Nerf ulnaire et ses maladies: neuropathie, névrite, syndrome du tunnel et autres

Tout au long du tissage brachial, le nerf ulnaire a la place la plus honorable, car il, partant de l'avant-bras, atteint la main. Il est responsable de la mobilité et de la sensibilité de l'ensemble du plexus brachial..

Mais avec les maladies névralgiques, les fonctions du nerf ulnaire sont altérées. Diverses lésions du nerf ulnaire (neuropathie, névrite, syndromes tunnel et cubital) sont assez fréquentes et peuvent être associées à un certain nombre de facteurs différents.

Référence anatomique et physiologique

Il est impossible de comprendre ce qui a exactement causé la violation des fonctions du nerf ulnaire sans la connaissance la plus élémentaire de l'anatomie du corps humain, car ce n'est que de cette manière que vous pouvez obtenir une image complète de l'évolution des fibres nerveuses dans le coude.

Le nerf ulnaire est un long nerf situé dans le plexus brachial. Il contient des fibres biologiques CVII-CVIII (7e et 8e cervicale), qui proviennent directement de la moelle épinière.

Le nerf pénètre dans le bras lui-même directement à partir de la fosse axillaire et se déplace dans le septum intermusculaire de la région médiale au milieu de l'épaule et se trouve dans le canal ostéofibreux, qui est formé à l'intérieur de l'épaule, du tendon et du poignet. Cette chaîne dans la littérature médicale s'appelle les capitales ou chaîne Mouche.

C'est à cet endroit que le nerf ulnaire est situé presque à la surface elle-même et le plus près possible des os et c'est ici que les fibres nerveuses sont le plus souvent comprimées.

En règle générale, tous ceux qui au moins une fois dans sa vie se sont blessés au coude, que ce soit une fracture ou un simple coup sur la poignée de la porte, ont ressenti des sensations assez désagréables qui provoquent une aggravation instantanée du syndrome de la douleur (le nerf à tout moment peut également être propulsé indépendamment dans cet endroit et bien le sentir au toucher).

Une fois que la fibre a progressivement dépassé les limites de ce canal, elle se retrouve entre les muscles de l'avant-bras, mais certaines de ses terminaisons se trouvent toujours dans la zone des muscles. Se déplaçant vers le bord de l'avant-bras, il est divisé en plusieurs parties (externe et arrière), ainsi qu'en une petite branche palmaire, passant de l'avant-bras au ligament palmaire et au poignet. Cette partie du corps humain est responsable de la perception du monde extérieur - la flexion et l'extension du membre se produisent.

Les connaissances anatomiques contribuent au diagnostic le plus rapide de la pathologie.

Le nerf ulnaire, son anatomie, ses fonctions et ses maladies dans le programme d'Elena Malysheva:

La neuropathie est la maladie la plus courante du nerf ulnaire

La neuropathie ulnaire est le processus d'engourdissement et de désensibilisation des doigts et de la main en général. Le stade avancé de cette maladie conduit à une atrophie musculaire, qui peut conduire à un engourdissement complet des extrémités des phalanges..

Il existe deux types de neuropathie ulnaire:

  1. Primaire - le développement d'une réaction inflammatoire ne dépend pas d'un autre processus pathologique dans le corps. Le plus souvent, cette condition est observée chez les personnes qui reposent pendant longtemps leur coude sur la surface de travail de la machine ou de la table, l'accoudoir de la chaise, etc..
  2. Secondaire (ou symptomatique) est une complication d'une maladie qui existe déjà chez une personne. La raison la plus courante du développement de changements dégénératifs-dystrophiques est la compression (pincement) du nerf ulnaire, caractéristique de certaines maladies:
  • ostéomes - un néoplasme bénin du tissu osseux;
  • synovite - inflammation de la synoviale;
  • fractures et luxations de l'épaule ou de l'avant-bras;
  • blessure à la main;
  • tendovaginite - inflammation de la membrane articulaire interne;
  • ostéo-arthrose déformante - une maladie chronique du cartilage et des tissus articulaires;
  • bursite de l'articulation du coude - inflammation de la capsule articulaire;
  • arthrose post-traumatique.

Dans certains cas, une neuropathie se développe à la suite d'une maladie infectieuse aiguë sévère (typhus ou fièvre typhoïde, tuberculose, syphilis).

Tableau clinique général

En général, les lésions du nerf ulnaire dans la neuropathie se caractérisent par une violation de ses fonctions principales, ce qui entraîne une diminution de la mobilité, de la douleur, une diminution de la sensibilité d'un groupe musculaire particulier et un malaise général. La cause de cette condition peut être des dommages infligés à la fibre en comprimant une partie distincte du coude (cela entraîne un pincement et des dommages au nerf).

De plus, ces dommages peuvent agir comme une maladie distincte ou liée..

Zones d'engourdissement avec neuropathie du nerf ulnaire

Les symptômes de la neuropathie du nerf ulnaire sont les suivants:

  • diminution de la sensibilité du membre, ce qui conduit à l'absence de douleur;
  • engourdissement d'un membre qui empêche sa mobilité.

Établissement du diagnostic

Afin d'établir des dommages au nerf ulnaire, un examen neurologique standard est effectué, au cours duquel les causes et la nature de la maladie sont déterminées. La méthode la plus informative de dommages au diagnostic est l'électroneuromyographie. Il vous permet de déterminer avec une précision maximale l'emplacement et le degré de dommages aux fibres nerveuses, ainsi que de connaître le niveau de dommages aux racines nerveuses qui forment l'articulation du coude..

Avec les soins modernes aux patients, le diagnostic des lésions du nerf ulnaire est une procédure rapide et la plus précise..

Le traitement de la neuropathie comprend les procédures suivantes:

  • tout d'abord, le patient est placé à l'hôpital, car la neuropathie du nerf ulnaire est une maladie grave et sans la surveillance constante d'un médecin, l'état du patient ne peut qu'empirer;
  • des analgésiques sont prescrits pour réduire la douleur;
  • le traitement efficace de la maladie est une thérapie de désintoxication, des vitamines pour maintenir le corps, des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui réduisent le processus inflammatoire.

Symptômes et traitement de la névralgie

L'origine de la névralgie ulnaire peut être différente - pathologies somatiques et infectieuses, traumatisme, compression prolongée.

Le processus inflammatoire affecte les fibres des nerfs périphériques et se manifeste:

  • syndrome de la douleur;
  • engourdissement du membre supérieur (violation du passage d'une impulsion nerveuse vers le cerveau);
  • violation de l'activité fonctionnelle des muscles des bras.

Le traitement de la névralgie de l'articulation du coude est complexe et consiste en l'utilisation de médicaments et de méthodes de physiothérapie:

  • à l'aide d'une attelle en plâtre, le bras est fixé dans une position pliée et suspendu dans un bandage spécial - de cette façon, la cause qui a causé la névralgie est le plus souvent éliminée;
  • des agents antibactériens sont prescrits pour une réaction inflammatoire, des agents antiviraux pour une maladie infectieuse aiguë;
  • pour soulager les poches, il est nécessaire de prendre des diurétiques épargneurs de potassium;
  • Les vitamines B sont considérées comme un outil efficace pour améliorer le métabolisme cellulaire;
  • pour améliorer le trophisme et la circulation sanguine dans les tissus, la papavérine est fortement recommandée;
  • pour maintenir la tension physiologique des tissus nerveux et musculaires, l'électrophorèse, l'amplitude du pouls et l'UHF sont prescrits;
  • le patient peut effectuer des séances de massage de manière autonome, en commençant par frotter le bout des doigts, en pliant et en dépliant les articulations des phalanges et de la main.

Processus inflammatoire dans la région du coude

La névrite ulnaire est une inflammation accompagnée d'une douleur constante dans l'articulation du coude, d'un engourdissement du membre et d'une faiblesse de tout le muscle.

Symptômes de la névrite ulnaire:

  • une sensation de brûlure dans la région du coude;
  • le gonflement du membre est rose-violet;
  • la faiblesse;
  • changements de température corporelle;
  • membre tombant lorsqu'il est trop sollicité.

Le traitement est l'ensemble de procédures suivant:

  1. Tout d'abord, la main est fixée pour éviter qu'elle ne s'affaisse. Cela se fait avec un bandage de compression et, en règle générale, la main est complètement immobilisée..
  2. La prochaine étape du traitement consiste en des exercices thérapeutiques quotidiens, en prenant des anti-inflammatoires et des analgésiques..

Après un certain temps, lorsque la mobilité du bras s'améliore, les exercices deviendront plus difficiles, augmentant progressivement la charge..

Nerf ulnaire pincé

Le pincement du nerf ulnaire (syndrome du canal cubital ou compression du nerf ulnaire, syndrome ulnaire) peut entraîner une diminution de la sensibilité et une perte complète de la mobilité du bras.

Le pincement se traduit par les symptômes suivants:

  • engourdissement et diminution de la mobilité du membre;
  • modifications de la masse musculaire du bras;
  • syndrome douloureux.

Traitement du syndrome du canal cubital:

  • respect d'un régime constant (gymnastique de rattrapage, réduction de l'activité physique, etc.);
  • physiothérapie;
  • prendre des analgésiques.

Syndrome du tunnel

Le syndrome du tunnel du nerf ulnaire est une anomalie spécifique qui se manifeste par des maladies névralgiques. Il y a un nerf pincé dans la région de l'épaule et de l'avant-bras.

  • syndrome de la douleur;
  • diminution de la sensibilité.

Le traitement du syndrome du canal carpien ulnaire comprend:

  • limitation de l'activité physique;
  • physiothérapie;
  • prendre des vitamines et des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

La défaite du nerf ulnaire, en l'absence de traitement approprié, peut entraîner une diminution de la sensibilité, et par la suite provoquer un engourdissement complet de la main.

  • gymnastique thérapeutique et autres exercices visant à développer le nerf ulnaire;
  • prendre des vitamines qui aident à renforcer les terminaisons nerveuses.

Névrite du nerf ulnaire: en cas de retard du traitement, un verre d'eau deviendra trop lourd

La névrite du nerf ulnaire est une pathologie inflammatoire ou dégénérative-dystrophique localisée dans la région du membre supérieur, canal ulnaire (cubital). La lésion affecte la structure nommée en raison de tout un groupe de facteurs: de la maladie infectieuse et inflammatoire transférée à l'inflammation de la genèse auto-immune, en passant par les facteurs de compression comme les tumeurs ou les hématomes, etc., De nécessité.

Les symptômes de la névrite ulnaire sont clairement visibles presque immédiatement. Cependant, une progression progressive du trouble est possible, le développement d'un tableau clinique sur plusieurs semaines voire plusieurs mois, avec une perte des fonctions motrices et sensorielles, jusqu'à ce que la personne devienne handicapée. Ce scénario est très probable sans traitement..

Heureusement, le trouble est relativement facile à diagnostiquer par diagnostic. Le traitement crée des conditions favorables à la guérison, les perspectives de retour à la normale du patient sont favorables.

Raisons du développement de la névrite du nerf ulnaire

Les raisons du développement sont multiples. Ce sont aussi des troubles hétérogènes, diamétralement opposés pouvant provoquer des dommages aux fibres dans la localisation en question. Néanmoins, tous les facteurs provoquants ont une caractéristique commune. Ils provoquent une dégénérescence tissulaire, leur disparition progressive, qui devient d'abord la cause de troubles de la conduction impulsionnelle, puis un blocage complet de la zone avec l'impossibilité d'une activité motrice et sensorielle du membre. Considérez les coupables de l'apparition du processus pathologique.

Tumeurs des membres supérieurs

Ils sont relativement rares. Nous parlons à la fois de néoplasmes bénins du tissu conjonctif et de structures cancéreuses malignes, que l'on retrouve encore moins souvent. Cependant, même la plus petite tumeur est capable de comprimer les tissus et de provoquer une névrite ulnaire. Plus la néoplasie est grande, plus elle exerce une pression sur les tissus et plus l'effet de masse est fort. En conséquence, la maladie progresse plusieurs fois plus rapidement, conduit rapidement à une invalidité et à une immobilisation complète du membre..

Séparément, il faut dire des structures non tumorales. Ils ne sont pas sujets à une croissance rapide et une croissance en général, n'ont pas de composant solide. Ce sont les soi-disant kystes - des capsules fibreuses remplies de liquide. Ils sont beaucoup plus courants, compriment les tissus avec la même force, ils doivent donc également être considérés comme un facteur de risque et, si nécessaire, ces formations non tumorales doivent être éliminées de toute urgence..

Processus infectieux inflammatoires

Les processus inflammatoires au niveau local sont caractérisés par l'arthrite, la bursite, la périarthrite, etc. Selon la partie de l'articulation ou de la surface périarticulaire impliquée dans le processus pathologique. Tous, d'une manière ou d'une autre, peuvent entraîner une inflammation des tissus et une névrite ulnaire. Si elle n'est pas traitée, l'infection se propage largement, affectant toutes les structures. D'autre part, les tissus œdémateux provoquent une compression, une compression et ne font qu'aggraver l'évolution du trouble. Compte tenu de la façon dont les agents agressifs provoquent généralement une inflammation (staphylocoques, streptocoques, flore pyogène, etc.), il devient clair à quel point ce phénomène est dangereux..

Polyarthrite rhumatoïde

La variante la plus courante de la lésion inflammatoire non septique. Elle s'accompagne d'une lésion du cartilage, qui se termine finalement par une névrite du nerf ulnaire due à une violation de la position anatomique normale des structures articulaires, une violation de la configuration anatomique au niveau local. La guérison dans les cas négligés n'est possible que par voie opératoire et même alors pas toujours. Même la chirurgie n'est pas toujours en mesure de corriger la condition.

Autres maladies auto-immunes

Certaines lésions systémiques du corps provoquent indirectement la maladie nommée. Par exemple, lupus érythémateux disséminé, autres processus pathologiques. Ils ne guérissent pas assez efficacement, mais ils peuvent être contrôlés. Avec une compensation suffisante pour le trouble, il y a toutes les chances d'une restauration complète et d'une élimination des symptômes de lésion tissulaire dans les membres supérieurs.

Blessure au coude ou au bras en général

Fractures, ecchymoses (un peu moins fréquentes) et luxations. Tous ces changements qui peuvent conduire à une instabilité du membre supérieur et à une perturbation de son état anatomique normal. Il existe de nombreuses options ici.

De telles déviations ne sont pas toujours perceptibles par le patient lui-même. Un léger déplacement des structures suffit à conduire à un rétrécissement du canal cubital. Cela suffit pour que la maladie se développe. La névrite ulnaire post-traumatique doit être exclue immédiatement après l'identification des dommages. De plus, parfois, la violation ne se développe pas immédiatement. Une observation dynamique est nécessaire au moins pendant plusieurs mois après la résolution complète du problème et pendant toute la période de traitement de la blessure principale.

Charges statiques prolongées

Cela comprend divers facteurs. Par exemple, assis avec appui sur les coudes, un long séjour des membres dans la même position pliée. Posture inconfortable pendant le sommeil nocturne, etc. Avec le développement de la névrite du nerf ulnaire, les habitudes du patient sont étudiées, après quoi les facteurs qui aggravent la violation sont exclus, corrigés.

Charges dynamiques

Généralement dans le cadre de l'exécution de tâches professionnelles. Encore plus souvent, nous parlons de travailleurs manuels. Les charges dynamiques signifient une activité de routine constante avec une charge élevée sur les articulations des mains. Il s'agit notamment des transferts mécaniques de charges, notamment lourdes, ou de mouvements constants du même type. Souvent, le même type de mouvements est réalisé par des ouvriers d'ateliers, d'entreprises ou de musiciens.

Déséquilibre hormonal

C'est une cause extrêmement rare. Mais c'est aussi possible.

Changements liés à l'âge dans le corps du patient

Les patients âgés de 45 ans et plus courent un risque accru. Les changements structurels sont naturels, ils sont le résultat du vieillissement du corps. Il est nécessaire de subir des examens préventifs réguliers et de ne pas surcharger le corps physiquement.

Il y a plusieurs raisons. Une combinaison de plusieurs facteurs provoquants séparés est possible.

Symptômes, tableau clinique du trouble

Les symptômes se développent progressivement, le développement rapide du tableau clinique est généralement atypique pour la maladie. Parmi les manifestations de la violation:

  • Syndrome douloureux

Les sensations douloureuses au stade initial sont faibles, à peine perceptibles. Par conséquent, le patient n'attache pas beaucoup d'importance à ce qui se passe. À mesure que le trouble progresse, l'inconfort s'aggrave. Il est localisé au niveau du coude, irradie le long de la surface arrière de l'avant-bras dans la main, peut se déplacer dans le sens opposé, vers l'épaule, ce qui est un peu moins fréquent. L'intensité de la douleur est élevée, la sensation désagréable devient plus prononcée lorsque vous essayez de redresser le bras, de faire n'importe quel mouvement. De plus, la douleur est plus forte le matin. Ceci est généralement lié à la position de repos. L'activité physique devient impossible, le patient est limité dans les activités quotidiennes.

  • Sentiment de plénitude dans la zone du canal cubital

L'inconfort n'est pas douloureux. Il semble aux patients qu'il y a un objet étranger dans la zone touchée qui interfère avec le mouvement du bras et y reste pendant tout le temps. La sensation de satiété est généralement associée à une inflammation ou un gonflement local. Ils sont inévitablement présents lors de l'évolution de la déviation et de son évolution aiguë. Dans la période chronique, le symptôme recule ou disparaît complètement.

Canal cubital

  • Diminution de la sensibilité

Graduel. La sensation tombe au niveau de l'avant-bras. Une personne, lorsqu'elle touche la peau, ressent d'abord les stimuli tactiles lentement, insuffisamment, puis perd complètement la capacité de distinguer les touches. La déficience sensorielle concerne la paume, les doigts. Le patient perd progressivement la capacité de ressentir. La perte complète de la fonction sensorielle prend jusqu'à plusieurs années; dans les cas graves, tout se passe beaucoup plus rapidement. La récupération est possible dans les premiers stades. De plus, si les terminaisons et les cellules ont commencé à mourir, il n'est pas nécessaire d'attendre la restauration complète de la sensibilité.

  • Faiblesse dans la main

Cela devient évident lorsque vous essayez de prendre un objet lourd et de le soulever. Dans des cas particulièrement avancés, un tel objet devient un verre d'eau. La prise devient faible, la personne est incapable non seulement de soulever des objets d'un certain poids, mais même de fixer des objets dans sa main, de les serrer. C'est un symptôme typique de la maladie en question. Egalement l'un des facteurs de développement du handicap. Dans les premiers stades, le changement est détecté grâce à une recherche de routine à l'aide d'un appareil spécial qu'une personne est invitée à presser.

  • Troubles du mouvement

Nous parlons d'un large éventail de manifestations pathologiques. En particulier, il y a un ralentissement du processus de flexion et d'extension du bras. La personne exécute l'action, mais beaucoup plus lentement et avec beaucoup d'efforts. Ensuite, l'amplitude du mouvement diminue, puis, lorsque le processus atteint un pic conditionnel, le trouble devient critique. Le patient ne peut plus bouger le bras. L'activité physique dans la névrite ulnaire aiguë est en principe impossible, au stade subaigu et lors du passage à la rémission, elle est limitée, sinon, elle est artificiellement limitée pour ne pas provoquer d'exacerbations. Il s'agit d'une mesure de prévention secondaire.

  • Sensation de chair de poule

Le résultat de lésions tissulaires. La névrite du nerf ulnaire s'accompagne d'épisodes de rampement. Ce n'est pas un symptôme permanent. Néanmoins, ce symptôme est difficile à tolérer, il donne beaucoup d'inconfort au patient..

  • Augmentation possible de la température corporelle

Avec les lésions infectieuses, une telle manifestation est particulièrement fréquente. Presque toujours. Le niveau d'hyperthermie varie d'un cas à l'autre. Les chiffres varient dans une large gamme: de l'état subfébrile léger aux indicateurs de plus de 39 degrés. En fonction de la prévalence des changements et de la gravité de l'agent septique. Dans le contexte de maladies auto-immunes, cela est également possible, car bien qu'une réaction fausse, mais immunitaire se développe. Cependant, dans ce cas, l'hyperthermie est instable, se forme rapidement et disparaît tout aussi rapidement..

  • Troubles du tonus musculaire

En particulier, faiblesse musculaire, atrophie musculaire progressive, car l'impulsion ne se propage pas vers les muscles et ne stimule pas les contractions. Aux premiers stades de la maladie, une hypertonicité est possible lorsque les muscles sont tendus. Dans le même temps, la contractilité ne change pas, l'hypertonicité n'ajoute pas de force à la main affectée, bien au contraire.

Le tableau clinique est pleinement présent chez tous les patients, mais à des degrés divers. Plus le cas est avancé, plus la maladie existe, plus les symptômes sont forts. Il est à noter qu'au stade final, il n'y a pratiquement aucune manifestation de douleur. Ceci est le résultat de la mort du tissu nerveux..

Comment détecter la névrite ulnaire

Le diagnostic est réalisé par des spécialistes en orthopédie, neurologie, traumatologie. Si nécessaire, d'autres médecins peuvent être impliqués. La question dépend de la situation clinique spécifique et est décidée individuellement. Parmi les méthodes d'examen des patients:

  1. Interrogatoire oral et enquête sur les plaintes humaines. C'est le principal moyen d'identifier le tableau clinique complet. Sans cela, il est impossible de dresser un schéma complet et d'émettre des hypothèses sur la nature du trouble..
  2. Prendre l'anamnèse. Les facteurs qui pourraient provoquer le développement de la névrite ulnaire sont à l'étude. Cela comprend des moments tels que la nature de l'activité professionnelle, l'activité quotidienne dans la vie quotidienne, les habitudes, en particulier les mauvaises. Aussi la posture pendant la nuit de sommeil, le degré d'activité physique chaque jour, les antécédents familiaux de maladie. La question de l'étiologie est résolue en identifiant ces facteurs.
  3. Recherche physique. Palpation de la zone touchée. Avec un impact physique sur certains points de déclenchement, un épisode aigu de douleur se produit, qui disparaît après quelques secondes. Ceci est une manifestation typique de la névrite ulnaire..
  4. Une évaluation visuelle de la zone touchée n'est pas non plus superflue. Le médecin, en regardant le coude, découvre des poches, un gonflement, un changement de forme anatomique. Ensuite, vous devez clarifier ce qui se cache derrière ces changements..
  5. Radiographie de l'articulation du coude. Donne une idée de l'état des structures osseuses, ainsi que du cartilage lui-même. Cependant, il s'agit d'une technique de routine, elle est loin d'être toujours informative. S'il n'y a pas suffisamment d'informations, il est logique de recourir à des modifications plus modernes..
  6. CT. La tomodensitométrie est plus appropriée pour visualiser les os et les tissus cartilagineux, mais pratiquement inadaptée au diagnostic des lésions des tissus mous. Dans ce cas, des méthodes supplémentaires seront nécessaires..
  7. L'IRM est considérée comme un excellent moyen d'examen. Cette technique permet de visualiser les tissus mous, ainsi que le cartilage, et fournit beaucoup plus d'informations. C'est souvent cette méthode qui permet d'établir un diagnostic ou de le vérifier..
  8. Myographie. Recherche, dont la tâche est d'étudier l'état de la musculature. Il est utilisé pour la confirmation indirecte du diagnostic. Il n'est pas utilisé isolément, car il ne donne qu'une partie des informations utiles au médecin.
  9. Test sanguin général. Le sang est examiné pour exclure les processus inflammatoires infectieux. Les spécialistes sont particulièrement intéressés par la numération leucocytaire. ESR. Moins d'éosinophiles et d'autres niveaux.
  10. Test sanguin biochimique. CRP révélée, protéine C-réactive, phosphatase alcaline. Tout ce qui pourrait être un signe de lésions tissulaires auto-immunes.

Si nécessaire, des études séparées peuvent être menées à plusieurs reprises. Au besoin et en fonction des objectifs de diagnostic.

Méthodes de traitement de la névrite du nerf ulnaire

Le traitement est majoritairement conservateur. Elle est réalisée médicalement. Plusieurs types de produits pharmaceutiques sont utilisés:

  1. Anti-inflammatoire d'origine non stéroïdienne: Ketorol, Nimesulide, Nise, Diclofenac et autres (en fonction de l'efficacité et de la tolérance d'un nom particulier). Comme le nom du groupe l'indique, ils éliminent l'inflammation et soulagent l'enflure.
  2. Médicaments corticostéroïdes. Utilisé comme une alternative plus puissante aux médicaments anti-inflammatoires. Cela comprend la prednisolone et la dexaméthasone. Ils sont utilisés en cours de courte durée, car ils provoquent de nombreux effets secondaires graves et sont généralement assez difficiles à tolérer..
  3. Analgésiques. Médicaments de nouvelle génération pour le soulagement de la douleur. Malheureusement, la névrite ulnaire, ses symptômes, est pratiquement immunisée contre les analgésiques standard..
  4. Avec le syndrome douloureux extrêmement sévère, qui ne peut pas être soulagé par les analgésiques, le blocage de la novocaïne est utilisé. Ils éliminent l'inconfort pendant un certain temps.

Les médicaments sont utilisés à la fois sous forme de comprimés et sous forme de pommades topiques. La tâche du traitement médicamenteux est d'éliminer les principaux symptômes du processus pathologique. En outre, des techniques de correction auxiliaires entrent en jeu..

Après élimination de la maladie aiguë, la physiothérapie est possible. Différentes méthodes sont utilisées: électrophorèse, magnétothérapie et autres. La question est tranchée par un physiothérapeute, après avoir étudié l'anamnèse et les antécédents médicaux de la personne. Dans un état aigu, la physiothérapie n'est pas prescrite.

Après la transition du trouble vers un état de rémission stable, une thérapie par l'exercice est indiquée. La thérapie par l'exercice est conçue pour restaurer la nutrition normale des tissus au niveau local, pour ramener l'état du membre à la normale. Il est préférable de vérifier l'ensemble des exercices avec un spécialiste de la thérapie par l'exercice et de sélectionner individuellement.

Aussi pendant la période de récupération après une névrite ulnaire, un massage est indiqué. Il rétablit la circulation sanguine, soulage l'inflammation résiduelle, soulage l'hypertonicité musculaire.

Pendant toute la durée du traitement, une charge dosée est prescrite sur le bras affecté. Au stade initial, il s'agit d'une immobilisation complète, l'utilisation de bandages. Dans le futur, une certaine activité physique. Il faut aussi changer le mode de vie, l'activité professionnelle. Car dans le futur, même avec un traitement de la plus haute qualité, une rechute est possible et même probable. La tâche du traitement, y compris l'élimination du facteur primaire.

Si une personne continue de porter des poids, le rétablissement complet ne peut que rêver.

Comment prévenir la formation d'un processus pathologique

Les mesures préventives présentent certaines difficultés, surtout si l'activité professionnelle d'une personne est associée à une sédentarité ou une surcharge physique. Il est nécessaire de respecter les recommandations de base:

  1. Faites des pauses et faites de la gymnastique légère toutes les 30 minutes. Cela s'applique à ceux qui sont constamment dans la même situation. L'échauffement vous permet de corriger la circulation sanguine.
  2. Les personnes engagées dans le travail manuel doivent reconsidérer la nature de leurs activités professionnelles. Peu importe combien c'est dur.
  3. L'hypothermie doit être évitée. Des processus inflammatoires sont provoqués, y compris le rhume. Comme complication.
  4. Vous devez garder votre immunité en bon état.
  5. Il est recommandé d'arrêter de fumer, de boire de l'alcool.
  6. Il est important de subir des examens préventifs. Au moins une fois tous les six mois.

Vaut-il la peine de tolérer les manifestations de la neuropathie du nerf ulnaire: mécanismes et traitement

Le nerf ulnaire appartient au système périphérique. La neuropathie du nerf ulnaire est un trouble courant résultant des habitudes et des traumatismes d'une personne.

Le nerf ulnaire traverse l'articulation, qui est considérée comme la zone la moins protégée. Les blessures par compression dans cette zone sont presque aussi fréquentes que le syndrome du canal carpien, parfois également appelé syndrome du canal carpien..

Anatomie de l'emplacement du nerf

Le nerf ulnaire commence dans le faisceau C7-C8, Th1, qui est situé dans la partie médiale du plexus brachial. La structure ulnaire n'a ni branches ni petites racines. Il passe par la face interne de l'épaule, formant progressivement le dos.

Important! Dans la zone de l'articulation du coude, le nerf est situé le plus près de la surface de la peau, puis passe dans le canal cubital.

Dans le canal, il est entouré de ligaments et de tendons, de sorte que la protection contre les blessures et la compression dans cette zone est augmentée. Du coude au poignet, le nerf longe le bord intérieur de l'avant-bras. À la tête de l'os au bas du poignet, une branche supplémentaire est formée sur le dos de la main, puis elle pénètre profondément dans la paume et se divise à nouveau en 2 branches.

La branche superficielle, en cas de violations, entraîne une perte de sensibilité du petit doigt et, partiellement, de l'annulaire. La deuxième branche reprend les fonctions de l'organe sensoriel du reste du ligament palmaire.

Classification de la neuropathie du coude

Il existe plusieurs types de neuropathie du nerf ulnaire. La classification est basée sur une base étiologique, c'est-à-dire sur les causes des dommages:

  • neuropathie post-traumatique - apparaît en raison d'une rupture ou d'un étirement sévère du nerf;
  • neuropathie par compression - associée au syndrome de clampage nerveux, ce groupe comprend le syndrome de Guyon.

Ce dernier groupe est plus courant et est associé aux caractéristiques de l'activité professionnelle et aux maladies humaines, dans lesquelles la zone vulnérable du coude est affectée.

Raisons de la violation

Le positionnement du nerf ulnaire influe sur les causes des dommages qui entraînent des symptômes de neuropathie. Contrairement au nerf radial ou médian, le nerf ulnaire court à quelques millimètres de la couche cutanée. De plus, cette zone est constamment exposée à des facteurs traumatiques et à des pressions. Le mécanisme traumatique de la neuropathie se produit dans les circonstances suivantes:

  • luxations, ecchymoses au bras et au coude;
  • fractures de diverses parties de l'épaule, du poignet et de l'avant-bras;
  • blessures au poignet, y compris les entorses.

La deuxième catégorie de circonstances dans lesquelles se produit une neuropathie du nerf ulnaire est associée à des troubles ischémiques de compression dans le contexte de maladies:

  • arthrose déformante, ostéodystrophie;
  • synovite, bursite, tendovaginite;
  • destruction de la gaine de myéline du nerf, caractéristique de diverses scléroses, encéphalomyélites et leucoencéphalites - le nom commun de ces troubles est démyélinisant;
  • anévrismes situés près des articulations;
  • néoplasmes conduisant à une compression du nerf;
  • polyarthrite rhumatoïde;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques.

Les habitudes et caractéristiques professionnelles peuvent provoquer une neuropathie:

  • l'habitude de se pencher sur le coude lors de l'exécution d'une tâche ou en parlant au téléphone;
  • travail monotone et monotone avec des instruments avec une position fixe du coude, y compris l'utilisation d'un instrument vibrant professionnel;
  • séjour prolongé sous le compte-gouttes - les bras du patient sont redressés, le nerf est en état de compression;
  • faire régulièrement du vélo ou de la moto avec une tension dans les articulations des coudes;
  • soutien sur les coudes lors du travail à table, avec des outils et aussi lors de la conduite d'une voiture.

Symptômes d'un trouble neuropathique

La maladie du nerf périphérique est causée par différentes causes, mais les manifestations sont réduites aux mêmes symptômes:

  • une faiblesse musculaire apparaît et la sensibilité diminue dans la zone du coude blessé;
  • la fosse ulnaire commence à faire mal, l'inconfort se propage aux doigts et recouvre la zone autour du coude;
  • chez les patients atteints de neuropathie, le petit doigt ne peut pas s'éloigner des autres doigts, même 10 degrés;
  • à mesure qu'il se développe, le symptôme d'une «patte griffue» apparaît lorsque les doigts sont tordus et qu'il est difficile pour une personne de bouger la main;
  • un engourdissement se développe progressivement et l'activité motrice diminue du côté du coude blessé.

Les symptômes de la maladie sont parfois confondus avec l'arthrose, car ils surviennent principalement le matin, immédiatement après le réveil. Cependant, contrairement à l'arthrose, la douleur est plus forte et ne disparaît pas après un court repos..

Méthodes de diagnostic de la pathologie

Il est possible de détecter une neuropathie du nerf ulnaire sans examens complexes et coûteux. Pour commencer, le patient doit contacter un neurologue ou un thérapeute. Ensuite, le médecin diagnostiquera en utilisant la méthode Frohman:

  • Vous devez appuyer la feuille de papier contre la table avec vos pouces pour que le reste de la paume soit, pour ainsi dire, perpendiculaire à la surface. S'il y a neuropathie, le pouce se pliera sous la pression et il devient impossible de le redresser.
  • Pour confirmer la pathologie, vous devez frapper avec le bord de la paume ou des doigts sur le site du canal cubital. La douleur dans ce cas s'intensifiera, tout comme la sensation d'engourdissement ou de picotements.
  • Par picotements et picotements, le médecin détermine le degré de perte de sensibilité des parties de la main chez le patient.

Parmi les méthodes d'examen instrumentales, l'échographie est le plus souvent utilisée pour confirmer le diagnostic. Le puits de l'appareil affiche les modifications de la structure du canon.

Parfois, des radiographies et des IRM sont nécessaires pour identifier les causes du trouble, si elles n'étaient pas connues à l'avance. Si ces méthodes ne permettent pas d'établir les facteurs de neuropathie du nerf ulnaire, une électromyographie est prescrite. En utilisant cette méthode, la perturbation de la conduction impulsionnelle est déterminée.

Le don de sang et d'urine pour les tests n'est pas nécessaire dans tous les cas de diagnostic de neuropathie. Cependant, avec leur aide, il est possible d'exclure les infections et l'inflammation, ainsi que certaines autres maladies..

Thérapie des maladies

Le traitement de la neuropathie ulnaire doit être instauré une fois le diagnostic confirmé. Le médecin détermine la thérapie en tenant compte des circonstances, des symptômes et des principales causes de la maladie. Dans la plupart des cas, la pharmacothérapie est utilisée et la médecine traditionnelle est également impliquée. Dans de rares cas, par exemple, en cas de blessures graves et de serrage mécanique de la fibre, une opération est prescrite.

Les tâches de la thérapie sont réduites à la résolution d'un objectif - la restauration de la conduction d'un nerf endommagé par des facteurs externes. S'il s'agit d'un syndrome de compression ischémique, une approche intégrée est nécessaire. Avec des blessures et des fractures, il s'agit généralement d'une fixation à long terme de la structure endommagée.

Traitement médical

Le traitement médicamenteux de la neuropathie du nerf ulnaire se réduit principalement à l'élimination des sensations douloureuses. Pour ce faire, prenez des médicaments du groupe AINS: «Nimésulide», «Méloxicam», «Ibuprofène», «Diclofénac» et des médicaments avec des principes actifs similaires.

Des médicaments diurétiques sont également utilisés si le patient a un œdème sévère. Assurez-vous d'utiliser des vitamines complexes et des injections de vitamines B - elles influencent le mieux le processus de récupération dans des maladies telles que la neuropathie.

Important! "Neuromidin" est un médicament puissant pour restaurer la conduction des neurones.

Les antispasmodiques sont utilisés en cas d'hypertonicité et de spasme musculaires prononcés, ce qui ne permet pas au membre de se détendre normalement. Dans les cas graves, recourir au blocage de la lidocaïne ou de la novocaïne avec l'utilisation de substances antibactériennes ou de glucocorticostéroïdes.

Méthodes de physiothérapie

Ce groupe comprend des techniques thérapeutiques, à partir desquelles la neuropathie du nerf ulnaire passe plus rapidement. La physiothérapie soulage les gonflements, normalise la circulation sanguine et soulage la douleur. Certaines méthodes aident à se débarrasser des processus destructeurs et atrophiques. La physiothérapie affecte le métabolisme et augmente les bienfaits des médicaments.

Important! Le traitement de physiothérapie ne peut être effectué que pendant la période de rééducation ou de rémission, dans les phases aiguës de la maladie, il est interdit.

L'acupuncture - point - massage donne de bons résultats lors de la restauration d'un nerf ulnaire pincé. De plus, les médecins recommandent de suivre des cours de gymnastique médicale.

L'acupuncture fait également partie des techniques d'acupuncture et est très efficace. Ils stimulent bien le nerf et soulagent les spasmes de décharges électriques, par conséquent, la neuropathie du nerf ulnaire peut être traitée à l'aide de l'électrophorèse et d'autres méthodes utilisant le courant.

Traitement à domicile avec des recettes folkloriques

Toutes les recettes naturelles ne peuvent être prises qu'après consultation d'un médecin. Il existe de nombreux remèdes populaires efficaces qui sont utilisés pour la neuropathie depuis de nombreuses années:

  • Les écorces d'orange. Bouillon de 1 c. écorces d'orange séchées et 1 c. la mélisse sèche soulage parfaitement l'inflammation. Versez le mélange avec un verre d'eau bouillante et laissez reposer 10 minutes. Ensuite, il est filtré, mélangé à de la teinture de valériane et pris dans un délai d'un mois, un verre par jour, en divisant la portion en 3-4 doses.
  • Teintures d'alcool. Ils aident contre les sensations douloureuses, particulièrement efficaces si la neuropathie du nerf ulnaire est causée par la compression. Pour les teintures, vous pouvez utiliser de la chélidoine, du lilas et d'autres herbes..
  • Compresses de chaleur. La chaleur ne peut être utilisée pour le traitement que si la neuropathie n'est pas causée par un processus inflammatoire. Les compresses sont faites de sable chaud ou de céréales. Vous pouvez utiliser un coussin chauffant rempli d'eau bouillante.
  • Argile blanche. Des compresses en argile blanche mélangée à de l'eau stimulent la relaxation nerveuse et la restaurent.

Vous pouvez masser à domicile avec des huiles naturelles non raffinées: camphre, olive, térébenthine.

En cas de douleur intense, les médecins recommandent de contacter immédiatement un médecin et de ne pas utiliser la médecine traditionnelle. Souvent, avec des sensations douloureuses insupportables, lorsque les autres méthodes ne fonctionnent pas, une opération est prescrite.

Chirurgie de la neuropathie

Une intervention chirurgicale est nécessaire pour une maladie avancée. Pour cela, la méthode de neurolyse est utilisée - avec son aide, un nerf pincé est éliminé. De plus, le canal dans lequel se trouve la fibre est changé ou un nouveau canal est formé. Nécessite en outre une dissection du ligament palmaire.

La neuropathie du nerf ulnaire ne disparaîtra pas complètement si le patient ne pratique pas d'exercices de physiothérapie. Le complexe peut inclure des exercices spéciaux pour les bras et la ceinture scapulaire:

  • vous devez travailler les phalanges de tous les doigts, faire des exercices de redressement, de pression;
  • vous devez également étirer votre coude, en faisant des mouvements d'amplitude de haut en bas;
  • il est nécessaire d'effectuer des mouvements avec une brosse pour restaurer toutes les capacités motrices.

Le médecin envoie une référence à un physiothérapeute ou à un entraîneur en thérapie par l'exercice, le spécialiste sélectionne l'ensemble d'exercices optimal pour le patient.

Prévention et pronostic

La neuropathie devra être traitée de 3 à 6 mois; si une opération est nécessaire, la période de rééducation prendra encore 6 mois. L'état du patient est déjà soulagé dans les 2-3 premiers jours après le début du traitement.

Si le patient se retourne lorsque les premiers symptômes apparaissent, alors le pronostic est favorable, vous pouvez compter sur l'élimination de la douleur et une limitation partielle de la mobilité au cours des 2-3 premières semaines.

Si un patient consulte un médecin au début de l'atrophie musculaire, il sera plus difficile de restaurer la fonction motrice. Le plus souvent, c'est dans ce cas qu'une intervention chirurgicale est nécessaire..

Pour éviter les rechutes, le patient doit respecter les règles suivantes:

  • vous ne pouvez pas charger le membre malade pendant 12 mois, seuls les exercices physiques modérés sont autorisés;
  • vous ne pouvez pas effectuer de travail qui nécessite des mouvements monotones du coude blessé;
  • pendant le travail de bureau, il est nécessaire de faire constamment de la gymnastique conçue pour changer la position de l'articulation du coude;
  • vous devez prendre des vitamines et renforcer le système immunitaire;
  • De plus, les personnes ayant des antécédents de neuropathie ulnaire devraient se rendre au bureau du massothérapeute au moins une fois par an pour suivre le cours
  • il est nécessaire de traiter les infections et de prévenir les entorses, les fractures et les ecchymoses de la zone endommagée;
  • tous les 6 à 12 mois, vous devez consulter un neurologue pour exclure une rechute.

Lésions du nerf ulnaire: causes et traitement

Le nerf ulnaire commence à l'épaule et se termine au petit doigt. Il est responsable du contrôle des muscles de la main, ce qui nous permet de manipuler nos propres doigts. De plus, il contrôle certains muscles de l'avant-bras, ce qui nous aide à maintenir les choses bien..

Lésions du nerf ulnaire

Contrairement à la plupart des nerfs de notre corps, le nerf ulnaire n'est pas protégé par les muscles et les os et, à certains endroits, il passe juste sous la peau. Pour cette raison, les lésions du nerf ulnaire sont considérées comme les causes les plus courantes de dysfonctionnement des membres supérieurs..

Le nerf ulnaire est responsable de la douleur désagréable et aiguë qui survient dans le bras lorsque le coude heurte quelque chose de dur..

Une lésion du nerf ulnaire peut entraîner une perte de sensation et une paralysie des muscles du bras. Les patients souffrant de lésions du nerf ulnaire souffrent d'engourdissements et de picotements, accompagnés d'une faiblesse musculaire.

Il a été statistiquement prouvé que les lésions du nerf ulnaire sont plus fréquentes chez les personnes de plus de 35 ans, quels que soient leur sexe et leur race. De plus, les lésions du nerf ulnaire sont typiques des athlètes et des personnes impliquées dans un travail physique..

Causes et symptômes des lésions du nerf ulnaire

Causes de lésions du nerf ulnaire:

- déformation (par exemple, à la suite d'une polyarthrite rhumatoïde);

- problèmes métaboliques (tels que le diabète);

- autres maladies qui causent des lésions nerveuses.

Causes de lésions du nerf ulnaire au niveau du poignet:

- blessures contondantes avec ou sans fractures.

Les activités professionnelles peuvent aggraver les lésions du nerf ulnaire. De plus, certaines professions sont directement liées au risque de lésions nerveuses..

Les dommages au nerf ulnaire sont similaires à ceux d'un fil téléphonique - les messages du cerveau ne peuvent pas atteindre la main et les signaux de la main ne peuvent pas atteindre le cerveau.

Les lésions du nerf ulnaire sont une maladie progressive, ce qui signifie que ses symptômes s'aggravent avec le temps.

Symptômes d'une lésion du nerf ulnaire:

- perte de sensation dans la main, en particulier dans les doigts;

- problèmes de coordination des mouvements;

- picotements et brûlures;

- faiblesse, s'aggravant souvent pendant l'effort;

- tu ne peux pas faire un poing.

Au fil du temps, le manque de contrôle sur les muscles du bras entraîne leur atrophie. Cela ne se produit généralement que si le nerf ulnaire est gravement blessé..

Diagnostic et traitement des lésions du nerf ulnaire

Pour diagnostiquer des lésions du nerf ulnaire, le médecin doit examiner le patient et lui poser des questions sur les symptômes, à savoir les premiers signes de dysfonctionnement, les sensations et l'évolution de la maladie. En outre, le médecin doit savoir si les symptômes ont été précédés d'une blessure à la main - cela l'aidera à déterminer la cause de la maladie et à prescrire un traitement efficace.

Lors de l'examen, le médecin demandera au patient d'effectuer plusieurs tâches pour vérifier la motricité fine..

De plus, le diagnostic de lésion du nerf ulnaire peut inclure:

- une prise de sang pour identifier les maladies qui contribuent aux lésions nerveuses (arthrite, diabète, etc.);

- la visualisation du nerf ulnaire - CT ou IRM - aide à voir les dommages au nerf;

- les tests de conduction nerveuse vous permettent d'évaluer le degré de lésion nerveuse;

Le tissu nerveux guérit et se régénère beaucoup plus lentement que tout autre tissu du corps humain. Si une seule blessure est la cause de la lésion du nerf ulnaire, tous les symptômes peuvent disparaître d'eux-mêmes, même si cela prendra beaucoup de temps..

Le traitement des lésions du nerf ulnaire comprend:

- prendre des analgésiques;

- prendre des médicaments qui réduisent les spasmes nerveux (gabapentine, carbamazépine, phénytoïne);

- corticostéroïdes pour réduire l'inflammation;

- l'application d'une attelle pour réduire la charge sur le bras et le coude;

- physiothérapie pour restaurer la force musculaire et la fonction des bras.

Si les lésions nerveuses sont importantes, votre médecin peut recommander une intervention chirurgicale. La chirurgie est également nécessaire si la lésion du nerf ulnaire ne permet pas une vie quotidienne complète. De plus, si la blessure est causée par une compression du nerf ulnaire, une intervention chirurgicale est nécessaire pour changer son emplacement..

Si les fonctions de la main ne se rétablissent pas même après la chirurgie, le médecin procède à une deuxième intervention chirurgicale, au cours de laquelle les tendons sont déplacés. En règle générale, cela restaurera la fonctionnalité de la main et accélérera la guérison nerveuse..

Il faut de plusieurs mois à six mois pour récupérer complètement la main. Les sensations douloureuses désagréables dans le bras opéré sont des conséquences tout à fait normales de l'opération qui disparaissent en quelques semaines..

Quelles boissons saines vous rempliront d'énergie et de café?

Dommages aux nerfs de l'avant-bras. Lésion du nerf ulnaire

Anatomie. Après avoir quitté le canal ulnaire proximal, le nerf ulnaire pénètre dans l'espace entre le fléchisseur profond des doigts (ci-dessous) et le fléchisseur de l'ulnaire (ci-dessus). De plus, il est situé à distance de l'artère ulnaire. De plus, il s'approche du faisceau vasculaire ulnaire et dans les tiers moyen et inférieur du segment passe entre le fléchisseur ulnaire de la main (à l'intérieur) et le fléchisseur superficiel des doigts (à l'extérieur), situé sur le fléchisseur profond des doigts et le pronateur carré. Le faisceau vasculaire est latéral et plus profond que le nerf.

Les branches musculaires supérieures du nerf ulnaire sont des branches du fléchisseur ulnaire du poignet, qui sont divisées en courtes et longues (inférieures), pénétrant parfois dans le muscle à la frontière des tiers supérieur et moyen.

La ou les branches permanentes vers les têtes médiales du fléchisseur profond des doigts sont séparées du tronc nerveux 4-8 cm sous l'épicondyle interne de l'épaule.

Dans environ 2/3 des cas, il y a des branches allant aux têtes médiales du fléchisseur superficiel des doigts.

Dans le tiers inférieur de l'avant-bras, le nerf ulnaire dégage une branche cutanée dorsale qui, sous le tendon du fléchisseur ulnaire de la main, passe à sa surface dorso-ulnaire, procurant une sensibilité cutanée.

Le diagnostic des blessures repose sur l'évaluation de la sensibilité cutanée dans la zone autonome du nerf ulnaire (phalange distale du doigt en V) et des troubles de la fonction motrice des petits muscles de la main. En particulier, la perte d'abduction active et d'adduction des doigts de la main est considérée comme des signes indiscutables de lésion du nerf ulnaire. Ceci se manifeste le plus clairement par la présence d'un doigt en V enlevé, ce qui suggère un diagnostic correspondant à distance (Fig. 28.3.2). Une contracture myogénique en flexion des doigts IV-V apparaît, associée à un dysfonctionnement des muscles vermiformes.

En cas de lésions élevées du nerf ulnaire (y compris les syndromes tunnel), des symptômes supplémentaires associés à un dysfonctionnement de ses branches motrices proximales n'apparaissent pas toujours et peuvent être exprimés de manière indistincte.

Technique générale des opérations. Les lésions du nerf ulnaire dans les tiers moyen et inférieur sont presque toujours accompagnées de lésions du faisceau vasculaire ulnaire, ce qui nécessite une ligature vasculaire ou (si indiqué) une suture sur l'artère ulnaire. L'emplacement du faisceau vasculaire peut également être utilisé pour identifier les faisceaux nerveux.

Enfin, les extrémités des vaisseaux ligaturés peuvent être utilisées pour appliquer une suture qui se rapproche et stabilise les extrémités du nerf. Dans ce cas, les extrémités du tronc nerveux doivent être isolées des tissus avec le faisceau vasculaire..

Caractéristiques des dommages au nerf ulnaire dans le tiers inférieur de l'avant-bras. En cas de lésion du nerf ulnaire distal du lieu d'origine de sa branche cutanée dorsale, celle-ci peut rester intacte, comme en témoigne la préservation de la sensibilité cutanée le long du bord ulnaire de la main. Lors d'une opération de récupération, cette branche importante doit être préservée..

En cas de blessures au tronc principal et à la branche cutanée dorsale, il est important de restaurer les deux formations endommagées.
Dans le tiers inférieur de l'avant-bras, la diastase entre les extrémités du nerf ulnaire est facilement éliminée en extrayant les extrémités du nerf des tissus et en donnant à la main une position de flexion palmaire. Avec des lésions isolées du nerf ulnaire, l'utilisation de cette technique permet dans la plupart des cas d'imposer une suture primaire sur le nerf. Lorsque la lésion du nerf ulnaire est associée à une lésion des tendons des fléchisseurs profonds des doigts dans la 5ème zone, les indications de la plastie nerveuse sont maximisées, car seul cela peut changer la position de la main en période postopératoire, ce qui est extrêmement important pour la rééducation postopératoire précoce des patients.

Il existe deux options pour isoler les extrémités du nerf lors de leur préparation pour la suture: avec et sans faisceau vasculaire. Dans le premier cas, l'apport sanguin au nerf est conservé au maximum même lorsqu'il est isolé sur une longueur considérable, mais l'opération devient plus laborieuse. La séparation du nerf du faisceau vasculaire et des tissus environnants n'est autorisée que dans une petite zone.

Caractéristiques des dommages au nerf ulnaire dans le tiers moyen de l'avant-bras. L'isolement des extrémités du nerf des tissus environnants lors de leur préparation pour la couture doit être effectué dans une zone très limitée, car cela a peu d'effet sur l'élimination de la diastase entre les extrémités du nerf. Avec d'anciennes lésions nerveuses dans cette zone, il est plus opportun d'effectuer sa chirurgie plastique. Cette intervention est plus simple et moins traumatisante en comparaison avec l'élimination d'une diastase importante entre les extrémités du nerf, qui est utilisée par certains chirurgiens par transposition sur la face antérieure de l'articulation du coude. Dans ce dernier cas, l'incision (accès) parcourt tout l'avant-bras et se termine au milieu de l'épaule.

Caractéristiques des dommages au nerf ulnaire dans le tiers supérieur de l'avant-bras. Pour les lésions du nerf ulnaire à la sortie du canal ulnaire, il est conseillé de suturer le tronc nerveux après transposition du segment central du nerf sur la face antérieure de l'articulation du coude. Cette opération est répandue dans le syndrome ischémique de compression (tunnel).

Technique de transposition du nerf ulnaire. Le canal ulnaire proximal est limité par la longueur de la rainure ulnaire, qui est située sur la face postérieure de la partie interne du condyle de l'humérus (Fig.28.3.3).

Il existe deux options pour la transposition du nerf ulnaire: 1) sous la peau, à la surface de la couche musculaire et 2) sous la couche musculaire. Les indications de ces opérations dépendent des caractéristiques du processus pathologique..

Dans tous les cas, l'approche passe le long de la ligne de projection du nerf, en se courbant autour de l'avant de l'épicondyle interne de l'humérus (Fig.28.3.4).

Si nécessaire, l'accès peut être élargi dans les directions distale ou proximale.

La transposition sous-cutanée du nerf ulnaire permet d'obtenir l'allongement relatif maximal du tronc nerveux (de 10-11 cm) lors de la flexion du membre dans l'articulation du coude. Cette variante de transposition nerveuse est montrée principalement pour éliminer la diastase entre ses extrémités en cas de blessures au niveau de l'articulation du coude, ainsi que dans le tiers supérieur de l'avant-bras et le tiers inférieur de l'épaule.

Le nerf ulnaire est identifié près de la craie de son entrée dans le canal ulnaire, où il est situé le plus superficiellement.

Le tronc du nerf est isolé, y compris les petits vaisseaux qui l'accompagnent, et pris sur le support. La poursuite de la mobilisation du nerf comprend les étapes principales suivantes:
- dissection de la paroi fibreuse du canal ulnaire;
- dissection du fascia recouvrant le fléchisseur de la main ulnaire (et parfois le bord du muscle);
- exposition du nerf ulnaire dans la direction proximale à au moins 8-10 cm du niveau de l'épicondyle médial de l'humérus (Fig.28.3.5).

Une caractéristique importante de l'isolement du nerf ulnaire des tissus au niveau de sa sortie du canal ulnaire (y compris dans la partie proximale du fléchisseur ulnaire de la main) est la préservation de ses branches motrices. En raison du mouvement du nerf. une distance significative empêchant cela de ses branches doit être allouée sous-épineurale, ce qui vous permet de déplacer le tronc nerveux sans sa flexion significative (Fig.28.3.6).

Une attention particulière doit être portée pour éviter la compression du nerf ulnaire par les fibres fibreuses de la cloison intermusculaire médiale de l'épaule, qui doivent être disséquées si nécessaire.

Après la transposition, le nerf ulnaire est fixé avec 2-3 sutures catgut (pour la partie externe de l'épinèvre) au fascia de l'avant-bras.

La transposition du nerf ulnaire sous la couche musculaire est utilisée pour les syndromes tunnel, car elle permet un léger allongement relatif du tronc nerveux lorsque le membre est fléchi au niveau de l'articulation du coude. Après isolement du nerf des tissus le long du canal ulnaire, les muscles du groupe palmaire de l'avant-bras sont séparés du lieu de leur attachement à la partie interne du condyle de l'épaule.

Le tronc nerveux est déplacé dans le sens médial, en faisant attention à l'absence de sa courbure nette, ainsi qu'à la compression de la cloison intermusculaire médiale de l'épaule par des fibres fibreuses (Fig.28.3.7).

Après avoir fixé le nerf avec des sutures dans une nouvelle position derrière la couche externe de l'épinèvre aux tissus environnants, les muscles fléchisseurs sont fermement fixés avec des sutures à la partie médiale du condyle de l'épaule (Fig.28.3.8).

Résultats des opérations de reconstruction sur le nerf ulnaire. La suture (plastique) du nerf ulnaire dans la grande majorité des cas permet d'obtenir un niveau assez élevé de restauration de la sensibilité cutanée au niveau de son innervation. Cependant, la fonction des petits muscles de la main dans la plupart des cas n'est pas restaurée..

Néanmoins, dans des conditions favorables (plaies primaires dans le tiers inférieur de l'avant-bras avec coupure chez les jeunes patients), les chances de cela existent toujours. Ils permettent de concrétiser les connaissances du chirurgien sur les principes modernes de la chirurgie nerveuse et l'utilisation de techniques de précision pour faire correspondre les extrémités du nerf avec l'identification de ses faisceaux..

En cas de lésions chroniques élevées du nerf ulnaire, le patient doit être averti que le résultat attendu de l'opération est la restauration de la sensibilité de la main..