Psychose

La psychose est une violation de l'état d'esprit avec un trouble caractéristique de l'activité mentale qui contredit grossièrement la situation réelle. Ces troubles de l'état d'esprit sont appelés formes sévères de troubles mentaux, tandis que l'activité mentale du patient se distingue par l'incohérence avec la réalité environnante..

La psychose fait référence au nom collectif d'un groupe de divers troubles mentaux qui s'accompagnent de symptômes productifs psychopathologiques: délires, pseudohallucinations, hallucinations, déréalisation, dépersonnalisation. Le patient a un reflet déformé du monde réel, qui se traduit par des troubles du comportement, ainsi que par la manifestation de troubles pathologiques de la mémoire, de la perception, de la pensée, de l'affectivité. La psychose ne génère pas de nouveaux phénomènes, elle représente la perte d'activité des niveaux supérieurs.

Causes de la psychose

Les causes des psychoses de nature diverse sont distinguées et elles sont divisées en interne et externe. Les causes externes comprennent: le stress, les psychotraumatismes, les infections (tuberculose, grippe, syphilis, typhus); l'utilisation d'alcool, de stupéfiants, d'intoxication par des poisons industriels. Si la cause de la perturbation de l'état d'esprit est à l'intérieur d'une personne, une psychose endogène se produit. Elle est provoquée par des troubles du système nerveux ou de l'équilibre endocrinien. Les troubles endogènes de l'état d'esprit surviennent en raison de changements corporels liés à l'âge ou à la suite de l'hypertension, de la schizophrénie, de l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux. L'évolution des troubles endogènes est marquée par la durée, ainsi qu'une tendance à la rechute.

La psychose est une condition complexe et il est souvent impossible d'identifier ce qui a exactement provoqué son apparition. Le premier choc peut être causé par une influence externe à laquelle un problème interne est lié. La première place parmi les causes externes est donnée à l'alcool, qui peut provoquer une psychose alcoolique. La cause de la psychose est également la vieillesse et les troubles endomorphiques, la confusion. Selon les caractéristiques du cours, on note des psychoses réactives aussi bien que aiguës. La psychose réactive est un trouble temporaire et réversible résultant d'un traumatisme (mental).

Une psychose aiguë se développe soudainement. Il peut être provoqué par des nouvelles inattendues de la perte d'un bien, ainsi que par la perte d'un être cher.

Signes de psychose

Cet état se manifeste par une perception déformée du monde réel, ainsi que par un comportement désorganisé. Les premiers signes de psychose sont une forte baisse de l'activité au travail, un stress accru, une attention réduite. Le patient éprouve diverses peurs, sautes d'humeur, dépression, isolement, méfiance, repli sur lui-même, la fin de tous les contacts, des problèmes de communication avec les gens sont caractéristiques de lui. La victime développe des intérêts pour des choses inhabituelles, par exemple, la religion, la magie. Une personne éprouve souvent, sa perception des sons, des changements de couleur, il lui semble qu'elle est observée.

La maladie est souvent paroxystique. Cela signifie que le cours d'un état d'esprit donné est caractérisé par des poussées de crises aiguës, suivies de périodes de rémission. Les crises sont caractérisées par la saisonnalité et la spontanéité. Des flambées spontanées apparaissent sous l'influence de facteurs traumatiques. Il existe aussi des courants dits ponctuels, observés à un jeune âge. Cette attaque se caractérise par une durée importante et une sortie progressive. Dans le même temps, la capacité de travailler est entièrement restaurée. Les cas graves de psychose se transforment en une phase chronique et continue. Ces cas sont caractérisés par une symptomatologie à vie, même sous traitement..

Symptômes de psychose

Une personne souffrant de troubles mentaux subit un certain nombre de changements de comportement, d'émotions et de pensées. La base de cette métamorphose est la perte d'une perception adéquate du monde réel. Il devient impossible pour une personne de réaliser ce qui se passe, ainsi que d'évaluer la gravité des changements mentaux. Le patient est déprimé, hanté par des hallucinations et des déclarations délirantes.

Les hallucinations sont comprises comme se parler à soi-même, rire sans raison, écouter et se fermer, avoir l'air inquiet. Le sentiment qu'un proche du patient entend qu'il n'est pas capable de percevoir.

Le délire est compris comme un changement de comportement, l'émergence du secret et de l'hostilité, des déclarations directes de nature douteuse (persécution, propre grandeur ou culpabilité irremplaçable).

Classification des psychoses

Tous les troubles de l'état d'esprit sont classés par étiologie (origine), ainsi que par raisons et sont endogènes, organiques, réactifs, situationnels, somatogènes, intoxication, post-sevrage et sevrage.

De plus, la classification des troubles mentaux prend nécessairement en compte le tableau clinique et la symptomatologie dominante. En fonction de la symptomatologie, on distingue les troubles hypocondriaques, paronoïdaux, dépressifs, maniaques de l'état d'esprit et leurs combinaisons.

Psychose post-partum

Cette condition est rarement trouvée chez les femmes après l'accouchement, elle apparaît dans la deuxième - quatrième semaine. La femme elle-même ne ressent souvent pas de psychose post-partum. Il est très important de diagnostiquer la maladie en temps opportun et de commencer le traitement. Un diagnostic tardif peut retarder la guérison.

La cause de cette condition est des complications lors de l'accouchement, un choc douloureux.

Plus une femme a subi un traumatisme (physique, psychologique) lors de l'accouchement, plus la violation de l'état d'esprit est difficile. La première naissance est plus susceptible d'avoir une perturbation de l'état d'esprit que la seconde. Une femme dans une deuxième naissance sait déjà à quoi s'attendre psychologiquement et ne ressent pas une telle peur que dans la première. Les soins médicaux qualifiés n'atteignent souvent pas la femme en travail, car personne ne fait attention à son état psychologique. Les proches, les médecins sont plus préoccupés par la santé physique de la femme et du nouveau-né, de sorte que la femme en travail est laissée seule avec son état psychologique.

La psychose post-partum est souvent confondue avec la dépression post-partum. La psychose post-partum est caractérisée par de l'anxiété, de l'insomnie ou un sommeil agité, de la confusion, une perte d'appétit, des idées délirantes, un manque d'estime de soi, des hallucinations.

La psychose post-partum est traitée dans un hôpital. Il est strictement interdit à une mère de rester avec son bébé en tête-à-tête. Les mères qui allaitent reçoivent une psychothérapie, la pharmacothérapie est prescrite avec beaucoup de soin et sous la surveillance obligatoire du personnel médical..

Psychose de masse

Cet état est typique d'un collectif, d'un groupe de personnes, d'un peuple, où la suggestibilité et l'imitation sont à la base. La psychose de masse a également un deuxième nom - l'épidémie mentale. En raison d'une perturbation massive de l'état d'esprit, les gens perdent un jugement adéquat et deviennent obsédés.

Les cas de psychose de masse ont un mécanisme de formation commun. Un état inadéquat se caractérise par un comportement extra-collectif appelé foule. La foule désigne le public (un grand groupe de personnes) qui est uni par des intérêts communs et qui agit de manière très unanime et émotionnelle. Il y a souvent dans la foule une collection d'individus amorphes qui n'ont pas de contacts directs les uns avec les autres, mais sont liés par un intérêt commun constant.

Les cas de psychose de masse sont l'auto-immolation de masse, le culte religieux de masse, les migrations de masse, l'hystérie de masse, les loisirs de masse pour les jeux informatiques et les réseaux sociaux, le patriotisme de masse ainsi que la fausse frénésie patriotique..

Dans les violations massives de l'état d'esprit du comportement extra-collectif, un rôle énorme est attribué aux processus inconscients. L'excitation émotionnelle est basée sur des actions spontanées qui ont surgi avec des événements impressionnants et affectent nécessairement des valeurs importantes. Par exemple, lutter pour vos droits et vos intérêts. Sigmund Freud considérait cette foule comme une masse humaine sous hypnose. Très dangereuse et essentielle dans la psychologie de la foule est sa sensibilité aiguë à la suggestion. Toute croyance, opinion, idée, la foule accepte ou rejette complètement et l'attitude à leur égard d'ici soit quant aux vérités absolues, soit quant aux erreurs absolues.

Au cœur de tous les cas de suggestion se trouve une illusion qui naît chez l'un des individus plus ou moins oratoire. La représentation évoquée, à savoir l'illusion, devient le noyau de la cristallisation, qui remplit toute la zone de l'esprit, et paralyse également la capacité des gens à critiquer. Les personnes ayant une mentalité faible avec des antécédents de déviations, de dépression et de maladie mentale sont particulièrement susceptibles de perturber massivement l'état d'esprit..

psychose paranoïaque

Cette condition est considérée comme une manifestation plus grave que la paranoïa, mais elle est plus facile que la paraphrénie. Pour les troubles paranoïaques de l'état d'esprit, les idées de persécution sont inhérentes, ainsi que les influences avec les troubles affectifs. Souvent, cette condition est notée dans les troubles organiques et somatogènes, ainsi que dans les troubles toxiques de l'état mental (psychose alcoolique). La psychose paranoïde dans la schizophrénie est associée à des automatismes mentaux et à la pseudohallucinose.

La psychose paranoïaque est caractérisée par la rancune, un mécontentement constant envers les autres. Une personne perçoit douloureusement tous les refus, ainsi que les échecs. L'individu se transforme en un arrogant, jaloux, veillant sur son âme sœur - un conjoint.

La psychose paranoïde survient principalement à un jeune âge, principalement chez les hommes. Tous ces soupçons, caractéristiques du patient, aggravent considérablement sa vie et introduisent des restrictions sociales. Ces personnalités ne tolèrent pas la critique, ont une réputation de scandaleux, ainsi que des personnes arrogantes. Cette condition conduit inévitablement une personne à s'isoler et, en l'absence de traitement, la vie du patient se transforme en tourment. Une psychothérapie opportune est nécessaire pour se débarrasser de la perturbation paranoïaque de l'état d'esprit. L'approche psychothérapeutique vise à améliorer les compétences de vie générales, à améliorer la qualité de l'interaction sociale et à renforcer l'estime de soi.

La psychose paranoïde est traitée avec des médicaments limités. Utilisé dans le traitement des antidépresseurs, des tranquillisants, des antipsychotiques.

Psychose sénile

La maladie a un deuxième nom - la psychose sénile. Ce trouble est typique des personnes de plus de 60 ans et se caractérise par un état de confusion. La perturbation sénile de l'état d'esprit ressemble souvent à une psychose maniaco-dépressive.

La psychose sénile diffère de la démence sénile en l'absence de démence totale. La forme aiguë de perturbation sénile de l'état d'esprit est notée très souvent. La cause de l'apparition est les maladies somatiques.

La cause des troubles séniles de l'état d'esprit est souvent des maladies chroniques ou aiguës des voies respiratoires, ainsi que l'insuffisance cardiaque, les maladies du système génito-urinaire, l'hypovitaminose et les interventions chirurgicales. Parfois, la cause est l'inactivité physique, la malnutrition, les troubles du sommeil, la perte d'audition et de vision. Pour les formes chroniques de troubles séniles, l'évolution sous forme de conditions dépressives, souvent observées chez les femmes, est caractéristique. Dans les cas bénins, des états sous-dépressifs se produisent, caractérisés par une léthargie, une faiblesse, une sensation de vide, une aversion pour la vie.

Psychoses chez les enfants

Chez les enfants, les psychoses sont difficiles. La maladie se caractérise par une violation de la capacité de faire la distinction entre la réalité et le fantasme, ainsi que par la capacité d'évaluer correctement ce qui se passe. Tout type de violation de l'état d'esprit nuit considérablement à la vie du bébé. La maladie crée des problèmes de réflexion, de contrôle des pulsions, d'expression des émotions et gâche également les relations avec les autres..

La psychose chez les enfants prend de nombreuses formes. Les hallucinations sont courantes lorsqu'un enfant entend, voit, touche, sent et goûte ce qui n'existe pas. L'enfant trouve des mots, rit sans raison, est très ennuyé pour quelque raison que ce soit, et aussi sans raison.

Un exemple de psychose chez les enfants: après avoir lu le conte de fées "Cendrillon", l'enfant se perçoit comme le personnage principal et croit que la méchante belle-mère est à proximité dans la pièce. Cette perception par le bébé est appelée hallucinations..

La violation de l'état mental chez les enfants se produit en raison de conditions physiques à court terme et prolongées, d'une utilisation prolongée de médicaments, d'un équilibre hormonal perturbé, d'une température élevée, d'une méningite.

La psychose chez un enfant de 2-3 ans se termine dans de nombreux cas lorsque ses problèmes sont résolus ou sont un peu atténués. Dans de rares cas, une guérison complète se produit après la guérison de la maladie sous-jacente..

La maladie chez un enfant de 2 à 3 ans est diagnostiquée après un examen répété pendant plusieurs semaines. Un pédopsychiatre, neuropathologiste, oto-rhino-laryngologiste, orthophoniste participent au diagnostic.

Les procédures de diagnostic consistent en un examen physique et psychologique approfondi, une observation longitudinale du comportement du bébé, un test des capacités mentales, ainsi que des tests d'audition et d'élocution. La maladie chez les enfants n'est traitée par des spécialistes qu'après un examen approfondi.

Psychose après anesthésie

La psychose après la chirurgie survient immédiatement immédiatement ou après deux semaines. De tels troubles sont notés après des opérations neurochirurgicales sur le cerveau. La perturbation postopératoire de l'état d'esprit est caractérisée par une confusion ou un assourdissement de la conscience, un trouble affectif-délirant, une agitation psychomotrice. La cause est l'effet de l'anesthésie. La sortie de l'anesthésie s'accompagne d'épisodes oniriques avec hallucinations autoscopiques ou hallucinations combinées fantastiques, et est également marquée par un état émotionnel proche de l'extatique.

La psychose après anesthésie est proche dans les souvenirs du patient de voler en direction d'une source séduisante de lumière éblouissante, qui semble être un paradis aux couleurs vives. Les personnes âgées sont beaucoup plus susceptibles d'avoir des troubles mentaux postopératoires..

Psychose post-AVC

Les troubles mentaux apparaissent souvent immédiatement dans la première semaine après un AVC. La psychose post-AVC est causée par un gonflement du tissu cérébral. Une correction correcte et opportune de la condition améliore le bien-être du patient. Ces troubles du traitement disparaissent en quelques jours..

L'examen diagnostique comprend l'étude des caractéristiques du tableau clinique, ainsi que la dynamique caractéristique du trouble mental. La plupart des symptômes de la maladie surviennent sous une forme atténuée, même avant l'apparition de la maladie et agissent comme ses signes avant-coureurs.

Les premiers signes sont très difficiles à reconnaître. Les tout premiers symptômes à surveiller sont des changements de caractère (anxiété, irritabilité, colère, nervosité, troubles du sommeil, hypersensibilité, perte d'intérêt, manque d'appétit, apparence inhabituelle et étrange, manque d'initiative).

Traitement de la psychose

Les patients atteints de psychose doivent être hospitalisés, car ils ne contrôlent souvent pas leurs actions et peuvent, sans le savoir, se blesser et nuire à l'environnement. Un traitement thérapeutique est prescrit après l'établissement d'un diagnostic précis, ainsi que la détermination de la gravité de la maladie et des symptômes.

Comment la psychose est-elle traitée? Le traitement médicamenteux comprend les médicaments psychotropes, les antipsychotiques, les tranquillisants, les antidépresseurs et le tonique général.

La psychose peut-elle être guérie? Cela dépend du type de maladie et de sa gravité..

Le remède contre la psychose lorsqu'il est agité est le tranquillisant Seduxen, le neuroleptique Triftazin ou Aminazin. Les idées délirantes sont éliminées avec les antipsychotiques Stelazin, Eperazin, Haloperidol. La psychose réactive est traitée une fois que la cause de la maladie a été éliminée et si la dépression a rejoint la maladie, des antidépresseurs Pirazidol, Herfonal, Amitriptyline sont prescrits.

Le rétablissement de la psychose devrait inclure un traitement médicamenteux dynamique. La rééducation psychologique après une psychose augmente l'efficacité de la pharmacothérapie. La tâche principale du psychiatre est d'établir un contact de confiance avec le patient et un traitement complexe: la pharmacothérapie avec des séances psychothérapeutiques accélère la récupération..

La rééducation après une psychose comprend des séances de formation. Toutes sortes de procédures physiothérapeutiques sont largement utilisées: électro-sommeil, acupuncture, physiothérapie, ergothérapie. La physiothérapie peut soulager la fatigue, le stress émotionnel, améliorer le métabolisme, augmenter l'efficacité.

La guérison de la psychose peut prendre des mois, car le corps est difficile à tolérer la maladie, est épuisé émotionnellement, mentalement, physiquement. Le repos et l'entrée progressive dans la vie sont importants pour le convalescent. Il est nécessaire de vérifier lentement la mémoire, d'exercer le cerveau, d'effectuer les opérations logiques les plus simples.

Vous ne pouvez pas revenir immédiatement à votre état émotionnel précédent et devenir le même. Sois patient. La passion pour l'art-thérapie ou une sorte de créativité vous aidera, sinon la dépression après la psychose dépassera inévitablement. Cela se produit parce qu'une personne commence à réaliser et à analyser ce qui lui est arrivé. Par conséquent, il est important de ne pas être enfermé en soi, sur ses états passés. C'est déjà du passé, vous devez faire tout votre possible pour que cela ne se produise pas à l'avenir et apprendre à vous contrôler.

La guérison de la psychose pour certains est assez rapide et facile, pour d'autres, elle est difficile et longue. Il est important de considérer ici que la psyché est une structure flexible qui répond à des influences imperceptibles à la vue, à l'ouïe, au toucher. Il ne s'adapte pas instantanément à la position dans laquelle il se trouvait à l'origine. Tout se passe individuellement, s'habituant progressivement aux nouvelles conditions. Ceci est similaire au système immunitaire.

Auteur: Psychoneurologue N.N. Hartman.

Docteur du Centre Médical et Psychologique PsychoMed

Les informations fournies dans cet article sont destinées à des fins d'information uniquement et ne peuvent remplacer les conseils professionnels et l'assistance médicale qualifiée. Si vous avez le moindre soupçon de psychose, assurez-vous de consulter votre médecin!

Psychose

La psychose est un trouble mental complexe qui peut avoir une évolution latente. C'est pourquoi il est presque impossible de déterminer le développement de la pathologie aux premiers stades. Certains des symptômes caractéristiques de la maladie présentent une certaine similitude avec les maladies héréditaires et divers syndromes. Il existe un certain schéma de développement de la pathologie en question, grâce auquel un diagnostic précis peut être posé..

Aux stades initiaux du développement de la psychose, le patient subit des changements de comportement, qui se manifestent sous la forme de réactions atypiques. À l'étape suivante, la perception du monde environnant est perturbée, ce qui provoque des changements de conscience. De plus, l'équilibre du fond émotionnel est perturbé, ce qui se traduit par un décalage entre les sentiments ressentis et la situation. Il existe des symptômes plus prononcés de la maladie, dont nous parlerons ci-dessous..

Symptômes de psychose

Une personne souffrant de troubles mentaux subit un certain nombre de changements de comportement, d'émotions et de pensées. La base de cette métamorphose est la perte d'une perception adéquate du monde réel. Il devient impossible pour une personne de réaliser ce qui se passe, ainsi que d'évaluer la gravité des changements mentaux. Le patient est déprimé, hanté par des hallucinations et des déclarations délirantes.

Les hallucinations sont comprises comme se parler à soi-même, rire sans raison, écouter et se fermer, avoir l'air inquiet. Le sentiment qu'un proche du patient entend qu'il n'est pas capable de percevoir.

Le délire est compris comme un changement de comportement, l'apparition de secret et d'hostilité, des déclarations directes de nature douteuse (persécution, grandeur de soi ou culpabilité irremplaçable).

Psychose: phases de désordre

En règle générale, les psychoses ont un cours périodique avec des crises soudaines ou régulières. Cependant, les pathologies psychotiques peuvent également devenir chroniques, acquérant un cours continu avec une démonstration constante des symptômes..

Les phases de tout type de psychose comprennent:

  • stade prodromique - la période allant de la manifestation de symptômes uniques à leur manifestation constante ultérieure;
  • le stade de la psychose non traitée - l'intervalle entre le début de la manifestation constante des symptômes de la psychose et le moment où la maladie commence à être traitée;
  • phase aiguë - un stade pour lequel le pic de la maladie est caractéristique et l'intensité maximale des symptômes du trouble est observée;
  • phase résiduelle - une étape de diminution de l'intensité des symptômes de psychose, qui dure plusieurs années.

Signes de psychose

  1. Hallucinations: auditives, olfactives, visuelles, tactiles et gustatives. L'apparence la plus courante d'hallucinations auditives, perçue par les patients comme une voix à l'intérieur ou à l'extérieur de la tête.
  2. Idées délirantes. Ils comprennent des jugements et des conclusions qui ne sont pas vrais. Le patient est complètement capturé par ces idées, et il est impossible de le prouver ou de le convaincre. Les délires les plus typiques de la persécution (surveillance), de l'impact négatif (étrangers, KGB), de l'illusion de causer des dommages (vol, intoxication alimentaire, survie à domicile). Parfois, des illusions de grandeur, de maladie, de jalousie et autres peuvent être rencontrées.
  3. Troubles du mouvement. Cela peut se manifester par une stupeur, dans laquelle le patient reste dans la même position pendant une longue période, l'inactivité. Il n'essaye pas de répondre aux questions, son regard est fixé sur un point. Ou la personne est dans un état agité: elle bouge et parle sans s'arrêter, fait une grimace, essaie d'imiter les gens et d'être agressive et de faire des choses étranges.
  4. Trouble de l'humeur: être déprimé ou maniaque.

Types de psychoses

Classification des psychoses basée sur l'étiologie et les mécanismes pathogéniques:

  • endogène - ces psychoses comprennent la schizophrénie, les troubles psychotiques, les troubles schizo-affectifs et les formes psychotiques de troubles affectifs;
  • organique - se développer avec divers traumatismes crâniens et autres lésions cérébrales;
  • somatogène - se développer dans le contexte de maladies des organes internes;
  • psychogène - ces psychoses sont réactives ou situationnelles;
  • intoxiqué - se développer à la suite de l'usage de drogues;
  • les symptômes de sevrage;
  • alcoolique;
  • post-retrait.

Selon une autre classification, les psychoses sont:

  • Endogène - se développer en présence de troubles internes ou neuroendocriniens. La présence de lésions cérébrales organiques n'est pas caractéristique.
  • Exogène - se développer sous l'influence de facteurs externes.
  • Organique - se développer à la suite de lésions cérébrales traumatiques, de neuroinfections, de diverses tumeurs cérébrales, d'athérosclérose. Les troubles mentaux se développent à la suite de maladies somatiques.

Psychose aiguë

Il existe un concept de psychose aiguë. Dans la psychose aiguë, les symptômes apparaissent brillamment et soudainement, et l'évolution de la maladie elle-même progresse rapidement. Avant que la psychose aiguë ne devienne sévère, les symptômes suivants sont possibles: perte d'appétit, irritabilité, peur, indifférence, apathie, troubles du sommeil.

Les signes de psychose aiguë sont complètement différents. Ce sont des troubles psychotiques avec des symptômes de schizophrénie, des troubles schizophréniformes, une psychose aiguë paranoïde.

Psychose sénile

Psychose sénile, a le code CIM-10 et combine la psychose maniaco-dépressive et d'autres troubles de type schizophrénique. La psychose sénile n'est ni une démence ni une démence, bien que les symptômes soient parfois très similaires. La psychose ne conduit pas à la démence et est un trouble purement mental. Le patient peut maintenir ses capacités mentales et ses compétences pendant la période de rémission. La psychose sénile sénile survient chez les personnes après l'âge de 60 ans, et les femmes sont plus susceptibles d'être touchées..

Psychoses traumatiques

Des psychoses traumatiques aiguës surviennent lorsque la tête touche une surface dure. Pour l'apparition d'une psychose traumatique, la force de l'impact n'est pas importante, car ce type de trouble apparaît en raison d'un œdème cérébral. Et cela peut se produire avec une lésion cérébrale traumatique grave et une légère commotion cérébrale..

Maniaque

La psychose maniaque est un trouble mental très complexe, dont la manifestation est une activité accrue, une bonne humeur spontanée, une accélération de la parole et une activité physique. La fréquence de manifestation est prolongée et dure de 3 mois à 1,5 an. De plus, il peut faire référence à une psychose circulaire. Il s'agit d'un état de périodicité de la psychose en cours dans différentes phases. À tous les stades de la maladie, les symptômes suivants apparaissent:

  • L'humeur élevée se manifeste sans raison,
  • il y a une vague d'optimisme,
  • malgré les difficultés et les revers.

Pas un seul syndrome psychotique n'est exprimé. La personne est très sûre d'elle-même et ressent une poussée d'énergie. Pendant cette période, une personne entre facilement en contact, est très sociable et serviable. Mais dans un différend avec une telle personne, une forte agression et une certaine difficulté se manifestent.

psychose paranoïaque

Cette forme de la maladie est considérée comme plus grave. La psychose paranoïaque est caractérisée par une perturbation de l'état d'esprit, à la suite de laquelle des idées de persécution sont présentes. En règle générale, cette pathologie se produit avec des troubles organiques et somatogènes. La psychose paranoïde associée à la schizophrénie provoque des automatismes mentaux et une pseudohallucinose. Les symptômes de psychose suivants sont présents:

  • rancune;
  • mécontentement constant;
  • perception douloureuse de tous les échecs et échecs;
  • une personne devient arrogante, jalouse.

Le plus souvent, la psychose paranoïaque affecte les jeunes. Pour se débarrasser de cette condition, une psychothérapie rapide est nécessaire. Un tel traitement vise à améliorer les compétences de vie générales, à améliorer la qualité des contacts sociaux et à renforcer l'estime de soi..

Psychose dépressive

Il s'agit d'une maladie cérébrale, mais le côté externe de la maladie ne sera que les manifestations caractéristiques de la psychose dépressive. La condition considérée présente également trois caractéristiques:

  1. Humeur pathologiquement basse.
  2. Inhibition physique.
  3. Retard mental.

Psychose réactive

Il est également appelé choc psychogène, ce qui signifie le développement d'un trouble mental après un traumatisme psychologique. Ce type de maladie à l'étude présente des caractéristiques distinctives:

  1. La psychose réactive commence après une détresse émotionnelle sévère.
  2. Ce type de trouble mental est un processus réversible. Plus le temps s'écoule après le traumatisme psychologique, moins les symptômes apparaissent. Après environ un an, la santé humaine est rétablie.
  3. Toutes les manifestations et expériences de la psychose réactive sont directement liées à la nature du traumatisme psychologique, elles sont tout à fait compréhensibles pour les autres.

Psychose vasculaire

La source de l'éducation réside dans les troubles vasculaires du cerveau (hypertension, athérosclérose, thrombose, hypotension). Dans le même temps, les patients se plaignent de bourdonnements dans les oreilles, de maux de tête matinaux dans la région occipitale, de contractions des muscles faciaux et d'engourdissements au menton, aux joues, au nez.

Psychose épileptique

Il survient souvent comme une complication de l'épilepsie, en particulier dans l'enfance et l'adolescence. Il disparaît généralement rapidement, mais à un stade ultérieur, cela peut durer un an.

Psychoses d'intoxication

La violation se développe à la suite de l'effet toxique sur le corps des poisons industriels et alimentaires, des médicaments, des pesticides, de l'alcool. Dans ce cas, un délire est observé, se transformant en stupeur et en coma. À l'avenir, la mémoire est altérée, les capacités intellectuelles diminuent, la démence se développe.

Psychose postopératoire

Apparaît chez les patients après une intervention chirurgicale, principalement dans un contexte d'intoxication. En même temps, la personne est agitée, tente de s'échapper, saute par la fenêtre, délire.

Traitement

Le traitement d'un trouble mental doit être instauré le plus tôt possible, et le pronostic de la psychose en dépend. Le psychiatre, tout d'abord, à l'aide de médicaments, soulage les symptômes aigus de la maladie. Les pilules qui leur sont assignées doivent être prises strictement selon le schéma. Dans les premiers stades de la maladie, le traitement prend environ 1,5 à 2 mois, dans les cas avancés, cela prendra jusqu'à un an.

La thérapie de la psychose comprend plusieurs groupes de médicaments:

• Antipsychotiques (zeldox, solian, fluanksol);
• Normotimiques (actinerval, contemnol);
• les benzodiazépines (zopiclone, oxazépam);
• Holinoblockers (cyclodol, akineton);
• Antidépresseurs (sertraline, paroxétine).

Les proches et les proches doivent venir en aide au patient, le traiter avec compréhension. Vous ne pouvez pas le contrarier, entrer en conflit, provoquer un conflit.

Il existe des méthodes psychologiques de traitement visant à accroître l'estime de soi, à apprendre à percevoir correctement le monde qui l'entoure. Pour cela, la formation psychosociale et la thérapie de la toxicomanie, la psychoéducation, la psychanalyse, la thérapie cognitivo-comportementale, l'ergothérapie, la thérapie familiale et l'art-thérapie sont utilisées..

Thérapie préventive et d'entretien de la psychose

Les psychoses ont tendance à se reproduire et les patients avec un tel diagnostic nécessitent un suivi préventif régulier. Par conséquent, les conventions psychiatriques internationales donnent des recommandations claires sur la durée du traitement principal, ainsi que sur la prévention et l'entretien.

Les patients qui ont eu leur premier épisode de psychose aiguë doivent prendre de petites doses d'antipsychotiques pendant deux ans comme traitement préventif. S'ils ont une exacerbation répétée, la période de traitement préventif est augmentée de 2 à 3 ans..

Avec l'évolution continue de la maladie, un traitement de soutien est effectué, dont les conditions sont établies par le médecin traitant.

Les psychiatres en exercice estiment que lors de l'hospitalisation initiale d'un patient souffrant de psychose aiguë, les schémas thérapeutiques doivent être couverts aussi largement que possible et des mesures de réadaptation socio-psychologique complètes et à long terme doivent être mises en œuvre afin de réduire le risque de rechute de la maladie..

Prévention de la rechute de la psychose

La réduction de la rechute de la maladie mentale est facilitée par une vie quotidienne ordonnée qui maximise les avantages thérapeutiques et comprend un exercice régulier, un repos raisonnable, une routine quotidienne stable, une alimentation équilibrée, éviter les drogues et l'alcool et prendre régulièrement des médicaments prescrits par un médecin comme thérapie de soutien.

Signes de rechute

Les signes d'une rechute imminente peuvent être:

Tout changement significatif du comportement, de la routine quotidienne ou de l'activité du patient (sommeil instable, détérioration de l'appétit, apparition d'irritabilité, anxiété, changement de cercle d'amis, etc.).

  • Caractéristiques du comportement observées à la veille de la dernière exacerbation de la maladie.
  • L'apparition de jugements, pensées, perceptions étranges ou inhabituelles.
  • Difficulté à effectuer des tâches courantes et simples.
  • Arrêt non autorisé du traitement d'entretien, refus de consulter un psychiatre.

Pour éviter une exacerbation, le patient doit éviter:

  • Arrêt prématuré du traitement d'entretien.
  • Violations du régime médicamenteux sous la forme d'une réduction non autorisée de la posologie ou d'un apport irrégulier.
  • Bouleversements émotionnels (conflits dans la famille et au travail).
  • Surcharge physique, y compris à la fois un exercice excessif et des tâches ménagères surchargées.
  • Rhumes (infections respiratoires aiguës, grippe, amygdalite, exacerbation de la bronchite chronique, etc.).
  • Surchauffe (insolation solaire, séjour prolongé dans un sauna ou un hammam).
  • Intoxication (intoxication alimentaire, alcoolique, médicinale et autre).
  • Changements des conditions climatiques pendant les vacances.

Entrées connexes:

  1. La démence peut-elle être guérie à la maison??Démence - démence acquise, baisse soutenue des performances cognitives avec perte.
  2. Caractéristiques de l'évolution de la schizophrénie chez les hommes et les femmesLa schizophrénie est une maladie appartenant au groupe des psychoses endogènes, car ses causes.
  3. Caractéristiques de l'évolution de la schizophrénie chez les personnes âgéesLa schizophrénie est une maladie mystérieuse et terrible. Du point de vue des masses.
  4. Causes du développement de stress aiguLe stress aigu est le plus courant - il survient en relation avec une menace immédiate ou.

Auteur: Levio Meshi

Médecin avec 36 ans d'expérience. Le blogueur médical Levio Meshi. Revue constante de sujets brûlants en psychiatrie, psychothérapie, addictions. Chirurgie, oncologie et thérapie. Conversations avec les principaux médecins. Examens des cliniques et de leurs médecins. Matériel utile sur l'automédication et la résolution des problèmes de santé. Voir toutes les entrées de Levio Meshi

Psychose: 1 commentaire

Une fois que j'ai également eu une psychose, j'étais sous antidépresseur et je ne voulais pas aller chez le médecin. Je suis allé, quand des hallucinations sont apparues, une condition vraiment dangereuse, à cause de cela j'ai failli mourir! Heureusement, elle s'est tournée vers un psychiatre pour un traitement à temps.

Psychose: signes, symptômes, traitement

La psychose est une maladie mentale dans laquelle le patient n'a pas une perception normale de la réalité et il ne peut y réagir d'une certaine manière.

Souvent, cette maladie est accompagnée de schizophrénie, de démence sénile et de délire alcoolique (folie), cependant, elle peut agir comme une pathologie indépendante..

Les raisons

Les manifestations de la maladie dépendent des dommages causés à la structure du système nerveux central..

Facteurs provoquants:

  1. Fardeau génétique
  2. Blessure à la tête.
  3. Intoxication sévère avec des boissons alcoolisées, des drogues et des drogues.
  4. Maladies du système nerveux.
  5. Maladies infectieuses: grippe, oreillons, paludisme.
  6. Néoplasmes cérébraux.
  7. Crises sévères d'asthme bronchique.
  8. Maladies systémiques.
  9. Avitaminose B1 et B3.
  10. Troubles hormonaux.
  11. Stress neuro-émotionnel sévère.
  12. Troubles électrolytiques causés par des vomissements, de la diarrhée et un régime strict.

Classification

2 groupes principaux de la maladie:

Psychose endogène, causée par des facteurs internes (trouble du fonctionnement des systèmes nerveux et endocrinien).

  • Exogène, causé par des facteurs externes (infections, intoxication, tension nerveuse, traumatisme mental).

Selon l'apparence:

  • Aigu: se développe instantanément.
  • Réactif: formé par une exposition prolongée à un traumatisme mental.

En outre, selon l'étiologie et la pathogenèse, les formes suivantes de la maladie sont distinguées:

  • Alcoolique;
  • Psychose des amphétamines;
  • Psychose hypomaniaque;
  • Hystérique;
  • Korsakovsky;
  • Sénile;
  • Involutionnaire;
  • Paranoïaque;
  • Schizoaffective;
  • Post-partum.

Signes de psychose

  1. Hallucinations: auditives, olfactives, visuelles, tactiles et gustatives. L'apparence la plus courante d'hallucinations auditives, perçue par les patients comme une voix à l'intérieur ou à l'extérieur de la tête.
  2. Idées délirantes. Ils comprennent des jugements et des conclusions qui ne sont pas vrais. Le patient est complètement capturé par ces idées, et il est impossible de le prouver ou de le convaincre. Les délires les plus typiques de la persécution (surveillance), de l'impact négatif (étrangers, KGB), de l'illusion de causer des dommages (vol, intoxication alimentaire, survie à domicile). Parfois, des illusions de grandeur, de maladie, de jalousie et autres peuvent être rencontrées.
  3. Troubles du mouvement. Cela peut se manifester par une stupeur, dans laquelle le patient reste dans la même position pendant une longue période, l'inactivité. Il n'essaye pas de répondre aux questions, son regard est fixé sur un point. Ou la personne est dans un état agité: elle bouge et parle sans s'arrêter, fait une grimace, essaie d'imiter les gens et d'être agressive et de faire des choses étranges.
  4. Trouble de l'humeur: être déprimé ou maniaque.

Le patient n'est pas capable de percevoir correctement la réalité, peut résister à l'hospitalisation et à la fourniture de mesures thérapeutiques.

Psychose chez la femme: symptômes et signes

Les signes suivants sont les plus typiques pour eux:

  • Le sommeil est perturbé;
  • L'humeur change souvent;
  • Diminue l'appétit;
  • Il y a un sentiment de menace et d'anxiété;
  • L'activité physique diminue fortement;
  • L'attention est perdue;
  • La femme devient méfiante, essaie de s'isoler de tout le monde;
  • Intérêt pour la religion, la magie peut soudainement se réveiller.

Psychose alcoolique: symptômes et traitement

Cette forme est caractérisée par les signes suivants:

Cette condition est également appelée «delirium tremens». Apparaît après 2 à 7 jours, lorsqu'une personne finit de boire de l'alcool. Cela peut durer plusieurs heures ou jours. Caractérisé par des sautes d'humeur soudaines, de l'insomnie et une agitation psychomotrice.

Au début, une personne ressent de l'anxiété, des tremblements de la tête et des mains apparaissent. Au bout d'un certain temps, la conscience s'assombrit, des hallucinations effrayantes apparaissent: l'apparition de démons, de monstres, une sensation de toucher, des voix terribles. Il y a une violation complète de l'orientation topographique et temporelle. Il existe des troubles somatiques sous forme d'hypotonie musculaire, augmentation de la transpiration, augmentation de la température corporelle, tachycardie.

Le délire se termine généralement après un sommeil prolongé.

2. Hallucinose alcoolique

Le plus souvent observé chez les personnes de plus de 40 ans ayant une expérience générale de l'alcoolisme depuis environ 10 ans. Peut se développer avec des symptômes de sevrage ou au cours du dernier jour d'une frénésie excessive.

Il existe 2 formes d'hallucinose:

Aiguë: dure plusieurs heures ou semaines. Le patient ressent de l'anxiété, des troubles du sommeil. Caractérisé par l'apparition d'hallucinations auditives, parfois visuelles.

Une personne entend des voix agressives, qui entraînent le développement d'illusions de persécution, d'illusions d'idées accusatrices. Il essaie de se défendre, de se cacher, d'avertir sa famille de l'émergence d'un danger.

Après quelques jours, les visions perdent leur éclat et finissent par disparaître, et le patient perd ses tensions et ses idées délirantes. La principale caractéristique de ce formulaire est que le patient ne perd pas son orientation topographique, temporelle et personnelle..

Prolongé: il en est caractéristique qu'une personne est incapable de distinguer les hallucinations de la réalité, et elles correspondent à la situation quotidienne. Les symptômes sont dominés par des hallucinations, des délires ou des troubles du mouvement.

3. Paranoïaque alcoolique

Il est typique des personnes alcooliques âgées d'environ 12 à 13 ans. En raison de l'insomnie, une personne est constamment tourmentée par l'anxiété, il est possible de développer une illusion aiguë de persécution.

Ces patients sont convaincus qu'ils peuvent être empoisonnés ou poignardés..

La paranoïde peut être aiguë et persistante. Dans la première forme, il apparaît pendant plusieurs jours, moins souvent pendant des semaines, et dans la seconde - pendant longtemps et dure des mois.

Une personne a souvent l'air en bonne santé, mais elle devient trop méfiante, ne fait confiance à personne, la peur et l'anxiété sont présentes tout le temps. Le patient tente de limiter son cercle social.

Au fil du temps, ces personnes sont de plus en plus convaincues de leur justesse et le délire devient extrêmement invraisemblable. Ils sont dangereux pour les proches, cependant, si une personne arrête de boire, les idées folles disparaissent..

Traitement

Thérapie médicamenteuse

Rééducation psychologique

Une personne apprend à percevoir le monde d'une manière différente et à développer d'autres formes de comportement. La psychothérapie devrait l'aider à se sentir à l'aise avec les gens, à mieux se comprendre, malgré sa maladie mentale.

Physiothérapie

Les méthodes suivantes sont utilisées:

  • Electrosleep;
  • Thérapie thermale;
  • Thérapie par l'exercice;
  • Acupuncture;
  • Ergothérapie.

Ils aident à soulager le stress, à augmenter les performances et à améliorer le métabolisme.

La thérapie par électrochocs

La base est l'induction de crises dues à l'action d'un courant électrique qui affecte les structures sous-corticales du cerveau et le métabolisme du système nerveux.

Le succès de la thérapie dépend en grande partie du moment de l'initiation du traitement: plus le traitement commence tôt, plus la probabilité de guérir un trouble mental est élevée et de prévenir les conséquences négatives pour l'individu.

Psychose

informations générales

La psychose (en anglais - psychose) est une condition caractérisée par une perturbation prononcée de l'activité mentale. Dans le même temps, les réactions mentales du patient entrent en contradiction significative avec la situation réelle. La perception du monde réel par le patient est perturbée et son comportement se désorganise, des syndromes et des symptômes inhabituels pour un état normal apparaissent.

En parlant de ce qu'est la psychose, ce concept est parfois assimilé à la schizophrénie. Cependant, l'approche détaillée est fondamentalement imparfaite, car les troubles psychotiques sont diagnostiqués dans une variété de maladies mentales, et pas seulement dans la schizophrénie. De plus, les gens souffrent de psychose due à la consommation de drogues, au traitement avec certains médicaments, au développement de certaines maladies somatiques, etc. En raison de l'influence d'un psychotraumatisme très fort, une personne en bonne santé mentale peut souffrir de psychose dite réactive, qui est une maladie à court terme.

Au cours d'un trouble psychotique, une personne peut avoir des hallucinations, le plus souvent des idées auditives ainsi que des idées délirantes. En règle générale, les symptômes surviennent par intermittence. Aujourd'hui, les troubles psychotiques sont une forme de pathologie assez courante..

Les caractéristiques de la manifestation de la psychose, ses types et les options de traitement seront discutés dans cet article..

Pathogénèse

La psychose aiguë est considérée comme une conséquence de perturbations dans le travail du système de neurotransmetteurs dopaminergiques du cerveau. Le trouble psychotique se manifeste par une activité excessive de la dopamine dans le cerveau, en particulier dans le système mésolimbique. La dopamine est impliquée dans la transmission des impulsions entre les cellules nerveuses.

En outre, un mécanisme possible pour le développement de la psychose est déterminé par le dysfonctionnement des récepteurs NMDA, qui affectent l'intensité de l'interaction des cellules nerveuses..

Classification

Selon les causes et l'origine des psychoses, on distingue les types suivants:

  • Endogène - c'est-à-dire associé à des causes internes. Ceux-ci incluent les troubles psychotiques de la schizophrénie, certaines formes de troubles affectifs.
  • Exogène - c'est-à-dire externe. Ceux-ci incluent des troubles dus à des maladies infectieuses, des situations stressantes, une intoxication du corps.
  • Organique - une conséquence des changements organiques dans le cerveau. Se produisent en raison de traumatismes, de tumeurs, d'hémorragies. La psychose organique peut se développer dans le contexte de la méningite, de la syphilis et d'autres maladies infectieuses.

Il existe d'autres classifications des psychoses, notamment en fonction des caractéristiques prédominantes:

  • hypocondriaque;
  • hystérique;
  • dépressif;
  • paranoïaque;
  • maniaque;
  • mixte.

Les raisons

Les scientifiques continuent actuellement d'étudier les causes de la psychose. Aujourd'hui, on sait l'influence des facteurs prédisposants sur cela, qui sont:

  • Mental. La présence de troubles mentaux aigus ou chroniques, le développement de processus dégénératifs dans le cerveau, etc..
  • Génétique. Lors de l'examen des jumeaux, il a été déterminé que les gènes sont importants, mais pas prédéterminés..
  • Biologique. Nous parlons de malformations et d'infection du fœtus pendant la grossesse, les traumatismes à la naissance, les maladies passées, le dysfonctionnement du système endocrinien, les troubles neurologiques, etc..
  • Psychosocial. Ces facteurs sont un psychotraumatisme, une tension constante et forte, des conflits réguliers, de mauvaises relations avec les êtres chers, etc. Aussi, l'intoxication à l'alcool, aux substances psychotropes.

Cependant, dans le processus de développement de la psychose, pas un facteur n'est déterminant, mais un certain nombre des raisons ci-dessus..

Les symptômes de la psychose

Les manifestations de la psychose dépendent de son type. En règle générale, cette condition se développe progressivement et, initialement, seuls de petits changements dans le caractère et le comportement d'une personne apparaissent. Plus tard, les signes de psychose chez les femmes et les hommes deviennent plus prononcés. Voici une description des principales manifestations de cette condition:

  • Hallucinations - elles peuvent être auditives, visuelles, gustatives, tactiles, olfactives. Le patient peut montrer à la fois des hallucinations simples sous forme de bruit ou de grêle et des hallucinations complexes - une personne entend la parole ou voit des scènes entières. En parlant de la façon dont la psychose aiguë se manifeste, il convient de noter que le plus souvent, le patient entend des «voix» et les perçoit si vivement qu'il ne doute pas du tout de leur réalité. La nature de ces voix peut être différente, mais les plus dangereuses sont celles que l'on appelle «ordonner». Dans ce cas, le patient peut obéir aux «ordres» et constituer un danger pour lui-même et pour les autres.
  • Les idées délirantes sont des inférences et des jugements qui ne correspondent pas à la réalité, mais qui en même temps envahissent complètement la conscience du patient. En même temps, il n'est pas possible de lui expliquer leur insignifiance. Ces idées peuvent être très diverses. Mais le plus souvent, le patient s'inquiète du délire de la persécution (il semble à une personne qu'il est surveillé et diverses intrigues sont tissées autour de lui), de l'influence (supposément des médiums, des services spéciaux, des extraterrestres, etc. agissent sur lui), des dommages (prétendument, ils volent des choses au patient, tentent d'empoisonner et autres), hypocondriaque (croyance en le développement d'une maladie incurable, lésions d'organes, etc.). Il existe également d'autres types de délire..
  • Troubles du mouvement - une stupeur ou une agitation est notée. Dans un état de stupeur, une personne se fige dans une position, ne répond pas aux questions, refuse de manger. Dans un état d'excitation, le patient parle et bouge constamment, grimace, peut faire preuve d'impulsivité et d'agressivité.
  • Troubles de l'humeur - peuvent être de nature dépressive ou maniaque. Avec dépression, dépression, mélancolie, léthargie, indifférence à tout sont notées. Des pensées suicidaires peuvent apparaître. Avec un état maniaque, il y a une humeur déraisonnablement élevée, des mouvements accélérés et une activité de réflexion, une surestimation de ses propres capacités. Le patient ne dort souvent pas, il peut montrer des pulsions désinhibées (relations sexuelles de promiscuité, consommation d'alcool, etc.).

La psychose réactive se développe avec un effet soudain et fort sur la psyché. Par exemple, une psychose réactive se développe si une personne a vécu une tragédie, un choc violent. Cela peut se manifester par une excitation et une inhibition. Lorsqu'une personne sort d'une psychose, elle ne se souvient généralement pas de l'état que la psychose réactive lui a causé.

Psychose alcoolique - se développe dans le contexte des symptômes de sevrage dans les premiers jours après qu'une personne a cessé de prendre de l'alcool. Elle peut être précédée d'une crise d'épilepsie. Ce type de trouble psychotique commence par une anxiété croissante et des troubles du sommeil. Peu à peu, les symptômes augmentent et le patient développe des signes typiques de psychose - opacification de la conscience, hallucinations, manifestations de délire et peurs. Une psychose alcoolique sévère survient dans environ 10% de tous les cas. Une évolution similaire de la maladie est caractéristique de ceux qui abusent systématiquement de l'alcool pendant de nombreuses années. Dans ce cas, l'évolution des symptômes de sevrage est très difficile. Les symptômes physiques s'accompagnent d'une confusion profonde et de symptômes neurologiques graves. Avec ce type de psychose, il est important d'assurer une hospitalisation urgente et un sommeil médicamenteux.

Le plus souvent, des psychoses en tant que manifestation de maladies endogènes se développent périodiquement. Ils sont provoqués par des facteurs psychologiques, physiques et spontanés..

Cependant, il existe également des manifestations isolées de troubles psychotiques. Le plus souvent, cela se produit à l'adolescence. Après une telle attaque, une personne récupère progressivement et, par la suite, les psychoses ne se développent plus..

Dans certains cas, le trouble psychotique peut devenir chronique et continu tout au long de la vie.

Souvent, les proches ne peuvent pas déterminer immédiatement qu'une personne présente des symptômes de psychose, car ils perçoivent la suspicion, l'anxiété, les peurs, etc., comme un changement de caractère. Dans une telle situation, il est préférable de contacter un spécialiste et de le consulter sur vos soupçons. Sur Internet, vous pouvez trouver plus d'un test pour la manifestation de troubles mentaux, mais des conclusions claires ne peuvent être obtenues auprès d'un médecin qu'après communication individuelle..

Analyses et diagnostics

Seul un spécialiste peut déterminer qu'une personne a un trouble psychotique polymorphe. Pour cela, un examen pathopsychique est effectué. Le médecin étudie le comportement du patient, mène une enquête qui vous permet de déterminer les caractéristiques du processus de sa pensée et de ses sentiments. Une enquête détaillée sur les personnes proches est également importante, ce qui peut en dire long sur le comportement humain..

Un spécialiste expérimenté prend en compte un certain nombre de points importants. Par exemple, de nombreux enfants ont des amis imaginaires, ce qui est normal. Les adolescents peuvent également devenir lents et somnolents, ce qui est typique de leur âge. Le médecin doit distinguer ces moments de l'état pathologique..

Dans le processus de diagnostic, des études de laboratoire et instrumentales peuvent également être effectuées..

Le patient peut être chargé de mener de telles études:

  • Radiographie du cerveau;
  • imagerie par résonance magnétique du cerveau;
  • Radiographie du cerveau;
  • électroencéphalographie.

Traitement de la psychose

Si nous parlons de psychoses non compliquées, leur traitement dure environ deux mois, après quoi, si nécessaire, le médecin prescrit un traitement de soutien. Cependant, dans de nombreux cas, une résistance aux médicaments est notée, il faut donc du temps à un spécialiste pour trouver des pilules efficaces..