Types et types de troubles de la personnalité, leurs symptômes et leur traitement

Une personne ordinaire loin de la médecine doit savoir que le concept de «trouble mental» n'est pas une maladie. Il fait référence à de nombreux états d'une personne et est plutôt sa description, caractéristique. Il n'y a pas de tests de laboratoire qui pourraient donner une réponse sans équivoque «oui, c'est un trouble». L'interprétation du trouble par le médecin n'est qu'une mesure de sa compétence et de son intérêt commercial. D'un autre côté, il faut comprendre qu'il n'y a pas non plus de ligne claire et claire entre le trouble et la maladie. À cet égard, le traitement des maladies psychologiques d'une personne combine la compétence compréhensible d'un artisan et l'intuition créatrice d'un artiste..

Liste des maladies psychologiques

Les anomalies mentales sont assez fréquentes de nos jours. Ils n'ont souvent pas de tableau clinique clair. Cependant, vous ne devez pas les négliger entièrement. Si vous faites une liste de maladies psychologiques, elle s'avérera très longue. À notre époque, le concept de norme est interprété assez largement, cependant, avec des symptômes prononcés, vous ne devez pas reporter la visite chez le médecin, car un retard dans le temps ne fera qu'aggraver la situation.

À cet égard, la liste des maladies psychologiques a du sens pour les spécialistes et les professionnels de la santé comme référence. Dans la vie de tous les jours, ce n'est pas d'une grande valeur, car sans formation spéciale, il est très facile de s'y perdre. D'un point de vue pratique, il est logique de parler d'une liste de maladies mentales et de leurs signes, dans laquelle il vaut la peine de consulter immédiatement un médecin.

Voici une liste des maladies les plus dangereuses et les plus courantes:

  • trouble obsessionnel compulsif;
  • démence;
  • schizophrénie;
  • dépendance aux drogues et à l'alcool;
  • neurasthénie;
  • trouble de la personnalité du patient;
  • divers types de phobies;
  • réaction à un stress constant ou sévère.

Il doit être clairement compris que plus tôt le patient est entre les mains d'un spécialiste, plus le résultat est élevé pour une évolution réussie de la maladie ou son rétablissement complet..

Maladies psychologiques sévères

Le nom implique que ces maladies sont chroniques, nécessitent des soins médicaux urgents et peuvent entraîner une invalidité. Le traitement est effectué en continu, mais les périodes de rémission ne se produisent que pendant un temps limité. Les maladies psychologiques graves comprennent la schizophrénie, la psychose maniaco-dépressive (MDP), l'épilepsie, la dépression, le trouble de la personnalité dissociative.

Schizophrénie - La nature exacte de l'événement n'a pas été établie. Caractéristiques distinctives - violation de la pensée logique, des relations de cause à effet. Il semble au patient que sa conscience est contrôlée par un étranger.

Le trouble bipolaire, également connu sous le nom de MDP, est de nature endogène. Elle se manifeste par une série de phases de manie et de dépression. L'humeur du patient est de nature ondulée. La fréquence des changements d'état est individuelle. Le traitement est effectué avec des médicaments, en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient. Être en groupe, communiquer avec les autres, améliore les effets positifs des médicaments.

Épilepsie - se manifestant par des convulsions, des crises qui peuvent être presque invisibles pour les étrangers (yeux qui tremblent pendant quelques secondes) et jusqu'à des crises classiques à part entière.

Le trouble de la personnalité dissociative se manifeste par une division de la conscience en plusieurs parties, agissant indépendamment les unes des autres, en tant que personnalités différentes.

Dépression - se manifeste au fil du temps. Le patient ne voit pas la joie de vivre, est déprimé, il n'est pas capable de travailler, de communiquer avec d'autres personnes. Signes associés - perte des intérêts habituels, léthargie, mauvaise humeur, indécision, pessimisme, sommeil perturbé, manque d'appétit.

Causes de la maladie psychologique

Les troubles de santé mentale ne sont pas des maladies exotiques. Selon l'OMS, 20 à 25% de la population a ou a des troubles mentaux ou comportementaux. Les causes de la maladie psychologique sont divisées en deux grands groupes:

  • endogène;
  • exogène.

La cause de la première est des dommages à divers systèmes corporels tels que les vaisseaux sanguins, les nerfs et l'intoxication. La cause de l'apparition du deuxième groupe de maladies n'a pas d'interprétation sans ambiguïté. Dans de tels cas, les experts parlent de l'origine multifactorielle de la maladie..

Facteurs endogènes menant à la maladie mentale:

  • la prédisposition du génome du patient;
  • troubles biologiques commençant par le développement intra-utérin;
  • troubles métaboliques, dysfonctionnements du système immunitaire;
  • maladies somatiques résultant d'une défaillance de certains organes (maladies vasculaires, insuffisance rénale ou hépatique).
Facteurs exogènes à l'origine de troubles mentaux:
  • intoxication à l'alcool, aux drogues, à d'autres substances;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • les maladies de nature infectieuse, telles que l'encéphalite ou la méningite;
  • exposition aux rayonnements;
  • stress sévère ou chronique.

Traitement des maladies psychologiques

Une proportion importante de patients guérissent ou améliorent leur état grâce à des programmes thérapeutiques structurés bien développés. En règle générale, le traitement des maladies psychologiques est effectué par étapes:

  1. l'état du patient est diagnostiqué;
  2. un plan de traitement individuel est élaboré, qui prend en compte la présence d'autres maladies, les conditions de vie du patient, ses habitudes;
  3. les symptômes clairs et aigus de la maladie sont supprimés;
  4. le patient est en rééducation;
  5. le patient bénéficie d'un accompagnement post-traitement.

Depuis leur première utilisation au début des années 50 du 20e siècle, un certain nombre de médicaments ont considérablement changé. Au lieu de «simple» aminazine, une longue série de noms ont émergé qui ont fait une réelle différence dans la vie des personnes atteintes de troubles mentaux. À notre époque, le traitement ne se limite pas à la prise de médicaments, quelle que soit leur efficacité. Assurez-vous de combiner la psychothérapie avec le traitement médicamenteux. En plus de cela, une grande importance est attachée à la prévention et à la prévention de l'état grave du patient..

La combinaison d'effets médicamenteux et psychothérapeutiques modifie de manière bénéfique et efficace le cours de maladies telles que la dépression, le trouble obsessionnel-compulsif et panique, la psychose, l'anxiété.

Maladies psychologiques chez les adolescents

La plupart des maladies mentales chez les adultes commencent à l'adolescence. Les maladies psychologiques chez les adolescents peuvent conduire à des troubles aussi graves que la schizophrénie, des tendances suicidaires, etc. La pratique montre que le principal fléau des adolescents est la dépression. Les conséquences de cette maladie sont le désespoir, l'isolement, un sentiment de malheur et de désespoir. Les conséquences de ces sentiments sont la dépression, l'agression, la déception..

Dans une famille en conflit, le plus souvent, l'enfant n'est pas prêt à surmonter les difficultés qui se sont produites. Et il voit la sortie le plus souvent en fuite: de la famille, des conditions, de lui-même. La dépression est le plus souvent exacerbée par la superposition de problèmes de vie personnels, qui sont généralement une projection dans les conflits familiaux de l'adolescent et son incapacité à y faire face.

En plus de la dépression, les adolescents souffrent de:

  • un trouble asthénique émotionnel, qui se manifeste par des changements d'humeur fréquents et rapides, etc. Ces troubles peuvent être basés sur des maladies vasculaires du cerveau, l'hypertension;
  • trouble de la personnalité émotionnellement instable de type impulsif et limite. Il se manifeste par des actions sous l'influence des émotions et sans considérer leurs conséquences évidentes.

Les parents et les enseignants devraient protéger ces adolescents du stress inutile..

Maladies psychologiques chez les enfants

Personne ne passe autant de temps avec les enfants que ses parents. Par conséquent, ce sont eux qui ont le plus de chances d'identifier les maladies psychologiques chez les enfants. Les psychologues professionnels nomment les principaux signes par lesquels on peut juger du degré de besoin d'assistance médicale d'un enfant:

  • une forte augmentation du nombre de situations problématiques à l'école;
  • votre enfant est maltraité ou victime d'intimidation contre d'autres enfants;
  • l'enfant commet des actes qui lui nuisent;
  • évite les amis, évite la communication familiale;
  • sautes d'humeur fréquentes et soudaines;
  • votre enfant est submergé par des émotions très fortes comme la colère, la panique;
  • l'apparition de l'apathie, le manque de motivation pour agir;
  • l'enfant ne peut pas se concentrer sur les choses nécessaires;
  • insomnie ou cauchemars;
  • plaintes constantes de mauvaise santé physique;
  • négligence de votre apparence;
  • des sentiments forts sur leur apparence, un sentiment constant d'insatisfaction avec l'apparence, la silhouette, le poids;
  • l'appétit est significativement différent de la norme dans un sens ou dans l'autre.

Si vos observations ont été confirmées par un spécialiste, vous ne devez pas perdre votre sang-froid, paniquer. Rappelez-vous, l'enfant voit le soutien en vous et vous devez donc rester fort à ses yeux..

Prévention des maladies psychologiques

L'un des moyens les plus efficaces de lutter contre une maladie est sa prévention. Les troubles mentaux n'échappent pas à la règle. En psychiatrie, la prévention peut être primaire ou secondaire à la maladie. La prévention primaire des maladies psychologiques est conçue pour empêcher leur apparition. La prévention secondaire vise à prévenir une récidive de la maladie ou à en atténuer considérablement les conséquences. Les deux types de prévention sont largement identiques..

Considérons les méthodes générales et les plus efficaces:

  • diagnostic et traitement des maladies infectieuses (somatiques) du patient, qui affectent son état mental;
  • mise en œuvre de recommandations dans la vie quotidienne qui réduisent le risque de blessure du patient (prudence au volant, respect du code de la route, utilisation des équipements et équipements de protection au travail ou aux loisirs);
  • réduire le risque d'empoisonnement du corps du patient (en particulier pour les personnes travaillant dans l'industrie chimique ou en contact avec des substances dangereuses, refus de prendre des substances et des médicaments nocifs, y compris de l'alcool);
  • sinon un contact long, mais régulier avec des parents, des amis, juste des personnes proches pour la détection rapide des changements d'état mental à un stade précoce;
  • assurez-vous d'éviter les situations de conflit, évitez le stress;
  • avec la recommandation d'un médecin - utilisez régulièrement les médicaments prescrits;
  • Menez constamment une vie saine, c'est-à-dire abandonnez les dépendances, faites de l'exercice (pas du sport!). Il est souhaitable d'avoir des passe-temps, un intérêt pour une activité créative ou constructive;
  • assurez-vous de dormir régulièrement.

Test de maladie psychologique

Il existe un grand nombre de tests différents. En se familiarisant avec les ressources spécialisées, il est facile de se perdre dans leur diversité. Cependant, il faut bien comprendre que tout test de dépistage de maladies psychologiques ne garantit pas à 100% l'exactitude de ses résultats..

Un grand nombre de tests ont été développés pour identifier les caractéristiques de la psyché. Certains sont destinés à l'autodiagnostic, d'autres prétendent être de niveau professionnel, il y en a des difficiles, uniquement pour les spécialistes, mais vous devez fermement apprendre la règle: l'interprétation des résultats des tests et des conclusions ne doit être faite que par un médecin spécialisé dans ce domaine.

Avec la prolifération des ordinateurs, de nombreux tests ont pris de l'importance. Beaucoup ont entendu parler du test de couleur de Luscher, de la méthode Eysenck (détection de tempérament), du test de Rorschach (test de tache d'encre) ou de Szondi (reconnaissance et perception des images de portrait). Les tests listés sont le plus souvent utilisés par les psychiatres, les psychologues.

Les formes de tests sont également variées. Les plus demandés:

  • questionnaire, un analogue d'un questionnaire simple. Des questions et des réponses courtes sont proposées;
  • tâche, les actions d'une personne sont étudiées au cours de sa mise en œuvre;
  • test projectif où le sujet est placé dans une situation simulée.

Consultations gratuites 24h / 24:

Les troubles mentaux

Les troubles mentaux sont généralement compris comme des maladies de l'âme, c'est-à-dire un état d'activité mentale autre que sain. Le contraire est la santé mentale. Les personnes qui ont la capacité de s'adapter aux conditions de vie changeantes quotidiennes et de résoudre les problèmes quotidiens sont généralement considérées comme en bonne santé mentale. Lorsque cette capacité est limitée, le sujet ne maîtrise pas les tâches actuelles de l'activité professionnelle ou la sphère intime-personnelle, et est également incapable d'accomplir les tâches, les intentions, les objectifs désignés. Dans une telle situation, une anomalie mentale peut être suspectée. Ainsi, les troubles neuropsychiques sont un groupe de troubles qui affectent le système nerveux et la réponse comportementale d'un individu. Les pathologies décrites peuvent apparaître en raison de déviations survenant dans le cerveau des processus métaboliques.

Causes des troubles mentaux

Les maladies mentales nerveuses et les troubles dus à la multitude de facteurs qui les provoquent sont d'une incroyable diversité. Les troubles de l'activité mentale, quelle que soit leur étiologie, sont toujours prédéterminés par des déviations du fonctionnement du cerveau. Toutes les raisons sont divisées en deux sous-groupes: les facteurs exogènes et endogènes. Les premiers comprennent des influences externes, par exemple l'utilisation de substances toxiques, des maladies virales, des traumatismes, les seconds - des causes immanentes, y compris des mutations chromosomiques, des affections héréditaires et génétiques, des troubles du développement mental.

La résistance aux troubles mentaux dépend des caractéristiques physiques spécifiques des individus et du développement général de leur psychisme. Différents sujets ont des réactions différentes à l'angoisse et aux problèmes.

On distingue les causes typiques des déviations du fonctionnement mental: névroses, neurasthénie, états dépressifs, exposition à des substances chimiques ou toxiques, traumatisme crânien, hérédité.

L'anxiété est considérée comme la première étape menant à la fatigue du système nerveux. Les gens ont souvent tendance à attirer dans leur fantasme divers développements négatifs qui ne se matérialisent jamais dans la réalité, mais provoquent une anxiété inutile et inutile. Cette anxiété se réchauffe progressivement et, à mesure que la situation critique se développe, elle peut se transformer en un trouble plus grave, ce qui conduit à une déviation de la perception mentale de l'individu et à des perturbations dans le fonctionnement de diverses structures des organes internes..

La neurasthénie est une réponse à une exposition prolongée à des situations traumatiques. Elle s'accompagne d'une fatigue accrue et d'un épuisement de la psyché sur fond d'hyperexcitabilité et d'irritabilité constante sur des bagatelles. Dans ce cas, l'excitabilité et la grognon sont des moyens de protection contre la défaillance finale du système nerveux. Les personnes qui se caractérisent par un sens accru des responsabilités, une anxiété élevée, ne dorment pas suffisamment et sont également accablées par de nombreux problèmes sont plus sujettes aux états neurasthéniques.

À la suite d'un événement traumatique grave auquel le sujet ne tente pas de résister, une névrose hystérique s'ensuit. L'individu «s'enfuit» simplement dans un tel état, se forçant à ressentir tout le «charme» des expériences. Cette condition peut durer de deux à trois minutes à plusieurs années. De plus, plus la durée de vie qu'elle affecte est longue, plus le trouble mental de la personnalité sera prononcé. Ce n'est qu'en modifiant l'attitude de l'individu face à sa propre maladie et à ses crises qu'il est possible de guérir cette maladie..

La dépression peut également être classée comme un trouble névrotique. Il se caractérise par une attitude pessimiste, du blues, un manque de joie et un manque de désir de changer quoi que ce soit dans son existence. Un état dépressif s'accompagne généralement d'insomnie, de refus de manger, d'intimité et d'un manque de désir de vaquer aux activités quotidiennes. La dépression s'exprime souvent par l'apathie, la tristesse. Une personne déprimée semble être dans sa propre réalité, ne remarque pas les autres. Certains cherchent un moyen de sortir d'une dépression liée à l'alcool ou aux drogues..

En outre, des troubles mentaux graves peuvent être provoqués par l'ingestion de divers produits chimiques, par exemple des médicaments. Le développement de la psychose cause des dommages à d'autres organes. La conséquence d'une lésion cérébrale traumatique est souvent le début d'une perturbation passagère, à long terme et chronique de l'activité mentale.

Les troubles mentaux accompagnent presque toujours les processus tumoraux du cerveau, ainsi que d'autres pathologies macroscopiques. Les troubles mentaux surviennent également après l'utilisation de substances toxiques, par exemple des médicaments. L'hérédité compliquée augmente souvent le risque de dysfonctionnement, mais pas dans tous les cas. Souvent, des troubles mentaux sont observés après l'accouchement. De nombreuses études indiquent que la maternité a une relation directe avec une augmentation de la fréquence et de la prévalence des pathologies mentales. Dans le même temps, l'étiologie reste floue..

Symptômes des troubles mentaux

Principales manifestations de la déviation comportementale, de la maladie mentale, l'Organisation mondiale de la santé appelle les troubles de la pensée, de l'humeur ou des réactions comportementales qui dépassent les limites des normes et croyances culturelles et morales existantes. En d'autres termes, un inconfort psychologique, des perturbations de l'activité dans divers domaines - tous sont des signes typiques du trouble décrit..

De plus, les patients souffrant de troubles psychiatriques peuvent souvent présenter une variété de symptômes physiques, émotionnels, cognitifs et perceptifs. Par exemple: un individu peut se sentir malheureux ou super-heureux en proportion des événements qui se sont produits, il peut y avoir des échecs dans l'établissement de relations logiques.

Les principaux symptômes des troubles mentaux sont une fatigue accrue, des sautes d'humeur rapides et inattendues, une réponse inadéquate à un événement, une désorientation spatio-temporelle, une vague conscience de la réalité environnante avec des défauts de perception et des violations d'une attitude adéquate envers son propre état, un manque de réponse, la peur, la confusion ou l'apparition d'hallucinations, des perturbations dormir, s'endormir et se réveiller, anxiété.

Souvent, une personne qui a été exposée au stress et qui se caractérise par un état mental instable peut développer des obsessions, exprimées par la manie de la persécution ou diverses phobies. Tout cela conduit par la suite à une dépression prolongée, accompagnée de périodes de courtes explosions émotionnelles violentes visant à développer des plans irréalisables..

Souvent, ayant subi un stress sévère associé à la violence ou à la perte d'un proche, un sujet à l'activité mentale instable peut faire une substitution dans l'auto-identification, se convaincant que la personne qui a réellement survécu à tout cela n'existe plus, elle a été remplacée par une personnalité complètement différente qui a à voir avec ce qui s'est passé. Ainsi, la psyché humaine, pour ainsi dire, cache le sujet à de terribles souvenirs obsessionnels. Une telle «substitution» a souvent un nouveau nom. Le patient peut ne pas répondre au nom donné à la naissance.

Si le sujet souffre d'un trouble mental, il peut alors avoir un trouble de la conscience de soi, qui se traduit par la confusion, la dépersonnalisation et la déréalisation..

De plus, les personnes atteintes de troubles mentaux sont sujettes à un affaiblissement de la mémoire ou à son absence complète, à une paramnésie, à une altération du processus de pensée.

Le délire est également un compagnon commun des troubles mentaux. Cela peut être primaire (intellectuel), sensuel (figuratif) et affectif. Les délires primaires apparaissent initialement comme le seul symptôme de la déficience mentale. Le délire sensuel se manifeste par la violation non seulement d'une connaissance raisonnable, mais aussi sensuelle. Les délires affectifs surviennent toujours avec des déviations émotionnelles et sont caractérisés par l'imagerie. Ils mettent également en évidence des idées surévaluées, qui apparaissent principalement à la suite de circonstances de la vie réelle, mais prennent par la suite un sens qui ne correspond pas à leur place dans l'esprit..

Signes d'un trouble mental

Connaissant les signes et caractéristiques des troubles mentaux, il est plus facile de prévenir leur développement ou de les identifier à un stade précoce de l'apparition d'un écart que de traiter une forme avancée.

Les signes évidents de troubles mentaux comprennent:

- l'apparition d'hallucinations (auditives ou visuelles), exprimées dans des conversations avec soi-même, en réponse à des déclarations interrogatives d'une personne inexistante;

- difficulté à se concentrer lors de l'exécution d'une tâche ou d'une discussion thématique;

- changements dans la réponse comportementale de l'individu à ses proches, souvent une forte hostilité;

- le discours peut contenir des phrases avec un contenu délirant (par exemple, "Je suis moi-même responsable de tout"), en plus, il devient lent ou rapide, irrégulier, intermittent, confus et très difficile à comprendre.

Les personnes atteintes de troubles mentaux cherchent souvent à se protéger et, par conséquent, toutes les portes de la maison sont verrouillées, les fenêtres sont ridées, tout morceau de nourriture est soigneusement vérifié ou elles refusent complètement de manger..

Vous pouvez également mettre en évidence les signes d'anomalie mentale observés dans le sexe féminin:

- la suralimentation conduisant à l'obésité ou au refus de manger;

- violation des fonctions sexuelles;

- le développement de diverses peurs et phobies, l'apparition d'anxiété;

Dans la partie masculine de la population, les signes et caractéristiques des troubles mentaux peuvent également être distingués. Les statistiques affirment que le sexe fort est beaucoup plus susceptible de souffrir de troubles mentaux que les femmes. De plus, les patients de sexe masculin se caractérisent par un comportement plus agressif. Ainsi, les signes courants comprennent:

- apparence bâclée;

- il y a une inexactitude dans l'apparence;

- peut éviter les procédures d'hygiène pendant une longue période (ne pas laver ou se raser);

- sautes d'humeur rapides;

- une jalousie écrasante qui dépasse toutes les frontières;

-blâmer l'environnement et le monde pour tous les problèmes émergents;

- humiliation et insulte dans le processus d'interaction communicative de votre interlocuteur.

Types de troubles mentaux

L'une des formes les plus courantes de maladie mentale dont souffre 20% de la population mondiale au cours de leur vie est le trouble mental lié à l'anxiété..

Ces écarts comprennent la peur généralisée, diverses phobies, les troubles de panique et de stress, les états obsessionnels. La peur n'est pas toujours une manifestation de la maladie, en général, c'est une réaction naturelle à une situation dangereuse. Cependant, la peur devient souvent un symptôme qui signale l'apparition d'un certain nombre de troubles, par exemple, la perversion sexuelle ou les troubles affectifs..

La dépression est diagnostiquée dans environ sept pour cent de la population féminine et trois pour cent de la population masculine chaque année. Pour la plupart des individus, la dépression survient une fois dans la vie et devient rarement chronique..

La schizophrénie est également l'un des types les plus courants de troubles mentaux. Avec elle, il y a des déviations dans les processus de pensée et de perception. Les patients atteints de schizophrénie sont constamment déprimés et trouvent souvent du réconfort dans les boissons alcoolisées et les drogues. Les schizophrènes sont souvent apathiques et ont tendance à être isolés de la société..

En cas d'épilepsie, en plus de dysfonctionnements du système nerveux, les patients souffrent de crises d'épilepsie avec convulsions dans tout le corps.

Le trouble de la personnalité affective bipolaire ou psychose maniaco-dépressive se caractérise par des états affectifs dans lesquels les symptômes de manie du patient sont remplacés par une dépression ou des manifestations de manie et de dépression sont observées simultanément.

Les affections associées aux troubles de l'alimentation, par exemple la boulimie et l'anorexie, appartiennent également à des formes de troubles mentaux, car au fil du temps, de graves troubles de l'alimentation provoquent l'apparition de changements pathologiques dans la psyché humaine.

D'autres écarts courants dans les processus mentaux chez les adultes comprennent:

- dépendance aux substances psychoactives;

- déviations dans la sphère intime,

- des troubles du sommeil tels que l'insomnie et l'hypersomnie;

- défauts de comportement provoqués par des raisons physiologiques ou des facteurs physiques,

- déviations émotionnelles et comportementales dans l'enfance;

Le plus souvent, les maladies et troubles mentaux surviennent pendant la période de l'enfance et de l'adolescence. Environ 16 pour cent des enfants et adolescents sont handicapés mentaux. Les principales difficultés auxquelles les enfants sont confrontés peuvent être divisées en trois catégories:

- trouble du développement mental - les enfants, par rapport à leurs pairs, accusent un retard dans la formation de diverses compétences et éprouvent donc des difficultés de nature émotionnelle et comportementale;

- défauts émotionnels associés à des sentiments et des affects gravement endommagés;

- pathologies expansives du comportement, qui se traduisent par la déviation des réactions comportementales du bébé par rapport aux fondements sociaux ou aux manifestations d'hyperactivité.

Troubles neuropsychiatriques

Le rythme de vie moderne à grande vitesse oblige les gens à s'adapter à diverses conditions environnementales, à sacrifier le sommeil, le temps et l'énergie pour tout faire. Une personne ne peut pas tout faire. La santé est le prix à payer pour la hâte constante. Le fonctionnement des systèmes et le travail bien coordonné de tous les organes dépendent directement de l'activité normale du système nerveux. L'impact des conditions environnementales externes négatives peut causer une maladie mentale.
La neurasthénie est une névrose qui survient dans le contexte d'un traumatisme psychologique ou d'un surmenage du corps, par exemple en raison d'un manque de sommeil, d'un manque de repos et d'un travail intense prolongé. L'état neurasthénique se développe par étapes. Au premier stade, il y a agressivité et excitabilité accrue, troubles du sommeil, incapacité à se concentrer sur les activités. Au deuxième stade, une irritabilité est notée, qui s'accompagne de fatigue et d'indifférence, d'une diminution de l'appétit et de sensations désagréables dans la région épigastrique. Il peut également y avoir des maux de tête, un ralentissement ou une augmentation de la fréquence cardiaque, un état de larmes. Le sujet à ce stade prend souvent toute situation «à cœur». Au troisième stade, l'état neurasthénique devient inerte: le patient est dominé par l'apathie, la dépression et la léthargie..

Les états obsessionnels sont une forme de névrose. Ils sont accompagnés d'anxiété, de peurs et de phobies, un sentiment de danger. Par exemple, une personne peut être trop inquiète de la perte hypothétique d'une chose ou avoir peur de contracter telle ou telle maladie..

Le trouble obsessionnel-compulsif s'accompagne de la répétition répétée des mêmes pensées sans signification pour l'individu, de la commission d'une série de manipulations obligatoires avant toute entreprise, de l'apparition de désirs obsessionnels absurdes. Les symptômes sont basés sur un sentiment de peur d'agir contrairement à la voix intérieure, même si ses exigences sont absurdes.

Les individus conscients, craintifs, incertains de leurs propres décisions et subordonnés à l'opinion de l'environnement, sont généralement soumis à une telle violation. Les peurs obsessionnelles sont divisées en groupes, par exemple, il y a une peur de l'obscurité, des hauteurs, etc. Ils sont observés chez des individus sains. La raison de leur origine est associée à une situation traumatique et à l'effet simultané d'un facteur spécifique.

L'émergence du trouble mental décrit peut être prévenue en augmentant l'estime de soi, en augmentant la confiance en soi, en développant l'indépendance des autres et l'indépendance.

La névrose hystérique ou l'hystérie se trouve dans l'émotivité et le désir accrus de l'individu de faire attention à lui-même. Souvent, un tel désir s'exprime dans un comportement plutôt excentrique (rire délibérément fort, semblant de comportement, crises de larmes). Avec l'hystérie, il peut y avoir une diminution de l'appétit, de la fièvre, un changement de poids et des nausées. L'hystérie étant considérée comme l'une des formes les plus complexes de pathologies nerveuses, elle est traitée à l'aide d'agents psychothérapeutiques. Cela se produit à la suite de blessures graves. Dans ce cas, l'individu ne résiste pas aux facteurs traumatiques, mais s'enfuit, le forçant à ressentir à nouveau des expériences douloureuses.

Le résultat est le développement de la perception pathologique. Le patient aime être dans un état hystérique. Par conséquent, il est assez difficile de sortir de tels patients de cet état. L'éventail des manifestations est caractérisé par l'échelle: du piétinement des pieds au roulement par convulsions sur le sol. Le patient essaie de profiter de son comportement et manipule l'environnement.

Le sexe féminin est plus sujet aux névroses hystériques. Pour éviter l'apparition d'attaques d'hystérie, il est utile d'isoler temporairement les personnes atteintes de troubles mentaux. Après tout, en règle générale, pour les personnes souffrant d'hystérie, il est important d'avoir un public.

On distingue également les troubles mentaux sévères, qui sont chroniques et peuvent entraîner une invalidité. Ceux-ci comprennent: dépression clinique, schizophrénie, trouble bipolaire, trouble dissociatif de l'identité, épilepsie.

Avec la dépression clinique, les patients se sentent déprimés, incapables de profiter, de travailler et de mener leurs activités sociales habituelles. Les personnes souffrant de troubles mentaux causés par une dépression clinique sont caractérisées par une humeur basse, une léthargie, une perte d'intérêts familiers et un manque d'énergie. Les patients ne sont pas capables de «se ressaisir». Ils éprouvent de l'insécurité, une faible estime de soi, un sentiment de culpabilité accru, des idées pessimistes sur l'avenir, des troubles de l'appétit et du sommeil et une perte de poids. En outre, des manifestations somatiques peuvent également être notées: troubles du fonctionnement du tractus gastro-intestinal, douleurs au cœur, à la tête et aux muscles..

Les causes exactes de la schizophrénie n'ont pas été étudiées avec certitude. Cette maladie est caractérisée par des déviations de l'activité mentale, de la logique du jugement et de la perception. Les patients sont caractérisés par le détachement des pensées: il semble à l'individu que sa vision du monde a été créée par quelqu'un d'extérieur et d'étranger. De plus, le repli sur soi et dans les expériences personnelles, l'isolement de l'environnement social est caractéristique. Souvent, les personnes atteintes de troubles mentaux déclenchés par la schizophrénie ont des sentiments ambivalents. Certaines formes de la maladie s'accompagnent d'une psychose catatonique. Le patient peut rester stationnaire pendant des heures ou exprimer une activité physique. Avec la schizophrénie, l'apathie, l'anhédonie, la sécheresse émotionnelle, même par rapport aux plus proches, peuvent également être notées..

Le trouble affectif bipolaire est une affection endogène, qui se traduit par des changements dans les phases de dépression et de manie. Chez les patients, il y a une remontée de l'humeur et une amélioration générale de leur état, puis un déclin, une immersion dans le blues et l'apathie.

Le trouble dissociatif de l'identité est une pathologie mentale dans laquelle le patient a une «division» de la personnalité en une ou plusieurs parties qui agissent comme des sujets séparés.

L'épilepsie est caractérisée par la survenue de convulsions, qui sont déclenchées par l'activité synchrone des neurones dans une certaine zone du cerveau. Les causes de la maladie peuvent être héréditaires ou autres: maladie virale, lésion cérébrale traumatique, etc..

Traitement des troubles mentaux

L'image du traitement des déviations du fonctionnement mental est formée, sur la base de l'histoire, de la connaissance de l'état du patient, de l'étiologie d'une maladie particulière.

Pour le traitement des affections névrotiques, des sédatifs sont utilisés en raison de leur effet sédatif..

Les tranquillisants sont principalement prescrits pour la neurasthénie. Les médicaments de ce groupe sont capables de réduire l'anxiété et de soulager la tension émotionnelle. La plupart d'entre eux réduisent également le tonus musculaire. Les tranquillisants sont principalement hypnotiques plutôt qu'une perception altérée. Les effets secondaires se traduisent généralement par une sensation de fatigue constante, une somnolence accrue, des troubles de la mémorisation des informations. Les manifestations négatives comprennent également des nausées, une pression artérielle basse et une baisse de la libido. Chlordiazepoxide, Hydroxyzine, Buspirone sont utilisés plus souvent..

Les antipsychotiques sont les plus populaires dans le traitement des pathologies mentales. Leur action est de réduire l'excitation mentale, de diminuer l'activité psychomotrice, de réduire l'agressivité et de supprimer la tension émotionnelle..

Les principaux effets secondaires des antipsychotiques comprennent un effet négatif sur le muscle squelettique et l'apparition d'anomalies du métabolisme de la dopamine. Les antipsychotiques les plus couramment utilisés comprennent: la propazine, le pimozide, le flupentixol.

Les antidépresseurs sont utilisés dans un état de dépression complète des pensées et des sentiments, une diminution de l'humeur. Les médicaments de cette série augmentent le seuil de douleur, réduisant ainsi la douleur dans les migraines, provoquées par les troubles mentaux, améliorent l'humeur, soulagent l'apathie, la léthargie et la tension émotionnelle, normalisent le sommeil et l'appétit et augmentent l'activité mentale. Les effets négatifs de ces médicaments comprennent des étourdissements, des tremblements des extrémités, de la confusion. Le plus souvent utilisé comme antidépresseur Pyritinol, Befol.

Les normotimiques régulent l'expression inappropriée des émotions. Ils sont utilisés pour prévenir les troubles qui impliquent plusieurs syndromes qui apparaissent par étapes, par exemple, dans le trouble bipolaire. De plus, les médicaments décrits ont un effet anticonvulsivant. Un effet secondaire se manifeste par un tremblement des membres, une prise de poids, une perturbation du tractus gastro-intestinal, une soif insatiable, qui conduit ensuite à une polyurie. L'apparition de diverses éruptions cutanées à la surface de la peau est également possible. Les sels les plus couramment utilisés sont le lithium, la carbamazépine, le valpromide.

Les nootropiques sont les médicaments les plus inoffensifs qui aident à guérir les pathologies mentales. Ils ont un effet bénéfique sur les processus cognitifs, améliorent la mémoire et augmentent la résistance du système nerveux aux effets de diverses situations stressantes. Parfois, les effets secondaires comprennent l'insomnie, les maux de tête et les troubles digestifs. Les plus couramment utilisés sont Aminalon, Pantogam, Mexidol.

De plus, pour les troubles mentaux, une psychothérapie corrective associée à un traitement médicamenteux est recommandée..

De plus, l'entraînement autogène, les hypnotiques, la suggestion sont largement utilisés et la programmation neurolinguistique est moins souvent utilisée. De plus, le soutien des proches est important. Par conséquent, si un être cher souffre d'un trouble mental, vous devez comprendre qu'il a besoin de compréhension et non de condamnation..

Auteur: Psychoneurologue N.N. Hartman.

Docteur du Centre Médical et Psychologique PsychoMed

Les informations fournies dans cet article sont destinées à des fins d'information uniquement et ne peuvent remplacer les conseils professionnels et l'assistance médicale qualifiée. Si vous avez le moindre soupçon de trouble mental, assurez-vous de consulter votre médecin!