Delirium tremens: conséquences, symptômes, traitement

Le delirium tremens est une affection qui survient chez les alcooliques ivres après une longue frénésie le 2-5e jour après un refus brutal de boire (pendant l'abstinence et lors du retrait d'une frénésie)

Traitement du delirium tremens chez les alcooliques!

8 495 432 18 47

Delirium tremens suspecté?

Le traitement du delirium tremens n'est possible que dans un environnement stationnaire, car il s'agit de la complication la plus difficile de l'alcoolisme. En l'absence de traitement approprié, la mort est possible. Jusqu'à 15% des patients meurent du delirium tremens.

Traitement complet de la dépendance et méthodes de l'auteur pour le traitement de la dépendance à l'alcool.

Delirium tremens: symptômes et conséquences

Si les signes de delirium tremens n'apparaissent pas dans la semaine suivant l'arrêt de l'alcool et à condition qu'il n'y ait pas de traitement et que l'alcool ne soit pas pris à des doses prophylactiques, la fièvre ne viendra pas et vous n'avez pas à vous en inquiéter..

Comme l'écrivent les narcologues et les alcooliques chroniques le confirment sur les forums, le delirium tremens survient soudainement, souvent dans le contexte d'une insomnie prolongée.

Les symptômes du delirium tremens - psychose alcoolique - sont assez faciles à reconnaître. Tout d'abord, ce sont des hallucinations élémentaires et des illusions hypnagogiques - des visions et des images vives qui surviennent dans le demi-sommeil, lorsqu'une personne ferme les yeux mais ne dort pas. Les illusions cèdent la place à l'onisme: des images et des visions qui changent rapidement de la vie du patient. Ils sont brillants, chaotiques, tels sont dans un rêve inquiétant, mais une personne les voit dans la réalité.

La personne commence à entendre des bruits et des sons qui ont une source imaginaire. Entend la musique, comme on l'appelle. Sent de petits objets voltiger autour de lui, il lui semble que des insectes rampent le long de son corps, qu'ils essaient de les étrangler, de les jeter hors du lit. Les gens peuvent ressentir les vibrations des sols, des plafonds et des murs.

D'autres conséquences du delirium tremens incluent une série d'hallucinations scéniques, lorsqu'une personne voit quelque chose comme des films de sa vie ou la vie de personnages imaginaires (dessins animés). En même temps, le patient lui-même se sent comme un acteur actif dans ces scènes. Le plus souvent, ce sont des scènes au contenu déplaisant: une personne est censée être obligée de fuir quelqu'un, de se cacher, de se défendre contre une attaque; il ressent de l'anxiété, de la peur, de l'excitation et de l'agitation.

Les symptômes et les conséquences du delirium tremens sont particulièrement prononcés lors de l'examen d'un patient. Ainsi, une personne est facilement sujette à suggestion, par exemple, elle peut tordre dans ses mains des objets inexistants qui lui ont été «donnés», peut parler au téléphone sans appuyer sur un bouton, ou même tenir une cuillère ou tout autre objet dans ses mains. Avec le delirium tremens, le symptôme d'Aschaffenburg décrit ci-dessus est presque toujours présent. Le symptôme de Lyman est également courant, lorsqu'une personne commence facilement à imaginer des images et hallucine si elle est pressée sur les globes oculaires avec les yeux fermés..

Il y a des signes précoces de delirium tremens?

8 495 432 18 47

Appelez de toute urgence.

Cours sur le delirium tremens: combien de temps dure le delirium tremens

Il n'y a pas de remède contre le delirium tremens à la maison, mais vous pouvez observer une personne pendant plusieurs heures. La forme abortive de delirium tremens après une frénésie est rare, qui disparaît automatiquement quelques heures après le début. Dans ce cas, les symptômes cessent, la personne tombe dans un état somnambulique ou s'endort. Peut être éveillé, mais les symptômes de psychose n'apparaissent plus.

Si les alcooliques ont un delirium tremens qui dure jusqu'à 2 à 4 jours, cela peut être appelé une forme de maladie de gravité modérée. Combien de temps dure le delirium tremens, à partir duquel vous pouvez dire au revoir à la vie? En règle générale, plus d'une semaine, et même dans des conditions stationnaires, les symptômes sont extrêmement difficiles à soulager.

Souvent, les proches des buveurs confondent l'une des exacerbations de l'alcoolisme chronique - exagération du délire alcoolique - avec l'état habituel d'une personne ivre. Ce signe de délire tremens chez les hommes et les femmes s'exprime dans le fait qu'une personne perd son orientation dans l'espace, mais se comporte silencieusement et discrètement. Le plus souvent, il se couche au lit, se marmonne quelque chose pour lui-même, n'entend pas les adresses des autres. La parole est composée de bribes de mots et même de syllabes. Le patient effectue des mouvements spécifiques, appelés «ramassage», comme s'il secouait des miettes ou collectait de la poussière fine. En outre, une personne peut tirer une couverture, un drap, des oreillers du lit, se retourner et le corps tremble nerveusement. Une personne est attaquée par la léthargie et la somnolence, un tremblement alcoolique apparaît, puis l'alcoolique peut tomber dans le coma. Après un délirium tremens de ce type, des troubles neurologiques et psychosomatiques sévères sont fréquents, une encéphalopathie toxique se développe.

Delirium tremens - comment traiter le delirium tremens! Combien de temps les alcooliques vivent-ils sans traitement??

La forme la plus grave de psychose est le delirium tremens exagéré. Une psychose alcoolique forte de cette forme est dangereuse car les changements dans le fonctionnement des systèmes corporels sont devenus irréversibles.

Habituellement, une personne développe le delirium tremens par étapes. Au premier stade, la conscience du patient n'est pas perturbée, mais l'inattention, le bavardage, l'agitation sont enregistrés, qui sont brusquement remplacés par la peur, l'apathie, l'inattention. La personne se sent dépassée, déprimée, endormie anxieusement. Ces symptômes devraient déjà vous alerter..

Que faire avec le delirium tremens, le médecin décide.

À ce stade, des antipsychotiques, des tranquillisants, une thérapie par perfusion peuvent être prescrits

Comment traiter le delirium tremens chez les femmes et les hommes si le deuxième stade survient? Les périodes de reconnaissance des êtres chers dans l'espace sont remplacées par des hallucinations, les mouvements ne sont pas coordonnés de temps en temps. Les rêves deviennent cauchemardesques, lourds, une personne gémit, combat les images qui lui font peur.

Si les symptômes s'aggravent, appelez immédiatement un narcologue à domicile pour une première consultation ou emmenez le patient de toute urgence dans une clinique de narcologie. L'étape suivante peut être une perte complète de conscience de ce qui se passe, des syndromes psychosomatiques apparaîtront: ataxie, diarrhée, tachycardie sévère, secousses convulsives des membres et crises d'épilepsie. Les personnes qui ont vécu le delirium tremens ont tendance à se souvenir de tout ce qui leur est arrivé, à l'exception des moments de la troisième étape, lorsque les pertes de mémoire commencent. Ce sont eux qui parlent de dysfonctionnements graves du cerveau..

Manifestation du delirium tremens: comment prévenir le delirium tremens!

Comment le delirium tremens se manifeste-t-il au troisième stade? Une personne ne reconnaît personne du tout, saute et se déplace au hasard dans la pièce, hurle, gémit, attrape sa tête, se cache sous un lit de grands objets intérieurs. Attrape des couteaux et des haches, essaie de se défendre, voit des personnages imaginaires de ses hallucinations chez les autres.

Si le delirium tremens survient, dans cet état, une personne est dangereuse pour les autres et vous pouvez appeler en toute sécurité non seulement une ambulance, mais également la police afin qu'un protocole soit établi dans lequel les actions du patient seront décrites. Sur la base des protocoles et des preuves écrites au tribunal, il est possible d'exiger un examen et même, au fil du temps, d'obtenir un traitement obligatoire pour alcoolisme.

Le syndrome de Delirium tremens est soulagé par un sommeil profond, dans lequel une personne tombe simplement, mais les souvenirs après le délire sont bien préservés.

Le delirium tremens ne peut pas être traité avec un compte-gouttes, le service pour dégriser à domicile ne vous aidera pas, et le delirium tremens n'est pas seulement un sevrage alcoolique: ce sont de graves troubles du travail de tout le corps - uniquement une hospitalisation à l'hôpital.

Les pires conséquences du delirium tremens peuvent être:

Coma, conditions soporeuses.

Gonflement et gonflement du cerveau.

Si les symptômes productifs de la psychose ne disparaissent pas dans un mois ou si le delirium tremens est de deux semaines ou plus, un traitement complexe intensif est nécessaire, y compris des ponctions vertébrales, des liquides intraveineux, un traitement médicamenteux actif.

Delirium tremens - Comment s'éloigner rapidement du delirium tremens

Le traitement du delirium tremens à domicile étant impossible, il n'est pas raisonnable de compter sur un traitement rapide à domicile. Le problème est que le stade d'exacerbation de l'abstinence affecte lui-même ces processus du fonctionnement du cerveau, qui ne peuvent souvent pas être traités avec les médicaments habituels pour l'alcoolisme, car cela aggravera la condition. De plus, ces médicaments peuvent causer des dommages irréparables. Et des procédures telles que la perfusion, la purification du sang, la ponction de la moelle épinière à domicile ne peuvent en principe pas être effectuées: il est irréaliste d'apporter autant d'équipement dans la maison, même si les fonds le permettent.

Soins urgents pour le delirium tremens

8 495 432 18 47

Souvenez-vous de tous les symptômes et signes du delirium tremens et n'espérez pas de miracle. Quand une personne commence à "voir un écureuil", ce n'est pas du tout drôle, et ce n'est pas une situation anecdotique. La personne meurt en fait sous vos yeux. Ne permettez pas de telles conséquences traumatiques du delirium tremens! Appelez un narcologue dès que les premiers symptômes du delirium tremens ont commencé à apparaître. Et après le traitement de la toxicomanie, nous continuons à travailler avec la dépendance à l'alcool - c'est la partie psychologique d'un traitement complexe.

Causes du delirium tremens et méthodes de traitement du problème

L'alcoolisme se développe lentement, ce qui est son principal danger. L'usage constant de boissons alcoolisées provoque le développement d'une dépendance, qui se manifeste par de nombreux symptômes.

L'un d'eux est le delirium tremens ou le délire alcoolique. Les médecins appellent cette condition psychose métal-alcoolique, qui se développe sur la base de l'alcoolisme. Cette maladie nécessite une attention médicale immédiate. Sinon, cela peut avoir des conséquences désastreuses..

Caractéristiques de la pathologie

Le delirium tremens se développe au deuxième ou au troisième stade de l'alcoolisme, lorsqu'une personne arrête de boire de l'alcool. Une personne développe des hallucinations visuelles et auditives, un délire, une augmentation de la température corporelle, des frissons, des courbatures apparaissent. Dans le même temps, des hallucinations apparaissent sous la forme de créatures agressives dangereuses qui menacent une personne malade. Le principal danger de la pathologie est l'automutilation et la mort..

Les symptômes du delirium tremens après une frénésie surviennent le deuxième ou le troisième jour, lorsqu'une personne arrête soudainement de boire, il ne se développe très rarement dans un état d'intoxication alcoolique.

En d'autres termes, le delirium tremens est la réaction du corps à ne pas recevoir de dose d'éthanol. Les médecins décrivent cette affection comme suit: avec un apport régulier d'éthanol dans le corps, il provoque une prédominance des processus d'inhibition dans le cerveau et tout le système nerveux central, lorsque son apport s'arrête brusquement, les processus d'excitation commencent à prévaloir, ce qui se manifeste par des symptômes négatifs..

Avec le développement de cette pathologie, une personne devient handicapée en raison de troubles mentaux. Une personne ne peut pas sortir de manière indépendante d'un tel état, nécessite donc un traitement immédiat, sinon il y a un risque de mort..

En règle générale, les symptômes du delirium tremens apparaissent chez les personnes ayant une dépendance à l'alcool depuis cinq ans et qui ont plus de quarante ans. Dans le même temps, les crises de boulimie persistent pendant plus d'une semaine et la quantité de vodka bue par jour est supérieure à cinq cents grammes. Dans 30% des cas, la maladie est précédée de pathologies somatiques, qui obligent une personne à arrêter de consommer de l'alcool éthylique. Dans ce cas, la personne a une gueule de bois assez sévère, ce qui conduit à un écureuil alcoolisé (comme les gens appellent le délire).

Moins souvent, la pathologie survient chez les personnes qui ne souffrent pas d'alcoolisme, mais qui ont consommé des boissons alcoolisées pendant une longue période ou ont bu un substitut. Le groupe à risque comprend les personnes atteintes de pathologies graves du système nerveux central, ainsi que celles qui ont déjà subi un traumatisme crânien. Ceux qui ont déjà souffert de delirium tremens peuvent se développer à nouveau avec même de petites doses d'alcool..

Stades de la maladie

Le delirium tremens se développe en plusieurs étapes:

  1. Le délire menaçant est caractérisé par la manifestation de symptômes de sevrage. Une personne cesse de naviguer dans l'espace et le temps, mais elle est consciente de sa propre personnalité. Cette étape de la pathologie est réversible, elle peut passer d'elle-même.
  2. Délire accompli. Les symptômes deviennent assez prononcés. Des hallucinations apparaissent, des idées délirantes de nature menaçante, un essoufflement se développe, la pression artérielle et le pouls augmentent. La pathologie ne disparaît pas d'elle-même, sans une assistance opportune, un stade grave de la pathologie s'installe.
  3. Délire qui menace la vie humaine. Les symptômes des troubles somatiques augmentent. Une personne devient inhibée, dit-il indistinctement, le pouls diminue, la pression artérielle baisse brusquement, un essoufflement apparaît, la conscience devient progressivement altérée, un coma se développe. En l'absence de soins médicaux, les organes internes subissent des changements irréversibles, entraînant la mort...

Symptômes et signes de pathologie

Le delirium tremens commence à montrer des symptômes avec le sevrage. Une personne développe des maux de tête, des troubles neurologiques, des nausées, accompagnées de vomissements. Dans 12% des cas, des convulsions sont observées. La première manifestation mentale de la pathologie est un sentiment d'anxiété, d'anxiété, de troubles du sommeil.Dans un rêve, une personne voit des cauchemars, en s'endormant, des hallucinations visuelles se produisent souvent. Sur la partie du corps, il y a un tremblement des membres, de la transpiration, des palpitations cardiaques, une augmentation de la température corporelle et de la pression artérielle et des rougeurs du visage. Les hallucinations apparaissent auditives, visuelles, tactiles.

Le troisième jour, l'insomnie se développe, les hallucinations apparaissent plus fortement, une personne commence à voir des créatures maléfiques, par exemple des extraterrestres ou des monstres. Le développement d'hallucinations tactiles est également caractéristique, une personne peut sentir des insectes ramper sur le corps, elle peut commencer à les attraper et à les rattraper. Peu à peu, une personne devient inadéquate, elle plonge dans ses hallucinations, commence à parler avec des objets inexistants, l'état de sa psyché est instable, l'agression peut être remplacée par la peur.

Pendant la journée, les symptômes du delirium tremens disparaissent, la personne reprend ses esprits, elle commence à comprendre qu'elle est malade. Mais le soir, la fièvre revient. Beaucoup s'intéressent à la question de savoir combien de temps dure le delirium tremens après une frénésie. Cela dure généralement jusqu'à cinq jours, pendant lesquels une personne ne dort pratiquement pas. La maladie peut entraîner une guérison complète, une guérison partielle avec préservation du syndrome asthénique et de la psychose organique, ou la mort en l'absence de traitement.

Dans les cas graves, les signes de delirium tremens chez l'homme ou la femme se manifestent par une augmentation de la température corporelle jusqu'à quarante degrés, une déshydratation du corps se produit, une leucocytose se développe et des troubles autonomes. Une personne délirante peut se suicider.

Complications et conséquences

Le delirium tremens peut entraîner de nombreuses complications:

  • La pneumonie se développe dans 30% des cas,
  • Myocardiopathie,
  • Échec des reins et du foie,
  • Œdème cérébral,
  • Hépatite,
  • Trouble de l'équilibre eau-sel et acide-base,
  • Pathologies sévères des organes internes.

Premiers secours

Les symptômes du delirium tremens chez les alcooliques sont dangereux, par conséquent, une hospitalisation urgente du patient est nécessaire, sinon le risque de décès augmente plusieurs fois. Avant l'arrivée de l'ambulance, les mesures suivantes doivent être prises:

  • Donnez à la personne un sédatif, tel que Phenazepam, Valocordin.
  • Ne pas immobiliser la victime, par exemple, attacher.
  • La personne doit être sous surveillance constante jusqu'à l'arrivée des médecins

Le patient recevra des médicaments dans le service de psychiatrie ou de narcologie.

Thérapie

Le traitement du Delirium tremens implique l'utilisation de médicaments. Une réanimation est parfois nécessaire. Le traitement comprend:

  1. Élimination de l'excitation avec la solution sibazon.
  2. Normalisation du métabolisme et de l'équilibre eau-sel.
  3. Thérapie vitaminique.
  4. Normalisation de la fonction respiratoire, rénale et hépatique.
  5. Élimination de l'œdème du cerveau et des poumons.
  6. Réduction de l'hyperthermie.
  7. Traitement des maladies concomitantes.

Le plus souvent, les médecins prescrivent un traitement intraveineux avec de l'halopéridol et de la benzodéazépine..

Prévision et prévention

Le delirium tremens peut montrer des signes plusieurs années après la première manifestation dans le cas de la consommation d'alcool par une personne. Par conséquent, une personne doit être consciente des conséquences de l'abus d'éthanol..

Le pronostic de la pathologie dépendra de la rapidité avec laquelle l'assistance médicale a été fournie. L'automédication et l'ignorance des symptômes de la maladie peuvent entraîner la mort..

Delirium tremens (Delirium alcoolique) Symptômes, conséquences et traitement d'une terrible maladie dans le monde moderne

L'alcoolisme à ses débuts n'est pas un fait si terrible, mais avec le temps, la situation ne fait qu'empirer. Le patient nie l'opinion des autres selon laquelle il est malade et doit être traité.

Il ne sera jamais d'accord avec le monde entier, mais quand un «écureuil» vient à lui, comme le disent les gens, on pense qu'il est déjà tard et que la dernière étape est venue, à laquelle le patient devient un.

Le delirium tremens est un trouble de la psyché humaine lors du sevrage d'une frénésie. Ce phénomène est observé chez les personnes buvant des stades deuxième et suivants de l'alcoolisme. La principale cause de cette maladie, et c'est le cas, est une frénésie prolongée avec des troubles du sommeil, des maux de tête, une perte d'appétit.

Quels sont les symptômes par lesquels vous pouvez déterminer l'apparition du délire alcoolique (delirium tremens)? Quelles sont les conséquences et comment y faire face?

Symptômes du delirium tremens

Il n'est pas difficile d'identifier une personne tombée dans un état de délire alcoolique. Face à toutes les actions négatives et les peurs qui sont dans le subconscient du patient. Dans un état sobre, une personne garde son subconscient sous contrôle, donc cela ne se produit pas.

Le patient voit en réalité toutes sortes de personnages, animaux, insectes, créatures inexistantes, dont proviennent principalement le négatif et le danger. Le patient ne peut pas les combattre, mais essaie de toutes les manières possibles, exposant ainsi son corps à un danger.

Souvent, les pires conséquences sont suicidaires, afin de s'échapper, une personne peut sauter par la fenêtre ou pire..

Quels sont les symptômes du delirium tremens?

  1. En apparence, le delirium tremens ressemble au sevrage d'un toxicomane, en raison d'un manque d'alcool dans le corps,
  2. Le principal signe que vous avez un delirium tremens est des troubles du sommeil. Le patient ne dort pas du tout ou le fait par intermittence, mais cela lui donne néanmoins une irritation, des nausées, des vertiges avec des vomissements. Il y a un tremblement dans le corps, la température corporelle peut augmenter fortement,
  3. Toutes les visions se transforment en hallucinations. Ce que l'alcoolique voit ou voit, il le voit en réalité. Le patient évite toute action prise dans sa direction. Il prétend lui-même que sa vie est menacée. Son audition et sa conversation sont perturbées, des images apparaissent sous ses yeux, là où il est attaqué, ils veulent tuer,
  4. De plus, c'est encore plus difficile, le patient pense que des insectes courent autour de son corps, des démons et d'autres fabuleux personnages négatifs vivent autour. Une personne fait tout son possible pour y faire face ou s'enfuir. Ce phénomène peut passer en quelques jours, mais dans certains cas, il se termine par des larmes non seulement pour l'alcoolique lui-même, mais aussi pour les gens qui l'entourent..

Selon les avis des narcologues, les principaux signes du délire alcoolique sont:

  • agitation,
  • préoccupation,
  • anxiété,
  • perte de sommeil,
  • transpiration,
  • interruptions de la pression artérielle,
  • insuffisances du rythme cardiaque,
  • décoloration de la peau, parfois bleutée,
  • la prédominance de l'urée et de la créatinine dans le sang,
  • déshydratation,
  • diminution du tonus musculaire,
  • forte perte de poids.

Après avoir trouvé une personne présentant des symptômes similaires et un comportement inapproprié à côté de vous, vous devez demander de toute urgence de l'aide à un établissement médical..

Manifestation du delirium tremens

Formes de delirium tremens

La classification du délire alcoolique peut être représentée sous les formes suivantes:

  1. Typique ou classique. Les symptômes sont mineurs et apparaissent progressivement au fil du temps. L'humeur du patient change, le sommeil est perturbé, la perception de la réalité change.
  2. Lucide. Le patient ne connaît pas de phénomènes hallucinatoires. La seule chose est qu'il ressent un tremblement dans tout son corps, une violation de la coordination des mouvements et de l'orientation dans l'espace et dans le temps. Il confond le jour avec la nuit, ne comprend pas quel jour. L'alcoolique a des sentiments d'anxiété et de peur. Habituellement, ce type de psychose est caractéristique du stade initial de la dépendance à l'alcool..
  3. Abortif. Les hallucinations se produisent par fragments et ne sont pas permanentes. Une déficience auditive et visuelle se produit, tout flotte devant les yeux, une personne est perdue dans l'espace et la peur l'attaque. Il lui semble qu'il est constamment poursuivi, commence à se cacher ou à s'enfuir.
  4. Professionnel. Toutes les actions ci-dessus sont accompagnées de mouvements qui sont effectués à son travail. Par exemple, le patient se déshabille et s'habille souvent à nouveau, tout en répétant des mots caractéristiques de son occupation professionnelle. Il pense constamment qu'il est au travail ou qu'il est sur le point d'y aller..
  5. Musical. Il s'agit d'une forme sévère de psychose professionnelle. Le patient n'imagine plus qui est en face de lui, commence à montrer de l'agressivité dans leur direction, se précipite sur eux, ne cède à aucune persuasion. Il montre la même attitude envers les objets environnants, peut les traiter comme animés, leur parle souvent, c'est-à-dire qu'un trouble complet de l'esprit s'installe..
  6. Atypique. Ce type se produit, en règle générale, à plusieurs reprises, c'est-à-dire que s'il y a déjà eu des attaques de delirium tremens, les rechutes ultérieures sont atypiques. Elle est considérée comme la forme la plus dangereuse de psychose et se manifeste par l'apparition de signes de schizophrénie complète..
  7. Traumatique. Elle s'accompagne de phénomènes suicidaires. Souvent, le patient essaie de nuire à la santé des autres et à lui-même. Il peut se casser la tête ou, pire que tout, sauter par la fenêtre sans faire attention au nombre d'étages de la maison. Certains se jettent sous les roues.
  8. Marmonnant. Le patient murmure constamment quelque chose, parle à quelqu'un, alors que sa conscience peut être dans un état de panne totale. De plus, il fait des mouvements de saisie avec ses mains, les agite, même s'il n'y a rien ni personne devant lui. Cela peut arriver en position couchée..

Le monde d'un homme en état de délire tremens

Presque tous les types de délire sont accompagnés d'hallucinations et de phobies avec présence d'agressivité, d'irritabilité et de peur, et en cas de se protéger du danger, ils font des actes téméraires.

Étapes du delirium tremens classique

Les médecins en état de delirium tremens distinguent plusieurs stades.

Période prodromique

Prodroma est une condition d'une maladie qui a généralement une connotation cachée. Il semble qu'une personne consomme des boissons alcoolisées et rien de terrible, mais son entourage comprend les conséquences de cette situation.

Pendant un banquet ou des vacances, il devient nécessaire de boire quelques verres de boissons fortes, mais personne ne parle de l'alcoolisme comme d'une maladie.

Mais si, dans l'intervalle entre les vacances, une personne a un seul besoin d'alcool, vous devez tirer la sonnette d'alarme, car cela ne se terminera pas bien. Et si le patient dit que c'est pour se détendre, vous n'avez pas besoin de le croire. Cela sera suivi des deuxième et troisième stades de l'alcoolisme, et ainsi de suite jusqu'au delirium tremens.

Première étape

Toutes les étapes diffèrent par les symptômes et la durée du cours. À ce stade, généralement le principal signe perceptible par lequel on peut déterminer le début du délire est un changement d'humeur. Cela peut aller de l'agressivité à l'apathie, une explosion émotionnelle de joie peut apparaître, puis tout se transforme en anxiété et en peur..

Au premier stade, le patient comprend ce qu'il fait, parle de manière articulée, comprend la présence des autres, c'est-à-dire que la réalité existe toujours pour lui.

Malheureusement, cette période est de courte durée. La personne commence à mal dormir, c'est pourquoi elle a des rêves et des peurs terribles, ainsi que des visions. Cette étape peut durer quelques jours et disparaît généralement d'elle-même.

Deuxième étape

Délire menaçant. Les signes s'intensifient, l'art de l'imagination apparaît, qui s'accompagne d'hallucinations tactiles, auditives et visuelles. Habituellement, toutes les visions sont dangereuses..

Le patient pense que des créatures fictives l'attaquent, essayant de se protéger d'elles. Le patient présente une arythmie cardiaque, un essoufflement, une insuffisance de la pression artérielle. Un frisson le brise, sa température corporelle monte. Ces symptômes ne se termineront pas d'eux-mêmes, vous devez donc contacter la clinique.

Troisième étape

Cette étape est la plus dangereuse pour une personne, car elle peut tomber dans le coma et mourir. Le cerveau gonfle, le pouls est filiforme.

Une personne présente les crises de schizophrénie les plus dangereuses, se termine souvent par un suicide ou une atteinte à la santé des autres.

Cette étape dure environ 5 jours et ne disparaît pas d'elle-même..

Traitement

La première action à appliquer au patient est une tentative de le calmer avant l'arrivée du médecin..

Traitement du delirium tremens

Les premiers secours pourraient ressembler à ceci:

  • Mettez l'alcoolique au lit, calmez-le pour que vous puissiez attendre l'arrivée de l'ambulance.
  • Appliquez un chiffon humide et froid sur votre tête pour soulager les maux de tête sévères.
  • Donnez-lui de l'eau, des sédatifs ou des somnifères. L'essentiel est de le convaincre de le faire..

La suppression de la rémission est l'affaire des médecins. Les proches doivent signer un consentement au traitement d'une personne violente dans une clinique de désintoxication, où elle sera emmenée.

Les principales étapes du traitement des patients:

  1. Élimination des produits de décomposition de l'alcool éthylique du corps à l'aide de divers médicaments sous forme de compte-gouttes et d'injections. Ainsi, il sera sorti de l'état de frénésie.
  2. En outre, une thérapie sédative est effectuée. Le patient reçoit une injection de somnifères, de sédatifs pour qu'il tombe dans un sommeil artificiel, au cours duquel son système nerveux reviendra à la normale. Progressivement, les sédatifs diminuent jusqu'à récupération complète de la vitalité.
  3. Ils effectuent des procédures pour restaurer les processus nécessaires de la capacité de travail des organes endommagés: cœur, foie, reins, vaisseaux sanguins.

Important! L'objectif principal de sortir de l'état de délire alcoolique est un bon sommeil, ce qui ne peut être atteint à la maison..

Aider une personne atteinte de delirium tremens

Lors du retrait de la frénésie, une conversation psychologique sur les dangers de l'alcool sur le corps et la vie en général est menée avec le patient. Les membres de la famille devraient être très favorables à la manière dont le patient est renvoyé chez lui..

Pour ce faire, vous pouvez utiliser divers thés vitaminés et apaisants, des décoctions, mais en aucun cas des teintures. Essayez de l'impliquer dans le service communautaire, partez en vacances ensemble, promenez-vous dans le parc, etc..

Les conséquences du délire alcoolique

Les conséquences de «l'écureuil» sont en tout cas imprévisibles. Si vous parvenez toujours à forcer une personne qui boit à suivre un traitement, c'est très bien, vous pouvez lui sauver la vie, mais si cela ne se produit pas, alors 10% de tous les ivrognes meurent..

De plus, une fois que l'état de délire est éliminé, la personne souffre physiquement. Son corps tout entier fait mal, les organes respiratoires, le système cardiaque font mal, mais l'essentiel est que le foie est détruit, ce qui, comme vous le savez, est très difficile à restaurer.

S'il a eu recours à une forte consommation d'alcool pendant une longue période (des mois, des années), la cirrhose du foie et l'œdème cérébral ne peuvent pas être évités pour lui. Au mieux, la victime subira un traitement de dépendance à l'alcool (codage).

Conclusion

Nos informations ne semblent pas effrayantes lorsque vous ne les ressentez pas vraiment. Mais, malheureusement, ces personnes deviennent de plus en plus chaque jour..

Ils souffrent eux-mêmes et font souffrir leur entourage. Certains d'entre eux se dégradent complètement et se retrouvent en dehors de la société.

Selon les statistiques, ces marginaux ne représentent même pas un pour cent aujourd'hui, mais la plupart de la société peut encore être essayée pour guérir l'alcoolisme et les sauver de la souffrance du délire alcoolique..

Delirium tremens

Qu'est-ce que le delirium tremens?

Le delirium tremens (également connu sous le nom d'écureuil ou délire alcoolique) est une psychose alcoolique. Il est plus souvent observé chez les patients aux stades 2 et 3 de l'alcoolisme. Elle survient quelques jours après le retrait brutal de l'alcool. Il s'accompagne d'une conscience altérée, d'illusions et d'hallucinations visuelles, auditives et tactiles.

Une apparition progressive est caractéristique, avec des précurseurs sous forme d'anxiété, de tremblements des membres, de palpitations cardiaques, de fluctuations de la pression artérielle, d'insomnie ou de cauchemars. Les résultats possibles sont la guérison complète, la guérison avec des effets résiduels (troubles de la mémoire, syndrome psycho-organique) et la mort.

Le delirium tremens est la psychose alcoolique la plus courante. Habituellement, les protéines ne se développent pas avant 7 à 10 ans de consommation régulière d'alcool. Il est détecté chez les patients présentant un alcoolisme de 2 et 3 degrés. Dans certains cas, après des excès alcooliques violents, il peut survenir chez des personnes qui ne souffrent pas de dépendance à l'alcool. Contrairement à la croyance populaire, les symptômes du délire alcoolique apparaissent toujours quelque temps après un arrêt brutal de l'alcool et jamais - en état d'intoxication alcoolique.

Le delirium tremens peut s'accompagner d'agressivité, mais les patients ne sont pas toujours agressifs. On observe parfois l'image opposée: bienveillance, enthousiasme, tentatives d'accomplir certaines actions nobles au profit des autres (par exemple, expulser les petits hommes verts avant qu'ils ne se multiplient et ne commencent à déranger les autres). Cependant, le patient ne peut pas être considéré comme sûr, même s'il se comporte de manière inoffensive - son état peut changer à tout moment..

Le délire alcoolique est une maladie potentiellement mortelle - sans traitement, environ 10% des patients atteints d'un écureuil meurent des suites d'un suicide, d'accidents et de complications des organes internes. Si vous soupçonnez une maladie, vous devez immédiatement demander l'aide de spécialistes dans le domaine de la narcologie et de la psychiatrie..

Causes du delirium tremens

La principale cause du développement du délire alcoolique est l'alcoolisme. La consommation excessive d'alcool prolongée, l'utilisation d'alcool de mauvaise qualité (substituts, liquides techniques et préparations pharmacologiques à forte teneur en alcool) et les modifications pathologiques prononcées des organes internes sont considérées comme des facteurs de risque..

Un traumatisme cranio-cérébral et des antécédents de maladies cérébrales sont d'une certaine importance. La pathogenèse de cette maladie n'a pas encore été élucidée, on suppose que l'intoxication chronique et les troubles métaboliques dans le cerveau jouent un rôle décisif..

Souvent, le delirium tremens se développe dans un contexte de stress mental ou physique sévère, par exemple, lorsqu'un patient est blessé en état d'ébriété et se retrouve dans un service de traumatologie. Arrêt brutal de la consommation d'alcool, combiné à un changement d'environnement, à des douleurs et à une gêne physiques et à une anxiété liée au traumatisme se chevauchent et augmentent la probabilité de développer un delirium tremens.

Une situation similaire est observée lorsque des patients ivres sont admis dans les services de gastro-entérologie, de cardiologie et d'autres services. À la maison, le délire survient généralement lorsque les patients sortent brusquement de la frénésie en raison de l'exacerbation de la pathologie somatique.

Classification

Il existe plusieurs types de délire alcoolique:

  • Classique (ou délire typique). Les symptômes de la maladie apparaissent progressivement. Au cours de son développement, la maladie passe par plusieurs stades successifs..
  • Délire lucide. L'apparition aiguë est caractéristique. Les délires et hallucinations sont absents, les troubles de la coordination, les tremblements, l'anxiété et la peur prévalent.
  • Délire avorté. Il y a des hallucinations fragmentaires. Les idées délirantes sont fragmentaires, insuffisamment formées. Il y a une anxiété marquée. Récupération possible ou transition vers une autre forme de délire.
  • Délire professionnel. Il se développe comme un delirium tremens typique. Par la suite, les hallucinations et les délires sont réduits, dans le tableau clinique, les mouvements répétitifs associés à l'exécution de tâches professionnelles, à l'habillage, au déshabillage, etc. commencent à prévaloir..
  • Délire mussitieux. Il se développe à partir d'un délire professionnel, moins souvent d'autres formes de la maladie. Elle s'accompagne d'une opacification sévère de la conscience, de troubles somato-végétatifs prononcés et de troubles du mouvement caractéristiques.
  • Délire atypique. Se produit généralement chez les patients qui ont déjà eu une ou plusieurs psychoses alcooliques. Le tableau clinique comprend les symptômes caractéristiques de la schizophrénie.

Il existe également plusieurs formes de délire alcoolique, dans lesquelles les manifestations cliniques typiques du delirium tremens sont associées à d'autres troubles (onéroïde, automatismes mentaux, etc.).

Symptômes du delirium tremens

Le délire alcoolique classique commence progressivement. Au cours de son cours, la période prodromique et trois étapes sont clairement distinguées. Cette forme de la maladie est caractérisée par une évolution continue, cependant, dans environ 10% des cas, 2 ou 3 crises se développent, séparées par de courts intervalles lumineux (jusqu'à 1 jour). Le délire se termine généralement brusquement, après un sommeil profond prolongé. Moins souvent, les symptômes disparaissent progressivement. La durée du délire classique varie de 2 à 8 jours, dans 5% des cas il y a une évolution prolongée.

Dans la période prodromique, des troubles du sommeil sont observés (cauchemars sévères, souvent associés à des réveils nocturnes ou précoces). Les patients se sentent faibles et fatigués. L'ambiance est abaissée. Un à deux jours après l'arrêt de la consommation d'alcool, certains patients développent des crises d'épilepsie avortées. Parfois, des hallucinations auditives à court terme sont les signes avant-coureurs du délire. Certains patients n'ont pas de période prodromique.

  1. Au premier stade du delirium tremens, des troubles de l'humeur caractéristiques prévalent. Les états émotionnels changent rapidement, l'anxiété et l'anxiété sont remplacées par l'euphorie et la bonne humeur, et après une courte période, elles seront remplacées par la dépression et le découragement. La parole, les mouvements et les expressions faciales sont vivants. Tous les symptômes énumérés créent une impression d'anxiété interne et une sorte de «nervosité». Les patients réagissent brusquement à tous les stimuli: éclairs de lumière, sons, odeurs, etc. Les patients peuvent parler d'images et de souvenirs vifs qui émergent dans leur esprit. Des hallucinations auditives intermittentes et des illusions visuelles sont possibles. Sommeil superficiel, réveils fréquents, accompagnés d'une anxiété sévère.
  2. Au deuxième stade, des hallucinations hypnagogiques apparaissent (hallucinations au moment de l'endormissement). Le sommeil reste superficiel, les patients souffrent de cauchemars. Au réveil, les patients ont du mal à distinguer leurs rêves de la réalité. Dans la journée, des illusions visuelles sont notées, la sensibilité aux stimuli externes augmente encore plus.
  3. L'insomnie survient lors de la transition vers la troisième étape. Les hallucinations deviennent lumineuses, nombreuses, presque constantes.

Habituellement, les patients avec un écureuil "voient" de petits animaux, moins souvent - des monstres fantastiques ou de vrais gros animaux. Des hallucinations tactiles sont souvent observées - il y a une sensation d'un petit corps étranger (par exemple, un cheveu) dans la bouche. Certains patients ont des hallucinations auditives, telles que des voix critiques ou menaçantes. L'état du patient se dégrade progressivement, il est de plus en plus "immergé" dans une réalité alternative. Au plus fort du délire, tous les types d'hallucinations sont présents:

  • visuel;
  • auditif;
  • tactile;
  • olfactif, etc..

Il semble aux patients que la position de leur corps change, que les objets étrangers tournent, tombent ou se balancent. Dans l'imagination des patients, des scènes avec des extraterrestres, des créatures fantastiques ou de vrais animaux surgissent. La perception du temps change, elle s'allonge ou se raccourcit subjectivement. L'état émotionnel et le comportement des patients dépendent du contenu des hallucinations. Les patients peuvent:

  • essayez de vous échapper;
  • recueillir quelque chose sur les vêtements ou sur les objets environnants;
  • dialoguer avec un interlocuteur inexistant, etc..

Des constructions délirantes sont observées, mais les délires n'atteignent jamais le degré d'ordre caractéristique de l'hallucinose alcoolique. Une autre différence avec l'hallucinose est une suggestibilité accrue. Les patients peuvent être convaincus qu'ils voient un texte écrit sur une feuille de papier vierge, entendent une voix sur un téléphone déconnecté, etc..

Lors d'un dialogue actif avec un véritable interlocuteur, les manifestations psychotiques deviennent souvent moins prononcées. Le matin et l'après-midi, des intervalles de lumière apparaissent, le soir et la nuit, l'état du patient s'aggrave.

À la fin du troisième stade, les patients sortent du délire, généralement - brusquement, moins souvent - avec une réduction progressive des symptômes en forme de vague.

Une asthénie sévère se développe, des sautes d'humeur passant d'une sentimentalité enthousiaste à la dépression et des larmes sont observées. Les patients se souviennent bien de leurs hallucinations, mais se souviennent à peine des événements réels pendant la période de la maladie. Les femmes développent souvent une sous-dépression ou une dépression, les hommes souffrent d'hypomanie légère.

D'autres types de delirium tremens sont moins souvent diagnostiqués que les classiques. Les délires professionnels et exagérés sont considérés comme particulièrement sévères. Avec eux, plus souvent qu'avec d'autres formes de la maladie, des décès sont observés.

Le délire professionnel se caractérise par une aggravation progressive du tableau clinique avec une monotonie croissante des troubles affectifs et du mouvement. Avec la forme exagérée de la maladie, de simples mouvements rudimentaires (saisir, saisir, etc.), un discours incohérent, des troubles autonomes et neurologiques prédominent. Surdité des bruits cardiaques, augmentation de la respiration et de la fréquence cardiaque, fortes fluctuations de la pression artérielle, augmentation de la transpiration, hyperthermie sévère, tremblements sévères, troubles de la coordination macroscopiques et changements du tonus musculaire peuvent être détectés.

Complications

La maladie peut être compliquée par les conditions suivantes:

  • pancréatite aiguë alcoolique;
  • pneumonie (taux de développement d'environ 30%);
  • myocardiopathie alcoolique;
  • insuffisance hépatique;
  • gonflement du cerveau;
  • insuffisance rénale aiguë;
  • violation de l'équilibre eau-électrolyte et de l'équilibre acido-basique;
  • rhabdomyolyse.

Traitement du delirium tremens

Lorsque la condition est indiquée, hospitalisation urgente dans un service narcologique ou psychiatrique. Ils effectuent une thérapie de désintoxication et des mesures pour normaliser les fonctions vitales. Aux stades initiaux, la plasmaphérèse et la méthode de diurèse forcée sont utilisées. Pendant le traitement par perfusion, des solutions salines (y compris une solution de chlorure de potassium pour prévenir l'hypokaliémie), du glucose, de la rhéopolyglucine, de l'acésol, de la stérofundine, etc. sont administrés aux patients.

Les médicaments psychotropes sont souvent inefficaces, ils ne sont donc pas toujours utilisés. L'indication pour la nomination de médicaments psychotropes est l'insomnie, une anxiété sévère et une agitation psychomotrice. Utilisation:

  • phénazépam;
  • le diazépam;
  • hexobarbital, etc..

Les psychotropes sont contre-indiqués en cas de délire exagéré et professionnel. Le traitement de toutes les formes de délire alcoolique est effectué par un narcologue avec une surveillance constante des fonctions des organes vitaux.

Prévoir

Le pronostic du delirium tremens dépend de la forme de la maladie et de la rapidité du traitement. Avec le delirium tremens typique, la guérison se produit dans la plupart des cas. Chez certains patients, des effets résiduels sous forme de syndrome psycho-organique et des troubles de la mémoire de gravité variable peuvent être observés. Dans le même temps (surtout en l'absence de traitement), la possibilité de développer des complications graves des organes internes ne peut être exclue. La probabilité de décès augmente considérablement en cas de psychose sévère.

Les signes pronostiques défavorables sont une hyperthermie sévère, une parésie intestinale, une insuffisance cardiovasculaire aiguë, une parésie des muscles oculaires, une altération profonde de la conscience, des contractions musculaires, une miction altérée, une incontinence urinaire et fécale et une augmentation de la respiration sur 48 respirations par minute. Même avec un résultat favorable, il faut se rappeler que tous les patients qui ont eu un délire alcoolique, lorsqu'ils boivent de l'alcool, augmentent fortement le risque de développer une deuxième psychose.

Delirium tremens

Le delirium tremens est une maladie malsaine qui survient dans les derniers stades de la dépendance chronique aux liquides contenant de l'alcool. En médecine, cette affection est généralement appelée délire, causée par une libation excessive de boissons intoxiquées. Le delirium tremens se traduit par des hallucinations, un délire, des frissons et de la fièvre. Les hallucinations sont souvent menaçantes. Souvent, un alcoolique souffrant de la maladie en question pense voir divers insectes ou démons dangereux. Le principal danger du trouble décrit est la probabilité d'automutilation et de suicide..

Le delirium tremens nécessite une attention médicale immédiate. Une caractéristique typique de la maladie considérée est la rareté du développement sur fond d'ivresse, survient généralement après la suppression des «volumes» habituels de consommation d'alcool le deuxième ou le cinquième jour.

Symptômes du delirium tremens

Le trouble en question est considéré comme un symptôme d'alcoolisme. Sa spécificité réside dans l'offensive lorsque l'individu est sobre et éprouve une aversion pour les liquides contenant de l'alcool. Cette condition est considérée comme une sorte de signe avant-coureur de la psychose générée par l'alcool..

Le delirium tremens après avoir bu est une menace pour l'alcoolique. Une personne, après un syndrome de frénésie et de gueule de bois à long terme, est dans un état d'agitation, accompagné d'hallucinations, de tremblements, de sautes d'humeur et de délire. Le sujet, étant dans cet état malsain, est capable de nuire inconsciemment à sa propre personne.

Le plus souvent, le délire survient après cinq à sept ans d'abus de boissons enivrantes chez des personnes souffrant d'alcoolisme de deuxième ou troisième stade, après une longue frénésie ou à la suite de l'arrêt de la consommation d'alcool après une ivresse quotidienne pendant des semaines ou plusieurs mois. Les personnes qui n'abusent pas régulièrement de liquides contenant de l'alcool, après une consommation prolongée de quantités considérables d'alcool, ou en raison de l'utilisation de substituts d'alcool, sont beaucoup moins susceptibles de souffrir de cette maladie. Le groupe de personnes le plus vulnérable est celui des personnes qui ont déjà souffert de graves maladies du système nerveux central ou de traumatismes crâniens. Chez les patients qui ont souffert dans le passé d'une forme sévère de l'évolution de la psychose d'étiologie alcoolique, sa récidive est possible même après la perfusion de petites doses de boissons alcoolisées. Dans près d'un tiers des cas, les symptômes du delirium tremens se développent lorsqu'une personne est forcée par une sorte de maladie de nature somatique à arrêter de boire des liquides chauds..

Le delirium tremens après une frénésie survient, en règle générale, dans les premiers jours, dans certaines situations - le quatrième ou le sixième. Avant l'apparition du délire, pendant la période de la gueule de bois, les symptômes suivants du delirium tremens peuvent être détectés: vomissements, troubles de la parole, maux de tête et un certain nombre d'autres troubles de la genèse neurologique. Dans douze pour cent des cas, l'apparition de la maladie décrite est précédée de convulsions.

Les premiers signes du delirium tremens sont l'angoisse qui ne s'explique pas, le pressentiment d'un désastre imminent, une perturbation des rêves. Parmi les symptômes somatiques, on distingue: tremblement des membres, rougeur du visage, transpiration excessive, augmentation de la fréquence cardiaque, augmentation de la température et de la pression artérielle, rougeur des yeux. Le sommeil s'aggrave et les rêves deviennent lourds et remplis de cauchemars, souvent des illusions visuelles apparaissent avant de s'endormir. En état d'éveil, des délires visuels et auditifs sont possibles: les patients entendent des portes qui claquent, des appels, des pas.

Vers la quatrième nuit, une insomnie apparaît, accompagnée d'illusions visuelles fortes et pittoresques. Ils contiennent souvent des insectes et des petits mammifères, moins souvent des créatures inexistantes comme des démons, des gnomes, des elfes. La nature des hallucinations est assez individuelle. De plus, la tromperie tactile est également inhérente au trouble décrit. Il semble au patient que des insectes rampent sur la peau, qu'il essaie souvent d'attraper, de chasser et d'écraser. Souvent, un alcoolique entend des voix, parfois appelant à quelque chose à faire, d'un caractère moqueur, taquinant, et parfois non adressées personnellement à lui.

Dans cet état, les patients deviennent inadéquats. Ils sont complètement à la merci des hallucinations. Les patients communiquent avec des voix, tentent de combattre des animaux apparents ou des créatures de contes de fées, tentent d'échapper aux bandits. Certains ont diverses idées folles, par exemple, un alcoolique a une manie de persécution, ou il peut lui sembler que son épouse trompe tous les hommes qu'il rencontre. D'autres, au contraire, sont trop excités, ils sont attirés par des actes héroïques, ils composent des exploits prétendument commis par eux plus tôt et en racontent.

L'état mental des individus en état de délire tremens est instable, les périodes de calme sont remplacées par l'excitation, la peur et l'agression - par une joie et une complaisance sans retenue.

Dans l'après-midi, le delirium tremens recule souvent légèrement - le patient devient plus adéquat, il s'oriente dans la situation, une compréhension de la présence de la maladie arrive, peut dire ce qui se passe la nuit, mais avec le début de la soirée, la psychose fait à nouveau des ravages. La durée du delirium tremens varie en moyenne de trois à cinq jours.

Les symptômes du delirium tremens sont généralement bien prononcés, il est donc difficile de les confondre avec une autre maladie.

Le délire alcoolique se caractérise également par une mauvaise orientation dans le temps et le cadre. Les patients ne savent souvent pas où ils se trouvent, ne reconnaissent pas leur domicile ou celui de leurs proches, ne savent pas quelle heure il est et ne peuvent pas suivre l'heure. Mais ils appellent toujours clairement leur propre nom, prénom, ainsi que d'autres informations sur leur propre personne. En d'autres termes, il y a une préservation de l'orientation personnelle.

Souvent, les individus en état de délire tremens ont des actions qui imitent leurs activités professionnelles. L'alcoolique est absolument certain qu'il est au travail et qu'il accomplit ses tâches quotidiennes. En plus de cela, il fait des mouvements avec ses mains ou émet des sons appropriés au processus ou au lieu de travail. Une forme complexe du développement de la psychose causée par l'abus de boissons alcoolisées est le délire «marmonnant», qui se manifeste par un murmure constant et une manipulation des mains par le type de sensation, frottement, lissage. De tels symptômes indiquent souvent une mort possible..

L'état du patient dans le delirium tremens s'aggrave à mesure que la psychose augmente:

- la température est élevée, peut dépasser 40 ° C;

- le rythme cardiaque est irrégulier et rapide;

- une déshydratation du corps est observée;

- la concentration d'azote dans le sang augmente;

- il est difficile pour le patient de bouger, donc il «vit» au lit tout le temps;

- la leucocytose et l'augmentation de l'ESR sont typiques;

- des tremblements, des tremblements des muscles et des membres sont observés;

- les frissons cèdent la place à la transpiration, caractérisée par un «arôme» spécifique, rappelant l'odeur des pieds non lavés;

- le foie est hypertrophié, le jaunissement apparaît, la sclérotique;

- il y a une pâleur du derme (par conséquent, le délire causé par des libations alcooliques excessives est appelé delirium tremens), une hyperémie faciale est souvent possible.

Les étapes suivantes du délire sont distinguées. Le premier est caractérisé par une humeur dépressive, des rêves perturbés et des sautes d'humeur fréquentes. Le comportement humain est presque inchangé, mais vous pouvez remarquer une diminution significative de la mémoire, ainsi que des lacunes temporaires. Le patient peut ne pas se souvenir des événements des derniers jours de sa vie (quelques jours).

Au deuxième stade, la maladie ne se révèle pas complètement non plus. L'alcoolique ne voit pas encore d'insectes illusoires ou de personnages fictifs. Cependant, ici, il a déjà une jalousie excessive, des soupçons. Il croit être trompé ou soupçonné de conspirer contre sa propre personne de son entourage. Les patients peuvent commencer à persécuter quelqu'un, se comporter de manière agressive. Cette étape conduit souvent au désir de mettre fin à la vie par le suicide..

Le stade le plus grave du délire est considéré comme le troisième. Il se manifeste, en règle générale, quelques jours après la suspension de la consommation de liquides contenant de l'alcool. Caractérisé par une forte algie de la tête, des convulsions, une incohérence de la parole et son manque de contenu.

Les symptômes et les conséquences du Delirium tremens, quel que soit le sexe de l'individu, ne disparaissent pas sans laisser de trace. Les conséquences les plus graves de la psychose alcoolique transférée sont observées du côté de l'activité cérébrale. Une personne perd parfois complètement la capacité de mémoriser et perd également des connaissances précédemment acquises. Les troubles de la mémoire ne permettent pas à une personne de se souvenir même des noms de ses proches. En plus de l'activité cérébrale, il existe une altération du fonctionnement des reins, des intestins, du myocarde, du foie et des capillaires.

Des perturbations du rythme, un défaut dans les fibres des parois des capillaires provoquent de nombreuses autres affections. Lors de la récupération du delirium tremens, les patients nécessitent souvent une hémodialyse, car la fonction de nettoyage des reins est perturbée. Le fonctionnement des reins dans les cas graves n'est pas complètement rétabli et l'individu nécessite des procédures d'hémodialyse constantes. Pour restaurer la santé d'une personne, il est nécessaire de renoncer complètement à la consommation de liquides contenant de l'alcool et d'autres liquides enivrants, ainsi que de recevoir un traitement visant à éliminer les symptômes nocifs..

Les conséquences du delirium tremens

Lorsqu'un état malsain tel que le délire causé par une consommation excessive d'alcool ou un delirium tremens se produit, les symptômes et les conséquences d'un tel état se reflètent souvent dans la vie ultérieure de l'individu. Le délire alcoolique est le type le plus courant de psychose aiguë qui se développe dans le contexte d'un abus d'alcool prolongé. Le plus souvent, la pathologie considérée est observée chez les personnes qui abusent de boissons enivrées pendant une longue période et appartiennent à la tranche d'âge «quarante et plus».

De plus, si une personne a déjà souffert de délire alcoolique, on peut s'attendre à une récidive d'une crise de psychose avec une probabilité de cent pour cent. Presque toujours, si le sujet a connu le premier cas de délire et continue à "goûter" des liquides contenant de l'alcool, alors même une petite frénésie générera à l'avenir une nouvelle attaque de delirium tremens.

Les conséquences du delirium tremens sont souvent imprévisibles. Il existe des cas de guérison complète d'une maladie, mais le plus souvent des conséquences négatives subsistent. Souvent, c'est aussi mortel. Selon les organismes statistiques, environ dix pour cent des alcooliques meurent de delirium tremens sans traitement approprié..

En outre, la violation décrite conduit souvent à des meurtres domestiques. Un alcoolique, étant dans un état d'agressivité, hallucine, perd des souvenirs, est incapable de reconnaître les visages de ses proches, ne sait pas ce qui arrive à sa personne. Dans près de 50% des cas, les patients qui se sont rétablis d'un délire sévère meurent plus tard en raison de lésions hépatiques, d'un dysfonctionnement du myocarde, d'un œdème cérébral et de pathologies du SNC.

Il existe plusieurs variations dans l'issue du delirium tremens, à savoir le coma, la transformation en une évolution chronique, une opacification profonde de la conscience et la mort. Le suicide peut entraîner la mort sous l'influence d'hallucinations ou de réponses comportementales inappropriées accompagnant le delirium tremens. Puisque l'une des manifestations du délire est la perte d'orientation spatiale. Pour cette raison, des personnes dans un état si inadéquat peuvent être heurtées par une voiture ou tomber par la fenêtre..

Dans 5 à 10% des cas, les personnes qui ont souffert de delirium tremens ressentent des convulsions, souffrent de pneumonie, de cirrhose hépatique, de maladies cardiaques graves et d'œdème cérébral. La condition avec le trouble décrit est plutôt difficile pour les alcooliques et sert souvent de déclencheur pour le lancement de mesures thérapeutiques contre l'alcoolisme. Depuis chaque attaque de delirium tremens épuise considérablement le corps et affaiblit la personne. Un patient qui survit à deux à trois épisodes de delirium tremens court le risque de terminer ses jours avec l'hydropisie cérébrale.

La maladie en question a un pronostic plutôt mauvais et se caractérise également par un pourcentage élevé de décès. Souvent, le résultat des épisodes de delirium tremens est la démence, dans laquelle l'alcoolique perd la mémoire. Dans cet état, l'alcoolique ne peut pas se souvenir du médecin traitant, du jour de la semaine ou de son propre lieu de résidence. Le pire, c'est qu'un tel processus est irréversible..

Des études statistiques montrent que certains alcooliques ont besoin de quelques mois de «forte» consommation d'alcool pour devenir psychotiques, alors que d'autres peuvent prendre des années. Le moment de l'apparition du délire dépend de la qualité des liquides alcoolisés utilisés et de la condition physique du buveur. De plus, l'hérédité est essentielle. Si, par exemple, une grand-mère ou un grand-père a abusé de boissons fortes, il est fort probable que les petits-enfants ou les enfants les surpasseront dans ce «domaine». Si, aux premières manifestations cliniques du délire, des mesures urgentes ne sont pas prises et que la question de savoir comment traiter le delirium tremens n'est pas résolue, l'alcoolique nuira non seulement à sa propre personne, mais aussi à l'environnement, peut même tuer.

Traitement du delirium tremens

Si les symptômes du delirium tremens énumérés ci-dessus apparaissent, il est nécessaire d'envoyer immédiatement l'alcoolique à l'hôpital. Puisque la maladie en question est une condition urgente qui nécessite des mesures thérapeutiques urgentes.

Il vaut mieux ne pas traiter le delirium tremens à la maison. L'effet thérapeutique doit être ciblé, spécialisé et mis en œuvre dans le cadre d'un hôpital psychiatrique.

Les principaux objectifs stratégiques du traitement du delirium tremens sont: le soulagement de l'agitation, l'élimination de l'insomnie, l'élimination des convulsions, l'élimination de l'intoxication, la lutte contre les pathologies concomitantes et leurs conséquences.

Comment traiter le delirium tremens? Voici quelques principes de base pour vous aider à comprendre cela. Dans un premier temps, le traitement de la maladie décrite consiste à agir dans les directions suivantes: traitement somatique et impact sur le fonctionnement de la psyché du patient. Par conséquent, des médicaments psychotropes, une thérapie d'hydratation et de désintoxication, des doses élevées de vitamines des groupes C et B (en particulier la thiamine), des substances visant à reprendre le métabolisme normal des sels d'eau et à normaliser le fonctionnement des organes sont utilisés, car la maladie en question affecte le foie, le myocarde, les reins, système respiratoire. Il est également justifié de prescrire des médicaments sédatifs de la pharmacopée et des hypnotiques..

Afin de traiter le délire causé par une consommation excessive de boissons intoxiquées, les benzodiazépines (Lorazépam) sont utilisées pour soulager l'anxiété, éliminer les symptômes autonomes et l'insomnie, prévenir le développement de convulsions et des antipsychotiques (halopéridol) pour soulager l'anxiété.

Dans le traitement de la pathologie décrite, des phénothiazines (chlorpromazine) sont également utilisées. En plus des benzodiazépines, qui réduisent le risque de convulsions, certains patients se voient prescrire des médicaments antiépileptiques supplémentaires: hydantoïne ou barbituriques.

Dans la variante abortive de l'évolution du délire, la carbamazépine est efficace pour soulager les crises et soulager l'excitation. Comparé aux benzodiazépines, il est meilleur pour éliminer les psychoses. Cependant, en cas de développement sévère de la maladie en question, la carbamazépine est contre-indiquée. L'efficacité du myocarde est soutenue par Korglikon et Niketamide. Afin de prévenir l'œdème cérébral, l'utilisation de Lasix est recommandée.

Comme indiqué ci-dessus, le traitement du delirium tremens à la maison n'est pas recommandé, mais les proches doivent savoir quoi faire lorsque le delirium tremens.

Tout d'abord, la personne doit essayer de se calmer et de s'allonger. Si la victime se comporte de manière hostile et inadéquate, il est recommandé d'attacher fermement ses membres, de retirer les objets extérieurs près de lui, ce qui pourrait causer des dommages à son propre corps ou à d'autres.

Deuxièmement, vous devez fournir à la victime de la fraîcheur (par exemple, mettre un bandage humide sur le front) et boire beaucoup d'eau.

Troisièmement, vous pouvez lui donner des sédatifs pour l'endormir. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des décoctions de menthe, de camomille.

Quatrièmement, il est nécessaire d'appeler l'équipe psychiatrique. Traiter le delirium tremens à la maison n'est pas sans danger pour le buveur, les autres et sa famille. Sans mesures thérapeutiques adéquates, une personne ne surmontera pas cette condition. L'auto-guérison peut faire beaucoup plus de dégâts que de bien.

Il faut se rendre compte qu'une personne qui est en psychose alcoolique a besoin d'une influence thérapeutique adéquate et à part entière dans un cadre clinique et sous la supervision de psychiatres. En outre, il est permis de prescrire le traitement correct uniquement après avoir effectué une gamme complète de mesures de diagnostic..

Auteur: Psychoneurologue N.N. Hartman.

Docteur du Centre Médical et Psychologique PsychoMed

Les informations fournies dans cet article sont destinées à des fins d'information uniquement et ne peuvent remplacer les conseils professionnels et l'assistance médicale qualifiée. Au moindre soupçon des premiers signes de delirium tremens, assurez-vous de consulter votre médecin!