Comment guérir la schizophrénie avec des remèdes populaires?

Le traitement de la schizophrénie avec des remèdes populaires n'est effectué qu'avec une pathologie bénigne, caractérisée par de rares exacerbations. Il ne débarrasse pas le patient de la maladie elle-même, mais supprime seulement ses symptômes. La méthode de traitement est choisie par un psychiatre, en tenant compte des caractéristiques de l'évolution de la maladie.

Symptômes et caractéristiques du traitement de la schizophrénie

Les manifestations de la schizophrénie, les symptômes et les signes chez les hommes, le traitement avec des remèdes populaires, qui ne peuvent pas toujours être éliminés, comprennent:

  1. Pseudo-hallucinations auditives. Le schizophrène pense que quelqu'un impose son opinion ou lui ôte ses pensées.
  2. Illusions d'impact. Le patient est sûr que quelque chose affecte sa santé, guide son comportement, provoque des émotions. Le patient pense toujours que quelqu'un veut intentionnellement lui faire du mal.
  3. Hallucinations verbales. Dans la tête d'un schizophrène, des voix retentissent le poussant à agir. Les hallucinations rendent une personne anxieuse, agressive, méfiante. Il a des troubles du sommeil, des obsessions..
  4. Pensées et déclarations délirantes. Le patient parle de contacts avec un esprit étranger ou avec l'autre monde. Dans ce cas, le patient essaie de paraître convaincant, il impose son point de vue aux autres.
  5. Comportement inapproprié, disparition des objectifs et des aspirations, appauvrissement des émotions.

Les signes suivants de schizophrénie sont moins fréquents:

  • stupeur catatonique (tension musculaire sévère);
  • flux incontrôlable de pensées et de jugements;
  • discours incohérent;
  • manque de volonté et d'indifférence;
  • disparition des désirs.

Lorsque vous suivez un traitement à domicile pour un trouble mental, vous devez:

  • prendre tous les médicaments prescrits par un psychiatre;
  • arrêter de fumer, de boire de l'alcool et des drogues;
  • éviter la solitude (le patient ne doit pas être laissé seul, cela contribue à l'intensification des symptômes de la schizophrénie);
  • faire du sport, prendre des suppléments vitaminiques;
  • cherchez un passe-temps intéressant, travaillez si possible (l'oisiveté fait plonger le schizophrène dans le monde intérieur et conduit au développement ultérieur de la maladie);
  • dormir suffisamment (un manque de sommeil la nuit aggrave l'évolution de la schizophrénie, et les stimulants à base de café et de thé noir ont le même effet).

Remèdes populaires pour la schizophrénie

Pendant une période calme, le patient est capable d'aider indépendamment son corps à faire face à la maladie. Cela se fait en prenant des décoctions et des infusions de plantes médicinales, en renforçant l'immunité et une bonne nutrition. Lors des crises, on utilise des herbes qui ont un effet sédatif, hypnotique et anticonvulsivant..

Prévention des crises de schizophrénie pendant la rémission

Les recettes suivantes sont considérées comme les moyens les plus efficaces de prévenir le développement de l'exacerbation:

  1. Infusion d'herbe de consoude. 1 cuillère à soupe. l. les matières premières sont versées dans 1 litre d'eau, portées à ébullition. Le produit est bouilli à feu doux pendant 15 minutes. Le bouillon est infusé pendant 60 à 120 minutes, filtré. Le liquide résultant est consommé pendant la journée, en le répartissant en plusieurs doses. Le traitement dure 10 jours, après quoi une pause de deux semaines est prise. Si les hallucinations réapparaissent, le traitement est recommencé..
  2. Pommade Reseda. 200 g de fleurs de mignonette sont versés avec 1 cuillère à soupe. l. huile de tournesol ou d'olive. Le mélange est placé dans un flacon en verre foncé et laissé dans un endroit frais pendant 2 semaines. Le produit doit être mélangé au moins 2 fois par jour. La pommade finie est utilisée pour frotter les zones temporales 2 fois par jour. La durée du cours thérapeutique n'est pas limitée.
  3. Infusion d'origan. 3 cuillères à soupe l. la plante séchée est versée avec 600 ml d'eau bouillante. Le produit est inséré dans un thermos pendant 12 heures, refroidi et filtré. La perfusion prête à l'emploi est prise dans 150 ml 4 fois par jour. Ils sont traités pendant 3-4 semaines, après quoi ils prennent une pause d'un mois. Les cycles thérapeutiques sont répétés jusqu'à ce que les symptômes de la schizophrénie disparaissent complètement..
  4. Infusion de digitale. Placez 1 cuillère à café dans un thermos. digitales, versez 3 tasses d'eau bouillante. Le mélange est laissé pendant une nuit, après quoi il est pris 50 ml 4 fois par jour.
  5. Un mélange de feuilles de mûres et de cônes de houblon. Les ingrédients sont mélangés à parts égales. 4 cuillères à soupe l. la collecte est versée dans 0,5 litre d'eau chaude. L'outil est insisté pendant 12 heures et consommé en 5 doses. Boire l'infusion pendant 2 semaines, après quoi ils font une pause de 7 jours.
  6. Bouillon de coriandre. 2 cuillères à soupe. l. les herbes sont versées dans 400 ml d'eau, bouillies à feu doux pendant 15 minutes. Le remède est pris le matin. Vous pouvez également utiliser le médicament si des crises de colère surviennent pendant la journée..
  7. L'infusion de Zyuznik. 1 cuillère à soupe. l. la plante broyée est versée avec 1 verre d'eau bouillante, laissée pendant une demi-heure. Filtrer la perfusion et boire 100 ml 2 fois par jour. Il faut être traité pendant au moins un mois.

Les moyens de prévenir l'exacerbation de la schizophrénie comprennent:

  1. Augmentation de l'activité physique. La marche régulière, la natation ou la forme physique peuvent aider à prolonger la période de calme. Les exercices du matin normalisent le travail des systèmes nerveux et immunitaire, préviennent le développement de troubles mentaux.
  2. Durcissement. Dans les premiers stades, pour renforcer le système immunitaire, un frottement avec une serviette froide est effectué. Au fil du temps, une douche fraîche et un arrosage avec de l'eau froide sont introduits dans la routine quotidienne..
  3. Régimes spéciaux. Les aliments gras et frits, la restauration rapide, les boissons gazeuses sont exclus de l'alimentation. Viande diététique utile, légumes bouillis et frais, fruits.

Le traitement et la prévention de la pathologie avec des remèdes populaires doivent être associés à un examen régulier.

Traitements de la maladie mentale

Les méthodes de traitement des maladies mentales utilisées dans la clinique dépendent des caractéristiques individuelles de la formation du système nerveux, en tenant compte de l'état somatique..

La clinique a développé des programmes de thérapie efficaces pour les visites ambulatoires et les patients hospitalisés.

Traitements de la maladie mentale

Nos techniques sont basées sur les derniers développements mondiaux et sont approuvées pour une utilisation par la communauté médicale. Toutes les techniques sont sélectionnées et adaptées individuellement pour chaque personne, en fonction de l'état de la personne, des caractéristiques individuelles et des préférences personnelles de la personne.

Lors du choix d'une méthode de traitement de la maladie mentale, nous prenons en compte tous les paramètres de développement et de formation, ainsi que la présence de troubles somatiques concomitants.

Thérapie médicamenteuse

  • Médicaments psychotropes (tranquillisants, antidépresseurs, antipsychotiques, normotimiques, hypnotiques) - un groupe de médicaments visant à soulager l'anxiété, à normaliser l'humeur de fond, qui ont un sédatif général et un effet simulateur ou hypnotique; normaliser la fonction du système nerveux autonome; soulager les symptômes psychotiques.
  • Anticonvulsivants - ont une activité anticonvulsivante, suppriment les obsessions, l'attraction pathologique, réduisent la gravité des tremblements et des tics.
  • Nootropiques, neuroprotecteurs, antioxydants, acides aminés, vitamines, minéraux - nutrition pour le cerveau, utilisé dans la thérapie neuro-métabolique complexe.
  • Médicaments vasodilatateurs, analgésiques et autres - jouent un rôle auxiliaire dans le traitement complexe des conditions pathologiques d'activité nerveuse supérieure.

Pour le traitement de la maladie sous-jacente, nous utilisons les méthodes de traitement réparateur dans le contexte d'une thérapie neurométabolique de renforcement général. Les méthodes de traitement de la maladie mentale sont sélectionnées uniquement sur une base individuelle. C'est le seul moyen d'obtenir le résultat souhaité..

Techniques psychothérapeutiques

  • Hypnose éricksonienne - le patient est introduit dans une transe contrôlée, dont la profondeur et l'intensité sont contrôlées par la personne elle-même. Le subconscient est activé, qui est la ressource la plus importante pour résoudre les problèmes de comportement et éliminer les symptômes d'épuisement nerveux.
  • Méthode de désensibilisation - sous la direction d'un spécialiste, une méthode est appliquée qui supprime progressivement la gravité et le degré de réponse du patient à un stimulus négatif. Il existe un processus naturel de neutralisation des expériences négatives avec névrose, peur, épuisement nerveux et traumatisme psychologique.
  • Psychothérapie comportementale - dans le processus de consultation d'un psychothérapeute, les compétences du comportement optimal du patient sont modélisées et une maîtrise de soi efficace est enseignée.
  • Analyse transactionnelle - les relations destructives (transactions) d'une personne sont analysées, ses façons de se défendre et d'éviter les problèmes. Les principaux jeux de la vie du patient sont considérés.
  • Psychothérapie cognitive - le client, avec le psychothérapeute, trouve des erreurs logiques dans les principales pensées, principes de vie et postulats dans une situation qui le fait paniquer, peur et épuisement nerveux.
  • Psychothérapie psychodynamique - psychothérapie psychanalytique, au cours de laquelle, en raison de la compréhension de ses valeurs, de ses besoins et de son comportement, le patient fait l'expérience d'un aperçu (insight), ce qui conduit à une nouvelle compréhension positive des événements et des processus qui se produisent avec lui.
  • Psychothérapie transpersonnelle intégrative - combinant des éléments de techniques de respiration, de thérapie corporelle, d'art-thérapie, de psychosynthèse et de conseil psychologique, qui conduisent à un changement de la position de vie du client par rapport à des situations traumatiques spécifiques et à la vision du monde en général.
  • Psychothérapie Gestalt - vous permet de ramener une personne à son intégrité et de répondre aux besoins une fois non vécus (pour compléter la gestalt). Une conscience claire de la réalité externe et interne est atteinte, ce qui détruit le conflit interne.
  • La psychothérapie existentielle est une thérapie qui change la vie en profondeur qui permet à une personne de résoudre les contradictions de base, de comprendre pourquoi elle est née, de déterminer les principes de base de sa vie..

La psychothérapie, en tant que méthode de traitement de la maladie mentale, est une composante très importante du traitement des troubles mentaux. Nous vous recommandons de prendre cette technique très au sérieux et de suivre strictement toutes les recommandations de notre psychothérapeute.

La pharmacothérapie et la psychothérapie sont les principales méthodes de traitement de la maladie mentale. Cependant, des fonds supplémentaires ne devraient pas être refusés. Des remèdes supplémentaires peuvent très souvent accélérer et consolider considérablement le processus de guérison..

Cependant, n'oubliez pas que l'utilisation de méthodes auxiliaires de traitement de la maladie mentale peut avoir de graves contre-indications et que leur utilisation peut être dangereuse pour le patient. Par conséquent, avant d'utiliser ces techniques, vous devriez consulter votre psychiatre traitant..

Traitements auxiliaires pour la maladie mentale

Les techniques d'assistance aident à améliorer la qualité de la thérapie, elles ne doivent donc pas être ignorées, mais ne peuvent pas être appliquées dans tous les cas. Toutes les techniques doivent être équilibrées et intelligemment combinées dans un régime individualisé.

Physiothérapie

  • Thérapie MDM (modulation mésodiencephalique du cortex cérébral)
  • Champ magnétique pulsé
  • Luminothérapie
  • Thérapie par la couleur
  • Applications de paraffine sur la zone du col cervical, bains de chaleur générale, de conifères, de sulfure et de dioxyde de carbone, massage général ou massage de la zone du col cervical, douche de massage sous-marine, bains de sulfures, bains de conifères à faible concentration.
  • Aromathérapie: parfums activateurs.

Acupuncture

Impact d'une aiguille d'acupuncture sur les points biologiquement actifs; vous permet d'accélérer considérablement l'élimination de la douleur, des spasmes musculaires et d'autres symptômes pathologiques, d'harmoniser le système nerveux autonome et de restaurer le fonctionnement normal des processus d'activité nerveuse supérieure. La pharmacopuncture homéopathique est un moyen unique d'effet thérapeutique sur le corps avec une intolérance à des médicaments spécifiques, une malabsorption dans le tractus gastro-intestinal. Dans ce cas, la priorité est donnée aux remèdes phyto et homéopathiques «doux».

Hirudothérapie

L'utilisation d'une sangsue médicinale et des préparations de son secret à des fins thérapeutiques. L'élimination de l'œdème du cerveau aide à réduire les symptômes associés à la pathologie du système nerveux supérieur. Ils sont largement utilisés en neurologie pour le traitement des accidents vasculaires cérébraux ischémiques, du syndrome douloureux de l'ostéochondrose, des conséquences des traumatismes cranio-cérébraux, de la migraine et d'autres maladies..

Ostéopathie

Il s'agit d'un système de techniques manuelles diagnostiques et thérapeutiques visant à identifier et traiter les troubles du clampage musculaire, l'activité du système musculo-squelettique et les blocages articulaires fonctionnels. L'activité mentale d'une personne, sa qualité de vie, le stress et les traumatismes subis, les dépendances affectent la colonne vertébrale humaine, la posture et les mouvements. Au fil du temps, ils se forment sous la forme de pinces musculaires, perturbant le travail du système musculo-squelettique. La thérapie manuelle vise à identifier et à éliminer ces troubles, ce qui conduit indirectement à la normalisation de l'activité nerveuse supérieure.

Massage

Massage classique, en conserve, au miel, roulé du cuir chevelu et de la zone du col; stimulation ou relaxation, selon l'état du système nerveux supérieur.

Respiration profonde, exercices de revitalisation, formation sur simulateur. Les sports de plein air, le jogging, la marche, la natation, le cyclisme en particulier ont un effet significatif.

Gymnastique de santé Katsuzo Nishi

Toute moindre perturbation de la colonne vertébrale peut nuire à l'état d'autres parties du corps, ainsi que conduire à un désaccord entre l'état physique et mental. Par conséquent, pour améliorer la santé globale du corps, il est nécessaire de guérir la colonne vertébrale..

Phytothérapie

Aubépine, valériane, montre, véronique, mélilot, origan, millepertuis, fraise, hysope, calendula, ortie, varech, muguet, tilleul, mère et belle-mère, mélisse, mordovnik, menthe, gui, morelle noire, primevère, tanaisie, absinthe, agripaume, camomille, rue, réglisse, herbe sèche des marais, busserole, achillée millefeuille, aneth, violette, houblon, thym, chélidoine, sauge, églantier + collection sédative: valériane, montre, menthe, cônes de houblon.

Thérapie diététique

Tableau n ° 12 (indiqué pour les maladies fonctionnelles du système nerveux). La table est variée. Les épices chaudes, les oignons, l'ail, les concombres, les légumineuses sont exclus; fruits riches en fibres; chocolat, gâteaux, cacao, soupes de viande riches et fortes (stimulant le système nerveux), viandes fumées, alcool, thé fort, café. Limite quelque peu la viande et le sel. Les plats du foie, de la langue, des produits laitiers et des légumineuses contenant des sels de phosphore sont recommandés.

Les personnes qui consomment régulièrement du poisson sont moins susceptibles de présenter des symptômes de stress. Les pains et pâtes à grains entiers peuvent aider à soulager les sautes d'humeur fréquentes. Parmi les aliments qui provoquent le stress figurent l'alcool et le sucre, la consommation fréquente de café et de thé.

Le coût des services dans le cadre d'un programme de traitement complet coûte au patient 2 à 3 fois moins cher que de recevoir des services similaires en dehors du programme.

Méthodes de traitement de la maladie mentale Thérapie médicamenteuse:

  • Médicaments psychotropes (tranquillisants, antidépresseurs, antipsychotiques, normotimiques, hypnotiques) - un groupe de médicaments visant à soulager l'anxiété, à normaliser l'humeur de fond, qui ont un sédatif général et un effet simulateur ou hypnotique; normaliser la fonction du système nerveux autonome; soulager les symptômes psychotiques.
  • Anticonvulsivants - ont une activité anticonvulsivante, suppriment les obsessions, l'attraction pathologique, réduisent la gravité des tremblements et des tics.
  • Nootropiques, neuroprotecteurs, antioxydants, acides aminés, vitamines, minéraux - nutrition pour le cerveau, utilisé dans la thérapie neuro-métabolique complexe.
  • Médicaments vasodilatateurs, analgésiques et autres - jouent un rôle auxiliaire dans le traitement complexe des conditions pathologiques d'activité nerveuse supérieure.
Pour le traitement de la maladie sous-jacente, la monothérapie est utilisée dans le contexte d'une thérapie neuro-métabolique de renforcement général. 2. Psychothérapie:
  • Hypnose éricksonienne - le patient est introduit dans une transe contrôlée, dont la profondeur et l'intensité sont contrôlées par la personne elle-même. Le subconscient est activé, qui est la ressource la plus importante pour résoudre les problèmes de comportement et éliminer les symptômes d'épuisement nerveux.
  • Méthode de désensibilisation - sous la direction d'un spécialiste, une méthode est appliquée qui supprime progressivement la gravité et le degré de réponse du patient à un stimulus négatif. Il existe un processus naturel de neutralisation des expériences négatives avec névrose, peur, épuisement nerveux et traumatisme psychologique.
  • Psychothérapie comportementale - dans le processus de consultation d'un psychothérapeute, les compétences du comportement optimal du patient sont modélisées et une maîtrise de soi efficace est enseignée.
  • Analyse transactionnelle - les relations destructives (transactions) d'une personne sont analysées, ses façons de se défendre et d'éviter les problèmes. Les principaux jeux de la vie du patient sont considérés.
  • Psychothérapie cognitive - le client, avec le psychothérapeute, trouve des erreurs logiques dans les principales pensées, principes de vie et postulats dans une situation qui le fait paniquer, peur et épuisement nerveux.
  • Psychothérapie psychodynamique - psychothérapie psychanalytique, au cours de laquelle, en raison de la compréhension de ses valeurs, de ses besoins et de son comportement, le patient fait l'expérience d'un aperçu (insight), ce qui conduit à une nouvelle compréhension positive des événements et des processus qui se produisent avec lui.
  • Psychothérapie transpersonnelle intégrative - combinant des éléments de techniques de respiration, de thérapie corporelle, d'art-thérapie, de psychosynthèse et de conseil psychologique, qui conduisent à un changement de la position de vie du client par rapport à des situations traumatiques spécifiques et à la vision du monde en général.
  • Psychothérapie Gestalt - vous permet de ramener une personne à son intégrité et de répondre aux besoins une fois non vécus (pour compléter la gestalt). Une conscience claire de la réalité externe et interne est atteinte, ce qui détruit le conflit interne.
  • La psychothérapie existentielle est une thérapie qui change la vie en profondeur qui permet à une personne de résoudre les contradictions de base, de comprendre pourquoi elle est née, de déterminer les principes de base de sa vie..
3. Physiothérapie:
  • Thérapie MDM (modulation mésodiencephalique du cortex cérébral)
  • Champ magnétique pulsé
  • Luminothérapie
  • Thérapie par la couleur
  • Applications de paraffine sur la zone du col cervical, bains de chaleur générale, de conifères, de sulfure et de dioxyde de carbone, massage général ou massage de la zone du col cervical, douche de massage sous-marine, bains de sulfures, bains de conifères à faible concentration.
  • Aromathérapie: parfums activateurs.
4. Acupuncture - l'impact d'une aiguille d'acupuncture sur les points biologiquement actifs; vous permet d'accélérer considérablement l'élimination de la douleur, des spasmes musculaires et d'autres symptômes pathologiques, d'harmoniser le système nerveux autonome et de restaurer le fonctionnement normal des processus d'activité nerveuse supérieure. La pharmacopuncture homéopathique est un moyen unique d'effet thérapeutique sur le corps avec une intolérance à des médicaments spécifiques, une malabsorption dans le tractus gastro-intestinal. Dans ce cas, la priorité est donnée aux remèdes phyto et homéopathiques «doux». 5. Hirudothérapie - l'utilisation d'une sangsue médicinale et des préparations de sa sécrétion à des fins thérapeutiques. L'élimination de l'œdème du cerveau aide à réduire les symptômes associés à la pathologie du système nerveux supérieur. Ils sont largement utilisés en neurologie pour le traitement des accidents vasculaires cérébraux ischémiques, du syndrome douloureux de l'ostéochondrose, des conséquences des traumatismes cranio-cérébraux, de la migraine et d'autres maladies. 6. La thérapie manuelle est un système de techniques manuelles diagnostiques et thérapeutiques visant à identifier et à traiter les troubles du clampage musculaire, de l'activité du système musculo-squelettique et des blocages articulaires fonctionnels. L'activité mentale d'une personne, sa qualité de vie, le stress et les traumatismes subis, les dépendances affectent la colonne vertébrale humaine, la posture et les mouvements. Au fil du temps, ils se forment sous la forme de pinces musculaires, perturbant le travail du système musculo-squelettique. La thérapie manuelle vise à identifier et à éliminer ces troubles, ce qui conduit indirectement à la normalisation d'une activité nerveuse supérieure. 7. Séances de massage: classique, en conserve, au miel, massage par roulement de la zone du cuir chevelu et du col; stimulation ou relaxation, selon l'état du système nerveux supérieur. 8. Thérapie par l'exercice: respiration profonde, exercices d'activation, entraînement sur simulateurs. Les sports de plein air, le jogging, la marche, la natation, le cyclisme en particulier ont un effet significatif. 9. Gymnastique de la santé Katsuzo Nishi - toute moindre violation de la colonne vertébrale peut nuire à l'état d'autres parties du corps, ainsi que conduire à une discorde entre l'état physique et mental. Par conséquent, pour améliorer la santé globale du corps, il est nécessaire de guérir la colonne vertébrale. 10. Phytothérapie: aubépine, valériane, montre, véronique, mélilot, origan, millepertuis, fraise, hysope, calendula, ortie, varech, muguet, tilleul, mère et belle-mère, mélisse, mordovnik, menthe, gui, morelle noire, primevère, tanaisie, absinthe, agripaume, camomille, rue, réglisse, plante grimpante des marais, busserole, achillée millefeuille, aneth, violette, houblon, thym, chélidoine, sauge, rose sauvage + sédatif collection: valériane, montre, menthe, cônes de houblon. 11. Thérapie diététique: Tableau n ° 12 (indiqué pour les maladies fonctionnelles du système nerveux). La table est variée. Les épices chaudes, les oignons, l'ail, les concombres, les légumineuses sont exclus; fruits riches en fibres; chocolat, gâteaux, cacao, soupes de viande riches et fortes (stimulant le système nerveux), viandes fumées, alcool, thé fort, café. Limite quelque peu la viande et le sel. Les plats de foie, de langue, les produits laitiers et les légumineuses contenant des sels de phosphore sont recommandés. Les personnes qui consomment régulièrement du poisson sont moins susceptibles de présenter des symptômes de stress. Les pains et pâtes à grains entiers peuvent aider à soulager les sautes d'humeur fréquentes. Parmi les aliments qui provoquent le stress figurent l'alcool et le sucre, la consommation fréquente de café et de thé. Le coût des services dans le cadre d'un programme de traitement complet coûte au patient 2 à 3 fois moins cher que de recevoir des services similaires en dehors du programme. ->

Posez la question de manière anonyme: Annuler la réponse

Traitements de la maladie mentale

Les méthodes de traitement des maladies mentales utilisées dans la clinique dépendent des caractéristiques individuelles de la formation du système nerveux, en tenant compte de l'état somatique..

La clinique a développé des programmes de thérapie efficaces pour les visites ambulatoires et les patients hospitalisés.

Traitements de la maladie mentale

Nos techniques sont basées sur les derniers développements mondiaux et sont approuvées pour une utilisation par la communauté médicale. Toutes les techniques sont sélectionnées et adaptées individuellement pour chaque personne, en fonction de l'état de la personne, des caractéristiques individuelles et des préférences personnelles de la personne.

Lors du choix d'une méthode de traitement de la maladie mentale, nous prenons en compte tous les paramètres de développement et de formation, ainsi que la présence de troubles somatiques concomitants.

Thérapie médicamenteuse

  • Médicaments psychotropes (tranquillisants, antidépresseurs, antipsychotiques, normotimiques, hypnotiques) - un groupe de médicaments visant à soulager l'anxiété, à normaliser l'humeur de fond, qui ont un sédatif général et un effet simulateur ou hypnotique; normaliser la fonction du système nerveux autonome; soulager les symptômes psychotiques.
  • Anticonvulsivants - ont une activité anticonvulsivante, suppriment les obsessions, l'attraction pathologique, réduisent la gravité des tremblements et des tics.
  • Nootropiques, neuroprotecteurs, antioxydants, acides aminés, vitamines, minéraux - nutrition pour le cerveau, utilisé dans la thérapie neuro-métabolique complexe.
  • Médicaments vasodilatateurs, analgésiques et autres - jouent un rôle auxiliaire dans le traitement complexe des conditions pathologiques d'activité nerveuse supérieure.

Pour le traitement de la maladie sous-jacente, nous utilisons les méthodes de traitement réparateur dans le contexte d'une thérapie neurométabolique de renforcement général. Les méthodes de traitement de la maladie mentale sont sélectionnées uniquement sur une base individuelle. C'est le seul moyen d'obtenir le résultat souhaité..

Techniques psychothérapeutiques

  • Hypnose éricksonienne - le patient est introduit dans une transe contrôlée, dont la profondeur et l'intensité sont contrôlées par la personne elle-même. Le subconscient est activé, qui est la ressource la plus importante pour résoudre les problèmes de comportement et éliminer les symptômes d'épuisement nerveux.
  • Méthode de désensibilisation - sous la direction d'un spécialiste, une méthode est appliquée qui supprime progressivement la gravité et le degré de réponse du patient à un stimulus négatif. Il existe un processus naturel de neutralisation des expériences négatives avec névrose, peur, épuisement nerveux et traumatisme psychologique.
  • Psychothérapie comportementale - dans le processus de consultation d'un psychothérapeute, les compétences du comportement optimal du patient sont modélisées et une maîtrise de soi efficace est enseignée.
  • Analyse transactionnelle - les relations destructives (transactions) d'une personne sont analysées, ses façons de se défendre et d'éviter les problèmes. Les principaux jeux de la vie du patient sont considérés.
  • Psychothérapie cognitive - le client, avec le psychothérapeute, trouve des erreurs logiques dans les principales pensées, principes de vie et postulats dans une situation qui le fait paniquer, peur et épuisement nerveux.
  • Psychothérapie psychodynamique - psychothérapie psychanalytique, au cours de laquelle, en raison de la compréhension de ses valeurs, de ses besoins et de son comportement, le patient fait l'expérience d'un aperçu (insight), ce qui conduit à une nouvelle compréhension positive des événements et des processus qui se produisent avec lui.
  • Psychothérapie transpersonnelle intégrative - combinant des éléments de techniques de respiration, de thérapie corporelle, d'art-thérapie, de psychosynthèse et de conseil psychologique, qui conduisent à un changement de la position de vie du client par rapport à des situations traumatiques spécifiques et à la vision du monde en général.
  • Psychothérapie Gestalt - vous permet de ramener une personne à son intégrité et de répondre aux besoins une fois non vécus (pour compléter la gestalt). Une conscience claire de la réalité externe et interne est atteinte, ce qui détruit le conflit interne.
  • La psychothérapie existentielle est une thérapie qui change la vie en profondeur qui permet à une personne de résoudre les contradictions de base, de comprendre pourquoi elle est née, de déterminer les principes de base de sa vie..

La psychothérapie, en tant que méthode de traitement de la maladie mentale, est une composante très importante du traitement des troubles mentaux. Nous vous recommandons de prendre cette technique très au sérieux et de suivre strictement toutes les recommandations de notre psychothérapeute.

La pharmacothérapie et la psychothérapie sont les principales méthodes de traitement de la maladie mentale. Cependant, des fonds supplémentaires ne devraient pas être refusés. Des remèdes supplémentaires peuvent très souvent accélérer et consolider considérablement le processus de guérison..

Cependant, n'oubliez pas que l'utilisation de méthodes auxiliaires de traitement de la maladie mentale peut avoir de graves contre-indications et que leur utilisation peut être dangereuse pour le patient. Par conséquent, avant d'utiliser ces techniques, vous devriez consulter votre psychiatre traitant..

Traitements auxiliaires pour la maladie mentale

Les techniques d'assistance aident à améliorer la qualité de la thérapie, elles ne doivent donc pas être ignorées, mais ne peuvent pas être appliquées dans tous les cas. Toutes les techniques doivent être équilibrées et intelligemment combinées dans un régime individualisé.

Physiothérapie

  • Thérapie MDM (modulation mésodiencephalique du cortex cérébral)
  • Champ magnétique pulsé
  • Luminothérapie
  • Thérapie par la couleur
  • Applications de paraffine sur la zone du col cervical, bains de chaleur générale, de conifères, de sulfure et de dioxyde de carbone, massage général ou massage de la zone du col cervical, douche de massage sous-marine, bains de sulfures, bains de conifères à faible concentration.
  • Aromathérapie: parfums activateurs.

Acupuncture

Impact d'une aiguille d'acupuncture sur les points biologiquement actifs; vous permet d'accélérer considérablement l'élimination de la douleur, des spasmes musculaires et d'autres symptômes pathologiques, d'harmoniser le système nerveux autonome et de restaurer le fonctionnement normal des processus d'activité nerveuse supérieure. La pharmacopuncture homéopathique est un moyen unique d'effet thérapeutique sur le corps avec une intolérance à des médicaments spécifiques, une malabsorption dans le tractus gastro-intestinal. Dans ce cas, la priorité est donnée aux remèdes phyto et homéopathiques «doux».

Hirudothérapie

L'utilisation d'une sangsue médicinale et des préparations de son secret à des fins thérapeutiques. L'élimination de l'œdème du cerveau aide à réduire les symptômes associés à la pathologie du système nerveux supérieur. Ils sont largement utilisés en neurologie pour le traitement des accidents vasculaires cérébraux ischémiques, du syndrome douloureux de l'ostéochondrose, des conséquences des traumatismes cranio-cérébraux, de la migraine et d'autres maladies..

Ostéopathie

Il s'agit d'un système de techniques manuelles diagnostiques et thérapeutiques visant à identifier et traiter les troubles du clampage musculaire, l'activité du système musculo-squelettique et les blocages articulaires fonctionnels. L'activité mentale d'une personne, sa qualité de vie, le stress et les traumatismes subis, les dépendances affectent la colonne vertébrale humaine, la posture et les mouvements. Au fil du temps, ils se forment sous la forme de pinces musculaires, perturbant le travail du système musculo-squelettique. La thérapie manuelle vise à identifier et à éliminer ces troubles, ce qui conduit indirectement à la normalisation de l'activité nerveuse supérieure.

Massage

Massage classique, en conserve, au miel, roulé du cuir chevelu et de la zone du col; stimulation ou relaxation, selon l'état du système nerveux supérieur.

Respiration profonde, exercices de revitalisation, formation sur simulateur. Les sports de plein air, le jogging, la marche, la natation, le cyclisme en particulier ont un effet significatif.

Gymnastique de santé Katsuzo Nishi

Toute moindre perturbation de la colonne vertébrale peut nuire à l'état d'autres parties du corps, ainsi que conduire à un désaccord entre l'état physique et mental. Par conséquent, pour améliorer la santé globale du corps, il est nécessaire de guérir la colonne vertébrale..

Phytothérapie

Aubépine, valériane, montre, véronique, mélilot, origan, millepertuis, fraise, hysope, calendula, ortie, varech, muguet, tilleul, mère et belle-mère, mélisse, mordovnik, menthe, gui, morelle noire, primevère, tanaisie, absinthe, agripaume, camomille, rue, réglisse, herbe sèche des marais, busserole, achillée millefeuille, aneth, violette, houblon, thym, chélidoine, sauge, églantier + collection sédative: valériane, montre, menthe, cônes de houblon.

Thérapie diététique

Tableau n ° 12 (indiqué pour les maladies fonctionnelles du système nerveux). La table est variée. Les épices chaudes, les oignons, l'ail, les concombres, les légumineuses sont exclus; fruits riches en fibres; chocolat, gâteaux, cacao, soupes de viande riches et fortes (stimulant le système nerveux), viandes fumées, alcool, thé fort, café. Limite quelque peu la viande et le sel. Les plats du foie, de la langue, des produits laitiers et des légumineuses contenant des sels de phosphore sont recommandés.

Les personnes qui consomment régulièrement du poisson sont moins susceptibles de présenter des symptômes de stress. Les pains et pâtes à grains entiers peuvent aider à soulager les sautes d'humeur fréquentes. Parmi les aliments qui provoquent le stress figurent l'alcool et le sucre, la consommation fréquente de café et de thé.

Le coût des services dans le cadre d'un programme de traitement complet coûte au patient 2 à 3 fois moins cher que de recevoir des services similaires en dehors du programme.

Méthodes de traitement de la maladie mentale Thérapie médicamenteuse:

  • Médicaments psychotropes (tranquillisants, antidépresseurs, antipsychotiques, normotimiques, hypnotiques) - un groupe de médicaments visant à soulager l'anxiété, à normaliser l'humeur de fond, qui ont un sédatif général et un effet simulateur ou hypnotique; normaliser la fonction du système nerveux autonome; soulager les symptômes psychotiques.
  • Anticonvulsivants - ont une activité anticonvulsivante, suppriment les obsessions, l'attraction pathologique, réduisent la gravité des tremblements et des tics.
  • Nootropiques, neuroprotecteurs, antioxydants, acides aminés, vitamines, minéraux - nutrition pour le cerveau, utilisé dans la thérapie neuro-métabolique complexe.
  • Médicaments vasodilatateurs, analgésiques et autres - jouent un rôle auxiliaire dans le traitement complexe des conditions pathologiques d'activité nerveuse supérieure.
Pour le traitement de la maladie sous-jacente, la monothérapie est utilisée dans le contexte d'une thérapie neuro-métabolique de renforcement général. 2. Psychothérapie:
  • Hypnose éricksonienne - le patient est introduit dans une transe contrôlée, dont la profondeur et l'intensité sont contrôlées par la personne elle-même. Le subconscient est activé, qui est la ressource la plus importante pour résoudre les problèmes de comportement et éliminer les symptômes d'épuisement nerveux.
  • Méthode de désensibilisation - sous la direction d'un spécialiste, une méthode est appliquée qui supprime progressivement la gravité et le degré de réponse du patient à un stimulus négatif. Il existe un processus naturel de neutralisation des expériences négatives avec névrose, peur, épuisement nerveux et traumatisme psychologique.
  • Psychothérapie comportementale - dans le processus de consultation d'un psychothérapeute, les compétences du comportement optimal du patient sont modélisées et une maîtrise de soi efficace est enseignée.
  • Analyse transactionnelle - les relations destructives (transactions) d'une personne sont analysées, ses façons de se défendre et d'éviter les problèmes. Les principaux jeux de la vie du patient sont considérés.
  • Psychothérapie cognitive - le client, avec le psychothérapeute, trouve des erreurs logiques dans les principales pensées, principes de vie et postulats dans une situation qui le fait paniquer, peur et épuisement nerveux.
  • Psychothérapie psychodynamique - psychothérapie psychanalytique, au cours de laquelle, en raison de la compréhension de ses valeurs, de ses besoins et de son comportement, le patient fait l'expérience d'un aperçu (insight), ce qui conduit à une nouvelle compréhension positive des événements et des processus qui se produisent avec lui.
  • Psychothérapie transpersonnelle intégrative - combinant des éléments de techniques de respiration, de thérapie corporelle, d'art-thérapie, de psychosynthèse et de conseil psychologique, qui conduisent à un changement de la position de vie du client par rapport à des situations traumatiques spécifiques et à la vision du monde en général.
  • Psychothérapie Gestalt - vous permet de ramener une personne à son intégrité et de répondre aux besoins une fois non vécus (pour compléter la gestalt). Une conscience claire de la réalité externe et interne est atteinte, ce qui détruit le conflit interne.
  • La psychothérapie existentielle est une thérapie qui change la vie en profondeur qui permet à une personne de résoudre les contradictions de base, de comprendre pourquoi elle est née, de déterminer les principes de base de sa vie..
3. Physiothérapie:
  • Thérapie MDM (modulation mésodiencephalique du cortex cérébral)
  • Champ magnétique pulsé
  • Luminothérapie
  • Thérapie par la couleur
  • Applications de paraffine sur la zone du col cervical, bains de chaleur générale, de conifères, de sulfure et de dioxyde de carbone, massage général ou massage de la zone du col cervical, douche de massage sous-marine, bains de sulfures, bains de conifères à faible concentration.
  • Aromathérapie: parfums activateurs.
4. Acupuncture - l'impact d'une aiguille d'acupuncture sur les points biologiquement actifs; vous permet d'accélérer considérablement l'élimination de la douleur, des spasmes musculaires et d'autres symptômes pathologiques, d'harmoniser le système nerveux autonome et de restaurer le fonctionnement normal des processus d'activité nerveuse supérieure. La pharmacopuncture homéopathique est un moyen unique d'effet thérapeutique sur le corps avec une intolérance à des médicaments spécifiques, une malabsorption dans le tractus gastro-intestinal. Dans ce cas, la priorité est donnée aux remèdes phyto et homéopathiques «doux». 5. Hirudothérapie - l'utilisation d'une sangsue médicinale et des préparations de sa sécrétion à des fins thérapeutiques. L'élimination de l'œdème du cerveau aide à réduire les symptômes associés à la pathologie du système nerveux supérieur. Ils sont largement utilisés en neurologie pour le traitement des accidents vasculaires cérébraux ischémiques, du syndrome douloureux de l'ostéochondrose, des conséquences des traumatismes cranio-cérébraux, de la migraine et d'autres maladies. 6. La thérapie manuelle est un système de techniques manuelles diagnostiques et thérapeutiques visant à identifier et à traiter les troubles du clampage musculaire, de l'activité du système musculo-squelettique et des blocages articulaires fonctionnels. L'activité mentale d'une personne, sa qualité de vie, le stress et les traumatismes subis, les dépendances affectent la colonne vertébrale humaine, la posture et les mouvements. Au fil du temps, ils se forment sous la forme de pinces musculaires, perturbant le travail du système musculo-squelettique. La thérapie manuelle vise à identifier et à éliminer ces troubles, ce qui conduit indirectement à la normalisation d'une activité nerveuse supérieure. 7. Séances de massage: classique, en conserve, au miel, massage par roulement de la zone du cuir chevelu et du col; stimulation ou relaxation, selon l'état du système nerveux supérieur. 8. Thérapie par l'exercice: respiration profonde, exercices d'activation, entraînement sur simulateurs. Les sports de plein air, le jogging, la marche, la natation, le cyclisme en particulier ont un effet significatif. 9. Gymnastique de la santé Katsuzo Nishi - toute moindre violation de la colonne vertébrale peut nuire à l'état d'autres parties du corps, ainsi que conduire à une discorde entre l'état physique et mental. Par conséquent, pour améliorer la santé globale du corps, il est nécessaire de guérir la colonne vertébrale. 10. Phytothérapie: aubépine, valériane, montre, véronique, mélilot, origan, millepertuis, fraise, hysope, calendula, ortie, varech, muguet, tilleul, mère et belle-mère, mélisse, mordovnik, menthe, gui, morelle noire, primevère, tanaisie, absinthe, agripaume, camomille, rue, réglisse, plante grimpante des marais, busserole, achillée millefeuille, aneth, violette, houblon, thym, chélidoine, sauge, rose sauvage + sédatif collection: valériane, montre, menthe, cônes de houblon. 11. Thérapie diététique: Tableau n ° 12 (indiqué pour les maladies fonctionnelles du système nerveux). La table est variée. Les épices chaudes, les oignons, l'ail, les concombres, les légumineuses sont exclus; fruits riches en fibres; chocolat, gâteaux, cacao, soupes de viande riches et fortes (stimulant le système nerveux), viandes fumées, alcool, thé fort, café. Limite quelque peu la viande et le sel. Les plats de foie, de langue, les produits laitiers et les légumineuses contenant des sels de phosphore sont recommandés. Les personnes qui consomment régulièrement du poisson sont moins susceptibles de présenter des symptômes de stress. Les pains et pâtes à grains entiers peuvent aider à soulager les sautes d'humeur fréquentes. Parmi les aliments qui provoquent le stress figurent l'alcool et le sucre, la consommation fréquente de café et de thé. Le coût des services dans le cadre d'un programme de traitement complet coûte au patient 2 à 3 fois moins cher que de recevoir des services similaires en dehors du programme. ->

Traitement des troubles mentaux avec des pilules ou des remèdes populaires à la maison

Les troubles mentaux sont les conséquences de lésions complexes et variées du cerveau et des régions sus-jacentes. En général, la maladie mentale est classée en trois types:

  • maladie mentale, dans laquelle l'influence exogène sur le corps agit comme des facteurs générateurs;
  • maladie mentale, dans laquelle un effet endogène sur le corps agit en tant que facteur générateur;
  • maladies héréditaires.

La Classification internationale des maladies de la dixième révision stipule que les troubles mentaux ne sont pas toujours des maladies négatives et des manifestations négatives de traits de caractère. Si une personne avec son état de santé inhabituel s'est adaptée à la vie quotidienne, les médecins la reconnaissent comme mentalement en bonne santé. Il n'est pas toujours possible de guérir complètement la maladie mentale, mais souvent une personne peut apprendre à faire face adéquatement aux tâches quotidiennes pour atteindre ses objectifs.

Comment identifier un trouble mental?

Il existe une liste de types de symptômes dont la présence indique la présence d'un trouble mental chez un patient:

  • symptômes physiques (douleurs diverses);
  • symptômes émotionnels (sentiment constant de peur ou d'anxiété);
  • symptômes de perception altérée (violation de diverses croyances, difficultés à comprendre les situations);
  • symptômes comportementaux (divers abus de comportement, exécution de diverses fonctions);
  • les symptômes d'un trouble de la perception sensorielle (la présence dans l'imagination du patient de sons ou d'objets qui n'existent pas réellement).

Il y a un certain groupe de personnes pour qui la question de savoir comment guérir un trouble mental n'a pas de sens, car elles ont tendance à ce type de maladie. Ils peuvent avoir des pensées suicidaires de temps en temps. Le groupe à risque comprend ceux qui font face quotidiennement à des situations stressantes.

La cause de l'apparition de la maladie mentale peut être divers problèmes et bouleversements émotionnels qui conduisent à des troubles nerveux.

Les symptômes clairs par lesquels vous pouvez comprendre comment définir un trouble mental sont:

  • activité accrue du système locomoteur, expressions faciales trop vives et état d'excitation constant;
  • violations de la prononciation du discours, incapacité à faire une chaîne logique de leurs propres pensées;
  • une transition rapide de l'agression à un sentiment de joie sans bornes;
  • la présence d'hallucinations et de pertes de mémoire;
  • un état constant de tension et d'anxiété.

Ces symptômes de troubles mentaux sont présents dans 90% de toutes les maladies associées aux troubles nerveux. Mais un diagnostic clair de la maladie ne peut être déterminé qu'avec l'aide d'un spécialiste..

Vidéos sur la façon de guérir un trouble mental

Médicaments pour la santé mentale

Si vous choisissez des médicaments pour traiter les troubles mentaux, les médicaments suivants sont les mieux adaptés:

Antipsychotiques

Les médicaments de ce groupe sont les plus demandés. L'effet de ces médicaments est de réduire l'activité psychomotrice et de réduire l'excitation mentale. La propriété des antipsychotiques est de supprimer le stress émotionnel et l'agressivité.

Les principaux effets secondaires de ces pilules contre les troubles mentaux sont les tumeurs malignes des muscles squelettiques et les troubles du métabolisme de la dopamine..

Le métoclopramide, le pimozide, le flupentixol, la promazine sont les médicaments les plus courants dans ce groupe..

Tranquillisants

Ce type de médicament a pour effet de réduire l'anxiété constante et la tension émotionnelle. Beaucoup d'entre eux sont des relaxants musculaires. Ces médicaments sont plus hypnotiques qu'ils ne provoquent des changements de perception. Les effets secondaires, en règle générale, sont la manifestation d'une sensation de fatigue et de somnolence constantes, de troubles de la mémorisation des informations pendant une courte période. Les manifestations indésirables peuvent également être attribuées à une diminution de la pression, des nausées et une diminution de l'activité sexuelle. Le chlordiazépoxyde, le triazolam, la busperone, l'hydroxyzine sont les médicaments les plus courants de cette classe de substances..

Si le traitement des troubles mentaux est effectué à travers ce sous-type de médicaments, on peut s'attendre à une diminution de l'humeur, à un état de suppression complète des sentiments, des peurs et des pensées. Ces médicaments augmentent le seuil de douleur, réduisant ainsi les sensations douloureuses des migraines causées par une maladie particulière. Les effets négatifs de ces médicaments comprennent des étourdissements, des tremblements dans les membres et de la confusion. De plus, des manifestations de tendances suicidaires sont possibles. Pyritinol, aminalon, vinpocétine, tocophérol - médicaments qui ont un effet antidépresseur clair.

Normotimique

Cette classe comprend les médicaments qui régulent l'expression inappropriée des émotions et préviennent les troubles qui incluent plusieurs syndromes dans leur structure, qui se manifestent par étapes. En outre, ces médicaments ont un effet anticonvulsivant. Un effet secondaire de cette classe de médicaments est la manifestation de tremblements des extrémités, de troubles du tractus gastro-intestinal, d'une prise de poids, d'une soif insatiable, ce qui entraîne en outre une polyurie. En outre, la manifestation de diverses éruptions cutanées à la surface de la peau est possible. Carbamazépine, valpromide, ainsi que sels de lithium, rubidium et césium - médicaments de la classe des normomitiques.

Ces médicaments sont les plus inoffensifs des médicaments qui aident à guérir les troubles mentaux. Ils ont un effet bénéfique sur les processus cognitifs, ont des propriétés stimulantes dans le processus d'apprentissage, améliorent la mémoire à court et à long terme et augmentent la résistance du système nerveux central à diverses situations stressantes. Parfois, les effets secondaires se manifestent sous la forme d'insomnie, de migraines et de problèmes avec le système digestif. Pantogam, gammalon, mexidol, tocophérol - médicaments qui font partie du groupe des nootropiques.

Vidéos sur le traitement de la santé mentale

Psychostimulants

D'après le nom, il est clair que cette classe de substances comprend des médicaments qui ont un effet psychoactif clair. Ils ont un effet stimulant, qui se manifeste par l'activation des systèmes mental et physique. Ils augmentent l'efficacité, mais seulement pendant une certaine période, après quoi une période de déclin de la force est observée. Leur action peut provoquer des maladies du système cardiovasculaire, par exemple une hypertension, une tachycardie, etc. L'éphédrone, le facétopyrane, la fencamfamine et la dimétazine ont des effets psychostimulants évidents.

Traitement de la maladie mentale avec des méthodes folkloriques

Il y a des cas où le traitement à domicile des troubles mentaux a été très efficace. La masse des méthodes folkloriques améliore la dynamique positive dans le processus de récupération. Vous pouvez utiliser ces recettes:

  • Une infusion à base de paille d'avoine, préparée à raison de trois cuillères à soupe pour deux tasses d'eau bouillante.
  • Une décoction de fleurs d'aster à la camomille est préparée dans un rapport 1: 1.
  • Une méthode efficace serait d'utiliser la décoction de menthe, qui est préparée comme la précédente..
  • Se baigner avec des feuilles de peuplier a un effet calmant.
  • Pour éliminer les troubles mentaux, vous pouvez consommer 250 g d'avoine bouillie par jour pendant un mois, puis commencer à boire du thé au millepertuis.
  • La teinture de millepertuis a un effet calmant, qui est pris trois fois - avant chaque repas..
  • La teinture d'agripaume, qui est préparée par infusion pendant 8 heures, a un effet bénéfique sur le système nerveux.
  • Pour 15-20 gouttes, vous pouvez utiliser une teinture de racines de ginseng, préparée à base d'alcool.
  • La teinture d'agripaume doit être diluée avec de l'eau purifiée 1: 1 et prise deux fois par jour, un demi-verre.
  • Les bains à la mélisse et au miel ont un effet calmant, surtout avant le coucher..
  • Une décoction de racines de chicorée est préparée dans un rapport de 1: 2 pendant 10 minutes, après quoi plusieurs cuillères à soupe sont prises par jour.

Croyez-vous aux médicaments pour les troubles mentaux? Partagez votre opinion dans les commentaires.

Psychoses

Principes du traitement à domicile des troubles mentaux

La santé mentale humaine joue un rôle clé dans sa réalisation personnelle, son adaptation dans la société, ainsi que la formation d'une estime de soi positive adéquate. Dans le monde moderne, une charge de stress élevée entraîne une augmentation de l'incidence des maladies nerveuses et mentales de nature différente. Il y a un demi-siècle, presque toutes les personnes avec un tel diagnostic, volontairement ou obligatoirement, devaient être traitées dans des hôpitaux psychiatriques..

Aujourd'hui, le haut niveau de développement de la médecine moderne permet d'apporter aux patients une assistance qualifiée pour les troubles mentaux non seulement dans un hôpital, mais aussi à domicile..

Dans quelles situations le traitement à domicile est-il utilisé??

Bien entendu, tous les cas de maladie mentale ne peuvent être traités à domicile. Les troubles mentaux graves, les formes aiguës de psychose nécessitent une hospitalisation. Si le trouble évolue favorablement sans complications ou est en rémission, le traitement à domicile est pleinement justifié. Avant d'organiser un traitement à domicile, une personne doit accepter un examen par un psychiatre, qui déterminera la procédure et la forme de thérapie. En aucun cas, vous ne devez décider vous-même comment être traité. Seul un spécialiste qualifié, s'appuyant sur les bases du diagnostic des troubles mentaux, peut établir la forme exacte de la maladie, prédire son évolution et déterminer quelle thérapie sera la plus efficace. Un traitement à domicile est possible si le patient est capable de prendre soin de lui-même, de suivre le schéma de prise de médicaments, d'assister de manière autonome à des consultations de routine avec un psychothérapeute ou s'il y a une personne à proximité qui prendra soin du patient et contrôlera le processus de traitement.

Stade de diagnostic

La décision de traiter la maladie mentale à domicile repose sur le diagnostic. Un psychiatre ou un psychothérapeute examine le patient, prescrit les études, tests, tests nécessaires, évalue les paramètres physiques, les symptômes somatiques. Après cela, il parle avec des parents et amis, découvre l'histoire des troubles mentaux, écoute leurs plaintes et leurs soupçons. Après le consentement volontaire du patient, un examen psychiatrique est effectué. Connaissant les bases du diagnostic des troubles mentaux, un spécialiste qualifié peut identifier la pathologie mentale et prendre une décision sur la façon dont une personne doit être traitée. De nombreuses maladies peuvent être guéries à domicile en quelques semaines voire quelques jours. Le médecin prescrira les médicaments nécessaires, informera le patient et ses proches des doses nécessaires et des effets secondaires possibles, et vous dira également quoi faire si l'état de la personne change. Le psychothérapeute informera les personnes qui s'occuperont du patient de l'évolution de son trouble mental, des procédures, du régime et des conditions nécessaires. Si l'étape diagnostique et toutes les consultations réussissent, vous pouvez commencer le traitement à domicile.

Organisation du processus de traitement à domicile

Lors de la première étape du traitement à domicile, il est nécessaire de consulter un médecin tous les jours pour s'assurer de l'efficacité des médicaments prescrits, de la dynamique positive de l'état du patient, de l'exactitude du diagnostic et afin de procéder en temps opportun à des ajustements du processus de traitement. La première étape du traitement à domicile consiste à changer le mode de vie d'une personne, à enseigner à sa famille les tactiques de comportement et de traitement du patient et à surveiller constamment l'état de la personne. Le psychothérapeute enseignera également comment prévenir les exacerbations de la maladie. Une régulation et une autorégulation correctement organisées des états mentaux du patient peuvent prolonger la rémission et accélérer la récupération. Si l'état du patient s'est stabilisé, la fréquence des visites chez le médecin est réduite à une fois par semaine, tout en maintenant la dose thérapeutique des médicaments prescrits pendant une certaine période, en fonction de la forme du trouble. Ce que les gens ne devraient pas faire avec un traitement à domicile, c'est de s'impliquer dans les remèdes populaires sans consulter un médecin. Au stade final de la guérison, sous la surveillance continue de proches et d'un psychothérapeute, la dose de médicaments est progressivement réduite à une dose d'entretien. Le psychothérapeute enseigne au patient les règles de prévention, donne des recommandations sur ce qu'il faut faire si des signes d'exacerbation apparaissent.

Remèdes populaires qui aident avec la maladie mentale

Un traitement auxiliaire avec des remèdes populaires peut fournir une aide efficace pour les troubles mentaux. Cela comprend non seulement les infusions et les décoctions à base de plantes, mais également les ajustements alimentaires, l'activité physique et l'aromathérapie. Stratégie de traitement avec des remèdes populaires:

  • Pour les maladies nerveuses et mentales, les herbes qui ont un effet calmant sont très utiles. Les infusions à base d'origan, de valériane, de géranium, de mélisse, d'épilobe, de menthe, de thym, de houblon apaisent le système nerveux, soulagent les maux de tête et aident à normaliser le sommeil.
  • Les remèdes populaires éprouvés pour la dépression et la schizophrénie sont les thés à la sauge, aux clous de girofle, à la cardamome, au ginseng - ils soulagent bien le stress. Si une personne atteinte de schizophrénie a de faibles taux de magnésium, de petites quantités de sels d'Epsom peuvent être consommées..
  • Les filets de volaille, les pois, les poissons de mer doivent être ajoutés à l'alimentation quotidienne. Il est utile de manger des aliments riches en acide nicotinique: tomates, pommes de terre, œufs, carottes, brocoli. Pour les maladies nerveuses, des aliments riches en acide folique sont recommandés: légumes verts, bananes, foie, agrumes.
  • Vous devez exclure l'utilisation du café, de l'alcool, réduire la quantité de sucre et de farine blanche. Mais le miel, en revanche, sera utile pour les troubles mentaux..
  • Des massages relaxants et de l'aromathérapie peuvent aider à calmer le système nerveux et à soulager les tensions. Les huiles essentielles de mélisse, menthe, vanille, bergamote, mandarine, lavande, cèdre, etc. conviennent bien.

Une activité physique modérée a également un effet positif sur la santé mentale. Faire de l'exercice quotidiennement, marcher à l'air frais, arroser d'eau fraîche et pratiquer des exercices de respiration aideront à maintenir un état mental stable..

Avantages et inconvénients de ce traitement

Il y a certainement de nombreux avantages à traiter les problèmes de santé mentale à la maison. L'essentiel est que le patient soit sous la surveillance de personnes aimantes dans un environnement familier, son rétablissement est d'une grande importance pour ses proches. Si le médecin observe le patient à la maison, il a beaucoup de temps pour un examen approfondi, une conversation confidentielle et le contrôle du comportement du patient. L'avantage est que le patient lui-même et sa famille ont la possibilité d'influencer le processus de traitement et d'examen, d'utiliser des remèdes populaires pour soulager la maladie. Le traitement à domicile est organisé individuellement pour chaque patient, ce qui rend la thérapie plus efficace. Cependant, cette forme de traitement présente également des inconvénients. Tout d'abord, il s'agit de coûts matériels plus importants et d'un changement de mode de vie de toutes les personnes vivant avec le patient. De plus, les proches au premier stade du traitement ne sont pas toujours en mesure de faire face à un parent physiquement plus fort sans aide extérieure. De plus, avec un traitement à domicile, il est plus difficile pour le médecin de surveiller le respect par le patient de ses prescriptions et du calendrier de prise des médicaments..

Prévention de la maladie mentale

Comment vous protéger au maximum, vous et votre famille, contre la maladie mentale? Pour cela, des mesures préventives doivent être appliquées dans la vie quotidienne. Il est nécessaire de contrôler le niveau de stress nerveux et mental, essayez d'éviter les situations stressantes, les conflits interpersonnels et familiaux. À des fins de prévention, il est recommandé de consulter périodiquement un psychothérapeute ou un psychologue, surtout en cas de suspicion de dysfonctionnements mentaux. Le conseil génétique médical au stade de la planification de la grossesse peut réduire le risque d'avoir un enfant handicapé mental. Pour la prévention de l'exacerbation et de l'aggravation de l'évolution d'un trouble mental, une thérapie de soutien à long terme est utilisée. Si le médecin surveille constamment le patient, est bien conscient de son environnement quotidien, il est alors en mesure d'intervenir en temps opportun et de prévenir une rechute de la maladie. Dans le cadre de la prévention des conséquences graves des troubles mentaux, les méthodes de psychothérapie visant l'adaptation sociale et la réduction de l'agressivité du patient sont très efficaces..

Traitement de la psychose

Le traitement de la psychose d'origines diverses en clinique est considérablement réduit par rapport aux méthodes standard, en raison de l'utilisation des dernières méthodes de thérapie de rééducation et de médicaments de dernière génération. Le soulagement rapide et doux d'un état psychotique aigu protège une personne de la formation de complications graves et stabilise progressivement la psyché.
Les spécialistes de la Clinique du Cerveau ont une vaste expérience dans le traitement des psychoses d'origines diverses. Nous rétablissons en toute sécurité le fonctionnement du cerveau et du système nerveux sans aucun effet secondaire ou négatif sur le corps.Le traitement de la psychose a presque toujours un pronostic favorable. Le plus grand danger dans la manifestation de la psychose n'est pas des soins médicaux fournis en temps opportun ou un diagnostic incorrect, qui détermine les véritables causes de la formation et de la manifestation de la psychose.
Psychose

- Il s'agit d'un état mental assez grave qui disparaît généralement complètement chez une personne après un traitement adéquat dans une clinique hospitalière pendant 7 à 15 jours. Si l'évolution de la maladie sous-jacente qui a provoqué la manifestation de la psychose est maligne, le temps de traitement prendra beaucoup plus de temps.

Appelez le + 7495135-44-02 et prenez rendez-vous!
Notre traitement aide même dans les cas les plus graves, lorsque d'autres traitements n'ont pas aidé!

Consultation et examen initiaux 2500Programme ambulatoire de thérapie neurométabolique curative et réparatrice à partir de 5000Thérapie neurométabolique thérapeutique et réparatrice Traitement hospitalier à partir de 11900

Psychose

Violation flagrante du comportement, dans lequel l'environnement n'est pas perçu ou perçu déformé. Dans la psychose, on observe souvent des délires (fausses inférences qui ne peuvent être dissuadées) et des hallucinations. Dans un état de psychose, le patient ne critique pas son état, il cherche donc rarement de l'aide par lui-même.

La psychose peut être une manifestation de schizophrénie, de dépression sévère, d'alcoolisme et d'autres troubles mentaux.De plus, une psychose peut également être observée chez des personnes ordinaires (auparavant non malades) après un traumatisme mental, un empoisonnement. À en juger du point de vue de l'attrait des patients, la clinique du cerveau a le plus souvent la capacité de fournir un traitement pour la psychose alcoolique, la psychose maniaque, la psychose dépressive et maniaco-dépressive, la psychose schizophrénique, etc..

Chaque type de psychose nécessite une approche différente. En moyenne, les méthodes de la clinique permettent de réduire le temps de traitement de 10 à 40%. Par exemple, le traitement de la psychose maniaque à la Clinique du cerveau nécessitera, en moyenne, 25% moins de temps que lors de l'utilisation des méthodes classiques et autres utilisées dans d'autres hôpitaux. Et dans le traitement de la psychose dépressive, le cours peut être encore plus court. Bien sûr, en dehors de la thérapie, beaucoup dépend de l'état du patient, de ses proches..

La psychose est toujours traitée avec des antipsychotiques spécifiques..

Selon les causes de la psychose, l'ensemble et la posologie des médicaments changent..

Le traitement accéléré de la psychose alcoolique, comme d'ailleurs d'autres variétés de cette maladie, vous permet de raccourcir la période de récupération et d'adaptation sociale du patient, vous permet de la restituer rapidement à vous-même, à vos proches et à la société..

La psychose nécessite une visite urgente chez un psychiatre. Le patient doit, si possible, être persuadé de s'appliquer ou de se présenter sans persuasion à la clinique. Si cela ne fonctionne pas, vous devez appeler un psychiatre chez le patient (à domicile, au travail).

L'aide à la psychose consiste à éliminer la cause de la psychose: avec la schizophrénie, une thérapie neuroleptique est effectuée, avec l'alcoolisme, l'empoisonnement est éliminé et le métabolisme cérébral est normalisé, avec la psychose dépressive, l'échange de neurotransmetteurs cérébraux est rétabli, des antidépresseurs sont administrés. Une thérapie spéciale est utilisée dans le traitement de la psychose maniaco-dépressive. En cas de psychose sévère, une hospitalisation en hôpital psychiatrique (public ou privé) sera nécessaire, sous formes légères, modérées et non sévères, la psychose peut être traitée à domicile (ambulatoire) sous la surveillance de proches.

Le traitement de la psychose ne peut pas être effectué de manière indépendante, il nécessite des qualifications spéciales de spécialistes, car avec une mauvaise approche, diverses formes de comportement déviant du patient peuvent survenir, en particulier cela concerne le processus de traitement de la psychose alcoolique se déroulant avec excitation.

À la clinique du cerveau, vous pouvez obtenir une aide, un soutien psychologique et une réadaptation sociale rapides, modernes et efficaces pour les personnes qui ont souffert de diverses formes de psychose, à la fois endogènes et exogènes...

N'oubliez pas que vous n'êtes pas seul et que vous pouvez être pris en charge, gardez votre état mental dans les limites normales et améliorez considérablement votre qualité de vie..

Manifestation de la psychose

Des déviations prononcées de l'activité mentale sont attribuées à un certain nombre de maladies graves associées à la psyché, appelées psychoses.

Cet état mental aigu s'accompagne de symptômes tels que trouble de la pensée, bavardage dénué de sens (parole), hypersensibilité, troubles du sommeil, actions inexpliquées en état d'excitation.

Le traitement de cet état mental aigu ne peut être reporté à plus tard, il nécessite une attention médicale urgente. L'aide urgente d'un psychiatre compétent est nécessaire!

Types de psychoses

Il existe deux types de psychoses.

Le premier type comprend les psychoses causées par des actions externes, par exemple les traumatismes, les maladies infectieuses aiguës, les maladies des organes internes et l'intoxication à l'alcool et aux drogues. Ce sont des psychoses exogènes.

Le deuxième type de psychose est endogène. Ils peuvent être hérités. Ceux-ci comprennent la schizophrénie, les psychoses associées à la vieillesse, la psychose dépressive et le trouble bipolaire..

De la manière dont les symptômes apparaissent dans divers types de psychose, ils sont divisés en paranoïaques, hallucinatoires, excitables et émotionnels, schizoaffectifs et psychoses en état d'intoxication alcoolique.

Comment s'expriment les psychoses

De telles déviations du comportement humain telles que hallucinations, délires, mouvements maladroits et ridicules, négligence de soi-même, apparence inhabituelle et étrange, hypersensibilité, nervosité sont appelées des symptômes négatifs. Et leur manifestation fréquente indique un trouble mental.

L'absence de tous ces signes chez une personne indique des symptômes positifs et qu'elle est en bonne santé..

Le délire est une violation du processus de pensée, dans lequel surgissent des idées, des raisonnements et des conclusions douloureux. Le patient commence à imaginer une réalité inexistante, qu'il accepte comme vraie. Dans le même temps, il est très difficile de le convaincre de changer d'avis et, parfois, impossible:

  • manie de persécution,
  • la folie des grandeurs,
  • auto-flagellation,
  • manque de sentiment de proximité,
  • jalousie inexpliquée,
  • un sentiment de contrôle de l'extérieur (le sentiment que quelqu'un d'autre peut contrôler ses pensées).

Ces signes sont les principaux types de délires..
Délire du patient, la représentation de l'irréel pour le réel est très souvent appelée hallucinations. Lorsqu'un patient ressent ou observe quelque chose, ce phénomène s'appelle de simples hallucinations, mais lorsqu'une personne développe un sentiment de pleine présence dans ses idées et qu'elle commence à parler à quelqu'un qui n'est pas clair, à réagir aux voix dans sa tête ou à effectuer des actions inexpliquées, c'est déjà le plus difficile. forme d'hallucinations.

Les signes de dyskinésie peuvent être déterminés par la façon dont le patient bouge (au hasard), est incompréhensible et inapproprié. Fait généralement des actions inattendues et inappropriées, fait des grimaces, crie des mots incompréhensibles.
La dépression maniaque ou aiguë est également un signe de psychose.

Le premier état s'exprime dans une humeur très bonne et exaltée, des actions inappropriées, des rêves et des désirs irréalistes. Le second - une mauvaise humeur, des pensées pessimistes jusqu'à l'intention de se suicider.

Pronostic de traitement pour la psychose

En règle générale, après avoir terminé tout le traitement, une personne a des effets résiduels d'un état psychotique aigu. Ceci est dicté par la présence des véritables causes de la psychose. Ces phénomènes sont exprimés par des symptômes psychonégatifs..

Une personne peut poursuivre un objectif ou une idée allant jusqu'au fanatisme, essayer de montrer une immense initiative et un amour insensé pour tout ce qui l'entoure.

Tous ces changements peuvent compliquer considérablement la vie sociale d'une personne..

Surveillance dans le traitement de la psychose

En fait, des psychoses de différents types peuvent être trouvées. Selon les scientifiques, les plus courantes sont les psychoses dites périodiques, elles surviennent parfois avec des crises aiguës de la maladie..

Divers facteurs, physiques et psychologiques, peuvent provoquer de telles attaques, mais parfois ils peuvent survenir spontanément..

Nous soulignons qu'un cours en une seule attaque se trouve souvent à l'adolescence. Cependant, si vous n'effectuez pas un traitement adéquat à temps, il se forme soit un défaut de personnalité mentale, qui se traduit par des traits de caractère et un comportement, soit une maladie mentale grave se produit..

Certains patients, après une attaque, parfois prolongée, sont guéris progressivement. La condition se stabilise et n'a plus besoin de l'aide d'un psychiatre. Mais il y a des moments où ils se transforment en une maladie chronique. Les symptômes apparaissent continuellement tout au long de la vie d'une personne et il est beaucoup plus difficile de les guérir ou de les contrôler..

Si le facteur douloureux qui a causé cet état mental aigu d'une personne est éliminé à temps et que la maladie n'est pas commencée, le traitement est beaucoup plus rapide que d'habitude et peut durer de une à deux semaines..

Pendant cette période, le patient passe complètement tous les symptômes de la psychose. Dans le même temps, les médecins sélectionnent pendant le traitement la thérapie de soutien la plus efficace pour le patient..

Mais lorsque le traitement n'est pas adéquat ou (ce qui est extrêmement rare) le corps du patient résiste et ne cède pas à l'action des médicaments, rejetant tous les médicaments prescrits, le séjour du patient à l'hôpital peut prendre jusqu'à six mois ou plus..

Le plus important est de terminer le traitement, quelle que soit sa durée. Ceci est très important pour le patient, car un traitement incomplet peut être dangereux à la fois pour lui et pour sa famille..

Non seulement le début opportun de la thérapie, mais aussi un traitement intensif associé à des mesures de rééducation sont des facteurs très importants. Ils affectent la surveillance des troubles mentaux aigus, empêchant ainsi la maladie de devenir de graves complications..

Signes de psychose naissante

Familles où il y a des parents en ligne droite, souffrant de troubles psychiatriques, ou où les gens abusent de l'alcool, consomment des drogues, ainsi que des personnes gravement malades. Il est important de connaître les premiers signes de psychose ou les stades plus avancés de cette maladie.

De plus, il ne sera pas superflu de se familiariser avec les règles de communication et de comportement recommandées avec des personnes en mauvaise santé et qui ne contrôlent pas toujours leurs actions..

Dans le monde moderne, il est très souvent difficile de comprendre immédiatement ce qui se passe avec votre proche. Surtout dans les situations où il a peur, est silencieux, prudent et méfiant..

Dans ces cas, vous ne pouvez voir que superficiellement certaines expressions de troubles mentaux..

Les symptômes tels que les troubles de la pensée, les délires, les faibles niveaux d'activité, les troubles de l'attention, les sautes d'humeur et les troubles émotionnels associés à la psychose peuvent se manifester dans diverses combinaisons, soit à partir d'un seul symptôme, soit tous ensemble. Et, comme vous le savez, la psychose peut se manifester sous une forme complexe, combinant tous les symptômes décrits.

L'un des principaux symptômes et l'un des premiers à apparaître est la perturbation persistante du sommeil..

Psychose: causes, types, signes et traitements du trouble

En psychiatrie moderne, le terme «psychose» est compris comme un trouble profond, sévère et prononcé de la sphère mentale. Dans la psychose, les réactions montrées au patient contredisent clairement la situation réelle, qui se manifeste par une violation flagrante de la perception de la réalité environnante, une forte désorganisation du comportement du patient.

Les psychoses sont caractérisées par la survenue de phénomènes anormaux, incompréhensibles et illogiques, tels que: hallucinations, composants délirants, dysfonctionnement psychomoteur, défauts affectifs. Avec la psychose, une personne perd la capacité de percevoir correctement l'image réelle du monde, elle ne peut pas interpréter la situation de manière objective, elle est privée de la possibilité de mener une analyse logique. Un patient souffrant de psychose perd complètement la capacité d'évaluer son état de manière critique et ne peut pas comprendre l'existence du problème.

Les troubles du groupe psychotique sont des maladies assez courantes. Selon l'Organisation mondiale de la santé, environ 2% de l'ensemble de la population humaine souffre d'un certain type de psychose. Ainsi, selon les instituts russes de psychiatrie, la prévalence de la schizophrénie seule est de 2 cas pour 1000 habitants. Cependant, il est difficile de fournir des données précises sur l'incidence de la psychose en raison de l'existence de diverses approches diagnostiques, de la qualité plutôt médiocre du travail des services psychiatriques russes, des caractéristiques personnelles des patients et des idées fausses existantes chez de nombreuses personnes concernant les troubles psychotiques..

De plus, en raison de la variété existante des psychoses, il est assez difficile d'indiquer la tranche d'âge correspondant au nombre maximum de cas de ces troubles. Il convient de garder à l'esprit que toute personne peut tomber malade de psychose, quels que soient son sexe, son âge, son niveau d'éducation, sa situation financière, son statut social. Il a été constaté qu'environ 20% des patients diagnostiqués avec une maladie du groupe des psychoses avaient un début assez précoce de la maladie - de 15 à 25 ans. Cependant, il existe également de telles formes de psychose qui sont plus typiques chez les personnes âgées et séniles..

Psychose: types et classification

Il existe plusieurs approches différentes pour classer les types de psychose. La systématisation la plus précise de ces troubles repose sur le principe de leur division en groupes en fonction des causes étiologiques et des conditions de leur apparition, des mécanismes pathogéniques du développement de la maladie. Ainsi, les psychoses qui sont apparues sont classées en types:

  • endogène - conditions qui se sont développées avec des dommages, des défauts, des maladies des organes internes en l'absence de lésions cérébrales;
  • exogène - maux qui se sont manifestés à la suite des effets négatifs de facteurs externes, par exemple: intoxication.

Les types endogènes de psychoses comprennent:

  • maniaco-dépressif, également appelé trouble bipolaire ou dépression endogène;
  • sénile - une violation aiguë de l'activité mentale chez les personnes âgées;
  • schizophrène - un trouble de la personnalité profond caractérisé par une distorsion significative de la pensée et une perception altérée avec la présence d'un sentiment de l'influence de forces étrangères chez le patient;
  • cycloïde, caractérisé par un changement d'humeur constant et brutal, un changement rapide de l'activité motrice;
  • symptomatique - conditions causées par la progression de la maladie somatique sous-jacente.

Il existe également une classification syndromique des psychoses - la division des troubles en vue, en fonction des symptômes dominants chez le patient. Selon cette subdivision, les formes les plus courantes de psychose sont les troubles paranoïaques, hypocondriaques, dépressifs, maniaques, dépressifs-paranoïdes, dépressifs-hypocondriaques..

Il est également courant de subdiviser les psychoses en types:

  • organiques - troubles qui ont commencé après des lésions cérébrales traumatiques, des neuroinfections et d'autres conditions douloureuses des structures du crâne, y compris des néoplasmes;
  • fonctionnel - états survenus sous l'influence de facteurs traumatiques externes.

En fonction de l'intensité des symptômes et de la vitesse de leur développement, les psychiatres distinguent les types de psychoses:

  • réactif - une pathologie réversible de la psyché, qui a commencé à la suite d'une exposition à des facteurs psycho-traumatiques intenses à long terme;
  • aigus - défauts mentaux pathologiques qui se sont développés soudainement et rapidement.

Dans le cadre de cet article, il n'est pas possible de décrire tous les types de troubles psychotiques existants et étudiés qui présentent des symptômes spécifiques et surviennent pour des raisons logiques établies. Cependant, nous soulignons que les types de psychoses les plus courants sont:

  • alcoolique métallique, qui se subdivise en délire (delirium tremens), hallucinose (aiguë, subaiguë, chronique), états délirants (délires de persécution et paranoïa), encéphalopathie (Gaia-Wernicke, psychose de Korsakoff, pseudoparalyse) et formes pathologiques d'intoxication (épileptoïde) et paranoïde
  • troubles qui se sont formés à la suite de l'utilisation de drogues et de l'abus de substances, tels que: troubles psychotiques de haschich avec un contenu maniaque, hallucinatoire-paranoïde, dépressif-hypocondriaque; épisodes psychotiques avec l'utilisation de LSD, phénamine; la cocaïne, la psychose des amphétamines et autres;
  • traumatiques - troubles mentaux qui surviennent dans la période aiguë, éloignée et tardive après un traumatisme des structures crâniennes ou une lésion du système nerveux central;
  • sénile - changements bruts dans la sphère mentale qui se produisent chez les personnes âgées;
  • maniaco-dépressif - une anomalie, caractérisée par la présence d'inclusions dépressives et d'épisodes de manie;
  • épileptique - types critique, post-critique et interictal;
  • troubles mentaux post-partum;
  • vasculaire - conditions psychopathologiques associées à des processus vasculaires pathogènes;
  • schizophrène - états anormaux de la psyché, qui sont divisés en stupéfaction affective, délirante, hallucinatoire (plus souvent - pseudo-hallucinatoire), hebephrénique, catatonique, onéroïde;
  • hystériques - troubles, subdivisés en syndrome de fantasmes délirants, pseudodémence (fausse démence), syndrome de régression mentale (le phénomène de «sauvagerie»), puérilisme (manifestation d'enfantillage chez les patients adultes), stupeur psychogène, syndrome de Ganser (syndrome de «mimétisme»).

Psychose: causes du trouble

Le développement rapide de la médecine a conduit au fait qu'aujourd'hui de nombreuses théories ont été formulées et suffisamment d'hypothèses sur les causes de la psychose ont été envisagées. Cependant, à l'heure actuelle, ni les études génétiques, ni physiologiques, ni sociales, ni psychologiques ne peuvent indiquer la véritable raison exacte pour laquelle les troubles psychotiques surviennent et se développent chez toutes les personnes sans exception..

C'est pourquoi les plus grands psychiatres du monde reconnaissent le système multifactoriel de mécanismes à l'origine des troubles psychotiques. Ce modèle suppose que le même type de psychose peut commencer chez différentes personnes pour différentes raisons. De plus, le plus souvent, la maladie se développe en raison de l'existence et de la superposition de plusieurs facteurs prédisposants et provoquants (prérequis biologiques et causes psychosociales).

L'un de ces systèmes est le modèle conventionnellement appelé «stress-vulnérabilité». Cette théorie est basée sur ce qui suit: il existe certains facteurs génétiques qui prédisposent à la formation de troubles psychotiques chez un individu. La présence d'une telle tendance conditionnée à la psychose, couplée à un portrait caractéristique de la personnalité, est à la base d'une forte sensibilité d'une personne aux effets des facteurs de stress, à la fois un spectre positif et une couleur négative. À certains stades de la vie, par exemple: pendant la puberté ou pendant la grossesse, le sujet devient particulièrement vulnérable à l'apparition d'événements traumatiques en raison de sa tendance à des réactions mentales excessives et de son incapacité à résister au stress. C'est ce moment qui est le compte à rebours pour la formation de la psychose. Dans le même temps, les facteurs qui ont un effet protecteur (par exemple: la stabilité financière d'une personne et un mariage heureux) peuvent ne pas toujours contrebalancer les circonstances traumatisantes. Dans certaines situations, lorsque l'intensité des facteurs de stress est trop élevée, ces «défenseurs» ne font que retarder le développement de la psychose, atténuer la gravité des symptômes présentés.

Si nous considérons chacune des versions proposées par les scientifiques séparément, nous devons mettre en évidence les théories les plus éprouvées décrivant les causes de la psychose..

Raison 1. Biologique (chimique)

L'une des principales causes de tout trouble psychotique est l'échec de la production et de l'échange de neurotransmetteurs, dont l'une des fonctions est d'assurer le transfert d'informations entre les unités structurelles du système nerveux. Un rôle particulier dans le système des neurotransmetteurs est attribué à la catécholamine dopamine, à la tryptamine sérotonine, à l'acide 2-aminopentanedioïque (glutamique).

Ainsi, une activité excessive de la dopamine dans le tractus mésolimbique provoque une augmentation des symptômes positifs (productifs) de la psychose, par exemple: l'apparition de réactions affectives motrices, l'émergence de jugements délirants et d'hallucinations. Au contraire, une baisse de l'activation de la dopamine dans le système mésocortical donne lieu au développement et à l'aggravation de symptômes négatifs (déficients) de psychose, provoquant l'apathie, la pauvreté de la parole, un déficit d'attention et un manque de mémoire de travail..

Raison 2. Génétique

Une prédisposition familiale aux réactions psychotiques est l'une des principales causes de psychose. Les personnes ayant des parents proches souffrant de schizophrénie, de trouble bipolaire sont à haut risque de développer une psychose.

Si la mère et le père souffraient tous deux de troubles psychotiques, la probabilité de développer une psychose chez leur progéniture est de 50%. Si un seul parent présente des symptômes de troubles mentaux, le risque de formation de réactions psychotiques chez l'enfant atteint le niveau de 25%.

Raison 3. Constitution personnelle

Les traits de caractère et certains traits de personnalité peuvent provoquer une psychose. Par exemple, les personnes atteintes de psychose schizophrénique sont souvent introverties. Ils se distinguent par l'égocentrisme. Ainsi, une personne de type cycloïde est sujette à une psychose maniaco-dépressive. Une personne de constitution hystérique est plus susceptible d'avoir des troubles hystériques..

Raison 4. Facteurs sociaux

Le séjour d'une personne dans un climat émotionnel négatif est l'une des principales causes de psychose. Un stress régulier, des situations traumatiques fréquentes sont à la base de l'émergence de troubles psychotiques. Certaines circonstances de la vie poussent également à la psychose: statut économique bas, statut social médiocre, incapacité à rembourser les obligations de prêt, manque de logement, mauvaises relations familiales.

Les raisons sociales du développement de la psychose comprennent également une période de croissance défavorable - une situation où un enfant a été élevé dans une famille incomplète ou problématique, une gravité excessive ou une inattention totale des parents. Les psychiatres soulignent que le risque de développer une psychose à l'âge adulte est très élevé chez les personnes qui ont vécu une expérience sexuelle., violence physique ou mentale. Les personnes qui ont été traitées de manière inappropriée et cruelle dans leur enfance risquent de développer des troubles psychotiques. Un degré élevé de développement de la psychose est présent chez les enfants abandonnés par leurs parents et ayant suivi une «éducation de rue». Très souvent, les victimes de psychose sont des personnes qui, dans leur enfance, ont été rejetées ou ont subi des brimades de la part de leurs pairs.

Raison 5. Biologique (anomalies du développement intra-utérin)

Les facteurs prédisposant à l'apparition de la psychose comprennent les problèmes de développement intra-utérin d'une personne. Les maladies infectieuses de la mère, la mauvaise qualité ou une alimentation inadéquate pendant la grossesse, l'abus de boissons alcoolisées, la prise de drogues ont un impact négatif sur le développement et le fonctionnement du système nerveux central du futur bébé. La prématurité, la privation d'oxygène lors de l'accouchement sont à l'origine de la formation de divers troubles psychotiques, dont la psychose.

Raison 6. Anatomique

Les anomalies dans les structures du cerveau, résultant d'un traumatisme des structures du crâne, dues à des pathologies vasculaires, à des maladies infectieuses avec la localisation prédominante du foyer de la maladie dans le système nerveux central, sont une cause fréquente d'états psychotiques..

Les contusions et commotions cérébrales, les traumatismes cranio-cérébraux fermés et ouverts peuvent déclencher une cascade de réactions psychotiques à la fois quelques heures plus tard et plusieurs mois après le traumatisme. De plus, plus les dommages au crâne sont graves, plus les symptômes de psychose sont forts.

La psychose est souvent un compagnon ou une conséquence de:

  • maladie auto-immune chronique - sclérose en plaques;
  • épilepsie;
  • perturbation aiguë de l'apport sanguin cérébral - accident vasculaire cérébral;
  • démence sénile de type Alzheimer - maladie d'Alzheimer;
  • paralysie des tremblements - maladie de Parkinson.

Des réactions psychotiques peuvent survenir en présence de kystes, de tumeurs bénignes et malignes dans les structures du crâne. La psychose peut être causée par l'asthme bronchique avec de graves crises de dépérissement.

On peut soutenir que toute pathologie somatique accompagnée d'un syndrome douloureux intense est une source de stress sévère pour une personne, à la suite de laquelle des psychoses peuvent commencer..

Raison 7. Intoxication

Une cause fréquente de psychose est l'abus de boissons alcoolisées, la consommation incontrôlée d'agents pharmacologiques, l'abus de substances. Très souvent, les troubles psychotiques sont une conséquence de l'utilisation de cannabinoïdes à l'adolescence. Le développement de certains symptômes de psychose provoque une réception:

  • Les antagonistes des récepteurs NMDA tels que la kétamine, le dextrométhorphane et la phencyclidine;
  • les médicaments anticholinergiques tels que les alcaloïdes atropine, scopolamine et hyoscyamine;
  • les glucocorticoïdes tels que le cortisol;
  • l'hormone adrénocorticotrope;
  • les agonistes de la dopamine tels que le tubazide;
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens, par exemple: le dicloberla;
  • les sympathomimétiques tels que l'éphédrine;
  • antidépresseurs tels que Prozac
  • antipsychotiques, par exemple: halopéridol.

Raison 8. Facteurs perceptuels-cognitifs et neuropsychologiques

Il a été établi que les psychoses sont très souvent enregistrées chez les personnes qui ont des problèmes de développement neuropsychologique et ont un faible coefficient de potentiel intellectuel. Chez ces patients, le traitement des informations visuelles et spatiales est assez souvent altéré, les dysfonctionnements sensori-moteurs sont déterminés, la pensée associative est affaiblie, la capacité à reconnaître les stimuli présentés est altérée..

Psychose: symptômes du trouble

En raison de la variété existante des troubles psychotiques, il est impossible de décrire dans une seule publication tous les symptômes démontrés dans la psychose. On peut soutenir que les manifestations et les signes de la psychose sont illimités, car la psyché humaine est multiforme et unique. Cependant, des symptômes ont été étudiés et décrits qui peuvent indiquer l'apparition et le développement d'un trouble psychotique.

Vous devez savoir que les premiers symptômes de la maladie peuvent être déterminés chez une personne bien avant le début de la psychose. Ces signaux conditionnés comprennent tout changement survenant dans l'activité mentale d'une personne, qui est survenu spontanément et de manière inattendue en l'absence de raisons adéquates. Les signes avant-coureurs de la psychose comprennent:

  • nervosité excessive, irritabilité déraisonnable d'une personne;
  • un changement d'humeur soudain et dramatique, ses fluctuations d'un état de profonde tristesse à l'euphorie;
  • agitation psychomotrice et agitation motrice;
  • lenteur significative des réactions, léthargie du sujet;
  • l'apparition de problèmes de sommeil;
  • un changement brusque du comportement alimentaire;
  • diminution significative de la capacité de travail, incapacité à s'acquitter des tâches professionnelles habituelles;
  • l'apparition de peurs irrationnelles et d'angoisse illogique;
  • un changement soudain d'habitudes;
  • isolement volontaire d'une personne de la société;
  • changement sans fondement d'intérêts et de passe-temps.

Tous les symptômes de la psychose sont divisés en deux catégories conditionnelles: les signes positifs et les signes négatifs..

Symptômes positifs de la psychose

Les symptômes positifs du trouble psychotique comprennent:

  • Hallucinations verbales, visuelles, olfactives, gustatives, vestibulaires, viscérales, tactiles de formes simples et complexes. Le plus souvent, un individu entend des «voix» venant de l'extérieur. Des sons clairs et distincts peuvent provenir de la tête du patient. Le message perçu par les «voix» peut avoir une couleur neutre, mais le plus souvent le patient est menacé, humilié ou accusé, chargé d’effectuer une action. Lorsque des hallucinations verbales se produisent, le sujet peut se parler. Une personne peut soudainement devenir alerte, commencer à écouter attentivement quelque chose. Il peut pleurer beaucoup ou rire sans raison..
  • Inclusions délirantes - des idées, des raisonnements, des conclusions, des inférences polyvalents qui ne reflètent pas l'image réellement existante de la réalité ne se prêtent pas à une correction à l'aide de croyances et d'explications. Le type le plus courant est l'illusion de la persécution, quand une personne est sûre d'être surveillée, des intrigues sont attirées contre elle, il y a des complots dans le but de la mutiler ou de la tuer. L'illusion de l'influence est également répandue - un phénomène lorsqu'un patient est convaincu qu'il est influencé par des forces d'un autre monde ou d'autres structures, par exemple: des services spéciaux, utilisant une technologie secrète.
  • Un symptôme courant de la psychose est la manie du mal, caractérisée par la croyance d'une personne qu'elle veut lui faire du mal. En outre, les symptômes de la psychose comprennent le délire hypocondriaque - un phénomène lorsque le sujet est sûr qu'il est atteint d'une maladie incurable. Un autre symptôme de psychose n'est pas moins courant - le délire de jalousie, lorsqu'un individu est sûr que l'autre moitié le trompe. Il peut y avoir d'autres idées délirantes, par exemple: la mégalomanie.
  • Troubles du mouvement de types akinétique-rigides et formes hyperkinétiques, se manifestant par des phénomènes diamétralement opposés - sous forme de stupeur (léthargie) ou d'excitation motrice. Dans le premier cas, l'individu a l'air sédentaire, son corps prend une position statique et non naturelle, il semble se figer dans une position. Une personne peut être immobile pendant des heures, regardant fixement un point. Il ne répond pas aux appels qui lui sont adressés, cesse de répondre aux questions. En cas d'agitation psychomotrice, le sujet ne peut pas être immobile. Ses actions sont chaotiques et incohérentes, impulsives et démotivées. Son discours est verbeux et illogique. Une gesticulation accrue est perceptible, la personne agite vigoureusement ses mains, grimace.
  • Les troubles de l'humeur sont une instabilité de l'humeur sous forme d'épisodes dépressifs et d'états maniaques. Les symptômes de nature dépressive dans la psychose sont une humeur mélancolique, une dépression, une vision pessimiste de la vie, l'émergence d'idées d'auto-accusation, un comportement suicidaire. Symptômes d'un état maniaque - une humeur trop élevée, une soif d'activité infatigable, une surestimation de ses propres capacités, une désinhibition des pulsions et des impulsions.

Symptômes négatifs de la psychose

Les signes négatifs des troubles psychotiques comprennent de tels phénomènes, qui se caractérisent par un changement global du caractère et des qualités personnelles d'une personne, la perte de la sphère mentale d'une grande partie des processus qui y étaient auparavant inhérents. Les symptômes négatifs de la psychose sont:

  • déclin du potentiel énergétique humain;
  • diminution puis disparition complète des désirs;
  • manque de motivation, d'impulsions, d'aspirations;
  • l'émergence et la croissance de la matité de la réponse émotionnelle;
  • isolement social d'une personne, isolement volontaire de la société, refus de contact dans la communauté humaine;
  • la disparition des normes morales et éthiques, l'apparition de la grossièreté, de la vulgarité, de l'agressivité;
  • appauvrissement de la parole et de la pensée;
  • comportement dangereux pour le patient lui-même et pour les autres;
  • rigidité, pensée vide, manque de détermination;
  • perte de compétences professionnelles et de soins personnels.

Il convient de souligner que les personnes atteintes de maladie mentale ne peuvent, par volonté ou par contrainte, éliminer les symptômes de la psychose. Par conséquent, il est extrêmement important pour eux de comprendre et de soutenir leurs proches, il est vital de consulter un médecin, puis d'effectuer un traitement..

Psychose: phases de désordre

En règle générale, les psychoses ont un cours périodique avec des crises soudaines ou régulières. Cependant, les pathologies psychotiques peuvent également devenir chroniques, acquérant un cours continu avec une démonstration constante des symptômes..

Les phases de tout type de psychose comprennent:

  • stade prodromique - la période allant de la manifestation de symptômes uniques à leur manifestation constante ultérieure;
  • le stade de la psychose non traitée - l'intervalle entre le début de la manifestation constante des symptômes de la psychose et le moment où la maladie commence à être traitée;
  • phase aiguë - un stade pour lequel le pic de la maladie est caractéristique et l'intensité maximale des symptômes du trouble est observée;
  • phase résiduelle - une étape de diminution de l'intensité des symptômes de psychose, qui dure plusieurs années.

Psychose: traitements

Toutes les personnes qui remarquent les symptômes de troubles psychotiques et les personnes qui soupçonnent que des proches ont des problèmes devraient se rendre à l'hôpital dès que possible. Il ne faut pas oublier: de nos jours, une visite chez un psychiatre n'est pas lourde de publicité et n'a pas de conséquences désagréables. La visite chez le médecin reste volontaire et anonyme. Par conséquent, une visite opportune chez un médecin est la seule chance de choisir le programme approprié pour traiter la psychose et se débarrasser d'une personne des symptômes douloureux du trouble..

Vous devez savoir: les symptômes de la psychose ne peuvent être traités avec succès qu'avec l'aide d'une thérapie pharmacologique. Pas d'herbes miraculeuses, de visites chez les guérisseurs, les croyances psychologiques peuvent aider à surmonter une maladie grave de la sphère mentale.

Comment réagir si un proche présente des symptômes de troubles psychotiques? Il est important d'observer ce qui suit:

  • Ne pas demander, ne pas clarifier, ne pas être intéressé par les détails concernant les détails de ses hallucinations.
  • N'essayez pas de comprendre l'essence de ses déclarations délirantes.
  • Ne discutez pas avec la personne malade.
  • Ne prouvez pas que ses croyances sont fausses et illogiques.
  • Vous devez essayer de le calmer, changer son attention.
  • Si une personne est encline à parler, vous devez écouter attentivement.
  • Le patient doit être motivé à consulter un psychiatre.
  • S'il y a un soupçon qu'une personne a décidé de se suicider, il est nécessaire d'appeler l'équipe médicale d'urgence.
  • En cas de manifestation d'un comportement agressif socialement dangereux, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin, car les symptômes aigus de la psychose ne peuvent être arrêtés qu'en milieu hospitalier..

Bien que les psychoses constituent un groupe de troubles très vaste et difficile à surmonter, les principes du traitement médicamenteux pour toutes les maladies de cette série sont les mêmes. Cependant, lors de la mise en œuvre d'un traitement médicamenteux, une approche non conventionnelle et purement individuelle du choix d'un programme de traitement pour chaque patient spécifique est nécessaire. Avant de prescrire un traitement médicamenteux, le médecin prend en compte un certain nombre de facteurs différents, tels que: l'âge, le sexe, l'état de santé général du patient, la présence de maladies somatiques, les particularités de l'évolution de la psychose, les risques existants et les contre-indications.

Les médicaments du groupe des antipsychotiques, autrement appelés antipsychotiques, sont à la base de la thérapie pharmacologique pour le traitement de la psychose. La principale propriété des antipsychotiques est leur capacité à avoir un effet efficace sur les symptômes productifs de la psychose. De plus, certains antipsychotiques atypiques sont souvent utilisés pour traiter les déficits symptomatiques..

Il existe deux types d'antipsychotiques utilisés en psychiatrie moderne: les antipsychotiques atypiques et typiques. Les antipsychotiques atypiques sont très actifs contre les troubles productifs. Les antipsychotiques typiques comprennent:

  • avec un effet sédatif, qui a un effet inhibiteur clair;
  • avec un fort effet incisif (antipsychotique), éliminant les changements de personnalité persistants, les délires, les hallucinations, la manie, l'intérêt croissant pour l'environnement;
  • avec des propriétés désinhibantes, montrant un effet activateur.

La prescription d'antipsychotiques doit être accompagnée d'une garantie de mise en œuvre de mesures de traitement et de contrôle appropriées en raison du risque élevé de développer des effets indésirables extrêmement potentiellement mortels..

Le programme de traitement de la psychose peut également inclure des tranquillisants à base de benzodiazépine. Les produits de cette classe ont un effet sédatif, éliminent l'anxiété et aident à restaurer le sommeil.

Dans le traitement des troubles affectifs, des stabilisateurs de l'humeur sont également impliqués. Ces médicaments présentent des propriétés tranquillisantes, réduisent l'anxiété, améliorent la santé mentale et l'humeur des patients atteints de psychose..

En présence d'inclusions dépressives, les antidépresseurs sont inclus dans le programme de traitement. Cependant, l'utilisation d'antidépresseurs pour soulager le trouble bipolaire est associée à un risque élevé d'inversion de phase - le développement d'un état hypomaniaque ou maniaque..

Pour éliminer les effets secondaires causés par la prise d'antipsychotiques, un traitement avec des anticholinergiques peut être effectué. Ces médicaments éliminent les troubles extrapyramidaux, les dyskinésies, les akinésies causées par un traitement avec des antipsychotiques.

Pour augmenter l'efficacité de la pharmacothérapie, il est conseillé de mener une rééducation parallèle de nature psychologique. Les méthodes les plus couramment utilisées sont la thérapie cognitivo-comportementale - un traitement court et intensif visant à modifier les schémas de pensée et de comportement douloureux. Une variété de programmes de formation aident les patients atteints de psychose à développer d'autres réponses adéquates aux phénomènes environnementaux.

Pour prévenir la récurrence des troubles psychotiques et pour éviter la formation de toute maladie, chacun doit mener une vie ordonnée. Il est nécessaire de prévoir du temps pour une activité physique régulière. Recevez un repos raisonnable et de qualité dans un volume suffisant. Suivez le calendrier de manière stable. Mangez régulièrement et de manière équilibrée. Un refus complet de prendre des drogues et des boissons alcoolisées est requis.

Causes, symptômes et traitement de la psychose chez la femme

Le terme «psychose» est entré dans le lexique médical au milieu du XVIIIe siècle, remplaçant les concepts de «folie» et de «folie». Les statistiques russes montrent une augmentation du nombre de troubles - 40% de la population souffre d'une sorte de trouble mental et un Russe sur trois souffre d'un trouble dépressif.

Les stéréotypes de traiter la maladie mentale comme «honteux» empêchent les gens de demander de l'aide médicale. Les proches ignorent ou cachent les signes de psychose. Un grand nombre de patients ne sont pas examinés. A titre de comparaison: 25% des Américains visitent régulièrement des psychothérapeutes, et 10 millions, n'hésitez pas, vivent avec un diagnostic de trouble mental..

Les personnes des deux sexes et de tous âges sont sensibles à la psychose, mais la psychose chez les femmes se développe rapidement et sous une forme aiguë. Les symptômes du comportement sont spécifiques:

  • perte de connexion avec la réalité;
  • sautes d'humeur;
  • hallucinations auditives et visuelles;
  • violation des processus de pensée.
    Vkontakte Facebook Odnoklassniki

Conditions psychotiques: types et causes

La cause de la psychose est une violation de la composition chimique des neurones - les cellules cérébrales. Les neurones cessent de transmettre correctement les impulsions et tout le travail du système nerveux central est perturbé. Les psychoses sont classées de plusieurs manières.

Endogène

Ce type comprend des lésions cérébrales sous l'influence de causes internes du corps:

La psychose endogène est causée par des causes internes

Exogène

Dans ce cas, le cerveau est en bonne santé, mais incapable de fonctionner pleinement après une exposition à des facteurs externes:

  • longue consommation d'alcool, de drogues;
  • certains médicaments (clonidine, glycosides);
  • douleur, souffrance physique;
  • stress et événements traumatiques.

De plus, les espèces avec différents mécanismes de développement sont distinguées..

Réactif

Une manifestation ponctuelle à court terme de symptômes d'hystérie sous l'influence de facteurs provoquants: poussée hormonale, fatigue, faim, deuil sévère, traumatisme mental. Se termine après la cause.

Le syndrome prémenstruel connu chez les femmes est une psychose réactive.

Sénile ou sénile

Les premiers signes et symptômes apparaissent après 65 ans. Les psychoses séniles représentent 20% de tous les cas de maladie mentale, et leur cause est le vieillissement naturel d'une personne. Plus de la moitié des malades sont des femmes ayant des antécédents familiaux de psychose.

Enivrant

Le trouble survient dans le contexte d'une intoxication par des drogues et de l'alcool. La psychose de la cocaïne, par exemple, s'accompagne de délires de persécution et d'hallucinations tactiles.

Les symptômes varient en gravité et en durée

Les symptômes de sevrage

Syndrome de sevrage de l'alcool, des amphétamines, de la nicotine et d'autres substances. Les signes comprennent une forte détérioration du bien-être, un inconfort, une envie de substance psychoactive.

Affectif

Aujourd'hui, le terme psychose affective ou maniaco-dépressive est appelé «trouble mental bipolaire». Ses causes ne sont pas entièrement comprises, les chercheurs appellent les facteurs héréditaires et certains antidépresseurs.

Signes et symptômes du comportement

Extérieurement, la psychose chez les femmes se manifeste de différentes manières, selon le type de maladie, de l'agitation vive, de la bavardage, de l'euphorie et de l'agression à la panique, à la peur et au retrait.

Un signe universel est l'absence d'une image réelle du monde, en tout ou en partie, ainsi qu'une idée déformée de son propre rôle dans ce monde.

Les symptômes et les signes du comportement et de la pensée s'intensifient avec le développement de la maladie et ne sont perceptibles que pour les autres, tandis que la femme elle-même ne les reconnaît pas.

Elle refuse souvent le traitement et l'hospitalisation

Caractéristiques du comportement d'un patient souffrant d'un trouble mental:

  1. Hallucinations, sensations illusoires, signaux inexistants du monde extérieur de l'un des sens; une personne entend des sons ou des voix externes «dans la tête»; voit et sent les insectes sur la peau; des odeurs ou une puanteur insupportable; une pièce ou une rue change de forme et ainsi de suite.
  2. Les troubles cognitifs donnent naissance à des idées absurdes et à des systèmes de pensée illogiques; délire de poursuite ou de surveillance, l'idée d'une haute origine; jalousie déraisonnable; la folie des grandeurs; la présence de complots ou de structures qui contrôlent la vie; confiance que quelqu'un lit dans les pensées et ainsi de suite.
  3. Modifications de l'activité motrice et troubles de la communication; stupeur, inactivité; ignorer les questions; agitation; grimaçant; monologue continu; gesticulation; comportement étrange; agression; rire déraisonnable.
  4. Colères, scandales, faible tolérance au stress et estime de soi.
  5. Évitement de la communication, isolement, méfiance, suspicion même vis-à-vis des proches.
  6. Manque d'appétit, insomnie, distraction.
  7. Une forte diminution de l'activité physique, une réticence à marcher, rendre visite à des amis, faire du sport.
  8. Envie soudaine d'ésotérisme, de religion, de phénomènes paranormaux. Pensées suicidaires.

Si les proches ont constaté des symptômes alarmants ou si la femme elle-même a remarqué l'un des éléments ci-dessus, vous devez contacter un spécialiste..

Comment traiter

La patiente et ses proches ne se rendent parfois pas compte de la gravité de la situation. La psychose n'est pas un trouble nerveux léger, mais un dysfonctionnement grave du cerveau.

Vous devez absolument contacter une institution spécialisée auprès d'un psychiatre, et non de psychologues ou de guérisseurs traditionnels.

Le processus de traitement se déroule sous forme de soins consultatifs et médicaux à domicile ou sous forme d'observation dispensaire. Le psychiatre décide comment traiter et ne prescrit un traitement médicamenteux qu'après un examen approfondi, des tests supplémentaires et un diagnostic.

Une femme en état de psychose peut être dangereuse pour les autres et pour elle-même

Le forfait de soins comprend:

  • médicaments: antipsychotiques ou antipsychotiques, antidépresseurs, anxiolytiques, sédatifs ou stimulants, agents neuroprotecteurs;
  • séances de psychothérapie;
  • mesures d'adaptation sociale: formation au comportement rationnel, compétences d'achat au quotidien, utilisation des transports, répartition des finances.

Dans la plupart des cas, les patients nécessitent un suivi après le traitement pour éviter les rechutes. Les parents et amis doivent être patients et aider le patient à reprendre une vie normale..

Psychose aiguë

Avec une exacerbation de la maladie, une personne perd complètement le contrôle du monde réel et de son comportement. La psychose aiguë dure de 2 jours à 6 semaines, est bien corrigée, mais a une forte probabilité de récidive.

La forme paranoïde se développe indépendamment ou en tant que partie intégrante de la schizophrénie ou de la dépendance à l'alcool / aux drogues. Elle se caractérise par des états délirants, parfois associés à un trouble affectif aigu. Chez la femme, il se manifeste sous la forme de jalousie pathologique, d'érotomanie, d'hystérie, de monologues troubles, d'hallucinations, de phobies.

Un soupçon excessif apparaît

Psychose alcoolique

Le type alcoolique de trouble mental présente un certain nombre de caractéristiques et de caractéristiques spécifiques. Des psychoses métalkogoliques se développent à la suite d'une consommation prolongée de boissons alcoolisées, au plus fort des symptômes de sevrage.

Folie affective

L'état de MDP, ou psychose circulaire, aujourd'hui appelé trouble affectif bipolaire (BAD), s'exprime dans l'alternance du changement d'agitation et de dépression profonde à travers des intervalles d '«illumination». Parfois, des symptômes dépressifs et maniaques apparaissent en même temps. La psychose maniaco-dépressive chez la femme est détectée dans 66% du nombre total de cas et commence à l'âge de 20-30 ans.

Vidéo utile

Sofia Dorinskaya, responsable du centre d'information médicale, parlera des premiers signes d'apparition de la psychose:

  1. Le pourcentage de maladies mentales dans le monde civilisé, y compris parmi nos compatriotes, augmente rapidement. Les femmes ressentent souvent un stress élevé sur le psychisme à la maison et au travail, et le risque de maladie est accru par le stress et la tension de la vie urbaine.
  2. Ne cachez pas et ne masquez pas les manifestations de la psychose chez les femmes de votre environnement. Si le comportement d'un parent ou d'une connaissance a changé, les symptômes étranges et les signes avant-coureurs décrits ci-dessus apparaissent, demandez immédiatement une aide qualifiée.

De nouvelles entrées:

Abcès rétropharyngé - inflammation purulente des ganglions lymphatiques et des tissus lâches de l'espace pharyngé. Le plus souvent la raison...

Qu'est-ce qu'une carence en vitamines et comment elle se manifeste, traitement et prévention des maladies Il n'y a pas assez de vitamines. C'est la raison...