À qui s'adresse le delirium tremens?

De longues vacances, telles que le Nouvel An, Maslenitsa, St. Pâques et d'autres types de festivités, pour les gens ordinaires, sont des événements lumineux qu'ils attendent depuis longtemps. On ne peut pas en dire autant des narcologues. Pour eux, de telles périodes ne sont qu'une vie quotidienne difficile. Pourquoi? Oui, parce que la plupart des citoyens consciencieux en cette période "heureuse" se retrouvent négligemment dans une frénésie, sans penser aux conséquences.
Il existe même un certain type de statistiques pour les visites planifiées dans les cliniques:

  • la première vague capte les "gravement empoisonnés". C'est alors que les teetotalers, invétérés en raison de leurs devoirs quotidiens, «ont saisi une friandise» et commencent à infuser tout ce qui «brûle» en eux-mêmes;
  • les bagarreurs chauffés les rattrapent immédiatement;
  • ils sont suivis de ceux qui ont mal interprété le sens de l'ivresse, plongés dans une intoxication alcoolique de courte durée,
  • et, enfin, les chanceux ferment la chaîne, se balançant dans une prostration d'euphorie enivrée pendant dix jours. Ils se tournent soudainement vers le régime de responsabilité et ils vont se mettre au travail de toute urgence. Dans le processus, ils sortent brusquement de la frénésie, en utilisant des recettes «éprouvées».

Eh bien, puisque les organismes de chacun sont différents, des échecs «logiciels» se produisent souvent. En conséquence, dans 80% des cas, certaines personnes reçoivent la visite d'un invité inattendu - «écureuil», ou simplement, delirium tremens. Cela se produit traditionnellement, 3-4 jours après la fête..

Delirium tremens - qu'est-ce que c'est

Malheureusement, de nombreuses personnes savent de première main ce qu'est le delirium tremens. Ce n'est pas drôle, puisque ce diagnostic appartient au domaine des troubles psychiatriques. Cependant, l'alcoolisme et le delirium tremens sont deux diagnostics complémentaires qui vont rarement sans l'autre..

Dans la terminologie scientifique, le delirium tremens porte un nom sonore - le délire alcoolique. En latin, il s'écrit delirium tremens et se traduit par «obscuration tremblante». La maladie peut se manifester chez les hommes et les femmes. Mais, néanmoins, le plus souvent, cela devient un privilège légal d'une forte moitié de l'humanité, qui abuse de l'alcool pendant 7 à 10 ans de suite..

Pourquoi exactement les hommes...

Beaucoup de gens se demandent pourquoi le delirium tremens survient plus souvent chez les hommes que chez les femmes. Mais il n'y a rien de surprenant ici:

  1. Premièrement, cette maladie concerne la zone d'un état instable de la psyché. Et cela, comme vous le savez, peut survenir à la suite de toutes sortes de stress mental, y compris des blessures à la tête (ils peuvent être obtenus non seulement lors de matchs de boxe, mais aussi lors de combats d'ivrognes). Et aussi, les maladies virales subies par un alcoolique peuvent provoquer des symptômes de delirium tremens.
  2. Deuxièmement, ce sont les hommes qui se permettent (parfois sur une dispute) de «passer au-dessus», puis de se saouler, d'oublier, de recommencer, et enfin, de se dire un «arrêt» héroïque.

Pourquoi le délire ne commence-t-il que dans le processus de «réveil» et de sortie de la frénésie? Parce que c'est pendant cette période que quelque chose comme le «retrait» commence dans le corps. Il s'agit de l'abstinence, dont le mécanisme d'action est basé sur la privation d'oxygène du cerveau, alimentée par un cocktail toxique toxique qui pénètre dans le corps par l'alcool ivre. À propos, la manifestation du delirium tremens après une frénésie affecte le plus souvent le psychisme déjà «secoué», confronté à plusieurs reprises aux conséquences de l'exposition à l'alcool.

Ce que les hommes ressentent pendant le delirium tremens

Comment le delirium tremens se manifeste-t-il chez l'homme? Tout dépend du cas. Mais dans la forme classique, le scénario est construit sur:

  • hallucinations colorées,
  • excitation motrice prolongée qui perturbe la conscience,
  • dans un sentiment de panique obsédant.
    En règle générale, les premiers signes de delirium tremens se font sentir lorsque le patient commence à attaquer les précurseurs - voix, «pépins» avec des images réalistes d'horreur et autres éléments de fantasmes. Bientôt, les symptômes du delirium tremens s'intensifient. Le patient est submergé par des monstres sauvages ou des représentants de la faune, cliquetant terriblement avec des crocs acérés et remplissant l'espace de partout.De plus, pendant le processus, l'apogée tactile et auditive s'installe. Cette option est particulièrement remarquable, car les patients, ayant entendu une réelle menace de la part des agresseurs, commencent à les combattre courageusement, se battant courageusement pour l'honneur et la gloire de leur nom. Dans ce cas, une personne peut "dialoguer" avec ses peurs, fuir, se précipiter sur quelqu'un, etc. De plus, les symptômes du delirium tremens se manifestent sous forme de tremblements. C'est le deuxième signe caractéristique le plus important de la maladie. Cela peut commencer par un tremblement des muscles du visage (en particulier le bout de la langue et les paupières). Les doigts tremblent, affectant l'écriture. Il devient rebondissant et inégal. Cependant, il peut y avoir des signes de discours incohérent en raison d'une voix tremblante..

Delirium tremens d'un point de vue médical

D'un point de vue médical, le tableau clinique du delirium tremens ressemble à ceci:

  • De la part des patients, des plaintes de maux de tête et de douleurs auriculaires, d'insomnie et une sensation de peur déprimante sont exprimées.
  • Au moment de l'endormissement, des hallucinations «naturelles» peuvent survenir.
  • Appétit - absent.
  • Il n'y a aucune envie d'alcool. Plus souvent, il y a même du dégoût.
  • L'ambiance est instable. Un moment de plaisir peut apparaître, immédiatement remplacé par une mélancolie sombre, et vice versa.
  • Une personne peut se réveiller soudainement et commencer à parcourir la pièce à la recherche de quelque chose de terrible, en disant quelque chose dans sa barbe.

Tout cela s'accompagne de frissons et de transpiration, et des convulsions peuvent apparaître. Il y a un rythme cardiaque rapide, une déshydratation, une augmentation de la pression et de la température jusqu'à 40 degrés, voire plus.
La durée totale des symptômes varie de plusieurs jours à trois semaines. Pendant tout ce temps, le patient est dans un état extrêmement grave..

Presque au bord de la vie ou de la mort. La guérison ne vient qu'après un sommeil profond et prolongé. Cependant, il est impossible de lutter seul contre la maladie. Ici, vous ne pouvez pas vous passer de l'aide de réanimateurs et d'une intervention psychiatrique. Si les médecins ne prennent pas le cas à temps, le patient mourra tout simplement..

Hospitalisation inconditionnelle

En général, avec le delirium tremens, les symptômes et les conséquences ont des motifs assez sérieux d'hospitaliser immédiatement et sans condition le patient dans une lame profilée. Ceci est confirmé par le cadre législatif sous la forme de l'art. 29 de la loi sur les soins psychiatriques et les garanties des droits des citoyens dans ses dispositions.

Il parle de l'hospitalisation forcée d'une personne dans les circonstances suivantes:

  • le patient crée un danger pour lui-même et pour les autres;
  • il est impuissant et ne peut pas satisfaire les nécessités de base de la vie;
  • il existe un risque de nuire gravement à votre santé en raison d'une détérioration de votre état mental.

Comme vous pouvez le voir, deux points «a» et «c» sont sans précédent liés au diagnostic «delirium tremens», bien que «b» ne soit pas loin.

Quel est le principal danger du delirium tremens

Bien sûr, dans tous les sens de la perception de ce problème, le délire est un stress sérieux pour le corps humain. Tout ce qui apparaît et hante l'alcoolique semble être absolument réel et vraiment existant. D'où les grimaces, déformées par une horreur incroyable, et le désir sauvage de s'échapper, au cours desquelles le patient peut même sauter par la fenêtre. Et là, qui sait... attaquera n'importe qui comme ça, le prenant pour un ennemi, ou il sera écrasé à mort s'il était trop haut...

Sur la base du delirium tremens chez les hommes, un autre type de psychose se manifeste souvent: la jalousie débridée. Surtout à l'âge adulte. Le cerveau enflammé peint qui sait quel genre d'images, et l'affaire peut se terminer par une agression incontrôlée, pouvant aller jusqu'au meurtre involontaire. Et ce n'est plus une histoire drôle...

Classification et symptômes du delirium tremens à différents stades

Boire en continu pendant plusieurs jours a un effet néfaste sur le corps et la psyché. Parfois, quelques jours après une frénésie, une personne commence à se comporter étrangement - son humeur change radicalement, elle regarde constamment quelque chose, écoute, devient nerveuse et anxieuse - tout cela est des signes de délire tremens.

La psychose alcoolique aiguë accompagnée d'hallucinations est une condition dangereuse qui peut provoquer de nombreuses complications et entraîner la mort d'une personne.

Qu'est-ce que c'est, causes d'occurrence et facteurs de risque

Le délire alcoolique ou delirium tremens est un trouble mental sévère courant chez les personnes souffrant d'alcoolisme chronique. La psychose s'accompagne d'une forte excitation, d'hallucinations visuelles et moins souvent auditives ou tactiles, d'une perte d'orientation dans le temps et dans l'espace. La maladie a reçu le nom de «delirium tremens» en raison du fait que le visage du patient devient très pâle et que la température corporelle augmente.

Les symptômes du delirium tremens ne sont jamais observés chez les personnes en état d'ébriété, une sortie soudaine d'une frénésie ou l'utilisation d'alcool de mauvaise qualité est ce qui peut provoquer cette condition. Lorsque la dose habituelle d'alcool éthylique cesse soudainement de pénétrer dans le corps, le métabolisme et les processus électro-biochimiques dans le cortex cérébral sont perturbés. Cela provoque des dysfonctionnements du système nerveux central, à l'origine de troubles mentaux (le plus souvent, il s'agit du delirium tremens).

Perturbation du système nerveux central

La principale cause de la maladie est l'alcoolisme. Le plus souvent, les symptômes du delirium tremens apparaissent chez les alcooliques avec 8 à 10 ans de consommation excessive d'alcool.

Les facteurs suivants augmentent la probabilité de développer un délire alcoolique:

  • frénésie prolongée;
  • alcool de mauvaise qualité (y compris divers substituts, liquides techniques, médicaments à forte concentration d'alcool);
  • la présence de maladies infectieuses chroniques;
  • lésion cérébrale traumatique, maladies graves du système nerveux, antécédents de pathologie cérébrale;
  • changements pathologiques prononcés dans les organes internes;
  • stress mental ou physique sévère (p. ex. traumatisme en état d'ébriété et hospitalisation subséquente).

Classification du délire alcoolique

Le délire alcoolique est une psychose méta-alcoolique aiguë, accompagnée de divers troubles autonomes et psychotiques. En fonction du schéma de développement et des symptômes qui apparaissent, plusieurs types de maladie sont distingués:

  • classique - le delirium tremens apparaît progressivement, passant séquentiellement à tous les stades de développement;
  • lucide - pour cette espèce, un début aigu typique, les principaux signes: anxiété accrue, peur, tremblements et troubles de la coordination, mais il n'y a pas d'hallucinations et de délires;
  • avortement - caractérisé par une anxiété prononcée, les hallucinations et les délires sont fragmentaires, non formés, se transforment souvent en une autre forme de la maladie;
  • professionnel - le début est typique de la forme classique, au fur et à mesure que les délires et les hallucinations se développent, ils diminuent, les mouvements automatiques répétitifs, le plus souvent associés à des activités professionnelles (martelage des clous, conduite, etc.) apparaissent;
  • exagération (marmonnements) - caractérisée par une opacification grave de la conscience, des marmonnements constants, des mouvements erratiques (le plus souvent un lissage et une saisie), se développe généralement par un professionnel, mais parfois par d'autres types;
  • atypique - accompagné de symptômes typiques de la schizophrénie, se développe le plus souvent chez ceux qui ont eu une ou plusieurs psychoses alcooliques dans le passé.

Le plus souvent, le délire alcoolique se développe au plus fort des symptômes de sevrage, qui sont survenus les jours 2-3 du refus d'alcool et sont plus prononcés le soir ou la nuit.

Symptômes du délire à différents stades

Il existe plusieurs stades de délire alcoolique, dont chacun présente des symptômes caractéristiques. Étant donné que le schéma de traitement est déterminé en fonction de l'état du patient, il est très important de déterminer correctement le stade de développement de la maladie lors du diagnostic..

La phase initiale est caractérisée par une instabilité émotionnelle: la dépression est remplacée par l'euphorie, suivie de l'anxiété et de l'anxiété. Dans le même temps, la parole et les expressions faciales ne sont pas perturbées. Les premiers signes de delirium tremens comprennent:

  • réaction trop aiguë aux stimuli: lumière, sons, odeurs;
  • le patient décrit des images vives qui surgissent dans son esprit;
  • des hallucinations fragmentaires apparaissent (visuelles, auditives);
  • le sommeil devient faible, la nuit, l'anxiété déraisonnable d'une personne augmente.

La deuxième étape du délire alcoolique est caractérisée par une manifestation plus vive des symptômes, l'émergence d'illusions pleinement formées. Caractéristiques principales:

  • la manie de la persécution, il semble au patient qu'il est persécuté, ils veulent tuer;
  • hallucinations visuelles à part entière (sous la forme d'insectes, d'animaux, de créatures étranges, des êtres chers décédés sont moins souvent vus);
  • des hallucinations auditives et tactiles s'ajoutent (très souvent un alcoolique entend des voix menaçantes ou il s'imagine que des serpents, des insectes, des souris rampent sur lui);
  • augmentation de la pression artérielle, de la température corporelle, pouls rapide.

Si le patient a déjà présenté des symptômes de delirium tremens après une frénésie, et aussi s'il a subi une blessure grave ou est déprimé, le troisième stade s'installe très rapidement.

La dernière étape est une réelle menace pour la vie humaine. Pour son traitement, il est urgent de placer la patiente à l'hôpital. Symptômes typiques:

  • pression artérielle sévèrement basse;
  • pupilles dilatées, essoufflement, tremblements sur tout le corps, convulsions;
  • il n'y a pas de réaction adéquate à ce qui se passe autour;
  • discours silencieux et incohérent.

Dans la plupart des cas, à ce stade, des complications surviennent dans le travail des organes vitaux. Dans une situation particulièrement difficile, le patient peut tomber dans le coma, mourir d'un œdème cérébral.

Les signes de delirium tremens se manifestent beaucoup plus souvent chez les hommes, car c'est parmi eux qu'il y a plus d'alcooliques ivres.

Quelle est la fréquence du delirium tremens?

Le délire alcoolique se produit pour la première fois après l'interruption d'une longue frénésie. Ensuite, les attaques de delirium tremens peuvent être répétées. De plus, plus la période entre les crises est courte, plus le risque de rechute est élevé.

À chaque attaque suivante, l'état de la personne s'aggrave, les symptômes de la maladie deviennent plus clairs et le cours de plus en plus lourd. De plus, la probabilité de complications augmente à chaque fois..

Combien de jours ça dure?

La durée du delirium tremens après une frénésie dépend de plusieurs facteurs:

  • l'âge et la santé du patient;
  • stade de l'alcoolisme;
  • la durée de la frénésie;
  • la quantité et la qualité de la boisson;
  • état d'esprit;
  • rapidité des soins médicaux.

Le plus souvent, le délire alcoolique se développe progressivement et dure de 2 à 8 jours. Dans les cas graves d'alcoolisme ivre, l'état délirant peut durer 2-3 semaines.

Quel est le principal danger du delirium tremens?

Le delirium tremens est un stress sérieux pour une personne. Des manifestations cliniques trop intenses de délire alcoolique conduisent à un épuisement sévère du corps. Dysfonctionnement du cerveau, du foie et du tractus gastro-intestinal, maladies cardiovasculaires, troubles mentaux - autant de conséquences possibles du delirium tremens.

Effet sur le corps

Mais le principal danger est que, étant dans cet état, une personne représente un danger grave à la fois pour elle-même et pour son entourage. Les hallucinations qui ont remplacé la réalité peuvent provoquer tout acte inapproprié - du saut par la fenêtre au meurtre. C'est pourquoi, le traitement du délire alcoolique se fait mieux dans une clinique spécialisée..

Il n'y a aucun moyen garanti d'éviter le delirium tremens après une consommation excessive d'alcool autre que d'éviter complètement l'alcool. Une façon douce de sortir de la frénésie selon toutes les règles, l'aide d'un narcologue réduira sérieusement le risque de delirium tremens, mais ne pourra pas le prévenir.

Que faire avec Delirium tremens?

Remarquant des symptômes de delirium tremens chez un être cher, vous devez immédiatement appeler un médecin. Avant l'arrivée des spécialistes, il ne faut pas rester inactif. Premiers secours en cas de délire alcoolique:

  • boire beaucoup au patient;
  • abaisser la température (par exemple, en utilisant une compresse froide);
  • il est conseillé de mettre le patient au lit.

Il est très important de protéger les autres et le patient lui-même contre les blessures qu'il peut infliger. Pour cela, si nécessaire, il doit être attaché au lit..

Le traitement du délire alcoolique dans une clinique spécialisée est effectué en tenant compte de l'état de santé général, des pathologies concomitantes, des contre-indications possibles et comprend un ensemble de mesures:

  • soulagement de l'excitation;
  • restauration du métabolisme altéré et de l'équilibre hydro-électrolytique;
  • stabilisation de la pression, de la fréquence cardiaque, de la respiration;
  • élimination des violations du travail des organes internes;
  • restauration du bien-être mental.

Des tentatives indépendantes pour guérir le délire alcoolique peuvent aggraver l'état du patient jusqu'au coma ou à la mort..

Conclusion

Si vous soupçonnez les premiers symptômes de delirium tremens chez une personne, vous devez immédiatement consulter un médecin afin de diagnostiquer immédiatement et de commencer le traitement. Cela aidera à réduire considérablement le risque de complications. La seule façon d'éliminer le risque de rechute est d'abandonner complètement l'alcool..

Delirium tremens

Qu'est-ce que le delirium tremens?

Le delirium tremens (également connu sous le nom d'écureuil ou délire alcoolique) est une psychose alcoolique. Il est plus souvent observé chez les patients aux stades 2 et 3 de l'alcoolisme. Elle survient quelques jours après le retrait brutal de l'alcool. Il s'accompagne d'une conscience altérée, d'illusions et d'hallucinations visuelles, auditives et tactiles.

Une apparition progressive est caractéristique, avec des précurseurs sous forme d'anxiété, de tremblements des membres, de palpitations cardiaques, de fluctuations de la pression artérielle, d'insomnie ou de cauchemars. Les résultats possibles sont la guérison complète, la guérison avec des effets résiduels (troubles de la mémoire, syndrome psycho-organique) et la mort.

Le delirium tremens est la psychose alcoolique la plus courante. Habituellement, les protéines ne se développent pas avant 7 à 10 ans de consommation régulière d'alcool. Il est détecté chez les patients présentant un alcoolisme de 2 et 3 degrés. Dans certains cas, après des excès alcooliques violents, il peut survenir chez des personnes qui ne souffrent pas de dépendance à l'alcool. Contrairement à la croyance populaire, les symptômes du délire alcoolique apparaissent toujours quelque temps après un arrêt brutal de l'alcool et jamais - en état d'intoxication alcoolique.

Le delirium tremens peut s'accompagner d'agressivité, mais les patients ne sont pas toujours agressifs. On observe parfois l'image opposée: bienveillance, enthousiasme, tentatives d'accomplir certaines actions nobles au profit des autres (par exemple, expulser les petits hommes verts avant qu'ils ne se multiplient et ne commencent à déranger les autres). Cependant, le patient ne peut pas être considéré comme sûr, même s'il se comporte de manière inoffensive - son état peut changer à tout moment..

Le délire alcoolique est une maladie potentiellement mortelle - sans traitement, environ 10% des patients atteints d'un écureuil meurent des suites d'un suicide, d'accidents et de complications des organes internes. Si vous soupçonnez une maladie, vous devez immédiatement demander l'aide de spécialistes dans le domaine de la narcologie et de la psychiatrie..

Causes du delirium tremens

La principale cause du développement du délire alcoolique est l'alcoolisme. La consommation excessive d'alcool prolongée, l'utilisation d'alcool de mauvaise qualité (substituts, liquides techniques et préparations pharmacologiques à forte teneur en alcool) et les modifications pathologiques prononcées des organes internes sont considérées comme des facteurs de risque..

Un traumatisme cranio-cérébral et des antécédents de maladies cérébrales sont d'une certaine importance. La pathogenèse de cette maladie n'a pas encore été élucidée, on suppose que l'intoxication chronique et les troubles métaboliques dans le cerveau jouent un rôle décisif..

Souvent, le delirium tremens se développe dans un contexte de stress mental ou physique sévère, par exemple, lorsqu'un patient est blessé en état d'ébriété et se retrouve dans un service de traumatologie. Arrêt brutal de la consommation d'alcool, combiné à un changement d'environnement, à des douleurs et à une gêne physiques et à une anxiété liée au traumatisme se chevauchent et augmentent la probabilité de développer un delirium tremens.

Une situation similaire est observée lorsque des patients ivres sont admis dans les services de gastro-entérologie, de cardiologie et d'autres services. À la maison, le délire survient généralement lorsque les patients sortent brusquement de la frénésie en raison de l'exacerbation de la pathologie somatique.

Classification

Il existe plusieurs types de délire alcoolique:

  • Classique (ou délire typique). Les symptômes de la maladie apparaissent progressivement. Au cours de son développement, la maladie passe par plusieurs stades successifs..
  • Délire lucide. L'apparition aiguë est caractéristique. Les délires et hallucinations sont absents, les troubles de la coordination, les tremblements, l'anxiété et la peur prévalent.
  • Délire avorté. Il y a des hallucinations fragmentaires. Les idées délirantes sont fragmentaires, insuffisamment formées. Il y a une anxiété marquée. Récupération possible ou transition vers une autre forme de délire.
  • Délire professionnel. Il se développe comme un delirium tremens typique. Par la suite, les hallucinations et les délires sont réduits, dans le tableau clinique, les mouvements répétitifs associés à l'exécution de tâches professionnelles, à l'habillage, au déshabillage, etc. commencent à prévaloir..
  • Délire mussitieux. Il se développe à partir d'un délire professionnel, moins souvent d'autres formes de la maladie. Elle s'accompagne d'une opacification sévère de la conscience, de troubles somato-végétatifs prononcés et de troubles du mouvement caractéristiques.
  • Délire atypique. Se produit généralement chez les patients qui ont déjà eu une ou plusieurs psychoses alcooliques. Le tableau clinique comprend les symptômes caractéristiques de la schizophrénie.

Il existe également plusieurs formes de délire alcoolique, dans lesquelles les manifestations cliniques typiques du delirium tremens sont associées à d'autres troubles (onéroïde, automatismes mentaux, etc.).

Symptômes du delirium tremens

Le délire alcoolique classique commence progressivement. Au cours de son cours, la période prodromique et trois étapes sont clairement distinguées. Cette forme de la maladie est caractérisée par une évolution continue, cependant, dans environ 10% des cas, 2 ou 3 crises se développent, séparées par de courts intervalles lumineux (jusqu'à 1 jour). Le délire se termine généralement brusquement, après un sommeil profond prolongé. Moins souvent, les symptômes disparaissent progressivement. La durée du délire classique varie de 2 à 8 jours, dans 5% des cas il y a une évolution prolongée.

Dans la période prodromique, des troubles du sommeil sont observés (cauchemars sévères, souvent associés à des réveils nocturnes ou précoces). Les patients se sentent faibles et fatigués. L'ambiance est abaissée. Un à deux jours après l'arrêt de la consommation d'alcool, certains patients développent des crises d'épilepsie avortées. Parfois, des hallucinations auditives à court terme sont les signes avant-coureurs du délire. Certains patients n'ont pas de période prodromique.

  1. Au premier stade du delirium tremens, des troubles de l'humeur caractéristiques prévalent. Les états émotionnels changent rapidement, l'anxiété et l'anxiété sont remplacées par l'euphorie et la bonne humeur, et après une courte période, elles seront remplacées par la dépression et le découragement. La parole, les mouvements et les expressions faciales sont vivants. Tous les symptômes énumérés créent une impression d'anxiété interne et une sorte de «nervosité». Les patients réagissent brusquement à tous les stimuli: éclairs de lumière, sons, odeurs, etc. Les patients peuvent parler d'images et de souvenirs vifs qui émergent dans leur esprit. Des hallucinations auditives intermittentes et des illusions visuelles sont possibles. Sommeil superficiel, réveils fréquents, accompagnés d'une anxiété sévère.
  2. Au deuxième stade, des hallucinations hypnagogiques apparaissent (hallucinations au moment de l'endormissement). Le sommeil reste superficiel, les patients souffrent de cauchemars. Au réveil, les patients ont du mal à distinguer leurs rêves de la réalité. Dans la journée, des illusions visuelles sont notées, la sensibilité aux stimuli externes augmente encore plus.
  3. L'insomnie survient lors de la transition vers la troisième étape. Les hallucinations deviennent lumineuses, nombreuses, presque constantes.

Habituellement, les patients avec un écureuil "voient" de petits animaux, moins souvent - des monstres fantastiques ou de vrais gros animaux. Des hallucinations tactiles sont souvent observées - il y a une sensation d'un petit corps étranger (par exemple, un cheveu) dans la bouche. Certains patients ont des hallucinations auditives, telles que des voix critiques ou menaçantes. L'état du patient se dégrade progressivement, il est de plus en plus "immergé" dans une réalité alternative. Au plus fort du délire, tous les types d'hallucinations sont présents:

  • visuel;
  • auditif;
  • tactile;
  • olfactif, etc..

Il semble aux patients que la position de leur corps change, que les objets étrangers tournent, tombent ou se balancent. Dans l'imagination des patients, des scènes avec des extraterrestres, des créatures fantastiques ou de vrais animaux surgissent. La perception du temps change, elle s'allonge ou se raccourcit subjectivement. L'état émotionnel et le comportement des patients dépendent du contenu des hallucinations. Les patients peuvent:

  • essayez de vous échapper;
  • recueillir quelque chose sur les vêtements ou sur les objets environnants;
  • dialoguer avec un interlocuteur inexistant, etc..

Des constructions délirantes sont observées, mais les délires n'atteignent jamais le degré d'ordre caractéristique de l'hallucinose alcoolique. Une autre différence avec l'hallucinose est une suggestibilité accrue. Les patients peuvent être convaincus qu'ils voient un texte écrit sur une feuille de papier vierge, entendent une voix sur un téléphone déconnecté, etc..

Lors d'un dialogue actif avec un véritable interlocuteur, les manifestations psychotiques deviennent souvent moins prononcées. Le matin et l'après-midi, des intervalles de lumière apparaissent, le soir et la nuit, l'état du patient s'aggrave.

À la fin du troisième stade, les patients sortent du délire, généralement - brusquement, moins souvent - avec une réduction progressive des symptômes en forme de vague.

Une asthénie sévère se développe, des sautes d'humeur passant d'une sentimentalité enthousiaste à la dépression et des larmes sont observées. Les patients se souviennent bien de leurs hallucinations, mais se souviennent à peine des événements réels pendant la période de la maladie. Les femmes développent souvent une sous-dépression ou une dépression, les hommes souffrent d'hypomanie légère.

D'autres types de delirium tremens sont moins souvent diagnostiqués que les classiques. Les délires professionnels et exagérés sont considérés comme particulièrement sévères. Avec eux, plus souvent qu'avec d'autres formes de la maladie, des décès sont observés.

Le délire professionnel se caractérise par une aggravation progressive du tableau clinique avec une monotonie croissante des troubles affectifs et du mouvement. Avec la forme exagérée de la maladie, de simples mouvements rudimentaires (saisir, saisir, etc.), un discours incohérent, des troubles autonomes et neurologiques prédominent. Surdité des bruits cardiaques, augmentation de la respiration et de la fréquence cardiaque, fortes fluctuations de la pression artérielle, augmentation de la transpiration, hyperthermie sévère, tremblements sévères, troubles de la coordination macroscopiques et changements du tonus musculaire peuvent être détectés.

Complications

La maladie peut être compliquée par les conditions suivantes:

  • pancréatite aiguë alcoolique;
  • pneumonie (taux de développement d'environ 30%);
  • myocardiopathie alcoolique;
  • insuffisance hépatique;
  • gonflement du cerveau;
  • insuffisance rénale aiguë;
  • violation de l'équilibre eau-électrolyte et de l'équilibre acido-basique;
  • rhabdomyolyse.

Traitement du delirium tremens

Lorsque la condition est indiquée, hospitalisation urgente dans un service narcologique ou psychiatrique. Ils effectuent une thérapie de désintoxication et des mesures pour normaliser les fonctions vitales. Aux stades initiaux, la plasmaphérèse et la méthode de diurèse forcée sont utilisées. Pendant le traitement par perfusion, des solutions salines (y compris une solution de chlorure de potassium pour prévenir l'hypokaliémie), du glucose, de la rhéopolyglucine, de l'acésol, de la stérofundine, etc. sont administrés aux patients.

Les médicaments psychotropes sont souvent inefficaces, ils ne sont donc pas toujours utilisés. L'indication pour la nomination de médicaments psychotropes est l'insomnie, une anxiété sévère et une agitation psychomotrice. Utilisation:

  • phénazépam;
  • le diazépam;
  • hexobarbital, etc..

Les psychotropes sont contre-indiqués en cas de délire exagéré et professionnel. Le traitement de toutes les formes de délire alcoolique est effectué par un narcologue avec une surveillance constante des fonctions des organes vitaux.

Prévoir

Le pronostic du delirium tremens dépend de la forme de la maladie et de la rapidité du traitement. Avec le delirium tremens typique, la guérison se produit dans la plupart des cas. Chez certains patients, des effets résiduels sous forme de syndrome psycho-organique et des troubles de la mémoire de gravité variable peuvent être observés. Dans le même temps (surtout en l'absence de traitement), la possibilité de développer des complications graves des organes internes ne peut être exclue. La probabilité de décès augmente considérablement en cas de psychose sévère.

Les signes pronostiques défavorables sont une hyperthermie sévère, une parésie intestinale, une insuffisance cardiovasculaire aiguë, une parésie des muscles oculaires, une altération profonde de la conscience, des contractions musculaires, une miction altérée, une incontinence urinaire et fécale et une augmentation de la respiration sur 48 respirations par minute. Même avec un résultat favorable, il faut se rappeler que tous les patients qui ont eu un délire alcoolique, lorsqu'ils boivent de l'alcool, augmentent fortement le risque de développer une deuxième psychose.

Delirium tremens - Comment traiter le délire alcoolique

Le delirium tremens, familièrement appelé «écureuil», est une condition très difficile et dangereuse qui survient lorsque vous arrêtez de boire de l'alcool après une «libation» abondante. Cet état est perçu par beaucoup comme une conséquence naturelle de l'alcoolisme, sa dernière étape; en effet, il arrive que le patient se suicide. Pendant ce temps, cette condition est tout à fait traitable..

Le concept de "delirium tremens": qu'est-ce que c'est?

La maladie est également un type de psychoses alcooliques. Le delirium tremens est, pour ainsi dire, le stade final du syndrome de sevrage alcoolique, et ses premiers signes peuvent apparaître même au cours du «syndrome de sevrage».

Le délire alcoolique apparaît au cours de la deuxième ou troisième étape de l'alcoolisme, quelque temps après l'arrêt de la consommation d'alcool.

Ses principales caractéristiques:

  • délirer;
  • divers types d'hallucinations;
  • frissons;
  • augmentation de la température.

Dans certains cas, le delirium tremens, dont les symptômes sont particulièrement actifs, peut entraîner la mort du patient. Pendant le délire alcoolique, le patient peut se causer de terribles dommages.

Il arrive que le delirium tremens se développe au moment d'une forte intoxication, mais de tels cas sont assez rares. Habituellement, l'apparition du délire survient le deuxième, voire le cinquième jour après l'arrêt de la consommation d'alcool. Souvent, la maladie dépasse soudainement un alcoolique, au moment où il s'y attend le moins.

On croit souvent que pendant le délire tremens, le patient doit se comporter de manière agressive. En fait, ce n'est qu'une des manifestations possibles de la maladie. Cela se passe souvent d'une manière différente: la personne souffrant de ce trouble est extérieurement gaie, joyeuse, bonne humeur et sociable. Mais il ne faut pas surestimer le caractère joyeux du patient: son humeur dans cet état est très instable et peut changer à tout moment. Par conséquent, même dans ce cas, la victime a besoin de soins médicaux urgents..

Causes d'occurrence

La principale cause du delirium tremens est la consommation d'alcool à long terme. La maladie peut survenir à la fois chez les alcooliques chroniques et après une longue frénésie. Le mécanisme du développement du delirium tremens n'est pas encore entièrement compris, mais on suppose que le rôle principal dans ce phénomène est joué par l'intoxication du cerveau et de graves troubles métaboliques..

L'apparition de la maladie est plus probable en raison de certains facteurs: il peut s'agir de l'utilisation d'alcool de mauvaise qualité et de ses substituts (par exemple, fluides techniques et pharmacologiques), de troubles pathologiques des organes internes, principalement du foie, ainsi que de maladies cérébrales, de lésions cérébrales traumatiques.

Formes et stades de la maladie

Le delirium tremens, dont les symptômes peuvent être assez variés, a de nombreuses variétés, en raison de la nature différente de l'utilisation des boissons alcoolisées.

  • Classique - se développe progressivement, passe par certaines étapes, présente un ensemble complet de symptômes.
  • Lucidique - ce type de delirium tremens se développe de manière aiguë, alors que le délire et les hallucinations ne sont pas observés, mais il y a une altération de la coordination des mouvements, un sentiment de peur et d'anxiété.
  • Abortive - avec une forte anxiété, et les délires et hallucinations sont insignifiants.
  • Professionnel - se caractérise par une amnésie, ainsi qu'un comportement automatisé: le patient ne peut effectuer que des mouvements stéréotypés associés à l'habillage, au déshabillage et à l'exécution de certaines tâches professionnelles.
  • Mussitating - ce type de delirium tremens est une continuation de la variété professionnelle, tandis que le patient a un sérieux trouble de la conscience, des troubles du mouvement et des dommages aux organes internes et aux systèmes corporels.
  • Atypique - présente une certaine similitude avec la schizophrénie. Ce type de delirium tremens est souvent retrouvé chez les alcooliques qui ont déjà souffert d'un ou plusieurs cas de cette maladie..

La défaite des organes internes, en principe, peut se développer avec tout type de maladie. Des troubles de la mémoire sont également notés.

Le delirium tremens classique comporte trois étapes dans son développement. Sur le premier, des sautes d'humeur sont notées, un état exalté et joyeux peut changer brusquement et de manière inattendue en anxiété, agressivité, peur. Le patient à ce stade peut être très bavard, parler de ses souvenirs et des images qui surgissent dans la conscience..

Au deuxième stade, des hallucinations apparaissent, notamment au moment de l'endormissement, un sommeil extrêmement superficiel, accompagné de cauchemars. Après son réveil, le patient peut ne pas faire la distinction entre le rêve et la réalité..

Au troisième stade, les hallucinations deviennent particulièrement vives et presque constantes, le patient commence non seulement à voir et à entendre des «êtres d'un autre monde», mais aussi à les ressentir avec son corps, de petites créatures (par exemple, des insectes) peuvent «courir» dans sa bouche. À ce dernier stade, les hallucinations auditives deviennent particulièrement distinctes - le patient entend des voix menaçantes ou condamnantes.

Symptômes du delirium tremens

L'évolution de la forme classique de delirium tremens est continue, la maladie se développe progressivement; cependant, chez certains patients, il apparaît comme plusieurs crises séparées par des espaces clairs. La maladie se termine soudainement après un sommeil prolongé. La forme standard de délire alcoolique ne dure pas plus de huit jours, mais le plus souvent elle se termine beaucoup plus tôt (du troisième au quatrième jour). Dans de très rares cas, la maladie se prolonge..

Les symptômes de sevrage précédant le delirium tremens sont souvent considérés comme le stade prodromique de la maladie. À ce stade, des troubles du sommeil surviennent souvent: les rêves deviennent difficiles, des réveils fréquents sont observés. Cependant, dans certains cas, la phase prodromique n'est accompagnée d'aucun symptôme, ce qui peut donner l'impression que rien de terrible ne se passe. Le patient peut aller travailler le matin ou faire une autre chose habituelle. Cependant, bientôt il ressent un véritable "coup", dont l'effet est précisément amplifié par l'apparition soudaine.

Lorsque la psychose commence à se développer, le patient commence à fantasmer violemment; il représente des créatures fantastiques ou réalistes, cesse progressivement de percevoir complètement la réalité. Il commence à mener des dialogues et des disputes avec des interlocuteurs imaginaires, il lui semble que des insectes et autres petites créatures rampent sur lui; il pense également que le temps s'accélère et ralentit constamment et que les objets environnants se déplacent au hasard.

Il est curieux qu'une personne en état de delirium tremens puisse être convaincue des choses les plus incroyables. Par exemple, ces personnes croiront facilement qu'elles voient du texte sur une feuille de papier complètement vierge ou qu'elles écoutent de la musique à partir d'un récepteur éteint. Vous pouvez avoir une conversation avec le patient, cependant, avec le temps, ses réponses deviennent moins significatives et logiques, il parle de plus en plus hors de propos. Les hallucinations s'intensifient avec le temps, tandis que le jour elles reculent, l'esprit du patient s'éclaircit et le soir, les «démons» reviennent. Les hallucinations peuvent également être atténuées en ayant une conversation constante avec le patient. En général, des symptômes plus graves et nocifs du delirium tremens se développent lorsqu'ils sont complètement seuls..

Lorsque la maladie peut être arrêtée, les patients se souviennent à peine de ce qui leur est réellement arrivé pendant le delirium tremens, mais ils se souviennent bien de leurs hallucinations. Pendant un certain temps, les troubles mentaux persistent - sautes d'humeur, asthénie; les femmes peuvent souffrir de dépression et les hommes peuvent souffrir d'hypomanie légère.

D'autres formes de la maladie sont observées beaucoup moins souvent que la forme classique. Ils ont des ensembles spécifiques de symptômes. Ainsi, le delirium tremens exagéré est caractérisé par un discours incohérent, une tachycardie, une respiration lourde, une coordination altérée des mouvements, des tremblements, une hyperthermie, une transpiration accrue et d'autres manifestations. Avec une maladie de type professionnel, l'état du patient se détériore progressivement, des troubles du mouvement sont observés, dont le degré augmente avec le temps.

Les conséquences du delirium tremens

Malgré le fait que cette condition passe progressivement, elle peut entraîner de nombreuses complications. Il peut s'agir de lésions graves des organes internes, de troubles de la mémoire, d'un syndrome psycho-organique. Le comportement d'une personne qui a souffert de délire alcoolique peut changer considérablement, puis il peut devenir vraiment dangereux pour lui-même et pour les autres. Dans certains cas, le délire alcoolique se termine par la mort du patient..

Comment traiter le délire alcoolique

Les patients souffrant de delirium tremens doivent être hospitalisés sans faute dans un service narcologique ou psychiatrique. À l'hôpital, ils subissent des procédures de désintoxication, rétablissent les fonctions vitales et se voient également prescrire des nootropiques, des vitamines et d'autres médicaments. Dans certains cas, des médicaments psychotropes peuvent être utilisés, mais cela ne se fait que dans des cas exceptionnels, car ils sont généralement inefficaces pour le traitement du délire alcoolique. En outre, les médicaments psychotropes ne sont pas autorisés en cas de delirium tremens professionnel ou exagéré. Une partie importante du traitement consiste à combler le manque de liquides et de sels minéraux dans le corps du patient..

À la maison, le traitement du delirium tremens n'est possible que s'il en est à ses débuts. Habituellement, dans de tels cas, le phénazépam est utilisé, qui est pris par le patient pendant plusieurs jours. Si cela n'aide pas et que l'état du patient ne fait qu'empirer, vous pouvez essayer des médicaments plus puissants. Cependant, les experts conseillent de ne pas s'automédiquer, mais de consulter immédiatement un médecin.

La seule prévention du délire alcoolique est un mode de vie sain et sobre. On sait que les symptômes de sevrage, qui se transforment en délire alcoolique, ne se développent pas au premier stade de l'alcoolisme. Cela signifie que vous ne devez pas vous laisser emporter par les boissons alcoolisées. Si vous voulez boire, il vaut mieux préférer des boissons de qualité. Si une personne a des troubles mentaux ou des problèmes intellectuels, il est fortement conseillé de ne pas toucher du tout à l'alcool, car dans ces cas, la probabilité de développer un délire augmente considérablement..

Histoires de survivants de psychose aiguë

Les personnes qui ont connu le délire alcoolique se souviennent souvent de ces jours avec une horreur et un dégoût non déguisés. L'un d'eux a raconté comment, dans cet état, il est allé aux toilettes et a essayé de se couper les mains avec un rasoir. Heureusement, l'artère n'a pas été touchée, alors il a survécu.

Une autre personne malheureuse a rappelé comment sa maladie avait commencé. Il entra dans la cuisine pour fumer et remarqua soudain comment dans une grande pièce sur un fauteuil gisait la tête coupée de sa grand-mère, décédée il y a longtemps. Il avait tellement peur qu'il a crié après toute la maison et a essayé de retourner dans la chambre, mais des fantômes ont jeté un coup d'œil par les portes.

Une autre histoire raconte comment, dans un village, un habitant dans un accès de délire alcoolique a pris sa femme pour un poulet et a couru après elle avec une hache jusqu'à ce qu'il tue..

Les hallucinations ressenties par les patients au milieu du délire ne diffèrent pas par la variété, le plus souvent plusieurs parcelles standard sont répétées. Cependant, il existe également des visions non standard. Certaines pendant la maladie étaient des images de leurs proches décédés, qui les grondaient, les menaçaient ou, au contraire, les soutenaient et leur donnaient des conseils sur la façon de soulager la souffrance le plus rapidement possible. L'un des malheureux a cru que des officiers du FSB, qui étaient en fait des bandits, venaient chez lui; ils ont parlé de lui avec le ménage et auraient dit qu'il devait être tué, car ils aimaient son appartement.

Delirium tremens

Le delirium tremens, ou, en termes médicaux scientifiques, le délire alcoolique, survient le plus souvent chez une personne atteinte d'alcoolisme chronique, assez curieusement, juste dans la période qui suit la fin de la frénésie..

Quand il y a du delirium tremens


Lors d'un syndrome de la gueule de bois, qui se manifeste inévitablement dans de tels cas, une personne ressent un goût dégoûtant dans la bouche, une soif intense, des douleurs dans les intestins et un manque d'appétit. Parfois, des vomissements, une indigestion et des nausées sont présents. Au niveau du cœur, des sensations désagréables, parfois même douloureuses peuvent être ressenties. En même temps, il y a une transpiration sévère, des frissons et des tremblements de la main classiques. Le delirium tremens survient dans les moments d'arrêt brutal de l'ivresse, ainsi qu'après une abstinence prolongée d'alcool. En particulier, la manifestation de la maladie peut provoquer une maladie physique ou une blessure (fracture) du corps.

Signes de delirium tremens

Les principaux signes de delirium tremens comprennent les troubles du sommeil, certains troubles du système nerveux tels que les tremblements des mains ou la transpiration, ainsi que le comportement humain hyperactif. Le patient commence à se comporter de manière anormalement vivante, ses expressions faciales et ses gestes changent. De plus, contrairement au syndrome de la gueule de bois, dans lequel l'état d'une personne est assez statique et, en règle générale, ne se caractérise que par de l'anxiété, une tristesse déraisonnable ou une dépression, pendant le delirium tremens, l'humeur, au contraire, peut changer en lignes assez courtes. Habituellement, de telles manifestations de psychose maniaco-dépressive s'intensifient le soir et la nuit, le jour, elles ne se manifestent en aucune manière, permettant au patient de revenir à la vie quotidienne. Avec le développement ultérieur de la maladie, les crises d'insomnie sont aggravées et commencent à être accompagnées d'hallucinations alternant avec un état délirant.

Comment se manifeste le delirium tremens

Il est fréquent qu'une personne souffrant de delirium tremens tombe dans des illusions, principalement sous la forme d'hallucinations visuelles avec un grand nombre d'images dynamiques. Une personne voit des cafards, des coléoptères, des mouches et d'autres insectes. Il peut également s'agir de serpents et d'autres reptiles, ou même de petits et grands animaux - chats, souris, etc. La vision de personnes sous la forme de parents décédés ou de créatures fantastiques n'est pas exclue. De plus, les illusions peuvent se manifester à la fois en tant que partie d'un seul objet et en tant que groupe entier effectuant une sorte d'actions simultanées interconnectées. Les illusions se présentent sous la forme d'hallucinations auditives, olfactives et tactiles. Se manifeste parfois par une désorientation dans l'espace. Dans ce cas, on rappelle que l'humeur subit des sauts brusques: le patient passe facilement de l'euphorie à un état de désespoir complet, de la peur à la complaisance. Les expressions faciales et les gestes à ce moment, différant par une expressivité particulière, sont pleinement cohérents avec les visions et l'humeur d'une personne, correspondent à la «réalité» observée.

Par conséquent, vous devez être extrêmement prudent et prudent, car dans une crise de delirium tremens, le patient est même capable de se suicider, par exemple, sauter par la fenêtre de peur, ou causer du tort à autrui, en les considérant comme un danger potentiel. De plus, dans un environnement changeant bruyant, le syndrome se développe beaucoup plus rapidement. Les transports en commun ou les compartiments de train, généralement accompagnés de malnutrition et de déshydratation, ne peuvent qu'exacerber les attaques.

Quelle est la fréquence du delirium tremens

Cependant, tous les alcooliques ne sont pas affectés par le delirium tremens, mais seulement environ 15 à 30% de leur pourcentage. Les maladies du système nerveux telles que l'encéphalite, les accidents vasculaires cérébraux, la méningite ou les lésions cérébrales traumatiques augmentent l'incidence du délire alcoolique. Pour les personnes âgées, les complications sont plus graves et plus graves. Pendant l'attaque elle-même, le travail du système cardiovasculaire en souffre, ce qui n'est pas si chaud chez les alcooliques de toute façon. Par conséquent, la forte augmentation de la pression artérielle inhérente au delirium tremens peut conduire à des résultats désastreux. En plus des vaisseaux, le foie (hépatite alcoolique) et les intestins (constipation, diarrhée) sont également attaqués. Tout cela peut être accompagné de saignements d'hémorroïdes, d'œsophage et d'estomac. Diminution de l'immunité, éventuellement pneumonie sévère.

Combien de temps cela dure-t-il

Le delirium tremens peut être observé chez un patient à la fois pendant plusieurs minutes (délire avorté) et pendant plus d'une semaine, mais dans ce cas, il existe une forte probabilité de décès dû à une pneumonie prolongée et à une perturbation prolongée du système cardiovasculaire. Si une personne parvient à survivre à cette terrible période, alors, très probablement, à la fin du syndrome, une encéphalopathie associée à une polyneuropathie lui sera fournie. La seule issue pour le salut est un hôpital pendant plusieurs mois ou années, qui à la fin, très probablement, se terminera par un foyer pour invalides. Cependant, le délire alcoolique moyen ne dure généralement que trois à cinq jours..

La prise en charge médicale d'un patient atteint de delirium tremens comprend nécessairement des interventions psychiatriques. À l'hôpital, un complexe de vitamines, de magnésium et de potassium, des médicaments pour normaliser l'activité du cœur et des reins, pour améliorer l'activité mentale, rétablir l'équilibre hydrique du corps et administrer des hypnotiques sont injectés par voie intraveineuse ou intramusculaire. Parfois, il arrive que le patient lui-même «se conduise» à l'hôpital, se tournant vers la police pour une aide urgente, en raison de la persécution par des «criminels» illusoires..

Symptômes du delirium tremens

Bien que presque tout le monde connaisse cette maladie à l'école et ait même une idée de certains de ses symptômes, cependant, lorsque le patient entend pour la première fois son diagnostic, annoncé comme un délire alcoolique, il ne comprend tout simplement pas à quoi il a affaire et subit un léger choc. Aujourd'hui, le sujet du delirium tremens est sans aucun doute un sujet favori des blagues publiques. Différentes situations associées à ce syndrome se jouent dans les films, dans les anecdotes et dans les programmes humoristiques. Mais il est peu probable qu'une personne qui a dû traverser toutes les horreurs et souffrances d'une maladie insidieuse puisse jamais amuser un tel humour..

La tragédie est que le délire alcoolique survient précisément après une frénésie, et non pendant celle-ci. Pensez simplement, une personne décide finalement de mettre fin à l'ivresse, de «quitter», de recommencer une nouvelle vie, mais en récompense de ses bonnes intentions, elle doit payer intégralement tous les péchés antérieurs.

Après avoir dit «non!» À la boisson, le patient commence tout d'abord à souffrir d'insomnie. Plusieurs nuits sont passées à l'agonie du sommeil perturbé, mais quand il parvient à s'endormir, des cauchemars et des scènes de nuit dégoûtantes font savoir à la personne qu'elle n'est pas du tout soulagée. Et ceci, bien sûr, n'est que le début. Le délire ne sera pas si facilement à la traîne de sa victime. Dans environ quatre jours, des démons, des rats et d'autres créatures impartiales commenceront à rendre visite à la victime. Les hallucinations sont vues très clairement, il est donc presque impossible de savoir où se trouve la réalité, où se trouve la fiction. Les illusions visuelles cèdent la place aux illusions auditives: une personne est intimidée, taquinée, grondée, en riant. L'environnement est profondément ennuyeux.

Et cela peut durer plus d'un jour. Par conséquent, si un début similaire se produit avec votre connaissance, contactez dès que possible une ambulance, sinon la crise peut se terminer par la mort dans un accès de folie. Le plus tôt vous informez votre médecin de ce qui s'est passé, mieux c'est, car chaque seconde de retard affecte négativement les systèmes autonome et circulatoire..

Types de manifestation

Selon le type de sa manifestation, le delirium tremens est classiquement divisé en trois types:

  1. Syndrome de lésions cérébrales organiques
  2. Syndrome psychotique
  3. Syndrome de dysrégulation autonome.

La première des manifestations ci-dessus du délire alcoolique se traduit par une altération de la mémoire, une perte d'orientation dans l'espace, une sensibilité accrue des sens, une hyperactivité. L'insomnie, l'euphorie, brusquement remplacées par la dépression ou la peur, les crises d'épilepsie et même le développement du coma - tels sont les attributs inhérents au syndrome destructeur. Dans ce cas, on observe une insuffisance cholinergique et une diminution primaire du niveau de contrôle gamma-aminobutyrergique..

Les troubles psychotiques consistent en l'apparition d'hallucinations visuelles, auditives et tactiles, d'illusions. Le patient est facilement suggestible. Une hyperréaction dopaminergique est observée dans le corps.

Le dernier syndrome de dérégulation autonome est caractérisé par une température élevée (jusqu'à 38,5 ° C, si plus, alors un soupçon de maladie infectieuse est plus probable), une pression artérielle très élevée (jusqu'à 180/110 mm Hg, si elle est plus élevée, la raison en est très probablement une autre), des tremblements, tachycardie, augmentation de la transpiration. Il y a une hyperréactivité du système sympathique-adrénaline, une insuffisance parasympathique, une augmentation des réflexes tendineux.

Trois stades de delirium tremens

La première étape est appelée «délire menaçant» et se caractérise principalement par une hyperréactivité autonome et des symptômes psychosomatiques avec des hallucinations périodiques. Parfois (dans 3 à 10%) des crises d'épilepsie surviennent, généralement dans les deux jours suivant l'arrêt de l'alcool.

Si le médicament est repris, le développement du délire peut s'arrêter. Mais même si les symptômes du 1er stade disparaissent spontanément, le patient se voit toujours prescrire des benzodiazépines et des bêtabloquants oraux.

L'apparition au 1er stade de maladies somatiques, convulsions, hallucinations est un mauvais signe et indique la progression du syndrome du délire alcoolique.

La deuxième étape est appelée «délire achevé» et s'exprime sous la forme de manifestation de tous les symptômes caractéristiques du delirium tremens. Il est possible de se remettre de cette étape uniquement avec l'aide d'une thérapie intensive. Hélas, tu ne pourras pas retourner à ton ancienne vie par toi-même.

Le stade 3 est déjà un «délire potentiellement mortel». Tous les symptômes du haratker sont accompagnés des troubles végétatifs les plus complexes. À ce stade, les organes internes sont gravement touchés. Une profonde dépression de conscience peut conduire au développement d'un coma. Dans les formes sévères du syndrome, la probabilité de décès est assez élevée..

Qui a le delirium tremens

En règle générale, le délire alcoolique survient chez les personnes âgées de 25 à 60 ans. Dans la période de 40 à 50 ans, comme le montrent les statistiques, le plus grand nombre de maladies survient. En règle générale, les plus sensibles aux formes sévères du syndrome sont celles dont l'abus d'alcool ne s'arrête pas pendant 10 à 15 ans.

L'un des principaux signes du développement du delirium tremens est le soi-disant arrière-plan prémorbide, dans lequel une personne commence à ressentir une attirance irrésistible pour l'alcool. Dans le même temps, il ne contrôle pas la quantité d'alcool bu et perd la mémoire lorsqu'il est en état d'ébriété. Ces conditions s'accompagnent d'une diminution de l'immunité générale et de l'apparition de troubles mentaux (anxiété, irritabilité, asthénie, dépression). Chez 30% des personnes, les troubles végétatifs sont accompagnés de convulsions et de convulsions, et 20% risquent déjà de "débuter" dans le délire alcoolique.

Les médecins constatent une transformation partielle de la personnalité lors d'un état prémorbide. Une personne perd tout intérêt pour la vie, son enthousiasme, devient léthargique, manque d'initiative. L'humeur est caractérisée par une certaine impolitesse et une forte dépression. En règle générale, à partir de ce moment, le patient commence à avoir des problèmes familiaux et des difficultés avec le travail et l'emploi ultérieur..

Avant que le delirium tremens ne commence à se développer, une personne a simplement une longue période de frénésie, et pas nécessairement une intensité élevée. Lorsque vous arrêtez de prendre des drogues alcooliques après 48 à 72 heures, les premiers signes de délire sévère apparaissent déjà. Cependant, il peut également arriver que le syndrome survienne à la suite de la reprise de l'alcoolisation du corps après une pause..

À ce moment, le patient ressent une anxiété déraisonnable et voit les hallucinations auditives et visuelles les plus simples. Le 2-3ème jour d'un tel état, une opacification de la conscience commence progressivement, ce qui est un signe clair de délire alcoolique sévère.

Que ce passe-t-il

Le delirium tremens sévère de stade 1 dure environ 48 heures.

Les attaques de diliria alcoolique sous quelque forme que ce soit sont souvent accompagnées de manie de persécution. Mais, en règle générale, ces craintes ne sont pas les principales. Des visions hallucinatoires, généralement de nature quotidienne, différant par des parcelles associées à la consommation de boissons alcoolisées, exercent une charge beaucoup plus importante sur le psychisme. Mais leur caractéristique distinctive est précisément le comportement agressif du patient..

Dans les formes sévères de délire, l'hyperréaction physique des patients est moins prononcée que dans l'évolution classique de la maladie. Une personne est entraînée dans une excitation violente directement par les murs de son propre appartement. Les troubles mentaux accompagnés d'hallucinations et d'illusions surviennent beaucoup moins fréquemment, malgré le fait que l'excitation des expériences mentales soit présente sous une forme assez intense.

Chez les patients atteints de delirium tremens sévère, les fonctions du corps sont altérées, qui sont responsables du contrôle de la sensation de faim et de soif. Les symptômes d'hypersymaticotonie sont considérés comme des signes externes de la maladie. Cela peut être, par exemple, des yeux anormalement brillants, des tremblements des membres, une transpiration excessive, de la fièvre sur une longue période, une tachycardie, une pression artérielle élevée, une augmentation du volume urinaire, une fréquence respiratoire environ 22 à 24 fois par minute.

Les changements dans la psychopatholonie du patient sont le signe que la période difficile du délire alcoolique touche à sa fin. La manie de la persécution s'intensifie et peut prendre une forme paranoïaque, bien que l'activité physique soit encore passive. Le discours d'une personne à ce stade du développement du syndrome se distingue par la conviction de la mort inévitable, du destin. Cependant, malgré tout danger imaginaire, le patient continue d'être complètement inactif..