Qui a des obsessions et pourquoi et comment s'en débarrasser

Bonne journée, chers lecteurs. Dans cet article, nous examinerons ce que sont les pensées obsessionnelles, pourquoi elles surviennent dans la tête d'une personne, comment elles se manifestent. Envisagez la possibilité de se débarrasser de ses obsessions, ainsi que d'autres méthodes de traitement.

Définition

Du point de vue de la psychologie, l'obsession porte le nom de «gomme mentale». Dans un tel état, des idées forcées, des images, des phobies apparaissent dans la tête d'une personne, ce qui la pousse à effectuer les mêmes actions. Scientifiquement, cette pathologie s'appelle l'obsession..

Voici des exemples d'obsessions:

  • pensées sur la mort imminente ou une maladie grave - une personne dessine des images dans sa tête, projette mentalement une tragédie;
  • une relation ratée avec un partenaire - par exemple, un jeune homme pense constamment que la fille le quittera bientôt, malgré le fait qu'il n'y a pas de conditions préalables visibles à cela;
  • peur des catastrophes - par exemple, un individu imagine comment il s'est retrouvé sous les décombres d'une maison détruite ou s'est retrouvé dans l'épicentre d'un tremblement de terre, d'une inondation.

Il y a des obsessions agressives, qui en psychiatrie sont appelées pensées obsessionnelles contrastées. Ainsi, le patient peut avoir des idées pathologiques liées à la peur de subir des blessures physiques, de la violence contre quelqu'un ou du meurtre. Par exemple, une mère peut craindre d'étrangler son enfant, ce qui l'empêche de dormir la nuit. Les obsessions agressives incluent également des pensées obsessionnelles de suicide..

Raisons possibles

Compte tenu de la tendance aux idées obsessionnelles, il convient de garder à l'esprit que les prérequis peuvent être de deux types: de nature neuropsychiatrique et biologique. Les premiers comprennent:

  • surcharge émotionnelle grave du système nerveux central, en particulier la présence de VSD;
  • développement de complexes au stade de la croissance;
  • doutes fréquents, perfectionnisme, obsession excessive, concentration sur les détails;
  • prévalence de l'inhibition labile et de l'excitation inerte dans la VND;
  • psychotraumatisme infantile - une situation où quelqu'un meurt dans le cercle intime de l'enfant, surtout s'il s'agit d'un parent ou d'un parent le plus proche, le bébé développe une peur de la mort ou de la mort d'autres proches, ce qui le hantera toute sa vie;
  • la violence physique ou mentale subie peut générer des pensées négatives;
  • lorsque les parents ne prêtent pas suffisamment attention à un adolescent, il peut grandir en pensant que personne n'est nécessaire dans ce monde (à un moment donné, ces obsessions peuvent conduire à des pensées suicidaires);
  • exposition à un stress prolongé;
  • la présence d'une estime de soi faible ou élevée;
  • Les particularités de l'éducation, en particulier le fait de grandir à côté d'une personne souffrant d'anxiété accrue, peuvent programmer un enfant pour qu'il forme des peurs obsessionnelles. Par exemple, si une mère dit constamment au bébé que le danger l'attend à chaque pas dans la rue, alors avec de telles conversations, elle convaincra l'enfant qu'il en est vraiment ainsi. En grandissant, une telle personne aura peur de sortir, de la société..

Les biologiques comprennent:

  • scarlatine, pharyngite ou autres affections provoquées par le streptocoque précédemment transférées;
  • caractéristique anatomique de la structure du cerveau, accompagnée des spécificités du fonctionnement du système nerveux central;
  • mutation chromosomique accompagnée d'une modification d'un gène spécifique responsable du mouvement de la sérotonine.

Manifestations caractéristiques

Le trouble obsessionnel-compulsif peut se manifester avec les symptômes suivants:

  • être dans un état d'anxiété constant;
  • la présence de doute de soi;
  • faire défiler la tête des dialogues fatigants avec lui-même;
  • peur d'une douleur possible pour vous-même ou vos proches;
  • la formation constante de doutes sur la mise en œuvre de leurs actions;
  • peur de contracter une maladie mortelle, peur de la mort;
  • la formation de fantasmes sexuels, qui ne restent que dans la tête, ne se réalisent pas dans la pratique;
  • pensées obsessionnelles sur un acte honteux parfait, regret de ce qui s'est passé (au bord de l'auto-flagellation);
  • avoir des inquiétudes douloureuses concernant votre apparence;
  • l'apparition d'images obsessionnelles qui ont une connotation négative;
  • l'émergence de compulsions - actions obsessionnelles qui ont le caractère d'un rituel;
  • avoir des souvenirs intrusifs associés à quelque chose de négatif ou de honteux.

Lorsqu'une personne est constamment hantée par des obsessions délirantes, elle s'accompagne également d'un stress physique, qui peut être caractérisé par les manifestations physiologiques suivantes:

  • cardiopalmus;
  • étourdissements;
  • dyspnée;
  • vertiges;
  • la nausée;
  • transpiration excessive;
  • augmentation du péristaltisme intestinal;
  • polyurie;
  • violation du rythme cardiaque;
  • décoloration de la peau du visage (rougeur ou pâleur).

Traitement

Dans le traitement du trouble obsessionnel-compulsif, des séances de traitement médicamenteux et de psychothérapie peuvent être utilisées.

  1. Dans les cas graves, des médicaments sont prescrits. En outre, des médicaments peuvent être prescrits pour se débarrasser des symptômes alarmants qui accompagnent la présence d'obsessions. Des médicaments peuvent être prescrits pour se débarrasser des névroses, de l'anxiété, de la dépression.
  2. La psychothérapie s'est avérée efficace contre les obsessions. Un psychologue professionnel ou un psychothérapeute pourra aller au fond de la véritable cause de cette condition. Dans leur thérapie, le spécialiste utilisera la direction la plus appropriée pour le cas particulier. Ainsi, il peut:
  • direction cognitive - le psychothérapeute soulignera la nécessité d'assumer la responsabilité de vos pensées, vous apprendra à répondre correctement à vos idées, en particulier à celles qui ne peuvent pas être expliquées du point de vue de la logique;
  • psychothérapie familiale - le patient vient aux séances avec les membres de sa famille (il est important que la racine du problème réside dans le conflit intra-familial);
  • thérapie de groupe. En raison du fait que les pensées obsessionnelles peuvent être le résultat d'un manque de communication normale dans la société, le soutien de groupe a un effet positif important. Une fois dans le cercle des personnes aux pensées obsessionnelles, une personne reconnaît plus facilement ses problèmes, elle a plus envie de leur résister.

Recommandations

  1. Il est important de comprendre que toutes les pensées qui se forment dans notre tête n'ont pas droit à la vie. Surtout s'ils sont illogiques. Cela reflète souvent notre humeur, nos connaissances, notre expérience, nos conditions de vie et nos circonstances..
  2. Vous devez apprendre à ignorer ces idées. Une personne peut admettre que des obsessions existent dans sa tête, mais ne pas s'y attarder, mais essayer, pour ainsi dire, d'observer de l'extérieur.
  3. Il est important de réfléchir à ce qui a conduit à ces réflexions. Mais l'essentiel n'est pas de s'y attarder, mais simplement de mener une analyse.
  4. Vous devez apprendre à vous détendre. Pour cela, vous pouvez recourir au yoga, à la méditation ou simplement prendre des vacances et partir en vacances. Les exercices de respiration, la méthode d'auto-hypnose seront également efficaces..
  5. Il est important de maintenir des relations dans un environnement social. Vous devez comprendre que la communication avec d'autres personnes a un effet bénéfique sur votre formation en tant que personne, sur votre capacité à penser à autre chose, et non à vos idées folles.
  6. Il faut être à l'extérieur le plus souvent possible, faire du sport sous une forme ou une autre. L'activité physique est importante, qui s'accompagne de la production de l'hormone du bonheur..
  7. Essayez de trouver un passe-temps qui vous intéressera, prendra presque tout votre temps libre, ne laissez pas une minute pour que des pensées délirantes surgissent.

Vous savez maintenant comment vous débarrasser d'une obsession. Avant de chercher des moyens de contre-action, il est recommandé de décider de ce qui a exactement incité le développement de telles pensées. Le traitement le plus efficace sera celui qui sera dirigé vers la cause profonde de la maladie, et non vers ses conséquences sous la forme de l'apparition de pensées obsessionnelles. Si vous ne pouvez pas vous débarrasser de ces idées par vous-même, contactez un spécialiste pour obtenir de l'aide..

Traitement des pensées obsessionnelles

Le traitement des pensées obsessionnelles dans la clinique du cerveau est effectué par des méthodes de substitution douce en milieu hospitalier de la médecine réparatrice. Les pensées répétitives et persistantes sont toujours intrusives et ne se prêtent pas au contrôle de leur propre volonté. Le traitement des pensées obsessionnelles est toujours associé à des difficultés de nature individuelle. La manifestation de pensées obsessionnelles ne doit pas être confondue ou confondue avec les névroses et les états mentaux délirants. Il s'agit d'un type particulier de trouble mental qui peut être traité spécifiquement. Les pensées obsessionnelles sont traitées.

Dans la plupart des cas, nous recommandons de traiter les pensées obsessionnelles en ambulatoire, et seulement dans les cas très graves, lorsque la maladie est négligée ou maligne, nous recommandons une hospitalisation de courte durée pour soulager une affection aiguë.

Pensées obsessionnelles

La présence de pensées obsessionnelles indique toujours la présence de toute perturbation dans le fonctionnement du cerveau. Par conséquent, s'ils sont disponibles, il est impossible de donner une évaluation précise de l'état d'une personne via Internet. Cela nécessite un diagnostic différentiel avec la participation de plusieurs médecins de diverses spécialisations. Le processus d'un tel diagnostic s'appelle une consultation médicale, qui est effectuée gratuitement à la clinique du cerveau pour chaque patient..

Les médecins de la clinique du cerveau ont une vaste expérience dans le traitement de diverses maladies avec la présence de pensées obsessionnelles d'orientations et d'intensités diverses.

Appeler + 7495135-44-02!

Notre traitement des pensées obsessionnelles est toujours efficace même dans les cas les plus graves lorsque le traitement précédent n'a pas aidé.

Plaintes avec pensées obsessionnelles

  • Obsessions
  • Pensées répétitives
  • Négligence
  • Problèmes de mémoire
  • La nécessité de vérifier ou de revérifier
  • Le besoin ou le besoin de tout faire lentement pour éviter les erreurs
  • La pensée se perd facilement
  • Difficulté à prendre des décisions
  • Le sentiment que quelque chose vous empêche de faire quelque chose
  • C'est dur de se concentrer
  • Le besoin de répétition

Les pensées obsessionnelles ne sont pas des automatismes mentaux et des états délirants. Les pensées obsessionnelles sont des pensées que votre esprit mène constamment contre votre volonté..
La pensée intrusive peut se produire comme un éclair, sans aucune raison, et le plus souvent conduire à une anxiété grave et réduire considérablement la qualité de vie.

Le plus souvent, les pensées obsessionnelles sont associées à des actions obsessionnelles contrôlées et stimulées par ces pensées. Les gens critiquent généralement ces pensées, mais contrairement à la logique et aux tentatives de les arrêter d'eux-mêmes, ils persécutent constamment une personne, la forçant souvent à se conformer à leurs exigences (vérifiez plusieurs fois si le fer est éteint, si la porte est fermée, etc., ou des pensées d'une maladie, autres pensées obsessionnelles).

Options pour les pensées obsessionnelles

Les pensées obsessionnelles peuvent avoir différentes options et se présenter sous les formes suivantes:

Pensées de doute obsessionnelles

Intrusive, contrairement à la logique et à la raison, l'incertitude émergente dans l'exactitude des actions effectuées ou engagées. Par exemple: le document est-il correctement rédigé, l'électricité et le gaz sont-ils coupés, la porte est-elle verrouillée? Malgré une vérification répétée de l'action effectuée.

Pensées obsessionnelles de souvenirs

Un souvenir ennuyeux d'un événement triste, désagréable ou honteux pour une personne, même si elle essaie de ne pas y penser, des pensées obsessionnelles sur de mauvaises choses qui se sont produites dans le passé.

Pensées intrusives de présentation

L'émergence de pensées obsessionnelles de représentations invraisemblables et leur acceptation de la réalité, malgré leur absurdité. Par exemple: la croyance que la personne enterrée était vivante. Dans le même temps, le patient éprouve douloureusement la souffrance de l'enterré dans la tombe.

Pensées obsessionnelles d'attraction

L'attraction pour commettre toute action dangereuse, accompagnée d'un sentiment d'horreur, de peur, de confusion et de l'incapacité de se libérer de ces pensées obsessionnelles d'attraction et d'émotions qui l'accompagnent. Par exemple: une obsession soudaine du désir de vous jeter sous un train qui passe ou de pousser quelqu'un en dessous, la pensée obsessionnelle de tuer votre enfant, votre femme, votre parent, etc. de manière cruelle. Dans le même temps, ces pensées obsessionnelles sont accompagnées d'expériences douloureuses que cela peut vraiment arriver.

Pensées et peurs obsessionnelles

Une peur obsessionnelle et insensée des hauteurs, des grandes rues, ouvertes ou vice versa, des espaces limités, des foules de gens, des pensées obsessionnelles dans la tête sur la peur de tomber malade, de mourir soudainement, etc. Une grande variété de pensées obsessionnelles associées aux peurs peut survenir. Parfois, il y a des obsessions mondiales (panphobie) ou la peur des peurs (phobophobie). Parfois, une attitude critique à l'égard de ces pensées obsessionnelles peut temporairement soulager des conditions aiguës. Il n'est pas rare que les pensées obsessionnelles puissent être accompagnées de divers rituels - des actions monotones qui ont le sens de sorts. Les rituels sont exécutés dans le but de se prémunir contre tout malheur, même malgré l'attitude critique envers les actions effectuées. Par exemple: ne marchez pas sur les écoutilles, contournez les arbres à gauche / droite, dites le mot chéri, claquez des doigts, etc..

Pensées obsessionnelles d'antipathie

Pensées obsessionnelles blasphématoires et blasphématoires, de plus, antipathie injustifiée et effrayante pour un être cher lui-même, pensées et idées cyniques et indignes sur les personnes qu'il respecte, pensées obsessionnelles sur le mal.

Pensées obsessionnelles d'appréhension

En ce qui concerne l'exécution d'actions habituelles, la peur d'être confus pendant la prise de parole en public, de dire le mauvais mot, la peur de l'insomnie et d'accomplir des actes physiologiques habituels, des pensées obsessionnelles de la mort.

Pensées obsessionnelles cruelles

Des pensées de violence et d'agression peuvent survenir chez les personnes souffrant de certains types d'anxiété et de trouble obsessionnel-compulsif. En règle générale, avec des pensées obsessionnelles de cruauté, une personne s'imagine dans le rôle d'un bourreau ou d'un agresseur, qui exécute des actions violentes et agressives visant d'autres personnes. Néanmoins, en même temps, une personne a peur de ses pensées, craint de nuire aux autres et se considère comme une personne qui présente un danger pour les autres, les proches. En règle générale, ces pensées obsessionnelles ne se réalisent pas dans la réalité..

Obsessions sexuelles

En règle générale, il s'agit de la présence de pensées de violence sexuelle ou de pensées obsessionnelles de contact sexuel contre nature, par exemple avec un animal, un cadavre, etc. des pensées sexuelles non désirées dont il a lui-même peur, ou d'autres pensées sexuelles obsessionnelles de contenu plus inoffensif.

Pensées obsessionnelles de contenu neutre

Philosophie obsessionnelle, rappel obsessionnel de mots, termes, phrases oubliés et comptage obsessionnel. Cette symptomatologie se retrouve dans la structure de divers états mentaux et nécessite un diagnostic plus détaillé..

La plupart des troubles mentaux survenant avec des pensées obsessionnelles peuvent être traités avec succès, mais vous devez contacter un spécialiste compétent - un psychothérapeute.

Traitement des pensées obsessionnelles

Le traitement des pensées obsessionnelles commence par l'établissement des vraies raisons de leur formation, ainsi que des caractéristiques individuelles de la formation du système nerveux humain. Non seulement la forme est très importante, mais l'intensité de la manifestation des pensées obsessionnelles.

Le remède le plus efficace pour le traitement des pensées obsessionnelles est la thérapie complexe, qui se compose de deux composants principaux, il s'agit de la thérapie biologique (autrement appelée thérapie médicamenteuse) et de la psychothérapie.
Le traitement médicamenteux des pensées obsessionnelles est sélectionné individuellement, en fonction de la condition et, surtout, en fonction de la véritable raison de la formation d'un état mental particulier. Un seul médicament est rarement efficace pour ces conditions, de sorte que plusieurs médicaments différents sont souvent prescrits.

Traitement des pensées obsessionnelles en clinique

À la clinique du cerveau, une pharmacothérapie améliorée est effectuée - thérapie neurométabolique des pensées obsessionnelles, qui non seulement combat les manifestations de la maladie et directement la cause de la maladie, mais rétablit également les troubles cérébraux grâce à l'utilisation de composants spéciaux de la médecine réparatrice et de la psychothérapie.

Une telle thérapie neurométabolique des pensées obsessionnelles doit être effectuée de manière intensive dans un hôpital de jour, qui est utilisé avec succès dans notre clinique..

Si nous parlons de psychothérapie des pensées obsessionnelles, alors si elles sont présentes dans les symptômes de tout trouble mental, la thérapie cognitivo-comportementale est considérée comme la plus efficace. L'hypnose est très, très rarement efficace et le plus souvent elle est catégoriquement contre-indiquée..
Un psychothérapeute expérimenté devrait traiter les pensées obsessionnelles..

Dans les cas graves, le traitement des pensées obsessionnelles doit être effectué en milieu hospitalier, en particulier lorsque les pensées obsessionnelles sont associées à la mort ou à des lésions corporelles ou personnelles. Dans de tels cas, le traitement des pensées obsessionnelles nécessite une thérapie intensive, qui ne peut être effectuée que sous la supervision de 24 heures d'un psychiatre expérimenté..

Des pensées obsessionnelles de toutes sortes vous hantent?

Obsessions (psychiatrie): traitement en clinique

L'anxiété est une réaction naturelle de la psyché dans des situations ambiguës. Les pensées anxieuses visitent une personne dans différentes situations de la vie, et afin de ne pas être chargé, le cerveau choisit indépendamment certaines tactiques pour détourner l'attention des problèmes. Si le mécanisme de défense est désactivé, les psychologues diagnostiquent le patient avec un trouble compulsif - des obsessions. Avec un tel trouble du travail du système nerveux central, l'anxiété accompagne constamment le patient. La maladie est difficile à surmonter seule, les médecins recommandent donc aux patients de se rendre immédiatement à la clinique, où le patient sera diagnostiqué correctement, et prescrira un traitement approprié.

Maladie d'obsession

Les obsessions sont un sous-ensemble des obsessions. La maladie des obsessions est classiquement divisée en sous-espèces, les phobies appartiennent aux sphères intellectuelle et motrice, mais souvent avec obsession, les pensées obsessionnelles se combinent, ce qui provoque des attaques de panique constantes.

Les pensées obsessionnelles diffèrent de l'inquiétude commune de plusieurs manières:

  1. L'anxiété survient au niveau subconscient, involontairement, tandis que la personne conserve l'adéquation et la clarté de la pensée.
  2. Le trouble n'est pas lié à la pensée.
  3. L'anxiété n'est pas contrôlée par une personne et ne peut être éliminée par un effort volontaire.
  4. La maladie s'accompagne d'un sentiment dépressif.
  5. L'obsession n'affecte pas l'intelligence du patient.
  6. Le patient comprend parfaitement qu'il a un trouble mental et critique son problème.

Lorsqu'une personne cesse de se rendre compte qu'un sentiment constant d'anxiété est causé par un trouble mental, les obsessions se transforment en délires. Cette complication ne survient que dans des cas isolés, elle ne peut donc pas être considérée comme typique..

Le plus souvent, les pensées obsessionnelles ont la nature des doutes, lorsqu'une personne est constamment perdue dans ses actions, par exemple en quittant la maison, se demande si elle a coupé le gaz ou l'eau, fermé les portes ou fait le dossier nécessaire. Presque toujours, le patient se rend compte que son anxiété n'a aucun fondement, néanmoins, il vérifie ses actions plusieurs fois. Il sera facile pour un psychologue expérimenté de la clinique du Salut de convaincre un patient de la présence d'un trouble mental qui doit être surveillé et traité avant que le cours de l'obsession ne se complique..

Symptômes d'obsession

Comme pour les autres formes de maladie mentale, seul un médecin peut diagnostiquer les obsessions. Mais il y a des symptômes d'obsessions, par lesquels on peut deviner qu'un être cher n'est pas seulement un alarmiste, mais souffre d'une certaine maladie et a besoin de l'aide de médecins qualifiés:

  1. Échangez avec vous-même. Les patients obsédés croient sincèrement que s'ils vérifient à plusieurs reprises leur plan d'action, ils pourront enfin se calmer. Mais cette opinion est dénuée de tout fondement, car les réactions biochimiques associées à l'objet de la peur surviennent dans le cerveau à un niveau subconscient. Des crises d'anxiété régulières rassurent le patient sur le fait que le danger est réel et qu'il y a bien une raison à la peur..
  2. Ressentir le besoin d'effectuer une sorte de rituel. Lorsqu'une personne accepte de ne pas vérifier une porte verrouillée toutes les deux minutes, si on lui propose de payer un certain montant - très probablement, elle a simplement plus peur des cambrioleurs que d'autres, mais ne souffre pas d'obsessions. Pour un patient obsédé, effectuer des rituels est comparable à une question de vie ou de mort, qui ne peut être mesurée par l'argent..
  3. Il est difficile de convaincre une personne que ses craintes n'ont aucun fondement logique. Avec le TOC, un trouble obsessionnel-compulsif, le patient ne peut pas être sûr à 100% de quelque chose..
  4. Pleine conscience du problème. La plupart des patients inscrits auprès d'un psychologue en raison d'obsessions peuvent clairement répondre lorsqu'un sentiment d'anxiété leur a rendu visite pour la première fois. Au début, une personne développe une légère anxiété incompréhensible, qui se transforme plus tard en une forme spécifique de peur. Pour les personnes en bonne santé, de telles expériences ne disparaissent pas et au fil du temps, elles disparaissent d'elles-mêmes lorsque le facteur irritant est éliminé. Les personnes atteintes de TOC ne peuvent pas faire face à la panique par elles-mêmes; cela devient progressivement une partie de leur vie..

Toutes les peurs qui tourmentent une personne obsédée ont un fondement clair. Il y a vraiment beaucoup de microbes sur les mains et personne n'est à l'abri du déluge - avec le trouble obsessionnel-compulsif, tout dépend de l'intensité de la peur. Si une personne peut vivre une vie normale, ressentant parfois une sorte d'incertitude, cela n'a probablement rien à voir avec le TOC. Vous devez paniquer si l'anxiété absorbe complètement les pensées et interfère avec le fonctionnement normal.

Trouble obsessionnel compulsif

Avec l'obsession, exprimée par des idées obsessionnelles, une personne est consciente de l'irrationalité des peurs et des expériences qui la visitent, mais elle ne peut pas faire face indépendamment au sentiment d'anxiété. Toute tentative pour arrêter les peurs se termine souvent par un échec, le patient commence à paniquer encore plus, car il se rend compte qu'il est incapable de contrôler ses propres pensées.

Il sera facile pour les psychologues expérimentés de la clinique du Salut de convaincre une personne qu'il n'y a pas de base logique pour des pensées inquiétantes. Il est possible d'éliminer le syndrome des idées obsessionnelles, mais pour cela, la participation d'un spécialiste qualifié est considérée comme une condition préalable. En l'absence de soutien d'un psychologue, l'anxiété se répétera encore et encore, le nombre de situations qui provoquent la panique montera en flèche. Une référence opportune aux médecins évitera les complications de l'obsession.

Les obsessions constantes donnent un inconfort à une personne, le patient succombe à des pensées dérangeantes, tente de corriger une situation qui n'existe tout simplement pas. Avec une obsession sous forme d'obsessions, une personne effectue constamment certaines actions - des compulsions, même si elle-même ne le veut pas. Si le patient a plusieurs obsessions combinées à la fois, les rituels commencent à prendre trop de temps, interfèrent avec une vie bien remplie, deviennent la cause de complexes.

Traitement des obsessions

Même les professionnels expérimentés ne peuvent pas expliquer pleinement les raisons de la formation des obsessions. Les psychologues ont de nombreuses hypothèses, mais il n'est pas possible de les prouver à 100%. Le facteur héréditaire doit être pris en compte - la probabilité qu'une personne hérite des obsessions d'un proche parent est proche de 15%.

Les obsessions sont considérées par les psychiatres comme une névrose, donc un traitement pour le trouble est approprié. La thérapie cognitivo-comportementale vous permet de déterminer les causes de la formation d'un conflit interne, qui est devenu la base de l'obsession et des compulsions - actes rituels. Après avoir traité la source de l'anxiété, le spécialiste aidera la personne à comprendre à quel point ses craintes sont dépourvues de motifs logiques. La tâche principale du psychologue est de changer l'attitude du patient face à la cause des phobies, de le rendre non pas fortement négatif, mais neutre. Le médecin expliquera à la personne comment ressentir correctement sa peur et ne pas bloquer le sentiment d'anxiété, conduisant ainsi à la dépression..

Le traitement des obsessions est un processus long et difficile qui ne doit être mis en œuvre qu'avec la participation d'un spécialiste compétent. Le plus souvent, parallèlement aux consultations, le patient se voit prescrire un traitement antidépresseur qui inhibe l'anxiété..

Comment se débarrasser des obsessions

En plus du traitement principal, les psychologues de la clinique du Salut donnent aux patients des conseils sur la façon de se débarrasser plus rapidement des obsessions:

  1. Explorez plus d'informations sur votre trouble. L'acceptation et la compréhension de la maladie aideront à adhérer plus clairement aux tactiques de traitement, à ne pas céder à des sentiments d'anxiété en présence d'irritants minimes.
  2. Participer à une thérapie de groupe. La capacité de communiquer avec des personnes souffrant de problèmes similaires vous permet d'acquérir de l'expérience et du soutien.
  3. Maintenir un mode de vie sain - un bon sommeil, une alimentation adéquate, un horaire quotidien clair, une activité physique régulière.
  4. Ne laissez pas la maladie dominer. Avec le trouble obsessionnel-compulsif, n'abandonnez pas vos études, votre carrière et vos relations personnelles..

De plus, les psychologues recommandent d'éliminer autant que possible les situations stressantes qui peuvent provoquer la formation d'une autre phobie..

Obsessions chez les adultes

Les obsessions chez les adultes sont plus faciles à traiter, car la psyché de ces patients est déjà clairement formée, en outre, le médecin a la possibilité d'utiliser pleinement les médicaments pharmacologiques. En règle générale, un adulte souffrant d'une obsession peut déterminer lui-même son problème et demander rapidement une aide qualifiée. Lorsque la névrose se développe progressivement, les patients retardent la visite à la clinique, car ils continuent de croire qu'ils sont capables de faire face au problème par eux-mêmes. Parfois, les patients atteints de TOC consultent un psychologue 10 à 15 ans après l'apparition des premiers symptômes de la maladie..

Obsessions chez les femmes

La pratique montre que les femmes sont plus sujettes aux obsessions que les hommes. Les raisons de la formation de névroses chez la gent féminine sont les facteurs suivants:

  • prédisposition génétique;
  • perturbation du cerveau;
  • stress fréquent;
  • traits de personnalité individuels.

Parfois, les obsessions chez les femmes se développent avec les maladies infectieuses, les incapacités et la grossesse - raisons typiques de la formation de peurs.

Obsessions chez les hommes

Les hommes ont une responsabilité accrue envers leur famille, ils sont souvent fatigués au travail et, en raison de leur mentalité particulière, ils partagent rarement des pensées dérangeantes avec leurs proches. Il est plus difficile de diagnostiquer les obsessions chez les hommes, car une personne préfère masquer habilement les symptômes même dans le cercle de parents et d'amis, préférant retarder la visite à la clinique. Les obsessions d'un homme ne peuvent être diagnostiquées qu'après un diagnostic approfondi:

  1. Examen psychiatre.
  2. Examens de laboratoire et instrumentaux.
  3. Tests pathopsychologiques.

Le médecin de la clinique du Salut évaluera le degré des processus pathologiques, ce qui permettra d'éviter les complications de la maladie au niveau physiologique, à condition que le traitement correct soit effectué.

Obsessions dans la vieillesse

Les obsessions de la vieillesse sont presque toujours accompagnées de délire - une personne devient méfiante, elle perçoit les actions des autres comme des tentatives de nuire. Parfois, la paranoïa obsessionnelle implique une tendance à voler. Tous les événements liés au TOC chez les personnes âgées, se produisent le plus souvent dans l'appartement, dans la société, une personne continue à se comporter de manière adéquate. Les personnes âgées ont un risque élevé de compliquer la paranoïa avec des hallucinations qui peuvent rendre le patient socialement dangereux, par conséquent, le recours à des spécialistes ne doit pas être différé, en considérant les symptômes de la maladie comme une norme de comportement liée à l'âge..

Les obsessions de l'enfant

Les jeunes enfants sont eux-mêmes anxieux et extrêmement actifs, de sorte que les obsessions d'un enfant ne sont pas toujours diagnostiquées en temps opportun. Il n'y a pas de lien direct entre le TOC chez les membres adultes de la famille et les enfants, mais augmente le risque de développer la maladie pour des raisons génétiques.

La première chose à faire si vous soupçonnez des obsessions et un enfant est de contacter une clinique spécialisée et de subir un diagnostic complet. Seul le médecin, en tenant compte des symptômes, déterminait si le petit patient avait besoin d'un examen instrumental ou si une consultation suffirait. Si vous commencez à traiter les obsessions à un âge précoce, la probabilité que la maladie se développe avec la personne est minime. Dans les cas particulièrement difficiles, le spécialiste travaille dans plusieurs directions à la fois, combinant psychothérapie et traitement médicamenteux, ce qui permet d'obtenir un effet thérapeutique positif dans les plus brefs délais, pour éviter les complications au niveau physiologique.

Consultations gratuites 24h / 24:

Nous serons heureux de répondre à toutes vos questions!

La clinique privée "Salvation" offre un traitement efficace pour diverses maladies et troubles psychiatriques depuis 19 ans. La psychiatrie est un domaine complexe de la médecine qui oblige les médecins à maximiser leurs connaissances et leurs compétences. Par conséquent, tous les employés de notre clinique sont des spécialistes hautement professionnels, qualifiés et expérimentés..

Quand obtenir de l'aide?

Avez-vous remarqué que votre parent (grand-mère, grand-père, maman ou papa) ne se souvient pas des choses élémentaires, oublie les dates, les noms d'objets ou ne reconnaît même pas les gens? Cela indique clairement une sorte de trouble mental ou de maladie mentale. L'automédication dans ce cas n'est pas efficace et même dangereuse. Les pilules et les médicaments pris seuls, sans ordonnance du médecin, au mieux, soulagent temporairement l'état du patient et soulagent les symptômes. Au pire, ils causeront des dommages irréparables à la santé humaine et entraîneront des conséquences irréversibles. Un traitement alternatif à domicile n'est pas non plus en mesure d'apporter les résultats escomptés, pas un seul remède populaire n'aidera en cas de maladie mentale. En y recourant, vous ne perdrez qu'un temps précieux, ce qui est si important lorsqu'une personne a un trouble mental.

Si votre proche a une mauvaise mémoire, une perte totale de mémoire ou d'autres signes indiquant clairement un trouble mental ou une maladie grave - n'hésitez pas, contactez la clinique psychiatrique privée "Salut".

Pourquoi nous choisir?

La clinique du salut traite avec succès les peurs, les phobies, le stress, les troubles de la mémoire et la psychopathie. Nous fournissons une assistance en oncologie, soins aux patients après un accident vasculaire cérébral, traitement hospitalier pour personnes âgées, patients âgés, traitement du cancer. Nous ne refusons pas le patient, même s'il a le dernier stade de la maladie.

De nombreux organismes gouvernementaux sont réticents à accepter des patients dans la cinquantaine et la soixantaine. Nous aidons tous ceux qui postulent et effectuent volontairement un traitement après 50-60-70 ans. Pour cela, nous avons tout ce dont vous avez besoin:

  • Pension;
  • maison de repos;
  • hospice de chevet;
  • infirmières professionnelles;
  • sanatorium.

La vieillesse n'est pas une raison pour laisser la maladie suivre son cours! La thérapie et la rééducation complexes donnent toutes les chances de restaurer les fonctions physiques et mentales de base chez la grande majorité des patients et augmentent considérablement l'espérance de vie.

Nos spécialistes utilisent des méthodes modernes de diagnostic et de traitement, les médicaments les plus efficaces et les plus sûrs, l'hypnose. Si nécessaire, une visite à domicile est effectuée, où les médecins:

  • un examen initial est effectué;
  • les causes du trouble mental sont clarifiées;
  • un diagnostic préliminaire est fait;
  • une crise aiguë ou le syndrome de la gueule de bois est supprimé;
  • dans les cas graves, il est possible de forcer le patient à être hospitalisé - un centre de rééducation de type fermé.

Le traitement dans notre clinique est peu coûteux. La première consultation est gratuite. Les prix de tous les services sont complètement ouverts, ils incluent le coût de toutes les procédures à l'avance.

Les proches des patients posent souvent des questions: «Dites-moi ce qu'est un trouble mental?», «Conseiller comment aider une personne atteinte d'une maladie grave?», «Avec combien de temps vivent-ils et comment prolonger le temps imparti?» Vous recevrez des conseils détaillés dans la clinique privée "Salut"!

Nous apportons une aide réelle et traitons avec succès toute maladie mentale!

Consulter un spécialiste!

Nous serons heureux de répondre à toutes vos questions!

Comment se débarrasser des pensées obsessionnelles et arrêter de mâcher du «chewing-gum mental»

Il suffit d'aller se coucher, car les pensées se mettent aussitôt à tourner dans ma tête, comme une nuée de mouches ennuyeuses. Vous essayez de les chasser, mais ils ne font que vous ennuyer davantage avec leur bourdonnement. De telles réflexions peuvent apparaître non seulement avant le coucher, mais également pendant la journée. Cependant, ils sont très étranges et même effrayants. Vous avez peur d'eux, ils vous causent de l'anxiété et de l'inconfort.

De telles pensées sont appelées obsessionnelles, ou scientifiquement - obsessions. Si vous ne les traitez pas à temps, vous pouvez gagner une névrose ou un trouble obsessionnel-compulsif. Je suis sûr que vous n’avez pas envie de vivre de tels états. Par conséquent, aujourd'hui, je vais vous dire comment vous débarrasser des pensées obsessionnelles..

Que sont les pensées obsessionnelles

Les obsessions sont les mêmes pensées répétitives qui prennent littéralement le dessus sur l'esprit. Il est presque impossible de s'en débarrasser. En même temps, une personne est bien consciente de son illogisme et de son irrationnel. Mais complètement incapable de me libérer de réflexions anxieuses et inutiles.

Toutes les pensées répétitives ne sont pas obsessionnelles. La pensée obsessionnelle présente les caractéristiques suivantes:

  • des pensées ou des images qui surgissent constamment provoquent une gêne et de l'anxiété;
  • la personne essaie de les supprimer ou de les ignorer;
  • une personne comprend que ce sont ses propres pensées, générées par sa conscience, et non imposées de l'extérieur.

La plupart des gens cachent leurs pensées intrusives parce que les obsessions les amènent à se sentir coupables et honteux. Je vais lister les obsessions les plus courantes.

  1. À propos de la saleté. La personne a peur d'être infectée. Il a une peur obsessionnelle et une aversion pour les germes, les virus, la saleté, le collant et les produits chimiques, etc..
  2. À propos de l'agression et de la violence. De telles pensées choquent une personne. Il a peur de perdre le contrôle de lui-même et de faire ce qu'il ne veut vraiment pas faire. Par exemple, une jeune mère s'imagine soudain jeter son nouveau-né par la fenêtre. De telles idées lui font peur. Elle ressent un fort sentiment de culpabilité, car elle aime vraiment son bébé et ne veut pas lui faire de mal..
  3. Sur le danger. Ce groupe comprend des expériences obsessionnelles d'un fer débranché, d'une porte déverrouillée, etc..
  4. Blasphématoire et blasphématoire. Habituellement visité par des personnes trop religieuses et dogmatiques. Les pensées obsessionnelles sont associées à un comportement qui leur est totalement inacceptable et contraire à leurs principes moraux et à leur foi..
  5. Sur le sexe. Ils surviennent principalement chez des personnes qui ont grandi dans des familles puritaines ou qui ont vécu des expériences douloureuses. Une personne engloutie dans de telles pensées en a peur et les rejette de toutes les manières possibles..
  6. À propos des handicaps physiques. Les gens s'attardent souvent sur les défauts de leur corps. En règle générale, ils considèrent certaines de leurs particularités comme un inconvénient, et toutes les pensées tournent uniquement autour de cela. Par exemple, une fille est totalement mécontente de la forme de son nez. Cela la hante. Il lui semble que les autres ne regardent que son nez et se moquent de lui.

Nous avons compris ce que sont les obsessions. Voyons maintenant pourquoi ils surviennent.

Raisons et facteurs de l'apparition de pensées obsessionnelles

Dans le monde moderne, un énorme flux d'informations tombe sur une personne: les médias, les réseaux sociaux, la communication personnelle. Et il n'y a rien d'étrange dans le fait que diverses pensées apparaissent dans ma tête. Mais il est très important de savoir comment une personne les traite..

Par exemple, si soudainement l'idée de se suicider lui est venue et qu'il a eu peur, c'est une réaction normale. La personne suicidaire ne ressent pas de peur ou d'émotions négatives lorsqu'elle y pense. Au contraire, il réfléchit aux moyens de le faire.

Alors à quel moment une pensée devient-elle obsessionnelle? Il y a plusieurs raisons aux obsessions.

  1. Situation traumatique. À la suite du choc émotionnel ressenti, la personne éprouve une anxiété incessante. Il est tourmenté par des pensées ennuyeuses d'échec. Il a peur de répéter une situation difficile et ne comprend pas comment s'en sortir..
  2. L'habitude de mener un dialogue interne. As-tu eu un ami imaginaire enfant avec qui tu aimais parler? Les personnes qui, enfants, parlaient ainsi, à l'âge adulte, s'engagent constamment dans un dialogue interne. Ils discutent des problèmes, réfléchissent aux problèmes. Le flot de raisonnements incessants, les réflexions ne permettent pas au cerveau de se reposer complètement.
  3. Répétition de vos propres croyances et attitudes. Une personne réfléchit constamment aux réponses, surtout dans les situations difficiles. Il fait défiler sans arrêt ses principes de vie et ses valeurs dans sa tête, s'assurant de leur exactitude. Mais une telle répétition sans fin l'épuise. En conséquence, il devient anxieux et ces pensées ne le lâchent pas..

Symptômes du trouble obsessionnel compulsif

Les obsessions provoquent de l'anxiété chez une personne. Le cerveau y réagit comme une véritable menace. Cela se manifeste par l'apparition de symptômes, à la fois internes et externes..

Les symptômes externes (somatiques) comprennent:

  • instabilité du rythme cardiaque (tachycardie, bradycardie);
  • étourdissements et nausées;
  • pâleur accrue de la peau ou, au contraire, rougeur excessive;
  • troubles intestinaux.

Les symptômes internes (psychologiques) se manifestent par les éléments suivants:

  • il y a un sentiment de culpabilité, de remords, de honte;
  • une personne a constamment une conversation avec son «je», fait défiler dans sa tête les mêmes mauvaises pensées et des souvenirs désagréables;
  • des phobies se développent (peur des hauteurs, mort, phobie sociale, etc.);
  • l'agression envers les proches augmente;
  • il y a un désir de commettre une mauvaise action, mais le plus souvent il n'est pas réalisé.

Je n'ai pas énuméré tous les symptômes du trouble obsessionnel-compulsif. Mais cette liste est suffisante pour comprendre à quel point les obsessions sont dangereuses et quel mal elles font à une personne..

Le danger des pensées obsessionnelles

La pensée obsessionnelle sur un problème peut très bien évoluer vers un trouble mental. Par exemple, chez l'adulte, la peur de se retrouver dans une situation dangereuse se transforme en véritable paranoïa..

Les obsessions surviennent souvent à la suite d'un stress mental ou physique. La personne ressent une anxiété accrue, une fatigue chronique. Commence à souffrir d'insomnie. Et tout cela provoque des névroses, des troubles obsessionnels compulsifs et d'autres états d'anxiété..

Une personne sous l'influence d'obsessions a les problèmes suivants:

  • le tube digestif cesse de fonctionner normalement, un ulcère de l'estomac se produit;
  • diverses addictions se développent (nourriture, alcool, drogue, etc.);
  • le surpoids apparaît à la suite d'une suralimentation ou d'une production excessive de cortisol, une hormone qui ralentit le métabolisme avec un stress prolongé;
  • il y a des dysfonctionnements du système reproducteur dus à des poussées hormonales (irrégularités menstruelles, diminution de la puissance, etc.);
  • l'immunité diminue, à la suite de quoi une personne devient facilement vulnérable aux maladies virales et infectieuses;
  • des déviations mentales apparaissent en raison d'une dépression prolongée (complexes, phobies, tendances suicidaires, etc.).

Il est maintenant temps de comprendre comment se débarrasser de l'obsession..

Traitement des obsessions

Pour libérer votre esprit des pensées inutiles et inutiles, les méthodes suivantes sont recommandées:

  • psychothérapie;
  • médicaments;
  • auto-assistance.

Psychothérapie

Dans les cas avancés, seul un psychothérapeute expérimenté aidera à se débarrasser des obsessions. La méthode la plus courante est la psychothérapie cognitive. Son objectif est d'aider une personne à prendre conscience de ses pensées et de sa responsabilité à son égard..

Grâce à de telles séances, le patient apprend à répondre de manière constructive aux pensées et aux idées illogiques qui surgissent. Les patients habitués à effectuer certains rituels (par exemple, compter avant de se coucher) apprennent à effectuer des actions importantes sans ces rituels habituels.

La personne atteinte de trouble obsessionnel-compulsif vit généralement dans une famille ou dans un environnement. Et comme l'environnement a une très forte influence sur nous, le psychologue devrait idéalement travailler avec la famille du patient..

Dans la plupart des cas, ce sont les problèmes de relations avec la famille ou les proches qui provoquent l'émergence de pensées obsessionnelles. Le spécialiste doit identifier le problème et aider à rétablir l'harmonie dans les relations familiales.

Je vous invite à regarder une courte vidéo dans laquelle un psychologue en exercice raconte comment se déroule la séance lorsque vous travaillez avec des obsessions.

Médicaments

Pour réduire la manifestation de symptômes physiologiques qui se manifestent par des troubles anxieux, le médecin prescrit des médicaments spéciaux - des antidépresseurs. Ils aident à combattre la névrose. Mais aucune pilule pour la dépression ne soulagera une personne de pensées obsessionnelles..

Vous pouvez faire face efficacement à l'obsession en utilisant un traitement complexe: à la fois la psychothérapie et les médicaments. Les effets secondaires des antidépresseurs comprennent une somnolence accrue, une léthargie et une incapacité à se concentrer. De nombreux patients n'aiment pas beaucoup cela et interfère avec le travail normal.

Méthodes d'auto-assistance

Au stade initial du développement d'un état obsessionnel, une personne peut y faire face de manière indépendante. Je veux offrir quelques conseils de psychologues qui vous aideront à faire sortir la «gencive mentale» de votre tête..

Abandonner le combat

La règle première et avant tout dans le traitement des pensées intrusives est d'arrêter de les combattre. Plus vous essayez de vous en débarrasser, plus vous portez attention aux obsessions. Et cela enlève votre énergie, votre force, épuise le corps.

Une règle aidera ici, qui peut être exprimée au sens figuré comme suit: "Pour ne pas penser aux éléphants bleus, pensez à un chien orange." Le but de cette règle est de vous concentrer. Vous sentez-vous couvert d'un flot de pensées obsessionnelles? Concentrez-vous sur la résolution de problèmes urgents ou souvenez-vous des moments agréables du passé.

Gardez les pensées désagréables pour plus tard

Vous avez accepté et réalisé vos pensées obsessionnelles. Pour qu'ils ne vous tourmentent pas tout le temps, remettez-les simplement à plus tard. Réservez 30 minutes par jour pour vous consacrer entièrement à des réflexions ennuyeuses, méditer sur des situations qui vous dérangent.

Cette méthode aidera à se débarrasser de l'anxiété inutile. La conscience se calmera, car vous avez convenu avec lui que vous penserez certainement au désagréable, mais plus tard. En conséquence, vous serez en mesure de faire vos affaires quotidiennes calmement, sans être distrait par des pensées superflues inutiles. Soyez juste honnête avec vous-même et assurez-vous de tenir votre promesse..

Faire preuve de créativité

La créativité aide à faire face aux expériences obsessionnelles. Exprimez vos sentiments et vos pensées sur papier. Vous pouvez les dessiner ou les sculpter en pâte à modeler. Peu importe la qualité de votre créativité. La tâche principale est d'exprimer le plus fidèlement possible une obsession douloureuse.

Il est maintenant temps de se débarrasser d'elle. Déchirez votre création en petits morceaux, brûlez-la, jetez-la à la poubelle, cassez-la, piétinez-la. En un mot - détruisez. Après cela, vous vous sentirez soulagé et libéré de la négativité..

Détournez votre attention

Fait intéressant, en observant divers processus dynamiques, le cerveau perçoit tout le reste comme moins important ou complètement insignifiant. C'est pourquoi lorsque nous regardons un feu ou un ruisseau d'eau, les idées collantes et désagréables disparaissent au second plan. Ils nous laissent tranquilles et nous ressentons une poussée de force, d'énergie et d'inspiration. Cette méthode est idéale pour détendre le cerveau..

Recherchez des avantages secondaires

Parfois, des pensées obsessionnelles surgissent dans le contexte de problèmes non résolus, auxquels une personne tente de se cacher. Si vous définissez correctement le problème et le résolvez, vous vous débarrasserez de l'obsession et de la névrose. Cela peut être un travail mal aimé, une relation ennuyeuse et désuète, étudier dans un institut dans la spécialité que vos parents ont choisie pour vous..

Toutes ces questions entravent votre réussite. En savoir plus à ce sujet dans l'article "Comment réussir".

Amenez-le au point d'absurdité

Le rire est un excellent moyen de relâcher la tension et l'anxiété accumulées. Disons que vous êtes tourmenté par des pensées obsessionnelles qu'un homme ne vous aimera pas au premier rendez-vous. Imaginez maintenant son visage effrayé alors qu'il tombe de sa chaise et tente de s'échapper. En même temps, il trébuche et retombe. Fantasmer jusqu'à ce que tu rires.

Avec des pensées similaires, je vous conseillerais de lire l'article "Comment s'aimer soi-même".

Pour les personnes trop sérieuses, cette technique n'aidera pas. Ils ont déjà oublié ce qu'est le plaisir. Mais avec de l'humour, c'est plus facile et plus intéressant à vivre. Mais je ne vous exhorte pas du tout à être frivole et irresponsable..

Détruisez mentalement l'obsession

Je voudrais suggérer une technique intéressante. Utilisez-le lorsque vous sentez que des pensées obsessionnelles commencent à prendre le dessus..

  1. Asseyez-vous confortablement et fermez les yeux. Inspirez et expirez profondément. Les psychologues disent qu'il faut respirer le courage et expirer la peur. Concentrez-vous sur votre respiration et vos sensations. Cela vous aidera à vous détendre et à vous calmer..
  2. Lorsque vous êtes complètement détendu et libéré de la tension, imaginez l'image même qui vous épuise. Libérez votre imagination et détruisez-la par tous les moyens qui vous viennent à l'esprit.

Conclusion

Vous savez maintenant ce que sont les obsessions et à quel point elles sont dangereuses. J'ai parlé des moyens de traiter le trouble obsessionnel-compulsif et des méthodes efficaces d'auto-assistance. Cette condition se développe le plus souvent chez les personnes qui ne sont pas en sécurité et qui ont une faible estime de soi. Par conséquent, considérez-vous comme une personne merveilleuse qui est digne d'amour, de respect et de succès. Et puis aucune obsession n'osera apparaître dans ta tête.

Avez-vous des pensées obsessionnelles? Écrivez dans les commentaires si vous n'avez pas peur de vous avouer!

États obsessionnels

Les compulsions obsessionnelles sont une maladie caractérisée par l'apparition soudaine de pensées ou de représentations chargées qui incitent une personne à agir et sont perçues comme désagréables et étrangères. De tels phénomènes sont connus depuis longtemps. Au départ, les obsessions étaient attribuées à la structure de la mélancolie. Au Moyen Âge, les personnes présentant de telles manifestations étaient classées comme possédées.

Conditions de cause obsessionnelle

Les principales raisons de cette condition: surmenage, manque de sommeil, certaines maladies mentales, traumatismes crâniens, maladies infectieuses, intoxication chronique du corps, asthénie.

Les états obsessionnels, pour qu'il soit compréhensible et ne provoque pas de confusion dans la compréhension de ce que c'est, sont appelés obsessions ou obsessions, qui sont compris comme des pensées involontaires, des doutes, des souvenirs, des phobies, des actions, des aspirations, accompagnés d'une conscience de leur douleur et chargés d'un sentiment d'insurmontabilité. D'une manière simple, une personne est embrassée par des pensées, des désirs, des actions qu'elle n'est pas capable de contrôler, donc, malgré sa petite résistance, des pensées douloureuses encore plus fardeau, s'insinuent dans la conscience et des rituels sont effectués en l'absence de manque de volonté..

Parmi les psychiatres, en termes d'études de personnalité, les patients souffrant de cette maladie sont les patients les plus aimés à l'étude, car ils sont très difficiles à traiter, ils sont toujours polis et avec tous les contacts visuellement favorables apparents, ils restent dans leur état. Les spécialistes américains ont une approche très intéressante de ces patients. Ils essaient d'expliquer aux patients que les pensées obsessionnelles ne sont que des pensées et qu'elles doivent être délimitées d'eux-mêmes, car ils (les patients), en tant qu'individus, existent séparément d'eux..

Les états obsessionnels incluent souvent des pensées inappropriées, voire absurdes, ainsi que des pensées subjectivement douloureuses. L'ambivalence (dualité) des jugements des patients jette d'un extrême à l'autre, déroutant le médecin traitant. On ne peut pas affirmer catégoriquement que si vous avez des états obsessionnels instables, alors vous êtes malade. Ceci est inhérent aux personnes en bonne santé. Il est possible que cela se soit produit pendant une période d'affaiblissement mental ou après un surmenage. Tout le monde, au moins une fois dans sa vie, a remarqué une telle répétition d'actions et des préoccupations connexes..

Trouble obsessionnel compulsif

En 1868, ce concept a été introduit pour la première fois en médecine par le psychiatre allemand R. Kraft-Ebing. Il est très difficile pour une personne ordinaire, et non un professionnel, de comprendre immédiatement à la fois les véritables causes de la maladie, le diagnostic et l'évolution de la maladie elle-même.

Le trouble obsessionnel-compulsif est basé sur le contenu mental et n'est pas du tout contrôlé par l'individu. La reproduction d'états obsessionnels provoque une violation de ses activités habituelles.

Le trouble obsessionnel-compulsif se manifeste par des souvenirs persistants du passé (surtout des moments désagréables), des pensées, des pulsions, des doutes, des actions extérieures. Ils sont souvent accompagnés d'expériences douloureuses et sont caractéristiques d'individus peu sûrs d'eux..

Types d'états obsessionnels - obsessions abstraites et obsessions figuratives.

Les obsessions distraits comprennent le comptage compulsif, les pensées obsessionnelles, les souvenirs obsessionnels de vieux événements inutiles, les détails et les actions obsessionnelles. Les figuratifs sont accompagnés d'expériences émotionnelles, y compris l'anxiété, la peur, le stress émotionnel.

Symptômes obsessionnels

Une sensation douloureuse de compulsion tourmente le patient, car il critique son état. Des nausées, des tics, des tremblements des mains et une envie d'uriner peuvent survenir.

États obsessionnels et leurs symptômes: avec une peur obsessionnelle, une personne entre dans une stupeur, elle pâlit ou rougit, sueurs, augmentation de la respiration et du rythme cardiaque, des troubles végétatifs surviennent, des vertiges, une faiblesse dans les jambes, des douleurs au cœur.

Les obsessions sont marquées par l'apparition de pensées parasites totalement étrangères. Par exemple, pourquoi une personne a-t-elle deux jambes, alors que d'autres espèces biologiques en ont quatre? pourquoi l'humanité ne devient pas plus sage avec l'âge, mais devient stupide; pourquoi une personne est remplie de toutes les faibles qualités; pourquoi le soleil ne se lève-t-il pas à l'ouest? Une personne n'est pas capable de se débarrasser de telles pensées, même en réalisant toute leur absurdité..

Le comptage obsessionnel se manifeste par une irrésistible envie de compter tout ce qui attirera votre attention. Voitures, fenêtres dans les maisons, passants, passagers à un arrêt de bus, boutons sur le manteau d'un voisin. Des calculs de ce genre peuvent également s'appliquer à des opérations arithmétiques plus complexes: addition de nombres dans l'esprit, leur multiplication; ajout de numéros qui composent un numéro de téléphone; multiplication des chiffres des numéros de voiture, en comptant le nombre total de lettres sur une page de livre.

Les actions obsessionnelles sont marquées par l'exécution involontaire de mouvements qui se produisent automatiquement: griffonner sur du papier, tordre un objet dans les mains, casser des allumettes, enrouler une mèche de cheveux sur un doigt. Une personne réorganise sans raison les objets sur la table, se mord les ongles, tire constamment son oreille. Ces symptômes comprennent également le reniflement automatique, les morsures des lèvres, les claquements de doigts, les tiraillements sur les vêtements d'extérieur, le frottement des mains. Tous ces mouvements sont effectués automatiquement; ils ne sont tout simplement pas remarqués. Cependant, par un effort de volonté, une personne est capable de les retarder, et de ne pas les engager du tout. Mais dès qu'il sera distrait, il répétera à nouveau des mouvements involontaires..

Les doutes obsessionnels s'accompagnent d'expériences et de sentiments désagréables et douloureux, qui s'expriment en présence de doutes constants sur l'exactitude de l'acte, de l'action et de son achèvement. Par exemple, le médecin doute de l'exactitude de la posologie prescrite au patient dans la prescription; la dactylo a des doutes sur l'alphabétisation de l'écrit, ou des doutes chez une personne à propos de la lumière éteinte, du gaz, de la porte fermée. A cause de ces soucis, la personne rentre chez elle et vérifie tout..

Les souvenirs obsessionnels sont marqués par l'émergence involontaire de souvenirs vifs et désagréables que l'on aimerait oublier. Par exemple, je me souviens d'une conversation douloureuse, d'événements fatidiques, de détails de l'histoire la plus absurde.

L'état obsessionnel de peur fait référence à une phobie, ce qui est très douloureux pour une personne. Cette peur est causée par une variété d'objets, ainsi que par des phénomènes. Par exemple, la peur des hauteurs ou des grandes places, ainsi que des rues étroites, la peur de commettre quoi que ce soit de criminel, d'indécent, d'illégal. Les craintes peuvent inclure la peur d'être frappé par la foudre ou la noyade, la peur d'être heurté par une voiture ou de s'écraser dans un avion, la peur des passages souterrains, la peur de descendre l'escalator du métro, la peur de rougir parmi les gens, la peur de la pollution, la peur de poignarder, d'objets tranchants et coupants.

Un groupe spécial est représenté par la nosophobie, qui comprend des craintes obsessionnelles de la possibilité de tomber malade (syphilophobie, cardiophobie, carcinophobie), la peur de la mort - thanatophobie. La phobophobie survient également lorsqu'une personne, après une attaque de peur, éprouve en outre la peur d'une nouvelle attaque de peur.

Pulsions obsessionnelles ou désirs obsessionnels, exprimés dans l'émergence de désirs désagréables pour une personne (cracher sur une personne, pousser un passant, sauter hors de la voiture à grande vitesse). Pour les phobies, ainsi que pour les pulsions obsessionnelles, un trouble émotionnel tel que la peur est caractéristique.

Le patient comprend parfaitement la douleur, ainsi que toute l'absurdité de ses désirs. Une caractéristique de ces pulsions est qu'elles ne se transforment pas en actions et qu'elles sont très désagréables et douloureuses pour une personne..

Les obsessions contrastées sont également douloureuses pour les personnes, qui se traduisent par des pensées, des peurs et des sentiments blasphématoires obsessionnels. Toutes ces obsessions heurtent l'essence morale et moralement éthique d'une personne.

Par exemple, un adolescent qui aime sa mère peut imaginer son désordre physique, ainsi qu'un possible comportement lubrique, mais il est convaincu que cela ne peut pas être. Chez la mère, la vue d'objets pointus peut provoquer des idées obsessionnelles sur leur pénétration dans l'enfant unique. Les désirs et les pulsions obsessionnels et contrastés ne se réalisent jamais.

Les états obsessionnels chez les enfants sont notés sous forme de peurs, de peur de l'infection et de la pollution. Les petits enfants ont peur des pièces fermées, injectant des objets. Les adolescents ont peur de la mort ou de la maladie. Il existe des peurs associées à l'apparence, au comportement (peur de parler chez les personnes bégayant). Ces états se manifestent sous forme de mouvements répétitifs, de pensées chargées, de tics. Cela se traduit par la succion d'un doigt ou d'une mèche de cheveux, la torsion des cheveux sur un doigt, des mouvements étranges de la main, etc. Les causes de la maladie sont un traumatisme mental, ainsi que des situations (la vie) que les adultes sous-estimaient. Ces états et ces expériences provoquées affectent négativement la psyché des enfants..

Traitement des compulsions obsessionnelles

Le traitement doit être instauré si une personne ne peut pas faire face seule à son état et si la qualité de vie en souffre considérablement. Toute thérapie est effectuée sous la supervision de médecins.

Comment se débarrasser des états obsessionnels?

Les méthodes efficaces de traitement des troubles obsessionnels compulsifs sont la psychothérapie comportementale et médicamenteuse. Très rarement, si des formes sévères de la maladie surviennent, ils ont recours à la chirurgie psychochirurgicale.

La thérapie comportementale obsessionnelle-compulsive implique une combinaison de provocations obsessionnelles-compulsives et de prévention rituelle. Le patient est spécialement provoqué à faire ce dont il a peur, tout en réduisant le temps alloué aux rituels. Tous les malades n'acceptent pas la thérapie comportementale en raison d'une anxiété sévère. Ceux qui ont suivi une telle thérapie ont remarqué que la gravité des obsessions, ainsi que la durée du rituel, diminuaient. Si vous adhérez uniquement au traitement médicamenteux, une rechute survient souvent après..

Le traitement médicamenteux du trouble obsessionnel-compulsif comprend les antidépresseurs (clomipramine, fluoxétine), la paroxétine, la sertraline sont également efficaces. Parfois, il y a un bon effet d'autres médicaments (Trazodone, Lithium, Tryptophane, Fenfluramine, Buspirone, Tryptophane).

En cas de complication, ainsi que l'inefficacité de la monothérapie, deux médicaments sont présentés simultanément (Buspirone et Fluoxetine, ou Lithium et Clomipramine). Si seul un traitement médicamenteux est effectué, son annulation provoque presque toujours une rechute de cette affection.

Le traitement médicamenteux des troubles obsessionnels compulsifs, à condition qu'il n'y ait pas d'effets secondaires, doit être effectué jusqu'à ce que l'effet du traitement se produise. Seulement après cela, le médicament est annulé.

Auteur: Psychoneurologue N.N. Hartman.

Docteur du Centre Médical et Psychologique PsychoMed

Les informations fournies dans cet article sont destinées à des fins d'information uniquement et ne peuvent remplacer les conseils professionnels et l'assistance médicale qualifiée. Au moindre soupçon de présence de troubles obsessionnels-compulsifs, assurez-vous de consulter votre médecin!