Mécanismes psychologiques de la perception sociale

Perception est un mot latin signifiant perception, utilisé pour décrire des processus cognitifs étroitement liés à l'affichage de diverses situations, phénomènes ou objets de la vie. Dans le cas où une telle perception est dirigée vers les sphères sociales, le terme «perception sociale» est utilisé pour caractériser ce phénomène. Chaque personne est confrontée quotidiennement à des manifestations de perception sociale. Jetons un coup d'œil aux différents mécanismes psychologiques de la perception sociale..

Perception, traduit du latin (perceptio), signifie «perception»

  1. Qu'est-ce que la perception sociale
  2. Influence des facteurs perceptifs
  3. L'influence de la perception psychologique sur l'interaction avec la société
  4. Le mécanisme de la perception sociale
  5. L'importance des premières impressions
  6. Méthodologie pour le développement de la perception perceptive

Qu'est-ce que la perception sociale

Le concept de perception sociale remonte à l'époque du monde antique. De nombreux philosophes et artistes de cette époque ont apporté une contribution significative à la formation de cette sphère. Il convient également de noter que ce concept est important dans le domaine de la psychologie..

Perception - est l'une des fonctions importantes de la perception mentale, qui se manifeste sous la forme d'un processus avec une structure complexe. Grâce à ce processus, une personne reçoit non seulement diverses informations des sens, mais les transforme également. L'impact sur divers analyseurs conduit à la formation d'images intégrales dans la conscience de l'individu. Sur la base de ce qui précède, nous pouvons conclure que la perception est caractérisée comme l'une des formes de reproduction sensorielle..

La perception est basée sur la caractérisation de caractéristiques individuelles qui aident à former des informations basées sur des images sensorielles précises.

La fonction cognitive considérée est étroitement liée à des compétences telles que la mémoire, la pensée logique et la concentration. Ce concept dépend de la force de l'influence des stimuli de la vie, qui sont dotés d'une couleur émotionnelle. La perception se compose de structures telles que la signification et le contexte..

La perception est activement étudiée par des représentants de divers domaines, y compris des psychologues, des cybernéticiens et des physiologistes. Les expériences différentielles utilisent une variété de techniques, y compris la simulation de différentes situations, l'expérimentation et l'analyse empirique. Comprendre le fonctionnement de la perception sociale est essentiel dans le domaine de la psychologie pratique. C'est cet outil qui sert de base au développement de divers systèmes affectant la sphère de l'activité humaine..

La perception sociale étudie les comportements entre individus avec différents niveaux de développement

Influence des facteurs perceptifs

Les facteurs perceptifs se divisent en deux catégories: les influences externes et internes. Parmi les facteurs externes, il convient de distinguer des critères tels que le mouvement, le nombre de répétitions, le contraste, la taille et la profondeur de manifestation. Parmi les facteurs internes, les experts identifient les éléments suivants:

  1. Stimulus - motivation pour atteindre des objectifs d'une grande importance pour l'individu.
  2. Définir la perception d'un individu - entrer dans certaines situations de la vie, une personne est basée sur une expérience précédemment reçue.
  3. Expérience - diverses difficultés de la vie rencontrées affectent la perception du monde qui l'entoure.
  4. Caractéristiques individuelles de la perception - selon le type de personnalité (optimisme ou pessimisme), une personne perçoit les mêmes difficultés de vie sous un jour positif ou négatif.
  5. Perception de son propre «je» - tous les événements qui se produisent dans la vie d'une personne sont évalués sur la base du prisme personnel de la perception.

L'influence de la perception psychologique sur l'interaction avec la société

La perception sociale en psychologie est un terme utilisé pour décrire le processus d'évaluation et de compréhension d'un individu autour de personnes, de sa propre personnalité ou d'objets sociaux. Ces objets sont composés de sociétés sociales et de divers groupes. Le terme en question a commencé à être utilisé en psychologie dans les années quarante du siècle dernier. Ce concept a été utilisé pour la première fois par le psychologue américain Jerome Bruner. Grâce aux travaux de ce scientifique, les chercheurs ont pu envisager divers problèmes liés à la perception du monde environnant sous un angle différent..

La socialité est inhérente à chaque personne. Tout au long de sa vie, une personne construit des liens de communication avec les gens qui l'entourent. La formation de relations interpersonnelles conduit à la formation de groupes séparés, qui sont liés par la même vision du monde ou des intérêts similaires. Sur cette base, nous pouvons dire qu'une personne en tant que personne est impliquée dans divers types de relations entre les personnes. La nature de la relation à la société dépend du degré de perception personnelle et de la manière dont une personne évalue les gens qui l'entourent. Au stade initial de l'établissement d'une connexion communicative, les qualités externes sont évaluées. Suite à l'apparition, le modèle de comportement de l'interlocuteur est évalué, ce qui permet de former un certain niveau de relation.

C'est sur la base des qualités ci-dessus que l'image de la perception des gens autour est compilée. La perception sociale a de nombreuses formes de manifestation. Dans la plupart des cas, ce terme est utilisé pour caractériser la perception personnelle. Chaque personne perçoit non seulement sa propre personnalité, mais également le groupe social auquel il appartient. En outre, il existe une forme de perception qui n'est caractéristique que des membres de ces groupes. C'est la perception basée sur le cadre d'un groupe social qui est la deuxième forme de manifestation de la perception. La dernière forme de perception est la perception de groupe. Chaque groupe perçoit à la fois ses propres membres et les membres d'autres groupes.

Les réactions comportementales se forment sur la base de stéréotypes sociaux dont la connaissance explique les modèles de communication

La fonction de la perception sociale est d'évaluer les activités des gens autour. Chaque individu soumet à une analyse approfondie les caractéristiques individuelles du tempérament des autres, leur attractivité externe, leur style de vie et leurs actions. Sur la base de cette analyse, une idée se forme sur les personnes qui les entourent et leur comportement..

Le mécanisme de la perception sociale

La perception sociale est un processus sur la base duquel une prévision d'un modèle de comportement et d'une réaction de la société dans diverses conditions de vie est réalisée. Les mécanismes de perception interpersonnelle présentés ci-dessous nous permettent d'étudier les subtilités de ce processus:

  1. L'attraction est l'étude des personnes autour de vous, qui repose sur une perception positive. Grâce à ce mécanisme, les gens acquièrent la capacité d'interagir étroitement avec les autres, ce qui a un effet positif sur la formation de relations sensorielles. Un exemple frappant de cette fonction est la manifestation de l'amour, de la sympathie et de l'amitié..
  2. Identification - ce mécanisme est utilisé comme une étude intuitive de la personnalité basée sur la modélisation de diverses situations. Sur la base de ses propres croyances, une personne analyse l'état interne des autres. Exemple: lorsqu'elle émet des hypothèses sur l'état de l'interlocuteur, il est courant qu'une personne s'imagine mentalement à sa place.
  3. L'attribution occasionnelle est un mécanisme pour créer une prévision du comportement des autres, basée sur les caractéristiques de sa propre personnalité. Lorsqu'une personne est confrontée à un manque de compréhension des motivations des actions des autres, elle commence à prédire le modèle de comportement des autres, en fonction de ses propres sentiments, motivations et autres propriétés individuelles..
  4. La réflexion est un mécanisme de connaissance de soi basé sur l'interaction dans la société. Cet «outil» repose sur la capacité de présenter sa propre personnalité, «à travers les yeux» de l'interlocuteur. A titre d'exemple, il faut imaginer le dialogue entre Vasya et Pacha. Au moins six «personnalités» participent à ce type de communication: la personnalité de Vasya, son idée de sa propre personnalité et la représentation de la personnalité de Vasya à travers les yeux de Pacha. Exactement les mêmes images sont recréées dans l'esprit de Pacha.
  5. Le stéréotypage est un mécanisme permettant de créer une image stable des personnes et des phénomènes qui les entourent. Il est important de noter que ces images ont des caractéristiques dépendant de facteurs sociaux. À titre d'exemple de stéréotypes, nous pouvons citer l'idée persistante selon laquelle la majorité des personnes attirées par l'extérieur sont sujettes au narcissisme, les représentants de l'Allemagne sont pédants et les responsables de l'application de la loi pensent simplement..
  6. L'empathie est la capacité de compassion émotionnelle, fournissant un soutien psychologique et une participation à la vie de ceux qui vous entourent. Ce mécanisme est une compétence clé dans le travail des spécialistes dans le domaine de la psychologie, de la médecine et de la pédagogie..

Les outils utilisés par la perception sociale permettent la communication entre les individus

Les types ci-dessus de cognition de la personnalité des autres sont basés non seulement sur les caractéristiques physiques d'une personne, mais également sur les nuances du modèle de comportement. L'établissement de liens de communication étroits est facilité par la participation à la conversation des deux partenaires. La perception sociale dépend des stimuli, des sentiments et du style de vie de chacun des participants aux relations interpersonnelles. Une composante importante de cette fonction cognitive est l'analyse subjective des individus environnants..

L'importance des premières impressions

Une étude approfondie de la perception sociale a permis d'identifier les facteurs clés qui affectent la force des impressions sur une personne. Selon les experts, lors de leur connaissance, la plupart des gens accordent une attention accrue à leurs cheveux, leurs yeux et leurs expressions faciales. Sur cette base, on peut dire qu'un sourire amical lors d'une rencontre est perçu comme un signe de cordialité et une attitude positive..

Il y a trois points principaux qui sont décisifs dans le processus de formation des premières impressions d'une nouvelle personnalité. Ces facteurs comprennent le degré de supériorité, d'attrait et d'attitude.

  1. La «supériorité» s'exprime le plus nettement dans une situation où la personnalité d'un individu particulier est d'une certaine manière supérieure, est perçue comme dominante dans d'autres sphères. Dans ce contexte, il y a un changement global dans l'évaluation de leurs propres qualités. Il est important de noter que les personnes ayant une faible estime de soi sont plus sensibles à l'influence de «la supériorité des autres». Cela explique le fait que dans des conditions critiques, les gens expriment leur confiance en ceux qui ont été précédemment traités négativement..
  2. L '«attractivité», qui est une caractéristique de la perception sociale, est un facteur sur la base duquel le degré d'attractivité des autres est analysé. L'erreur principale de cette perception est qu'en accordant une attention accrue aux qualités externes, une personne oublie l'analyse des caractéristiques psychologiques et sociales des autres..
  3. «Attitude» est basée sur la perception d'une personne, en fonction de l'attitude envers sa personnalité. L'effet négatif d'une telle perception est basé sur le fait qu'avec une bonne attitude et le partage d'une position de vie, une personne commence à surestimer les qualités positives des autres.

L'effet de primauté dans la perception sociale se manifeste dès la première rencontre

Méthodologie pour le développement de la perception perceptive

Selon le célèbre psychologue Dale Carnegie, un simple sourire suffit à susciter la sympathie des autres. C'est pourquoi, souhaitant établir une forte connexion communicative avec les autres, vous devez apprendre le sourire correct. Aujourd'hui, il existe de nombreuses techniques psychologiques pour le développement des gestes du visage qui contribuent à améliorer la transmission des émotions vécues. Le contrôle de vos propres expressions faciales vous permet non seulement d'améliorer la qualité de la perception sociale, mais aussi d'avoir l'opportunité de mieux comprendre les autres.

L'une des méthodes les plus efficaces pour développer les compétences de perception sociale est la pratique d'Ekman. La base de cette méthode est de se concentrer sur trois zones du visage humain. Ces zones comprennent le front, le menton et le nez. Ce sont les zones qui reflètent le mieux les états émotionnels tels que les sentiments de colère, de peur, de dégoût ou de tristesse..

La capacité d'analyser les gestes du visage permet de déchiffrer les sentiments que ressent l'interlocuteur. Cette pratique s'est généralisée dans le domaine de la psychologie, grâce à laquelle le spécialiste est capable de construire une connexion communicative avec des personnes atteintes de troubles mentaux..

La perception est un mécanisme complexe de la perception mentale humaine. Les performances de ce système dépendent de nombreux facteurs externes et internes. Ces facteurs comprennent les caractéristiques d'âge, l'expérience existante et les traits de personnalité individuels..

Perception sociale

Il existe une perception sociale qui, en traduction du latin (perceptio), signifie «perception». En relation avec la psychologie de la société, l'auteur considère comment une personne voit la situation, quelles conclusions elle en tire. Et surtout, notent les psychologues, quelles actions devraient être attendues de tel ou tel individu qui appartenait à un certain groupe de personnes partageant les mêmes idées..

La perception sociale est caractérisée par les fonctions suivantes:

  • Connaissance de soi;
  • Cognition de l'interlocuteur, partenaire;
  • Établir des contacts dans une équipe dans le cadre d'activités conjointes;
  • Établir un microclimat positif.

La perception sociale étudie les modèles de comportement entre individus avec des niveaux de développement différents, mais appartenant à la même société, collective. Les réactions comportementales se forment sur la base de stéréotypes sociaux dont la connaissance explique les modèles de communication.

Il y a deux aspects de la perception sociale dans l'étude des processus de compatibilité psychologique. Voici les questions suivantes:

  • Étude des caractéristiques sociales et psychologiques d'un sujet individuel et d'un objet de perception;
  • Analyse du mécanisme de la communication interpersonnelle.

Afin d'assurer la connaissance et la compréhension d'une autre personne, ainsi que de soi-même dans le processus de communication, il existe des mécanismes spéciaux de perception sociale qui permettent de faire des prédictions sur les actions des partenaires de communication.

Mécanismes de perception sociale

Les outils utilisés par la perception sociale permettent l'établissement de la communication entre les individus et consistent en les concepts suivants:

  • Identification;
  • Empathie;
  • Attraction;
  • Réflexion;
  • Stéréotypage;
  • Attribution causale.

La méthode d'identification est que le psychologue essaie de se mettre à la place de l'interlocuteur. Pour connaître une personne, il faut assimiler son échelle de valeurs, ses normes de comportement, ses habitudes et ses préférences gustatives. Selon cette méthode de perception sociale, une personne se comporte de telle manière que, à son avis, l'interlocuteur se comporte..

L'empathie est l'empathie pour une autre personne. Copier l'humeur émotionnelle de l'interlocuteur. Ce n'est qu'en trouvant une réponse émotionnelle que vous pouvez avoir la bonne idée de ce qui se passe dans l'âme de l'interlocuteur.

L'attraction (attraction) dans le concept de perception sociale est considérée comme une forme spéciale de cognition d'un partenaire avec un sentiment stable formé pour lui. Cette compréhension peut prendre la forme d'amitié ou d'amour..

Réflexion - conscience de soi aux yeux de l'interlocuteur. Lors d'une conversation, une personne semble se voir du côté d'un partenaire. Ce que l'autre pense de lui et quelles qualités lui confère. La connaissance de soi dans le concept de perception sociale est impossible sans ouverture aux autres.

L'attribution causale des mots «causa» est une cause et «attribut» est une étiquette. Une personne est dotée de qualités en accord avec ses actions. La perception sociale définit les types suivants d'attribution causale:

  • Personnel - lorsque la raison vient de la personne elle-même qui a commis tel ou tel acte;
  • Objectif - si la raison de l'action était l'objet (sujet) vers lequel telle ou telle action était dirigée;
  • Circonstantiel - les conditions dans lesquelles tel ou tel acte a été commis.

Au cours du processus de recherche, selon la perception sociale, des modèles ont été identifiés qui influencent la formation de l'attribution causale. En règle générale, une personne n'attribue le succès qu'à elle-même et l'échec - aux autres, ou à des circonstances qui se sont développées, hélas, pas en sa faveur. Lorsqu'elle détermine la gravité d'une action dirigée contre une personne, la victime ignore l'attribution causale objective et détaillée, en ne tenant compte que de la composante personnelle. L'attitude d'une personne ou l'information sur le sujet perçu joue un rôle important dans la perception. Cela a été prouvé par l'expérience de Bodalev, qui a montré une photographie de la même personne à deux groupes sociaux différents. Certains ont dit qu'avant eux un criminel notoire, d'autres l'ont identifié comme le plus grand scientifique.

Un stéréotype social est la perception d'un interlocuteur basée sur l'expérience de vie personnelle. Si une personne appartient à un groupe social, elle est perçue comme faisant partie d'une certaine communauté, avec toutes ses qualités. Un commis est perçu différemment d'un plombier. La perception sociale partage les types de stéréotypes suivants:

  • Ethnique;
  • Professionnel;
  • Le sexe;
  • Âge.

Lorsque des personnes de différents groupes sociaux communiquent, des contradictions peuvent survenir, qui sont atténuées lors de la résolution de problèmes communs.

Effets de la perception sociale

Sur la base de stéréotypes, une perception interpersonnelle se forme, dans laquelle les effets suivants sont déterminés:

  • Primauté;
  • Nouveauté;
  • Halo.

L'effet de primauté dans la perception sociale se manifeste dès la première rencontre. L'évaluation d'une personne est basée sur des informations obtenues plus tôt.

L'effet de la nouveauté commence à agir lorsque des informations complètement nouvelles apparaissent, qui sont considérées comme les plus importantes..

L'effet de halo se manifeste par l'exagération des qualités positives ou, au contraire, négatives du partenaire. Cela ne tient pas compte des autres arguments et capacités. En un mot, "un maître, il est maître en tout".

Perception sociale pédagogique

La perception qu'ont les élèves d'un enseignant est déterminée par les relations au sein du processus éducatif. Chaque enseignant s'intéresse à l'opinion qui forme sa personnalité aux yeux des élèves. La perception sociale pédagogique détermine donc le statut de l'enseignant, son mode de vie. Tout cela affecte la création de l'autorité, ou son absence, qui affecte inévitablement la qualité de l'éducation..

La capacité à trouver une langue commune avec des personnes initialement socialement inégales, sans perdre le sens d'une distance raisonnable, témoigne du talent pédagogique de l'enseignant.

Perception sociale

Sous l'influence de la perception sociale, nous divisons les gens en bons et mauvais, intelligents et stupides, sages et ignorants. Cela aide à nouer des relations, des amitiés, à créer une entreprise et, en fin de compte, à simplement profiter de la vie. Cependant, il existe de nombreux pièges dans le phénomène de perception sociale, dont nous parlerons dans cet article..

Selon Wikipedia, la perception sociale (perception sociale) est une perception visant à créer une idée de soi-même, des autres, des groupes sociaux et des phénomènes sociaux. C'est aussi la science de la façon dont les gens se font des impressions et tirent des conclusions sur les autres en tant qu'individus indépendants..

Nous apprenons les sentiments et les émotions des autres en tenant compte des informations que nous recueillons auprès de:

  • apparence physique (apparence) d'autrui;
  • communication verbale;
  • communication non verbale (expressions faciales, ton de la voix, gestes de la main, position et mouvement du corps).

Un exemple réel de perception sociale serait la compréhension que les gens ne sont pas d'accord avec la façon dont ils apparaissent aux yeux des autres. Cela parle de la subjectivité écrasante de notre image à nos propres yeux. Pour mieux comprendre le phénomène de la perception sociale, voyons comment nous décidons quel genre de personne est devant nous..

Mécanismes de perception sociale

Il existe six composantes principales de la perception sociale: l'observation, l'attribution, l'intégration, la confirmation, la réflexion et l'identification. Jetons un coup d'œil à chaque composant séparément.

Observation

Les processus de perception sociale commencent par l'observation des personnes, des situations et des comportements pour recueillir des preuves à l'appui de l'impression initiale.

Visages - influence physique

Bien que la société nous apprenne à ne pas juger les autres en fonction de leurs caractéristiques physiques, nous ne pouvons nous empêcher de nous faire une opinion sur les personnes en fonction de leurs cheveux et de leur couleur de peau, de leur taille, de leur poids, de leur style vestimentaire, du ton de la voix et bien plus encore lors de la première réunion..

Nous avons tendance à juger les autres en associant certains traits du visage à des types de personnalité spécifiques. Par exemple, la recherche montre que les personnes sont perçues comme plus fortes, affirmées et compétentes lorsqu'elles ont de petits yeux, des sourcils bas, un menton incliné, une peau ridée et un petit front..

Situations - Contexte des expériences antérieures

Les gens peuvent facilement prédire les séquences ou les résultats d'un événement en fonction de l'étendue et de la profondeur de leur expérience passée avec un événement similaire. La capacité d'anticiper l'issue d'une situation dépend également fortement du contexte culturel d'une personne, car cela forme inévitablement des types d'expériences..

Comportement - Communication non verbale

La communication non verbale aide les gens à exprimer leurs émotions, leurs sentiments et leurs attitudes. Les expressions micro-faciales constituent la forme dominante de communication non verbale. Autres indices non verbaux: langage corporel, contact visuel, intonation. Nous essayons de «lire» de tels signaux afin de comprendre par nous-mêmes quel genre de personne il est, comment le traiter et comment se comporter.

Attribution

Après avoir observé une personne, en comptant les signaux, il est temps de tirer des conclusions pour déterminer ses dispositions internes..

Théorie d'attribution

L'attribution est une composante importante de la perception sociale. L'attribution est l'utilisation d'informations recueillies par l'observation pour comprendre et rationaliser les raisons de son propre comportement et celui des autres. Les gens créent des attributs pour comprendre le monde qui les entoure.

Une erreur d'attribution fondamentale est associée à ce phénomène - la tendance des gens à expliquer les actions ou le comportement d'autres personnes par leurs traits intérieurs, plutôt que par des circonstances extérieures. Par exemple, si une personne est pauvre, nous avons tendance à croire qu'elle est elle-même responsable de cela, bien que dans de nombreux cas ce ne soit pas le cas. Mais ce qui est plus curieux - ce qui nous arrive, nous l'expliquons par des facteurs externes. Traiter les autres de cette manière peut inhiber l'empathie..

L'intégration

À moins qu'un jugement sévère ne soit porté à partir d'observations de personnes, de situations ou de comportements, les gens intègrent des dispositions pour former des impressions..

Théorie de l'intégration de l'information

Norman H. Anderson, un psychologue social américain, a développé la théorie de l'intégration de l'information en 1981. Il soutient que les impressions d'une personne sont formées en utilisant des dispositions de perception personnelle et une moyenne pondérée des caractéristiques de l'individu cible..

Les gens se servent d'eux-mêmes comme norme ou cadre de référence lorsqu'ils évaluent les autres. Ces impressions formées sur les autres peuvent également dépendre de l'humeur actuelle et temporaire de celui qui perçoit..

Cette théorie est également appelée amorçage. L'amorçage est une tendance à changer votre opinion ou impression sur une personne en fonction des mots et des images que vous avez récemment entendus et perçus.

Théorie implicite de la personnalité

La théorie de la personnalité implicite est le type de modèle que les gens utilisent pour combiner différents traits de personnalité. Les gens prêtent attention à une variété d'indices, notamment visuels, auditifs et verbaux, pour prédire et comprendre la personnalité des autres, pour combler une lacune d'informations inconnues sur une personne, ce qui facilite les interactions sociales.

Certains traits sont considérés comme particulièrement influents pour façonner l'impression générale d'une personne; ils sont appelés éléments centraux. D'autres traits ont moins d'influence sur la formation des impressions et sont appelés périphériques.

la confirmation

Après la création et l'intégration des attributs, les gens forment des expériences qui sont renforcées par des affirmations et des prophéties auto-réalisatrices.

La compétence comme perception sociale

Bien que les gens aient souvent des préjugés cognitifs, ils peuvent juger correctement..

  1. Peut percevoir l'impact social avec plus de précision s'ils ont une expérience suffisante. Plus vous communiquez, plus vous comprenez.
  2. La connaissance de la perception sociale peut être améliorée en apprenant les règles de probabilité et de logique.
  3. Les gens peuvent faire des inférences plus précises sur les autres lorsqu'ils sont motivés par le désir d'être impartiaux et précis..

Réflexion

La réflexion, c'est attirer l'attention d'une personne sur elle-même et sur sa conscience, en particulier, sur les produits de sa propre activité, ainsi que sur toute réflexion sur ceux-ci..

Il semble que la réflexion soit exclusivement liée à la compréhension de soi, mais ce n'est pas le cas. Lorsque vous interagissez avec une autre personne, des préjugés, des croyances, des impressions et des distorsions cognitives se forment dans notre psychisme. Pour vous en débarrasser et commencer à percevoir les informations de manière plus objective, vous devez apprendre à réfléchir.

Par exemple, posez-vous ces questions:

  • Est-ce que je traite bien une personne? Pourquoi? Qu'est-ce qui, selon mon expérience, mon jugement et mon impression, peut déformer ma perception?
  • Est-ce que je traite mal une personne? Pourquoi? Ce qui en moi me permet de porter un tel jugement?

Par la réflexion, vous pouvez comprendre, par exemple, que vous traitez mal une personne parce que votre humeur a été gâchée plus tôt. Ou que vous idéalisiez trop votre interlocuteur, car vous venez d'apprendre de bonnes nouvelles, et il vous a rencontré en premier.

N'oubliez pas que votre perception peut être influencée par: la pensée, les mécanismes de perception, les schémas comportementaux, les réponses émotionnelles, les distorsions cognitives et plus.

Identification

L'identification est un processus mental partiellement conscient d'assimilation à une autre personne ou à un groupe de personnes. Il se manifeste comme un mécanisme de protection ou un processus adaptatif, par exemple, chez les parents lorsqu'ils perçoivent les enfants comme une extension de leur «je».

Le processus adaptatif se forme dès l'enfance. Nous voulons absorber le comportement des autres, ce qui est absolument normal: nous acceptons d'abord les structures primitives, puis les plus complexes. Des problèmes surviennent lorsque nous voulons adopter des traits, des valeurs et des normes.

Dans notre cas, c'est ce qui compte: lorsque nous avons affaire à une personne à qui nous voulons ressembler, nous avons tendance à l'idéaliser, et même les caractéristiques que nous n'aimons pas..

Facteurs influençant la perception sociale

Il existe deux facteurs de ce type: l'exactitude et l'imprécision.

Si la recherche de la précision est louable, elle nécessite de l'expérimentation. Bien sûr, ce n'est pas possible dans la vie de tous les jours. Et l'imprécision est entièrement influencée par les effets de la perception sociale, dont nous allons maintenant parler..

Effets de la perception sociale

Lorsque nous entrons en contact avec une autre personne, nous avons tendance à être exposés aux effets de la perception sociale, également appelés distorsions cognitives. Ce sont les effets qui s'avèrent être des erreurs de pensée, à la suite desquelles nous prenons des décisions inexactes et ne comprenons pas une personne..

  • L'effet de halo (effet de halo) - lorsqu'une opinion générale défavorable ou favorable d'une personne est transférée sur ses caractéristiques inconnues. Un exemple est l'illusion qu'un bel étranger est considéré comme digne..
  • L'effet de nouveauté est un phénomène qui se manifeste dans le fait qu'une opinion sur une personne familière est formée sur la base des dernières informations et sur un inconnu - sous l'influence de la première impression. Cela peut conduire à un effet de halo.
  • L'effet principal - la première information sur un étranger est dominante: toutes les informations ultérieures sont évaluées sous l'influence de la.
  • Effet de présence - mieux une personne maîtrise une compétence, plus elle est forte et efficace en présence d'autres personnes.
  • L'effet de rôle est lorsque le comportement conditionné par les fonctions de rôle est perçu comme un trait de personnalité. Par exemple, si le patron est réprimandé, on a tendance à penser qu'il est de mauvaise humeur..
  • Effet d'avance - déception d'avoir attribué des traits de caractère à une personne (par exemple, à cause de l'effet de halo), mais en fait, il s'est avéré qu'ils ne lui sont pas propres.
  • Présomption de réciprocité - une personne croit que «l'autre» le traite comme il traite «l'autre».

Comme vous pouvez le voir, un grand nombre de facteurs influent sur notre perception des gens. Il n'y a qu'une seule conclusion: ne vous précipitez pas pour rendre un verdict - et ne vous convainquez certainement pas que vous ne jugez certainement jamais les gens. Tout le monde le fait à un degré ou à un autre. Par conséquent, soyez prudent et maîtrisez tout d'abord l'habileté de la réflexion - de cette façon, vous pouvez vous poser les bonnes questions sur les raisons pour lesquelles vous traitez une personne de cette manière et pas autrement..

Mécanismes de perception sociale

Conférence 4. Communication en tant que personnes se connaissant

1. caractéristiques de la perception sociale

2. Mécanismes et effets de la perception sociale

3. Modèles d'attractivité à la première impression

1. La perception sociale est définie comme la perception des signes extérieurs d'une personne, leur corrélation avec ses caractéristiques personnelles, l'interprétation et la prévision sur cette base de ses actions. Il contient nécessairement une évaluation de l'autre et la formation d'une attitude à son égard en termes émotionnels et comportementaux. En général, au cours de la perception sociale est effectuée: évaluation émotionnelle de l'autre; une tentative de comprendre les raisons de ses actions et de prédire son comportement, en construisant sa propre stratégie de comportement.

Il existe 4 fonctions principales de la perception sociale:

- connaissance d'un partenaire de communication;

- organisation d'activités conjointes fondées sur la compréhension mutuelle;

- établir des relations émotionnelles.

Le côté perceptif de la communication comprend le processus de perception interpersonnelle par une personne d'une autre. L'idée d'une autre personne dépend du niveau de développement de sa propre conscience de soi, de l'idée de la sienne I. La conscience de soi à travers une autre a 2 côtés: l'identification et la réflexion.

Les différences individuelles, de sexe, d'âge et professionnelles sont enregistrées dans la perception et l'évaluation de l'autre par les personnes. La profession d'observateur a un impact énorme.

Les propriétés les plus essentielles de l'observé sont: les expressions faciales, l'expression, i.e. façons d'exprimer les sentiments, les gestes et les postures, la démarche, l'apparence, les caractéristiques de la voix et de la parole.

Les mécanismes de perception interpersonnelle comprennent les mécanismes suivants: 1) la cognition et la compréhension mutuelle des personnes (identification, empathie, attirance), 2) l'autocognition (réflexion), 3) prédire le comportement d'un partenaire de communication (attribution causale).

Identification - assimilation de soi à une autre et, sur la base de cela, une hypothèse sur les pensées, les motifs, les sentiments ou l'état interne d'une autre personne.

L'empathie est la compréhension d'un état émotionnel, la pénétration - se sentir dans les expériences d'une autre personne.

Le processus d'empathie est principalement intellectuel et émotionnel dans son contenu. L'empathie est considérée comme une éducation systémique, qui comprend les aspects suivants: comprendre l'état émotionnel d'une autre personne (niveau cognitif); empathie ou empathie avec l'objet d'empathie (niveau affectif), aider activement le sujet (niveau comportemental).

Doit être distingué de l'empathie et de l'empathie.

L'empathie fait l'expérience des sentiments d'une autre personne en s'identifiant à elle. Empathie - éprouver vos sentiments et vos états sur les sentiments d'autrui.

L'attraction (littéralement - l'attraction) est une forme de connaissance d'une autre personne, basée sur la formation d'un sentiment positif stable à son égard. La compréhension d'un partenaire de communication résulte de la formation d'un attachement à lui, d'une relation intime-personnelle amicale ou plus profonde.

L'attraction est à la fois le processus de formation de l'attractivité d'une certaine personne pour le percepteur et le produit de ce processus, c.-à-d. une certaine qualité d'attitude. Elle peut être considérée comme un type particulier d'attitude sociale envers une autre personne, dans laquelle la composante émotionnelle prévaut. Niveaux d'attraction: sympathie, amitié, amour.

La réflexion est un mécanisme de perception basé sur la capacité d'une personne à imaginer comment elle est perçue par un partenaire de communication.

Il ne s'agit pas simplement de connaître ou de comprendre un partenaire, mais de savoir comment un partenaire me comprend, une sorte de double processus de mise en miroir des relations les uns avec les autres..

L'attribution occasionnelle en tant que mécanisme est si importante et fonctionne si souvent que d'autres mécanismes sont formés sur la base de celle-ci, par conséquent, l'attribution occasionnelle est souvent appelée un phénomène, si ce phénomène sous-tend d'autres mécanismes..

Attribution occasionnelle - une explication causale des actions d'une autre personne en lui attribuant des sentiments, des intentions, des pensées et des motifs de comportement.

Ainsi, les mécanismes et effets basés sur le phénomène d'attribution occasionnelle:

1) Stéréotypage - classification des formes de comportement et interprétation de leurs causes en se référant à des phénomènes déjà connus ou apparemment connus, c'est-à-dire rencontrer les stéréotypes sociaux. Ici, un stéréotype est une image formée d'une personne, qui est utilisée comme tampon.

2) Théorie implicite de la personnalité - les idées d'une personne sur la manière dont les traits de caractère, l'apparence et le comportement sont liés chez les personnes. Il se développe en une expérience purement individuelle. Cette théorie forme l'attitude d'une personne envers les personnes présentant certaines caractéristiques d'apparence..

3) effet de halo. Une personne commence à être considérée comme exceptionnelle à tous égards après le premier succès ou, au contraire, défectueuse à tous égards après l'échec..

4) L'effet de la primauté. Essence: la première impression sur une personne, la première information personnelle la concernant, est susceptible d'avoir une influence plus forte et plutôt stable sur la formation de son image. Cette impression («+» ou «-») devient une sorte de filtre, ne laissant entrer que l'information qui est cohérente avec la première impression dans la conscience. Surtout dans les premiers stades de la communication interpersonnelle. À l'avenir, cet effet peut provoquer une dissonance cognitive chez une personne..

La dissonance cognitive est un écart entre les nouvelles informations et l'expérience et les points de vue dominants d'une personne, ce qui génère une tension émotionnelle en elle, le désir de trouver un moyen de sortir de l'état qui s'est produit.

5) L'effet de la nouveauté (ordre) - l'opposé du 4ème. Concerne la dernière impression d'une personne. Les informations qui ont été déposées dans la mémoire en dernier ordre sont capables d'influencer davantage la perception et l'évaluation ultérieures d'une personne donnée que la précédente (mais pas la toute première!).

Une personne peut réfléchir aux dernières informations, penser.

6) Effet de projection. Nous attribuons nos propres mérites à une personne agréable pour nous et nos inconvénients à une personne désagréable. nous identifions le plus clairement chez les autres les traits qui sont clairement représentés en nous-mêmes.

7) Effet d'erreur moyen. La tendance à ramollir les estimations des caractéristiques les plus brillantes d'un autre vers la moyenne.

La recherche montre que tout le monde a un favori schémas de causalité, ceux. explications habituelles du comportement de quelqu'un d'autre. Ainsi, par exemple, les personnes attribution personnelle dans n'importe quelle situation, ils sont enclins à trouver le coupable de ce qui s'est passé, à attribuer la cause de ce qui est arrivé à une personne spécifique. En cas de dépendance à attribution approfondie les gens ont tout d'abord tendance à blâmer les circonstances, sans se soucier de trouver un coupable en particulier. Quand attribution d'incitation une personne voit la cause de ce qui s'est passé dans l'objet vers lequel l'action était dirigée, ou en elle-même.

En plus de ces schémas, certains schémas du processus d'attribution causale ont été identifiés. Par exemple, les gens attribuent le plus souvent la raison du succès à eux-mêmes et l'échec aux circonstances. La nature de l'attribution dépend également du degré de participation d'une personne à l'événement en discussion. Le score sera différent selon qu'il était un participant (complice) ou un observateur. Le schéma général est que, compte tenu de la signification de ce qui s'est passé, les sujets ont tendance à passer d'une attribution détaillée et stimulante à une attribution personnelle, c'est-à-dire chercher la cause de ce qui s'est passé dans les actions délibérées de l'individu.

Développement méthodique "Mécanismes de perception sociale dans la formation des composants des techniques pédagogiques"

  • IVANNIKOVA LYUDMILA VIKTOROVNA Ecrire 1371 28.05.2017

Numéro d'article: DB-511316

  • Directeur, professeur principal
  • Autre méthodique. matériaux
    28/05/2017 324
    28/05/2017 2767
    28/05/2017 228
    28/05/2017 557
    28/05/2017 166
    28/05/2017 583
    28/05/2017 983

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez?

Vous serez intéressé par ces cours:

laisse ton commentaire

  • À propos de nous
  • Utilisateurs du site
  • Questions fréquemment posées
  • Retour d'information
  • Détails de l'organisation
  • Nos bannières

Tous les éléments publiés sur le site sont créés par les auteurs du site ou postés par les utilisateurs du site et sont présentés sur le site à titre indicatif uniquement. Les droits d'auteur des matériaux appartiennent à leurs auteurs respectifs. La copie partielle ou complète du matériel du site sans l'autorisation écrite de l'administration du site est interdite! L'opinion éditoriale peut être différente de celle des auteurs.

La responsabilité de résoudre tout litige concernant les matériaux eux-mêmes et leur contenu est assumée par les utilisateurs qui ont publié le matériel sur le site. Cependant, les éditeurs du site sont prêts à fournir toutes sortes de soutien pour résoudre tout problème lié au travail et au contenu du site. Si vous remarquez que des matériaux sont utilisés illégalement sur ce site, informez-en l'administration du site via le formulaire de commentaires.

la perception

La perception est une fonction cognitive de la psyché qui forme une perception individuelle du monde. Cette fonction est le reflet d'un phénomène ou d'un objet dans son ensemble avec son influence directe sur les parties de la surface du récepteur des organes sensoriels. La fonction de perception ou de perception.

La perception en psychologie est un processus de réflexion active directe par la sphère cognitive du sujet des objets internes et des objets ou phénomènes externes. Sous la forme d'un affichage sensoriel d'un objet, la perception combine l'identification d'un objet comme indivisible, la différenciation des qualités individuelles en lui, la découverte d'un contenu informatif en lui, correspondant au but de l'action, le développement d'une image sensorielle. La perception est le processus de prise de conscience de la stimulation des récepteurs sensoriels.

Perception sociale

L'émergence et le développement ultérieur réussi de l'interaction communicative interpersonnelle n'est possible que s'il existe une compréhension mutuelle entre les personnes impliquées dans ce processus. La mesure dans laquelle les sujets reflètent les sentiments et les qualités de chacun, comprennent et perçoivent ceux qui les entourent, et avec l'aide d'eux leur propre personnalité, détermine en grande partie le processus de communication, les relations qui se forment entre les participants et les méthodes par lesquelles ils mettent en œuvre des activités conjointes. Par conséquent, le processus de connaissance et de compréhension par un sujet d'un autre agit comme une composante obligatoire de la communication. Ce composant peut être appelé conditionnellement l'aspect perceptif de la communication..

La perception sociale est l'un des phénomènes les plus graves et les plus importants de la psychologie sociale. La définition de la perception sociale a été introduite pour la première fois par D. Bruner après la formation d'une vision qualitativement différente de la perception du sujet par le sujet.

La perception en psychologie est une action qui survient au cours de l'interaction des individus entre eux et combine la perception, le passage, la compréhension et l'évaluation d'objets sociaux par les individus.

Le concept de perception combine:

  • processus individuel de perception des actions observées;
  • traitement des causes perçues des actions et des conséquences attendues;
  • construire une stratégie de comportement personnel;
  • évaluation émotionnelle.

Perception sociale La perception est le processus de perception au sens social des objets sociaux. C'est un processus qui survient dans l'interaction personnelle, basée sur des communications naturelles et se déroule sous la forme de perception et de compréhension de l'individu par l'individu.

La perception interpersonnelle est caractérisée par la dépendance vis-à-vis des réponses émotionnelles, des attitudes, des attitudes, des croyances, des passe-temps et des préjugés. La nature des relations interpersonnelles diffère considérablement de l'essence des relations publiques. Puisqu'une caractéristique spécifique de l'interaction interpersonnelle est la présence d'une base émotionnelle. Par conséquent, l'interaction interpersonnelle doit être considérée comme la cause du «microclimat» psychologique de l'équipe. Le fondement émotionnel des relations interpersonnelles combine tous les types de réactions émotionnelles d'une personne, telles que les sentiments, les affects, les émotions.

Il existe certains mécanismes de perception sociale. Tout d'abord, ils devraient inclure l'identification, l'attraction et l'empathie..

Les processus de perception sociale ont une différence significative dans la perception des objets non sociaux. Cette différence réside dans le fait que les objets de nature sociale n'ont pas de traits passifs et indifférents vis-à-vis de la personne de perception. De plus, les modèles sociaux sont toujours caractérisés par la présence d'interprétations évaluatives et de jugements sémantiques. En un sens, la perception est une interprétation. Cependant, l'interprétation d'une autre personne ou d'un groupe de personnes dépend toujours de l'expérience sociale passée du sujet perceptif, des réactions comportementales de l'objet perceptif à un moment particulier, du système d'orientations de valeur de la personne perceptive et d'autres facteurs.

Il y a des fonctions fondamentales de perception, qui incluent: se connaître, un partenaire de communication, organiser des activités collectives basées sur la compréhension mutuelle et établir la relation affective nécessaire.

Les fonctions de perception sont nécessaires pour une meilleure compréhension de l'essence de la perception. Au cours des actions de communication, il est nécessaire d'avoir une compréhension mutuelle afin d'assimiler efficacement l'information. La perception du participant à la communication est appelée le côté perceptif de l'interaction communicative. Ce processus peut être présenté comme le fondement interne du processus de communication, qui a atteint un niveau de développement assez élevé..

Le phénomène de la perception sociale repose sur une compréhension mutuelle des sujets. Par conséquent, il convient de noter qu'il existe plusieurs niveaux de compréhension. Le premier niveau se produit lorsque le système de significations sociales et de significations individuelles coïncide dans la communication des individus, et qu'il n'y a pas de coïncidence dans le degré d'évaluation mutuelle des qualités personnelles.

Un exemple de ce niveau de perception est la communication professionnelle. Le niveau suivant est observé lorsque non seulement les systèmes sémantiques coïncident, mais aussi le degré d'évaluation mutuelle des qualités personnelles. On l'observe lorsque les sujets sont mutuellement satisfaits de leurs propres émotions, qui surviennent d'une personne à une autre. Le troisième niveau est celui où il existe un degré élevé de confiance mutuelle entre les individus et leur ouverture. La communication à ce niveau suppose l'absence de secrets les uns des autres, qui affectent largement les intérêts du partenaire.

Comme tout autre processus mental, la perception est caractérisée par ses propriétés.

Les propriétés de la perception incluent l'objectivité (perception des objets non comme un complexe incohérent de sensations, mais comme des images qui composent certains objets), la structure (l'objet est perçu par la conscience comme une structure modélisée, abstraite des sensations), l'aperception (le contenu de la psyché affecte), la constance (invariabilité de la perception sujet lorsque le stimulus change), la signification (l'objet est perçu par la conscience, puis appelé mentalement et se réfère à la classe) et la sélectivité (la sélection de certains objets par rapport à d'autres). Les propriétés de la perception se développent en fonction de l'âge de l'individu.

Mécanismes de perception sociale

Un individu entre toujours en interaction communicative en tant que personne, de la même manière, il est perçu par un confrère-communicateur comme une personne.

La communication en tant que perception présuppose la présence d'une perception interpersonnelle - le développement d'une impression initiale et d'une perception interpersonnelle en général. Par conséquent, il est possible de distinguer les mécanismes de la perception sociale, qui sont des moyens spécifiques qui déterminent l'interprétation, la compréhension et l'évaluation du partenaire de l'individu dans l'interaction communicative. Les mécanismes les plus courants comprennent l'attribution causale, l'identification, l'empathie, l'attraction et la réflexion sociale. Vous trouverez ci-dessous une description plus détaillée de ces mécanismes..

L'attribution causale est l'attribution des raisons d'une réponse comportementale à un sujet. Chaque individu construit par inadvertance ses propres hypothèses sur les raisons des actions de l'individu perçu, pourquoi exactement il se comporte de cette manière. Attribuant diverses raisons de comportement à un partenaire, l'observateur le fait en fonction de la similitude de ses réactions comportementales soit avec toute personne connue de lui ou avec une image de personnalité connue, soit sur la base d'une analyse de ses propres motivations qui pourraient apparaître chez l'individu dans une situation similaire..

L'attribution occasionnelle fonctionne sur le principe de l'analogie et dépend de certains aspects de la conscience de soi de la personne qui perçoit et évalue l'autre.

La méthode de compréhension d'un autre, dans laquelle se construit une hypothèse sur son état d'esprit, basée sur des tentatives de se mettre à la place d'un interlocuteur, s'appelle l'identification. En d'autres termes, il y a une comparaison de soi avec le deuxième individu. Au cours de l'identification, les normes du partenaire, ses orientations de valeurs, ses réactions comportementales, ses habitudes et ses goûts sont assimilés. L'identification a une signification particulière pour la personnalité à un stade d'âge spécifique, approximativement pendant la période de transition et l'adolescence. Car à ce stade, l'identification détermine en grande partie la nature de la relation entre un jeune et un environnement significatif.

La communication en tant que perception consiste en la compréhension mutuelle par les personnes qui communiquent et est médiée non seulement par la présence d'un système commun de cryptage ou de décryptage d'informations et d'une action dirigée conjointement, mais aussi par les caractéristiques spécifiques de la perception de l'individu par l'individu..

L'empathie est l'empathie avec un accent émotionnel sur une autre personne. À travers des réponses émotionnelles, l'individu comprend l'état intérieur du partenaire. L'empathie est basée sur la capacité d'imaginer et de comprendre correctement ce qui se passe à l'intérieur de l'autre individu, comment il évalue l'environnement, ce qu'il vit. L'empathie dans l'interaction avec le deuxième participant à la communication est souvent considérée comme l'un des traits professionnels les plus nécessaires d'un psychologue, d'un travailleur social et d'un enseignant..

L'attraction se traduit par l'attraction et peut être exprimée comme une forme particulière de compréhension d'un autre sujet, basée sur le développement d'un sentiment positif stable par rapport à lui. Dans ce cas, la compréhension d'un partenaire en interaction résulte de la formation d'un attachement à lui, d'une relation amicale ou plus profonde de nature intime-personnelle..

Par la perception et l'interprétation subséquente de l'environnement et de l'environnement social, le sujet perçoit et interprète également sa propre personnalité, ses actions et ses motivations.

La réflexion sociale fait référence au processus et aux conséquences de la perception de soi par un individu dans un contexte social. La réflexion sociale en tant qu'instrument de perception sociale signifie la compréhension par la personne de ses propres caractéristiques individuelles et de la manière dont elles sont exprimées dans la réponse externe, ainsi que la compréhension de la façon dont elle est perçue par l'environnement.

Perception interpersonnelle La perception est généralement motivée par tous les mécanismes ci-dessus.

Effets de la perception sociale

Certaines caractéristiques qui interfèrent avec la perception adéquate de l'autre par les partenaires en interaction sont appelées effets de perception sociale. Ceux-ci incluent: effet de halo, projection, primauté, nouveauté, erreur moyenne.

La perception interpersonnelle suppose une évaluation mutuelle de l'interaction communicative par les participants, mais avec le temps, il n'y a pas de changement dans les jugements de valeur des partenaires. Cela est dû à des causes naturelles et s'appelle l'effet de halo. En d'autres termes, le jugement une fois établi d'un participant sur un autre ne change pas, même si de nouvelles informations sur le sujet de la communication s'accumulent et que de nouvelles expériences surviennent..

L'effet de la perception sociale peut être observé lors de la formation de la première impression sur un individu, lorsqu'une bonne impression générale conduit à une évaluation généralement positive et, à l'inverse, une impression défavorable provoque la prédominance des évaluations négatives..

Des effets tels que la primauté et la nouveauté sont étroitement liés à cet effet social. Lors de la perception d'un individu inconnu, l'effet de primauté prévaut. Le contraire de cet effet est l'effet de nouveauté, qui consiste en ce que les dernières informations reçues sont plus significatives. L'effet de nouveauté agit sur la perception d'un individu auparavant familier.

On distingue également l'effet de projection, qui est l'attribution de ses propres mérites à un interlocuteur agréable, et de ses propres défauts à un interlocuteur désagréable, c'est-à-dire d'identifier le plus clairement chez les interlocuteurs précisément les qualités qui sont prononcées chez l'individu qui perçoit. L'effet de l'erreur moyenne s'exprime dans la tendance à ramollir l'évaluation des traits les plus prononcés du partenaire vers la moyenne.

Les effets énumérés doivent être considérés comme l'expression d'un processus spécial accompagnant la perception d'un individu par un individu. Ce processus est appelé stéréotypage..

Ainsi, le concept de perception est le reflet des choses et des situations de la réalité lors de leur impact sur les sens des personnes. Dans ce cas, un rôle important est joué par la période d'âge dans laquelle se trouve l'individu qui perçoit..

Auteur: Psychologue pratique N.A. Vedmesh.

Conférencier du Centre Médical et Psychologique "PsychoMed"