Boulimie

Au tout début de la maladie, lorsqu'il est encore possible de cacher les symptômes aux autres, de nombreuses personnes essaient de la combattre sans l'aide d'un médecin. Au début, les signes sont insignifiants: augmentation de l'appétit et repas fréquents tout au long de la journée. En conséquence, la suralimentation se produit, puis l'obésité, le surpoids et il sera difficilement possible de se cacher de la maison. Ensuite, les patients réfléchissent à la manière de se débarrasser de la boulimie par eux-mêmes et à la possibilité de le faire. Vaut-il la peine de retarder jusqu'au dernier, qu'il guérisse tout seul ou que ce soit une perte de temps dans le contexte du développement de symptômes inconvenants?

L'étreinte cruelle d'Asmodée: comment traiter la boulimie

Ce n'est qu'à la fin du XXe siècle que la maladie a été répertoriée comme un trouble du comportement grave, et avant cela, on supposait que la cause de la suralimentation régulière était un manque courant de volonté. Les filles et les femmes qui suivent strictement des régimes et contrôlent l'excès de poids souffrent le plus souvent de maladies similaires. Jeûnant pendant des jours, des semaines ou des mois, ils finissent par se déchaîner et vont à l'autre extrême - la gourmandise totale. Craignant l'apparition de kilos en trop, inévitablement reflétée sur la silhouette, d'un sentiment de honte ou de culpabilité, ils immédiatement après avoir mangé des kilogrammes de nourriture, boivent un laxatif ou font vomir pour se débarrasser de l'excès de nourriture.

Pourquoi est-il important de commencer le traitement à temps

Pour comprendre comment traiter la boulimie par vous-même, vous devez prendre en compte l'aspect psychologique du problème. Au fil du temps, les expériences émotionnelles peuvent devenir insupportables, à la suite desquelles divers complexes d'infériorité se développent. Les états apathiques à venir alternent avec des périodes d'activité fébrile, lorsque les patients essaient de tout mettre en œuvre, pour trouver de nouvelles méthodes pour se débarrasser de l'excès de poids corporel ennuyeux.

Il est encore possible de surmonter la dépendance dès les premiers stades. Mais, quand tout est excessivement prolongé, les patients se livrent à tout le sérieux. Après le prochain acte de gourmandise, ils tombent dans de graves remords, commencent à provoquer artificiellement des vomissements et boivent des laxatifs puissants. La dernière étape de cette bataille inégale avec votre propre esprit peut être un refus complet de nourriture pour maintenir le poids corporel dans le cadre inventé..

La vie après

Une personne ne peut plus s'arrêter même aux moments où des signes d'anorexie et d'épuisement commencent à apparaître. Les photos de personnes dans cet état terrifient les gens ordinaires. Même une issue fatale est probablement due à des changements irréversibles dans le corps, ainsi qu'à des tentatives suicidaires dans des moments de dépression particulièrement sévère. Les maladies cardiovasculaires entraînent l'échec et la mort dans trente-cinq pour cent des cas - ce sont les terribles statistiques de la maladie gloutonne.

Traiter la boulimie est un processus long, complexe et dangereux. Prendre des pilules trois fois par jour ne fonctionnera certainement pas. La maladie s'apparente à la toxicomanie, mais au lieu de substances psychoactives, il y a de la nourriture, qu'une personne ne peut pas refuser complètement biologiquement. La situation est aggravée par l'envie, habituée aux repas copieux du corps, qui nécessite de toute urgence un réapprovisionnement, un reflux constant, une gastrite, des ulcères, des troubles du fonctionnement des reins et du foie.

Choisir un traitement: comment se débarrasser de la boulimie par soi-même

La principale méthode de traitement de la maladie est la psychothérapie, mais elle n'est pas accessible à tous. L'utilisation d'antidépresseurs est recommandée, qui réduisent qualitativement l'appétit, suppriment les crises d'épilepsie et les explosions émotionnelles et équilibrent l'état. Dans ce cas, vous ne pouvez pas vous passer de l'aide d'un médecin professionnel. Cependant, vous pouvez essayer de guérir le trouble par vous-même et avec des remèdes maison, ce qui nécessitera de la volonté, de la force de caractère, de la détermination et de la confiance en soi..

Action physique: l'activité aidera à combattre

Pour la plupart des troubles mentaux et comportementaux, dont la boulimie, l'exercice vigoureux est un remède efficace. Vous devez d'abord créer un plan d'action simple pour la période suivante. Il doit inclure des étapes séquentielles allant du simple au complexe, avec une solution de contournement qualitative des situations et des circonstances négatives..

Recommandations diététiques

Lors de la lutte contre la boulimie, il est important d'organiser correctement la nutrition afin que les efforts ne soient pas gaspillés.

  • Faites le bon menu diététique pour chaque jour. Il doit indiquer l'heure exacte du petit-déjeuner, du déjeuner et du dîner..
  • La composition des plats doit inclure exclusivement des produits sains et sains, et leur quantité doit être calculée selon les conseils des nutritionnistes. Regardez les choses de manière réaliste et assurez-vous de respecter vos plans..
  • Recherchez sur Internet les aliments les moins caloriques et utilisez-les dans votre menu.
  • N'interdisez pas complètement la malbouffe - cela deviendra une épreuve insupportable. Mangez-les quand vous en avez envie, mais à petites doses..
  • N'importe quel matin devrait commencer par du yaourt, des fruits ou une tasse de muesli. Il est interdit d'oublier le petit-déjeuner - c'est le repas principal de la journée, il doit être sain.
  • Entre les repas, essayez d'éviter les collations qui peuvent ruiner tout le repas..

Le risque de panne dans les premiers jours sera extrêmement élevé. Environ quinze pour cent des personnes qui tombent malades abandonnent l'auto-traitement pour la boulimie à ce stade. Habitué à d'énormes portions, l'estomac se fera constamment sentir. Mais après une semaine ou deux, la situation ira bien et il ne sera pas difficile d'attendre le temps alloué pour la nourriture..

Soleil, air et eau

L'activité physique pendant la période de récupération doit être maximisée. Cela ne signifie pas que vous devez apprendre à tirer des haltères de 200 kg ou à courir à la vitesse d'un sprinter. Il suffit, au lieu de la porte du réfrigérateur, d'ouvrir la porte de la salle de bain, ou mieux encore - la porte d'entrée. Promenez-vous plus souvent au grand air, allez au cinéma, à la piscine, faites des champignons ou pêchez, ou faites du vélo. Dans le même temps, il ne fera pas de mal d'établir des liens sociaux perdus - allez chez des parents, des amis, rendez visite à des connaissances.

Avec le temps, il sera plus facile d'augmenter votre niveau d'activité physique. Après une ou deux semaines, vous devez effectuer une série d'exercices simples, en augmentant constamment le temps d'entraînement de quelques minutes. Les experts conseillent de faire ce que vous aimez, comme danser ou nager. L'essentiel n'est pas de décoller, mais d'augmenter progressivement vos efforts. Ensuite, il n'y aura pas de bâillonnement, dont environ quarante pour cent des personnes interrogées souffrent.

Médecine psycho-émotionnelle

Les conditions de guérison de toute maladie doivent être psychologiquement favorables, sinon les pannes ne peuvent être évitées. Vous devez vous fixer des objectifs clairs et être conscient des priorités - c'est le début de votre chemin vers la victoire sur la maladie. La prise de conscience que la suralimentation totale et régulière ne mènera à rien de bon détermine d'autres actions. L'ambiance au début de ce chemin difficile et prolongé est d'une grande importance..

  • Votre travail consiste à maintenir une attitude proactive. Ne gaspillez pas votre potentiel sur la négativité, contournez-le simplement. Par conséquent, se gronder pour une tarte supplémentaire ou un morceau de gâteau est improductif - cela ne peut que vous conduire à la dépression, provoquer une crise de culpabilité aiguë..
  • Examinez-vous et remarquez toute détérioration de l'apparence survenue pendant la maladie. Voyez comment votre corps va s'améliorer. La connexion est très facile à voir, mais vous pouvez prendre des photos une fois par semaine, puis il y aura des preuves visuelles des opportunités et des succès devant vos yeux.
  • Laissez votre famille et vos amis prendre part à votre destin. Vous ne devez pas leur prendre les choses facilement, car ils peuvent vous soutenir dans les moments difficiles. Ce sont des gens qui vous aiment inconditionnellement, en toutes circonstances..
  • Être en surpoids ou trop dépendant de la nourriture n'est pas une catastrophe mondiale et le monde ne s'effondrera pas. Vous ne serez pas poursuivi par la foule dans les rues, pointant du doigt, frappant avec des bâtons simplement parce que vous êtes malade de boulimie ou que vous avez pris des kilos en trop. Par conséquent, vous ne devez pas vous fermer en vous-même, vous cacher des gens derrière les murs fiables de votre maison..
  • Acceptez-vous tel que vous êtes, aimez, appréciez. L'excès de poids et la gourmandise constante ne sont pas une phrase. Si vous décidez de vous ressaisir et de suivre cette voie vers la guérison, vous vous débarrasserez bientôt du problème. Cependant, vous ne pourrez pas vous laisser comme ça, vous devriez donc vous lier d'amitié avec cette nouvelle personne..

Nous devons admettre que tout le monde a des problèmes et qu'il y a beaucoup de patients boulimiques dans le monde. Il est logique de trouver les mêmes personnes, par exemple sur Internet, de communiquer avec elles, de trouver de nouveaux amis avec lesquels il sera plus facile de terminer le traitement..

Conseils de grand-mère: médecine traditionnelle contre la boulimie

On ne peut ignorer le fait que de nombreux produits d'origine végétale stimulent le métabolisme naturel, normalisent le travail de tous les systèmes corporels. Ils aideront non seulement à réduire le poids corporel, mais donneront une sensation de satiété, soulageront les vomissements..

Les bons jus pour les boulimiques

  • Vous pouvez boire du jus de citrouille sans restrictions. Il est saturé d'acide ascorbique, de vitamines A, E, B, K, contient des sels de zinc, un grand ensemble de minéraux, des pectines. Grâce à cette composition, il a un effet bénéfique sur le système cardiovasculaire, qui souffre principalement de boulimie..
  • Prenez l'habitude de boire un verre de sève de bouleau le matin. Vous devriez le boire pendant un mois, puis faire une pause de deux semaines. Puisqu'il est préférable d'utiliser un produit naturel directement de l'arbre, cette méthode a une référence saisonnière..
  • Le jus de chou frais doit être pris une demi-heure avant le déjeuner. Il sera optimal de boire un verre par jour.
  • Après avoir mangé, vous pouvez boire un demi-verre de jus de concombre. Cela vous aidera à digérer les aliments, à vous sentir rassasié.
  • Le jus de tomate frais est pris uniquement à jeun une demi-heure avant les repas, comme le jus de chou. En option, ils peuvent être alternés pour un changement..

Thés et infusions pour restaurer les processus physiologiques

Pendant la maladie, les processus métaboliques du corps échouent. Il est important de ramener votre corps à la normale, ce qui aidera également la phytothérapie traditionnelle.

  • Beaucoup au stade de la guérison sont préoccupés par la constipation, mais ils ne veulent pas boire à nouveau de préparations pharmaceutiques puissantes. Un laxatif à base de plantes léger à doux peut être utilisé. Feuilles de séné, nerprun (écorce), graines de carvi - tout cela doit être brassé et bu un demi-verre deux fois par jour.
  • Il ne fait pas de mal d'utiliser du cholérétique pendant un mois: stigmates de maïs, fleurs de pissenlit séchées et fraîches, tiges d'immortelle.
  • En tant que diurétique, vous pouvez utiliser des décoctions telles que l'aneth ou l'airelle. Il est utile de brasser la racine de bardane, l'herbe de prêle. Il n'est pas nécessaire de les cuire, il suffit de cuire à la vapeur avec de l'eau bouillante, attendez vingt minutes.
  • Pour réduire la faim, supprimer l'appétit, vous pouvez utiliser des racines de guimauve et des graines de lin. Ces derniers ont également un effet antiparasitaire, aident à se débarrasser des ascaris.

Afin de ne pas déranger les nerfs, et c'est important, il vaut la peine de boire des frais sédatifs. C'est bon quand des herbes telles que la mélisse, l'agripaume, l'angélique, la menthe, la valériane, la bruyère, l'achillée millefeuille y sont incluses. Vous pouvez boire du jus de betterave, il a un effet bénéfique sur tout le corps, le guérit, rajeunit, démarre et accélère les processus métaboliques.

Comment soigner soi-même la boulimie à la maison

La boulimie est un trouble psychologique. Les personnes atteintes de cette maladie se sentent souvent honteuses et coupables de leur faiblesse. Ils utilisent diverses méthodes pour se débarrasser de ce qu'ils ont mangé, en commençant par les laxatifs et en terminant par les émétiques, ce qui épuise le corps. Le danger de la boulimie est que les symptômes sont presque invisibles et que des mesures urgentes doivent être prises pour sauver la vie du patient..

Des spécialistes expérimentés aideront à établir la cause de la maladie et à choisir la méthode de traitement optimale.

  • 1. Description
  • 2. Symptômes
  • 3. Raisons
  • 4. Traitement
    • 4.1. Médicaments
    • 4.2. Conseils nutritionnels
    • 4.3. Acupression
    • 4.4. Composante émotionnelle

    Lors d'une crise de boulimie, une sensation de faim incontrôlable dérange, malgré la plénitude de l'estomac. Une personne est visitée par des images, des pensées et des rêves sans fin sur la nourriture. Étant seul, il est capable de manger de la nourriture avec gourmandise et en grande quantité, sans en ressentir le goût. Les personnes souffrant de boulimie ne choisissent pas les aliments correspondants, car leur objectif est d'absorber les aliments et, surtout, une teneur élevée en calories. L'estomac hypertrophié appuie sur les organes voisins, le diaphragme, des douleurs et des spasmes sont observés. Après l'euphorie, le remords et le regret, les craintes d'obésité surgissent..

    La boulimie est une maladie mentale courante qui entraîne une suralimentation et une sensation de satiété.

    La boulimie touche jusqu'à 5% des hommes, le reste des patients appartient à la population féminine, principalement de moins de 35 ans.

    La maladie peut être confirmée s'il y a 3 signes principaux:

    1. 1. Prendre une quantité incontrôlée de nourriture pendant une période limitée.
    2. 2. Mesures auto-prises pour éliminer les conséquences de la suralimentation: lavements, prise de laxatifs et diurétiques, jeûne.
    3. 3. Fluctuation constante du poids corporel.
    1. 1. Compte tenu de l'irritation fréquente de la cavité buccale en provoquant des vomissements, les patients présentent des processus inflammatoires de la membrane muqueuse, une amygdalite, une pharyngite, une destruction de l'émail dentaire due à l'acide chlorhydrique dans le suc gastrique.
    2. 2. Violation de l'intégrité des vaisseaux oculaires due à une pression accrue.
    3. 3. Discussion constante sur les nouveaux régimes, désir persistant d'organiser une bonne nutrition, surpoids, somnolence diurne et insomnie la nuit, fatigue, distraction, troubles de la mémoire.
    4. 4. Déviations dues au manque de nutriments en raison d'une suralimentation: convulsions, problèmes du système cardiovasculaire, troubles du foie et des reins, cheveux cassants, peau sèche, perturbations du cycle menstruel.

    Parmi les nombreuses raisons du développement de la maladie, il y a une passion pour l'alimentation, qui se traduit par un besoin physiologique de compenser la malnutrition systématique. Une prédisposition à la boulimie survient chez les personnes dont les parents sont obèses, sujets à des conditions dépressives.

    Facteurs affectant le développement de la pathologie:

    • déséquilibre hormonal - la présence de niveaux élevés de l'hormone du stress responsable de la sensation de faim;
    • les troubles liés aux neuro-émetteurs;
    • difficultés d'expression, affectant une faible estime de soi, une colère et une impulsivité incontrôlables, de la mélancolie et des sentiments de désespoir.
    • boulimie purgée: le patient utilise indépendamment des émétiques et des laxatifs après une crise de suralimentation;
    • non-nettoyage: préférence pour les mesures compensatoires qui incluent un exercice vigoureux et une alimentation plus dure.

    Le stade initial de la maladie est caractérisé par de rares pannes, généralement dues au stress. Avec l'aggravation de la maladie, les pannes deviennent plus fréquentes jusqu'à 3 fois par jour. Les patients potentiels ne prennent pas de décision immédiatement, mais se rendent compte qu'ils ne sont pas capables de faire face à la situation par eux-mêmes.

    Le traitement idéal est complexe, impliquant l'aide d'un psychothérapeute, mais certains n'osent pas se tourner vers un spécialiste, essayant de se débarrasser de la boulimie à domicile.

    La médication implique la prise d'antidépresseurs pour améliorer la signalisation de cellule à cellule. Il faut garder à l'esprit que les médicaments ralentissent la réaction, diminuent la concentration d'attention, c'est pourquoi il est contre-indiqué de conduire une voiture et d'effectuer un travail important.

    Liste des médicaments recommandés:

    • Prozac: La dose quotidienne de ce médicament le plus efficace contre la boulimie est de 60 mg, elle est prise 3 fois par jour dans une capsule, quel que soit le régime alimentaire;
    • Fluoxétine: 1 comprimé 3 fois par jour après les repas, bien sûr - de 3 à 4 semaines;
    • Amitriptyline: 1 comprimé 3 fois par jour avec les repas, cours - 30 jours;
    • Imizine: 3 fois par jour, 25 mg après les repas, à l'avenir - à la discrétion du médecin, bien sûr - à partir de 6 semaines.

    En tant qu'antiémétiques, utilisez Cerucal (avant les repas 3 à 4 fois par jour), Zofran (2 fois par jour, 8 mg, 5 jours).

    Les nutritionnistes pensent que le meilleur remède contre la suralimentation est la nourriture, aussi paradoxal que cela puisse paraître. Mais avant tout, il est nécessaire d'exclure du régime les aliments qui affectent la prise de poids..

    La principale chose à laquelle il faut faire attention est le respect du régime: il est recommandé de manger plusieurs fois par jour, à une heure strictement définie, en évitant les collations à intervalles.

    Si possible, il est recommandé de pratiquer l'acupression: en appuyant sur les points responsables de la suppression de l'appétit, en augmentant le métabolisme, en optimisant le travail des organes internes. Contrairement à l'acupuncture, cette méthode ne nécessite pas d'acupuncture, les zones nécessaires sont activées par massage.

    En règle générale, le travail d'un spécialiste se réduit à pétrir le tissu musculaire, à frotter et à s'étirer en position couchée et avec une inclinaison vectrale. En pratique, plusieurs types de massage sont utilisés. L'intensité de la thérapie est déterminée individuellement.

    La boulimie doit être considérée comme une insatisfaction psychologique, à la suite de laquelle le besoin de nourriture est plus prononcé..

    Façons d'éviter de trop manger à la maison:

    1. 1. Les psychologues recommandent de trouver en vous-même et de faire une liste des dix meilleures qualités pour lesquelles vous devriez vous valoriser. Cela augmentera l'estime de soi et détournera l'attention des pensées sombres. La deuxième méthode efficace consiste à fixer un objectif louable devant vous..
    2. 2. Une façon intelligente de guérir d'une maladie est de trouver un moyen d'avoir des émotions positives, par exemple, dans un passe-temps. Toute activité qui redirige l'attention vers une autre direction peut avoir un sens pour guérir de la boulimie - une fiction qui capte l'imagination pendant longtemps, une promenade à l'extérieur, du ski, du yoga, etc..
    3. 3. L'établissement de contacts sociaux détournera l'attention de la dépendance à la nourriture. Plus une personne a la possibilité d'établir des liens de communication, moins sa dépendance à l'alimentation.
    4. 4. La méditation aidera à faire abstraction du stress à la maison.

    Étant donné que la boulimie perturbe la digestion, il est initialement recommandé de normaliser l'activité du tractus gastro-intestinal avec des remèdes populaires. Dans le même temps, il est nécessaire de se débarrasser de la dépression..

    Pour normaliser la digestion. Avec l'aide de thé à base de graines de fenouil, vous pouvez améliorer la digestion et guérir le système nerveux: 1/2 cuillère à café de graines, 1/4 - gingembre frais, 1/2 - mélange de citronnelle, verser de l'eau bouillante, ajouter du miel, du citron, laisser reposer environ 10 minutes, filtrer, prendre.

    Pour les pathologies sur fond de boulimie, le vin à base de plantes est utilisé: l'outil favorise l'absorption des nutriments. Pour le préparer, vous aurez besoin de: basilic, calamus (racine), menthe poivrée, millepertuis - 20 g de chaque type d'herbes; origan, camomille, achillée millefeuille, coriandre - 10 g chacun.La collection est versée avec du vin blanc sec (1 l) et fermée dans un récipient en verre avec addition d'alcool (100 ml). L'outil doit être insisté pendant 2 semaines, filtré, versé dans de petits récipients. L'utilisation du produit 3 fois par jour, 25 ml après les repas aidera à vaincre la boulimie. Il est recommandé de continuer à boire du vin jusqu'à ce que les troubles digestifs soient complètement éliminés..

    Moyens pour nettoyer le corps. Cela aidera à surmonter l'appétit incontrôlé et à purifier le sang. Ce médicament peut être utilisé pour traiter la boulimie prolongée: hacher les graines d'onagre, ajouter la même quantité de graines de fenugrec, de miel et de pollen d'abeille. Les ingrédients mélangés sont conservés dans un endroit frais, pris dans une cuillerée trois fois par jour jusqu'à ce que la maladie soit soulagée.

    Recettes pour normaliser l'appétit, soumises à un régime et à un traitement à base de plantes:

    1. 1. Collecte d'abord: achillée millefeuille, prêle, camomille, millepertuis, pissenlit (racines), herbe de blé rampante (racines), mélisse - mélanger les ingrédients en quantités égales, faire bouillir une cuillerée de collection avec de l'eau bouillante (250 ml), insister pendant 30 minutes sous un couvercle, filtre. La perfusion doit être prise après les repas le matin et le soir..
    2. 2. Collecte du second: livèche et pissenlit (racines), stigmates de maïs, écorce de nerprun, péricarpelle de haricot, sauge, prêle, achillée millefeuille, potentille - prendre en quantités égales, mélanger, infuser (250 ml d'eau bouillante), laisser reposer 3 heures, boire un demi-verre 3 fois par jour 20 minutes avant les repas.
    3. 3. Soie de maïs: il est recommandé d'infuser l'herbe comme du thé.
    4. 4. Thé au lait: en l'absence de problèmes avec le système cardiovasculaire, il est recommandé de préparer du thé noir dans du lait. La boisson aide à faire face à un appétit excessif.

    Vous pouvez lutter contre l'irritabilité et la dépression à l'aide d'infusions à base de plantes:

    • Millepertuis: infuser une cuillère à café de matières premières dans un verre d'eau bouillante, laisser reposer environ 5 minutes, ajouter du citron ou du miel.
    • Gui: sous forme d'infusion préparée dans un thermos (cuillère de 500 ml), qui régule l'activité du cœur et des vaisseaux sanguins. Le remède est pris à la place de l'eau pendant la journée.
    • Vin de gui: sécher, moudre, verser le vin dans un rapport de 1:10 et placer dans une pièce fraîche pendant 10 jours, filtrer, prendre 50 ml avant le coucher.
    • Verveine: versez 2 cuillères à soupe de la plante avec de l'eau (500 ml), portez à ébullition, laissez reposer 30 minutes, prenez un demi-verre 4 fois par jour.
    • Menthe poivrée au persil: à boire le soir sous forme de thé pour réduire la faim.
    • Absinthe: infuser une cuillère à café d'herbes avec un verre d'eau bouillante, boire une demi-heure avant les repas. Selon les médecins, la boulimie se manifeste parfois en raison de parasites vivant dans le corps, l'ail et l'absinthe aideront à s'en débarrasser..
    • Bains de lavande avant le coucher: une pincée d'herbes est bouillie dans 1 litre d'eau pendant 20 minutes, puis versée dans un bain chaud. Si vous utilisez de l'huile au lieu d'un remède naturel, quelques gouttes suffisent.

    Toute prescription ou médicament doit être approuvé par un médecin.

    Comment guérir la boulimie

    La boulimie mentale est une maladie caractérisée par un cycle clair. Tout d'abord, une personne mange trop lors d'une attaque de contrainte, puis l'une des actions compensatoires conçues pour l'aider à éviter une prise de poids suit. Il peut, par exemple, provoquer des vomissements, prendre des laxatifs ou mourir de faim. La recherche montre que deux à trois femmes sur 100 présentent des signes de boulimie mentale à un moment de leur vie. Chez les hommes, l'indicateur est beaucoup plus faible - la boulimie ne se développe que dans deux ou trois sur mille. Beaucoup de gens mangent trop pendant la journée, mangeant plus de calories que le corps n'en a besoin pour travailler, mais la frénésie alimentaire en boulimie fonctionne différemment: une personne mange de grandes quantités de nourriture dans un temps limité - le plus souvent en deux heures. Pendant cette période, il peut manger un gâteau entier au lieu de quelques morceaux ou une livre de crème glacée au lieu d'une tasse de cent grammes. Le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux décrit deux sous-types de boulimie mentale, qui diffèrent dans la façon dont les patients se débarrassent de l'excès de calories:

    1. après avoir trop mangé, le patient provoque des vomissements, prend des laxatifs ou des diurétiques - c'est la forme la plus courante;
    2. après avoir trop mangé, le patient effectue des exercices physiques jusqu'à épuisement ou a faim pendant un à plusieurs jours.
    Le cercle vicieux de la suralimentation et de la compensation devient permanent. Le patient mange d'abord tellement qu'il ressent une douleur physique, puis commence brusquement à compenser sa dépression - si fortement qu'il a alors terriblement faim. Lorsque le cycle est répété au moins deux fois par semaine pendant trois mois, la personne est considérée comme répondant aux critères officiels de la boulimie mentale.

    Découvrez les causes de l'excès de poids et les moyens de perdre du poids rapidement

    Inscrivez-vous pour une primaire gratuite
    rendez-vous avec une nutritionniste!

    Comment se débarrasser de la boulimie par vous-même - remèdes populaires et mode de vie

    De nombreuses filles suivent un régime pour perdre du poids et souligner le raffinement de leur silhouette. Cependant, ce désir se transforme parfois en une véritable manie, à cause de laquelle le contrôle de la nutrition est perdu. De nos jours, lorsque la minceur des femmes est à la mode, la plupart des filles souffrent d'une maladie telle que la boulimie..

    Les raisons du développement de la maladie

    La boulimie est un trouble alimentaire sévère. Pour perdre ces kilos en trop, de nombreuses femmes ont littéralement faim pendant des semaines. Naturellement, après un tel épuisement, les pannes sont inévitables. En une seule séance, une femme mange une alimentation quotidienne normale, après quoi, craignant de récupérer, elle provoque artificiellement des vomissements, prend divers laxatifs ou charge le corps d'un effort physique intense..

    La plupart des médecins attribuent cette maladie à un trouble mental courant. Certains pensent que la maladie est causée par une incapacité à organiser correctement une alimentation saine et hypocalorique..

    Les personnes dont la famille souffre de troubles mentaux, de dépression fréquente ou d'obésité sont une prédisposition à la maladie..

    D'autres facteurs peuvent également affecter le développement de la maladie, parmi lesquels:

    • des niveaux élevés d'une hormone responsable de la sensation de faim;
    • augmentation de l'hormone du stress;
    • perturbation des fonctions normales des neurotransmetteurs;
    • instabilité émotionnelle;
    • dépression persistante;
    • aversion ouverte ou latente pour les personnes grasses;
    • faible estime de soi;
    • comportement trop impulsif et ainsi de suite.

    La boulimie peut provoquer des sentiments d'agression incontrôlable. S'il y a une personne dans la famille qui souffre de cette maladie, il y aura très probablement des conflits intra-familiaux constants..

    Cette maladie est classée dans les types suivants:

    1. Primaire. La sensation de faim s'accompagne d'un désir constant de manger.
    2. Secondaire. Ce type est observé chez les anorexiques. Après des épisodes de nourriture incontrôlée, il y a une dépression, une culpabilité et une dépression. Après cela, les personnes anorexiques suivent un régime encore plus dur, après quoi des rechutes se produisent à nouveau..
    3. Lourd. Ce type peut être appelé un trouble mental. Après une suralimentation incontrôlée, les femmes se vident l'estomac avec des vomissements artificiellement induits.

    Symptômes de la boulimie

    Il existe un certain nombre de signes comportementaux qui peuvent aider à diagnostiquer cette maladie:

    • réception d'une quantité de nourriture suffisamment grande, alors qu'une personne ne mâche pratiquement pas de nourriture, mange très à la hâte;
    • immédiatement après avoir mangé, le boulimique va aux toilettes pour provoquer artificiellement des vomissements;
    • la fermeture et un style de vie détaché sont observés;
    • signes de maladie mentale, nervosité;
    • des différences de poids assez contrastées sont observées;
    • pharyngite fréquente, amygdalite et autres maux de gorge;
    • troubles des processus métaboliques du corps, maladies fréquentes du système digestif;
    • faible énergie, fatigue rapide;
    • en raison des vomissements constamment induits, des maladies dentaires visibles sont observées;
    • augmentation de la salivation;
    • apparence malsaine, peau affaissée.

    Dans la plupart des cas, le patient refuse catégoriquement de prêter attention aux premiers signes de la maladie. Les boulimiques sont convaincus qu'ils sont capables de contrôler eux-mêmes une alimentation saine à l'aide d'efforts volontaires..
    Vous pouvez consulter l'avis d'un spécialiste sur les causes et les moyens de se débarrasser de la boulimie à partir de la vidéo suivante:

    Complications

    Cette maladie peut entraîner de graves complications qui peuvent non seulement nuire à la santé, mais aussi rendre la vie moins confortable:

    • destruction de l'émail dentaire due à une acidité accrue de la cavité buccale. Ceci est facilité par des vomissements réguliers;
    • enrouement de la voix;
    • développement des oreillons;
    • troubles gynécologiques, aménorrhée, troubles du cycle;
    • entérite chronique, gastrite, troubles des intestins et du système digestif;
    • constipation fréquente, problèmes de foie et de pancréas;
    • maladies endocriniennes, déshydratation du corps;
    • développement du diabète sucré, insuffisance rénale.

    Traitement médicamenteux de la pathologie

    Il existe une opinion assez répandue qui est en partie erronée..

    Beaucoup de gens pensent que la boulimie ne peut être vaincue que par le désir, la persévérance et la volonté. Bien sûr que non..

    Naturellement, sans le désir de faire face à la maladie, rien n'en sortira, mais un seul désir ne suffira pas.

    Lors du traitement de la boulimie, le patient a besoin de l'aide de médecins qualifiés dans une grande variété de domaines médicaux. Il convient également de comprendre que plus la forme de la maladie est complexe, plus le traitement prendra du temps..

    Pour se débarrasser complètement de la maladie, en particulier aux stades ultérieurs, une aide est nécessaire:

    • un psychologue;
    • nutritionniste;
    • gastro-entérologue.

    Le patient reçoit souvent un complexe spécial de thérapie, qui comprend trois programmes de traitement principaux:

    1. Médicaments, qui comprennent l'utilisation d'antidépresseurs et d'autres médicaments.
    2. Aliments diététiques, dans lesquels le nutritionniste sélectionne le type de régime qui saturera le corps appauvri en vitamines utiles et nécessaires.
    3. Thérapie psychologique. Cette étape est la plus importante. Grâce à un cours de thérapie psychologique, le patient sera en mesure de voir et de reconnaître le problème. Après cela, il lui sera beaucoup plus facile de surmonter la maladie et de commencer à bien manger..

    L'objectif principal de la thérapie est de changer la façon de penser du patient. Le traitement vise très probablement à sensibiliser le patient au problème, afin qu'il puisse changer son attitude envers son propre corps..

    Traitement de la boulimie à domicile

    Les patients eux-mêmes prennent la décision de se débarrasser du problème après un certain temps d'alimentation épuisante. Si le patient a personnellement pris la décision de se débarrasser de la boulimie une fois pour toutes, vous pouvez alors parler avec 100% de certitude qu'il réussira, puisque la première étape - la prise de conscience, est déjà passée.

    Naturellement, un cours de psychothérapie est toujours recommandé. Pour faire face à une maladie à domicile, les conditions suivantes doivent être remplies:

    1. Organisez des repas fractionnés en petites portions. Cela aidera à prévenir les nausées persistantes et les réflexes nauséeux..
    2. Créez un menu sain et sain qui vous gardera en forme tout en permettant à votre corps de recevoir des minéraux vitaux. Vous pouvez demander de l'aide à une diététiste expérimentée.
    3. Réaliser et accepter la présence d'un problème de trouble mental.
    4. La méditation, les passe-temps préférés et la socialisation avec des amis aident beaucoup.
    5. Recours à la médecine traditionnelle, c'est une méthode très efficace pour vaincre la maladie.

    Normalisation du système digestif

    Il existe une variété de recettes folkloriques qui aident à établir une digestion normale..

    1. Des thés spéciaux sont brassés pour faciliter ce processus. Ajouter une demi-cuillère à café (cuillère à café) de graines de fenouil séchées et de citronnelle dans une tasse. Vous pouvez également ajouter du gingembre frais. Ensuite, vous devez verser de l'eau bouillante, ajouter un peu de coriandre moulue et laisser infuser le thé médicinal pendant 10 minutes.
    2. Vous pouvez faire du vin fait maison qui aidera le corps à absorber les nutriments des aliments et aidera à guérir l'anémie. Un litre de vin blanc est ajouté à raison de 20 grammes. les herbes suivantes: basilic, racine de calamus, menthe poivrée, millepertuis. Dans une quantité de 10 grammes: origan, coriandre, camomille et achillée millefeuille. Le vin doit être infusé pendant 2 semaines, après quoi 30 ml doivent être consommés après les repas 3 fois par jour.
    3. Un médicament sédatif est recommandé pour la préparation, ce qui aidera également à faire face à la maladie. Mélangez les grains de fenugrec écrasés avec les graines d'onagre (écrasées). Ajoutez du miel et du pollen d'abeille. Prenez le mélange obtenu plusieurs fois par jour, une cuillère (cuillère à soupe).
    4. Quelques grammes de céleri-rave haché sont versés dans un litre d'eau chaude. Laisser infuser le bouillon pendant une journée dans un endroit sombre, puis prendre une cuillère (cuillère à café) trois fois par jour.
    5. Améliore également la digestion avec du jus de céleri-rave frais.

    Suppression des crises de frénésie alimentaire

    Il est assez difficile pour une personne de surmonter «l'appétit de loup». Les recettes folkloriques peuvent vous aider..

    1. Mélangez 50 gr. les herbes suivantes: millepertuis, prêle, achillée millefeuille, camomille, racine de pissenlit, herbe de blé, mélisse. Versez une cuillerée (cuillerée à thé) du mélange obtenu avec un verre de pépites et laissez reposer 20 minutes. Buvez le bouillon plusieurs fois par jour après avoir mangé.
    2. Préparez ½ cuillerée de soie de maïs dans une tasse d'eau. Buvez le thé obtenu trois fois par jour.
    3. Une cuillère à café de thé noir fort est ajoutée à un verre de lait bouillant. Ce bouillon doit être bu le matin pour réduire l'appétit..
    4. Mélangez un à un: racine de pissenlit, soie de maïs, racine de livèche et achillée millefeuille. Ajoutez 1 cuillère à soupe. une cuillerée du mélange dans un verre de pépites, on boit deux fois par jour avant les repas.
    5. Un café fort aidera à surmonter une forte sensation de faim, mais à condition qu'il n'y ait pas de problèmes cardiaques.

    Vous pourriez être intéressé par l'article sur les causes et le traitement des étourdissements fréquents chez les femmes.

    Ici, vous apprendrez quoi faire si les doigts s'engourdissent.

    Sédatifs

    Éliminer l'irritabilité tout au long de la journée est la tâche principale, une thérapie à domicile efficace en dépend..

    1. Buvez du thé au millepertuis peu de temps avant les repas. Cela aidera à réduire l'irritabilité. Préparez 1 cuillère à café (cuillère à café) de millepertuis séché dans 1 verre d'eau. Vous pouvez également ajouter du citron ou du miel.
    2. Faites infuser du gui dans un thermos et buvez l'infusion au lieu de l'eau tous les jours. Cela aidera non seulement à calmer les nerfs, mais également à améliorer le travail du système cardiovasculaire..
    3. Versez le gui séché avec du vin blanc 1:10. Insistez pendant 12 jours, après quoi vous pouvez boire 50 mg par jour avant le coucher.
    4. Bains de lavande. Une petite poignée de la plante est bouillie dans un litre d'eau, puis le mélange résultant est versé dans le bain.
    5. Quelques cuillères à soupe de verveine médicinale sont ajoutées au récipient et remplies d'eau froide. Faites bouillir le mélange, laissez infuser pendant 2 heures. Boire un demi-verre 3 fois par jour.

    Comment vivre heureux

    Après le traitement, lorsque la maladie est laissée pour compte, il est très important de changer votre mode de vie et, surtout, votre vision des choses..

    Sachez que vous avez déjà souffert d'un trouble mental grave.

    Choisissez le régime le plus doux et le plus efficace, qui vous permettra en même temps de garder votre poids normal et de saturer le corps avec les minéraux et substances nécessaires.

    Regardez les choses de manière positive, communiquez davantage avec votre famille et vos amis. Essayez de ne pas permettre à des situations stressantes de se produire - c'est la clé d'un rétablissement complet et d'une vie bien remplie..

    Si vous ou vos proches ressentez les premiers symptômes alarmants de la boulimie, vous devez alors commencer à prendre des mesures immédiates pour lutter contre cette maladie. Essayez de vous ressaisir, acceptez le problème et suivez les recommandations de l'article d'aujourd'hui. Vous réussirez certainement, n'hésitez pas.

    Nous vous recommandons de regarder une vidéo dans laquelle la fille partage sa véritable expérience dans le traitement de la boulimie:

    Boulimie. Remèdes populaires pour traiter la boulimie

    La boulimie est un trouble alimentaire grave. La maladie s'accompagne d'une sensation de faim constante ou de fréquentes crises d'appétit, ce qui est presque impossible à satisfaire. Le patient ressent une faiblesse et une pression dans la région épigastrique. Les boulimiques essaient de contrôler leur poids en vomissant et en abusant de laxatifs.

    En règle générale, il existe 2 types de maladies: la boulimie nettoyante et non nettoyante. Le premier est caractérisé par le fait que le patient utilise des diurétiques et des laxatifs pharmaceutiques, et induit également des vomissements. La deuxième variante de la maladie n'est rien de plus que le deuxième stade de l'anorexie. Afin de ne pas prendre de poids, le patient s'épuise de faim et d'exercice. Il n'est pas rare que les deux types de boulimie marchent main dans la main..

    La boulimie touche principalement les femmes qui sont «obsédées» par le contrôle de leur propre poids. Selon les statistiques, environ 3 à 8% des femmes âgées de quinze à trente-cinq ans souffrent de cette maladie. Selon les chercheurs, il y a beaucoup plus de cas. Beaucoup de gens cachent simplement leurs problèmes aux autres..

    La principale raison de la propagation de cette maladie est la fixation sur sa propre apparence. La part du lion des patients acquièrent des dépendances conduisant au développement de la boulimie à un âge précoce. Au fur et à mesure que la maladie progresse, elle cause des dommages irréparables à la psyché humaine. Les pensées sur la nourriture commencent à submerger le patient boulimique à tel point que les problèmes quotidiens ordinaires ne sont plus intéressants. Ils sont particulièrement sujets au syndrome boulimique du visage, caractérisé par une trop faible estime de soi. Au niveau subconscient, ces patients associent la suralimentation à une sorte de rituel de chaleur et de soins à soi-même..

    SYMPTÔMES DE LA MALADIE BULIMIQUE

    Le comportement alimentaire du patient peut être perturbé selon une grande variété de schémas. Par exemple, l'appétit peut apparaître de manière totalement inattendue, obligeant le patient à absorber une quantité importante de nourriture en une seule séance. Il n'est pas rare qu'une personne boulimique mange continuellement ou soit sujette à des accès de faim «brutale» la nuit. Les principaux symptômes de la boulimie sont des gradations significatives du poids du patient de l'ordre de 10 à 15 kg, des maux de gorge, des glandes parotides et des gencives. La personne ressent de la douleur. La boulimie est une cause fréquente d'obésité..

    Identifier la boulimie est difficile. Le plus souvent, les patients ne sont pas pressés de partager leurs problèmes avec les autres. Il vaut la peine de se méfier dans le cas où des blessures deviennent perceptibles sur les doigts (en raison de tentatives constantes pour provoquer des vomissements), une personne immédiatement après un repas se précipite pour se rendre aux toilettes (y passant beaucoup de temps), l'état de sa peau et de ses dents laisse beaucoup à désirer, et le poids est aigu diminué. Les joues du patient peuvent être légèrement enflées en raison d'une hypertrophie des glandes salivaires.
    Complications possibles

    Excès de nourriture, nettoyage forcé de l'estomac, troubles du système nerveux - tout cela entraîne des conséquences extrêmement graves. Il s'agit de la neurasthénie, de la perte de contact avec les êtres chers, de la perte des priorités de la vie et même du désir de mourir. Une diminution significative du poids chez la femme conduit généralement à des irrégularités du cycle menstruel et parfois à l'arrêt complet des menstruations. Les processus métaboliques dans le corps ralentissent. Le corps essaie de compenser la perte de nutriments habituels provenant d'autres sources et, par conséquent, l'apparence de la peau, des dents, des ongles et des cheveux se détériore. Des rides apparaissent, la peau devient jaunie, la respiration est perturbée. Une carence en potassium empêche le muscle cardiaque de fonctionner correctement. Souvent, les patients présentant des symptômes similaires doivent être hospitalisés d'urgence. La boulimie peut causer de graves dommages à la santé, surtout si le corps se déshydrate, perdant des électrolytes à cause de la diarrhée et des vomissements. Des experts ont décrit des cas où, en raison d'une suralimentation constante, l'estomac s'est rompu.

    TRAITEMENT DE LA BULIMIE

    Le processus de traitement de la boulimie doit être entièrement supervisé par des professionnels, y compris un psychothérapeute et des psychiatres. Parmi les médicaments, les antidépresseurs, qui réduisent l'appétit et préviennent les vomissements chez les patients, ont fait leurs preuves. Le traitement doit être basé sur les besoins physiques et psychologiques du patient. Non seulement les recommandations d'un médecin expérimenté aident à normaliser la procédure d'alimentation et à rétablir la santé, mais également la communication avec ceux qui ont vécu une expérience similaire ou sont actuellement en cours de guérison.

    Est-il possible de se débarrasser rapidement de la boulimie?

    Ne vous attendez pas à récupérer trop rapidement. Il est extrêmement difficile de lutter contre les habitudes acquises sur une longue période. Pour les éliminer, il faut généralement beaucoup d'efforts et pas moins de temps. Le succès n'est possible que si le patient se rend vraiment compte de l'importance de ce qui se passe. Il doit comprendre que la boulimie est une maladie qui doit être éliminée. Le désir d'être en bonne santé doit prévaloir sur la dépendance.

    Traitement de la boulimie avec des remèdes populaires

    Il existe deux catégories de recettes folkloriques pour lutter contre la boulimie. Tout d'abord, c'est une lutte contre l'appétit. Toutes sortes d'infusions et de décoctions peuvent y contribuer..
    Infusion d'ail
    Pour l'infusion, vous avez besoin de gousses d'ail (3 pièces). L'ail pelé et écrasé est versé dans 1 cuillère à soupe. eau bouillie refroidie à température ambiante. La perfusion est vieillie pendant 24 heures, après quoi elle est prête à être utilisée. Prendre 1 cuillère à soupe par jour au coucher. installations.
    L'huile de lin
    En règle générale, ce produit est acheté prêt à l'emploi et pris avant chaque repas, 20 ml..
    Infusion de menthe et de persil
    Un mélange de menthe séchée et broyée et de persil à raison de 1 cuillère à soupe. 1 cuillère à soupe est versée. eau bouillante raide. Après 30 min. une partie de la perfusion est prête. Un tel remède atténue la sensation de faim pendant 2 heures ou plus..
    Thé d'absinthe
    Pour préparer le produit, 1 cuillère à café est utilisée. absinthe séchée et 0,2 litre d'eau bouillante. Le thé est infusé pendant une demi-heure. Le mélange doit être pris dans 1 cuillère à soupe. une demi-heure avant les repas au moins trois fois par jour. L'absinthe peut être achetée ici à la pharmacie verte.
    Décoction de figues et de prunes
    Pour préparer le bouillon, vous avez besoin de 0,5 kg de fruits et de 3 litres d'eau. Le mélange est cuit jusqu'à ce que la quantité de liquide soit réduite à 2,5 litres. Le bouillon est pris dans 0,5 tasse avant les repas.
    Décoction de céleri
    Faire une décoction peut être assez simple. Pour ce faire, prenez 20 g de céleri et remplissez-le d'un verre d'eau (bouillie de préférence). Le mélange est bouilli pendant au moins 15 minutes, après quoi il est laissé au repos pendant une demi-heure et filtré. Divisez le bouillon prêt à l'emploi en 3 parties et buvez la veille de chaque repas.
    Eau minérale, jus, thé vert et kéfir
    Toutes les boissons ci-dessus peuvent réduire l'appétit si vous buvez un verre juste avant de manger. Le thé vert est particulièrement bienvenu.
    Décoction de stigmates de maïs
    Pour préparer le bouillon, vous avez besoin de 10 g de stigmates et de 200 ml d'eau bouillie réfrigérée. Dans les 20 minutes, le bouillon est préparé dans un bain-marie. Prenez le produit avant les repas pour 1 cuillère à soupe.

    N'oubliez pas que la boulimie a des racines psychologiques. Vous pouvez également traiter la maladie avec une autre catégorie de remèdes populaires - décoctions apaisantes et tisanes. Parmi les principaux ingrédients de ces phytopréparations, on trouve des plantes telles que la mélisse, le millepertuis, la valériane et le houblon..

    Boulimie. Causes, symptômes, diagnostic et traitement de la maladie

    La boulimie (boulimie mentale) est un trouble de l'alimentation classé comme un trouble mental. Il se manifeste par des épisodes de suralimentation, au cours desquels une personne consomme une énorme quantité de nourriture en 1 à 2 heures, parfois jusqu'à 2,5 kg. En même temps, il ne ressent pas son goût et ne ressent pas de satiété. Après une telle panne de nourriture, un sentiment de remords survient et le boulimik tente de rectifier la situation. Pour ce faire, il provoque des vomissements, prend des laxatifs ou des diurétiques, utilise des lavements, fait du sport ou adhère à un régime strict. En conséquence, le corps est appauvri et tout un tas de maladies se développent qui peuvent entraîner la mort..

    La personne boulimique a deux obsessions. Il rêve de nourriture pendant des heures et choisit soigneusement ses friandises préférées dans le magasin pour en profiter le moment venu. Les fêtes sont toujours seules. La deuxième pensée obsessionnelle: «J'ai besoin de perdre du poids». Une femme semble grosse à elle-même, même si elle a un poids insuffisant. Elle suit fanatiquement la mode, s'efforce d'avoir une silhouette modèle. Discute constamment de la perte de poids, des régimes et d'une bonne nutrition.

    Les gens tombent dans un cercle vicieux. Grèves de la faim, stress chronique, surmenage sont un lourd fardeau sur les épaules. Lorsque la tension devient insupportable, une dépression nerveuse se produit, ce qui provoque une crise de suralimentation. En mangeant, une euphorie, une sensation de légèreté et de détachement se produisent. Mais après cela, il y a un sentiment de culpabilité, d'inconfort physique et de peur panique de s'améliorer. Cela crée une nouvelle vague de stress et tente de perdre du poids..

    Comme la plupart des autres troubles mentaux, la boulimie n'est pas perçue comme un problème grave par une personne. Il ne demande pas l'aide d'un médecin ou d'un psychologue. L'illusion est créée que les attaques peuvent être arrêtées à tout moment. La boulimie semble être une habitude honteuse et inconfortable. Les attaques de suralimentation et de «nettoyage» sont soigneusement cachées, car les gens, même les proches, n'ont pas besoin d'en savoir.

    Selon les statistiques, 10 à 15% des femmes âgées de 15 à 40 ans souffrent de boulimie. Après tout, c'est le beau sexe qui est constamment préoccupé par son apparence et son excès de poids. Ce problème est moins fréquent chez les hommes. Ils ne représentent que 5% du nombre total de patients boulimiques.

    Certaines professions sont sujettes à la boulimie. Par exemple, il est très important que les danseurs, les acteurs, les mannequins et les athlètes d'athlétisme ne soient pas en surpoids. Par conséquent, parmi ces personnes, la maladie survient 8 à 10 fois plus souvent que chez les représentants d'autres professions..

    Il est intéressant de noter que ce problème est le plus pertinent dans les pays développés tels que les États-Unis, la Grande-Bretagne et la Suisse. La boulimie est rare chez les personnes à faible revenu..

    La boulimie, comme d'autres malheurs, vient rarement seule. Elle s'accompagne de comportements sexuels autodestructeurs, de dépression, de tentatives de suicide, d'alcoolisme et de consommation de drogues..

    Malgré tous les efforts des médecins, environ 50% des patients parviennent à une guérison complète, dans 30% après quelques années, des rechutes de la maladie surviennent et dans 20% des cas, le traitement ne donne pas d'effet. Le succès de la lutte contre la boulimie dépend en grande partie de la volonté et de l'attitude de la personne..

    Ce qui façonne notre appétit?

    L'appétit ou le désir de manger sont des émotions qui surviennent lorsque nous avons faim..

    L'appétit est une attente agréable, l'anticipation de savourer de délicieux plats. Grâce à lui, une personne développe un comportement de collecte de nourriture: acheter de la nourriture, cuisiner, mettre la table, manger. Le centre alimentaire est responsable de cette activité. Il comprend plusieurs zones situées dans le cortex cérébral, l'hypothalamus, la moelle épinière. Il contient des cellules sensibles qui répondent à la concentration de glucose et d'hormones dans le système digestif dans le sang. Dès que leur niveau diminue, il y a une sensation de faim, et après cela, l'appétit se réveille..

    Les commandes du centre alimentaire sont transmises le long de la chaîne des cellules nerveuses aux organes digestifs et elles commencent à travailler activement. La salive, le suc gastrique, la bile et les sécrétions pancréatiques sont excrétés. Ces fluides assurent la digestion et une bonne absorption des aliments. Le péristaltisme intestinal augmente - ses muscles se contractent pour assurer le passage des aliments dans le tractus gastro-intestinal. À ce stade, la sensation de faim augmente encore plus.

    Lorsque la nourriture pénètre dans l'estomac, elle irrite les récepteurs spéciaux. Ils transmettent cette information au centre de restauration, et là, une sensation de plénitude et de plaisir de manger surgit. Nous comprenons que nous avons suffisamment mangé et qu'il est temps de s'arrêter..

    Dans le cas où le travail du centre alimentaire est perturbé, la boulimie se développe. Les scientifiques avancent plusieurs hypothèses pour le développement de la maladie:

    • Les récepteurs du centre alimentaire sont trop sensibles à la baisse de la glycémie - l'appétit arrive trop tôt.
    • L'impulsion des récepteurs dans l'estomac ne passe pas bien le long de la chaîne des cellules nerveuses en raison de problèmes à leur jonction (synapse) - il n'y a pas de sensation de satiété.
    • Les différentes structures du centre alimentaire ne fonctionnent pas bien..
    Il existe 2 manifestations d'appétit:
    1. Appétit général - Vous réagissez positivement à n'importe quel aliment. Il découle du fait que le sang «affamé», dans lequel il y a peu de nutriments, lave les cellules nerveuses sensibles (récepteurs) du cerveau dans l'hypothalamus. Les violations de ce mécanisme entraînent l'apparition d'une forme de boulimie, dans laquelle une personne absorbe tout et son appétit est constant.
    2. Appétit sélectif - vous voulez quelque chose de spécifique: sucré, acide, salé. Cette forme est associée à un manque de certains nutriments dans l'organisme: glucose, sels minéraux, vitamines. Cette forme d'appétit provient du cortex cérébral. Il y a des zones à sa surface qui sont responsables de la formation d'un comportement alimentaire. Un échec dans ce domaine provoque des épisodes périodiques de suralimentation de certains aliments.

    Causes de la boulimie

    La boulimie est une maladie mentale. Souvent, il est basé sur un traumatisme psychologique, à la suite duquel le travail du centre alimentaire a été interrompu..

    1. Traumatisme psychologique dans l'enfance
      • l'enfant avait souvent faim;
      • l'enfant n'a pas reçu suffisamment d'amour et d'attention parentales dans son enfance;
      • l'adolescent n'avait pas de relation avec ses pairs;
      • les parents ont récompensé l'enfant avec de la nourriture, un bon comportement ou d'excellentes notes.
      Dans de telles situations, l'enfant a formé le concept que le principal moyen d'obtenir du plaisir est la nourriture. C'est sûr, agréable, abordable. Mais une telle attitude viole la règle de base d'une alimentation saine, vous ne devez manger que lorsque vous avez faim, sinon le centre de restauration commence à mal fonctionner.
    2. Faible estime de soi basée sur des défauts physiques
      • les parents ont inculqué à l'enfant qu'il était trop gros et qu'il avait besoin de perdre du poids pour devenir beau;
      • remarques critiques de pairs ou d'un entraîneur sur l'apparence et l'excès de poids;
      • la prise de conscience par une adolescente que son corps n'est pas le même que le mannequin en couverture d'un magazine.

      Beaucoup de filles sont trop désireuses d'avoir une apparence de modèle. Ils sont convaincus qu'une silhouette mince est la clé d'une carrière et d'une vie personnelle réussies. Par conséquent, ils recourent à diverses méthodes pour perdre du poids..
      Les personnes suspectes qui tentent de contrôler tous les événements courent un risque élevé de développer une boulimie..
    3. Effets du stress et de l'anxiété élevée

    Les crises de boulimie peuvent apparaître après des situations stressantes. Pendant cette période, une personne essaie d'oublier à l'aide de la nourriture, pour se donner au moins un peu de plaisir. Cela fonctionne souvent. En effet, après avoir mangé, une grande quantité de glucose pénètre dans le cerveau et la concentration en "hormones du plaisir" augmente.

    Le stress peut être négatif: perte d'un être cher, divorce, maladie, échec au travail. Dans ce cas, la nourriture reste le seul plaisir qui aide à se calmer. Parfois, des événements agréables peuvent également provoquer la boulimie: une promotion sur l'échelle de carrière, une nouvelle romance. Dans ce cas, trop manger est une fête de joie, une récompense pour le mérite..
    Manque de nutriments

    Il y a beaucoup de femmes boulimiques qui adhèrent constamment à un régime. Une telle restriction alimentaire conduit au fait qu'une personne ne peut penser à rien d'autre qu'à la nourriture. À un certain moment, la force d'endurer ne demeure plus. L'esprit subconscient prend le contrôle de la situation et donne la permission de manger en réserve. Le corps, pour ainsi dire, comprend que bientôt vous vous repentirez, puis les temps de faim recommenceront.

    Des épisodes de frénésie alimentaire incontrôlée surviennent chez les patients souffrant d'anorexie. Dans ce cas, le refus de manger et l'aversion pour la nourriture sont remplacés par une attaque de boulimie. Ainsi, le corps, contournant la conscience, tente de reconstituer les réserves de nutriments qui ont été épuisées pendant la grève de la faim. Certains psychologues pensent que la boulimie est une variante bénigne de l'anorexie, lorsqu'une personne ne peut pas refuser complètement la nourriture..
    Protection contre le plaisir

    Il arrive qu'une personne ne soit pas habituée à se donner du plaisir. Il se considère indigne du bonheur ou est convaincu que le calcul suit toujours des moments agréables. Dans ce cas, les accès de boulimie jouent le rôle d'auto-punition après le plaisir sexuel, la relaxation ou les achats agréables..
    Hérédité

    Si plusieurs générations d'une même famille souffrent de boulimie, elles parlent alors d'une prédisposition génétique à cette maladie. La raison peut être que la propension à la suralimentation périodique est héréditaire. Elle est causée par une particularité du système endocrinien et un manque d'hormones contrôlant l'appétit ou une sensibilité accrue des récepteurs du centre alimentaire dans l'hypothalamus.

    Dans la plupart des cas, une personne boulimique ne peut pas comprendre ce qui la pousse à une attaque. Si vous trouvez ce déclencheur, vous pouvez prendre des mesures pour contrôler votre appétit et éviter les crises..

    Que se passe-t-il lors d'une attaque boulimique

    Avant l'attaque, il y a une forte faim ou plutôt une envie de nourriture. Il arrive qu'une personne veuille manger uniquement avec son cerveau, bien que son estomac soit plein. Cela se manifeste par des pensées obsessionnelles sur certains plats, une visualisation prolongée des produits dans le magasin, des rêves sur la nourriture. La personne perd la capacité de se concentrer sur l'école, le travail ou la vie personnelle.

    Resté seul, le patient se jette sur la nourriture. Il mange vite, sans faire attention au goût des produits, qui parfois ne se combinent pas du tout ou peuvent être gâtés. Habituellement, la préférence est donnée aux sucreries et autres aliments riches en calories. En raison du fait que la sensation de satiété disparaît, la fête peut se poursuivre jusqu'à la fin de la nourriture.

    Après avoir mangé, les boulimiques ont l'impression que l'estomac est plein. Il appuie sur les organes internes, soutient le diaphragme, serre les poumons, empêchant la respiration. Une énorme quantité de nourriture provoque des crampes intestinales, accompagnées de douleurs intenses. L'euphorie est remplacée par un sentiment de remords et de honte, ainsi que par la peur d'aller mieux.

    Pour éviter que les calories consommées ne soient absorbées, il existe une volonté de faire vomir. Se débarrasser de l'excès de nourriture apporte un soulagement physique. Pour maigrir, la décision est parfois prise de boire des diurétiques ou des laxatifs. Ils éliminent du corps non seulement l'eau, qui est vitale, mais aussi les éléments minéraux.

    Si au stade initial de la boulimie, ils mangent trop après le stress, la situation s'aggrave. Les attaques deviennent plus fréquentes 2 à 4 fois par jour.

    La plupart des victimes de la boulimie souffrent énormément, mais ne peuvent abandonner leur habitude et cacher soigneusement leur secret aux autres.

    Symptômes et signes de boulimie

    La boulimie est une maladie comme l'alcoolisme et la toxicomanie, pas seulement un mauvais comportement. Elle a été officiellement reconnue comme une maladie relativement récemment, il y a 20 ans. La boulimie est diagnostiquée par un interrogatoire minutieux. Des méthodes de recherche supplémentaires (échographie des organes abdominaux, électrocardiographie, tomodensitométrie de la tête) sont nécessaires en cas de troubles du fonctionnement des organes internes. Un test sanguin biochimique vous permet de déterminer si l'équilibre eau-sel est perturbé.

    Le diagnostic de boulimie repose sur 3 critères clairs.

    1. Envie d'aliments que la personne ne peut pas contrôler et, par conséquent, mange de grandes quantités d'aliments en peu de temps. En même temps, il ne contrôle pas la quantité de nourriture consommée et ne peut pas s'arrêter.
    2. Pour éviter l'obésité, une personne prend des mesures inappropriées: provoque des vomissements, prend des laxatifs, des diurétiques ou des hormones qui réduisent l'appétit. Cela se produit environ 2 fois par semaine pendant 3 mois..
    3. La personne a un faible poids corporel.
    4. L'estime de soi est basée sur le poids et la forme du corps.
    La boulimie a de nombreuses manifestations. Ils aideront à déterminer que vous ou un de vos proches souffrez de la maladie..
    Signes de boulimie:
    • Conversations sur l'excès de poids et une alimentation saine. Puisque la figure devient le centre de l'estime de soi chez les gens, toute l'attention est concentrée autour de ce problème. Bien que les boulimiques ne soient souvent pas en surpoids.
    • Pensées obsessionnelles sur la nourriture. En règle générale, une personne n'annonce pas qu'elle aime manger. Au contraire, il cache soigneusement ce fait et adhère officiellement à une alimentation saine ou à un régime nouveau..
    • Fluctuations périodiques du poids. Les boulimiques peuvent gagner 5 à 10 kilogrammes, puis perdre du poids assez rapidement. Ces résultats ne sont pas dus au fait que la suralimentation a cessé, mais au fait que des mesures sont prises pour se débarrasser des calories consommées..
    • Léthargie, somnolence, troubles de la mémoire et de l'attention, dépression. Le cerveau est déficient en glucose et les cellules nerveuses manquent de nutriments. De plus, les inquiétudes concernant l'excès de poids et les épisodes de suralimentation sont un lourd fardeau pour la psyché..
    • Détérioration de l'état des dents et des gencives, ulcères aux coins de la bouche. Le suc gastrique contient de l'acide chlorhydrique. Lors des épisodes de vomissements, il ronge la membrane muqueuse de la bouche et des plaies apparaissent dessus. L'émail des dents jaunit et se décompose.
    • Enrouement de la voix, pharyngite fréquente, amygdalite. Les cordes vocales, le pharynx et les amygdales palatines deviennent enflammés après des blessures survenant lors d'épisodes de vomissements.
    • Spasme œsophagien, brûlures d'estomac. Les vomissements fréquents endommagent la couche superficielle de l'œsophage et altèrent le fonctionnement des muscles qui empêchent la nourriture de remonter de l'estomac (sphincters). Dans ce cas, le suc gastrique acide brûle la paroi interne de l'œsophage.
    • Vaisseaux sanguins brisés dans les yeux. Des taches rouges ou des stries sur le blanc de l'œil sous la conjonctive apparaissent après la rupture des vaisseaux sanguins lors de vomissements, lorsque la pression artérielle augmente temporairement.
    • Nausées, constipation ou troubles intestinaux. Ces troubles sont associés à une suralimentation. Des vomissements fréquents ou la prise de laxatifs perturbent les selles.
    • Inflammation de la glande parotide à la suite de vomissements fréquents. Une pression accrue interfère avec l'écoulement normal de la salive, et la stomatite et d'autres dommages à la muqueuse buccale contribuent à la pénétration des microbes dans la glande salivaire.
    • Les convulsions, les troubles du cœur et des reins sont associés à une carence en sels de sodium, chlore, potassium, phosphore, calcium. Ils sont lavés dans l'urine lors de la prise de diurétiques ou n'ont pas le temps d'être absorbés en raison de vomissements et de diarrhée, privant les cellules de la capacité de fonctionner normalement.
    • La peau devient sèche, des rides prématurées apparaissent et l'état des cheveux et des ongles s'aggrave. Cela est dû à la déshydratation et à une carence en minéraux..
    • Irrégularités menstruelles et diminution de la libido, problèmes d'érection chez les hommes. La détérioration du métabolisme entraîne des perturbations hormonales et des perturbations des organes génitaux.
    Les complications de la boulimie peuvent être très dangereuses. Les victimes de la maladie meurent d'un arrêt cardiaque pendant le sommeil en raison d'un déséquilibre salin, de l'ingestion du contenu de l'estomac dans le système respiratoire, d'une rupture de l'estomac et de l'œsophage, d'une insuffisance rénale. Dépendance sévère à l'alcool et aux drogues, une dépression sévère se développe souvent.

    Traitement de la boulimie

    La boulimie est traitée par un psychothérapeute ou un psychiatre. Il décide s'il doit se rendre à l'hôpital ou s'il peut être soigné à domicile.

    Indications du traitement hospitalier de la boulimie:

    • pensées suicidaires;
    • émaciation sévère et maladies concomitantes sévères;
    • dépression;
    • déshydratation sévère;
    • boulimie, non traitable à la maison;
    • pendant la grossesse lorsqu'il y a un danger pour la vie de l'enfant.
    Les meilleurs résultats dans la lutte contre la boulimie mentale sont fournis par une approche intégrée, associant psychothérapie et pharmacothérapie. Dans ce cas, il est possible de restaurer la santé mentale et physique de la personne pendant plusieurs mois..

    Traitement par un psychologue

    Le plan de traitement est établi individuellement pour chaque patient. Dans la plupart des cas, il est nécessaire de suivre 10 à 20 séances de psychothérapie 1 à 2 fois par semaine. Dans les cas graves, vous devrez rencontrer un psychothérapeute plusieurs fois par semaine pendant 6 à 9 mois.

    Psychanalyse de la boulimie. Le psychanalyste identifie les raisons qui ont provoqué le changement de comportement alimentaire et aide à les comprendre. Il peut s'agir de conflits survenus dans la petite enfance ou de contradictions entre l'attraction inconsciente et les croyances conscientes. Le psychologue analyse les rêves, les fantasmes et les associations. À partir de ce matériel, il révèle les mécanismes de la maladie et donne des conseils pour résister aux attaques..

    La thérapie cognitivo-comportementale dans le traitement de la boulimie est considérée comme l'une des méthodes les plus efficaces. Cette méthode aide à changer les pensées, le comportement et l'attitude envers la boulimie et tout ce qui se passe autour. Une personne dans la classe apprend à reconnaître l'approche d'une attaque et à résister aux pensées obsessionnelles sur la nourriture. Cette méthode est idéale pour les personnes anxieuses et suspectes à qui la boulimie entraîne une souffrance mentale constante..

    Psychothérapie interpersonnelle. Ce traitement convient aux personnes souffrant de boulimie liée à la dépression. Il est basé sur l'identification de problèmes cachés dans la communication avec d'autres personnes. Le psychologue vous apprendra comment sortir correctement des situations de conflit.

    La thérapie familiale pour la boulimie peut aider à améliorer les relations familiales, à résoudre les conflits et à établir une communication adéquate. Pour une personne boulimique, l'aide de ses proches est très importante et tout mot jeté par inadvertance peut provoquer une nouvelle crise de suralimentation..

    Thérapie de groupe pour la boulimie. Un psychothérapeute spécialement formé crée un groupe de personnes souffrant de troubles de l'alimentation. Les gens partagent leurs antécédents médicaux et leur expérience pour y faire face. Cela donne à une personne la possibilité d'augmenter son estime de soi et de se rendre compte qu'elle n'est pas seule et que d'autres surmontent également des difficultés similaires. La thérapie de groupe est particulièrement efficace en fin de journée pour éviter la récidive de la suralimentation.

    Surveillance de la prise alimentaire. Le médecin ajuste le menu pour que la personne reçoive tous les nutriments nécessaires. En petites quantités, ces produits sont introduits que le patient considérait auparavant comme interdits pour lui-même. Ceci est nécessaire pour former la bonne attitude envers la nourriture..

    Il est recommandé de tenir un journal. Là, il est nécessaire d'enregistrer la quantité de nourriture consommée et d'indiquer s'il y a une envie de s'asseoir ou une envie de vomir. Dans le même temps, il est conseillé d'augmenter l'activité physique et de pratiquer des sports qui aident à s'amuser et à se débarrasser de la dépression.

    Traitement de la boulimie sur Internet à distance. Travailler avec un psychothérapeute peut passer par Skype ou par e-mail. Dans ce cas, les méthodes de thérapie cognitive et comportementale sont utilisées..

    Médicaments contre la boulimie

    Pour le traitement de la boulimie, des antidépresseurs sont utilisés, qui améliorent la conduction des signaux d'une cellule nerveuse à une autre grâce à des connexions spéciales (synapses). N'oubliez pas que ces médicaments ralentissent la réaction, alors restez hors de la voiture et évitez les travaux nécessitant une forte concentration pendant le traitement. Les antidépresseurs ne fonctionnent pas avec l'alcool et peuvent être très dangereux lorsqu'ils sont pris avec d'autres médicaments. Par conséquent, informez votre médecin de tous les médicaments que vous utilisez..

    Inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine

    Ils améliorent la conduction de l'influx nerveux du cortex cérébral vers le centre alimentaire et ensuite vers les organes digestifs. Ils soulagent les manifestations de la dépression et aident à évaluer objectivement leur apparence. Mais l'effet de la prise de ces médicaments survient dans 10 à 20 jours. N'arrêtez pas le traitement vous-même ou n'augmentez pas la dose sans l'approbation de votre médecin..

    Prozac. Ce médicament est considéré comme le traitement le plus efficace de la boulimie. Prendre 1 capsule (20 mg) 3 fois par jour, indépendamment de la nourriture. La dose quotidienne est de 60 mg. La capsule ne doit pas être mâchée, lavée avec une quantité suffisante d'eau. Le médecin fixe la durée du cours individuellement.

    Fluoxetine. 1 comprimé 3 fois par jour après les repas. Cours minimum 3-4 semaines.

    Antidépresseurs tricycliques,

    Ils augmentent la concentration d'adrénaline et de sérotonine dans les synapses, améliorent la transmission des impulsions entre les cellules nerveuses. Ils ont un fort effet sédatif, aident à se débarrasser de la dépression, réduisent les accès de suralimentation. L'effet durable se produit en 2-4 semaines. Contrairement au groupe de médicaments précédent, ils peuvent causer des problèmes cardiaques.

    Amitriptyline. Les premiers jours, prendre 1 comprimé 3 fois par jour avec les repas. Ensuite, la dose est doublée, 2 comprimés 3 fois par jour. Durée d'admission 4 semaines.

    Imizin. Le traitement commence avec 25 mg 3 à 4 fois par jour après les repas. La dose est augmentée quotidiennement de 25 mg. Le médecin fixe la dose quotidienne pour chaque patient individuellement, elle peut atteindre 200 mg. La durée du cours est de 4 à 6 semaines. Ensuite, la dose est progressivement réduite au minimum (75 mg) et le traitement est poursuivi pendant 4 semaines supplémentaires..

    Antiémétiques (antiémétiques) pour traiter la boulimie

    Aux premiers stades du traitement, il est recommandé de prendre des antiémétiques, qui permettent de supprimer rapidement le réflexe nauséeux, alors que les antidépresseurs n'ont pas encore commencé à agir. Les antiémétiques perturbent la transmission du signal du centre des vomissements, situé dans la moelle allongée vers l'estomac, bloquent les récepteurs de la dopamine et de la sérotonine. Grâce à cela, il est possible d'éviter les vomissements, que certains types d'aliments peuvent provoquer chez les boulimiques..

    Cerucal. Prendre une demi-heure avant les repas 3-4 fois par jour. Le cours du traitement est de 2 semaines. Le médicament réduit non seulement les nausées, mais normalise également le fonctionnement du système digestif.

    Zofran. Ne calme pas et ne provoque pas de somnolence. Prendre 1 comprimé (8 mg) 2 fois par jour pendant 5 jours.

    N'oubliez pas que le traitement de la boulimie est un long processus qui nécessite de la patience et de la confiance en la réussite. Apprenez à accepter votre corps tel qu'il est et à mener une vie active et épanouissante. Vous obtiendrez la victoire finale sur la maladie lorsque vous apprendrez à vous réjouir et à prendre du plaisir non seulement en mangeant de la nourriture.