Névrose intercostale - traitement

Le nom même de la maladie parle de ses racines - les causes de son apparition. C'est une névrose. Par conséquent, en parlant du traitement de cette maladie, il convient tout d'abord de penser au traitement de la névrose. Parce que d'autres efforts seront tout simplement vains. Et avec cela, vous pouvez combattre les symptômes. Ensuite, nous parlerons de ces deux étapes complémentaires dans le traitement de la névrose intercostale..

Élimination des symptômes

À la maison, vous pouvez atténuer la condition par les méthodes suivantes:

  • éliminer l'activité physique, ou mieux encore - le repos au lit (de préférence allongé sur une surface dure)
  • massage léger avec pommade anti-inflammatoire et analgésique (tels que: diclofénac, ibuprofène, spazgan, sedalgin, voltaren)
  • chaleur sèche ou pansements à la moutarde sur la poitrine

Cependant, vous ne devez pas vous laisser emporter par l'automédication, afin de ne pas retarder la maladie jusqu'à ce qu'elle s'aggrave, il est donc important de contacter rapidement un spécialiste qualifié. Un neuropathologiste prescrira le traitement optimal, en tenant compte des contre-indications et des maladies concomitantes. Il peut s'agir d'un traitement physiothérapeutique et d'un complexe d'exercices de physiothérapie, qui améliore sensiblement la circulation sanguine dans les racines endommagées et stimule la régénération. Une combinaison de thérapie manuelle (massage thérapeutique) et d'acupuncture donne un excellent effet.

Si la douleur est intense et persistante, il est conseillé de prescrire des analgésiques injectables. La nomination de relaxants musculaires (midocalm, sirdalud, baclofène) aidera à soulager les spasmes musculaires, principale cause de douleur. Le complexe de vitamines B a un effet de renforcement général sur le système nerveux, car la racine de la maladie «pousse» à partir de là. Les sédatifs sont également utilisés pour améliorer le sommeil et réduire l'anxiété..

En cas de névrose intercostale sur fond d'autres maladies, la maladie sous-jacente (qui a provoqué la névralgie) est identifiée et traitée. Après tout, il se peut que vous n'ayez pas du tout de névrose intercostale.

Vous pouvez également avoir besoin des conseils de spécialistes concernés: oncologue, psychothérapeute, phthisiatre, chirurgien.

Ce sont des options possibles pour éliminer les symptômes de la névrose intercostale. Mais ce n'est pas un fait que vous en ayez tous besoin. Par conséquent, contactez un spécialiste pour déterminer plus précisément ce qui est requis dans votre cas..

La prévention

Et afin d'éviter une récidive de la maladie, vous devez être moins nerveux, pas hypothermique, renoncer à l'alcool et réduire une activité physique excessive..

Traitement de la névrose

Pour commencer, voyons comment les «problèmes intercostaux» sont associés à la névrose. Le fait est que la névrose (stress, dépression, etc.) affecte le système nerveux, de sorte que le système nerveux reçoit un «coup». Le système est secoué, la psyché humaine devient instable et les névroses deviennent plus fréquentes et plus intenses. C'est comme les roues d'un vélo - le frein est usé et le vélo ne freine plus aussi bien qu'auparavant. Dans cet exemple, le système nerveux est un frein sur un vélo :)

Et il y a un problème dans un composant du corps humain (système nerveux), ce qui signifie que d'autres parties seront également affectées. Après tout, le système nerveux traverse tout le corps humain, ce qui signifie qu'avec la névrose, d'autres systèmes du corps (par exemple, le système lymphatique), ainsi que des organes, peuvent mal fonctionner. Dans ce cas, nous l'avons manifesté dans la partie intercostale.

Par conséquent, afin de se débarrasser complètement de la névrose intercostale, comme mentionné ci-dessus, il est impératif d'éliminer la névrose en premier lieu. La névrose est une maladie mentale qui est aujourd'hui proposée pour être traitée avec des pilules, des bains, des herbes et toutes sortes d'autres méthodes. Mais si le problème est dans la psyché, alors il est nécessaire de le traiter, et non du corps. Par conséquent, toutes ces méthodes de traitement ci-dessus sont stupides et ne font que jeter de l'argent à l'égout. Et même alors, si vous regardez plus profondément, la névrose n'est pas guérie, mais éliminée, car Seuls les maux physiques peuvent être guéris et la névrose, comme nous l'avons vu ci-dessus, est un autre type de maladie. La névrose peut être éliminée, débarrassez-vous-en.

Regardons maintenant les causes de la névrose. Cela est dû à la présence de déchets mentaux chez une personne - ce sont des conflits internes, des attitudes négatives, des complexes, de vieilles croyances du passé, de la dépendance, des épisodes traumatiques du passé, du ressentiment et plus encore. Maintenant, vous comprenez probablement parfaitement pourquoi il est impossible d'éliminer la névrose à l'aide de pilules - elles ne retirent pas les déchets de la tête, mais peuvent donner un effet à très court terme, et rien de plus. Alors, comment pouvez-vous vous débarrasser des déchets internes dans votre tête??

Le système Turbo-gopher a fait ses preuves à cent pour cent dans ce domaine. Et déjà plusieurs milliers d'utilisateurs ont testé son effet sur eux-mêmes, et avec succès. Mais à propos de toutes les subtilités, des "puces" du système et de son fonctionnement - son créateur vous le dira, en détail et clairement. De plus, ces informations sont diffusées tout à fait gratuitement:

Névrose intercostale

La névrose intercostale est une maladie assez courante qui survient en raison d'une irritation ou d'une compression des nerfs situés dans l'espace intercostal. En règle générale, ce problème inquiète les personnes âgées et d'âge moyen. En médecine, cette affection est également appelée névralgie intercostale ou thoracalgie. La maladie provoque des symptômes très similaires à ceux des pathologies cardiovasculaires. C'est pourquoi, avec une telle maladie, une personne se voit prescrire un diagnostic complet. Seul un examen qualitatif complet du corps permet de confirmer ou de nier la névrose intercostale.

Symptômes

La maladie est difficile à reconnaître uniquement pour des raisons cliniques. De nombreuses personnes confondent les symptômes de la névrose intercostale avec des douleurs cardiaques et commencent le traitement approprié. Cependant, la condition ne s'améliore pas. Avec cette maladie, une personne présente les symptômes suivants:

  • douleur aiguë, douloureuse ou sourde dans les côtes;
  • engourdissement dans la zone des terminaisons nerveuses endommagées;
  • augmentation du syndrome de douleur lors de la rotation du corps, de l'inhalation, de la sortie, de la toux et du rire;
  • incapacité à aspirer les poumons pleins d'air en raison d'une douleur aiguë.

La douleur avec névralgie intercostale peut être donnée au bras, à la région lombaire ou scapulaire. Lorsqu'il est pressé avec les doigts entre les côtes, le syndrome augmente. Vous pouvez distinguer un tel problème d'une maladie cardiaque. Pour cela, il est important de savoir qu'avec la névralgie la douleur est constante. S'ils s'affaiblissent ou surviennent brusquement, nous parlons peut-être d'angine de poitrine. De plus, la douleur causée par une maladie cardiaque s'accompagne d'une augmentation de la pression artérielle et de troubles du pouls. La névrose intercostale ne provoque jamais de tels symptômes.

Causes de la névrose intercostale

En règle générale, le problème n'apparaît pas seul. Elle accompagne toujours diverses maladies survenant dans le corps humain. Par exemple, la névralgie intercostale survient souvent dans le contexte de:

  • ostéochondrose;
  • la spondylose;
  • cyphose progressive;
  • blessures à la colonne vertébrale;
  • tumeurs de la colonne vertébrale.

Vous pouvez également mettre en évidence les facteurs qui contribuent au développement de la maladie. Les conditions préalables à l'apparition de la névrose peuvent être un stress sévère, une hypothermie, des troubles métaboliques dans le corps, des maladies infectieuses, un effort physique excessif. En outre, des mouvements brusques et infructueux peuvent provoquer un pincement des racines nerveuses dans l'espace intercostal. Dans ce cas, le syndrome de la douleur peut disparaître de lui-même après un certain temps. Des crises de douleur fréquemment récurrentes indiquent que la raison est toujours dans des pathologies graves se développant dans le corps humain..

Afin de faire face rapidement à la maladie, il est très important de déterminer ce qui a déclenché son apparition. Selon les causes de la névralgie intercostale, les méthodes pour y faire face diffèrent..

Quel médecin traite la névrose intercostale?

Il est très difficile de faire face à la maladie par soi-même. Les actions analphabètes peuvent conduire au développement de complications graves. Les médecins suivants aident à surmonter la névrose intercostale:

Lors de la première visite, des spécialistes examineront le patient. Ils pourront immédiatement déterminer que le problème n'est pas lié à une maladie cardiovasculaire. Le médecin écoutera attentivement les plaintes du patient et lui posera également plusieurs questions de clarification:

  1. Depuis combien de temps les premiers symptômes de la névrose intercostale sont-ils apparus??
  2. Quelle est la nature de la douleur?
  3. Y a-t-il eu des problèmes similaires dans le passé?
  4. La personne a-t-elle fait une hypothermie récemment?
  5. Avoir des problèmes de colonne vertébrale?
  6. La personne souffre-t-elle de maladies chroniques?
  7. A-t-il essayé de faire face à la maladie par lui-même?

Les informations reçues du patient aideront le spécialiste à déterminer exactement ce qui a causé la névrose intercostale. Les données seront également utilisées pour développer un programme de traitement. Il est toujours établi par le médecin pour le patient sur une base individuelle. Dans le même temps, une attention est portée aux caractéristiques physiologiques du patient, son état de santé général et son âge sont pris en compte..

Psycentr-Algis.ru

Blog sur les troubles mentaux et les maladies mentales

Comment traiter la névrose intercostale

Les raisons du développement de la névrose intercostale comprennent également:

  • modifications de la colonne vertébrale causées par des changements hormonaux pendant la ménopause;
  • sclérose en plaques;
  • ostéochondrose, arthrose, courbure de la colonne vertébrale, déformation de la poitrine, hernie intervertébrale, spondylose thoracique;
  • anévrisme de l'aorte, tumeur bénigne de la plèvre, néoplasmes de la paroi thoracique (chondrosarcome, lipome, rhabdomyome, chondrome, ostéome);
  • Diabète;
  • troubles métaboliques dans les tissus nerveux;

    Tableau clinique et diagnostic correct

    Les symptômes de la névralgie intercostale sont similaires à ceux des pathologies cardiaques, pulmonaires et des maladies de l'estomac. Un diagnostic précis doit être posé par un médecin, car seul un spécialiste peut distinguer la douleur dans ces maladies.

    La névralgie intercostale apparaît également comme un symptôme de maladies pulmonaires (cancer du poumon, pleurésie, pneumonie atypique). Si vous soupçonnez ces maladies, une radiographie générale des organes thoraciques et une tomodensitométrie sont prescrites.

    Considérez les principales directions dans le traitement de la maladie.

  • syndrome musculo-tonique - relaxants musculaires (Mydocalm, Tizanidine);
  • ostéochondrose, déplacement des vertèbres - traction sèche de la colonne vertébrale, thérapie manuelle (pour soulager la compression du nerf intercostal);
  • tumeurs - traitements chirurgicaux.

    Méthodes de physiothérapie

    Les méthodes de la médecine orientale sont également souvent utilisées: moxibustion, acupuncture, acupression, pierres chaudes, hirudothérapie.

    injections d'acide ascorbique;

    La prévention des maladies

    À titre préventif, vous devez également réduire la quantité de stress, réduire la consommation d'alcool et normaliser le niveau d'activité physique..

    Névralgie intercostale (névrose intercostale)

    La névrose intercostale (ou névralgie intercostale) est une maladie qui survient à la suite d'une irritation ou d'une compression des nerfs intercostaux et se manifeste par des symptômes de douleur d'une certaine localisation. La névrose intercostale, dont les symptômes sont si proches de la cardiologie, est souvent perçue par les patients comme une maladie cardiaque. C'est pourquoi, avec une telle maladie, un diagnostic de haute qualité est important afin d'exclure la présence d'autres troubles graves..

    La cause de la maladie

    La névrose intercostale se manifeste par des douleurs au niveau de la poitrine, une sensation d'engourdissement ou de picotements, des brûlures dans cette zone. De telles sensations peuvent apparaître épisodiquement, comme des crises, ou être présentes en permanence. De plus, des douleurs peuvent survenir sous l'omoplate et dans la région lombaire..

    La névrose intercostale survient sous les conditions suivantes:

  • ostéochondrose;
  • travailler dans une position malheureuse (particulièrement important lorsque vous travaillez longtemps sur un ordinateur);
  • un mouvement brusque infructueux, conduisant à un pincement des racines nerveuses;
  • surcharge physique excessive;
  • le stress (la névrose intercostale, comme toute autre névrose, peut également survenir sur la base d'un stress psychologique);
  • hypothermie sévère ou courants d'air;
  • blessures à la colonne vertébrale thoracique ou à la poitrine;
  • maladie métabolique;
  • certaines maladies infectieuses.

    Signes (symptômes) de la maladie

    La névralgie intercostale se manifeste par les symptômes suivants:

  • douleur périodique ou constante dans les côtes (peut être aiguë ou douloureuse, terne);
  • des contractions musculaires simultanées peuvent se produire, tandis que la peau de la zone correspondante devient rouge ou pâle;
  • la douleur augmente avec un changement brusque de la position du corps, ainsi que les éternuements et la toux;
  • une douleur névralgique peut être ressentie dans la région lombaire ou sous l'omoplate;
  • des sensations douloureuses se produisent lorsque vous appuyez sur certains points le long de la colonne thoracique;
  • à l'endroit où les fibres nerveuses sont endommagées, le patient ressent un engourdissement.

    Lorsque de tels symptômes apparaissent, la névrose intercostale peut être difficile à distinguer de la pathologie du cœur ou des poumons. Par conséquent, il est extrêmement important de subir un diagnostic médical de haute qualité, il est impératif de prendre une radiographie des poumons et d'être examiné par un cardiologue, et de faire un cardiogramme. Seulement si les spécialistes excluent les maladies en fonction de leur profil - le traitement de la névrose intercostale sera effectué par un neuropathologiste.

    Traitement de la névralgie intercostale

    Avec un traitement rapide, le traitement de cette maladie a généralement un bon pronostic. La thérapie traditionnelle implique généralement la nomination d'analgésiques et de médicaments pour soulager les spasmes musculaires, les blocages intercostaux avec la lidocaïne. Aussi, le médecin prescrit un cours de physiothérapie: procédures thermiques, amplipulse, électrophorèse, etc.). De plus, les méthodes de la médecine orientale sont efficaces: acupression, acupuncture, moxibustion, etc..

    Le meilleur effet est obtenu avec le traitement complexe de la névralgie intercostale, avec une combinaison de méthodes de rééducation traditionnelles et orientales.

    Névrose intercostale - compression des nerfs intercostaux causée par un traumatisme, des lésions de compression, une inflammation, qui s'accompagne d'une brûlure aiguë ou d'une douleur lancinante dans les côtes. La maladie survient chez des personnes d'âges différents, mais le plus souvent chez les adultes.

    Les fibres sensorielles des nerfs voisins sont connectées et une innervation croisée se produit (une zone de la peau ou du muscle est innervée par le nerf principal, ainsi que par les voisins).

    La névrose intercostale (névralgie) est due à un piégeage (irritation) des nerfs dans l'espace intercostal, ou à un pincement de la racine nerveuse spinale. Les racines sont pincées en raison de manifestations d'ostéochondrose, ainsi qu'en raison de la spondylarthrite ankylosante, de la spondylarthrite.

  • empoisonnement;
  • polyradiculonévrite;
  • les maladies allergiques;
  • blessures à la poitrine, fractures des côtes, blessures à la colonne vertébrale;
  • consommation excessive d'alcool;
  • position de travail incorrecte.
  • douleur permanente ou récurrente dans la région costale (sourde ou aiguë);

    La douleur dans les pathologies cardiaques est modérée, a un caractère compressif et disparaît après la prise de dilatateurs coronaires. Avec les mouvements, les changements de position du corps, les positions inconfortables, une telle douleur ne devient pas plus forte.

    La douleur dans la névrose est constante, devient plus intense lors du mouvement, du toucher, d'une mauvaise position du corps, des éternuements, de la toux. La prise d'analgésiques et d'autres médicaments ne soulage pas la douleur.

    Dans le traitement de la névrose intercostale, une thérapie complexe est utilisée, dont le but est d'éliminer la douleur symptomatique, de restaurer le nerf et de traiter la maladie primaire qui a provoqué la névralgie. Le traitement peut être à la fois conservateur et chirurgical. Les techniques chirurgicales comprennent la neuroplastie par décompression et la dénervation par radiofréquence..

    Avec des processus inflammatoires dans les terminaisons nerveuses, le nimésulide, le diclofénac, le Nurofen, le piroxicam sont prescrits. Le syndrome douloureux peut être soulagé par des injections, des blocages (anesthésiques et glucocorticostéroïdes).

    La direction du traitement dépend de la cause sous-jacente de la névralgie:

  • procédures thermiques;
  • ultraphonophorèse;

    Augmenter le niveau d'immunité aidera à éviter l'infection herpétique, qui provoque la névralgie..

    Cela peut être réalisé grâce au sport, à une activité physique adéquate, au durcissement, à un mode de vie sain..

    Névrose intercostale - douleur, engourdissement et sensation de brûlure dans la région de la poitrine

    Dans la structure des nerfs intercostaux, il existe des fibres sensorielles, motrices et sympathiques. Les nerfs intercostaux forment 12 paires. Ils fournissent l'innervation de la poitrine, des glandes mammaires, de la plèvre (costophrène), de la paroi abdominale antérieure, du péritoine.

    Le mécanisme des dommages et ses causes

    Les muscles intercostaux pincent le nerf à la suite d'un spasme musculaire ou d'une inflammation existants et irritent ainsi le nerf. Les spasmes musculaires peuvent être causés par un stress psychologique, un traumatisme, un effort physique excessif.

    Une inflammation et un spasme des muscles intercostaux peuvent également survenir en raison d'infections antérieures, d'hypothermie, de maladies pulmonaires.

  • infection herpétique;
  • maladies des organes internes;
  • microtraumatisme avec stress physique régulier;
  • mouvements brusques;
  • manque de vitamines B;

    La névrose intercostale présente des symptômes caractéristiques qui la distinguent des douleurs cardiaques, avec lesquelles elle est souvent confondue:

  • rougeur, peau pâle, contractions musculaires, transpiration accrue;
  • intensification de la douleur lors de la toux, des éternuements, des changements soudains de la position du corps;
  • douleur dans la région des omoplates et du bas du dos;

    La névralgie des nerfs intercostaux inférieurs en douleur peut être similaire à des maladies de l'estomac (ulcère peptique, gastrite), des maladies du pancréas, à savoir la pancréatite.

    Avec les maladies de l'estomac, l'attaque douloureuse est moins grave et plus prolongée, et est souvent causée par la prise de nourriture. La pancréatite est caractérisée par une douleur à la ceinture des deux côtés, qui survient également après avoir mangé.

    Pour différencier la maladie, un examen du tractus gastro-intestinal est effectué: gastroscopie, détermination des enzymes pancréatiques dans le sang.

    La névrose intercostale peut survenir en tant que symptôme de la sciatique thoracique. Dans ce cas, les crises de douleur sont associées à une douleur sourde constante dans le dos, qui diminue après avoir pris une position horizontale. L'état de la colonne vertébrale est examiné à l'aide d'une radiographie pulmonaire. En cas de suspicion d'une hernie discale intervertébrale, une imagerie par résonance magnétique de la colonne vertébrale est réalisée.

    Fournir des soins médicaux

    Thérapie anti-inflammatoire

    Pour les spasmes musculaires, des relaxants musculaires sont utilisés (Balkofen, Sirdalud, Midocalm). Pour réduire l'intensité de la douleur, des sédatifs sont également prescrits. Pour les douleurs thoraciques atypiques, la destruction par radiofréquence du nœud étoilé est utilisée.

    La douleur neuropathique est soulagée par la neuromodulation par radiofréquence des racines spinales. L'utilisation de vitamines B renforcera le système nerveux.

    Traitement étiotropique

    La physiothérapie est utilisée pour les arthropathies, la spondylarthrose, les infractions:

  • électrophorèse utilisant la novocaïne;
  • amplipulse;
  • Thérapie UHF;
  • réflexologie.

    Le traitement neurotrope est également utilisé:

    injections de vitamines B

    La névrose intercostale peut être évitée en traitant les problèmes émergents, les maladies de la colonne vertébrale et la prévention de sa courbure, le traitement rapide des blessures dans la région de la poitrine.

    Névralgie intercostale (névrose intercostale)

    La névrose intercostale (ou névralgie intercostale) est une maladie qui survient à la suite d'une irritation ou d'une compression des nerfs intercostaux et se manifeste par des symptômes de douleur d'une certaine localisation. La névrose intercostale, dont les symptômes sont si proches de la cardiologie, est souvent perçue par les patients comme une maladie cardiaque. C'est pourquoi, avec une telle maladie, un diagnostic de haute qualité est important afin d'exclure la présence d'autres troubles graves..

    La cause de la maladie

    La névrose intercostale se manifeste par des douleurs au niveau de la poitrine, une sensation d'engourdissement ou de picotements, des brûlures dans cette zone. De telles sensations peuvent apparaître épisodiquement, comme des crises, ou être présentes en permanence. De plus, des douleurs peuvent survenir sous l'omoplate et dans la région lombaire..

    La raison de ces symptômes est que les racines nerveuses des nerfs intercostaux sont comprimées dans la zone où elles sortent de la colonne vertébrale. Le plus souvent, ceci est précédé d'un spasme musculaire, c'est lui qui provoque une irritation des terminaisons nerveuses.

    La névrose intercostale survient sous les conditions suivantes:

    • ostéochondrose;
    • travailler dans une position malheureuse (particulièrement important lorsque vous travaillez longtemps sur un ordinateur);
    • un mouvement brusque infructueux, conduisant à un pincement des racines nerveuses;
    • surcharge physique excessive;
    • le stress (la névrose intercostale, comme toute autre névrose, peut également survenir sur la base d'un stress psychologique);
    • hypothermie sévère ou courants d'air;
    • blessures à la colonne vertébrale thoracique ou à la poitrine;
    • maladie métabolique;
    • certaines maladies infectieuses.

    Signes (symptômes) de la maladie

    La névralgie intercostale se manifeste par les symptômes suivants:

    • douleur périodique ou constante dans les côtes (peut être aiguë ou douloureuse, terne);
    • des contractions musculaires simultanées peuvent se produire, tandis que la peau de la zone correspondante devient rouge ou pâle;
    • la douleur augmente avec un changement brusque de la position du corps, ainsi que les éternuements et la toux;
    • une douleur névralgique peut être ressentie dans la région lombaire ou sous l'omoplate;
    • des sensations douloureuses se produisent lorsque vous appuyez sur certains points le long de la colonne thoracique;
    • à l'endroit où les fibres nerveuses sont endommagées, le patient ressent un engourdissement.

    Lorsque de tels symptômes apparaissent, la névrose intercostale peut être difficile à distinguer de la pathologie du cœur ou des poumons. Par conséquent, il est extrêmement important de subir un diagnostic médical de haute qualité, il est impératif de prendre une radiographie des poumons et d'être examiné par un cardiologue, et de faire un cardiogramme. Seulement si les spécialistes excluent les maladies en fonction de leur profil - le traitement de la névrose intercostale sera effectué par un neuropathologiste.

    Traitement de la névralgie intercostale

    Avec un traitement rapide, le traitement de cette maladie a généralement un bon pronostic. La thérapie traditionnelle implique généralement la nomination d'analgésiques et de médicaments pour soulager les spasmes musculaires, les blocages intercostaux avec la lidocaïne. Aussi, le médecin prescrit un cours de physiothérapie: procédures thermiques, amplipulse, électrophorèse, etc.). De plus, les méthodes de la médecine orientale sont efficaces: acupression, acupuncture, moxibustion, etc..

    Le meilleur effet est obtenu avec le traitement complexe de la névralgie intercostale, avec une combinaison de méthodes de rééducation traditionnelles et orientales.

    Est-il possible de guérir complètement la névralgie intercostale

    La névralgie intercostale (dystonie) est un syndrome douloureux aigu dans la zone d'innervation des nerfs intercostaux. Les hommes et les femmes sont touchés avec la même fréquence. Avec l'âge, le nombre de patients augmente.

    L'étiologie de la maladie est différente. La dystonie intercostale est souvent masquée par des symptômes de maladies cardiaques, gastro-intestinales, pulmonaires et rénales, ce qui complique le diagnostic et le traitement en temps opportun et entraîne des complications. En raison de la variété des symptômes, le traitement est effectué par un thérapeute, un vertébrologue, un neuropathologiste, un cardiologue, un gastro-entérologue, un pneumologue, un oncologue.

    Causes de la pathologie

    La névralgie intercostale survient pour les raisons suivantes:

    • hypothermie;
    • processus infectieux dans le corps;
    • dommages traumatiques aux nerfs avec blessures à la colonne vertébrale et à la poitrine;
    • compression des nerfs par l'appareil musculaire de la poitrine et du dos causée par un effort physique excessif, un séjour prolongé dans une position inconfortable, un syndrome de douleur vertébrale chronique, des processus malins dans les poumons et la plèvre, un anévrisme de l'aorte
    • irritation des nerfs intercostaux due à des maladies de la colonne vertébrale - ostéochondrose, spondylose, hernie intervertébrale, scoliose;
    • dysfonctionnement des articulations costales-vertébrales en raison de leur déformation (arthrose, traumatisme);
    • courbure de la colonne vertébrale, déformations thoraciques;
    • pathologies du système nerveux - polyradiculonévrite, sclérose en plaques;
    • intoxication par certains médicaments, alcool, sels de métaux lourds, rayonnements ionisants;
    • les maladies somatiques et endocriniennes, en particulier les maladies du tractus gastro-intestinal (GIT) et le diabète sucré;
    • immunité affaiblie;
    • hypovitaminose du groupe B, anémie;
    • l'utilisation de sous-vêtements serrés pour les femmes;
    • croissance intensive du squelette chez les enfants;
    • changements liés à l'âge chez les personnes âgées.

    Formes

    Selon le facteur pathogénique, il existe 2 formes principales de la maladie:

    • radiculaire - causée par une irritation des racines de la moelle épinière, caractérisée par une douleur thoracique intense, similaire au cœur;
    • réflexe - causé par la tension musculaire dans les espaces intercostaux.

    Selon la symétrie de la lésion, on distingue une dystonie unilatérale et bilatérale. La névralgie intercostale bilatérale survient souvent dans le contexte d'une infection herpétique, d'une intoxication aux radiations, d'une immunodéficience.

    Selon l'endroit, la douleur survient:

    1. Dans la partie supérieure de la poitrine, autour des clavicules - irradiation due à une irritation ou à une compression des racines nerveuses dans les parties inférieures de la colonne vertébrale. Algia se fait sentir lors de la flexion du torse, en tournant la tête, donne au cou, au bras, à l'épaule du côté affecté.
    2. Derrière le sternum, entre les omoplates - névralgie de la colonne thoracique.
    3. Entre les omoplates, sous la fosse axillaire, le côté gauche, la zone du mamelon - dystonie scapulo-costale. Algia peut durer longtemps, être douloureuse ou à court terme, poignarder. Ressenti lors de l'inspiration et de l'expiration.
    4. Dans la poitrine antérieure - près du sternum, dans les aisselles. Douleur douloureuse prolongée.

    En fonction du type de fibres nerveuses endommagées, les symptômes de la névralgie sont les suivants:

    • faisceaux sensibles - douleur perçante;
    • moteur - essoufflement (altération des fonctions motrices des muscles et du diaphragme);
    • végétatif - symptômes végétatifs;
    • version mixte.

    Panneaux

    L'un des principaux signes de la névralgie intercostale est la douleur intercostale (thoracalgie), qui présente les caractéristiques suivantes:

    • se propage le long de l'espace intercostal de la colonne vertébrale au sternum;
    • augmente avec les mouvements brusques, le rire, la toux, les éternuements, la rotation du torse, la levée des bras, le contact avec la zone touchée;
    • le plus souvent, il a un caractère brûlant paroxystique, tirant, "comme un choc électrique", mais il peut aussi être douloureux;
    • lors d'une attaque de plusieurs secondes - 2-3 minutes. le patient se fige, retient sa respiration en inspirant, essaie d'éviter tout mouvement;
    • la durée et l'intensité peuvent varier, ne dépendent pas de l'heure du jour (ne diminuent pas la nuit);
    • le patient est obligé d'être dans une certaine position afin de minimiser l'amplitude des mouvements;
    • irradie dans différentes zones en fonction de la localisation - vers la glande mammaire, la région du cœur chez la femme, au niveau des côtes inférieures du côté gauche, la région scapulaire et épigastrique chez l'homme
    • est le zona s'il est localisé le long des 1-2 nerfs intercostaux;
    • il y a une augmentation de l'intensité à mesure que la maladie progresse.

    Autres symptômes de la névralgie intercostale:

    • troubles du sommeil (insomnie);
    • chez les enfants - convulsions, hyperexcitabilité, troubles de la parole;
    • spasmes musculaires et engourdissements sur le site de la lésion;
    • augmentation de la transpiration;
    • hyperémie ou pâleur de la peau dans la zone touchée;
    • dyspnée;
    • paresthésies - une sensation de "rampant", "courant à travers un courant électrique";
    • démangeaisons avec étiologie herpétique, puis éruption cutanée dans l'espace intercostal, apparaissant au 2-4ème jour de douleur. L'éruption cutanée est représentée par des taches roses qui se transforment en cloques, qui se dessèchent avec le temps. Après les bulles, une pigmentation temporaire reste sur la peau.

    Diagnostique

    Le diagnostic est basé sur les plaintes, l'anamnèse et un examen objectif du patient. Lors de la collecte de l'anamnèse, le médecin s'interroge sur les blessures subies, les opérations, le mode de vie du patient, les maladies chroniques, prend en compte les changements liés à l'âge.

    Lire aussi sur le sujet

    Un examen objectif détermine l'état du tonus musculaire, la localisation de la douleur, le degré de sensibilité altérée. Si vous soupçonnez la présence d'autres pathologies, tableau clinique flou, ils sont également utilisés:

    • imagerie par résonance magnétique (IRM) et tomodensitométrie (TDM) - afin d'exclure les hernies, les processus malins, étudier l'état des muscles, des ligaments, des tissus nerveux;
    • myélographie - un examen des racines de la moelle épinière en injectant un agent de contraste dans le canal rachidien. Le plus informatif lorsqu'il est effectué ensemble en CT;
    • Examen aux rayons X de la poitrine et de la colonne vertébrale - détection des processus traumatiques, dégénératifs-dystrophiques;
    • électrospondylographie - évalue l'état de la colonne vertébrale;
    • électroneurographie - révèle les conséquences des blessures;
    • électrocardiographie - avec des symptômes similaires avec des pathologies cardiovasculaires;
    • examen échographique - détection des processus inflammatoires, maladies des organes internes;
    • discographie contrastée de la colonne vertébrale, révélant des changements dans les disques intervertébraux;
    • gastroscopie - si vous soupçonnez des antécédents de pathologie du tractus gastro-intestinal;
    • analyse générale et semis de matières fécales - pour identifier un pathogène bactérien en étiologie infectieuse;
    • analyse générale et biochimique du sang et de l'urine - détection des maladies des organes internes;
    • test sanguin sérologique - diagnostic de l'état du système immunitaire, identification des agents pathogènes viraux.

    Diagnostic différentiel

    Il est souvent difficile de reconnaître la névralgie intercostale en raison de la similitude des manifestations avec d'autres maladies. Il est nécessaire de diagnostiquer la névralgie intercostale avec:

    1. Maladie cardiovasculaire. La thoracalgie irradie souvent vers l'omoplate gauche, la région du cœur, qui ressemble à une maladie cardiaque, en particulier l'angine de poitrine. Contrairement aux dernières douleurs de la dystonie, elles ne sont pas arrêtées par les médicaments de la série des nitroglycérines, elles sont intensifiées par des mouvements et des palpations (avec l'angine de poitrine, la provocation des algi est causée par un effort physique, une attaque de nature compressive). Le diagnostic est confirmé par un ECG.
    2. Radiculite thoracique et hernie intervertébrale - l'algie est épisodique dans le contexte d'une douleur au dos sourde constante. Diminution pendant le sommeil nocturne. Le diagnostic est confirmé par RG du rachis thoracique en cas de suspicion de sciatique, IRM du rachis en cas de suspicion de hernie.
    3. Crises de douleur gastro-intestinale, dans lesquelles une irradiation dans la poitrine est possible. Avec des maladies de l'estomac (gastrite, ulcère), une algie de moindre intensité, plus longue. La pancréatite est caractérisée par une douleur de zona, mais elle est toujours bilatérale. Dans les troubles gastro-intestinaux, la douleur est associée à la prise alimentaire, qui est la principale différence avec la névralgie intercostale. Confirme le diagnostic par gastroscopie, tests de laboratoire.
    4. Colique rénale - des symptômes similaires sont observés avec névralgie des côtes inférieures - crampes dans la région lombaire, irradiant vers la jambe, l'aine. L'échographie permet de confirmer le diagnostic.
    5. Pleurésie, pneumonie atypique, tumeurs malignes de la région thoracique - le diagnostic est basé sur les données de RG, CT, IRM.

    Traitement

    Le traitement de la névralgie intercostale est complexe et échelonné. Comprend pathogénétique (étiotropique), visant à éliminer la cause fondamentale et le traitement symptomatique, l'arrêt des crises de thoracalgie, les symptômes concomitants. Types de traitement - médicaments, physiothérapie, gymnastique de rattrapage, massage, thérapie manuelle, médecine traditionnelle.

    La tactique de la thérapie étiotropique dépend de la genèse de la névralgie. Le traitement pathogénique comprend:

    • antibiotiques, antiviraux - pour les maladies infectieuses;
    • médicaments anti-inflammatoires, analgésiques, chondroprotecteurs, immunomodulateurs, physiothérapie, massage, thérapie par l'exercice, remèdes populaires - pour les maladies de la colonne vertébrale;
    • thérapie de désintoxication pour drogues, alcool, radiothérapie, intoxication chimique;
    • thérapie des maladies somatiques et endocriniennes avec des médicaments des groupes correspondants;
    • vitamines, fortifiants, immunostimulants pour l'hypovitaminose et les états de déficience immunitaire;
    • intervention chirurgicale pour les processus malins dans le corps.

    Névrose intercostale - douleur, engourdissement et sensation de brûlure dans la région de la poitrine

    Névrose intercostale - compression des nerfs intercostaux causée par un traumatisme, des lésions de compression, une inflammation, qui s'accompagne d'une brûlure aiguë ou d'une douleur lancinante dans les côtes. La maladie survient chez des personnes d'âges différents, mais le plus souvent chez les adultes.

    Dans la structure des nerfs intercostaux, il existe des fibres sensorielles, motrices et sympathiques. Les nerfs intercostaux forment 12 paires. Ils fournissent l'innervation de la poitrine, des glandes mammaires, de la plèvre (costophrène), de la paroi abdominale antérieure, du péritoine.

    Les fibres sensorielles des nerfs voisins sont connectées et une innervation croisée se produit (une zone de la peau ou du muscle est innervée par le nerf principal, ainsi que par les voisins).

    Causes de la névrose

    La douleur apparaît en raison du fait que les nerfs situés dans l'espace intercostal sont comprimés (pincés). Les raisons du développement de la pathologie peuvent être:

    • troubles de la posture;
    • ostéochondrose de n'importe quelle partie de la colonne vertébrale;
    • feuilleter;
    • forte activité physique;
    • stress prolongé;
    • traumatisme;
    • être dans un projet;
    • la présence d'un foyer d'infection dans le corps.

    Le plus souvent, la pathologie apparaît en raison d'un mouvement brusque. Dans ce cas, un nerf pincé se produit. Il est facile de se retrouver dans une telle situation - il suffit de s'asseoir devant l'ordinateur dans une position, puis de déplier brusquement le boîtier.

    La névrose intercostale peut arriver à n'importe qui. Souvent, la douleur dans cette zone apparaît dans le contexte de l'épuisement du système nerveux ou du stress. Le danger réside dans un courant d'air, y compris dans une pièce avec un climatiseur allumé. Souvent, par temps chaud, les gens ne remarquent pas les courants d'air, ce qui provoque une irritation et une douleur nerveuses..

    La prévention des maladies

    La névrose intercostale peut être évitée en traitant les problèmes émergents, les maladies de la colonne vertébrale et la prévention de sa courbure, le traitement rapide des blessures dans la région de la poitrine.

    Augmenter le niveau d'immunité aidera à éviter l'infection herpétique, qui provoque la névralgie..

    Cela peut être réalisé grâce au sport, à une activité physique adéquate, au durcissement, à un mode de vie sain..

    À titre préventif, vous devez également réduire la quantité de stress, réduire la consommation d'alcool et normaliser le niveau d'activité physique..

    Symptômes de la pathologie

    La névrose intercostale est caractérisée par les symptômes suivants:

    • douleur aiguë entre les côtes de chaque côté du corps;
    • inconfort accru lors de la toux, des éternuements, de la rotation du corps;
    • contractions musculaires volontaires;
    • engourdissement de la zone autour du nerf affecté.

    Souvent, une telle névralgie est causée par une douleur dans le bas du dos ou la colonne thoracique. La douleur peut être ressentie sous l'omoplate..

    Habituellement, l'inconfort est paroxystique. La douleur s'intensifie et s'atténue. Si vous appuyez sur plusieurs points situés dans la région thoracique, la douleur augmentera considérablement.

    Souvent, lorsqu'un nerf est pincé à gauche, les symptômes ressemblent beaucoup à une douleur dans la région du cœur. Le patient commence à craindre pour sa santé, ce qui se traduit par un stress et un syndrome douloureux accru dans ce contexte..

    La névralgie du côté droit des côtes peut être confondue à tort avec des pathologies pulmonaires, car la douleur est ressentie dans cette zone. Souvent, la névralgie intercostale est de la nature du «lumbago», c'est-à-dire que la douleur semble pénétrer dans tout le corps humain de part en part, surtout avec un mouvement brusque. Extérieurement, la névralgie est perceptible à l'œil nu - le patient est tendu, essayant de limiter l'amplitude de ses propres mouvements, et si nécessaire, il se retourne lentement avec tout son corps. Ces caractéristiques externes poursuivent un seul objectif - ne pas faire accidentellement un mouvement brusque, qui est donné par une augmentation multiple de la douleur.

    Quel médecin traite la névrose intercostale?

    Lors de la première visite, des spécialistes examineront le patient. Ils pourront immédiatement déterminer que le problème n'est pas lié à une maladie cardiovasculaire. Le médecin écoutera attentivement les plaintes du patient et lui posera également plusieurs questions de clarification:

    1. Depuis combien de temps les premiers symptômes de la névrose intercostale sont-ils apparus??
    2. Y a-t-il eu des problèmes similaires dans le passé?
    3. La personne a-t-elle fait une hypothermie récemment?
    4. Avoir des problèmes de colonne vertébrale?
    5. La personne souffre-t-elle de maladies chroniques?
    6. A-t-il essayé de faire face à la maladie par lui-même?

    Les informations reçues du patient aideront le spécialiste à déterminer exactement ce qui a causé la névrose intercostale. Les données seront également utilisées pour développer un programme de traitement. Il est toujours établi par le médecin pour le patient sur une base individuelle. Dans le même temps, une attention est portée aux caractéristiques physiologiques du patient, son état de santé général et son âge sont pris en compte..

    Quelles que soient les raisons qui ont provoqué le spasme et les caractéristiques de l'évolution des pathologies concomitantes, un traitement médicamenteux est utilisé pour la névralgie intercostale. Les médicaments sont prescrits pour soulager les symptômes généraux et améliorer la qualité de vie du patient..

    En plus des médicaments pour la névralgie intercostale, d'autres méthodes sont utilisées, notamment le massage, la physiothérapie et la chirurgie. Le choix de la tactique dépend de la maladie qui a conduit au syndrome. Par conséquent, avant de commencer le traitement, les diagnostics sont effectués à l'aide de la tomodensitométrie, de l'IRM et d'autres méthodes..

    La névralgie intercostale est souvent traitée à domicile. Un traitement hospitalier est prescrit en présence de complications graves. Pour soulager la douleur, avec la névralgie intercostale, des pommades, des comprimés ou des injections d'anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés. Avec la tension musculaire, la prise de relaxants musculaires est indiquée.

    Lors du choix des médicaments, il est important de prendre en compte les caractéristiques individuelles du patient et la nature de la pathologie concomitante. Si des sensations douloureuses sont associées au tube digestif, il n'est pas recommandé de prendre des médicaments sous forme de comprimés. Ces médicaments irritent la muqueuse gastrique, augmentant ainsi l'intensité des symptômes généraux..

    Dans la période aiguë, lorsque le syndrome douloureux se manifeste le plus intensément, le repos au lit est recommandé. Il est nécessaire d'appliquer de la chaleur sèche sur le point sensible (sable chauffé dans un sac de chiffon). Il est important de ne pas surchauffer la zone à problèmes. Sinon, à mesure que la peau se refroidit, l'intensité du syndrome augmentera..

    Cette maladie est certes désagréable et douloureuse, mais quand même pas terrible.

    1. Afin de réduire le syndrome douloureux, des analgésiques sont prescrits, tels que le diclofénac, le nise, le nimésulide, l'ibuprofène, le cétarol. Et si cela n'aide pas, un blocage analgésique intercostal est effectué.
    2. Élimination des spasmes musculaires. Des relaxants musculaires et des anticonvulsivants sont prescrits.
    3. Prendre des anti-inflammatoires.
    4. Renforcer le système nerveux, y compris l'apport en vitamines B, qui améliorent la nutrition des fibres nerveuses et de la glycine. Des sédatifs qui calment les nerfs.
    5. Physiothérapie, massage médical, thérapie manuelle, acupuncture, gymnastique.

    Le 5e, 7e jour, les sensations de douleur commencent généralement à disparaître.

    Mais surtout, vous devez vous rappeler qu'il est nécessaire d'éliminer la cause profonde de l'apparition de la maladie à l'origine de la névralgie. Sinon elle reviendra.

    Groupe de risque

    Le principal groupe à risque est celui des employés de bureau qui passent longtemps assis à un bureau. Cette position du corps entraîne un affaiblissement des muscles du dos, à la suite de quoi tout mouvement soudain peut provoquer une névralgie..

    La maladie est fréquente chez les athlètes professionnels en raison d'un exercice excessif.

    L'état du système nerveux affecte indirectement la probabilité de névralgie. Le stress et l'anxiété affaiblissent le système nerveux, qui est un terrain fertile pour l'irritation, le pincement et l'inflammation des nerfs dans différentes parties du corps.

    Un nerf pincé se produit en raison d'un spasme musculaire ou d'une hypertonicité, résultant de:

    • troubles de la posture;
    • long séjour dans une position;
    • lourde charge;
    • mauvaise posture pendant le sommeil.

    Personne n'est à l'abri de cette maladie, il est donc important de reconnaître les symptômes à temps et de ne pas reporter une visite chez un neurologue.

    Diagnostique

    Afin de poser un diagnostic, un médecin expérimenté doit simplement étudier les symptômes de la névrose thoracique et découvrir les antécédents de la personne. Mais parfois, le médecin peut avoir des doutes sur le diagnostic, auquel cas il prescrira un plan de diagnostic.

    Ces diagnostics seront de nature différentielle, c'est-à-dire que leur objectif sera d'exclure les maladies dangereuses. Si tous les tests de laboratoire et fonctionnels des pathologies somatiques des organes internes sont négatifs, le diagnostic de «névralgie intercostale» peut être posé sans aucun doute.

    1. Tests de laboratoire d'urine et de sang, afin de détecter l'inflammation, la défaillance fonctionnelle des organes, les processus infectieux.
    2. Électrocardiogramme du cœur pour exclure la pathologie du muscle cardiaque.
    3. Échographie de la cavité abdominale pour identifier les pathologies des organes internes.
    4. Études aux rayons X pour exclure l'ostéochondrose ou la fracture des côtes.

    A voir: la névrose végétative

    Principales causes

    L'examen aux rayons X vous permet de découvrir les principales causes de la maladie. Cela peut être une fracture des côtes, une lésion vertébrale, une perte d'élasticité du disque intervertébral, une inflammation des articulations de la vertèbre, une infection des racines vertébrales.


    La fracture des côtes peut être la principale cause de névrose intercostale

    Ces problèmes peuvent persister pendant un certain temps jusqu'à ce que le facteur provoquant vienne. Par exemple, une personne décide soudainement de faire des exercices avec des haltères lourds, de passer une soirée dans un courant d'air ou de s'asseoir dans une position inconfortable pendant tout le vol de 12 heures..

    Causes secondaires

    Les tests de laboratoire, les ECG et les ultrasons peuvent révéler d'autres causes qui sont des catalyseurs de la névralgie intercostale. Par exemple, maladie cardiaque, maladie pulmonaire, pancréatite, tumeur du sein, abcès de la graisse sous-cutanée.

    Dans ce cas, un facteur physique (hypothermie, maladie virale, etc.) peut également provoquer un problème, mais le plus souvent la question est celle du temps. Lorsque la maladie atteint un certain stade, ses symptômes s'élargissent et la douleur dans la colonne vertébrale ou les côtes peut devenir l'un des symptômes nouvellement apparus d'une maladie latente..

    Névrose

    Heureusement, l'une des principales causes de la névrose intercostale est la névrose, et non des maladies dangereuses et graves. C'est difficile à croire, mais les problèmes psychologiques peuvent causer de graves douleurs physiques.

    Lorsqu'une personne est en situation de stress chronique, elle est tendue, même si elle ne peut pas y réfléchir et s'en rendre compte. Les experts pensent que par les groupes musculaires dans lesquels la tension est localisée dans une plus grande mesure, il est possible de déterminer quelle émotion inquiète une personne. Selon cette théorie, un spasme des muscles des jambes signale la peur, les muscles tendus des épaules signalent la colère, etc..


    Le stress entraîne une tension musculaire et une névralgie

    Que cette théorie soit correcte ou non, il existe définitivement un lien entre la tension musculaire et l'état psychologique d'une personne. Lorsque le corset musculaire est à la tension maximale, il prive la colonne vertébrale de sa souplesse naturelle. Par conséquent, tout mouvement brusque, levage de poids ou même position immobile prolongée peut provoquer un serrage de la racine nerveuse. Une douleur intense forcera par réflexe la personne à resserrer encore plus ses muscles, ce qui ne fera qu'augmenter la douleur.

    De nombreux patients rapportent qu'une douleur thoracique intense a été précédée d'un stress intense..

    Établissement du diagnostic

    Lorsque les premiers symptômes apparaissent, vous devriez consulter un neurologue. Il n'y a aucun problème avec le diagnostic. Pendant l'examen, le médecin appuiera sur un certain point, à la suite de quoi la douleur s'intensifiera plusieurs fois, ce qui ne laissera aucun doute sur la cause de l'inconfort. Cependant, pour exclure les pathologies d'organes, une consultation supplémentaire avec un thérapeute et un cardiologue est nécessaire (en cas de pincement dans le côté gauche du corps). Si le nerf est endommagé à droite, il est nécessaire d'exclure les maladies pulmonaires.

    Anti-douleurs

    Le traitement de la névralgie intercostale doit être déterminé par le médecin. Des médicaments non contrôlés peuvent aggraver l'état du patient et accélérer le développement du processus pathologique.

    L'anesthésie de la névralgie intercostale est réalisée en utilisant:

    • comprimés;
    • solutions;
    • onguents ou gels.

    Le plus souvent, l'anesthésie est réalisée avec des pilules. Ces médicaments ont un effet systémique sur le corps et soulagent les symptômes. Les analgésiques suivants sont prescrits aux patients pour la névralgie intercostale:

    • "Analgin";
    • "Spazmalgon";
    • Baralgin;
    • Sedalgin;
    • «Paracétamol»;
    • "J'ai pris".

    La prise de ces comprimés pour la névralgie intercostale contribue à une récupération relativement rapide du patient. Cependant, les analgésiques ne sont pas toujours efficaces, de plus, l'effet des médicaments de ce groupe ne donne qu'un résultat temporaire..

    Les anti-inflammatoires sont considérés comme plus efficaces:

    • Diclofénac;
    • «Piroxicam»;
    • Ibuprofène;
    • Méloxicam;
    • «Nimesil»;
    • «Kétoprofène»;
    • "Celebrex".

    Il appartient au médecin de déterminer exactement quels médicaments sont recommandés dans le traitement des troubles neurologiques chez l'enfant et l'adulte. Cela est particulièrement vrai dans les cas où une intervention est nécessaire pour la douleur insupportable causée par la compression des racines nerveuses. Dans ce cas, des injections sous-cutanées d'anti-inflammatoires sont prescrites..

    La névralgie comme symptôme secondaire

    La névralgie intercostale est classée selon sa cause. La maladie n'est pas indépendante et se développe comme une complication dans un certain nombre de pathologies.

    Distinguer la névralgie en arrière-plan:

    • déformation des nervures;
    • changements dans la structure des vertèbres;
    • irritation des racines nerveuses spinales.

    La déformation des côtes comprend un traumatisme, une fracture et la présence d'un néoplasme. Tout cela conduit à un nerf pincé..

    Souvent, les nerfs intercostaux pincés sont associés à des modifications des vertèbres. Dans ce cas, le pincement se produit en raison d'une violation de la distribution normale de la charge corporelle sur la colonne vertébrale. Une telle névralgie peut être causée par une ostéochondrose de n'importe quelle partie de la colonne vertébrale, des blessures au dos et des hernies..

    L'irritation des racines nerveuses spinales est déclenchée par une infection et une douleur peut être ressentie entre les côtes. Dans ce cas, la cause de la névralgie est la présence d'un foyer d'infection..

    Dans les cas ci-dessus, la névralgie peut réapparaître si la maladie sous-jacente n'est pas traitée.

    Qu'est-ce que la névralgie intercostale?

    La névralgie intercostale n'est pas une maladie, mais un symptôme caractéristique de diverses pathologies. Les raisons du développement du syndrome douloureux sont dues à la compression (compression) des racines nerveuses, qui se produit sous l'influence des facteurs suivants:

    • ostéochondrose de la région thoracique et autres maladies de la colonne vertébrale;
    • blessures, fractures de la poitrine et de la colonne vertébrale;
    • l'évolution des pathologies inflammatoires affectant le système nerveux;
    • infection infectieuse du corps (principalement des signes de névralgie intercostale se produisent avec le zona);
    • dommages toxiques au corps;
    • carence en vitamine B;
    • maladies du tube digestif;
    • pathologie cardiovasculaire.

    Il est également possible de développer une névralgie intercostale dans le contexte de la compression des éléments structurels de la colonne vertébrale, causée par des troubles hormonaux, des processus tumoraux et une hernie..

    L'exposition à des facteurs provoquants entraîne une douleur intense dans la poitrine ou le dos. De plus, la zone de localisation des signes cliniques indique la cause qui a provoqué la thoracalgie. L'apparition de symptômes de névralgie intercostale à droite indique:

    • inflammation des fibres musculaires du dos;
    • ostéochondrose;
    • pathologies du tractus gastro-intestinal.

    La douleur avec névralgie est sévère, brûlante, constante. L'intensité du syndrome change lorsque le patient fait des mouvements ou inspire profondément.

    Les deux conditions sont caractérisées par une douleur intense localisée dans la région de la poitrine. Les nerfs pincés et les maladies cardiaques sont particulièrement prononcés chez les personnes âgées. Dans ce cas, l'ECG et l'EchoCG sont prescrits..

    Le développement de conséquences négatives dans la névralgie intercostale dépend directement des caractéristiques des causes qui l'ont provoquée. Une exacerbation du zona, caractérisée par une thoracalgie, ne présente pas de danger pour la santé et la vie humaines. La maladie disparaît dans les 2-3 semaines, dans de rares cas, entraînant des complications.

    L'ostéochondrose est des processus dégénératifs (c'est-à-dire conduisant à une détérioration, une dégénérescence) des articulations vertébrales (ou d'autres articulations humaines), entraînant une diminution significative de la hauteur des disques intervertébraux et des modifications sclérotiques (remplacement du tissu parenchymateux par du tissu conjonctif) de leurs surfaces, avec l'apparence et la croissance excroissances pathologiques (ostéophytes).

    En termes simples, la transformation du cartilage du disque en tissu osseux se produit, à la suite de laquelle le disque diminue de taille, perd de son élasticité, cesse d'exercer une fonction d'absorption des chocs et serre les racines nerveuses, provoquant une sensation de douleur, ainsi que des douleurs articulaires (rappelant l'arthrite), un engourdissement des bras et des jambes.

    L'ostéochondrose peut survenir dans toutes les articulations du corps, mais en ce qui concerne le VSD, c'est l'ostéochondrose des articulations vertébrales qui doit être envisagée.

    • Ostéochondrose lombaire (le type le plus courant, jusqu'à 50%, car la charge maximale tombe sur la colonne lombaire).
    • Ostéochondrose cervicale (deuxième place, en prévalence, jusqu'à 25%).
    • Ostéochondrose thoracique.
    • Ostéochondrose commune (la pathologie affecte différentes parties de la colonne vertébrale: lombo-sacrée, cervicothoracique, etc.).
    • protubérances (protrusion du disque (prolapsus), avec la préservation de l'anneau fibreux);
    • hernies intervertébrales (même prolapsus du disque, accompagné d'une rupture de l'anneau fibreux avec libération du contenu du noyau à l'extérieur du disque).

    Méthodes de traitement

    Pour la douleur entre les côtes, le traitement implique:

    • réduire la douleur;
    • soulager les spasmes musculaires;
    • amélioration de la circulation sanguine locale;
    • renforcer le système nerveux.

    Pour réduire la douleur, il est nécessaire de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Si ces médicaments n'aident pas, un blocage est effectué. Il ne guérit pas la maladie et dure plusieurs jours, après quoi la douleur reviendra si le spasme musculaire n'est pas supprimé.

    Pour normaliser le tonus musculaire, la prise de relaxants musculaires ou d'anticonvulsivants est indiquée..

    Si nécessaire, améliorez la circulation sanguine locale, utilisez des vasodilatateurs.

    Le traitement doit être complété par la prise de vitamines B, qui renforcent les fibres nerveuses et améliorent leurs processus métaboliques.

    Fournir des soins médicaux

    Dans le traitement de la névrose intercostale, une thérapie complexe est utilisée, dont le but est d'éliminer la douleur symptomatique, de restaurer le nerf et de traiter la maladie primaire qui a provoqué la névralgie. Le traitement peut être à la fois conservateur et chirurgical. Les techniques chirurgicales comprennent la neuroplastie par décompression et la dénervation par radiofréquence..

    Considérez les principales directions dans le traitement de la maladie.

    Thérapie anti-inflammatoire

    Avec des processus inflammatoires dans les terminaisons nerveuses, le nimésulide, le diclofénac, le Nurofen, le piroxicam sont prescrits. Le syndrome de la douleur peut


    enlevé avec des injections, des blocages (anesthésiques et glucocorticostéroïdes).

    Pour les spasmes musculaires, des relaxants musculaires sont utilisés (Balkofen, Sirdalud, Midocalm). Pour réduire l'intensité de la douleur, des sédatifs sont également prescrits. Pour les douleurs thoraciques atypiques, la destruction par radiofréquence du nœud étoilé est utilisée.

    La douleur neuropathique est soulagée par la neuromodulation par radiofréquence des racines spinales. L'utilisation de vitamines B renforcera le système nerveux.

    Traitement étiotropique

    La direction du traitement dépend de la cause sous-jacente de la névralgie:

    • herpès zoster - médicaments antiviraux (Gerpevir, Acyclovir, Famciclovir), antihistaminiques, onguents antiherpétiques;
    • syndrome musculo-tonique - relaxants musculaires (Mydocalm, Tizanidine);
    • ostéochondrose, déplacement des vertèbres - traction sèche de la colonne vertébrale, thérapie manuelle (pour soulager la compression du nerf intercostal);
    • pathologie rachidienne, myélopathie, radiculopathie - injections de stéroïdes dans l'espace épidural;
    • tumeurs - traitements chirurgicaux.

    Méthodes de physiothérapie

    La physiothérapie est utilisée pour les arthropathies, la spondylarthrose, les infractions:

    • magnétothérapie;
    • électrophorèse utilisant la novocaïne;
    • amplipulse;
    • procédures thermiques;
    • Thérapie UHF;
    • ultraphonophorèse;
    • réflexologie.

    Les méthodes de la médecine orientale sont également souvent utilisées: moxibustion, acupuncture, acupression, pierres chaudes, hirudothérapie.

    Le traitement neurotrope est également utilisé:

    • injections de vitamines B
    • injections d'acide ascorbique;

    Les causes des spasmes et, par conséquent, des crises de névralgie peuvent être les suivantes:

    • hypothermie;
    • les maladies pulmonaires;
    • stress mental;
    • effets traumatiques;
    • maladies infectieuses transférées;
    • activité physique excessive sans la préparation nécessaire.

    De plus, la névralgie intercostale se développe avec un empoisonnement et des modifications de la colonne vertébrale, qui sont causées par des troubles hormonaux chez les femmes pendant la ménopause. Diverses réactions allergiques et maladies du système nerveux conduisent également à cette maladie, notamment, comme la polyradiculonévrite et la sclérose en plaques..

    La névralgie intercostale a tendance à survenir avec des anévrismes aortiques et certaines maladies des organes internes. La maladie se développe après une infection herpétique.

    Avec un stress physique systématique, par exemple, lors de la levée de poids, les microtraumatismes entraînent souvent des névralgies, surtout s'ils sont associés à une hypothermie.

    La névralgie intercostale est provoquée par l'alcool, car elle a un effet toxique sur le système nerveux humain. Le diabète sucré et un manque de vitamines B (avec ulcères d'estomac, hépatite, gastrite et colite) entraînent également la maladie, car des troubles métaboliques surviennent dans les tissus nerveux.

    Des symptômes similaires à la névralgie intercostale sont également possibles en raison de spasmes (excès de tonus) d'un ou plusieurs muscles du dos. Lors de l'étirement du muscle affecté (se pencher en avant, déplacer l'omoplate, l'épaule droite ou gauche), dans ce cas, une augmentation de la douleur est caractéristique.

    Symptômes et manifestations de la thoracalgie intercostale

    Le principal symptôme de la thoracalgie est une douleur aiguë dans l'espace intercostal, facilement détectable par palpation. La douleur est localisée, généralement à droite ou à gauche.

    Le patient est irrité et les éternuements et la toux provoquent une douleur aiguë.

    Avec l'apparition de changements atrophiques dans la racine nerveuse, la douleur disparaît, laissant progressivement la place à une sensation de lourdeur dans la poitrine, ce qui indique la négligence de la maladie.

    De plus, la capacité pulmonaire du patient diminue et une respiration superficielle apparaît..

    Dans la plupart des cas, l'apparition de la névralgie est précédée d'un court spasme musculaire, ce qui contribue à une irritation immédiate des terminaisons nerveuses et à l'apparition d'un syndrome douloureux sévère.

    Que faire en cas d'insomnie, de panique, de surmenage, de difficultés respiratoires?

    Bonjour cher docteur!

    Je veux vous poser une question. Je souffre de névrose depuis plus de 3 ans. J'étudie. Chaque année pendant un mois à l'hôpital pour un traitement, je subis un traitement. Et après le traitement, il semble s'améliorer d'une manière ou d'une autre, mais au printemps et à l'automne, l'état général commence à s'aggraver encore plus. Maintenant, pendant 3 mois, il y a une gêne dans le sein gauche, pas dans le cœur. C'est juste sur le côté gauche, où la poitrine a l'impression que quelque chose de solide est couché, une pierre sur mon âme, je ne peux pas respirer ça. Il peut même être difficile de respirer. Tout est après, comme si j'étais grosse, après certains, comment expliquer, après le stress. Je ne sais plus quoi traiter à la maison, au moins ils prescrivent quelque chose, quelque chose n'aide pas. La soude aide. Je me suis aussi souvenu. Je suis tourmenté par une pression très forte, pas tous les jours. Après deux jours là-bas, après 3 jours, la pression peut chuter brusquement, et brouillard dans les yeux, vertiges. La panique commence. Maintenant, ces derniers temps, je ne peux pas m'endormir rapidement, je m'endormais, maintenant je m'endors depuis longtemps. Au travail, j'ai commencé à me surmener, tout le monde a pris toutes sortes de photos, tout vérifié, tout va bien. S'il vous plaît, aidez-moi avec ce que vous pouvez, au moins avec des conseils, comment est-il traité, comment est-il traité? Comment vivre avec ça en général? Comment tout cela va-t-il se passer? Y en aura-t-il un que je prends et me réveille le matin. Merci d'avoir répondu. j'attendrai.

    Victoria, Saratov, Russie

    Comment traiter le dysfonctionnement autonome somatoforme à Saratov, Russie

    Vous présentez des symptômes et des signes de troubles du système nerveux autonome. Le dysfonctionnement autonome somatoforme est plus fréquent chez les femmes. Les névroses, les douleurs thoraciques et la suffocation, les chutes de pression et les douleurs à la tête, la panique et les vertiges, le brouillard dans les yeux sont caractéristiques du dysfonctionnement autonome somatoforme..

    Il est impossible de guérir le dysfonctionnement autonome somatoforme seul à la maison en utilisant des méthodes et des méthodes traditionnelles ou des médicaments seuls. Pour la disparition complète de tous les symptômes et la normalisation de la maladie, il est nécessaire d'effectuer une thérapie complexe.

    Sarklinik effectue le traitement du dysfonctionnement autonome somatoforme à Saratov, le traitement des troubles du système nerveux autonome en Russie chez les hommes et les femmes. Des méthodes efficaces vous permettent de guérir la maladie en peu de temps. Le traitement est ambulatoire, va en cours. La durée minimale d'un traitement est de 10 jours ouvrables. Sarclinic sait comment traiter le dysfonctionnement autonome somatoforme chez l'homme et la femme, chez l'enfant et l'adolescent.

    Ostéochondrose cervicothoracique avec VSD

    En médecine, il existe une opinion selon laquelle l'ostéochondrose cervicothoracique et la VSD peuvent se provoquer mutuellement. Selon les statistiques, environ 90% des cas de VSD sont causés par l'ostéochondrose. La différence entre ces pathologies est considérée comme l'origine de la symptomatologie elle-même: avec VVD, la cause principale est une violation du fonctionnement du système nerveux autonome, et avec l'ostéochondrose, la circulation sanguine est perturbée, ce qui entraîne une augmentation de la pression.

    Les symptômes de l'ostéochondrose cervicothoracique et de la VSD sont presque les mêmes, de sorte que le diagnostic doit être posé exclusivement par un médecin. Il y a des moments où ces 2 pathologies s'accompagnent. Le traitement des deux maladies est effectué de manière complexe: des médicaments sont utilisés pour soulager l'inflammation de la colonne cervicale et des exercices sont effectués pour soulager les tensions. Pour éliminer l'inflammation, vous pouvez appliquer des pommades telles que «Diclofenac» ou «Fastum-gel». Il est recommandé d'arrêter complètement de fumer et les boissons alcoolisées.

    La prévention

    Névrose intercostale, la maladie est sans aucun doute désagréable, le traitement est souvent long, et les sensations douloureuses apportent de nombreux moments désagréables. Nous savons tous que la prévention est beaucoup plus efficace que le traitement et beaucoup plus facile à mettre en œuvre..

    La prévention de la névrose intercostale est généralement de nature consultative. Il faut éviter le stress, mener une vie saine, ne pas affaiblir son système nerveux en prenant des substances toxiques, le tabagisme et l'alcool. De bons résultats de renforcement général sont donnés par des exercices de durcissement et de santé. Il est conseillé d'éviter les courants d'air et l'hypothermie, d'organiser avec compétence le lieu de travail, d'essayer de minimiser les facteurs de production nocifs.


    Pratiquez le yoga pour la prévention

    Caractéristiques de la régulation nerveuse

    De la moelle épinière dans sa région thoracique, 12 paires de nerfs spinaux partent. Ils sont formés de fibres sensorielles, motrices et sympathiques. Chaque nerf court dans l'espace intercostal le long du bord inférieur de la côte sous le vaisseau intercostal correspondant entre les muscles intercostaux externes et internes, responsables de l'expiration et de l'inhalation. Avec la névralgie intercostale, les impulsions de douleur se propagent le long des fibres nerveuses jusqu'à la moelle épinière, puis au cerveau. En conséquence, la personne ressent de la douleur..

    Ou, comme l'appellent les patients, «névralgie du nerf facial». Le nerf trijumeau est la paire V de nerfs crâniens, qui fournit une innervation sensorielle et partiellement motrice au visage et à la cavité buccale. Les branches orbitale et maxillaire du nerf sont purement sensibles, la troisième branche de la branche mandibulaire contient des fibres motrices qui innervent les muscles à mâcher.

    La névralgie du trijumeau a les facteurs causaux dits centraux et périphériques.

    • La genèse centrale est un paroxysme douloureux de la genèse cortico-sous-corticale - paroxysmes hypothalamiques, épileptique, dysphorie. Le paroxysme est une manifestation de la maladie qui survient soudainement, est très différente, contraste avec l'état habituel, dure peu de temps - quelques secondes ou minutes, s'arrête spontanément brusquement. La névralgie du trijumeau peut être considérée comme l'équivalent de l'épilepsie - car il s'agit d'un paroxysme à court terme, au cours duquel des poussées d'activité à ondes lentes sont observées sur l'EEG et un traitement anticonvulsivant a un effet.
    • Genèse périphérique - la névralgie primaire est un syndrome douloureux qui survient principalement avec des infections, des lésions virales (herpétiques) et toxiques, toxiques-allergiques et vasculaires - irritation, compression du nerf trijumeau par des vaisseaux - anévrisme, malformation, vaisseaux pathologiquement tortueux. La névralgie secondaire est un syndrome douloureux dans les maladies des organes ORL, des dents, du rachis cervical supérieur, de la sclérose en plaques, de la SLA, des blessures, des tumeurs de la jonction cérébrospinale.

    cette douleur est de courte durée, elle peut être de nature différente, mais toujours très forte "non compatible avec la vie", unilatérale, locale - dans la zone d'innervation de la branche affectée du nerf.

    Zones de douleur dans la névralgie du trijumeau

    La douleur s'accompagne de réactions autonomes - larmoiement, hypersalivation (salivation incontrôlée), hyperémie (rougeur). La douleur peut être provoquée en touchant les points de déclenchement, en mâchant, en parlant, en se rasant. En cas de dommages à la branche mandibulaire du nerf trijumeau, des troubles moteurs des muscles masticateurs sont possibles - contractions, spasmes, atrophie.

    L'évolution de la névralgie idiopathique est longue - des années, avec des périodes de rémission et d'exacerbations. La durée de la rémission et la fréquence des exacerbations sont individuelles, associées à des moments de provocation. Une rémission persistante et à long terme est possible. L'évolution de la névralgie secondaire dépend de la maladie sous-jacente.

    Nerf glossopharyngé - IX paire de nerfs crâniens, qui procure une sensibilité aux amygdales, au palais mou, à la cavité tympanique, à la sensibilité gustative du tiers postérieur de la langue, à la fonction sécrétoire de la glande parotide, à l'innervation motrice des muscles pharyngés.

    Distinguer névralgie primaire - idiopathique et secondaire - symptomatique - avec maladies infectieuses (amygdalite, amygdalite, grippe), traumatisme du lit de l'amygdale, tumeurs de l'angle cérébelleux, tumeurs du larynx, fracture de la base du crâne, en tant que complication lors des opérations d'amygdalectomie, trachéotomie, ventilation mécanique.

    La névralgie glossopharyngée est une douleur, paroxystique, unilatérale dans la langue, la racine de la langue, la gorge, le palais mou et dans l'oreille. La douleur survient en mangeant, en avalant, en bâillant, en toussant ou en mangeant des aliments très chauds ou froids. La douleur s'accompagne d'une réaction végétative - hypersalivation ou sécheresse de la gorge, un changement de goût est possible - tout semble amer ou la sensation gustative peut être perdue. Une attaque peut être déclenchée en avalant, en parlant.

    La névralgie du nerf cutané externe de la cuisse (maladie de Roth) est une douleur, une sensation de brûlure, une paresthésie (picotements, sensations de rampement sur la peau), un engourdissement dans la zone d'innervation nerveuse - la surface antéro-externe de la cuisse. La douleur peut être paroxystique et constante, vive et douloureuse, prolongée.

    Névralgie du nerf fémoral

    Une névralgie du nerf fémoral peut survenir avec des troubles dyshémiques métaboliques - diabète sucré, intoxication alcoolique, avec maladies vasculaires des membres inférieurs, avec compression du nerf au site de sortie sous le pli de l'aine - avec un bandage, pendant la grossesse, avec des blessures.

    La névralgie du stress peut-elle se développer?

    24 avril 2019 14:56
    J'ai une névralgie intervertébrale avec une hernie de la colonne vertébrale. Au début, je ne comprenais pas pourquoi il y avait une douleur aiguë sous l'omoplate dans la région du cœur et sous les côtes, des spasmes musculaires et se déplaçant parfois d'un endroit à l'autre, je pensais à des pépins, ou encore l'estomac faisait des farces au pancréas. Il y eut un moment, semblait-il, avec des problèmes de foie, tous les mêmes spasmes. Souvent survenu lors du chargement dans une position, ainsi que de la position assise pendant une longue période dans une position légèrement pliée, toutes dans la même position constante.

    C'est étrange qu'avec des spasmes sévères, j'ai ressenti une charge nerveuse, même la pression a commencé à se plier, alors j'ai pensé que j'avais des problèmes cardiaques. Au début, j'ai beaucoup réfléchi, je prends toutes sortes de bêtises dans ma tête parce que je suis stressée, mais non. À ce moment, elle a soigné son dos et a décidé d'aller dans un sanatorium pendant 7 jours. Étrange, mais la névralgie a disparu et mon état émotionnel s'est également stabilisé.

    Environ un an après le sanatorium, la névralgie a commencé à s'aggraver, elle s'est tournée pour un examen et un traitement. Il s'est avéré que tout va bien avec mon cœur, une hernie entre les omoplates et des problèmes dans les vertèbres cervicales (protrusion.) Le médecin, établissant le diagnostic, a suggéré de contacter un psychiatre, bien que le médecin lui-même n'était pas un cadeau, une brute. Mais voici la conclusion. Référé à un physiothérapeute, laser, médicaments, traitements, massage et plus.

    J'ai commencé à me ressusciter physiquement et mentalement, mais en retournant au travail dans la même position assise stupide, j'ai recommencé à me pincer les nerfs et, en règle générale, mon état émotionnel, à paniquer. Et il est intéressant de noter que le stress n'est pas venu avant le travail, mais après une détérioration de la condition physique après environ une journée. Je ne peux pas être d'accord avec les médecins pour dire qu'est-ce que le stress d'abord et ensuite la névralgie.

    24 avril 2019 15:10

    Je n'ai pas vraiment été traité pour ça, j'ai vu une neuromultivite, ça fait moins mal, mais ça n'a pas disparu

    24 avril 2019 15:11

    Soit changer de travail, soit endurer et être traité par un psychiatre («si vous ne changez pas la situation, vous devez changer votre attitude à son égard»). Quelles autres options?

    24 avril 2019 16:59

    J'ai une névralgie intercostale, j'ai très peur des courants d'air, les crises sont plus fréquentes en hiver. Je suis traité: Nucleo CFM forte Midocalm Mieux dans les injections, donc l'effet est meilleur. En hiver, dormir sur des draps électro aide, si je saisis et couché dans un bain chaud, puis sur une feuille électro. Les pansements à l'endroit du spasme n'aident pas..

    24 avril 2019 20:15

    Il y a aussi cette névralgie. En raison de l'ostéochondrose. Bien. Ici, après toutes les pilules de massage, seulement de la gymnastique thérapeutique pour maintenir un bon état.

    25 avril 2019 00:17

    J'ai des neurones intercostaux depuis de nombreuses années déjà. travail sédentaire. Je suis traité avec un cours une fois par an: vitamine B1 tous les deux jours, 1 ml, vitamine B6 tous les deux jours, 1 ml. 10 injections chacune. puis je bois de la levure pendant environ 3 mois, je vais aller à la pharmacie. les injections aident beaucoup. puis 8 mois ne dérange pas. en général, la cause de la névralgie réside souvent dans une carence en vitamine b1.

    27 avril 2019 00:01

    27 avril 2019 00:03

    La cause de cette affection est la compression des racines nerveuses des nerfs intercostaux au niveau de leur sortie de la colonne vertébrale, ce qui est observé, par exemple, dans l'ostéochondrose. Les principales causes de névralgie peuvent être: l'ostéochondrose, un mouvement brusque infructueux, le travail dans une position inconfortable, les courants d'air, un effort physique intense, l'hypothermie, le stress, le rhume, un traumatisme thoracique, des troubles métaboliques, etc..

    La douleur de la ceinture au niveau de la poitrine peut être causée par d'autres maladies de la colonne thoracique: spondylarthrite, spondylopathie hormonale, spondylarthrite ankylosante, tumeurs primaires ou métastatiques, tumeurs de la moelle épinière thoracique, problèmes d'estomac et d'autres organes abdominaux (la gastrite peut provoquer des douleurs dans cette zone Ressentir). De nombreuses raisons agissent dans le contexte des modifications des vaisseaux sanguins liées à l'âge.

    Parfois, la douleur thoracique peut être causée non seulement par une compression / irritation des nerfs intercostaux, mais également par un tonus excessif d'un ou plusieurs muscles. Ce sont généralement les muscles - les extenseurs du dos ou les muscles de l'épaule et de l'omoplate. La douleur musculaire est caractérisée par une augmentation de la douleur lorsque le muscle affecté est étiré (se pencher vers l'avant, bouger l'épaule ou l'omoplate).

    La névralgie intercostale affecte principalement les personnes âgées, lorsque toutes les nombreuses raisons agissent dans le contexte de changements liés à l'âge dans les vaisseaux. Chez les enfants, cette maladie ne se produit pratiquement pas..

    Le corps humain est une unité indissoluble de deux systèmes de régulation: nerveux et humorale. Le système de régulation humorale effectue son travail par le sang - par la libération de substances qui permettent aux organes et aux tissus de remplir n'importe quelle fonction. Par exemple, la production d'insuline fait que le sucre quitte le sang et que le glucagon apparaît dans le sang. Les encéphalines et les endorphines sont appelées «hormones de la joie et du bonheur».

    La régulation nerveuse est le deuxième type de communication, construit comme une verticale avec une communication bidirectionnelle. Le centre de commandement le plus élevé est le cortex cérébral. Si la douleur est analysée dans des centres anciens qui existent même dans la moelle épinière (analyseurs de douleur primaires), alors dans les hémisphères cérébraux, la douleur prend une teinte émotionnelle.

    Il existe de nombreuses études qui montrent que le stress chronique aggrave l'évolution de toutes les maladies sans exception - des troubles mentaux à un orteil meurtri. Chacun de nous peut se rappeler de nombreux cas de ce genre: par exemple, des amis tant attendus sont venus vers vous, vous êtes heureux et heureux, et voici, vous apportez une friandise à table, tout le monde a faim, il y a une merveilleuse excursion en bateau à venir, ou une randonnée vers de beaux endroits - et soudainement vous avez accidentellement blessé votre petit orteil sur le cadre de la porte.

    Très probablement, vous oublierez la douleur en quelques minutes, passant à des choses plus agréables et intéressantes..

    Imaginez maintenant: vous avez perdu votre emploi, votre femme (mari) vous a quitté. En ouvrant la porte de l'appartement, vous constatez que vous avez été volé. Vous vous précipitez et, comme ça, vous vous blessez le petit doigt. La douleur paraîtra cent fois plus forte et plus longue. Les sujets sensibles peuvent même pleurer, et les personnes fortes essaieront de surmonter le désespoir soudain et penseront que le paradis lui-même est contre vous..

    Jusqu'au soir, vous vous souviendrez de cet épisode qui fait trembler le cœur et votre doigt fera mal plus longtemps..

    Dans le cas de la névralgie, les impulsions de douleur négatives sont fixées, transmises à des centres analytiques supérieurs, dans lesquels l'impulsion de douleur peut durer plus longtemps, en raison de l'auto-induction des réseaux neuronaux. En outre, la «zone frontière» se développe - les moments d'apparition de la douleur, avant son développement complet, sont allongés et la période de diminution de la douleur est également allongée. C'est pour cette raison que la durée des intervalles de lumière est raccourcie..

    Si aucune mesure particulière n'est prise, la douleur peut atteindre une telle intensité qu'une personne, à la recherche d'une issue, aura au moins recours au suicide. Cela est d'autant plus possible que dans notre monde, vous pouvez trouver un grand nombre de personnes prêtes à le faire dans un contexte de santé somatique complète..

    L'état du système des neurotransmetteurs (médiateurs) dans le cerveau est d'une grande importance dans le développement d'un tel état de stress chronique: sérotoninergique, cholinergique et GABA-ergique. Chacun de ces systèmes est responsable de son propre «domaine de travail», mais en médecine moderne, la plupart des antidépresseurs régulent l’échange de sérotonine.

    Il s'est avéré que plus la sérotonine se trouve dans l'espace synaptique entre les neurones et, sans être détruite, continue d'exercer son effet, meilleure est l'humeur d'une personne, moins les stimuli de la douleur sont importants. En raison de la prise de ces médicaments, le niveau réel de douleur reste le même, mais du fait que sa perception est modifiée, il devient moins significatif, prend moins de pensées et, à la fin, «survit» de la mémoire.

    Cela explique l'utilisation d'antidépresseurs pendant le jeûne. Ils contribuent à la perte de poids, car une personne acquiert une "attitude indifférente" face aux envies d'un estomac vide et peut durer beaucoup plus longtemps.

    D'un autre côté, il n'y a aucune preuve que la dépression ou le stress puissent être la cause directe de la névralgie à ce moment-là pour la première fois. Ainsi, le stress supplémentaire ou l'état dépressif a un effet négatif sur la névralgie existante, et dans la situation inverse, la première crise de névralgie sera due, néanmoins, à des causes locales, mais tout de même, son intensité et sa durée seront ressenties beaucoup plus douloureuses..

    Dans le cas de la névralgie, les impulsions de douleur négatives sont fixées, transmises à des centres analytiques supérieurs, dans lesquels l'impulsion de douleur peut durer plus longtemps, en raison de l'auto-induction des réseaux neuronaux. En outre, la «zone frontière» se développe - les moments d'apparition de la douleur, avant son développement complet, sont allongés et la période de diminution de la douleur est également allongée. C'est pour cette raison que la durée des intervalles de lumière est raccourcie..

    Douleur cardiaque et névralgique - quelles sont les similitudes?

    Il existe des similitudes significatives entre les douleurs névralgiques et cardiaques (cardialgie) - les deux sont localisées sur le côté gauche du sternum. Leurs manifestations présentent également quelques similitudes. Pour cette raison, il peut être extrêmement difficile de distinguer ce qui fait exactement mal sans diagnostics appropriés..

    Important!

    D'autres maladies graves peuvent être cachées sous le masque de VSD. Seul un médecin peut poser un diagnostic précis et prescrire le bon traitement! Toutes les informations sur le site sont à titre informatif uniquement et ne constituent pas un motif d'autodiagnostic et d'automédication.

    Mais cela doit être fait, car la stratégie de traitement de la neurologie et du cœur sera complètement différente. En outre, il existe des douleurs cardiaques qui signalent une menace imminente grave et le patient a besoin de soins médicaux immédiats..

    Les principales similitudes entre la névralgie et la cardialgie:

    • Sentez-vous sur le côté gauche de la poitrine.
    • Peut être donné à d'autres régions du corps.
    • A une nature différente de sensations (colite, écrasements, coupures).
    • Le plus souvent survient soudainement.


    Avec VSD, la douleur est le plus souvent de nature névralgique. Mais ceux qui souffrent d'anxiété accrue, de peurs, d'hypocondrie, de personnes dystoniques commencent à soupçonner qu'ils ont diverses maladies cardiaques..
    Chaque sensation désagréable fait que le névrosé s'attend à une crise imminente d'une crise cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral..

    De telles craintes avec VSD sont généralement sans fondement. Mais ce n'est pas une raison d'être vigilant. Toute douleur est un signal pour prendre soin de votre santé et consulter un médecin.

    Malgré le fait qu'en cas de trouble autonome, il n'y a pas de menace sérieuse pour la vie, il est toujours nécessaire de le confirmer avec des médecins qualifiés.

    Sur une note!

    La cause de la névralgie intercostale est la compression / irritation des fibres nerveuses, suivie du processus inflammatoire. Une telle compression des nerfs se produit en raison de la tension et des spasmes des muscles et des vaisseaux sanguins. Le principal stimulant du stress est constitué de facteurs psychogènes (fortes expériences psycho-émotionnelles d'une personne).

    Les principales causes et conditions préalables au développement de la maladie

    La cause de la survenue de douleurs constantes et périodiques (paroxystiques) est un nerf intercostal fin, comprimé / serré par réflexe entre les fibres musculaires.

    Une douleur vive, accompagnée de brûlures, d'engourdissements ou de picotements, se propage dans toute la poitrine au moment où les impulsions courent le long des nerfs de la colonne vertébrale.

    Les conditions préalables au développement de la névralgie intercostale sont:

    • stress sévère et hypothermie;
    • intoxication;
    • blessures aux côtes résultant d'une surcharge physique soudaine;
    • les maladies inflammatoires (y compris les maladies malignes);
    • changements pathologiques de la colonne vertébrale (par exemple, ostéochondrose).

    Malgré une certaine similitude des symptômes, la maladie doit être distinguée de la névrite, car avec la névralgie intercostale, les processus inflammatoires ne se produisent pas, la sensibilité de la peau n'est pas perturbée tout en maintenant l'activité musculaire.

    Une douleur accrue dans la poitrine peut être causée par un tonus excessif de certains muscles - l'épaule, l'omoplate ou les extenseurs du dos.