passit, Sedariston.
  • anticoagulants sanguins - Vikasol, Vitamine K1, K2.
  • médicaments qui augmentent la teneur en calcium - Calcium-D3 Nycomed, Natekal D3, Natemille, Tevabon, Chelate de calcium et de magnésium.

Effets secondaires

Avant d'injecter du Botox, vous devez arrêter de boire des médicaments incompatibles. Si cela n'est pas fait, des complications de gravité variable sont possibles:

  • gonflement sévère, hématomes;
  • saignement;
  • aggravation des troubles mentaux;
  • violation des expressions faciales;
  • difficulté à avaler;
  • problèmes d'articulation, de diction;
  • manque de résultat;
  • réaction allergique;
  • choc anaphylactique;
  • mal de crâne;
  • faiblesse musculaire;
  • diminution des performances;
  • augmentation de la somnolence;
  • tombant de la paupière supérieure;
  • vision double;
  • asymétrie du visage;
  • restriction de la mobilité des lèvres.

Buyanov Sergey Yurievich (médecin-expert):

L'effet indésirable le plus courant est une diminution ou une absence totale de l'effet du Botox. Dans de tels cas, une deuxième injection n'est pas effectuée tant que la cause n'est pas clarifiée et éliminée, ce qui empêche la création d'une paralysie musculaire artificielle..

Combien de temps durent les restrictions?

Pour chaque groupe d'antibiotiques, il existe un délai régulé après lequel la toxine botulique peut être injectée. La plupart des médicaments sont éliminés après environ trois semaines. Cela suffit pour terminer l'action et la retirer du corps, de sorte que les injections sont effectuées environ un mois après l'antibiothérapie..

Il est important que le médecin connaisse le nom de tous les médicaments pris afin d'évaluer les problèmes éventuels et de fixer une période sûre pour les injections. Le timing est influencé par:

  • sol;
  • âge;
  • poids;
  • sensibilité à un antibiotique spécifique;
  • Tolérance au Botox.

Photos avant et après

L'avis des cosmétologues

Les experts assurent que des informations précises sur les médicaments pris aideront à éviter les complications:

Le Botox traite la dépression

Il s'avère que le botox n'est pas seulement un traitement anti-rides efficace, mais qu'il peut également traiter la dépression. Un tel effet inattendu a été découvert par des scientifiques américains à la suite d'une expérience spéciale à laquelle plus de 1000 volontaires ont participé..

Une amélioration de l'état des patients déprimés est due au fait qu'après les injections de cette substance, le visage ne peut tout simplement pas reproduire certaines expressions faciales. En conséquence, les signaux «tristes» ne peuvent pas atteindre le cerveau et ne sont pas perçus par celui-ci.

Les non-spécialistes croient à tort que des pensées tristes surgissent initialement dans la tête d'une personne, et alors seulement une expression triste caractéristique d'un état dépressif se forme sur son visage. Le plus souvent, il se manifeste sous la forme de rides profondes sur le front, ainsi que de la chute des coins des lèvres, des yeux et des sourcils..

En fait, tout se passe exactement le contraire: les expressions faciales tristes transmettent des signaux au cerveau, ce qui conduit au développement de la dépression. Si le visage ne peut pas paraître triste, l'état dépressif ne se produira tout simplement pas. Ce n'est pas sans raison qu'un nombre croissant de psychothérapeutes occidentaux recommandent à leurs clients de faire appel à la chirurgie plastique..

Après une longue expérience, un scientifique américain du Chevy Chase Cosmetic Center a découvert que le botox supprime et apaise les expressions faciales actives. Quelque temps après le «coup de beauté», la personne cesse simplement d'éprouver des émotions négatives telles que la tristesse et la déception. Particulièrement agréable est le fait que, contrairement aux antidépresseurs coûteux, que le patient doit utiliser pendant une longue période, une séance de traitement au Botox peut suffire pendant plusieurs années..

Les psychologues pensent que dans un avenir très proche, les injections de Botox seront utilisées dans le traitement de la dépression avec les antidépresseurs les plus puissants. De plus, les injections de Botox ont fait leurs preuves dans le traitement des maux de tête de diverses étiologies, y compris les migraines..

Antidépresseurs et Botox

Toutes les contre-indications sont divisées en deux catégories: absolue et relative.

L'absolu doit être respecté dans toutes les conditions, ces recommandations sont établies par des organisations réputées qui contrôlent l'utilisation de divers médicaments, en particulier pour le Botox, de telles normes ont été fixées par la FDA aux États-Unis d'Amérique.

Les situations dans lesquelles il est strictement interdit d'effectuer la procédure de thérapie botulique comprennent:

Grossesse et allaitement;
intolérance individuelle aux composants du médicament;
âge jusqu'à trois ans;
violation de l'intégrité de la peau dans les zones cibles.
Si le patient présente au moins un de ces signes et conditions, la procédure est interdite..

La liste des contre-indications relatives comprend les éléments suivants:

la présence de maladies oncologiques;
maladies de nature infectieuse au stade aigu;
exposition fréquente ou permanente au soleil;
hernie du contour des yeux;
pression artérielle élevée ou basse;
effectuer des procédures visant à nettoyer le corps des toxines;
Diabète;
problèmes de vue;
rhumes avec fièvre concomitante;
cicatrices chéloïdes;
myasthénie grave;
chirurgies faciales récentes.
Si le patient présente ces contre-indications, le spécialiste évalue la situation dans un complexe, et seulement après cela, la décision finale est prise concernant la possibilité d'un traitement botulinique.

Il convient de souligner qu'il existe des situations qui ne peuvent être attribuées sans équivoque à l'un ou l'autre type de contre-indication. Par exemple, le botulisme est souvent considéré comme une contre-indication absolue aux injections de toxine botulique, mais dans la pratique, de nombreux cas de thérapie botulique sont utilisés chez des patients atteints de botulisme sans complications ultérieures. Cela prouve une fois de plus le fait que la nomination de la procédure est un processus strictement individuel, impliquant un examen initial, une consultation et tenant compte des caractéristiques personnelles du patient. Il est important de comprendre que seul un spécialiste qualifié et familier avec le travail des préparations contenant de la toxine botulique peut vraiment évaluer correctement la situation..

Parlons plus en détail des contre-indications populaires et analysons pourquoi il n'est pas recommandé d'injecter de la toxine botulique en présence de tels symptômes.

Grossesse et allaitement
Cette contre-indication est considérée comme absolue. Il a été créé par la FDA aux États-Unis d'Amérique en 2002 et est absolument pertinent pour tous les médicaments à base de toxine botulique. Cette contre-indication existe parce que les injections de Botox sont hypothétiquement capables d'affecter le déroulement de la grossesse. Il n'y a pas de données complètes sur la façon dont la toxine botulique peut affecter l'état du fœtus et de la mère pendant la grossesse. Par conséquent, les informations sont plutôt ambiguës: d'une part, il n'y a pas d'études confirmant les méfaits de l'utilisation de la thérapie botulique pendant la grossesse et l'allaitement; d'autre part, l'expérience positive de telles injections n'est pas non plus confirmée.

Pour l'utilisation de médicaments à base de toxine botulique, les contre-indications sont importantes. Cela est dû au fait qu'avant d'effectuer la manipulation et avant d'utiliser tout type de médicament, le spécialiste évalue le rapport entre l'utilité et l'importance de la nomination de la procédure, en tenant compte des risques hypothétiques pour l'état de santé..

Par exemple, si un spécialiste prescrit un agent antibiotique, il prend en compte le fait que les antibiotiques peuvent perturber le tube digestif, provoquer des réactions allergiques et d'autres complications. Mais ces médicaments ne mettent pas la vie du patient en danger, mais une infection qui est entrée dans le corps peut poser un danger tangible. Par conséquent, vous devez prendre certains risques afin d'éliminer une menace plus grave pour la santé..

Il faut comprendre que la même tendance est pertinente pour un grand nombre de contre-indications à l'utilisation d'injections de toxine botulique: s'il y a même un petit risque, il est conseillé de reporter la manipulation afin de résoudre des problèmes de santé plus importants..

Les mêmes informations sont pertinentes pour la période de lactation. Les experts ne peuvent pas répondre sans équivoque si les injections de Botox sont en quelque sorte capables d'un enfant pendant l'alimentation. C'est pourquoi, en raison d'une connaissance insuffisante du problème, il est recommandé d'abandonner le traitement botulinique pendant cette période..

Dans le même temps, les jours critiques et le syndrome prémenstruel ne font pas partie de la liste des contre-indications, mais le plus souvent, il est recommandé de reporter la procédure à une autre période du cycle.

Intolérance individuelle aux composants, réactions allergiques aux composants du médicament
L'allergie au Botox fait partie de la liste des contre-indications absolues de la procédure. Si les patients sont allergiques à l'un des composants présents dans le médicament, il vaut la peine d'abandonner la procédure afin d'éviter des effets secondaires et des complications importants. Une réaction allergique peut être imprévisible, y compris un choc anaphylactique et la mort. C'est pourquoi, même avec une légère réponse allergique du corps à la toxine botulique, on ne peut pas recourir à la manipulation.

Informations factuelles: au cours de l'histoire de l'utilisation de médicaments à base de toxine botulique, il y a 98 décès connus associés à la manifestation d'effets secondaires et de complications graves après la manipulation. La plupart d'entre eux sont dus à la manifestation d'une réponse allergique à l'utilisation du médicament..

Le plus souvent, les réactions allergiques apparaissent comme une réponse directe à la toxine botulique, comme l'antigène le plus intense. Bien sûr, la manifestation d'une allergie à des composants supplémentaires du médicament est également possible, mais c'est moins probable.

Violation de l'intégrité de la peau, éruptions cutanées et acné
En présence d'un type de maladie infectieuse dans les zones cibles, il est possible d'augmenter la manifestation de complications et d'aggraver la situation avec l'inflammation actuelle.

Plus précisément, les contre-indications pour cette catégorie sont:

acné, accompagnée d'hyperémie;
infection herpétique sur le front et les lèvres;
orge dans le contour des yeux;
rosacée et rosacée;
psoriasis;
dermatite;
VPH, grains de beauté.
La mesure dans laquelle ces contre-indications sont exprimées et comment elles peuvent affecter le déroulement de la procédure, dans tous les cas, est évaluée par le cosmétologue. Si nous parlons de la situation la plus sûre d'utilisation des injections de botox, la procédure est effectuée sur une peau saine qui n'est pas soumise à divers processus inflammatoires.

La décision finale revient toujours à un spécialiste qui prend en compte les caractéristiques individuelles du patient et évalue l'état de son corps. Par exemple, si une infection herpétique apparaît sur la lèvre, dans certains cas, le médecin peut injecter dans le front et d'autres zones indépendantes. Un autre exemple - si la zone du front est affectée par l'acné, des injections dans les nasogéniens sont possibles, mais tout dépend de l'état des tissus du patient, éventuellement de la présence d'autres contre-indications, etc..

Maladies oncologiques
Cette contre-indication à utiliser est dans la liste des relatives, donc le dernier mot est à nouveau pour le cosmétologue. Le spécialiste examine les antécédents médicaux du client, évalue l'état de ses tissus, du corps dans son ensemble et prend en compte d'autres facteurs possibles. Dans la plupart des cas, la possibilité d'effectuer la procédure a un lien direct avec la négligence de la maladie, l'emplacement de la tumeur et le traitement prescrit. Si le patient se voit prescrire une chimiothérapie et toute une liste de médicaments assez graves, les injections de toxine botulique ne sont définitivement pas recommandées, afin de ne pas aggraver l'état du corps. Dans ce cas, la maladie aux premiers stades n'est pas une contre-indication absolue. Dans de tels cas, si le cancer n'est pas localisé sur le visage, la procédure est tout à fait possible..

Période d'utilisation des antibiotiques
Le traitement botulinique est contre-indiqué lors de l'utilisation d'antibiotiques et d'antidépresseurs, qui peuvent provoquer une faiblesse neuromusculaire. L'utilisation de tels médicaments donne un résultat similaire à celui obtenu après l'injection de toxine botulique - les tissus musculaires se relâchent, les rides deviennent moins prononcées.

Si la thérapie botulique et de tels médicaments sont utilisés en même temps, deux résultats sont probables:

ou les muscles obtiennent une relaxation excessive en raison d'un tel effet relaxant "double", qui provoque l'apparition de défauts, une asymétrie de contraction musculaire;

ou avec une telle interaction, l'efficacité de la toxine botulique diminuera, car le cosmétologue, lors de la consultation initiale tout en prenant des médicaments qui détendent temporairement la structure musculaire, ne sera pas en mesure d'évaluer de manière réaliste la situation avec les rides et introduira une plus petite quantité d'un médicament à base de toxine botulique. Dans ce cas, lorsque les antibiotiques ou les antidépresseurs sont annulés, il devient clair que les unités administrées n'étaient pas suffisantes..

Cet effet est pertinent pour les antibiotiques des groupes tétracycline, aminoside et lincosamide, les antidépresseurs et d'autres médicaments. La gamme de ces médicaments comprend plus de 300, cela comprend également les anticoagulants, et chacun des médicaments peut avoir un effet différent sur le résultat du traitement botulinique. Par conséquent, pour décider de procéder à la procédure et utiliser des médicaments, il est nécessaire de consulter un spécialiste et de le mettre à jour. Il faut comprendre qu'il est important de parler non seulement des médicaments que vous prenez à un moment donné, mais aussi des médicaments qui ont été annulés récemment ou de ceux que vous avez l'intention d'introduire dans un proche avenir..

Myasthénie grave
La myasthénie grave se manifeste par une faiblesse musculaire et, selon la situation, peut être évaluée comme une contre-indication relative ou absolue à l'utilisation d'injections de toxine botulique. Cette contre-indication doit être prise au sérieux, car dans certains cas, l'utilisation de Botox peut provoquer une paralysie musculaire. Avec cette maladie, il y a a priori une violation de la conduction neuromusculaire, par conséquent, le tissu musculaire est affaibli et une relaxation supplémentaire peut provoquer une paralysie complète et une ptose.

Dans ce cas, si le patient a terminé le traitement de la maladie ou est en phase de rémission stable, le spécialiste peut décider d'effectuer la procédure de thérapie botulique à doses modérées dans les zones les plus inquiétantes. D'une manière ou d'une autre, le médecin doit être averti si le patient a une myasthénie grave..

Hernie dans le contour des yeux
Cette pathologie n'est pas aussi grave que celles énumérées ci-dessus, cependant, si elle est présente, il n'est pas recommandé d'injecter de la toxine botulique en raison de la complication possible de l'évolution de la maladie. La contre-indication est pertinente pour les injections dans les coins des yeux et dans le contour des yeux, car en présence d'une hernie, il est important de maintenir l'activité des muscles de cette zone.

Dans ce cas, des invasions dans d'autres zones peuvent être effectuées, par exemple, au niveau du front ou de la zone nasogénienne..

Contre-indications relatives
La liste des cas dans lesquels les injections de Botox ne sont pas recommandées comprend les éléments suivants:

dommages importants aux nerfs du visage, en présence desquels il est interdit d'infester la toxine botulique afin de prévenir l'aggravation de l'état du client. Mais avec une évaluation rationnelle de la négligence de l'état, il est possible de sélectionner les zones pour les invasions de toxine botulique;

lors de l'utilisation de médicaments par des clients visant à nettoyer le corps de la toxicité. Ces médicaments peuvent neutraliser l'effet de la toxine botulique;

les rhumes au stade aigu en présence de fièvre en combinaison avec des injections de toxine botulique s'intensifient. Lorsque la température corporelle est élevée, il n'est pas recommandé d'effectuer la procédure; la mise en œuvre de la manipulation doit être reportée jusqu'à ce que tous les symptômes soient passés;

en présence de diabète sucré, il est nécessaire d'aborder soigneusement les injections de toxine botulique en raison de données insuffisantes sur les effets des injections dans un état similaire;

avec une pression artérielle élevée ou basse, les processus métaboliques dans les tissus sont souvent perturbés, de sorte que l'effet d'une neurotoxine peut devenir imprévisible;

avec des cicatrices chéloïdes, les invasions elles-mêmes sont dangereuses, ce qui peut provoquer des cicatrices ultérieures;

avec l'hypermétropie et la myopie, l'introduction de Botox peut affecter l'évolution de la maladie en raison de la relaxation de l'œil et des muscles périoculaires, par conséquent, les qualifications d'un cosmétologue et son expérience sont extrêmement importantes;

avec des blessures et des égratignures, ainsi que pendant la période de récupération après une intervention chirurgicale sur la zone du visage, une guérison avec des cicatrices ultérieures est possible, lorsque le Botox affecte le tissu musculaire en parallèle. De plus, si les invasions sont effectuées correctement, une récupération tissulaire plus réussie et plus rapide après la chirurgie est possible. Par conséquent, une thérapie botulique est parfois prescrite pendant la période de rééducation après une intervention chirurgicale dans la zone cible;

caractéristiques du mode de vie ou de l'activité professionnelle du client qui sont associées à la lumière directe du soleil. Si le patient est constamment exposé au soleil, l'effet de l'utilisation de la toxine botulique peut être intensifié, tandis que son effet se propage à d'autres muscles qui ne sont pas ciblés..

1 commentaire

  • Comment Link lundi 13 janvier 2020 18:12 posté par Antonina

Le Botox a de nombreuses contre-indications. Mais vous devez marquer les critiques pour vous-même. Qu'il s'agisse d'Alerganovsky Botox ou de ses analogues - tous les fabricants veulent se protéger et écrire simplement toutes les contre-indications possibles! Rappelle une histoire en Amérique, quand une femme a gagné le tribunal, ne trouvant pas d'informations dans les instructions pour le micro-ondes que le chat ne doit pas être séché au micro-ondes.
Même les pilules simples telles que le charbon actif ont des contre-indications!

laissez un commentaire

Assurez-vous d'avoir saisi toutes les informations requises dans les champs marqués d'un astérisque (*). Le code HTML n'est pas valide.

Pas d'effet masque: 8 cas où il vaut mieux refuser le botox

Au fil des années passées à garder la beauté, le Botox a réussi à accumuler plusieurs réclamations à son encontre. Le chirurgien plasticien et micro-chirurgien Valery Zolotykh parle des inconvénients des injections et des cas où les injections ne valent certainement pas la peine d'être faites..

1. Anticorps contre la toxine botulique

Lorsque les injections de toxine botulique sont répétées, le corps peut commencer à produire des anticorps. La dépendance se produit au niveau moléculaire: les molécules de toxine botulique sont bloquées, et elle cesse de fonctionner ou ne fonctionne pas correctement. Des études mondiales montrent qu'environ 10% des patients développent des anticorps contre le botox dans un délai d'un an, chez 22,6% - après 2 ans. Si une personne s'injecte, par exemple, de la toxine botulique A depuis de nombreuses années, le seul moyen de contourner le problème est d'utiliser le botox d'autres entreprises ou de le remplacer par la toxine botulique B.

2. Atrophie musculaire

L'un des inconvénients de l'utilisation du Botox est une atrophie musculaire possible. Si un muscle n'est pas entraîné pendant une longue période, alors, selon les lois de la biomécanique, il perd sa force. L'abus de Botox est lourd de telles conséquences. N'en faites pas trop avec des doses, par exemple, pour obtenir une douceur absolue du front avec des sourcils anormalement élevés. Mieux vaut laisser de petites rides: le visage aura l'air vivant et même après la fin de l'action de la toxine botulique, l'effet du masque «gelé» peut être évité.

3. Le Botox peut révéler ou aggraver la myasthénie grave

Il arrive qu'une personne ait reçu une injection de Botox et que le résultat ne soit pas à la hauteur des attentes. Par exemple, les sourcils ou les rides autour des yeux ont été traités selon toutes les règles, et une ptose des paupières a été obtenue. Et le point n'est pas du tout une erreur d'un chirurgien plasticien! Le patient peut avoir une myasthénie grave sous forme latente, révélée par le botox. La myasthénie grave est une maladie auto-immune qui provoque une faiblesse musculaire et une fatigue pathologique dues à des perturbations du fonctionnement de la transmission neuromusculaire. Cette maladie est traitée, une personne doit prendre des médicaments qui améliorent la conductivité neuromusculaire, mais dans ce cas, le botox devra être oublié, car il réduit localement cette conductivité.

4. L'herpès et le Botox sont incompatibles

Si un patient a une sorte de processus infectieux sur son visage (herpès, éruptions cutanées inflammatoires), il se verra refuser la procédure de Botox. Premièrement, il est dangereux pour la santé. Deuxièmement, il est impossible de garantir le résultat escompté, car les injections peuvent augmenter l'évolution de la maladie ou constituer une infection supplémentaire..

5. Avec le ptosis, le Botox aggravera le problème

Pour les personnes ayant une ptose prononcée des sourcils ou du front, les injections de toxine botulique peuvent être contre-indiquées simplement parce que le visage peut «flotter» vers le bas, «fermant» les yeux avec des sourcils maussades. Pour commencer, ces patients doivent corriger la situation, par exemple à l'aide d'une correction chirurgicale du front et d'une blépharoplastie, et donc déjà se demander si le Botox est nécessaire.

Contre-indications au Botox: quand éviter les injections?

Malgré la sécurité élevée du traitement botulinique, il existe certaines contre-indications aux injections de Botox. Ils sont associés à la fois à l'action directe de la neurotoxine sur les muscles et à la mauvaise étude de l'effet de son utilisation dans certaines conditions physiologiques (par exemple, pendant la grossesse).

Il est à noter que malgré la liste relativement petite des contre-indications elles-mêmes, un éventail assez large de patients y correspond. Pour cette raison, les situations dans lesquelles les injections de Botox ne peuvent pas être injectées se produisent assez souvent. Parfois, les conditions qui sont des contre-indications sont temporaires et il est parfois interdit au patient de faire de telles injections pendant des années.

Dans le même temps, toutes les contre-indications à l'utilisation de toxines botuliques ne sont pas également strictes. Parmi eux, il y en a des absolus, dans lesquels la thérapie est en principe interdite. De plus, il existe des contre-indications relatives, qui sont plus correctement appelées avertissements: si elles sont présentes, les injections ne sont pas interdites, mais elles doivent être effectuées avec une grande prudence (dans de tels cas, le médecin doit prendre une décision sur la procédure, en évaluant certains facteurs supplémentaires).

Ensuite, nous déterminerons à quel point certaines contre-indications aux injections de Botox sont strictes et qui ne devraient être considérées que comme des facteurs dans lesquels le traitement botulinique doit être effectué avec une prudence accrue..

Presque toutes les nuances, qui seront discutées plus loin, sont les mêmes pour le Botox et pour les autres préparations de toxine botulique (Xeomin, Relatox, Dysport, etc.). Avec une forte probabilité, en présence de l'un ou l'autre facteur limitant chez le patient, les injections d'un médicament provoqueront approximativement les mêmes effets indésirables que les injections d'un autre médicament.

Contre-indications à la thérapie botulique

Toutes les contre-indications aux injections de Botox peuvent être divisées en deux groupes: absolue et relative.

Les premiers incluent ceux qui ne sont catégoriquement pas sujets à violation. Ils sont installés par divers organismes de réglementation (initialement pour les premiers médicaments à base de toxine botulique ils ont été prescrits par la FDA aux USA) et sont indiqués, entre autres, dans le mode d'emploi des médicaments eux-mêmes.

Toutes les contre-indications absolues ne peuvent être ignorées catégoriquement, elles sont répertoriées dans les instructions du médicament.

Ceux-ci inclus:

  1. La grossesse et l'allaitement;
  2. Allergie à l'un des composants du médicament;
  3. Enfants de moins de 3 ans;
  4. Lésions infectieuses de la peau du visage aux sites de l'injection proposée du médicament.

Si au moins l'un de ces facteurs est présent, l'utilisation de la toxine botulique est strictement interdite..

Les contre-indications (relatives) moins strictes et les facteurs limitant l'utilisation des neurotoxines sont:

  • L'utilisation de certains antibiotiques et antidépresseurs;
  • Maladies oncologiques;
  • Maladies infectieuses au stade aigu (y compris les infections virales respiratoires aiguës, les infections intestinales, les maladies vénériennes), survenant avec un syndrome fébrile prononcé;
  • Myasthénie grave;
  • Lésions sévères des nerfs faciaux;
  • Exposition au soleil constante ou fréquente;
  • Hernie ophtalmique;
  • Thérapie antitoxique active, procédures de «nettoyage» du corps;
  • Diabète;
  • Hypertension ou hypotension;
  • Plaies ouvertes, ulcères, éraflures et cicatrices fraîches sur le visage;
  • Du froid;
  • Myopie et strabisme;
  • Tendance aux cicatrices chéloïdes;
  • Chirurgie faciale récente.

En présence de ces contre-indications, le cosmétologue évalue de manière exhaustive la situation d'une personne en particulier, après quoi il décide de mener une thérapie ou de la refuser.

Si le patient a certaines maladies, le médecin décide du traitement, évaluant tous les risques et les conséquences possibles.

Il existe également des contre-indications qui ne peuvent être attribuées sans équivoque à un groupe ou à un autre. Par exemple, des antécédents de botulisme sont souvent indiqués comme une contre-indication sans équivoque à la thérapie botulique, cependant, il existe des cas d'injections réussies avec des résultats prononcés sans conséquences graves chez des patients ayant déjà souffert de botulisme. Ceci est une autre confirmation du fait qu'une situation spécifique chez un patient particulier doit être évaluée par un médecin qui comprend bien les spécificités de l'action de la toxine botulique, les raisons de certaines restrictions et les conséquences possibles de leur violation..

Examinons de plus près chacune des contre-indications ci-dessus et découvrons pourquoi l'injection de Botox ou ses taxes dans de tels cas n'est pas recommandée.

La grossesse et l'allaitement

Cette contre-indication est l'une des plus strictes (absolues). Il a été officiellement créé aux États-Unis en 2002 par la FDA, il est également indiqué dans le mode d'emploi de toutes les préparations de toxine botulique..

La raison de cette interdiction est le manque de données sur la façon dont les injections de Botox ou d'autres médicaments similaires peuvent affecter le déroulement de la grossesse et le développement du fœtus. Il n'y a pas d'informations complètes sur le fait que la toxine botulique, lorsqu'elle est injectée par voie intramusculaire, peut provoquer des troubles fœtaux ou altérer le fonctionnement du système reproducteur de la femme..

La grossesse est une contre-indication stricte à l'utilisation du Botox, car il n'y a actuellement pas de données précises sur l'effet de ces injections sur le développement fœtal.

Théoriquement, les injections de Botox pendant la grossesse ne sont pas sans ambiguïté. Cependant, l'innocuité réelle du traitement botulinique pour les femmes enceintes n'a pas été testée, ce qui signifie qu'il n'y a aucune certitude que les injections seront réellement inoffensives..

Spécifiquement pour l'utilisation de la toxine botulique, ces contre-indications sont d'une grande importance. Le fait est qu'avant d'effectuer toute procédure et avant d'utiliser des produits pharmaceutiques, le médecin établit une corrélation entre les avantages et l'importance d'un tel rendez-vous pour le patient, en le comparant au risque potentiel pour la santé..

Par exemple, si un médecin prescrit un antibiotique, il court le risque perçu que l'antibiotique puisse provoquer des troubles digestifs, des allergies ou d'autres effets secondaires. Cependant, ces actions du médicament ne menacent pas la vie du patient, tandis que l'infection que l'antibiotique permet de combattre peut être mortelle. Par conséquent, les effets secondaires dans ce cas peuvent être négligés afin de résoudre un problème plus grave..

Dans le cas des injections de Botox en cosmétologie, la situation est telle que même un risque minime ne permet pas au médecin d'utiliser ce remède contre une femme enceinte. L'utilisation de la toxine botulique dans la lutte contre les rides n'a aucune importance pour la santé et la vie du patient, et même un risque hypothétique pour le développement fœtal lié à son utilisation est une raison pour refuser les injections. Étant donné qu'aujourd'hui on ne sait pas si la toxine botulique peut affecter le développement du fœtus, la grossesse est une contre-indication stricte à son administration..

Le même principe est pertinent pour de nombreuses autres contre-indications aux injections de Botox: s'il y a au moins un risque minime des procédures, il est plus sage de les refuser, au moins pendant un certain temps..

Il en va de même pour l'allaitement: les médecins ne savent pas avec certitude si le traitement botulinique chez une mère peut affecter l'état du nourrisson, et par conséquent, de telles injections ne sont pas administrées aux mères qui allaitent..

En raison du manque de données sur l'effet du Botox sur l'état du nouveau-né, l'administration d'injections de toxine botulique aux femmes qui allaitent est strictement interdite..

Dans le même temps, la menstruation et le syndrome prémenstruel ne sont pas une contre-indication aux injections de Botox, bien qu'en général on pense qu'il vaut mieux attendre qu'elles soient terminées et alors seulement faire des "injections de beauté".

Enfants de moins de 2 ans

Nous ne parlons pas ici de cosmétologie, mais de l'utilisation thérapeutique des toxines botuliques: elles sont souvent utilisées dans la thérapie complexe de la paralysie cérébrale, du strabisme, de la dystonie cervicale et d'autres maladies neurologiques chez les enfants..

L'utilisation de la toxine botulique pour le traitement du strabisme chez les enfants de moins de 2 ans est interdite.

Auparavant, la limite d'âge pour de telles procédures était fixée à 12 ans. On croyait qu'à un âge précoce, l'injection de neurotoxine à un enfant était dangereuse. Cependant, après de nombreuses études, l'âge autorisé a été ramené à 2 ans. Cependant, la décision d'utiliser le médicament chez un enfant n'est prise que par un médecin, évaluant la condition et les risques possibles.

Il est clair qu'en cosmétologie, le Botox n'est pas du tout utilisé chez les enfants - ce n'est pas nécessaire, car même chez les adolescents, les rides ne se développent pas encore en raison d'une peau très élastique et de l'absence de contractions réflexes prolongées des muscles faciaux. Le besoin d'injections pour éliminer les rides se produit généralement au plus tôt 25 ans, lorsqu'il n'y a pas de limite d'âge pour ces procédures. En termes simples, lorsque le Botox est vraiment nécessaire pour éliminer les rides, il est déjà possible de l'injecter..

L'âge de plus de 60 ans est également une contre-indication relative aux injections de toxine botulique: le résultat des injections chez les personnes âgées est moins prévisible et il existe un risque de développer une asymétrie faciale. Dans le même temps, pour de tels patients, la possibilité d'utiliser la toxine botulique est évaluée par le médecin sur une base individuelle en fonction de la gravité des rides, des caractéristiques du travail des muscles du visage et d'autres paramètres..

Une histoire de botulisme comme contre-indication aux injections de Botox

Comme indiqué ci-dessus, cette contre-indication n'est pas stricte et a ses propres spécificités..

On pense qu'après le transfert du botulisme, le patient peut développer une immunité contre la toxine botulique, grâce à laquelle la substance active du Botox ou d'autres médicaments analogues sera neutralisée par le système immunitaire, et la procédure ne donnera pas de résultat.

En fait, on sait que le botulisme ne quitte presque jamais l'immunité en raison de la très petite quantité de toxine qui agit sur le corps. La quantité d'intoxication neurotoxique qui peut déclencher une réponse immunitaire tuera presque certainement la victime.

Par conséquent, même après avoir souffert de botulisme, les injections de toxine botulique sont susceptibles d'être efficaces. Même si une situation extrêmement rare se produit et qu'une immunité se forme, cela ne fera que conduire au fait que l'injection ne fonctionnera pas. Pour la santé du patient, une telle situation ne présente pas de danger et il est donc déraisonnable de considérer le botulisme dans l'histoire comme une contre-indication au traitement botulinique..

Allergie au médicament

L'allergie au médicament est une autre contre-indication stricte à son utilisation. Si vous êtes allergique à la toxine botulique elle-même ou à tout composant auxiliaire, des complications graves peuvent se développer, pouvant aller jusqu'à un choc anaphylactique avec une issue fatale. Par conséquent, à la moindre manifestation d'allergie au Botox (ou à un analogue), le médicament ne peut pas être injecté.

La présence d'une allergie à la toxine botulique ou à un autre composant du médicament est une contre-indication stricte au traitement botulinique, car les risques pour la santé dans ce cas dépassent largement ses avantages.

Dans toute l'histoire de l'utilisation de la toxine botulique dans la pratique de la cosmétologie, 98 décès dus à des complications après des procédures ont été officiellement enregistrés. La grande majorité d'entre eux (plus de 80 cas) sont précisément associés au développement d'allergies.

Le plus souvent, une allergie survient à la toxine botulique elle-même, en tant qu'antigène le plus actif. La probabilité de signes d'hypersensibilité aux composants auxiliaires - albumine, gélatine, protéines associées - est bien moindre, mais il y a aussi.

Si vous êtes allergique à la toxine botulique, l'une de ses préparations est contre-indiquée. Si vous êtes allergique à l'un des composants auxiliaires, il est possible de choisir un médicament qui ne contiendra pas d'allergène et, par conséquent, ne provoquera pas de réaction d'hypersensibilité.

Acné, éruptions cutanées et infections cutanées

Avec diverses lésions cutanées infectieuses sur les sites d'injection proposée du médicament, les injections de toxine botulique peuvent entraîner une augmentation des symptômes et une complication de la maladie.

En particulier, les contre-indications sont:

  1. Acné avec hyperémie sévère;
  2. Herpès sur les lèvres, sur le front (plus rare) ou autour des yeux;
  3. Orge sur l'oeil;
  4. Rosacée et rosacée de diverses étiologies;
  5. Psoriasis;
  6. Diverses dermatites;
  7. De nombreux papillomes, grains de beauté et naevus.

En présence d'un processus inflammatoire prononcé sur le visage, les injections de Botox ne sont pas effectuées.

La gravité de certaines lésions cutanées doit être évaluée par le médecin immédiatement avant l'intervention. Selon les normes, les injections sont effectuées dans des muscles avec une peau parfaitement saine et sans signe d'inflammation ni d'infection.

Un écart par rapport à ces normes est possible dans des cas exceptionnels sur décision du médecin. Par exemple, pour un herpès sur la lèvre supérieure, le médecin peut administrer des injections dans les sourcils ou les muscles du front. Et vice versa - avec de l'acné sur le front, les injections dans les plis nasogéniens peuvent être autorisées, mais le dernier mot reste toujours au médecin.

Oncologie

Cette contre-indication à l'utilisation du Botox est également relative, et le médecin prend la décision de s'injecter après avoir examiné le patient et étudié ses antécédents médicaux. Dans ce cas, tout dépend du stade de la maladie oncologique, de la localisation de la tumeur et du traitement..

Ainsi, lors de la chimiothérapie, d'une évolution sévère de la maladie et de la prise de médicaments puissants, le Botox ne peut pas être injecté. Dans le même temps, en cas de maladie à un stade précoce, pour le traitement pour lequel une opération est en cours de préparation, ou un traitement conservateur est effectué (par exemple, avec un cancer de la peau pas sur le visage), la thérapie botulique peut être acceptable.

Ici, il est important d'évaluer sobrement la nécessité des procédures cosmétiques elles-mêmes dans le cas d'une oncologie avancée. Si nous parlons, par exemple, de pathologie à un stade précoce, facilement accessible à un traitement ou à une ablation chirurgicale, alors la thérapie botulique peut être acceptable. Dans les maladies graves, pour lesquelles le résultat du traitement est inconnu, et la pathologie elle-même affecte de manière significative l'état du patient, la charge supplémentaire sur le corps pendant le traitement botulinique peut être complètement inappropriée.

Prendre certains types d'antibiotiques et d'antidépresseurs

Les injections de Botox sont contre-indiquées lors de la prise d'antibiotiques et d'antidépresseurs, parmi lesquels les effets secondaires sont décrits comme un affaiblissement de la conduction neuromusculaire. L'utilisation de ces médicaments a un effet similaire à celui des injections de Botox - relaxant les muscles du visage, réduisant la gravité des rides.

Certains médecins ne recommandent pas d'effectuer un traitement botulinique en parallèle avec la prise d'antibiotiques, car il existe une possibilité d'effets secondaires sous forme de défauts du visage..

Si la toxine botulique est administrée en parallèle, deux options de réaction sont possibles:

  1. Relâchement excessif des muscles et formation de divers défauts mimiques, visage «cire», asymétrie de la contraction musculaire - si l'injection de Botox complète l'action du médicament;
  2. Ou, au contraire, une diminution du résultat de l'utilisation du Botox est possible du fait que le cosmétologue, évaluant la contraction musculaire et la gravité des rides, ne verra pas une image réelle, mais une image affaiblie par l'action d'un antibiotique. Par conséquent, si le patient a réellement besoin d'injecter, disons, 20 unités de Botox, il peut arriver qu'en raison de la relaxation musculaire provoquée par le médicament, l'esthéticienne décide d'injecter, par exemple, 12 unités. Lorsque l'antibiotique est arrêté et que son effet sur les muscles est terminé, la contraction complète des muscles sera restaurée et il s'avérera que le dosage de Botox était insuffisant, et les rides ont été largement préservées.

Ceci est pertinent pour les antibiotiques des groupes aminosides, les macrolides, les tétracyclines et les lincosamides, certains antidépresseurs et un certain ensemble d'autres médicaments. La liste de ces médicaments compte plus de 300 noms (y compris les anticoagulants sanguins) et leur effet sur le résultat des injections de Botox peut être différent. Par conséquent, en coordonnant la procédure avec le médecin, il est nécessaire de lui informer quels médicaments ont été pris peu de temps avant la visite ou continuent à être pris, et le spécialiste, en tenant compte de ces informations, décidera de la possibilité d'injections..

Myasthénie grave

La myasthénie grave (faiblesse musculaire) à certains stades peut être une contre-indication sans équivoque au traitement botulinique en raison du risque de paralysie musculaire sévère. Avec la myasthénie grave, la conduction neuromusculaire est initialement altérée, en raison de laquelle les muscles sont affaiblis d'eux-mêmes. Si cette condition est également intensifiée avec le Botox, une paralysie complète est possible avec de graves complications - ptose, affaissement des joues, effet de «visage de cire» et autres conséquences désagréables..

Parallèlement, à la fin du traitement de la myasthénie grave ou en cas de rémission stable, le cosmétologue peut décider d'injecter de petites quantités de Botox dans les zones les plus problématiques. Dans tous les cas, il doit absolument savoir que le patient a une myasthénie grave.

Hernie ophtalmique

Malgré la relative sécurité de cette pathologie, il est contre-indiqué d'utiliser le Botox en raison de l'augmentation des symptômes et de l'augmentation des «sacs» eux-mêmes. Cette contre-indication ne concerne que les injections dans les coins des yeux et autour d'eux, c'est-à-dire dans les muscles dont la tonicité assure un "resserrement" de la hernie elle-même et ne lui permet pas d'augmenter de taille.

L'injection dans le contour des yeux n'est pas recommandée en présence d'une hernie oculaire.

Si cette contre-indication est négligée, alors la «poche» sous l'œil peut augmenter considérablement après les injections.

Dans le même temps, les injections dans d'autres muscles faciaux avec une hernie oculaire ne sont pas contre-indiquées. Avec ce défaut, vous pouvez vous débarrasser des rides nasogéniennes, glabellaires et frontales.

Contre-indications relatives

Il existe également des restrictions à l'introduction de la toxine botulique dans les cas suivants:

  • Lésions sévères des nerfs faciaux, dans lesquelles le Botox ne peut être injecté à certains endroits en raison du risque d'aggravation de l'état du patient. Cependant, avec une évaluation correcte de la lésion et un choix adéquat des points d'administration du médicament, des procédures peuvent être effectuées
  • Le patient reçoit des médicaments anti-toxiques spéciaux, subit des programmes intensifs pour «nettoyer» le corps des toxines et des toxines. Dans ce cas, les fonds prélevés peuvent neutraliser, notamment la toxine botulique;
  • ARVI, un rhume avec un nez qui coule en phase aiguë avec un syndrome fébrile prononcé. Les injections de Botox elles-mêmes peuvent provoquer un syndrome pseudo-grippal, et avec l'ARVI, cela s'intensifiera encore plus. De plus, il est déraisonnable d'effectuer des procédures cosmétiques à une température corporelle élevée et en se sentant manifestement malade;
  • Diabète sucré - il n'y a pas de données exactes sur la façon dont les injections de Botox peuvent affecter la glycémie, et par conséquent, dans de tels cas, une plus grande prudence doit être exercée;

Dans le diabète sucré, le Botox doit être utilisé avec prudence, car l'effet de la toxine botulique sur la glycémie n'est pas entièrement compris..

Il n'est pas non plus recommandé d'injecter du Botox avec un massage facial parallèle - une circulation sanguine accrue peut provoquer une diffusion accrue de la toxine dans les tissus et un effet excessif des procédures, y compris avec diverses complications.

Après la rhinoplastie, le Botox est placé au plus tôt un mois plus tard, lorsque la régénération des tissus du cartilage nasal est terminée.

En général, diverses maladies avec des symptômes prononcés sont des avertissements pour les injections de Botox. Par exemple, la thérapie botulique doit être effectuée avec beaucoup de soin en cas de sclérose en plaques, de polyarthrite rhumatoïde, de troubles digestifs, de maladies infectieuses. Même avec les maladies chroniques, vous devez en informer le médecin avant la procédure, et il décidera déjà s'il faut faire des injections.

«Les deux premières fois que j'ai fait du botox et du dysport, la seconde était moins chère. Pour la troisième fois, j'ai décidé d'économiser un peu plus et de mettre un relaxox. Le médecin a déclaré que le relotox lui-même était moins cher, qu'il était plus efficace et moins nécessaire, de sorte que le prix devrait être 30 à 40% moins cher que celui du botox. Donc, le médicament n'a pas du tout été pris. Même un certain affaiblissement des rides ne s'est pas produit, bien qu'elles aient été complètement lissées du Botox et du dysport. De plus, le visage démangeait énormément à cause des injections - cela ne s'était pas produit auparavant. Je savais que lorsque vous êtes malade et que vous buvez des antibiotiques, vous ne pouvez pas vous injecter, et donc j'ai spécifiquement attendu une semaine après le mal de gorge. Mais ça n'a pas marché... "

Que peut remplacer le Botox s'il est contre-indiqué?

Avec la plupart des contre-indications à l'utilisation du Botox, il est automatiquement supposé que dans ce cas, d'autres préparations de toxine botulique (Dysport, Xeomin, Relatox, Neuronox, etc.), ainsi que le soi-disant mésobotox, c'est-à-dire l'introduction de la toxine botulique non pas dans le muscle, mais dans la peau sont également contre-indiquées..

Le soi-disant «nanobotox» n'a rien à voir avec la thérapie botulique, car il s'agit d'une crème spéciale à appliquer sur la peau. En conséquence, les contre-indications à sa prise sont complètement différentes de celles des injections de Botox..

Si le Botox est contre-indiqué pour un patient particulier, dans certains cas, il peut se voir prescrire d'autres procédures, qui, à un degré ou à un autre, auront pour effet d'éliminer les rides. Par exemple:

  • Renforcer la peau et les muscles avec des fils dorés - une procédure visant à éliminer les rides dynamiques, mais ne permettant pas d'éliminer les plus petites d'entre elles;
  • Biorévitalisation, à l'aide de laquelle il est possible d'éliminer les rides causées par la perte d'hydratation et d'acide hyaluronique de la peau. Et bien que cette procédure ne donne pas un résultat complètement analogue à la thérapie botulique, son effet dans la lutte contre les rides est généralement similaire;
  • Injections de peptides individuels ayant un effet similaire au Botox;
  • Correction du contour avec des injections d'acide hyaluronique (gels synthétiques).

Ces procédures ne vous permettent pas toujours d'obtenir le même effet que le Botox, mais parfois elles peuvent tout à fait le remplacer. Cependant, il convient de rappeler que de telles manipulations ont également leurs propres contre-indications, qui doivent également être prises en compte avant de commencer une chirurgie plastique du visage..