Qu'est-ce que la boulimie?

La boulimie est un trouble de l'alimentation chez les humains, principalement les femmes. Aujourd'hui, ils parlent très souvent d'une telle pathologie, car les femmes, à la recherche de figures idéales, se livrent souvent à de graves complications, notamment l'anorexie et la boulimie.

Les deux sont des troubles de l'alimentation. Le terme «anorexie», qui est utilisé lorsqu'il s'agit de minceur excessive, est utilisé plus souvent, mais ce qu'est la boulimie, beaucoup ne le savent pas bien..

Qu'est-ce que la boulimie mentale?

Le terme boulimie mentale fait référence à un trouble de l'alimentation caractérisé par des épisodes de frénésie alimentaire et une trop grande préoccupation à propos du contrôle de son poids. En conséquence, un paradoxe est créé lorsqu'une personne mange beaucoup, puis prend immédiatement un ensemble de mesures pour se débarrasser de ce qu'elle a mangé avant que la nourriture n'ait le temps d'affecter le poids corporel..

La boulimie a été identifiée comme une maladie distincte en 1980 - puis elle est apparue dans la classification diagnostique. En 1992, il a été confirmé comme un trouble nerveux et inclus dans la révision 10 de la Classification internationale des maladies (CIM).

Quels sont les symptômes de la boulimie?

Cette pathologie se caractérise par plusieurs signes évidents:

  • la suralimentation, lorsque la nourriture est prise par une personne de manière incontrôlable et en grande quantité;
  • utilisation régulière de méthodes conçues pour nettoyer l'estomac de ce qui a été mangé - vomissements artificiellement induits, prise de laxatifs, régimes stricts, sports épuisants;
  • dépendance accrue à s'évaluer par la silhouette et le poids corporel.

La boulimie peut se manifester dans un contexte de maladies telles que des pathologies du système nerveux central, des dysfonctionnements du système endocrinien et des troubles mentaux. Les experts le qualifient souvent d'automutilation. Dans le même temps, les personnes atteintes de boulimie sont caractérisées par un poids dans la fourchette normale..

Il existe plusieurs options pour savoir comment la boulimie se manifeste. Cela peut prendre la forme d'une absorption paroxystique de grandes quantités de nourriture. En outre, la suralimentation peut être constante, lorsqu'une personne mange sans cesse. Il est également possible de trop manger la nuit. Dans ce cas, des épisodes de suralimentation côte à côte avec des accès de faim atroce, une sensation de faiblesse dans le corps et des douleurs dans la zone sous la cuillère.

Quelles sont les étapes et les variantes de la boulimie?

Il existe plusieurs étapes de développement de la boulimie. Tous sont difficiles à déterminer et à diagnostiquer - cela est principalement dû au fait qu'une personne cache généralement son problème.

La phase initiale - sur elle, l'intensité des procédures de nettoyage de l'estomac des aliments est faible. Il est pratiqué 1 à 3 fois par mois. La phase initiale peut durer 2 à 3 ans. Mais, bien sûr, il existe des exceptions lorsque le processus est sensiblement accéléré..

Une variante chronique de la boulimie est une situation où une personne s'entraîne à se débarrasser de ce qu'elle a mangé chaque jour depuis 5 ans et provoque jusqu'à 7 à 8 épisodes artificiels de vomissements par jour. En outre, la variante chronique comprend la fréquence des vomissements une fois par semaine pendant 7 ans.

Cette répartition est plutôt arbitraire, il est important de prendre en compte toutes les nuances, y compris les éventuelles rémissions, la durée des crises, etc..

La boulimie cliniquement complexe est une variante lorsqu'un trouble de l'alimentation s'accompagne de complications, ainsi que d'exacerbation et de développement de maladies concomitantes.

Quelles sont les conséquences dangereuses de la boulimie?

Les complications de cette condition peuvent inclure les options suivantes:

  • déshydratation chronique - le nettoyage artificiel systématique de l'estomac et l'utilisation de diurétiques affectent: une carence en calcium, sodium, chlore, potassium se développe, conduisant à une insuffisance cardiaque;
  • troubles métaboliques: le niveau de cortisol - une hormone du stress augmente, la production d'hormones féminines s'aggrave, ce qui provoque des perturbations dans le cycle régulier;
  • dysfonctionnements du système digestif - gastrite, ulcères, déficit enzymatique;
  • problèmes avec la membrane muqueuse de la bouche et de l'œsophage - en raison du nettoyage régulier du corps en mode artificiel, ils sont constamment enflammés, des ulcères peuvent apparaître dans l'œsophage, qui peuvent dégénérer en formations oncologiques;
  • les dents souffrent - pour la même raison que les muqueuses.
  • détérioration de l'état des ongles et des cheveux, ces derniers minces, tombent, deviennent cassants et sans vie, se fanent;
  • dysfonctionnements des systèmes nerveux et cardiovasculaire - anxiété, modification du biorythme, conduisant à l'insomnie, etc..

Comment la boulimie est traitée?

La thérapie doit être complète, de préférence avec la participation de spécialistes tels qu'un psychologue, un psychothérapeute et un nutritionniste. Une hospitalisation peut souvent être nécessaire.

Boulimie

La boulimie est un trouble mental qui appartient à la classe des troubles de l'alimentation. Il se caractérise par un excès de nourriture consommée, à la suite de quoi une personne peut manger une énorme quantité de nourriture, jusqu'à trois kilogrammes à la fois. Lors de la consommation de nourriture, le boulimik ne ressent pas son goût et sa sensation de plénitude. Ceci est suivi par un sentiment de culpabilité pour la nourriture consommée, et la personne essaie de «nettoyer». Pour ce faire, il provoque artificiellement des vomissements en lui-même, boit des laxatifs ou recourt à des lavements, fait une grève de la faim ou s'entraîne jusqu'à l'épuisement dans le gymnase. En fin de compte, le corps s'épuise, à la suite de quoi une personne peut même mourir..

Bulimik souffre de deux obsessions:

Le premier est le désir incontrôlable de manger. Il achète rapidement divers produits dans le magasin, qu'il absorbe ensuite tout seul.

2 La seconde est l'envie de perdre les kilos détestés: la fille se considère trop potelée, même si, en fait, il manque de poids. Une personne souffrant de cette maladie suit fanatiquement sa silhouette et sa mode, s'efforçant de répondre à tous les paramètres des critères de beauté modernes. Toute son attention est concentrée sur l'alimentation et la nutrition. En conséquence, elle se retrouve dans un cercle vicieux de suralimentation constante et de grèves de la faim. Le stress et l'épuisement deviennent un lourd fardeau pour le corps, entraînant une dépression nerveuse.

Lors de l'absorption des aliments, le patient éprouve de la joie, de la relaxation et de l'euphorie. Ceci est suivi d'un sentiment de remords et de peur de prendre du poids. En conséquence, il y a beaucoup de stress et une autre tentative de perdre du poids. L'existence de ce cercle vicieux n'est pas prise en compte par la personne, c'est pourquoi elle n'est pas pressée d'aller voir le médecin pour obtenir de l'aide. On a l'impression que, si on le souhaite, le cycle sans fin peut être interrompu à tout moment. Même si la maladie apporte beaucoup de stress et d'inconfort à une personne, le patient préfère cacher son malheur à tout le monde.

Selon les statistiques, environ 15% des filles âgées de 15 à 40 ans souffrent de boulimie. Les hommes sont beaucoup moins susceptibles de souffrir de la maladie, car ils ne sont généralement pas tellement préoccupés par leur propre apparence. Le nombre d'hommes souffrant ne représente que 5% du nombre total de patients. Les personnes qui travaillent dans le secteur du mannequinat, les acteurs et les danseurs sont plus susceptibles de développer le trouble. À cet égard, les représentants de ces professions souffrent de boulimie 9 à 10 fois plus souvent que les autres..

Le trouble est répandu principalement dans les grands pays comme les États-Unis, la Suisse ou le Royaume-Uni, tandis que les habitants des petits pays sont moins susceptibles de souffrir de la maladie..

La boulimie est rarement une condition isolée. Le plus souvent, elle est associée à la dépression, aux pensées et tentatives suicidaires, à la consommation d'alcool ou de substances psychotropes. Les médecins assurent une guérison complète pour la moitié du nombre total de patients, 30% après quelques années sont à nouveau confrontés à ce problème et 20% ne montrent aucun signe d'amélioration de leur état général. Le résultat du traitement dépend de la volonté du boulimique et de sa vision individuelle de la vie..

Symptômes de la boulimie

Le plus souvent, le patient cache son état à ses proches pendant longtemps.. Cependant, la famille du patient peut soupçonner que quelque chose ne va pas en relation avec de tels signes:

  • Manger de la nourriture avec «avidité»: une personne mange assez rapidement et mord la nourriture en gros morceaux, sans mâcher;
  • Le patient mange une très grande quantité de nourriture;
  • Après le repas, le boulimik cherche à aller aux toilettes (où le patient est vomi par pression sur la racine de la langue);
  • Les doigts sont souvent couverts de rayures survenues du fait qu'ils entrent en contact avec les dents lors d'une pression sur la racine de la langue;
  • Trouver des laxatifs ou des diurétiques dans votre armoire à pharmacie à domicile.

Formes de la maladie

1 classique. Une personne cherche à «nettoyer» les aliments en utilisant des laxatifs, des diurétiques, provoquant des vomissements par pression sur la racine de la langue;

2 Période d'anorexie - le patient s'épuise jusqu'à l'épuisement avec un jeûne prolongé et un effort physique intense.

Panneaux

  • Augmentation de la salivation;
  • Perte de la couleur de l'émail dentaire, apparition de plaies sur les gencives, apparition d'irritations sur la muqueuse buccale et augmentation des ganglions lymphatiques sous-maxillaires et au niveau des oreilles;
  • L'apparition de points rouges dans le contour des yeux;
  • Violation du cycle menstruel;
  • L'apparition de la fragilité des plaques à ongles et de la matité des cheveux;
  • Peau sèche et changements de sa couleur naturelle;
  • Trouble des selles (constipation, diarrhée ou flatulences);
  • L'apparition de crises;
  • Maladie du foie et des reins.

Ces caractéristiques de santé entraînent un changement dans l'apparence d'une personne. Il se sent constamment fatigué et le poids peut diminuer ou augmenter de 5 à 10 kg.

Quelles sont les causes de la boulimie?

Malgré l'âge de cette maladie, les causes de son apparition à ce jour restent mal comprises..

Cependant, de nos jours, il existe plusieurs causes possibles de la maladie:

  • Faible estime de soi. Ce problème peut provenir de l'environnement familial et d'événements traumatisants au cours de relations avec des personnes - par exemple, l'intimidation par d'autres ou ridiculiser leur apparence;
  • La survenue d'un stress sévère qui dure longtemps;
  • Mauvaise éducation. Si les parents encouragent l'enfant à réussir avec la nourriture, ou, au contraire, le punissent de la privation de nourriture, à l'avenir l'enfant peut souffrir de boulimie;
  • Hérédité. Les personnes dont les proches ont souffert de la maladie sont plus sensibles à son apparition;
  • Empoisonnement par des éléments chimiques, ce qui entraîne une perturbation des processus se produisant dans le cerveau humain.

Méthodes de diagnostic

Les méthodes de diagnostic dans ce cas visent à détecter les attaques cycliques de «gourmandise». Pour cela, le spécialiste mène une conversation avec le patient à l'aide de plusieurs tests psychologiques. S'il est impossible de dialoguer directement avec le patient, le médecin peut parler avec les membres de la famille boulimik.

Au cours de la conversation, le médecin découvre les choses suivantes:

  • Les raisons pour lesquelles ce trouble est survenu;
  • Signes de violation;
  • Caractéristiques visuelles, caractéristiques de l'état psychologique du patient et de son bien-être général.

Il existe 4 critères pour le diagnostic de la boulimie:

1 Irrésistible envie de nourriture, à la suite de laquelle une personne a tendance à absorber de la nourriture en grande quantité, sans en connaître la mesure;

2 L'utilisation de mesures inutiles qui, de l'avis du boulimique, devraient permettre d'éviter une prise de poids: induction de vomissements, de lavement, etc.

3 Perte de poids drastique.

4 Baser son estime de soi uniquement sur sa propre silhouette.

La boulimie peut se manifester de plusieurs manières. Être attentif à son état de santé ou à celui d'un être cher aidera à déterminer la présence d'un trouble à temps et, en conséquence, à commencer son traitement. Le spécialiste oriente également le patient vers diverses études et analyses qui aideront à comprendre les changements corporels causés par la boulimie. Le diagnostic est posé dans le cas de l'utilisation de procédures de «nettoyage», telles que la pose de lavements, l'utilisation de laxatifs et de diurétiques, qui se produisent au moins deux fois par semaine pendant trois mois ou plus.

Cette maladie peut entraîner de graves complications. Ainsi, un patient souffrant de ce trouble peut mourir d'un arrêt cardiaque causé par un déséquilibre de l'équilibre eau-sel, en raison d'une rupture du système digestif ou d'un dysfonctionnement rénal grave. Parfois, une dépression sévère se développe, conduisant à des tentatives de suicide ou à la consommation de drogues et d'alcool.

Caractéristiques du diagnostic

Les scientifiques américains ont apporté la plus grande contribution à l'étude de la maladie. Ils ont identifié plusieurs caractéristiques qui distinguent la boulimie des autres troubles de l'alimentation:

  • Les filles sont plus susceptibles de développer la boulimie que l'anorexie. Cela est dû aux changements des niveaux hormonaux pendant le cycle menstruel;
  • Le chiffre sur la balance fluctue constamment, mais le plus souvent le poids reste dans la plage normale;
  • La suralimentation fait référence aux réactions de la psyché visant à compenser quelque chose. Contrairement à l'anorexie, elle se produit sur une base cyclique, à savoir environ deux fois par semaine;
  • Induction fréquente de vomissements ou crachats de morceaux de nourriture après plusieurs mouvements de mastication.

Il est important de pouvoir faire la distinction entre une consommation excessive de nourriture typique et une prise alimentaire incontrôlée. La suralimentation classique ne peut pas être attribuée à un certain nombre de pathologies. Voici des caractéristiques plus détaillées de ces deux concepts qui aideront à identifier les différences entre eux..

Caractéristiques communes de la frénésie alimentaire et de la boulimie

  • Prise de nourriture fréquente;
  • Absorption rapide de la nourriture;
  • Prendre les repas seul, loin de ses proches et amis;
  • L'émergence d'un sentiment de honte après un repas;
  • Une forte augmentation du poids à la suite d'une suralimentation;
  • Une augmentation de la quantité de nourriture consommée en raison des émotions ressenties;
  • Relation avec d'autres troubles de l'alimentation.

Différences

  • La suralimentation en tant que réaction mentale aux émotions négatives («saisit»);
  • Je n'aime pas la nourriture en général;
  • La suralimentation est une action planifiée;
  • Consommer de la nourriture seule;
  • Retrait de la société en raison de repas en toute intimité;
  • Réaction compensatoire en réponse à une suralimentation (excès de sport, "nettoyage" du corps par induction artificielle de vomissements, mise en lavement ou utilisation de laxatifs, diurétiques);
  • L'apparition de la maladie est deux fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes;
  • Manque de signification de l'essence du produit (son goût, son apparence, etc.).

Traitement de la boulimie

Bulimik, conscient de sa position, réfléchit à un moment à la façon de guérir la boulimie. Souvent, le patient décide de commencer le traitement seul à la maison, mais cela ne fonctionne pas. Une thérapie efficace consiste à respecter certaines conditions. Le succès du traitement dépend en grande partie de la motivation personnelle du patient et de son désir de guérison. La lutte contre la maladie devrait inclure la psychothérapie et l'utilisation de médicaments spéciaux. Une approche intégrée doit être effectuée le plus tôt possible, le patient peut se voir prescrire un traitement ambulatoire ou une thérapie dans un hôpital.

Les antidépresseurs sont activement utilisés. Ces substances médicinales aident à améliorer la conduction du signal nerveux dans les cellules, à normaliser l'état mental du boulimique et à prévenir l'apparition de rechutes à l'avenir. Il est important de se rappeler que ces médicaments altèrent considérablement la réponse d'une personne. Pendant le traitement, vous ne devez pas conduire de véhicules ou effectuer des travaux dangereux nécessitant une attention accrue. Les boissons alcoolisées sont interdites. L'art-thérapie, la phytothérapie et l'acupuncture ont un effet bénéfique sur la psyché..

Il existe plusieurs des antipsychotiques les plus connus. Ceux-ci inclus:

  • Prozac;
  • Zoloft;
  • Fluoxétine.

Les méthodes traditionnelles de traitement sont utilisées pour améliorer le fonctionnement du tube digestif et éliminer la faim, et les préparations à base de plantes ont un effet bénéfique sur la psyché.

1 figue + prune. Mettez 250 grammes de fruits dans une casserole et versez 3 litres d'eau, puis la solution est bouillie jusqu'à ce qu'il reste 500 ml de solution. Appliquer 4 fois par jour pendant un demi-verre. Le bouillon de fruits aide à améliorer l'état de l'intestin, sa motilité et à améliorer son fonctionnement.

2 La soie de maïs sous forme de décoction soulage parfaitement la faim, ce qui entraîne à son tour une réduction des volumes de nourriture. 10 g de matière première sont versés dans 200 ml d'eau et cuits à la vapeur pendant un quart d'heure. Ensuite, la solution doit être refroidie, filtrée et prise une cuillère à la fois avant chaque repas..

3 Les préparations à base de plantes aident à normaliser la santé mentale et à prévenir la perte d'humidité dans le corps. Pour cela, les feuilles de mélisse sont utilisées en une quantité de 50 grammes, qui sont versées avec 200 ml d'eau. Les ingrédients sont bouillis pendant 5 minutes. Quand on parle de la façon de se débarrasser de la boulimie, il est important de surveiller l'état mental du patient et d'éviter l'apparition de stress. Des décoctions à base de plantes avec un effet calmant y contribueront..

Il est important de consulter un spécialiste à temps et de commencer à traiter la boulimie afin de retrouver rapidement une vie normale et éviter les rechutes!

Boulimie

La boulimie est une maladie mentale dont la base est un trouble mental caractérisé par la manifestation de crises de faim aiguës, une absorption incontrôlée de la nourriture, de la gourmandise, mais en même temps, complétée par une préoccupation accrue avec leur poids corporel.

La psychiatrie et la psychologie introduisent une définition telle que la boulimie névrotique, nerveuse ou neurogène, qui dans la classification des troubles mentaux de la CIM-10 porte le code F50.2. Cela signifie que cette maladie survient en tant que dépendance alimentaire dans le contexte du développement de névrose, de dépression ou d'autres troubles mentaux.

Le mot boulimie a des racines grecques et est dérivé des mots «βοῦς», qui est traduit du grec par taureau et «λῑμός», qui signifie faim. L'histoire de la maladie remonte à plus d'un millénaire. Même les anciens Égyptiens provoquaient artificiellement des vomissements après une suralimentation excessive, mais à cette époque, la boulimie ne signifiait que la gourmandise, dans le contexte d'un fort désir de manger de grandes quantités de nourriture. Les prérequis psychologiques à la survenue d'une telle maladie, qui est connue pour le moment, n'ont commencé à émerger qu'aux XIXe et XXe siècles, lorsqu'elle a commencé à être considérée comme un trouble de l'alimentation qui survient sur une base nerveuse et dans un état d'anxiété accrue..

  • Classification de la maladie
  • Les causes de la maladie
  • Les symptômes de la maladie
  • Le tableau clinique de la maladie
  • Diagnostic et traitement de la boulimie
  • Prévention de la boulimie et nutrition
  • Les conséquences de la boulimie
  • Résumer

Cependant, cette maladie ne doit pas être complètement attribuée à la dépendance mentale, car elle est également basée sur un facteur biologique - la satisfaction d'une forte faim paroxystique. En effet, dans un premier temps, sur fond de problèmes mentaux, le patient commence à manger de la nourriture absolument sans ressentir la faim, puis, en raison d'une indigestion, le désir de manger apparaît presque constamment, développant une forte dépendance biologique..

Classification de la maladie

Aujourd'hui, ces types de boulimie mentale sont classés: classique ou nettoyante, ainsi que la boulimie qui survient dans le contexte de l'anorexie.

Le premier type de maladie se caractérise par l'élimination de la suralimentation grave à l'aide de l'induction artificielle de vomissements, de l'utilisation de laxatifs ou de diurétiques, ainsi que de la mise en place d'un lavement.

Le deuxième type de maladie est caractérisé par d'autres mesures compensatoires visant à perdre du poids et à lutter contre l'appétit incontrôlé. Pour cela, des régimes alimentaires stricts et une activité physique accrue sont utilisés. Les patients meurent volontairement de faim, mais ils ne se débarrassent pas de la nourriture qu'ils ont consommée avec des médicaments ou des vomissements artificiellement provoqués. Cependant, à un moment donné, une panne se produit et ils recommencent à absorber de la nourriture en quantités énormes..

Les patients boulimiques eux-mêmes sont très similaires à ceux souffrant d'anorexie. Cependant, les identifier dans une foule n'est pas aussi simple que de les identifier. Les anorexiques sont assez faciles à distinguer même d'une photo. De plus, ils se caractérisent par un refus volontaire de nourriture et une maigreur douloureuse. Les boulimiques ont honte de leur dépendance et, en règle générale, ne souffrent pas d'obésité ou d'augmentation de poids corporel. Leur poids est dans la plage normale ou seulement légèrement différent de la normale.

Il existe également une forme atypique de boulimie mentale, très proche à bien des égards de ce type de trouble de l'alimentation, mais le tableau clinique complet ne permet pas de poser un diagnostic définitif, en grande partie en raison de l'absence de certains signes clés de la maladie..

Par exemple, en présence de problèmes graves de suralimentation, d'utilisation de laxatifs et de diurétiques, il n'y a pas de souci sérieux concernant leur apparence, leur insatisfaction quant à leur poids et le désir d'acquérir une silhouette idéale.

Les causes de la maladie

Les causes de cette maladie comprennent à la fois des facteurs psychologiques ou mentaux et physiologiques..

Les raisons physiologiques sont directement liées à la perturbation du cerveau. Le plus souvent, il s'agit de dommages organiques au centre alimentaire du cortex cérébral ou de troubles métaboliques dans le corps..

Cela comprend le syndrome du lobe frontal, le syndrome métabolique, la résistance à l'insuline et l'épilepsie. Une telle maladie apparaît à la suite d'un traumatisme cranio-cérébral ou de diverses tumeurs.

En outre, la survenue de la boulimie peut provoquer une perturbation hormonale due à une perturbation de l'hypophyse et de l'hypothalamus.

Cependant, le plus grand nombre de cas de manifestation de boulimie est associé précisément à des facteurs psychologiques, notamment:

  • dépression;
  • manque de sérotonine;
  • trouble obsessionnel compulsif;
  • augmentation de l'anxiété;
  • faible estime de soi;
  • perfectionnisme excessif;
  • névroses;
  • stress émotionnel.

Les plus sensibles à cette maladie sont les patients issus de familles aisées, dans lesquelles la prétention des attitudes familiales et les grandes ambitions dominent. Souvent, un enfant d'une telle famille développe des complexes d'infériorité, des peurs et diverses phobies, la peur de déshonorer la famille ou de ne pas répondre aux attentes des parents. Une faible estime de soi, conduisant à la boulimie, se développe dans de tels cas en raison d'une manifestation insuffisante de sentiments et de chaleur dans la famille, du sentiment du patient de sa propre inutilité et de sa solitude. Le manque de proximité et les relations tendues avec la mère peuvent également être à blâmer..

Très souvent, cette maladie survient dans le contexte d'un enthousiasme excessif pour les régimes, lorsque le jeûne dure assez longtemps. Se limitant longtemps à la nourriture savoureuse et préférée, ces personnes se détachent souvent et sautent littéralement sur la nourriture, ne se refusant rien.

Les symptômes de la maladie

Les symptômes de la boulimie se caractérisent par des modifications du comportement alimentaire ainsi que par divers signes physiologiques. La psychosomatique d'une telle maladie est généralement exprimée assez clairement et il n'est pas difficile de deviner qu'une personne souffrant de boulimie se trouve devant vous, si vous faites attention à de tels changements de comportement:

  • suralimentation fréquente et hâte à absorber la nourriture;
  • mauvaise mastication;
  • aller fréquemment aux toilettes après avoir mangé pour provoquer des vomissements;
  • signes de troubles psychologiques de la santé;
  • isolement et secret;
  • épisodes fréquents de faim sévère;
  • L'appétit «loup» du patient.

Les symptômes physiologiques de la boulimie comprennent:

  • changements brusques du poids corporel: les patients grossissent ou perdent soudainement du poids;
  • faiblesse générale du corps;
  • processus inflammatoires dans le larynx;
  • maladies fréquentes de la gorge;
  • problèmes dentaires survenant dans le contexte de vomissements artificiellement induits: les dents sont détruites, l'émail noircit, les gencives deviennent enflammées;
  • troubles métaboliques dans le corps;
  • processus inflammatoires dans les organes digestifs;
  • joues enflées et glandes salivaires hypertrophiées;
  • déshydratation sévère, relâchement cutané, dermatite fréquente, éruptions cutanées et acné.

En outre, la présence de cette maladie peut être dite:

  • dommages aux doigts, provoquant l'apparition de réflexes nauséeux;
  • contractions musculaires involontaires, syndrome convulsif;
  • dysbiose et diarrhée;
  • dysfonctionnement des reins et du foie;
  • maladies cardiaques;
  • la survenue d'une hémorragie interne;
  • irrégularités menstruelles, dans certains cas, la menstruation s'arrête complètement;
  • névroses et autres maladies du système nerveux;
  • états dépressifs.

Souvent, avec la boulimie, des changements négatifs se produisent dans l'apparence du patient: les bras et les jambes gonflent, les cheveux tombent.

Le tableau clinique de la maladie

Les statistiques indiquent que les jeunes femmes, âgées de treize à trente ans, sont les plus sensibles à cette maladie. Bien que la boulimie survienne chez les hommes, elle est beaucoup moins fréquente. Récemment, des types bénins de la maladie ont souvent été détectés chez les deux sexes. Les signes de la maladie sont particulièrement prononcés chez les adolescents. La boulimie chez les adolescents ou chez les enfants survient généralement à la suite du mécontentement d'un enfant quant à sa propre apparence ou du non-respect de certains canons de la beauté. Par conséquent, ils commencent à adhérer à des régimes stricts, surveillent leur propre poids et, en cas de suralimentation, provoquent artificiellement des vomissements..

Cette maladie commence presque toujours par une augmentation de l'appétit, de graves épisodes de faim et l'incapacité de les contrôler. Les patients boulimiques cachent très souvent les symptômes de la maladie aux étrangers et ne mangent pratiquement jamais de grandes quantités de nourriture en public. Mais laissés seuls, ils se livrent à la gourmandise, après quoi ils se débarrassent de la nourriture qu'ils ont mangée, ce qui aide les vomissements artificiellement induits. Pour les patients souffrant de cette maladie, il est courant de manger le soir et même la nuit..

Les stades de la boulimie sont souvent classés en fonction de l'intensité des symptômes sévères, du degré de lésion des organes internes et des systèmes corporels, ainsi que de la fréquence de manifestation des signes cliniques.

Le stade initial de la boulimie est caractérisé par l'induction de vomissements pas plus d'une à trois fois par mois. Sa durée est généralement de un à trois ans, mais elle peut varier dans chaque cas individuel. De plus, très souvent aux stades initiaux, une rémission se produit, caractérisée par l'absence de symptômes comportementaux de boulimie pendant plusieurs mois. Pendant de telles périodes, les patients souffrant d'une telle maladie sont profondément convaincus que c'est faux, mais il est possible de vivre avec et ce n'est pas dangereux..

La boulimie progresse assez rapidement. Peu à peu, les pensées sur la nourriture viennent au premier plan et occupent chaque jour de la vie du patient. Il s'agit généralement d'une maladie de stade 2 ou d'une boulimie chronique. Il arrive qu'à ce stade, il y ait des périodes d'exacerbation et de rémission. Les conflits familiaux, les problèmes au travail, les relations interpersonnelles passent au second plan. La priorité pour ces personnes est uniquement l'absorption de la nourriture. La fréquence des déchirures dans la boulimie chronique atteint sept fois par jour.

Le stade sévère de la maladie est caractérisé par de graves perturbations du travail du tractus gastro-intestinal. Pendant une telle période, des vomissements peuvent survenir involontairement et, lorsqu'ils sont appelés, un mélange de sang apparaît souvent. La boulimie dans les derniers stades nécessite une hospitalisation, car elle provoque le développement et l'exacerbation de nombreuses maladies chroniques.

Il est impératif d'hospitaliser le patient dans les cas suivants:

  • perte de poids critique;
  • épuisement sévère du corps;
  • dépression sévère;
  • déshydratation sévère.

De telles conditions sont une menace pour la vie du patient. Il y a des cas où cette maladie a entraîné la mort d'une personne, à la suite d'une insuffisance cardiaque causée par une déshydratation sévère du corps et la perte d'une quantité importante de minéraux vitaux. En outre, la mort est possible en raison de dommages mécaniques à l'œsophage et à l'estomac, ou à la perforation des parois intestinales..

La boulimie affecte grandement la psyché du patient, par conséquent, au cours de l'évolution de la maladie, une augmentation du syndrome dépressif est possible. De nombreux faits indiquent que même avec les stades initiaux de la maladie, des troubles mentaux graves, une neurasthénie et d'autres pathologies du système nerveux peuvent être obtenus..

Diagnostic et traitement de la boulimie

Le diagnostic de cette maladie est assez simple. Le diagnostic de boulimie ne peut être posé que sur la base de changements dans le comportement et l'apparence du patient. Si, dans les deux heures, le patient ne peut pas s'abstenir de consommer de la nourriture fréquente et excessive et perd également complètement le contrôle de lui-même pendant la période de telles crises, il est tout à fait possible de parler de la présence d'une telle maladie..

Le traitement de la boulimie est un processus assez long et nécessite une approche intégrée. Cela comprend le travail avec un psychologue, la pharmacothérapie et certaines méthodes cognitivo-comportementales..

La psychothérapie de cette maladie aide à comprendre la cause qui a conduit à l'apparition de la maladie et à diriger tous les moyens pour la combattre.

La thérapie cognitivo-comportementale vise à identifier et à changer les pensées dysfonctionnelles des patients concernant leur apparence et leur nutrition. Et un tel traitement vous permet également d'identifier et de corriger les pensées anxieuses et négatives, dans le contexte desquelles surgissent des émotions fortes qui provoquent la progression des crises de boulimie..

La thérapie familiale a donné de très bons résultats dans le traitement de la boulimie. Dans de tels cas, le rétablissement se produit beaucoup plus rapidement, car dans tout trouble mental, le soutien des proches joue un rôle très important..

Tout aussi important est une combinaison compétente de traitement psychothérapeutique et de pharmacothérapie, qui comprendra l'utilisation d'antidépresseurs. Les comprimés les plus populaires pour le traitement de la boulimie sont les comprimés "Fluoxetine", qui peuvent réduire la fréquence des crises de boulimie et atténuer l'envie de se débarrasser des aliments à l'aide de vomissements ou de laxatifs.

Si la boulimie a provoqué des troubles métaboliques dans le corps ou des troubles digestifs, alors dans de tels cas, une thérapie diététique sérieuse est utilisée avec l'utilisation de médicaments visant à traiter les pathologies développées.

L'auto-traitement de la boulimie implique de l'exercice régulier, de longues marches et d'autres traitements de bien-être. Cependant, ce processus est long et nécessite dans tous les cas la supervision d'un psychologue..

En outre, dans les premiers stades, divers remèdes populaires aideront à se débarrasser de cette maladie, y compris diverses décoctions et infusions qui contribuent à la normalisation du travail des organes internes et des systèmes corporels affectés par la boulimie..

Prévention de la boulimie et nutrition

Les mesures préventives de la boulimie sont:

  • améliorer l'estime de soi du patient;
  • harmonisation de la personne malade à une humeur et à une pensée positives;
  • un environnement psychologique sain dans la famille;
  • consultations opportunes avec un psychothérapeute et une diététiste;
  • conscience de leurs conflits intrapersonnels et de la lutte contre eux;
  • environnement patient sûr et stable.

En outre, la mesure préventive la plus importante pour l'apparition et le développement de cette maladie est le respect des principes d'une alimentation saine et équilibrée. Le régime alimentaire pour la boulimie nécessite le petit-déjeuner et le déjeuner. Car sans cela, un appétit de loup apparaîtra vraiment le soir, et il sera assez difficile de ne pas trop manger.

La prévention de la boulimie implique également l'utilisation de méthodes d'alimentation fractionnée. Afin d'établir une nutrition avec cette maladie, il est nécessaire de manger par petites portions, en mâchant lentement et soigneusement les aliments. Il aide à améliorer la digestion et contribue également à une plus grande satiété du corps. Dans de tels cas, les aliments sont digérés plus rapidement et les nutriments sont bien mieux absorbés par le corps..

Vous devriez également oublier les collations ou trop manger à la table de fête, manger à la télévision ou à l'ordinateur. Vous ne devez pas non plus abuser des aliments épicés et salés, des marinades diverses, car ils provoquent une forte augmentation de l'appétit. Vous ne devriez pas manger souvent des aliments gras contenant des calories dangereuses pour les boulimiques.

En outre, le menu du patient pour la boulimie doit être diversifié afin qu'il contienne de nombreuses vitamines et minéraux qui pénètrent dans le corps en temps opportun et dans les quantités nécessaires. Ces aliments doivent être riches en protéines, graisses, oligo-éléments et vitamines..

Une nutrition et un régime appropriés pour une telle maladie aideront à atténuer suffisamment l'évolution de la maladie et à accélérer considérablement le rétablissement du patient..

Les conséquences de la boulimie

Souvent, sur Internet, vous pouvez lire que des personnes ont vécu avec un tel diagnostic toute leur vie et qu'une telle maladie a même ses avantages. Cependant, ce n'est pas le cas. Les conséquences de la boulimie ne se limitent pas aux perturbations physiologiques et émotionnelles du corps. Dans des conditions particulièrement sévères, cette maladie est dangereuse car elle provoque des effets secondaires négatifs inattendus et des complications graves pouvant entraîner un cancer, des problèmes cardiaques et d'autres processus pathologiques..

La boulimie est également terrible car, dans les cas particulièrement avancés, elle entraîne la mort, généralement causée par une dépression prolongée ou une déshydratation sévère. De plus, avec la boulimie et l'obésité qui se sont développées dans son contexte, il y a une charge énorme sur le cœur, conduisant à une insuffisance cardiaque aiguë, qui peut également entraîner la mort du patient.

Les autres conséquences de cette maladie comprennent:

  • hypertrophie de l'œsophage, diarrhée fréquente et saignements du rectum, après utilisation constante de médicaments laxatifs;
  • ulcère de l'estomac;
  • neurasthénie et dépression prolongée;
  • toxicomanie et toxicomanie;
  • déshydratation sévère due à des vomissements constants et à la prise de diurétiques;
  • violation de l'équilibre hydrique et électrolytique;
  • irritation de l'œsophage et du pharynx due à des vomissements fréquents;
  • violation de la menstruation ou arrêt complet du cycle;
  • estomac rompu.

La boulimie menace également de modifier l'apparence du patient;

  • jaunissement de la peau;
  • carie;
  • chute de cheveux;
  • vieillissement prématuré et apparition des rides.
  • Pourquoi vous ne pouvez pas suivre un régime vous-même
  • 21 conseils pour ne pas acheter un produit périmé
  • Comment conserver les légumes et les fruits frais: astuces simples
  • Comment vaincre vos envies de sucre: 7 aliments inattendus
  • Les scientifiques disent que la jeunesse peut être prolongée

Cette maladie est très dangereuse pour les femmes enceintes, cependant, pour de nombreuses femmes, la grossesse n'est pas un obstacle à la progression de cette maladie. Le fait est que dans de tels cas, non seulement le corps de la mère en souffre, mais également le corps de l'enfant à naître, qui ne reçoit pas complètement les nutriments et diverses pathologies intra-utérines se développent. Mais si la future mère aborde le problème de manière responsable et commence le traitement de cette maladie en temps opportun, les prévisions concernant la santé du bébé et de la mère elle-même sont plutôt optimistes..

C'est pourquoi les avis sur Internet selon lesquels la boulimie n'est pas une maladie dangereuse sont loin d'être inoffensifs. Et le traitement intempestif d'une telle maladie entraîne des conséquences graves et dangereuses..

Résumer

La boulimie est une maladie grave qui appartient à la catégorie des troubles mentaux, qui se caractérise par une suralimentation constante et une élimination ultérieure des aliments ingérés par des vomissements artificiellement induits, ainsi que par la prise de diurétiques et de laxatifs. Le plus souvent, les adolescentes et les jeunes femmes âgées de treize à trente ans sont sensibles à cette maladie, qui se caractérisent par un mécontentement quant à leur propre apparence et par le désir d'atteindre une silhouette idéale. Mais le traitement tardif d'une telle maladie est lourd de conséquences graves et graves pour le corps, pouvant aller jusqu'à la mort. C'est pourquoi il est nécessaire dès les premiers signes de la maladie de consulter un spécialiste pour identifier la gravité de la maladie et, en fonction de ce rendez-vous, une thérapie appropriée.

Avec un traitement rapide et des mesures préventives adéquates, le pronostic du rétablissement est assez optimiste. Cependant, vous devez être attentif au fait que le rétablissement de la santé prendra beaucoup de temps. Si vous vous efforcez d'atteindre cet objectif et que vous faites plus d'efforts pour surmonter votre «faiblesse», ce processus peut être considérablement accéléré.

  1. Malkina-Pykh I. G. - Thérapie du comportement alimentaire. Manuel d'un psychologue pratique. - M: Eksmo, 2007 - 1040 s.
  2. Kulchinskaya I. - Boulimie. Nourriture ou vie. - M: Eksmo, 2007 - 256 s.

Des informations de santé plus fraîches et pertinentes sur notre chaîne Telegram. Abonnez-vous: https://t.me/foodandhealthru

Spécialité: infectiologue, gastro-entérologue, pneumologue.

Expérience totale: 35 ans.

Formation: 1975-1982, 1MMI, san-gig, diplôme supérieur, médecin spécialiste des maladies infectieuses.

Diplôme scientifique: docteur de la catégorie la plus élevée, candidat en sciences médicales.

Formation:

  1. Maladies infectieuses.
  2. Maladies parasitaires.
  3. Urgences.
  4. VIH.

Boulimie - quelle est cette maladie?

Qu'est-ce que la boulimie mentale. Symptômes et signes de la boulimie, causes, traitement et effets de la boulimie. Un exemple de véritable combat contre la boulimie mentale.

La boulimie mentale est un trouble caractérisé par une prise alimentaire incontrôlée causée par un trouble mental et une déstabilisation du système nerveux.

Il y a un intérêt accru et malsain pour la nourriture, une obsession pour les calories alimentaires et le poids corporel. La personne a constamment faim. Une attitude critique envers soi-même et un sentiment de culpabilité déprimant traumatisent la psyché. En conséquence, le travail des principaux processus est perturbé. Faible estime de soi.

Fille mange trop dans les toilettes

Les humeurs psychopathiques sont perturbées. La schizophrénie, la psychopathie et la névrose sont des maladies caractéristiques des boulimiques. Des taux élevés d'insuline dans le sang contribuent également au développement du trouble..

La boulimie a fait l'objet de discussions sérieuses et n'a reçu le statut de maladie qu'au siècle dernier. La plupart des femmes sont à risque. Des informations détaillées sur la maladie n'empêchent pas sa propagation année après année.

Le statut social est d'une grande importance dans la formation des conditions préalables au développement de la maladie. La nourriture devient une sorte d'obsession qui tourne constamment dans votre tête..

Photo par Annie Spratt sur Unsplash

Violation de l'état émotionnel d'une personne, une cause fréquente de boulimie. L'illusion est créée qu'avec l'aide d'une absorption excessive des problèmes de vie alimentaire seront résolus.

Cet état se traduit par des manifestations négatives saisissantes de la psyché. À la suite d'explosions de colère, de colère, de peur, de perte de confiance, la nourriture est consommée dans l'espoir d'avoir des émotions positives.

Pourquoi ce réflexe se forme-t-il? Physiologiquement, la nourriture est un moyen de libérer des endorphines. Ces éléments agissent comme des hormones du bonheur. Obtenir des émotions positives est fixé dans le cerveau. En règle générale, cette façon d'éviter les états négatifs est assez courante..

Photo Carolina Heza sur Unsplash

Par la suite, la consommation alimentaire se prolonge et augmente en quantité. Le cerveau s'intéresse à l'étirement du plaisir. Une habitude se développe là où la quantité de nourriture vient en premier. Le goût n'est plus si important. Le sang, en grands volumes, remplit constamment les vaisseaux sanguins du système digestif. La nourriture passe au premier plan.

La simplicité et l'accessibilité deviennent les facteurs déterminants. Le cerveau choisit un moyen de déchargement simple et efficace, car il y a toujours accès à la nourriture. La conscience d'une personnalité faible cherche à trouver des formes simples de satisfaction des besoins. La nourriture est le bon véhicule. Ce n'est pas un lien sain, mais fort qui se forme. Les types de besoins biologiques et émotionnels sont satisfaits.

Photo Carolina Heza sur Unsplash

La boulimie primaire est caractérisée par le désir d'un apport alimentaire constant. Au fur et à mesure qu'il se développe, le besoin devient incontrôlable. La boulimie causée par l'anorexie se caractérise par des accès de faim incontrôlés accompagnés de suralimentation. Après cela, le patient se sent coupable. Se sentant coupable, une personne fait chier ce qu'elle a mangé. Recours à diverses procédures de nettoyage.

Des régimes alimentaires spécialisés sont choisis pour les tentatives de contrôle du poids. Il y a une pression psychologique sérieuse. Tout le monde ne fait pas face à cela, par conséquent, une panne se produit. Une alimentation incontrôlée de nourriture commence, ce qui affecte négativement l'état de santé.

Symptômes et signes de boulimie

La boulimie est déterminée par les caractéristiques du comportement et les signes de nature physiologique. Un boulimique potentiel se distingue par une suralimentation notable. En mangeant, une personne est toujours pressée, mâche mal la nourriture.

Le vomissement spontané est l'un des moyens du boulimique pour se débarrasser de tout l'excès. La personnalité est fermée, communique moins, est isolée de la société.

Les principaux symptômes sont:

  • L'extraction artificielle constante de la nourriture de l'estomac aggrave l'état des dents, des voies respiratoires et alimentaires.
  • Le risque de développer des oreillons est élevé.
  • Avec la boulimie, la formation de tout un complexe de maladies du système digestif est possible: gastrite, inflammation de l'intestin grêle, diminution de l'efficacité des intestins, problèmes d'œsophage, constipation, flatulences, déstabilisation du pancréas et du foie.
  • Le diabète sucré, un manque d'hormones thyroïdiennes, des problèmes métaboliques, une violation de l'équilibre eau-sel ne sont pas exclus.
  • Extérieurement, il y a un changement brusque de la taille du corps. Le corps peut rapidement perdre du poids et prendre rapidement du poids. Diminue le ton.
  • La maladie de la gorge n'est pas rare.
  • Puisque des méthodes radicales de perte de poids sont utilisées, des problèmes métaboliques surviennent..
  • Provoque une irritation des organes internes responsables de la digestion. Beaucoup de liquide est perdu, la déshydratation s'installe.
  • La laxité et l'inflammation de la peau sont des signes typiques.
  • Manger de grandes quantités de nourriture entraîne une hypertrophie des glandes salivaires. La salivation augmente.

Causes de la boulimie

La boulimie se développe à la suite d'une violation des processus physiologiques et psychologiques. Les problèmes de production d'hormones, les modifications négatives des processus métaboliques, les traumatismes de la partie du cerveau responsable du système digestif du corps sont les causes de la boulimie physiologique.

Cependant, les statistiques ont montré qu'un pourcentage plus élevé de boulimie est caractéristique des causes psychologiques..

Photo de Kevin Laminto sur Unsplash

Il s'est avéré que les familles qui ont des exigences élevées envers leurs enfants sont les plus exposées. Une ambition accrue a un impact psychologique sérieux. En conséquence, un complexe d'infériorité se forme. Une personne est sous le «fardeau» de la responsabilité, s'inquiète constamment, car elle a peur de laisser tomber sa famille.

Le stade initial de la boulimie n'est pas facile à déterminer. Cependant, la dépression et la solitude constante deviennent des filtres. Si le mécanisme de récompense alimentaire est déclenché, l'attention se concentre sur la nourriture. L'importance de la communication avec les gens se perd. Bulimik commence à éviter la société.

Photo de Syarafina Yusof sur Unsplash

Parfois, la boulimie se développe à la suite d'un régime. La personne est constamment stressée. Ayant atteint le sommet, la psyché ne tient pas debout, une panne se produit. La consommation alimentaire incontrôlée commence. Le sexe féminin est le plus vulnérable. La boulimie chez les hommes se caractérise par une forme légère.

Le développement se produit également à la suite d'une adhésion prolongée à un régime alimentaire rigide. On pense que ce comportement est caractéristique des individus émotionnellement faibles qui manquent de volonté. La pratique de la recherche a montré que l'avis est en partie justifié..

La nourriture devient une drogue dont le boulimique ne peut se débarrasser de lui-même. La situation se complique progressivement. Le plaisir de manger est perdu. Le degré de satiété augmente, la personne commence à manger plus. Les pauses entre les repas sont réduites. En conséquence, le patient mâche constamment quelque chose..

Fille mangeant la nuit dans les toilettes

La farine et les bonbons deviennent les aliments préférés des boulimiks. La production d'hormones du bonheur est augmentée, ce qui entraîne plus de plaisir alimentaire. Les produits à base de farine sucrée sont très riches en calories. Ainsi, des niveaux élevés de sucre sont maintenus, saturant temporairement le corps.

La conscience du patient de la situation existante ne change pas beaucoup la situation. La culpabilité constante au sujet de la suralimentation augmente. Les sentiments de culpabilité provoquent de nouvelles émotions négatives qui sont à nouveau saisies. Il s'avère un cercle vicieux.

Photo Sergio Briones sur Unsplash

Un cycle se forme. Au début, le boulimique mange une grande quantité de nourriture. Puis il s'en débarrasse. Ensuite, il passe à l'un des régimes ou se limite à quelque chose. En conséquence, il se décompose à nouveau, avec des conséquences encore plus négatives.

Les malades prennent du poids de toute façon. On sait que les vomissements ne suppriment pas complètement les aliments du corps, car une partie d'entre eux passe déjà dans les intestins. Bulimik est déficient en liquide en raison de l'utilisation de laxatifs.

Le nettoyage continu du corps affecte négativement l'équilibre eau-sel. La déshydratation interfère avec le fonctionnement normal des systèmes internes. L'utilisation fréquente de lavements interfère avec la fonction intestinale, augmentant le risque de développer des maladies proctologiques.

Photo d'Ángel López sur Unsplash

Une solution ponctuelle au problème n'est pas un moyen efficace. Une approche polyvalente est requise. En plus d'un gastro-entérologue spécialisé, il est nécessaire de travailler avec un psychothérapeute. Ce dernier est plus important, car le patient est en dépendance psychologique..

Traitement de la boulimie

La psychologie est d'une importance particulière dans le traitement. Il est nécessaire d'éliminer les causes. La boulimie mentale est caractérisée par un trouble mental. Le traitement est effectué en utilisant une thérapie de groupe et individuelle.

Parfois, des médicaments appropriés (antidépresseurs) sont prescrits pour traiter la dépression. Les troubles métaboliques et digestifs sont ramenés à la normale avec une alimentation adaptée. En complément, des médicaments sont utilisés.

Photo Pina Messina sur Unsplash

Un cours de psychothérapie prend du temps. Pendant le cours, des travaux sont en cours avec un psychothérapeute. Cette approche évite un retour en arrière du traitement, ce qui ne fait que compliquer la situation. L'approche pour changer la psychologie du patient est en cours d'amélioration. Les régimes et la bonne attitude à leur égard sont sélectionnés.

Les conséquences de la boulimie sans traitement

À première vue, la maladie semble inoffensive. Cependant, dans les étapes ultérieures, le danger augmente. La faible efficacité du traitement ou le refus complet deviennent la cause de complications graves.

Le cœur et le système circulatoire sont à risque. La suralimentation peut rompre l'estomac. Un trouble mental affecte négativement l'attitude d'une personne envers la vie. Les humeurs suicidaires ne sont pas exclues.

La vraie expérience de la boulimie

J'ai 30 ans et j'ai la boulimie. Cela signifie que je mange trop, puis je vomis dans les toilettes. Jour après jour. Dégoûtant, non? C’est pourquoi il n’existe pas et ne peut pas exister de statistiques objectives sur le nombre de femmes souffrant de boulimie. C'est honteux. C'est dégoutant. C'est horrible. Et pourtant, "ceci" existe.

Les gens qui ne comprennent pas la nature psychologique de cette maladie peuvent se détourner avec mépris ou condamner avec indignation, mais je n'écris pas pour eux. J'écris pour des gens comme moi, des femmes en apparence normales, sans cornes ni sabots, avec de bons emplois, des amis, tous les attributs de la «vie ordinaire», sauf ceci.

  • D'abord, pour leur montrer qu'ils ne sont pas seuls.
  • Deuxièmement, pour partager votre expérience face à la maladie.

Aujourd'hui, c'est un mois depuis le moment où j'ai rampé hors des toilettes avec les doigts tachés, la culpabilité et le dégoût de soi. Qu'est-ce que j'ai avalé alors? Rouleau César, salade de viande du rayon des plats préparés, samsa, gâteau...

Photo Ali Inay sur Unsplash

Je me suis littéralement gavé. Elle en a laissé des milliers dans le magasin, a acheté les aliments les plus nocifs et les plus gras pour pouvoir le faire en une seule fois. Parfois sans même mâcher. Sachant à l'avance que le prochain arrêt est la toilette et deux doigts dans la bouche. Aujourd'hui, j'ai de nouveau été tenté, mais j'ai résisté. Et je suis debout depuis 30 jours. Maintenant je vais vous dire comment je le fais, et si mes conseils aident quelqu'un, je serai heureux.

Étape 1. Admettez-vous que vous êtes malade

Oui, c'est une maladie. Si vous pensez qu'il n'y a «rien de tel» dans la gourmandise occasionnelle, en alternance avec des vomissements ou la prise de laxatifs, un spécialiste qualifié peut difficilement vous aider. Il est impossible de guérir un alcoolique qui ne comprend pas qu'il est alcoolique. C'est pareil ici. La première chose que nous faisons est d'aller au miroir et de dire ce qui est écrit au début de ce texte: «J'ai la boulimie». De plus, nous serons traités.

Étape 2. Devenez plus attentif

J'ai décidé d'écrire sur la boulimie à cause d'un incident survenu aujourd'hui. Je me suis tenu à l'arrêt de bus et j'ai attendu le bus. Il était parti pendant 20 minutes. J'étais faché. J'étais en train de paniquer. J'ai parcouru Instagram de manière hystérique pour la centième fois. Et j'ai... pensé à la nourriture.

J'ai commencé à imaginer comment j'entre dans le magasin et le laisse dans des tartes, des gâteaux et, mmm, je dois encore acheter quelque chose de viande. Cet exemple suggère que les pensées sur la nourriture viennent lorsque je suis émotionnellement agité, bouleversé, aigri. Et je me fais foutre instantanément.

Ceci est mon cas personnel. Par exemple, l'ennui peut être un «coup de pied» pour une autre personne. Il est important de comprendre quand vous êtes le plus vulnérable. Lorsque vous vous trouvez dans un tel moment, essayez de ne pas aller au réfrigérateur ou de ne pas stocker sur la machine. Ne soyez pas cet automate. Vous êtes une personne qui a un cerveau et la capacité de prendre des décisions.

Laissez-vous réfléchir, analysez la situation. Respirer. Dites-vous honnêtement: "Je veux trop manger et me sentir mieux pendant une seconde." Pendant plus d'une seconde, vous ne vous sentirez toujours pas mieux, et vous le savez. La culpabilité vient avec la première bouchée.

Photo Eric Ward sur Unsplash

Jetez un œil plus loin. Pour une délicieuse tarte. Parcourez tout le script dans votre tête. Vous voulez toujours trop manger? Bien sûr, vous le faites. S'il était si facile d'abandonner la tentation, la maladie n'existerait pas. Mais! Vous avez déjà commencé à réfléchir. Votre désir est fort, mais vous voyez comment vous êtes conduit par les émotions, c'est désagréable. Par conséquent, il y a un espoir que l'orgueil («Suis-je une créature tremblante ou puis-je me contrôler?») Prévaudra.

Dans mon cas, la gourmandise ne s'est pas produite précisément parce que j'ai appris à voir des situations dans lesquelles j'étais faible. Le bus est venu, j'ai conduit et j'ai pensé à la nourriture, mais j'ai aussi pensé à ce que j'avais écrit ci-dessus. Au moment où je suis sorti à mon arrêt, je savais déjà qu'il n'y aurait pas d'attaque. J'ai acheté une bouteille de cola léger au magasin. Pas très utile, mais certainement plus utile que les vomissements forcés.

Étape 3. Trouvez votre motivation

Curieusement, ma motivation n'est pas un joli chiffre. Toute femme boulimique sait qu'elle aura son poids normal si elle vomit après avoir mangé. Par conséquent, elle l'appelle. Ma motivation est l'estime de soi, la santé et l'argent.

Amour propre

Je ne veux pas mener une double vie. Être bon et sain d'esprit envers vos amis et collègues et être un monstre dégoûtant pour vous-même. Probablement 30 ans est l'âge auquel une personne comprend que la paix avec elle-même est le fondement, sans lequel rien de sensible ne peut être construit. Je vois périodiquement mes amis et collègues. Quelque part plus, quelque part moins. Je vis toujours avec moi-même. Et vivre avec une personne que vous détestez et méprisez est très difficile.

Santé

La santé est un autre facteur de motivation important. La boulimie est effrayante car elle ne peut pas être détectée. Vous pouvez être une belle fleur bien entretenue, et personne ne saura jamais votre petit secret. Mais quand je pense à ce à quoi je peux apporter mon estomac, j'ai peur. À ce que j'ai apporté la psyché, pas moins effrayant. Quand je parle de santé, je veux dire les deux côtés de la médaille: le corps et le cerveau. Et je veux vraiment me rétablir.

Argent

Enfin, de l'argent. Si vous vous asseyez et que vous comptez le nombre de roubles par mois que je jette littéralement dans les toilettes, cela devient effrayant. Mais pour une raison quelconque, il ne m'est jamais venu à l'esprit de laisser tomber 20 à 30 000 roubles à la fois, sans passer par mon pauvre estomac. Je pense à quoi j'aurais pu les dépenser. La tarte s'assombrit dans mon esprit. Je m'accroche.

Étape 4. Ne vous jugez pas

En cas de panne, il n'est pas nécessaire de se livrer à une auto-flagellation. Au contraire, vous devez vous apitoyer sur vous-même. Cela n'a pas fonctionné aujourd'hui, mais demain, cela fonctionnera certainement. Pensez à l'école. Aviez-vous un professeur dont tout le monde avait peur? Avez-vous mieux compris le sujet parce qu'elle vous criait dessus? Ce sont des questions rhétoriques. Ne soyez pas vous-même une Maryvanna. Être un ami. Soutenez-vous. Votre haine de soi ne guérira pas demain.

Photo Cleo Vermij sur Unsplash

Au fait, vers demain. J'ai vécu mes 30 jours sans gourmandise précisément parce que j'étais gentille avec moi-même. Je me suis dit: "Eh bien, si demain je le veux, je le ferai, et aujourd'hui j'essaierai de tenir." Autant que je sache, c'est ainsi que fonctionnent les Alcooliques anonymes. Et tu sais quoi? Ça marche vraiment. Vous ne vous installez pas pendant des années sans vos petits pains préférés. Vous êtes tout simplement génial. Aujourd'hui.

Étape 5. Et demain, vous êtes très bien aussi!

Adoptez une approche globale du problème. Essayez d'éviter les états dans lesquels vous êtes vulnérable. Prenez soin de vous. Si vous comprenez que c'est difficile, inscrivez-vous à un psychothérapeute et demandez de l'aide qualifiée. Je sais avec certitude que j'irai chez le médecin en cas de panne. Mais tant que je tiens bon, et que mon estime de moi grandit de jour en jour, faisant de moi une nouvelle personne, libérée de la terrible dépendance.