La science

Gazeta.Ru parle des causes de l'autisme, des méthodes de son diagnostic et de sa correction lors de la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme.

L'autisme survient en raison d'un trouble génétique du développement du cerveau. Les causes du trouble sont associées à des gènes qui affectent la maturation des connexions synaptiques. L'autisme est inclus dans la liste des troubles du spectre autistique, qui se caractérisent par certains troubles du comportement social, de la communication et des capacités verbales et un rétrécissement des intérêts et du nombre d'activités. Le TSA est souvent associé à d'autres troubles, notamment l'épilepsie, la dépression, l'anxiété et le trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention. Les niveaux intellectuels vont du retard mental aux capacités cognitives élevées. Cependant, une diminution de l'intelligence est plus courante - presque tous les enfants autistes ont un QI inférieur à 100, moitié - inférieur à 50.

«Les niveaux d'activité mentale chez les personnes atteintes de TSA varient extrêmement largement, allant d'une déficience grave à d'excellentes compétences cognitives non verbales. On estime qu'environ 50% des personnes atteintes de TSA souffrent également d'un retard mental. ",

De plus, les troubles d'apprentissage sont courants chez les enfants autistes. Cela peut inclure des accès de colère, des convulsions et des épisodes d'hyperactivité..

Les symptômes de l'autisme deviennent visibles à 2-3 ans, à un âge plus précoce, il est problématique de le diagnostiquer. Cependant, même au cours des 12 premiers mois de la vie, il peut y avoir des écarts tels que l'apparition tardive de babillages, des gestes inhabituels et une faible réaction aux tentatives de communication. Pendant 2-3 ans de vie, les enfants autistes babillent moins souvent et moins, leur discours a moins de consonnes, moins de vocabulaire, ils combinent moins souvent les mots, leurs gestes sont moins souvent accompagnés de mots. Ils sont moins susceptibles de demander et de partager leurs expériences..

Les enfants autistes accordent moins d'attention aux stimuli sociaux, moins susceptibles de sourire et de regarder les autres et moins susceptibles de répondre à leur propre nom. À l'âge de 3 à 5 ans, ils démontrent moins souvent leur capacité à comprendre la situation sociale, ne sont pas enclins à aborder spontanément d'autres personnes, à réagir à leurs expressions d'émotions ou à imiter le comportement des autres, à participer à une communication non verbale, à se relayer avec d'autres personnes.

Les enfants plus âgés atteints de troubles du spectre autistique réussissent moins bien à reconnaître les visages et les émotions.

La proportion d'enfants diagnostiqués avec autisme a augmenté au fil des ans.

Donc, si en 2007 aux États-Unis l'autisme a été diagnostiqué chez 1,2% des enfants, alors en 2011-2012 - chez 2%. Cependant, on ne peut pas dire si cela indique une augmentation de la fréquence des cas de trouble ou un meilleur diagnostic..

Fait intéressant, les hommes très intelligents ont plus d'enfants autistes. Une étude réalisée en 2012 aux Pays-Bas a révélé que les hommes avec un QI de 111 ou plus avaient des enfants autistes un tiers plus souvent que ceux avec un QI d'environ 100..

En outre, la fréquence accrue de l'autisme chez les garçons peut être due à une activité plus élevée des gènes associés à la microglie - des cellules qui jouent un rôle important dans la formation du cerveau et le maintien des contacts entre les synapses. Les psychiatres associent cependant la différence du nombre d'enfants de sexes différents chez les autistes (chez les garçons, elle est observée 2 à 5 fois plus souvent) à un diagnostic insuffisant des filles, même si, en général, ils conviennent qu'il existe encore des différences numériques entre les sexes..

Une corrélation intéressante a été trouvée par des scientifiques coréens. Ils ont constaté que les femmes avec un tour de taille de 80 cm ou plus avaient un risque 65% plus élevé d'avoir un enfant autiste que celles qui étaient plus minces..

«On suppose que l'autisme est causé à la fois par des facteurs héréditaires et des facteurs environnementaux. Ces derniers incluent l'obésité maternelle avant la grossesse », ont noté les chercheurs..

En outre, les enfants atteints de TSA ont plus de deux fois plus de mutations potentiellement nocives que leurs proches parents et 1,5 fois plus de mutations qui réduisent la production de protéines. Les risques associés au développement de ces mutations sont plus prononcés chez les enfants ayant un faible QI et un comportement social inactif par rapport aux frères et sœurs..

Un autre facteur de risque est le manque de vitamine D chez les femmes pendant la grossesse.

Des scientifiques australiens ont analysé environ 4 200 échantillons de sang de femmes enceintes et, après l'accouchement, des échantillons de sang de leurs enfants. Plus tard, ils ont observé le développement des bébés. Les enfants de femmes ayant une carence en vitamine D étaient plus susceptibles d'être autistes à l'âge de six ans que les enfants de femmes qui ne l'étaient pas..

Actuellement, l'autisme est diagnostiqué sur la base de l'analyse du comportement de l'enfant par un pédiatre et des spécialistes des troubles du spectre autistique. Pour écarter d'éventuelles erreurs, les scientifiques recherchent des moyens de diagnostiquer le trouble en laboratoire - par exemple, l'analyse génétique. De plus, un test sanguin et urinaire pour l'autisme a récemment été mis au point..

Des chercheurs britanniques ont trouvé un lien entre les troubles du spectre autistique et les dommages aux protéines plasmatiques dus à l'oxydation et à la glycation - processus par lesquels les espèces réactives de l'oxygène ou les glucides réducteurs (glucose, fructose, etc.) modifient spontanément les protéines.

Des scientifiques russes ont également développé une nouvelle méthode pour diagnostiquer l'autisme. Ils ont étudié la sensibilité aux changements de la pente des lignes chez les enfants atteints de TSA. L'effet de pente est la capacité à distinguer beaucoup mieux les déviations des lignes par rapport à la ligne de base (verticale et horizontale) que les déviations des lignes par rapport à la direction diagonale. Cet effet est associé à la capacité des personnes à ajuster le travail du cerveau aux stimuli les plus présentés dans l'environnement..

«Il s'est avéré que chez les enfants et adolescents atteints de TSA, par rapport au groupe témoin, l'effet de la pente des lignes était réduit. De plus, cette diminution est associée à une plus mauvaise différenciation de l'inclinaison de la ligne par rapport à la verticale, alors que la différence des lignes diagonales chez les enfants atteints de TSA est la même que chez les enfants en développement typique », a noté l'auteur principal de l'étude Olga Sysoeva.

Et en Italie, des experts ont développé une méthode de diagnostic de l'autisme, basée sur la dilatation de la pupille du patient, alors qu'il observe des points noirs et blancs se déplaçant dans un espace confiné. Le mouvement des points est organisé de telle manière qu'ils peuvent être perçus à la fois comme des points séparés de couleurs différentes, glissant dans la direction opposée, et comme des points tracés sur un cylindre rotatif transparent, lorsqu'un point noir et blanc est perçu par le cerveau comme les faces avant et arrière d'un point. Si le sujet considère les points noirs et blancs comme des objets indépendants, alors sa pupille réagit comme si elle s'adaptait à différentes nuances de couleur. Comme les tests l'ont montré, cette perception est plus caractéristique des autistes, les personnes sans autisme perçoivent les points comme faisant partie d'un tout..

Des diagnostics basés sur le taux de croissance du cortex cérébral sont également potentiellement possibles. Les travaux de spécialistes des États-Unis et du Canada ont montré que les enfants autistes grandissent trop rapidement dans certaines zones du cortex cérébral. Les auteurs de l'étude ont calculé 78 zones de ce type, dont 40 ont apporté une contribution particulièrement importante à l'image globale. Sur la base des données obtenues, les scientifiques ont développé un modèle prédictif qui, basé sur les résultats de l'IRM chez un nouveau-né, a permis de calculer la probabilité de développer l'autisme avec une précision de 81%..

Il n'y a pas de remède pour l'autisme.

Les méthodes thérapeutiques existantes visent à améliorer la qualité de vie de la personne autiste, à la rendre plus indépendante et indépendante, et à réduire le stress dans la famille. Des programmes intensifs et à long terme d'éducation spéciale et de thérapie comportementale tôt dans la vie aident un enfant à apprendre l'auto-assistance, la communication, les compétences professionnelles, améliorent souvent le fonctionnement, réduisent la gravité des symptômes et des comportements inadaptés.

De nouvelles façons d'aider les autistes sont également recherchées. Par exemple, en 2016, des experts de la Radiological Society of North America ont découvert que jouer de la musique favorise la formation de nouvelles connexions dans le cerveau des enfants. Il est possible que cela atténue les symptômes de l'autisme..

Les chances d'atteindre l'indépendance et de mener avec succès une vie sociale dépendent de la gravité initiale du trouble. Si une personne autiste est capable de développer des compétences linguistiques à l'âge de six ans, a un QI supérieur à 50 et est capable de maîtriser une profession, elle est plus susceptible d'être plus susceptible que les personnes atteintes d'autisme grave. Selon diverses sources, seuls 4 à 12% des personnes autistes parviennent à atteindre un haut niveau d'indépendance..

Les personnes autistes sont capables de conduire.

De plus, des études montrent qu'ils conduisent encore plus prudemment que les gens ordinaires - par exemple, parmi les adolescents, seuls 12% des conducteurs autistes reçoivent des amendes ou ont des accidents, tandis que pour le reste, ce chiffre est de 31% (amendes) et 22 % (les accidents).

De plus, les personnes autistes sont souvent sujettes à d'autres troubles - syndrome de Tourette, épilepsie, troubles anxieux. Ainsi, chez les enfants autistes, le risque de développer un trouble anxieux est 2,2 fois plus élevé que chez les enfants en bonne santé..

Un autre danger récemment découvert pour les autistes est une vaccination inadéquate. Parmi les enfants autistes, 81,6% reçoivent toutes les vaccinations nécessaires, tandis que parmi les enfants non autistes - 94,1%, selon des scientifiques des États-Unis. Ainsi, les personnes autistes sont plus sensibles aux infections sévères. Les chercheurs accusent le mouvement anti-vaccination d'être un problème.

«Les personnes atteintes de TSA éprouvent les mêmes problèmes de santé que la population générale. De plus, ils peuvent avoir des besoins de soins de santé spécifiques liés aux TSA et à d'autres conditions comorbides. Ils peuvent être plus vulnérables à la survenue de troubles chroniques non transmissibles en raison de facteurs de risque comportementaux tels que l'inactivité physique et des habitudes alimentaires inappropriées, et sont plus à risque de violence, de blessures et d'abus, selon les experts. - Les troubles du spectre autistique et autres troubles mentaux chez les enfants posent des difficultés économiques importantes aux familles en raison des ressources de santé souvent limitées dans les pays en développement. La stigmatisation et la discrimination associées à ces maladies restent également des obstacles majeurs au diagnostic et au traitement. L'absence de troubles du spectre autistique et d'autres troubles mentaux chez les enfants dans les listes des principales causes de décès a conduit à leur longue oubli par les décideurs politiques des pays en développement et les donateurs ".

Magazine féminin "Live Create"

La femme est une création de la nature,

la source de sa force est la créativité.

10 principaux symptômes de l'autisme, causes et formes de la maladie

Bonjour chers lecteurs!
De plus en plus d'informations émergent sur l'autisme. Plus d'enfants sont diagnostiqués avec cela. Aujourd'hui, nous allons comprendre en détail: l'autisme, quelle est cette maladie, les symptômes et les causes de la maladie.

Contenu:

  • Autisme: qu'est-ce que c'est
  • Les raisons
  • Symptômes
  • Formes
  • Fonctions de diagnostic

Autisme: qu'est-ce que c'est

Commençons par qui sont les personnes atteintes d'autisme. Tout d'abord, cela vaut la peine de dire que l'autisme n'est pas vraiment un diagnostic. C'est un certain état avec lequel une personne est née. Une personne avec un tel diagnostic perçoit le monde différemment. Il a du mal à établir des contacts sociaux.

Pire encore, il est impossible de déterminer à la naissance qu'un enfant est autiste. De plus, les techniques de diagnostic actuellement existantes ne permettent de déterminer ce diagnostic qu'à partir de trois ans. Pendant ce temps, plus les cours correctionnels commencent tôt, plus il y a de chances qu'une personne soit socialisée..

Les raisons

Quant aux causes de cette maladie, les opinions des médecins et des scientifiques diffèrent. Les causes les plus courantes de cette maladie comprennent:

  1. Un trouble dans les gènes;
  2. Facteurs environnementaux nocifs;
  3. Les facteurs environnementaux tels que les virus ou les infections;
  4. Difficulté pendant l'accouchement et bien plus encore;
  5. Troubles du système hormonal;
  6. Exposition à des produits chimiques sur le corps de la mère pendant la grossesse.

Il est à noter qu'il existe de nombreuses études scientifiques pour soutenir ou réfuter telle ou telle version. Cependant, il n'y a toujours pas de consensus sur les causes de ces problèmes..

Symptômes

Les symptômes les plus courants sont:

  1. Les expressions faciales sont pratiquement absentes. Dans une forme sévère, la parole peut également être absente;
  2. L'enfant peut ne pas sourire aux autres enfants. Ne maintient pas le contact visuel;
  3. Si la parole est présente, alors il peut y avoir des problèmes d'intonation et de rythme de parole;
  4. Manque de désir de communiquer avec ses pairs;
  5. Il n'y a pas de contact émotionnel avec les êtres chers (même avec les parents). Les enfants autistes partagent rarement leurs expériences avec les autres. Et ils ne le font pas, non pas parce qu'ils ne le veulent pas, mais parce qu'ils n'en ressentent pas le besoin;
  6. Il n'y a pas d'imitation des expressions faciales ou des gestes des autres. Normalement, nous répétons certains de leurs gestes après d'autres pour leur montrer notre sympathie. Bien sûr, nous faisons cela inconsciemment. Cependant, pour les personnes diagnostiquées avec autisme, ce mécanisme de réseautage social est absent;
  7. Le comportement est généralement nerveux et distant;
  8. Avec un changement brutal de l'environnement, l'hystérie peut survenir;
  9. Forte concentration sur un sujet précis. Dans le même temps, il est souvent nécessaire de garder cet article en permanence avec vous;
  10. Il est nécessaire de répéter constamment les mêmes actions.

Lisez aussi:

Il convient également de mentionner que les enfants autistes sont caractérisés par un développement inégal. Pour cette raison, un tel enfant peut être doué dans un domaine particulier. Par exemple, la musique, les mathématiques ou la peinture. Cependant, s'il y a un tel talent, le bébé sera très probablement engagé dans son passe-temps préféré pendant des jours. Toute distraction menacera le début d'une crise de colère.

Si la socialisation et la correction ont réussi. Chez les adultes autistes, les conséquences peuvent être exprimées comme suit:

  1. Actions rituelles. Pour les calmer, ils peuvent effectuer certaines sortes de rituels: par exemple, claquer des doigts ou tapoter leurs jointures sur la table après avoir fait quelque chose d'important;
  2. Les expressions faciales et les gestes sont limités, ne reflètent aucune émotion;
  3. Avoir de la difficulté à comprendre et à exprimer ses émotions;
  4. Comportement agressif même au moindre changement d'environnement.

Formes

Dans l'étude de l'autisme chez l'enfant, une place importante est accordée à la définition de la forme de la maladie. Après tout, plus la forme est lourde, plus il est difficile d'aider le bébé..

Les formes ou types d'autisme comprennent:

Syndrome de Kanner ou autisme infantile (considéré comme léger)

Nous parlons ici de l'apparition des premiers signes de comportement autiste en relation avec le comportement social. Dans ce cas, des troubles du sommeil se manifestent, le travail du tractus gastro-intestinal est perturbé. Les premiers accès d'agression ou d'angoisse apparaissent;

Forme atypique

Il apparaît après trois ans. Le plus souvent, il est observé en combinaison avec des troubles de la parole (nous parlons d'autisme non verbal) ou un retard mental;

Trouble désintégré de la petite enfance

Une particularité est que pendant un certain temps, le développement de l'enfant se déroule normalement. Cependant, à un moment donné, le développement s'arrête et un trouble autistique se développe;

Hyperactivité associée à un retard mental et à la stéréotypie

En plus du comportement hyperactif dans l'enfance (qui à l'adolescence est remplacé par une activité réduite), il y a aussi une faible intelligence. Elle est causée par des lésions cérébrales organiques;

Autisme hautement fonctionnel ou syndrome d'Asperger

Il y a une violation dans la formation des contacts sociaux. Passion constante pour la même activité (par exemple, le dessin, les mathématiques ou la musique, dont nous avons déjà parlé)

Fonctions de diagnostic

Ainsi, nous avons déjà parlé de ce qu'est le diagnostic d'autisme chez les enfants. Et une autre question importante - les caractéristiques du diagnostic de la maladie.

Trois symptômes suffisent pour suspecter un enfant atteint d'un trouble du spectre autistique:

  1. Difficultés dans le processus de communication. Surtout avec les pairs;
  2. Difficultés de comportement dans la société;
  3. Comportement répétitif. Par exemple, lorsqu'un enfant peut passer des heures à déplacer des jouets d'un endroit à un autre et vice versa. Ou asseyez-vous et faites sans réfléchir le même mouvement.

Si vous remarquez quelque chose comme ça chez votre bébé, vous devriez contacter un neuropsychologue ou un neuropathologiste. Il effectue un examen selon les critères de la CIM-10 (il s'agit d'un classificateur international de maladies avec une liste complète des symptômes).

Si plus de six symptômes coïncident avec l'état réel des choses dans le classificateur, un examen médical est prescrit.

Il existe également de nombreuses échelles d'évaluation qui peuvent aider à déterminer si un enfant est autiste. Ici, à la fois une enquête auprès des parents sur les caractéristiques du comportement de leur enfant, et une observation du bébé lui-même dans ses conditions habituelles.

Aujourd'hui, nous avons parlé de ce qu'est l'autisme, de ses symptômes et de ses causes. La question du diagnostic a également été accrochée. La seule chose que je veux ajouter: si vous soupçonnez quelque chose comme ça chez vos enfants, vous devez contacter les spécialistes et ne pas paniquer.

Si le diagnostic n'est pas confirmé, vous pouvez expirer calmement. Si le diagnostic est confirmé, le bébé a besoin de parents forts et concentrés qui croient fermement qu'ils peuvent tout faire. Et n'oubliez pas: plus vous commencez tôt, plus il est facile de s'adapter à la vie sociale..

Et pour aujourd'hui j'ai tout! Si vous avez des questions - écrivez, nous y répondrons! En attendant, n'oubliez pas de vous abonner aux mises à jour du blog et de partager du matériel intéressant sur les réseaux sociaux..

Rejoignez-nous sur VKontakte. Vous y trouverez des idées de créativité, des pensées intéressantes, des collections de mode et bien plus encore..

La psychologue praticienne Maria Dubynina était avec vous

Autisme

L'autisme est un trouble mental qui découle de divers troubles du cerveau et qui se caractérise par des déficits de communication généralisés et graves, ainsi que par une interaction sociale limitée, des intérêts mineurs et des activités répétitives. Ces signes d'autisme apparaissent généralement à partir de trois ans. Si des conditions similaires se produisent, mais avec des signes et des symptômes moins prononcés, elles sont classées comme des maladies du spectre autistique..

L'autisme est directement lié à plusieurs maladies génétiques. Dans 10 à 15% des cas, les affections sont associées à un seul gène ou à une aberration chromosomique, ainsi qu'à un syndrome génétique différent. Pour les autistes, le retard mental est inhérent, qui occupe de 25% à 70% du nombre total de patients. Les troubles anxieux sont également fréquents chez les enfants autistes.

L'autisme est observé dans l'épilepsie et le risque de développer une épilepsie varie en fonction du niveau cognitif, de l'âge et de la nature des troubles de la parole. Certaines maladies métaboliques, telles que la phénylcétonurie, sont associées à des symptômes d'autisme.

Le DSM-IV ne permet pas le diagnostic de l'autisme en conjonction avec d'autres conditions. L'autisme a le syndrome de Tourette, un ensemble de critères pour le TDAH et d'autres diagnostics.

L'histoire

Le terme autisme a été inventé en 1910 par Eigen Bleuler, un psychiatre suisse, pour décrire la schizophrénie. Le néolatinisme, qui signifie auto-admiration anormale, est basé sur le mot grec αὐτός, qui signifie soi. Ainsi, le mot met l'accent sur le départ autiste d'une personne dans le monde de ses propres fantasmes, et toute influence extérieure est perçue comme importunité..

L'autisme a acquis sa signification moderne en 1938 après l'utilisation du terme «psychopathes autistes» par Hans Asperger dans une conférence sur la psychologie de l'enfant à l'Université de Vienne. Hans Asperger a étudié l'un des troubles de l'autisme, qui est devenu plus tard connu sous le nom de syndrome d'Asperger. Le syndrome d'Asperger a acquis une large reconnaissance en tant que diagnostic indépendant en 1981.

De plus, Leo Kanner a introduit le mot «autisme» dans la compréhension moderne, décrivant en 1943 les caractéristiques similaires du comportement des 11 enfants étudiés. Dans ses œuvres, il mentionne le terme «autisme de la petite enfance».

Toutes les caractéristiques que Kanner a notées comme l'isolement autistique, ainsi que le désir de permanence, sont toujours considérées comme les principales manifestations de l'autisme. Empruntant le terme autisme à un autre trouble de Kanner, il a confondu les descriptions au fil des ans, contribuant à l'utilisation vague du terme schizophrénie infantile. Et l'enthousiasme de la psychiatrie pour un phénomène tel que la privation maternelle a donné une fausse évaluation de l'autisme lors de l'évaluation de la réaction de l'enfant à la «mère frigorifique».

Depuis le milieu des années 1960, il y a eu une compréhension constante de la nature permanente de l'autisme, ainsi qu'une démonstration de son retard mental et des différences par rapport aux autres diagnostics. En même temps, les parents commencent à s'impliquer dans un programme de thérapie active..

Au milieu des années 1970, il y avait très peu de recherches et de preuves de l'origine génétique de l'autisme. Actuellement, le rôle de l'hérédité appartient à la principale cause du trouble. Les perceptions publiques des enfants autistes sont mitigées. Jusqu'à présent, les parents sont confrontés à de telles situations où le comportement des enfants est accepté négativement et la plupart des médecins adhèrent à des vues dépassées..

À notre époque, l'avènement d'Internet a permis aux autistes d'entrer dans des communautés en ligne et de trouver du travail à distance, tout en évitant les interactions émotionnelles douloureuses et l'interprétation d'indices non verbaux. Les aspects culturels et sociaux de l'autisme ont également changé. Certaines personnes autistes se regroupent pour trouver une méthode de guérison, tandis que d'autres soulignent que l'autisme est l'un de leurs modes de vie..

L'Assemblée générale des Nations Unies, afin d'attirer l'attention sur le problème de l'autisme chez les enfants, a institué la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, qui tombe le 2 avril.

Causes de l'autisme

Les causes de l'autisme sont directement étroitement liées aux gènes qui contribuent à l'émergence de connexions synaptiques dans le cerveau humain, mais la génétique du trouble est si complexe qu'il est actuellement difficile de savoir ce qui est le plus important pour l'émergence de troubles autistiques: l'interaction de nombreux gènes, ou de rares mutations. Les cas rares ont une forte association de maladie avec une exposition à des substances qui causent des malformations congénitales.

Les causes de la maladie sont le grand âge du père, de la mère, du lieu de naissance (pays), un faible poids à la naissance, une hypoxie pendant l'accouchement, une grossesse courte. De nombreux professionnels sont d'avis que l'appartenance ethnique, la race et les conditions socio-économiques ne déclenchent pas le développement de l'autisme..

L'autisme et ses causes associées à la vaccination des enfants sont très controversés, bien que de nombreux parents continuent d'insister sur eux. Il est possible que l'apparition de la maladie coïncide avec le moment de la vaccination.

Les causes de l'autisme ne sont pas entièrement comprises. Il est prouvé qu'un enfant sur 88 souffre d'autisme. Les garçons sont plus sensibles à la maladie que les filles. Il est prouvé que l'autisme, ainsi que les troubles du spectre autistique, ont considérablement augmenté aujourd'hui par rapport aux années 1980..

La raison de l'apparition dans une famille d'un grand nombre d'autistes est des délétions spontanées, ainsi que des duplications de régions génomiques au cours de la méiose. Cela signifie qu'un nombre important de cas sont attribués à des changements génétiques hérités à un degré assez élevé. Les tératogènes connus sont des substances qui provoquent des malformations congénitales et qui sont associées au risque d'autisme. Il existe des preuves que les tératogènes sont exposés dans les huit premières semaines après la conception. Il ne faut pas exclure la possibilité d'un déclenchement tardif du développement des mécanismes de l'autisme, qui servent de preuve que les fondations du trouble ont été posées dans les premiers stades du développement fœtal. Il existe des données fragmentaires sur d'autres facteurs externes à l'origine de l'autisme, mais elles ne sont pas confirmées par des sources fiables et une recherche active est en cours dans ce sens..

Il existe des déclarations sur l'aggravation possible du trouble par les facteurs suivants: certains aliments; métaux lourds, solvants; maladies infectieuses; échappement de moteur diesel; phénols et phtalates, utilisés dans la fabrication de matières plastiques; pesticides, alcool, retardateurs de flamme bromés, tabagisme, médicaments, vaccins, stress prénatal.

En ce qui concerne la vaccination, ils ont remarqué que souvent le moment de la vaccination du bébé coïncide avec le moment où les parents remarquent pour la première fois des symptômes autistiques. Les préoccupations concernant les vaccins ont contribué à la baisse des taux de vaccination dans certains pays. Des études scientifiques n'ont trouvé aucun lien entre le vaccin ROR et l'autisme.

Les symptômes de l'autisme proviennent de changements dans les systèmes cérébraux qui se produisent pendant le développement du cerveau. La maladie affecte de nombreuses parties du cerveau. L'autisme n'a pas de mécanisme unique et clair, à la fois au niveau moléculaire et au niveau systémique ou cellulaire. Les enfants ont un tour de tête accru, le cerveau pèse en moyenne plus que d'habitude et prend donc plus de volume. Les causes cellulaires et moléculaires précoces de la prolifération sont inconnues. On ne sait pas non plus si la prolifération des systèmes nerveux peut conduire à un excès de connexions locales dans des zones clés du cerveau et, à un stade précoce de développement, perturber la neuromigration et déséquilibrer les réseaux neuronaux excitateurs-inhibiteurs..

À un stade précoce du développement de l'embryon, les interactions entre le système immunitaire et le système nerveux commencent et une réponse immunitaire équilibrée dépend du développement réussi du système nerveux. Actuellement, les troubles immunitaires associés à l'autisme ne sont pas clairs et très controversés. Dans l'autisme, on distingue également les anomalies des neurotransmetteurs, parmi lesquelles il y a une augmentation du niveau de sérotonine. Les chercheurs ne comprennent toujours pas comment ces écarts peuvent entraîner des changements comportementaux ou structurels. Certaines des données indiquent une augmentation du niveau de plusieurs hormones; dans d'autres travaux de chercheurs, une diminution de leur niveau est notée. Selon une théorie, toutes les perturbations du fonctionnement du système neuronal déforment les processus d'imitation et provoquent donc des dysfonctionnements sociaux, ainsi que des problèmes de communication..

Il existe des études selon lesquelles l'autisme modifie la connectivité fonctionnelle du réseau hors cible, ainsi que le vaste système de connexions impliquées dans le traitement des émotions, ainsi que des informations sociales, mais la connectivité du réseau cible demeure, ce qui joue un rôle dans la réflexion axée sur les objectifs et le maintien de l'attention. En raison de l'absence de corrélation négative dans les deux réseaux d'activation, les autistes subissent un déséquilibre dans la commutation entre eux, ce qui conduit à une altération de la pensée autoréférentielle. Une étude de neuroimagerie du cortex cingulaire en 2008 a trouvé un modèle d'activation spécifique dans cette partie du cerveau. Selon la théorie du manque de connectivité, l'autisme diminue la fonctionnalité des connexions neuronales de haut niveau et leur synchronisation.

D'autres recherches suggèrent un manque de connectivité dans les hémisphères, et l'autisme est un trouble du cortex associatif. Il existe des preuves de la magnétoencéphalographie qui montrent que les enfants autistes ont des réponses cérébrales lors du traitement des signaux sonores.

Les théories cognitives qui tentent de lier la fonction cérébrale autistique à leur comportement se divisent en deux catégories. La première catégorie met l'accent sur le déficit de la cognition sociale. Les représentants de la théorie de l'empathie-systématisation trouvent une hypersystématisation dans l'autisme, capable de créer des règles uniques pour la circulation mentale, mais perdant en empathie. Dans le développement de cette approche, se démarque la théorie du cerveau super-masculin, qui croit que psychométriquement, le cerveau masculin est sujet à la systématisation et le cerveau féminin à l'empathie. L'autisme, en revanche, est une variante du développement du cerveau masculin. Cette théorie est controversée. La théorie de la connexion centrale faible estime que la base de l'autisme est une capacité affaiblie de perception holistique. Les avantages de ce point de vue incluent une explication des talents spéciaux, ainsi que les pics de la capacité de travail des autistes..

L'approche liée est une théorie du fonctionnement perceptif et accru, qui déplace l'attention des autistes vers l'orientation des aspects locaux ainsi que la perception directe..

Ces théories s'accordent raisonnablement bien avec les hypothèses possibles sur les connexions dans les réseaux neuronaux du cerveau. Ces deux catégories sont individuellement faibles. Les théories basées sur la cognition sociale sont incapables d'expliquer les causes des comportements répétitifs et fixes, et les théories générales ne sont pas capables de comprendre les difficultés sociales et de communication des autistes. Vraisemblablement, le futur appartient à une théorie combinée capable d'intégrer de multiples écarts.

Signes d'autisme

L'autisme et ses symptômes sont notés dans des changements dans de nombreuses régions du cerveau, mais comment cela se produit exactement n'est pas clair. Souvent, les parents remarquent les premiers signes immédiatement, dans les premières années de la vie d'un enfant..

Les scientifiques ont tendance à croire qu'avec une intervention cognitive et comportementale précoce, le bébé peut être aidé à acquérir des compétences d'auto-assistance, de communication sociale et d'interaction, mais pour le moment, il n'existe aucune méthode qui puisse guérir complètement l'autisme. Seuls quelques enfants participent à une vie indépendante après avoir atteint l'âge adulte, mais il y en a qui réussissent dans la vie..

La société est divisée sur ce qu'il faut faire avec les personnes autistes: il y a un groupe de personnes qui continuent à chercher, à créer des médicaments qui soulageront la condition des malades, et il y a des gens qui sont convaincus que l'autisme est plus une condition alternative, spéciale et plus qu'une maladie.

Il existe des rapports dispersés d'agression et de violence de la part d'individus autistes, cependant, il y a peu de recherches sur ce sujet. Les données disponibles sur l'autisme chez les enfants parlent directement d'associations avec l'agression, les crises de colère et la destruction de biens. Les données d'une enquête parentale menée en 2007 ont montré que des crises de colère significatives ont été observées chez les deux tiers du groupe d'enfants étudié, et un enfant sur trois a montré de l'agressivité. Les données des mêmes études ont montré que les crises de colère sont plus fréquentes chez les enfants ayant des difficultés d'apprentissage du langage. Une étude suédoise de 2008 a montré que les patients de plus de 15 ans qui ont quitté la clinique avec un diagnostic d'autisme sont enclins à commettre des crimes violents en raison de conditions psychopathologiques telles que la psychose, etc..

L'autisme se produit dans une variété de comportements restreints ou répétitifs, classés sur l'échelle révisée (RBS-R) dans les catégories suivantes:

- stéréotypie (rotation de la tête, mouvements de la main sans but, balancement du corps);

- le besoin d'uniformité et la résistance associée au changement, par exemple, la résistance lors du déplacement de meubles, ainsi que le refus de se laisser distraire et de répondre à l'interférence de quelqu'un d'autre;

- comportement compulsif (suivre délibérément certaines règles, par exemple, disposer les objets d'une certaine manière);

- L'autoagression est une activité dirigée sur soi-même, qui entraîne des blessures;

- comportement rituel, qui se caractérise par l'observance des activités quotidiennes dans le même ordre, ainsi que du temps; à titre d'exemple, l'adhésion à un certain régime alimentaire, ainsi que le rituel de se vêtir;

- un comportement limité, manifesté par une focalisation étroite et caractérisé par l'intérêt ou la concentration d'une personne sur une chose (un seul jouet ou un seul programme télévisé).

Le besoin d'uniformité est étroitement lié au comportement rituel, et par conséquent, dans l'étude de validation du questionnaire, le RBS-R a combiné ces deux facteurs. Une étude de 2007 a montré que jusqu'à 30% des enfants autistes se sont mutilés. Ce n'est que pour l'autisme que les actions et comportements répétitifs prennent un caractère prononcé. Traits de comportement autistique - Éviter le contact visuel.

Symptômes

Le trouble est appelé une maladie du système nerveux, qui se manifeste par un retard de développement, ainsi que par une réticence à entrer en contact avec les autres. Ce trouble se manifeste chez les enfants de moins de 3 ans..

L'autisme et les symptômes de cette maladie ne se révèlent pas toujours physiologiquement, cependant, l'observation des réactions et du comportement de l'enfant permet de reconnaître ce trouble, qui se développe chez environ 1 à 6 bébés pour mille..

Autisme et ses symptômes: troubles d'apprentissage généralisés qui surviennent chez la plupart des enfants, bien que les troubles du spectre autistique se retrouvent chez les tout-petits avec une intelligence normale.

Les informations fournies dans cet article sont destinées à des fins d'information uniquement et ne peuvent remplacer les conseils professionnels et l'assistance médicale qualifiée. Si vous avez le moindre soupçon d'autisme, assurez-vous de consulter votre médecin!

Autisme

L'autisme chez les enfants est une maladie qui présente de nombreux signes, symptômes, causes et symptômes qui commencent à un très jeune âge. Le syndrome autistique entraîne des problèmes d'adaptation dans la société. Puisqu'un enfant (puis un adulte) perçoit le monde à sa manière, pas comme les gens ordinaires. De plus, la maladie entraîne souvent des problèmes de développement intellectuel..

Depuis le début du XXIe siècle, le pourcentage de bébés qui ont un problème similaire a augmenté par rapport au milieu du XXIe siècle. Les médecins ne peuvent pas dire pourquoi: le pourcentage de personnes malades a augmenté ou les diagnostics se sont améliorés. Les premiers signes de traits autistiques chez un enfant aujourd'hui peuvent être remarqués par un pédiatre lors d'un contrôle régulier..

Pour comprendre ce qu'est l'autisme, quelles sont les causes de son apparition chez les enfants, les manifestations, les conséquences possibles et les méthodes de traitement, il devient nécessaire pour un grand nombre de parents.

Causes d'occurrence

Il est difficile d'établir les causes de l'autisme infantile, ce qui signifie qu'il est difficile de trouver un traitement pour un enfant en particulier, on pense qu'il est provoqué par plusieurs facteurs à la fois qui affectent le petit patient:

  • Prédisposition héréditaire qui peut être transmise par papa ou maman. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire que la maladie se soit déjà manifestée chez un membre de la famille.
  • Empoisonnement chimique de la mère pendant la grossesse.
  • La défaite du système nerveux central du fœtus de différents types. Anomalies dans le développement et la maturation du cerveau.
  • Troubles hormonaux ou métaboliques à un âge précoce.
  • Utilisation constante de médicaments antibactériens.
  • Privation d'oxygène différée pendant le développement prénatal.
  • Maladies virales et bactériennes dans les premiers mois de la vie.
  • Empoisonnement avec des sels de métaux lourds, mercure.
  • Maladies infectieuses de la mère, transférées pendant la période de gestation.

Il est difficile d'expliquer en termes simples la cause spécifique de la maladie autistique chez les enfants, car les fonctions cérébrales supérieures sont affectées.

En règle générale, le problème est causé par un complexe de 3 à 5 phénomènes affectant le bébé, ce qui conduit finalement au développement d'une pathologie.

La raison pour laquelle les enfants sont atteints d'autisme congénital est également difficile à établir. On pense que le rôle provocateur principal est la prédisposition génétique. Ils l'activent, le traduisent en un tableau clinique explicite, une pathologie de la gestation et des problèmes de la petite enfance.

Parfois, même l'obésité et les problèmes métaboliques chez la mère affectent négativement le fœtus.

Signes clés: comment reconnaître un enfant autiste

Un léger degré d'autisme chez les enfants se manifeste à un âge précoce, les premiers signes peuvent être remarqués à 1,5-2 ans, à 5-6 ou 7-8 ans, ils deviennent évidents. Déjà plus difficile à corriger.

Seul un médecin peut poser un diagnostic précis, mais les parents peuvent soupçonner l'autisme infantile par l'apparence et le comportement d'un enfant autiste, les symptômes et les traits autistiques affectent son apparence et sa communication avec le monde qui l'entoure:

  • Préfère la solitude. Mauvais contact avec les pairs. Ne prend pas l'initiative de la communication, l'évite lorsque les autres essaient de faire le premier pas.
  • Lorsqu'il parle avec des adultes, il ne regarde pas dans les yeux, ne focalise pas l'attention sur l'interlocuteur. Détourne le regard, distrait.
  • N'aime pas le toucher, devient nerveux, fait des crises de colère. Surtout si quelqu'un qui n'est pas familier essaie de le toucher.
  • Pas bavard, même s'il sait exprimer clairement ses pensées, il essaie de s'en passer. Parfois, il est difficile d'expliquer clairement vos envies.
  • Fait régulièrement des crises de colère sans raison apparente.
  • Sensible à certains sons, changements brusques d'éclairage.
  • Peut être trop passif ou sujet à l'hyperactivité.
  • Adhère au rituel - répétition de la même action en cercle, peur de tout ce qui est nouveau.
  • Incapable de déterminer le degré de danger de la situation. Même après les explications des adultes, cela peut créer une situation potentiellement mortelle. Par exemple, sortir sur la route, ne pas faire attention aux voitures ou jouer avec un couteau, des allumettes, des fils nus.

Expliquer avec des mots simples qui sont les enfants autistes ne fonctionnera pas. Ils n'ont pas de pathologie cérébrale directe, de troubles neurologiques graves.

Caractéristiques de la pensée

Les garçons et les filles autistes sont asociaux et prêtent peu d'attention au monde qui les entoure. Comme s'ils se séparaient de lui avec un mur et n'allaient pas le détruire. Cela se reflète dans les particularités de la perception du monde..

Ces enfants peuvent confondre vivant et non vivant. Ils ne comprennent pas toujours une personne ou un animal dans son ensemble, ils les perçoivent comme un ensemble d'éléments séparés.

Dans le même temps, en regardant de près le comportement de votre enfant, vous ne devriez pas paniquer. De nombreux traits qui ressemblent à l'autisme s'avèrent être un trait de personnalité.

Ou une manifestation d'une autre déviation. Dans tous les cas, si vous suspectez, afin de déterminer qui sont les enfants autistes et comment déterminer puis traiter l'autisme chez eux, vous devez contacter un spécialiste..

Le développement intellectuel est un indicateur qui apparaît plus tard. Les hommes atteints du syndrome autistique peuvent être incroyablement performants dans une zone étroite et être encore loin derrière dans les autres..

À l'école, en règle générale, ils ont des notes faibles. Puisque, en raison des particularités du cerveau, il leur est difficile de se concentrer sur le matériau, rappelez-vous.

Diagnostique

Pour reconnaître le syndrome de l'autisme chez les enfants, vous devez identifier les signes de sa manifestation.

Pour ce faire, les symptômes doivent toucher trois domaines principaux:

  1. Difficultés à interagir avec la société;
  2. Des problèmes de communication;
  3. Comportement stéréotypé, répétition en boucle constante d'une action ou d'un mot.

Déterminer si un tout-petit souffre d'un trouble autistique n'est pas facile pour les médecins. Puisque les parents, lorsqu'ils parlent et questionnent, ne parlez pas du comportement particulier des très jeunes enfants, le considérant comme normal ou ne leur accordant pas d'importance. Et un pédiatre, qui n'observe pas un enfant dans un environnement naturel, peut ne pas remarquer de symptômes alarmants.

Le problème est aggravé par un manque de sensibilisation. Peu de jeunes parents savent ce qu'est l'autisme, pourquoi il survient chez les enfants et comment identifier cette maladie.

En cas de suspicion, le bébé est envoyé pour un examen complet. Non seulement l'état physique, mais aussi l'état psychologique sont évalués.

  • Échographie du cerveau ou Echo-EG pour exclure la présence de tumeurs;
  • examen par un oto-rhino-laryngologiste, afin de ne pas confondre trouble autistique et perte auditive;
  • collecte d'informations sur la base de questionnaires recommandés par les organisations médicales internationales.

La partie la plus importante du diagnostic est le travail d'un psychologue avec un bébé et avec les parents. Répondant à des questions réfléchies, maman et papa, sans le savoir, expliquent au médecin ce qui a causé l'enfant atteint du syndrome d'autisme. Et ils découvriront quels travaux supplémentaires devraient être réalisés avec lui.

Traitement et correction

L'autisme est un concept qui reflète les caractéristiques du cerveau, qui ne peut pas être guéri, mais ne doit pas être perçu comme une pathologie désespérée.

Beaucoup de personnes avec une telle déviation socialisent et vivent normalement, se différenciant des autres par leur plus grande proximité..

L'essentiel du travail de correction incombe aux parents, à l'environnement immédiat de l'enfant. Un travail quotidien avec lui aidera à socialiser le bébé.

  • Travailler avec un psychologue et des spécialistes correctionnels. Non seulement les enfants diagnostiqués autistes devraient suivre des cours, mais aussi leurs parents, qui devront reconsidérer leur communication avec le bébé de plusieurs façons..
  • Éducation dans des structures d'accueil spécialisées, à partir de la maternelle.
  • Répétition constante de certaines opérations nécessaires, car l'enfant se souvient pire que ses pairs.
  • Formation d'une routine quotidienne claire et non perturbatrice.
  • Création d'un environnement constant autour. Rien ne devrait changer dans l'espace familier. Même un jouet, réarrangé sur une autre étagère, peut déséquilibrer pendant longtemps.
  • Développer un type d'adresse spécifique qui attirera l'attention de l'enfant sans lui faire peur.

Il est strictement interdit d'élever la voix!

Le traitement médicamenteux n'est prescrit que lorsque le syndrome autistique se développe en parallèle avec d'autres maladies. Par exemple - l'épilepsie chez les enfants, pour éliminer ses symptômes.

Ce que signifie l'autisme

Les parents qui apprennent que leur enfant est autiste perçoivent cette condition comme une condamnation à mort. Quelle est cette mystérieuse maladie, quelles sont les causes de son développement et peut-elle être reconnue à un stade précoce? Considérez dans ce matériel.

Qu'est-ce que l'autisme?

L'autisme est un trouble du développement mental et psychologique, dans lequel il existe un déficit prononcé de manifestations émotionnelles et de la sphère de la communication. En traduction, le mot «autisme» signifie - une personne qui s'est repliée sur elle-même, ou une personne en elle-même. Une personne souffrant d'une telle maladie ne montre jamais ses émotions, ses gestes et ses paroles aux autres, et ses actions manquent souvent de signification sociale.

De nombreux parents s'inquiètent de la question de savoir comment comprendre qu'un enfant est autiste et à quel âge cette maladie apparaît-elle pour la première fois? Le plus souvent, ce diagnostic est posé à des enfants âgés de 3 à 5 ans et est appelé RDA (autisme de la petite enfance) ou syndrome de Kanner. Les manifestations cliniques de cette maladie, ainsi que les principes de traitement, dépendent de la forme d'autisme et se manifestent le plus souvent par une violation des expressions faciales, des gestes, du volume et de l'intelligibilité de la parole.

Quelles sont les causes du développement de la maladie?

Dans la plupart des cas, les enfants autistes sont bien développés physiquement et ont une apparence agréable, c'est-à-dire qu'il est impossible de dire par apparence que ce bébé a une maladie du système nerveux. Les causes exactes de l'autisme sont inconnues des experts, mais un certain nombre de facteurs peuvent contribuer au développement de cette maladie, notamment:

  • Paralysie cérébrale;
  • privation d'oxygène transférée pendant la grossesse ou pendant l'accouchement;
  • les maladies infectieuses transmises par la mère pendant la grossesse, telles que la rubéole, le cytomégalovirus;
  • obésité chez la mère (les médecins ont noté que le risque de développer l'autisme chez un enfant est plus élevé si la mère souffrait d'obésité et d'autres troubles métaboliques pendant la grossesse);
  • prédisposition héréditaire - s'il y a déjà eu des cas d'autisme chez les enfants de la lignée maternelle ou paternelle.

Comment un enfant autiste perçoit le monde qui l'entoure?

Dans l'autisme, l'enfant, en règle générale, ne peut pas connecter les détails d'une action en une seule chaîne. Un enfant autiste dans presque tous les cas ne peut pas faire la distinction entre les objets animés et inanimés, et voit une personne non pas comme un tout, mais comme un «ensemble» de parties du corps séparées. Toutes les influences externes environnantes (toucher, lumière, son, contact étroit) ont un effet irritant sur la personne autiste, de sorte que le patient se referme le plus souvent sur lui-même et refuse d'entrer en contact même avec des personnes proches.

Symptômes et signes de l'autisme

L'autisme chez les enfants se traduit par certains signes cliniques. L'autisme de la petite enfance peut apparaître pour la première fois, même chez un bébé d'un an. Bien sûr, seul un spécialiste qui comprend ce problème peut poser un diagnostic avec précision, cependant, les parents peuvent suspecter une pathologie chez leur enfant s'il a souvent les conditions suivantes:

  • lorsque vous parlez avec un adulte, détourne le regard et ne regarde jamais dans les yeux (regard absent);
  • pas intéressé à communiquer avec ses pairs, préfère jouer seul et quitte le terrain de jeu;
  • n'aime pas être touché, toujours nerveux en même temps;
  • est sensible à certains sons forts;
  • ne parle pas, est plus silencieux, et s'il parle, il ne peut pas toujours exprimer clairement ce qu'il veut;
  • fait souvent des crises de colère;
  • passive ou, au contraire, hyperactive;
  • ne comprend pas le danger de la situation, par exemple, met des objets dans une prise, prend des objets pointus dans ses mains, essaie de traverser la route sur laquelle la voiture roule à grande vitesse.

L'autisme infantile: les premiers signaux aux parents

L'autisme précoce est caractérisé par 4 signes cliniques principaux:

  • violation de l'interaction sociale;
  • violation de la communication;
  • comportement stéréotypé;
  • manifestations cliniques précoces de l'autisme chez les enfants d'âge préscolaire plus jeune (de 1 à 3 ans).

Perturbation de l'interaction sociale

Dès que l'enfant atteint l'âge d'un an, les parents peuvent remarquer les premières manifestations de l'autisme. Une forme bénigne de la maladie est considérée comme une violation du contact visuel, c'est-à-dire lorsque le bébé ne regarde pas l'adulte en s'adressant à lui et ne répond pas à la parole. De plus, un tel enfant peut ne pas sourire du tout à toute tentative d'un parent pour le faire rire ou, au contraire, rire quand il n'y a aucune raison à cela..

Les enfants autistes utilisent le plus souvent des gestes dans la communication, puis uniquement dans le but d'indiquer leurs besoins et d'obtenir ce qu'ils veulent..

Un enfant ayant un problème similaire ne peut pas trouver de contact avec ses pairs, il ne s'intéresse tout simplement pas aux autres enfants. Un enfant autiste est toujours distant des autres enfants et préfère jouer seul, et toute tentative de rejoindre ses jeux se termine par des crises de colère et des caprices..

Une autre différence entre un enfant autiste et un tout-petit en bonne santé ordinaire âgé de 2 à 3 ans est qu'ils ne jouent pas à des jeux de rôle et ne sont pas capables de proposer l'intrigue du jeu. Les jouets ne sont pas perçus comme des objets intégraux, par exemple, une personne autiste ne peut être intéressée que par une roue d'une voiture et elle la fera tourner pendant des heures au lieu de faire rouler la voiture..

Un enfant autiste ne répond pas à la communication émotionnelle des parents, mais si la mère disparaît de la vue, un tel bébé commence à montrer de l'anxiété.

Perturbation de la communication

Les enfants autistes jusqu'à 5 ans et plus tard ont un retard prononcé dans le développement de la parole ou un mutisme (absence totale de parole). Quant à la possibilité d'un développement ultérieur de la parole (après 5 ans), tout dépend de la gravité de l'évolution de la maladie - avec une forme sévère avancée d'autisme, l'enfant peut ne pas commencer à parler du tout ou indiquer ses besoins en mots courts - manger, boire, dormir. Dans la plupart des cas, si la parole est présente, alors elle n'est pas cohérente, les phrases n'ont pas de sens et représentent un ensemble de mots. De nombreuses personnes autistes parlent d'elles-mêmes à la troisième personne, par exemple Masha qui dort, joue, etc..

Un discours anormal est observé. Si vous posez une question à un tel enfant, il ne peut que répéter les derniers mots ou répondre à quelque chose qui n'a rien à voir avec le sujet. Dans la plupart des cas, les enfants autistes ne répondent pas à leur propre nom lorsque quelqu'un les appelle.

Comportement stéréotypé

Les actions suivantes peuvent être attribuées au comportement stéréotypé des enfants autistes:

  • concentration de l'attention sur une seule leçon - cela s'appelle aussi l'obsession. Un enfant peut construire une tour pendant plusieurs heures, faire tourner une roue d'une voiture et collecter le même puzzle. En même temps, il est très difficile de détourner son attention vers autre chose..
  • Exécution de rituels quotidiens - Les enfants autistes se sentent mal à l'aise et anxieux si leur environnement change. Des changements tels que le réaménagement des meubles dans une pièce, le déménagement dans un nouvel appartement peuvent provoquer un repli profond du bébé sur lui-même ou une agression exprimée..
  • Répétition de certains mouvements plusieurs fois de suite - sous stress ou dans un environnement inhabituel, un enfant autiste peut répéter inutilement les mêmes mouvements plusieurs fois, par exemple en secouant la tête, en se balançant sur les côtés, en se doigtant.
  • Le développement de la peur - avec des situations stressantes souvent répétées, un tel enfant développe une agression même envers lui-même.

Premiers symptômes de l'autisme chez les enfants de moins d'un an

Les parents attentifs peuvent remarquer les premiers signes d'autisme chez un enfant avant même un an. Dans les premiers mois de la vie, ces bébés montrent moins d'intérêt pour les jouets lumineux, sont moins mobiles, ils ont une mauvaise expression faciale. En vieillissant (à l'âge de 5 à 6 mois), les bébés autistes ne sont pratiquement pas intéressés par les objets à proximité, ils n'essaient pas de les attraper, tandis que le tonus musculaire de leurs bras se développe normalement.

L'intelligence chez un enfant autiste

Selon les caractéristiques de l'évolution de cette maladie, certains des signes de l'autisme peuvent également apparaître dans le développement intellectuel de l'enfant. Dans la plupart des cas, ces bébés présentent un léger retard mental. Les enfants autistes réussissent mal à l'école, ne se souviennent pas du matériel, ne peuvent pas se concentrer sur les leçons - tout cela est causé par la présence d'anomalies et de défauts dans le cerveau.

Dans le cas où l'autisme est causé par des anomalies chromosomiques du développement, une microcéphalie ou une épilepsie, l'enfant développe un retard mental profond. La principale caractéristique de cette maladie chez les enfants est l'intelligence sélective. Cela signifie que les enfants malades peuvent avoir un excellent succès dans certaines branches de la science - dessin, mathématiques, lecture, musique, mais en même temps beaucoup de retard dans d'autres matières..

Il existe une chose telle que le savantisme - c'est une condition lorsqu'un enfant ou un adulte autiste est très doué dans un domaine particulier. Il existe des cas connus où des autistes pourraient reproduire avec précision une mélodie qu'ils n'ont entendue qu'une seule fois ou calculer rapidement des exemples complexes dans leur esprit. Les autistes les plus célèbres au monde sont Albert Einstein, Woody Allen, Andy Kaufman.

Types de troubles autistiques

Les types les plus courants de troubles autistiques sont ceux d'Asperger et de Rett..

Le syndrome d'asperger

Cette forme d'autisme est relativement bénigne et ses premiers symptômes apparaissent chez les enfants après 6-7 ans. Les caractéristiques du syndrome d'Asperger sont:

  • niveau intellectuel suffisant ou élevé chez l'enfant;
  • compétences orales normales, intelligibilité;
  • avoir des problèmes avec le volume et l'intonation de la parole;
  • manifestation d'obsession pour une profession particulière;
  • violation de la coordination des mouvements - démarche maladroite, posture inhabituelle;
  • égocentrisme et refus de faire des compromis.

Un patient autiste atteint du syndrome d'Asperger peut mener une vie tout à fait normale, pas très différente des autres, - étudier avec succès, obtenir son diplôme universitaire, fonder une famille. Tout cela n'est possible que si les conditions nécessaires au développement et à l'éducation ont été initialement créées pour un tel enfant..

Syndrome de Rett

Cette forme d'autisme est sévère et est associée à la présence d'anomalies dans le chromosome X. Le syndrome de Rett ne se manifeste que chez les filles et les enfants de sexe masculin qui reçoivent ce chromosome anormal meurent dans l'utérus. Le syndrome de Rett survient dans 1 cas pour 10000 filles, les symptômes cliniques caractéristiques de cette forme de maladie sont:

  • repli profond sur soi, isolement complet du monde extérieur;
  • développement complet de l'enfant jusqu'à un an, puis une forte inhibition et la manifestation de signes de retard mental;
  • ralentissement de la croissance de la tête après un an;
  • perte des compétences acquises et des mouvements intentionnels des membres;
  • mouvements fréquents et insensés des mains, rappelant le lavage;
  • détérioration de la coordination motrice;
  • manque de parole.

Souvent, le syndrome de Rett est diagnostiqué en parallèle avec l'épilepsie ou le retard du développement cérébral. Lorsqu'un tel diagnostic est posé, le pronostic est mauvais, la maladie ne peut pratiquement pas être corrigée..

Méthodes de diagnostic de l'autisme

Les signes cliniques externes de l'autisme chez un enfant de la première année de vie sont pratiquement absents, et seuls les parents expérimentés avec plus d'un bébé dans la famille parviennent à remarquer les anomalies du développement avec lesquelles ils consultent le médecin. S'il y a déjà des cas d'autisme dans la famille ou la famille, il est extrêmement important de surveiller de près l'enfant et de demander une aide médicale à temps si nécessaire. Plus tôt un enfant est diagnostiqué, plus il lui sera facile de s'adapter au monde et à la société..

Les principales méthodes de diagnostic de l'autisme chez les enfants sont:

  • réalisation de tests avec des questionnaires spéciaux;
  • L'échographie du cerveau - vous permet d'identifier ou d'exclure les dommages et les anomalies dans la structure du cerveau, qui peuvent provoquer des symptômes de la maladie;
  • EEG - effectué pour détecter l'épilepsie, car parfois l'autisme peut se manifester par des crises d'épilepsie;
  • examen de l'enfant par un oto-rhino-laryngologiste et un test auditif - cela est nécessaire pour exclure un retard dans le développement de la parole en raison d'une perte auditive.

Les parents eux-mêmes doivent évaluer correctement les changements de comportement d'un enfant qui peut être autiste.

Ce qu'un adulte voit?

Pas un signe

Le plus probable signifie

L'enfant est oublieux, inattentif, non assemblé, confus

Paresse, ignorant les recommandations des parents, manifestation de désobéissance

Ne pas comprendre ce que les adultes attendent de lui, réaction à une situation stressante, tentative de se replier sur lui-même

N'aime pas le changement, s'énerve quand il change d'environnement, préfère effectuer des actions monotones habituelles, refuse d'apprendre quelque chose de nouveau

Réticence à se développer, manifestation d'un caractère têtu, réticence à répondre aux demandes des parents

Doute de soi, réaction stressante au changement

Ne veut pas répondre aux demandes, fait preuve d'agressivité ou ignore les demandes

La manifestation de l'égoïsme, le désir d'être toujours à la tête et de dominer les adultes

Il lui est difficile de comprendre les informations fournies

Facilement distrait, évite le contact visuel, irrite de tout contact ou élève la voix

Désobéissance, hyperactivité, inattention

Il a une sensibilité accrue aux sons, aux nouvelles exigences, aux environnements changeants

L'autisme peut-il être guéri??

Les parents dont les enfants ont reçu un diagnostic d'autisme posent la même question au médecin: la maladie peut-elle être guérie? L'autisme n'est pas guéri, cependant, avec l'aide de méthodes de correction de la maladie, vous pouvez améliorer considérablement la condition de l'enfant et l'aider à s'adapter autant que possible au monde qui l'entoure. Bien sûr, les parents doivent travailler en étroite collaboration avec les enseignants et effectuer des activités de routine pendant longtemps, mais le résultat de ces efforts peut être un grand succès..

Voici quelques conseils pour les parents d'enfants autistes:

  • vous devez clairement comprendre que votre enfant n'est pas comme les autres;
  • vous devez veiller au maximum à créer un environnement favorable pour l'enfant afin qu'il puisse se développer pleinement et exister dans la société - le stress et les changements constants dans le monde qui l'entoure peuvent considérablement aggraver l'état du bébé;
  • vous devriez consulter régulièrement des spécialistes - un psychologue, un orthophoniste, un psychothérapeute.

L'autisme chez les jeunes enfants est traité par étapes:

  • acquérir les compétences nécessaires pour communiquer avec les autres;
  • développer progressivement, lentement et avec confiance les rudiments de la parole chez un enfant;
  • apprenez à imiter le bébé, observez attentivement les moindres changements de son état;
  • éliminer en temps opportun les troubles du comportement non constructifs - agressivité envers soi-même, peurs, repli sur soi;
  • apprendre à jouer à des jeux de rôle;
  • apprendre à établir un contact émotionnel.

Traitement comportemental de l'autisme chez les enfants

La direction la plus courante dans la correction de l'autisme. Un spécialiste surveille pendant une certaine période le comportement d'une personne autiste afin de découvrir les caractéristiques de l'évolution de sa maladie et la réaction du patient à un stimulus particulier. Après cela, sur une base individuelle, certains stimuli sont sélectionnés pour aider à corriger le comportement de l'enfant. Pour certains enfants, ce stimulus est un jouet, pour d'autres - un mets délicat, pour d'autres - un passe-temps favori. Avec de telles récompenses, le spécialiste renforce les réactions souhaitées chez l'enfant, c'est-à-dire que s'il a fait ce qu'on attend de lui, le bébé reçoit ses encouragements. Ainsi, le contact se développe, les compétences acquises des compétences et des actions sont consolidées, les signes de troubles du comportement sont éliminés.

Orthophonie

Quels que soient les degrés et les types d'autisme, la plupart des enfants ont encore des troubles de la parole, ce qui ne permet pas aux patients d'exprimer normalement leurs désirs et de communiquer avec les autres. Des cours individuels réguliers avec un orthophoniste vous permettent d'obtenir la construction correcte des phrases et l'intelligibilité.

Acquisition de compétences de self-service et d'être en société

Les enfants autistes manquent de compétences en matière de soins personnels, ils ne comprennent pas pourquoi ils doivent se laver, se brosser les dents, s'habiller et adhérer à une routine quotidienne tous les jours. Pour consolider les compétences nécessaires de manière ludique, le spécialiste utilise des cartes pour démontrer, sur lesquelles la procédure pour effectuer les actions quotidiennes nécessaires est détaillée.

Thérapie médicamenteuse

Les spécialistes ne recourent à l'utilisation de médicaments qu'en cas d'apparition de troubles du comportement destructeurs qui empêchent le bébé de se sentir normalement dans la société et de se développer pleinement.

Il est conseillé d'utiliser des sédatifs, des médicaments psychotropes et des antipsychotiques uniquement en cas d'urgence, les parents d'un enfant autiste doivent comprendre que les pleurs et les caprices valent bien mieux qu'un retrait profond et une apathie totale à ce qui se passe autour..

Vous ne devez pas donner à l'enfant de la glycine, des comprimés de valériane ou des somnifères sans ordonnance d'un médecin - par de telles actions, les parents peuvent gravement nuire au bébé..

Autisme ou autre condition médicale?

Les manifestations cliniques de l'autisme chez les enfants sont similaires aux symptômes de certaines maladies, il est donc important de ne pas s'automédiquer, mais de consulter immédiatement un médecin. Ces maladies (avec des manifestations cliniques similaires) comprennent:

  • retard du développement de la psycho-parole - malgré la similitude des symptômes, il se prête bien à une correction avec une visite opportune chez un médecin et des séances régulières avec l'enfant;
  • syndrome d'hyperactivité et de déficit d'attention - les enfants sont agités, se concentrent mal, n'absorbent pas de nouveau matériel, il leur est difficile d'apprendre;
  • la perte auditive est une déficience auditive congénitale ou acquise. En raison du fait que l'enfant n'entend pas bien, il a un retard dans le développement de la parole et des difficultés à communiquer avec les autres, en règle générale, l'aide auditive aide à résoudre le problème;
  • la schizophrénie est une maladie mentale qui se manifeste cliniquement par le dialogue avec soi-même, l'agressivité, le retrait, les hallucinations et une altération de la coordination des mouvements. Contrairement à l'autisme, la schizophrénie est traitée avec succès avec des médicaments et répond bien au traitement.

Prévoir

Les parents dont les enfants ont reçu un diagnostic d'autisme doivent comprendre qu'il ne s'agit en aucun cas d'une condamnation à mort. Les soins appropriés du bébé, la création et le maintien d'un environnement favorable dans la famille et des cours réguliers avec des spécialistes aident un tel patient à devenir une personne à part entière, à obtenir une éducation et à fonder une famille.