Boulimie mentale. Rapide.

À la recherche d'un corps parfait, certaines personnes elles-mêmes ne remarquent pas comment elles développent divers troubles de l'alimentation. La boulimie est une maladie associée à un trouble mental dans le contrôle de la prise alimentaire. Pouvez-vous vous en débarrasser? Quels sont les médicaments contre la boulimie et quelle est leur efficacité? La guérison est possible sans médicament?

Ces questions préoccupent beaucoup de gens et les réponses intéresseront non seulement ceux qui souffrent personnellement de boulimie, mais aussi ceux qui les entourent. Alors, quelle est cette maladie et pourquoi récemment, beaucoup y sont sensibles?

"La faim du loup"

La boulimie est un type de dépendance alimentaire psychologique. Le patient a périodiquement des épisodes de frénésie alimentaire incontrôlée, au cours desquels il absorbe tous les aliments sans discrimination et dans n'importe quel ordre. La satiété s'accompagne de la repentance pour ce que vous avez fait, ainsi que d'un désir aigu de vous débarrasser immédiatement de ce que vous avez mangé..

Une personne souffrant du syndrome boulimique s'empresse de provoquer des vomissements, de prendre une dose mortelle d'un laxatif ou de se torturer jusqu'à l'épuisement dans la salle de sport. Tout cela n'est fait que pour vous prouver que le poids et la forme du corps sont sous contrôle..

La plupart des filles ou des adolescents sont sujettes à la boulimie mentale, mais ce n'est pas rare non plus chez les personnes d'âge moyen. Les représentants masculins souffrent beaucoup moins souvent de troubles de l'alimentation et seuls quelques-uns se tournent vers des spécialistes pour obtenir de l'aide.

En fonction de la spécificité des crises de frénésie alimentaire, il en existe trois types:

  1. Périodique. Les envies de manger de la nourriture surviennent soudainement. Lorsque l'estomac est plein, une procédure de nettoyage a lieu. Puis pendant plusieurs jours les attaques peuvent ne pas apparaître, mais bientôt tout se répète.
  2. Continu. C'est la forme la plus sévère de boulimie, car les processus de suralimentation et d'extraction de nourriture du corps sont stables et souvent alternés. Une augmentation de l'appétit se développe presque immédiatement après la vidange de l'estomac.
  3. Chaque nuit. Des accès de faim incontrôlés n'apparaissent que la nuit. Pendant la journée, l'appétit peut être absent ou normal..

Signes de la maladie

Il est presque impossible de reconnaître visuellement les symptômes de la boulimie à un stade précoce de son développement. Habituellement, la maladie est détectée lorsqu'un patient a une perte de poids notable ou les symptômes suivants:

  • refus de manger dans des endroits bondés (café, restaurant, cantine);
  • refus des vacances et des fêtes familiales;
  • une étude approfondie des composants du produit, une attitude pointilleuse envers les plats préparés par d'autres personnes;
  • changements visibles dans le régime alimentaire - soit une restriction excessive du régime, soit une suralimentation évidente;
  • une tendance à la solitude après avoir mangé, un long séjour aux toilettes;
  • plaintes fréquentes de faiblesse, de malaise, d'hypotension artérielle, d'étourdissements et même d'évanouissements;
  • sautes d'humeur soudaines et déraisonnables ou dépression prolongée.

Dans le contexte d'un manque de nutriments dans le corps, des changements se produisent, qui avec le temps deviennent perceptibles pour les autres. Au fil du temps, les pointes ternes et fourchues commencent à tomber et les ongles cassants et exfoliants ne décorent en aucun cas la fille.

La peau boulimique n'est pas non plus dans les meilleures conditions. En plus du fait qu'il s'écaille et pâlit, avec une perte de poids brutale, il existe une possibilité de formation de plis suspendus inesthétiques sur le visage et d'autres parties du corps..

Des changements se produisent progressivement dans les organes internes, et beaucoup d'efforts sont nécessaires pour les ramener à leurs performances antérieures. Avec des épisodes incontrôlés de suralimentation, l'estomac s'étire, donc à chaque fois, il nécessite de plus en plus de nourriture. Il est de plus en plus difficile d'arrêter ce processus.

Cependant, en premier lieu, l'état mental du patient en souffre. C'est à ce niveau qu'un trouble de l'alimentation commence à progresser. Toutes les pensées du patient concernent le maintien ou la perte de poids, un régime, un mode de vie sain, une bonne nutrition, etc. Les conversations se résument toujours à discuter de ces problèmes, et les tentatives de changer de sujet provoquent de l'irritation et du mécontentement..

Manifestations psychosomatiques de la boulimie

La boulimie ne survient pas soudainement. Ce trouble de l'alimentation se développe et évolue avec le temps. Au début, cela ne provoque que des émotions positives en mangeant vos aliments préférés, et les sentiments négatifs viennent plus tard..

La frénésie alimentaire a des conséquences émotionnelles telles que:

  • auto-accusation;
  • remords;
  • sentiment de dégoût de soi;
  • conscience de sa propre faiblesse et faiblesse.

Lors d'une crise de boulimie, une personne se rend compte de sa faiblesse et commence à s'apitoyer sur elle-même. Le plaisir physique que ressent le patient en mangeant de la nourriture le rend accro et il est incapable de s'arrêter à temps. Cela continue au point de douleur et d'inconfort. Il se promet qu'il mangera en telles quantités pour la dernière fois, et demain il suivra un régime strict et cela ne se reproduira plus jamais. Puis vient la repentance. Faire vomir, prendre des laxatifs, lavement sont des moyens d'auto-punition, une tentative pour justifier votre faiblesse et tout ramener à son état antérieur.

Danger latent

Il semblerait qu'il n'y ait rien de mal à ce qu'une personne perd parfois le contrôle de elle-même, mange, puis se débarrasse de ce qu'elle a mangé. Pour qui cela dérange-t-il? Ou pourquoi cela pourrait-il être dangereux? Après tout, les personnes atteintes de boulimie surveillent le plus souvent leur propre poids et font du sport. En même temps, ils cachent avec diligence leurs troubles de l'alimentation..

En fait, la boulimie est une maladie très terrible et il est presque impossible de se rétablir seul. Quel genre de menace porte-t-elle?

Contrairement à d'autres troubles de l'alimentation, il est assez difficile de détecter la boulimie même chez un proche, à moins que la personne elle-même ne se rende à la clinique. C'est le problème. Les gens autour de vous ne commencent à remarquer la maladie que lorsque les conséquences des troubles du processus digestif deviennent perceptibles. Ceux-ci inclus:

  1. Pathologies sévères du système cardiovasculaire.
  2. Anémie.
  3. Troubles endocriniens chez la femme, exprimés par des irrégularités fréquentes du cycle menstruel ou son absence complète.
  4. Maladies du tube digestif.
  5. Rupture de l'estomac ou de l'œsophage en raison d'une envie fréquente de vomir artificiellement induite.
  6. Détérioration de l'état des dents et des muqueuses due au contact avec le suc gastrique.

De plus, l'estomac, qui n'est pas autorisé à digérer les aliments, mais qui est obligé de s'en débarrasser en provoquant des vomissements, commence après un certain temps à le faire tout seul. Même après avoir mangé une petite quantité de nourriture, une personne ne peut plus contrôler le réflexe nauséeux. Dans ce cas, vous ne pouvez pas vous passer de l'aide de spécialistes..

Il ne faut pas oublier que plus tôt un trouble de l'alimentation est diagnostiqué et un traitement débuté, plus il sera court et efficace. Ne sous-estimez pas la boulimie.

Causes d'occurrence

Certains experts suggèrent que l'une des raisons du développement de la boulimie peut être un facteur héréditaire. Autrement dit, si l'un des parents a déjà eu de tels écarts nutritionnels, il est possible qu'ils se manifestent dans les générations futures. Cependant, cette théorie n'a en aucun cas été confirmée scientifiquement, sa fiabilité reste donc au niveau des hypothèses..

L'environnement d'une personne a une énorme influence. Comme la boulimie se développe le plus souvent à l'adolescence ou à l'adolescence, les jeunes sont très sensibles aux influences extérieures pendant cette période de la vie. Le maximalisme inhérent à cette étape du développement de la personnalité ne contribue pas toujours à prendre les bonnes décisions. L'imposition constante de "normes de beauté idéales", en fin de compte, fait l'affaire.

Un rôle important dans le développement de la boulimie est joué par l'attitude à l'égard de la nourriture dans la famille. S'il n'est pas perçu comme une source d'énergie vitale, mais comme une récompense ou un moyen de confort, alors les chances de contracter un trouble de l'alimentation augmentent considérablement..

Avec un excès de poids, des reproches constants de la part des autres et une interdiction stricte de certains types d'aliments peuvent entraîner un trouble boulimique. Un adolescent, essayant de prouver qu'il est meilleur que ce que les gens pensent de lui, commence des expériences avec son propre corps, qui ont parfois des conséquences désastreuses.

L'aspect psychologique de la formation de la boulimie est un désir persistant de maîtriser la situation. Ces personnes, le plus souvent, ne parviennent pas à influencer correctement les circonstances problématiques de leur vie personnelle. Par conséquent, ils trouvent des domaines où le problème peut être contrôlé sans tenir compte de l'opinion des étrangers - il s'agit du comportement alimentaire. L'inconfort mental résultant de l'impossibilité d'influencer la situation est compensé par le contrôle de son propre poids corporel.

Période de traitement

Comme toute autre addiction, la boulimie ne peut être guérie que si le patient le souhaite vraiment. Il est inutile de traiter de force les troubles de l'alimentation. Il convient de garder à l'esprit que la durée du traitement peut aller de six mois à 2-3 ans. Oui, c'est une période de temps considérable, mais cela ne signifie pas qu'il doit être passé dans un établissement médical.

Une longue période de traitement est simplement nécessaire pour restaurer à la fois les fonctions individuelles des organes et du corps dans son ensemble. Cela est dû au fait que le trouble n'est pas apparu en un jour ni même un mois, il s'est développé et a progressé sur plusieurs années. En conséquence, il n'est pas possible de le guérir en plusieurs séances de thérapie..

Au tout début du traitement, il est nécessaire de déterminer les facteurs qui ont poussé le patient à développer une boulimie, parmi lesquels:

  • certaines maladies qui affectent les zones du cerveau responsables de l'appétit et de la satiété. La pathologie peut être provoquée par l'hyperthyroïdie, une tendance à la résistance à l'insuline ou au diabète sucré;
  • l'habitude de trop manger, instillée dès la petite enfance. Cela se produit lorsque l'enfant a déjà satisfait sa faim, mais que les parents interdisent de jeter les restes de nourriture. Afin de ne pas les déranger, le bébé mange silencieusement la portion. Au fil du temps, cela devient une habitude et à l'adolescence, cela se transforme en boulimie;
  • antécédents psychologiques émotionnellement instables de la personnalité. Ces personnes souffrent d'une faible estime de soi, d'un sens accru des responsabilités et d'un manque d'opinion. Le sentiment d'impuissance et de désespoir conduit à une tension nerveuse prolongée, se transformant en crises boulimiques;
  • des situations stressantes. Lors du processus d'absorption des aliments, les expériences désagréables causées par des facteurs négatifs externes sont sensiblement réduites. Le corps se souvient de cette sensation et cherche à la répéter, donc le moindre stress provoque une faim incontrôlable.

Dans les cas graves ou avancés, la durée du traitement de la boulimie peut aller jusqu'à 5 ans ou plus. Une visite régulière chez un spécialiste est une condition préalable pour obtenir un résultat positif.

Médicaments contre la boulimie

La boulimie est le plus souvent traitée en ambulatoire. Un patient n'a besoin d'être hospitalisé que si des vomissements, la prise de laxatifs ou une activité physique accrue ont nui gravement à la santé. Si le réflexe nauséeux survient après un repas, quelle que soit sa quantité, seule une thérapie intensive avec des médicaments, effectuée à l'hôpital, peut aider le corps..

Le plus efficace est un effet complexe sur un trouble de l'alimentation. C'est une combinaison de psychothérapie et de médicaments. Le processus est suivi par un nutritionniste, un psychiatre et un psychologue-thérapeute. La présence de complications graves peut nécessiter l'aide de spécialistes au profil étroit: cardiologue, gastro-entérologue, dentiste.

Il n'y a tout simplement pas de remède spécifique pour la boulimie. La période de récupération est basée sur la prise de médicaments réparateurs visant à:

  • prévention du réflexe nauséeux;
  • restauration de la microflore intestinale;
  • améliorer le processus de digestion;
  • restauration de l'équilibre des vitamines et des micro-éléments dans le corps.

Les antidépresseurs et les antipsychotiques sont également activement utilisés. Leur action est axée sur le soulagement de l'anxiété, de l'anxiété déraisonnable et de la dépression. La prise de ces médicaments peut aider à réduire l'appétit et à réduire l'envie de trop manger..

Traitement sans médicament

De nombreuses personnes souffrant de cette maladie insidieuse s'inquiètent de la question: est-il encore possible de guérir la boulimie par eux-mêmes et sans médicaments? De bons résultats sont obtenus avec l'utilisation de la thérapie cognitivo-comportementale. Son utilisation est possible à la fois en traitement complexe et en méthode isolée..

Lors des séances de psychothérapie comportementale, le spécialiste aide à maîtriser de nouvelles façons de gérer le stress et renforce les compétences pour un comportement alimentaire correct. Il y a une stabilisation de l'appétit, il y a une réduction des épisodes de nettoyage gastrique.

La psychothérapie peut viser à trouver des problèmes de personnalité qui ont leur origine dans l'enfance profonde. Ces facteurs provoquant la boulimie doivent être examinés en détail. Le niveau d'amélioration de l'estime de soi et le remplacement de la méthode de soulagement du stress psychologique de la suralimentation par une méthode plus productive en dépendent. Des séances de groupe et individuelles sont disponibles.

Pour se débarrasser et oublier la boulimie pour toujours, des méthodes supplémentaires d'influence psychologique aideront:

  • séances d'hypnose;
  • psychanalyse profonde;
  • participation à la formation cognitive;
  • cours de yoga;
  • cours de formation en nutrition.

Il faut se rappeler que les pilules de boulimie «magiques» n'existent pas. Chaque patient a besoin d'une approche professionnelle individuelle et d'une longue période de guérison.

La boulimie peut-elle être guérie??

Les capacités du corps humain sont énormes. Mais les gens ont tendance à se sous-estimer, trouvant des raisons et des excuses. Par conséquent, nous pouvons affirmer avec confiance que se débarrasser d'un trouble de l'alimentation sous forme de boulimie est tout à fait possible. À tout le moins, vous devriez essayer de respecter quelques règles simples:

  1. Commencer aujourd'hui. N'attendez pas demain ou lundi, mais prenez au moins des mesures pour vous débarrasser de la dépendance. Soyez strict et exigeant envers vous-même, oubliez l'auto-compassion.
  2. Priorisation. Il est nécessaire de déterminer ce qui est le plus important dans une situation particulière. Le désir de perdre du poids cède toujours la place au désir d'être en bonne santé. Vous avez juste besoin d'avoir le courage de l'admettre honnêtement.
  3. Arrêtez de partager de la nourriture.

Les produits ne doivent pas être classés comme bons ou faux, nocifs ou sains, acceptables ou interdits. Il est nécessaire de traiter la nourriture uniquement comme une source d'énergie nécessaire au processus de la vie, tout en vous permettant tout en quantité raisonnable. Dès que le cerveau fixe une interdiction pour un produit spécifique, il cherche immédiatement à provoquer une panne et un autre acte de suralimentation.

Par conséquent, il est important de se convaincre que la nourriture est un attribut vital et qu'il est impossible de vivre sans elle. Il faut se rappeler que nous vivons tous au 21ème siècle, il serait donc tout simplement stupide de consommer exclusivement des aliments végétaux. La capacité d'utiliser les bienfaits de la civilisation, d'en profiter, est essentielle.

Les méthodes modernes de traitement permettent au patient de se débarrasser de la boulimie et de reprendre une vie normale. Au cours d'une psychothérapie sans drogue, une personne réapprend à écouter ses propres désirs, à les contrôler et aussi à déterminer sa place dans la société sans sacrifier son estime de soi..

Médicaments contre la boulimie

La boulimie mentale est un trouble de l'alimentation courant caractérisé par des préoccupations persistantes à l'égard de la nourriture et des fringales intenses. Bien que la maladie touche des personnes d'âges et de sexes différents, elle est répandue chez les adolescents et les jeunes femmes..

La plus grande difficulté avec ce trouble est que la personne malade ne va pas chez le médecin pour obtenir de l'aide dans les premiers stades en raison d'un manque de sensibilisation. Seul un psychiatre peut diagnostiquer la boulimie mentale, il prescrit également des médicaments, qui sont associés à une psychothérapie. Une approche intégrée du traitement, des médicaments correctement sélectionnés vous permettent de faire face rapidement au problème, de restaurer la santé et le fonctionnement normal des organes internes.

Qu'est-ce que la boulimie

La violation des habitudes alimentaires peut survenir en raison d'une prédisposition génétique, d'un dysfonctionnement du système hormonal, de la présence de lésions cérébrales, de l'hérédité, sous l'influence de facteurs culturels et sociaux. Souvent, les symptômes de la maladie se développent dans un contexte de dépression, de trouble obsessionnel-compulsif et de stress.

La particularité de la maladie est que les crises de faim sont presque impossibles à contrôler. Une personne peut manger plusieurs doses quotidiennes de nourriture à la fois. Après un sentiment de culpabilité et de peur de guérir, le patient essaie par tous les moyens de se débarrasser de la nourriture. Divers agents «nettoyants» peuvent être utilisés, y compris l'induction de vomissements, la prise de diurétiques et de laxatifs. De plus, avec l'évolution anorexique de la maladie, de longues périodes de jeûne sont caractéristiques. Au fil du temps, les symptômes peuvent provoquer une anorexie mentale.

Les principaux symptômes

Les symptômes de la boulimie se développent progressivement, de sorte que la maladie reste invisible pour les autres pendant des années. Au stade initial, les signes externes de la maladie n'apparaissent généralement pas. Par conséquent, ni le patient lui-même, ni ses proches ne voient la nécessité de se référer à des spécialistes..

Les médecins recommandent de réfléchir au problème si une personne est devenue gênée de manger en public, adhère à des rituels alimentaires particuliers (par exemple, elle mange un plat ou ne mange qu'un certain groupe d'aliments). Une augmentation significative des portions sera également une source de préoccupation - un patient peut manger 3 à 6 000 calories par repas. Malgré une suralimentation fréquente, les gens ne prennent pas de poids. Et dans la maison, au fil du temps, on trouve des laxatifs et des diurétiques. En outre, une personne se ferme souvent et pendant longtemps dans les toilettes après le dîner, vide l'estomac. Une autre source de préoccupation est le discours constant sur l'apparence et les régimes..

Fonctions de diagnostic

Pour poser un diagnostic de boulimie, vous devez consulter un psychiatre. Un examen approfondi de tout le corps est effectué, l'état général du patient est évalué.

Conséquences de la maladie

En l'absence de traitement pour un trouble de l'alimentation dû à une suralimentation et à une induction ultérieure de vomissements, les conséquences négatives suivantes pour le corps sont possibles:

  • carence en calcium - des problèmes de coagulation sanguine apparaissent, l'état des dents et des os s'aggrave, le risque d'ostéoporose augmente;
  • équilibre électrolytique perturbé, ce qui affecte négativement le travail du système cardiovasculaire;
  • manque de chlore - entraîne une déshydratation et un dysfonctionnement digestif;
  • dommages à l'émail des dents, irritation de la gorge et de la bouche, ulcères sur la langue;
  • saignements dans l'estomac, distension de l'estomac, constipation régulière, pancréatite, maladie intestinale;
  • cancer de l'œsophage ou du larynx.

Il faudra plusieurs années pour éliminer les conséquences, et le rétablissement complet du corps peut être impossible même avec l'aide de médicaments. Parfois, un régime alimentaire et une thérapie de soutien sont nécessaires tout au long de la vie.

Méthodes de traitement de la boulimie

Avec un trouble de l'alimentation, la supervision par un psychiatre, un traitement complexe, une pharmacothérapie et une psychothérapie, travailler avec un nutritionniste pour restaurer la nutrition est nécessaire.

Un psychiatre est impliqué dans le traitement de la boulimie mentale. Lui seul a le droit de prescrire une pharmacothérapie et d'élaborer un plan de traitement. Les psychologues travaillent également avec le patient. Le conseiller en nutrition travaille avec le patient pour développer des habitudes alimentaires normales.

Ce que vous devez savoir sur la psychothérapie

Les principaux symptômes du trouble sont associés à une perception altérée de son corps, à un manque de réponses protectrices sûres au stress et à des problèmes d'estime de soi..

Par conséquent, la psychothérapie est un outil important dans la lutte contre la maladie. La thérapie cognitivo-comportementale, l'art-thérapie, la thérapie par le mouvement de la danse et d'autres techniques peuvent être utilisées. Selon les problèmes du patient, une assistance peut être nécessaire pour:

  • la formation d'une perception adéquate de soi-même, de son corps, l'absence de dépendance de l'estime de soi au poids;
  • chercher d'autres moyens d'encourager ou de résoudre les problèmes - la nourriture ne devrait pas être le seul remède aux émotions négatives ou heureuses;
  • fixation des modèles de comportement corrects lors d'événements culturels et familiaux, adaptation sociale;

L'importance de la thérapie de groupe et familiale

Les patients atteints de SPR ont souvent deux problèmes - des relations tendues avec les membres de la famille et le manque de soutien, les proches ne réalisent ou ne comprennent souvent pas la gravité de la maladie. La psychothérapie familiale vous permet de régler les conflits et les traumatismes psychologiques, de vous aider à comprendre les caractéristiques de l'état d'une personne avec un diagnostic de boulimie et d'apprendre à bien soutenir un être cher.

Les cours en groupe sont indispensables pour comprendre les problèmes personnels, communiquer avec des personnes ayant des difficultés similaires. C'est une étape importante pour la socialisation, la préparation aux défis qui apparaîtront certainement lors du retour à une vie bien remplie. De plus, d'autres patients peuvent être un soutien incroyable, une force de combat et un exemple positif..

Traitement avec des médicaments

Le traitement médicamenteux de la boulimie peut se faire de plusieurs manières. Tout d'abord, pour corriger l'appétit. Divers médicaments peuvent supprimer une faim intense pour aider le patient pendant la formation de la volonté et de nouvelles habitudes alimentaires.

Deuxièmement, comme un trouble de l'alimentation s'accompagne souvent d'anxiété, de dépression, de troubles de la production de dopamine ou de sérotonine, le traitement de la boulimie ne peut pas être effectué sans médicaments spéciaux visant à corriger l'état psycho-émotionnel..

Troisièmement, le traitement médicamenteux de la boulimie est essentiel pour les problèmes de santé graves. Des complexes de vitamines et de minéraux, des remèdes pour le traitement de la gastrite, de la stomatite, des ulcères et de nombreuses autres maladies concomitantes résultant de vomissements constants et d'une suralimentation peuvent être prescrits.

Traitement de la boulimie

Il est important de comprendre que les troubles de l'alimentation sont difficiles à traiter seuls. Sans l'aide de spécialistes, il est impossible de diagnostiquer avec précision, de comprendre les causes du développement de la maladie et de choisir les meilleures méthodes pour un rétablissement complet. De plus, vous ne pouvez pas prendre d'antidépresseur ou tout autre médicament sérieux sans consulter votre médecin. Cela signifie que de nombreux problèmes ne seront pas résolus et qu'il existe une forte probabilité de rechute ou de transition de la maladie vers l'anorexie..

Les personnes atteintes de boulimie sont souvent incapables de comprendre pleinement les dangers de leur maladie. Par conséquent, des méthodes de traitement complexes, une supervision par des professionnels et, si nécessaire, une correction rapide des techniques et des médicaments appliqués sont nécessaires, en fonction de l'état réel du patient..

Changements dans la relation avec la nourriture

Après avoir accepté le trouble, vous devez commencer à changer vos habitudes alimentaires sous la supervision d'un conseiller en nutrition. Pour lutter contre les symptômes, le traitement médicamenteux sera efficace pour réduire la faim, restaurer les hormones et d'autres systèmes corporels. Pour obtenir le meilleur effet du traitement, vous devez contrôler soigneusement votre alimentation, en gardant une trace des calories, des protéines, des graisses et des glucides..

Il faut comprendre que les symptômes de la boulimie peuvent réapparaître sur plusieurs années. Par conséquent, les pannes sont possibles et vous n'avez pas besoin de vous en vouloir. Il est important d'analyser les raisons de la perte de contrôle et d'exclure d'éventuelles rechutes. Lorsque vous mangez, il est préférable d'oublier la télévision ou d'autres distractions afin de manger consciemment les aliments et de reconnaître le goût, l'odeur des aliments.

Les bases d'une bonne nutrition

Avec la boulimie, vous devez abandonner les régimes stricts qui ne font qu'exacerber une mauvaise perception de soi. Le jeûne et les aliments trop faibles en calories sont inacceptables, car tout cela augmente la sensation de faim et conduit invariablement à des pannes. Pour faire face à l'apparition de la boulimie, vous devez suivre les règles d'une alimentation équilibrée et saine. Les nutritionnistes recommandent des repas fractionnés. Les petits repas 5 à 6 fois par jour sont un excellent moyen de lutter contre la faim

Pour améliorer votre humeur, il vaut la peine d'ajouter des fruits, des baies, des légumes jaunes et orange à l'alimentation. Peu à peu, vous devez augmenter le nombre de produits, suivez le BJU.

Lors du traitement d'une maladie, une approche médicamenteuse est souvent utilisée pour compenser le manque de vitamines, de macro et de micro-éléments dans le corps. Dans le même but, des produits alimentaires sont sélectionnés. Il est important de restaurer le travail du tractus gastro-intestinal, d'améliorer la digestion. À cette fin, il vaut la peine de compiler un régime composé de soupes de légumes, de bouillon de poulet, de flocons d'avoine, de purée de pommes de terre, de pain de seigle, de légumes et de fruits frais, d'herbes, de produits laitiers à faible teneur en matières grasses.

Au début, vous ne pouvez pas manger de semoule, de mayonnaise, d'huile végétale, de plats épicés et beaucoup d'épices, de café et de thé. Cela soulagera le stress sur le corps, ce qui est très important après une suralimentation régulière..

Prise en charge des médicaments

Comme déjà mentionné, le traitement médicamenteux de la boulimie est nécessaire pour lutter efficacement contre la maladie, restaurer le fonctionnement normal des organes. Avec une évolution prolongée de la boulimie, le patient a souvent une gastrite, des problèmes dentaires, des déséquilibres dans l'équilibre eau-sel et d'autres problèmes..

De fortes charges sur le système nerveux contribuent à de fréquentes épisodes de faim, par conséquent, l'utilisation d'un traitement médicamenteux est efficace. Le type et la posologie ne peuvent être prescrits que par un médecin. Il est également permis d'utiliser une variété de médicaments pour soulager l'anxiété. Avec l'aide de médicaments, vous pouvez accélérer la récupération, réduire le nombre de pannes et la probabilité de rechute.

Combien de temps dure le traitement?

La durée du traitement psychologique et médicamenteux ne peut être déterminée avec précision. La période de récupération dépend de facteurs tels que:

  • caractéristiques individuelles;
  • la nature des raisons qui ont provoqué le développement de la maladie;
  • l'âge, le poids;
  • la durée du RPP.

Il faut généralement jusqu'à trois ans pour vraiment adopter des habitudes adéquates, apprendre à ressentir son corps et à percevoir correctement son propre corps. Il est inacceptable de ralentir le rythme du traitement lorsque les premières améliorations apparaissent, car cela augmente le risque de récidive de la maladie, auquel cas la guérison prendra beaucoup plus de temps..

Comment manger après la fin du traitement

Après avoir travaillé avec un psychiatre, un psychothérapeute, des psychologues et un traitement médicamenteux de la boulimie, le patient aura un travail indépendant difficile. Après la fin du traitement, il faut:

  • adhérer aux recommandations des consultants en nutrition;
  • n'utilisez pas de grèves de la faim ou de mono régimes;
  • mangez en petites portions pour vous sentir rassasié à temps;
  • soyez prudent lorsque vous mangez lors d'événements, en vacances.

Où aller?

Le Centre de recherche sur les troubles de l'alimentation propose un traitement complet de la boulimie en ambulatoire et en milieu hospitalier. Les professionnels du Centre se spécialisent directement dans les troubles de l'alimentation, fournissent aux patients un diagnostic rapide et une sélection individuelle de méthodes de traitement modernes.

Pour obtenir une aide professionnelle, inscrivez-vous à une consultation à Moscou. Pour ce faire, vous devez appeler le +7 (499) 703-20-51 ou remplir le formulaire en ligne.

Comment nous sommes traités: Prozac. De la dépression à la boulimie

Gary Waters / Ikon Images / Getty Images

Quelles sont les causes et les symptômes du trouble obsessionnel-compulsif, de la dépression et de la boulimie mentale, quels tests vous permettent de connaître la forte probabilité de ces troubles, comment ils sont habituellement traités et si l'antidépresseur Prozac fonctionne, lisez le nouvel article dans la rubrique "Comment nous sommes traités".

Le Prozac est inclus dans la liste des médicaments les plus importants, les plus sûrs et les plus efficaces (y compris d'un point de vue économique) selon l'Organisation mondiale de la santé. Cependant, comme on s'en souvient après l'article avec l'analyse du Tamiflu, cela ne garantit toujours pas son efficacité..

Le Prozac est prescrit pour traiter la dépression, les troubles obsessionnels compulsifs et la boulimie mentale. Si vous savez très bien ce que c'est, vous pouvez aller directement à la partie "de quoi, de quoi".

Quand la vie n'est pas douce

La dépression fait référence à la dépression, à la perte d'intérêt pour ce qui rendait le patient heureux. Selon la classification internationale des maladies CIM-10, les principaux critères permettant de poser un tel diagnostic sont l'humeur dépressive pendant plus de deux semaines, la perte d'énergie et une fatigue constamment élevée (plus d'un mois) et l'anhédonie (incapacité à profiter de ce qui apportait de la joie). Les critères supplémentaires de dépression sont le pessimisme, une faible estime de soi, des pensées de mort et de suicide, des troubles de l'appétit (perte de poids ou suralimentation), des problèmes de sommeil, des peurs et des angoisses constantes, des sentiments d'inutilité et de culpabilité, une incapacité à se concentrer et un goût sucré constant dans la bouche. Il est peu probable que ces symptômes se produisent simultanément (par exemple, dans certains cas, la fatigue et l'apathie peuvent prévaloir, et dans d'autres - l'anxiété et la culpabilité), par conséquent, pour diagnostiquer la dépression, l'état du patient doit répondre à au moins deux critères principaux et trois critères supplémentaires. De plus, selon la définition de l'Institut national américain de la santé mentale, une telle condition devrait durer assez longtemps (plus de deux semaines).

Lithographie britannique des années 1830 représentant un homme entouré de petits démons symbolisant la dépression

Wellcome Images / Wikimedia Commons

La dépression sévère (clinique) comprend un ensemble complexe de symptômes appelés trouble dépressif majeur et parfois ne s'accompagne pas du tout d'une mauvaise humeur. Cependant, à cause d'elle, le patient est physiquement incapable de vivre et de travailler normalement, et les commentaires des autres dans l'esprit «il ne peut tout simplement pas se ressaisir» ou «assez pour être assez aigre pour laisser tomber la morve» ressemblent à de la moquerie. De telles phrases stigmatisent la dépression, blâmant la personne pour son état, alors que lui-même ne peut pas faire face et a besoin d'un traitement. Il existe un questionnaire complet sur la dépression majeure compilé par l'Organisation mondiale de la santé pour diagnostiquer le trouble dépressif majeur. Les troubles dépressifs comprennent également d'autres conditions accompagnées de dépression, comme la dysthymie (mauvaise humeur quotidienne et symptômes légers de dépression pendant deux ans ou plus).

Le tableau de Van Gogh "Au seuil de l'éternité", dédié à la dépression

Vincent Willem van Gogh / Wikimedia Commons

Les causes des états dépressifs peuvent être très différentes: somatiques (dues à des maladies du corps), psychologiques (après de fortes expériences dramatiques, par exemple la mort d'un proche) et iatrogènes (comme effet secondaire de certains médicaments). Aussi étrange que cela puisse être de fournir les premiers soins à une victime d'un choc électrique sans lui retirer le fil, il est difficile de guérir les symptômes de la dépression sans en éliminer la cause ou sans changer le mode de vie qui a conduit le patient à un tel état. Si le patient manque de certaines substances essentielles (par exemple, le tryptophane), il est important de les compenser, et pas seulement de combattre l'humeur dépressive avec des médicaments. S'il a une sorte de traumatisme psychologique, l'aide d'un psychothérapeute sera nécessaire. Et pour une personne dont la dépression est déclenchée par des troubles hormonaux, des maladies neurologiques, des maladies cardiaques, le diabète ou même un cancer (et cela arrive), il est plus important de guérir la maladie elle-même, et le traitement symptomatique de la dépression sera déjà un objectif secondaire.

Le nombre d'années d'incapacité due à la dépression pour 100 000 habitants. Couleur jaune clair - moins de 700, rouge foncé - plus de 1450. La Russie est peinte de couleur orange clair "850-925". Carte compilée par l'Organisation mondiale de la santé

Quand il est impossible d'arrêter

Le trouble obsessionnel-compulsif, ou TOC (également appelé trouble obsessionnel-compulsif), se compose de deux éléments essentiels: les obsessions (pensées obsessionnelles, anxieuses ou effrayantes) et les compulsions (actions obsessionnelles). Un exemple classique est le TOC lié à la propreté, où une personne craint une contamination ou une contamination par des micro-organismes. Ces pensées et ces peurs sont appelées des obsessions. Pour se protéger contre eux, la personne sera trop préoccupée par la propreté, par exemple en se lavant constamment les mains. Tout contact avec un objet non stérile, de l'avis du patient, plonge une telle personne dans l'horreur. Et si vous ne pouvez plus vous laver les mains, il subira de réelles souffrances..

Ce comportement «défensif» est appelé contrainte. Le désir de propreté peut être compris si une personne se trouve dans des conditions totalement insalubres ou, au contraire, souhaite maintenir des conditions stériles quelque part dans la salle d'opération. Mais si une action perd son vrai sens et se transforme en rituel obligatoire, elle devient une contrainte..

Cependant, le TOC peut se manifester non seulement comme une peur de contamination, mais aussi comme une superstition excessive, une peur de perdre un objet, des obsessions sexuelles ou religieuses et des actions connexes. Leurs raisons peuvent résider dans plusieurs domaines: biologique et psychologique. Le premier comprend les maladies et caractéristiques du système nerveux, un manque de neurotransmetteurs (substances biologiquement actives qui assurent la transmission d'un influx nerveux d'un neurone à un autre, par exemple, la dopamine ou la sérotonine), une prédisposition génétique (mutations dans le gène hSERT codant pour une protéine de transport de la sérotonine et localisée en 17 chromosome).

Un schéma simplifié de la transmission d'une impulsion nerveuse à travers la fente synaptique entre le processus d'un neurone. L'influx nerveux (potentiel d'action) se déplace le long du long processus du neurone, ce qui conduit à la libération d'une vésicule (vésicule) avec des neurotransmetteurs. Ensuite, les molécules de neurotransmetteurs se lient à des récepteurs à la surface d'un autre neurone, ce qui conduit à la poursuite du passage des impulsions

Instituts nationaux de la santé des États-Unis / Wikimedia Commons

Il existe également une théorie infectieuse du développement du TOC, associée au fait que chez les enfants, il survient parfois après une infection par le streptocoque. Cette théorie est appelée PANDAS, une abréviation pour les troubles neuropsychiatriques auto-immunes pédiatriques associés aux infections streptococciques, qui se traduit par «troubles neuropsychiatriques auto-immunes infantiles associés aux infections streptococciques». La cause de ce syndrome peut être l'attaque de ses propres anticorps développés contre le streptocoque sur les cellules nerveuses du patient. Cependant, cette théorie n'a pas encore été confirmée..

À proprement parler, la transmission d'un neurotransmetteur peut se produire non seulement entre le processus du neurone et le deuxième neurone. Autres types - transmission entre les extrémités de deux processus, du processus au sang, à la cellule, à la colonne vertébrale ou à la paroi d'un autre processus

Galerie médicale de Blausen / Wikimedia Commons

Un autre groupe d'explications pour le développement du TOC est d'ordre psychologique. Ils remontent aux théories du début du siècle dernier (de Freud à Pavlov). Le père de Mayakovsky est mort d'un empoisonnement du sang après avoir reçu une injection d'un liant.Par conséquent, on pense que le poète a également montré un amour pathologique de la propreté. Mais il n'est pas nécessaire d'être un poète futuriste pour découvrir la beauté du TOC: même les chiens et les chats en souffrent. Seulement avec eux, cela se traduit par un léchage sans fin de la laine et des tentatives pour attraper leur queue..

Carte OMS des années d'incapacité dues au TOC pour 100 000 habitants. Le jaune pâle signifie une propagation rare (moins de 45), le rouge foncé plus de 120. Une incidence plus faible de handicap TOC par rapport à la dépression ne signifie pas que le TOC est rare, il peut simplement être moins grave et n'empêche pas toujours une personne de continuer à travailler

L'échelle de Yale-Brown est utilisée pour diagnostiquer le trouble obsessionnel-compulsif. Dans la lutte contre le TOC, la persuasion psychologique peut être utile: les patients apprennent patiemment que s'ils sautent le «rituel» une fois, rien de terrible ne se passera. Mais les médicaments sont également utilisés dans le traitement..

Quand tu es comme tu manges

La boulimie mentale (la troisième indication du Prozac) est un trouble de l'alimentation associé à la suralimentation. Les principaux signes de la boulimie sont une alimentation incontrôlée en grande quantité, l'obsession du surpoids (compter les calories, essayer de faire vomir après avoir mangé, jeûner, utiliser des laxatifs), une faible estime de soi, une pression artérielle basse. D'autres symptômes sont des changements soudains du poids corporel, des problèmes rénaux et une déshydratation, une hypertrophie des glandes salivaires, des brûlures d'estomac après avoir mangé et une inflammation de l'œsophage. En raison de la provocation de vomissements, l'acide chlorhydrique de l'estomac pénètre constamment dans la cavité buccale des patients, ce qui peut entraîner un grincement de l'émail dentaire et des ulcères sur la membrane muqueuse. Selon la classification DSM-5 des maladies, la prise incontrôlée de grandes quantités de nourriture et en même temps l'utilisation de différentes mesures drastiques pour réduire le poids est le principal critère pour le diagnostic de la boulimie mentale..

Vidéo sur la boulimie sur la ressource médicale éducative Open Osmosis (USA)

Les causes de la boulimie peuvent être à la fois biologiques (mauvais taux d'hormones ou de neurotransmetteurs, dont la sérotonine) et sociales. L'importance de ce dernier est mise en évidence, par exemple, dans une étude sensationnelle chez des adolescentes aux Fidji, il a été montré qu'il y avait une forte augmentation de l'incidence du nettoyage intentionnel des intestins pour perdre du poids en seulement trois ans (de 1995 à 1998) après la télévision parue dans la province. Peut-être que le désir d'être comme des modèles d'écrans et de couvertures pousse vraiment ce comportement..

La boulimie peut souvent être associée à d'autres problèmes de santé mentale (dépression, troubles anxieux, troubles du sommeil). Selon une étude du New York State Psychiatric Institute et de l'Université Columbia, 70% des personnes atteintes de boulimie ont déjà souffert de dépression, contre un peu plus de 25% dans la population générale..

La boulimie elle-même n'est pas très courante et elle peut être plus difficile à diagnostiquer que la même anorexie, car les changements de poids corporel avec la boulimie sont moins dramatiques et perceptibles. Pour les diagnostics, le test de prise alimentaire mis au point par le Clark Institute of Psychiatry de l'Université de Toronto et d'autres tests basés sur celui-ci sont utilisés. Mais (comme dans les tests ci-dessus pour le TOC et la dépression), son résultat indique seulement la probabilité que le patient ait développé le trouble, mais ne permet pas un diagnostic définitif, en particulier pour lui-même..

Le nombre de décès par boulimie mentale par million de personnes varie du jaune (0) au rouge foncé (4-25). Carte compilée par l'Organisation mondiale de la santé

De quoi, de quoi

Qu'est-ce qu'un médicament prescrit pour trois types de troubles à la fois? L'ingrédient actif de Prozac est la fluoxétine. Le brevet pour Prozac a expiré en 2001, donc de nombreux génériques sont disponibles dans les pharmacies - des copies moins chères qui utilisent le même ingrédient actif, mais ne sont pas si bien étudiées et peuvent différer légèrement de l'original. Ces médicaments comprennent Fluoxetine, Prodel, Profluzac, Fluval.

La fluoxétine, découverte et commercialisée par Eli Lilly and Company, appartient à un groupe d'antidépresseurs appelés inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine. Ce groupe est considéré comme des antidépresseurs de troisième génération, assez facilement tolérés et sans effets secondaires importants..

Modèle de deux variantes de la molécule de fluoxétine. Ils ressemblent à des images miroir, mais ne s'alignent pas si vous les attachez mentalement (comme les paumes droite et gauche). Ces variations de la structure moléculaire sont appelées énantiomères. Le médicament utilise un mélange de deux énantiomères de fluoxétine, R- et S-, qui est 6 fois plus actif qu'un énantiomère R (illustré ci-dessus)

La fluoxétine est facilement absorbée dans la circulation sanguine, peut se lier aux protéines du plasma sanguin et s'accumuler dans les tissus corporels. Il pénètre également dans la barrière hémato-encéphalique, qui protège le système nerveux et le cerveau de nombreuses substances circulant dans le sang. Là, dans le système nerveux, il agit dans la fente synaptique déjà mentionnée, empêchant le neurotransmetteur de sérotonine en excès libéré par la synapse de revenir. Pour cette raison, la sérotonine est présente plus longtemps dans la fente synaptique et peut se lier aux récepteurs. La manière exacte dont la fluoxétine atteint cet effet n'est pas claire, même pour les fabricants, mais on sait qu'elle a peu d'effet sur le travail d'autres neurotransmetteurs. Cependant, à fortes doses, la fluoxétine augmente les niveaux d'adrénaline et de dopamine dans les études sur les tissus cérébraux du rat.

La fluoxétine et son métabolite (la substance en laquelle elle est convertie dans l'organisme), la norfluoxétine, peuvent inhiber les actions de l'autre. Pour cette raison, selon des scientifiques de l'Institut de recherche en médecine de Barcelone, une concentration constante de fluoxétine dans le sang n'est atteinte qu'après quatre semaines de prise du médicament. De même, les conséquences de la prise du médicament ne disparaissent pas immédiatement. Ceci est également associé à des difficultés de sélection de la dose requise pour un patient particulier..

La sérotonine elle-même, qui est appelée à tort «l'hormone du bonheur» (les hormones sont produites dans un organe du corps et remplissent leur fonction dans un autre, alors que la sérotonine dans ce contexte conduit simplement des impulsions nerveuses dans les parties du cerveau responsables de la bonne humeur, et y est produite), en fait, remplit bien plus de fonctions. Oui, cela affecte l'humeur, le sommeil et l'appétit, de sorte que certains cas de dépression, de boulimie mentale et de TOC peuvent être causés par une production inadéquate de ce neurotransmetteur et corrigés par des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine. Mais en plus, il peut être activement capturé par les plaquettes et affecter la coagulation sanguine. De plus, la sérotonine est impliquée dans les processus de mémorisation et d'apprentissage. Dans le même temps, il peut être produit non seulement par des vertébrés: ainsi, selon une étude menée par des scientifiques chinois et américains, la douleur d'une piqûre d'insecte est en grande partie due à la présence de sérotonine dans le venin, et la dysenterie amibe, selon un article de Science, peut provoquer la diarrhée en libérant de la sérotonine dans nos intestins..

Les listes (non) incluses

Mais ce ne sont que des mécanismes et, de plus, ils n'ont pas été étudiés dans les moindres détails. Pour comprendre comment cela fonctionne chez de vraies personnes et à quelle fréquence cela aide, passons aux essais cliniques. Cependant, toute personne qui note une combinaison de «dépression de fluoxétine en double aveugle randomisée contrôlée» dans la base de données d'articles scientifiques PubMed et sélectionne un filtre d'essai clinique verra plus de 558 articles, jusqu'à un travail comparant l'efficacité du Prozac et l'homéopathie..