Trouble de la personnalité mixte et sociale

La personnalité est un ensemble de traits qui déterminent le comportement, les habitudes, les préférences, le ton mental et la façon dont un individu interagit dans la société. Chez une personne en bonne santé, les traits sont en harmonie les uns avec les autres. Chaque trait ne se distingue pas d'une manière particulière, mais se manifeste en conjonction avec d'autres traits, formant une image d'une personne.

La santé d'un individu est considérée sur un continuum sur lequel se dresse «personnalité - accentuation de la personnalité - trouble de la personnalité». L'accentuation est un trait prononcé d'un individu qui frôle la norme. Malgré leur limite, une personne avec des traits prononcés d'un individu fonctionne normalement dans la société, elle est productive et socialement active. L'accentuation n'est pas un trouble mental.

À la limite du continuum - le trouble de la personnalité - les traits sont discordants les uns avec les autres. Une caractéristique est surexprimée, l'autre peut être complètement cachée. La principale différence entre la maladie et l'accentuation ou d'une personne en bonne santé est l'inadaptation. Les personnes atteintes de troubles de la personnalité ne peuvent pas s'adapter à la société, accepter les normes et vivre «comme une personne normale devrait»..

Ce que c'est

Le trouble de la personnalité est une déformation persistante des traits de personnalité et du comportement. Les troubles de la personnalité s'accompagnent de troubles persistants de la perception de soi, des attitudes à l'égard de la façon de penser et des interactions sociales.

Il est erroné d'utiliser le terme «troubles de la personnalité psychologique», correctement «troubles de la personnalité mentale».

La maladie a trois paramètres diagnostiques:

  1. commence dans l'enfance ou l'adolescence;
  2. constance: les caractéristiques pathologiques sont stables dans le temps, elles ne disparaissent pas avec le temps, mais peuvent augmenter ou diminuer dans certaines situations;
  3. totalité: la disharmonie des traits s'exprime dans toutes les sphères de la vie - au travail, en famille, dans l'amitié, dans les intérêts.

Dans ces paramètres, le trouble de la personnalité diffère de la maladie. Une maladie est une condition pathologique avec un début, un milieu et une fin. Par exemple, la grippe. Le cycle d'une maladie infectieuse commence avec la période d'incubation, puis les premiers symptômes se développent, après quoi un tableau clinique clair apparaît, après quoi la guérison se produit ou des complications se développent. La maladie a un cycle. Le trouble de la personnalité n'a pas de cycle - il est constant dans le temps, n'a ni début ni fin.

Auparavant, le trouble de la personnalité était appelé psychopathies constitutionnelles. La psychopathie est maintenant un type de trouble de la personnalité. Psychopathie assimilée à un trouble de la personnalité antisociale (dissociale).

Les raisons

Les troubles de la personnalité se développent à la suite de:

  • traumatisme psychologique de l'enfant: abus physique ou sexuel, manque de sommeil et de nourriture;
  • frustration prolongée;
  • hérédité: alcoolisme parental, trouble de la personnalité parentale;
  • éducation destructrice: surprotection, hypo-correspondance, éducation de type totalitaire.

Symptômes

Il existe différents types de troubles de la personnalité, mais ils partagent des symptômes communs.

Signes d'un trouble de la personnalité:

  1. Comportement désharmonieux, gravité de certains traits de caractère, en raison desquels l'adaptation sociale et l'activité professionnelle sont altérées. Le modèle de comportement va au-delà des valeurs culturelles et sociales généralement acceptées.
  2. Difficultés à contrôler les émotions.
  3. Un comportement anormal est chronique. Des actes de comportement inappropriés se produisent non seulement lors d'une exacerbation, mais dans presque toutes les situations.
  4. Les premiers signes sont apparus dans l'enfance, persistent à l'âge adulte et à la vieillesse.

Dans la Classification internationale des maladies de la 10e révision, on distingue les types suivants de troubles de la personnalité avec leur propre tableau clinique:

Trouble de la personnalité paranoïaque

(en psychiatrie russe appelé paranoïaque ou paranoïaque)

  • sensibilité accrue à l'échec ou à l'échec;
  • insatisfaction constante avec les gens, incapacité à pardonner les erreurs;
  • suspicion, tendance à vérifier constamment les faits;
  • déformation des faits par mauvaise interprétation;
  • les événements neutres sont perçus comme hostiles ou méprisants;
  • un sens de la justice sociale;
  • une attitude belliqueuse à l'égard des questions relatives aux droits de l'homme;
  • suspicion constante d'adultère ou d'infidélité politique;
  • éprouver sa propre signification, un fait neutre est perçu à ses propres frais;
  • obsession des théories du complot, des documents classifiés, des faits historiques cachés.

Les personnes paranoïdes ont tendance à se forger des idées surévaluées. Ces idées sont «terre-à-terre», c'est-à-dire qu'avec une argumentation adéquate, l'idée paranoïaque peut être dissipée. Moins souvent, les idées surévaluées atteignent le niveau des idées délirantes..

Trouble de la personnalité schizoïde

  1. anhédonie chronique: presque rien n'apporte du plaisir au patient, y compris le sexe et l'alimentation;
  2. froideur émotionnelle externe, manque d'attachement, froideur, morosité émotionnelle, empathie absente ou faiblement exprimée;
  3. difficultés à manifester des émotions chaleureuses, de l'amour, une incapacité à exprimer pleinement l'agressivité, la colère ou la rage;
  4. tendance à l'isolement social: le patient préfère passer du temps seul plutôt qu'en compagnie de personnes;
  5. manque de réponse à la censure et aux louanges;
  6. peu d'intérêt pour le sexe;
  7. passion pour le monde intérieur des fantasmes, tendance à l'introspection.

Trouble de la personnalité dissociale

  • absence totale de sentiments chaleureux: affection, empathie, regret, sentimentalité, sensibilité;
  • sans cœur;
  • seuil d'agression bas: un éclair de rage est déclenché pour la moindre raison;
  • manque de culpabilité, incapacité à bénéficier de l'expérience;
  • blâmer les autres pour leurs propres problèmes;
  • mépris total des normes sociales et des fondements sociaux;
  • une tendance à manipuler les gens;
  • totalitarisme, cruauté, agressivité.

Les personnes atteintes d'un trouble de la personnalité antisociale passent généralement la majeure partie de leur vie en prison. Ils sont sujets aux vols, meurtres, vols et vols de masse..

Trouble de la personnalité émotionnellement instable

Les patients atteints de cette pathologie agissent sans considérer les conséquences. Ces gens sont en conflit, ils peuvent se battre à partir de zéro. Leur humeur change souvent, la rage et l'agressivité éclatent. Ils perdent souvent le contrôle, même jusqu'à la cruauté. Ils changent fréquemment d'emploi et ont du mal à effectuer des activités monotones.

Trouble de la personnalité hystérique

  1. théâtralité, expression et dramatisation des émotions;
  2. suggestibilité accrue, malléabilité aux émotions et influence des autres;
  3. superficialité et sautes d'humeur fréquentes;
  4. effort constant pour attirer l'attention;
  5. souci d'attractivité physique;
  6. passe-temps superficiels.

Les personnes atteintes d'un trouble de la personnalité hystérique sont généralement centrées sur elles-mêmes, feintes. Ils ont un fort désir d'être le centre d'attention. Peut manipuler les sentiments des autres.

Trouble de la personnalité obsessionnelle-compulsive

  • doute, prudence;
  • souci des règles publiques, des détails, du pédantisme;
  • s'efforcer d'être parfait, inclination à la perfection;
  • conscience;
  • entêtement;
  • rigueur.

Trouble de la personnalité anxieuse

  1. une sensation constante d'inconfort et de tension intérieurs, une prémonition de trouble;
  2. faible estime de soi, pensées sur leur propre défaut et manque d'attrait;
  3. souci de la critique des gens, sensibilité accrue aux opinions des autres;
  4. les patients n'entrent pas dans des relations sociales s'ils ne savent pas exactement ce qu'ils n'aimeront pas;
  5. propension accrue à la sécurité physique: les patients évitent les sports extrêmes et toute activité potentiellement dangereuse.

Trouble de la personnalité dépendante

  • incapacité de contrôler le comportement et la vie sans le contrôle des autres;
  • une tendance à obéir, une tendance à plaire aux autres;
  • désir de dépendre d'une autre personne;
  • les patients essaient de transférer la responsabilité de leur vie et de leurs responsabilités à une autre personne;
  • la peur exigera les autres, la peur de ne pas être aimé;
  • peur de la solitude, incapacité à prendre des décisions par eux-mêmes.

Les personnes atteintes de troubles addictifs se considèrent souvent comme impuissantes, incapables, irresponsables, incompétentes, manquant de vitalité.

Trouble de la personnalité mixte

Le diagnostic est posé lorsque le patient présente des signes de plusieurs troubles de la personnalité à la fois, mais qui ne peuvent pas être liés à un type spécifique.

Les troubles de la personnalité non spécifiques comprennent:

  1. narcissique;
  2. excentrique;
  3. désinhibé;
  4. infantile;
  5. passif agressif;
  6. psychonévrotique.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic de trouble de la personnalité est posé sur la base de conversations cliniques et de recherches psychométriques. Lors d'une conversation, le psychiatre étudie la biographie, le comportement et la conversation du patient, ses préférences et ses intérêts, détaille les symptômes et les plaintes. Une recherche psychométrique est nécessaire pour un regard objectif et détaillant le diagnostic.

Le traitement dépend du fonctionnement de la personne. Dans les troubles de la personnalité, des épisodes psychotiques avec hallucinations, délires et troubles de la conscience peuvent survenir. Dans ce cas, il est nécessaire d'arrêter l'épisode psychotique avec des antipsychotiques, des antidépresseurs, des sédatifs et des médicaments anti-anxiété..

Dans d'autres cas, la psychothérapie est utilisée. Il aide le patient à mieux se comprendre, à se socialiser, à apprendre à reconnaître ses propres émotions, à contrôler son comportement et à s'adapter aux normes sociales..

La prévention

Il n'y a pas de prévention spécifique des troubles de la personnalité. Le plus souvent, les raisons sont enracinées dans l'enfance. Les parents doivent éduquer correctement l'enfant, en tenant compte de ses capacités individuelles. Des cours de parentalité sont recommandés.

Types et types de troubles de la personnalité, leurs symptômes et leur traitement

Le trouble de la personnalité est un trouble mental dans lequel une personne a des traits de personnalité anormaux.

Les symptômes de chacun des 10 types de troubles de la personnalité et la manière dont les déviations de comportement se manifestent seront discutés plus en détail..

Faits intéressants sur le trouble de la personnalité

Le trouble de la personnalité comportementale est toute condition qui est à l'opposé de la santé mentale.

Il se manifeste de manière assez diversifiée, par conséquent, 10 types vifs de troubles mentaux sont classés, chacun présentant des symptômes caractéristiques et se manifestant d'une certaine manière.

Les troubles de la personnalité causent généralement des problèmes par rapport aux autres ou une dépendance à l'alcool et aux drogues.

Il existe plusieurs types de troubles, mais il y a un certain chevauchement entre eux.

· Le traitement comprend la psychothérapie, qui doit souvent être prolongée. La thérapie peut être individuelle ou en groupe.

Certaines personnes atteintes de troubles de la personnalité sont susceptibles de développer une psychose, une dépression et de l'anxiété.

Les troubles du comportement peuvent nécessiter un traitement médicamenteux, mais sont plus souvent traités par psychothérapie.

Qu'est-ce que le trouble de la personnalité

Un trouble de la personnalité est un trouble mental dans lequel une personne a des traits de personnalité qui s'écartent de la norme généralement acceptée. Cela se manifeste sous la forme de réactions non fondées ou incompréhensibles dans des situations personnelles et sociales..

La personnalité humaine comprend des modèles stables de perception du monde extérieur et des modes de pensée. Ces modèles caractérisent une personne. Notre personnalité se compose d'un certain nombre de caractéristiques qui, dans une plus ou moins grande mesure, se manifestent dans les relations avec d'autres personnes..

Ces traits sont pour la plupart inconscients pour la personne elle-même..

Nous avons tous une certaine perception du monde qui nous entoure. Cela vous permet de déterminer approximativement comment l'autre personne réagira dans une situation particulière. Ces fonctionnalités sont très stables. Par conséquent, nous prêtons attention si l'autre personne répond complètement différemment de ce que nous attendons..

Si les schémas de perception et de raisonnement sont significativement différents de la façon dont les gens cultivés moyens perçoivent, pensent, ressentent et interagissent avec les autres, cela pourrait être un trouble de la personnalité..

Comment se manifestent les troubles du comportement

Tous les comportements sont stables à l'âge adulte, mais s'établissent tôt dans l'enfance. Ils seront exprimés dans plusieurs domaines différents de la fonction mentale et sociale..

Le trouble de la personnalité est un trouble du développement de la personnalité. Cela signifie que ce groupe de troubles s'exprime souvent dès l'adolescence et se poursuit jusqu'à l'âge adulte..

Lorsqu'une personne a un trouble de la personnalité, elle éprouve souvent, mais pas toujours, des degrés divers d'inconfort et de diminution de sa capacité à fonctionner dans la société.

Le trouble de la personnalité n'est pas le résultat d'autres troubles mentaux. Mais ça peut les précéder.

Les troubles de la personnalité comprennent un groupe de déviations, où un trouble de la personnalité individuel se développe conformément aux traits de personnalité les plus caractéristiques. Il y a un chevauchement certain entre plusieurs types.

10 types de troubles mentaux

Tous les troubles mentaux peuvent être conditionnellement divisés en 10 types.

  1. Trouble de la personnalité paranoïaque (paranoïaque). Peut être trouvé sous les noms de trouble de la personnalité paranoïde, de trouble de la personnalité paranoïde, de psychopathie paranoïde.
  2. Trouble de la personnalité schizoïde. Il est également appelé trouble de la personnalité schizoïde, psychopathie schizoïde, personnalité autiste.
  3. Trouble de la personnalité schizotypique - Trouble schizotypique ou schizotypique
  4. Trouble de la personnalité narcissique. Son nom vient du nom de l'ancien personnage mythologique grec Narcisse, qui s'est concentré sur sa beauté.
  5. Trouble de la personnalité dissociale (antisociale). Il est également connu sous le nom de trouble de la personnalité du handicap émotionnel, psychopathie antisociale, psychopathie hépatique, psychopathie.
  6. Trouble de la personnalité hystérique. Cette condition était auparavant appelée trouble de la personnalité hystérique, psychopathie hystérique, mais ces termes sont dépassés..
  7. Trouble de la personnalité émotionnellement instable (limite). Peut être trouvé sous les noms Trouble de la personnalité émotionnellement instable ou Type limite - BPD pour faire court.
  8. Trouble de la personnalité obsessionnelle-compulsive ou trouble obsessionnel-compulsif.
  9. Trouble de la personnalité anxieux (évitant, évitant).
  10. Trouble de la personnalité dépendante (type asthénique, psychopathie asthénique).

Ce sont 10 écarts prononcés, dont chacun se manifeste par certains symptômes..

Symptômes caractéristiques de divers types

Trouble de la personnalité paranoïaque

Ce type de personnalité est caractérisé par la suspicion et la méfiance.

Ces personnes ont tendance à interpréter les actions des autres comme hostiles ou méprisantes.

Sensible aux dangers réels ou perçus et à l'opinion publique.

Les personnes atteintes de ce trouble croient trop en leurs connaissances et leurs capacités.

Évitez fréquemment les relations étroites avec les autres et avez peur d'approcher.

Partout où ils recherchent des arrière-pensées et trouvent des intentions hostiles derrière ce que font les autres.

Avoir des doutes sur la loyauté ou l'altruisme des amis et de la famille.

Les personnes atteintes de ce type de trouble semblent souvent froides et renfermées.

J'adore prendre le blâme pour les autres.

Trouble de la personnalité schizoïde

Les personnes avec ce type de personnalité sont timides, refusent souvent de créer des liens ou d'établir un contact et ne sont pas très émotives.

Préfère tout faire seul et ne sait pas travailler en équipe.

Ils veulent sincèrement être seuls et n'ont aucun désir secret de popularité.

À la recherche d'un emploi comportant peu de contacts sociaux.

· Ils n'ont pas besoin d'attention ou d'acceptation. En conséquence, leurs compétences sociales sont peu développées..

Ils sont parfois perçus par d'autres comme des individus complètement isolés.

Il est difficile pour un étranger de gagner leur confiance.

Trouble de la personnalité schizotypique

De nombreux experts pensent qu'il s'agit d'une forme bénigne de schizophrénie.

· Ces personnes ont un comportement étrange. Ils expriment des sentiments qui ne correspondent pas à la situation..

Une telle personne peut raisonner d'une autre manière, incompréhensible pour la majorité, de manière illogique et, il est difficile de trouver le contact avec les autres.

· Parfois, ils croient qu'ils ont des qualités inhabituelles ou que les événements individuels sont liés d'une manière secrète. C'est ce qu'on appelle la pensée magique..

Sont souvent occupés par leurs propres activités (qui peuvent parfois sembler étranges aux autres).

Difficulté à se concentrer pendant de longues périodes.

Il est difficile pour leur pensée de suivre les autres et d'être stéréotypée.

Trouble de la personnalité narcissique

Ces personnes sont extrêmement égocentriques.

Rechercher l'attention, la louange et l'adoration aux yeux des gens autour d'eux.

Avoir une opinion exagérée de leur grandeur, sont incapables de faire preuve d'empathie et ont tendance à humilier les autres, augmentant leur estime de soi à leurs dépens.

Exagérer leur importance et leur valeur aux yeux des autres.

Attendez-vous à ce que les autres reconnaissent leur caractère unique, leurs talents exceptionnels, leur beauté.

Choisissez soigneusement vos amis, car ils pensent que tout le monde n'est pas digne de leur amitié et donnez la préférence à ceux qui reconnaissent leur supériorité.

Sont intéressés à faire une bonne première impression, mais ont du mal à entretenir des amitiés à long terme.

Ne sont pas intéressés par les sentiments des autres et aiment utiliser les autres à leurs propres fins.

Trouble de la personnalité dissociale (antisociale)

Ce trouble de la personnalité est également appelé psychopathie..

· Il existe une idée fausse selon laquelle les personnes ayant un trouble de la personnalité dissociale ont de faibles aptitudes sociales. Ce n'est souvent pas le cas.

Leur manque de conscience est typique de ces personnes.

Semblent socialement irresponsables et semblent exploiteurs, calculateurs, impulsifs et impitoyables aux yeux des gens qui les entourent.

· Les personnes atteintes de ce trouble commettent souvent des crimes. Ils perçoivent leurs victimes comme faibles et pensent qu'ils méritent d'être trompés.

Ment souvent, volent ou trichent.

Dans de nombreux cas, ils manquent d'argent et font les choses sans penser aux conséquences.

Sont agressifs et sont beaucoup plus préoccupés par leurs propres intérêts que par les besoins des autres.

Trouble de la personnalité hystérique

Ces personnes sont constamment à la recherche d'attention et sont prêtes à beaucoup pour cela.

Ils sont dramatiques, instables émotionnellement, mais ont des sentiments superficiels.

Ils veulent être constamment sous les projecteurs.

Ils empêchent souvent les autres de dominer la conversation ou d'être la vie de la fête.

Utilisez un discours fort, faites des déclarations fortes et significatives et recherchez continuellement les éloges et la reconnaissance.

Habillez-vous de façon provocante ou exagérez la maladie pour attirer l'attention.

Croyez sincèrement que tout le monde autour d'eux les aime.

Souvent manipulé et exagéré.

Trouble de la personnalité émotionnellement instable (limite)

Le trouble émotionnellement instable est souvent appelé borderline.

Ces personnes sont généralement impulsives et ont des sentiments forts et hésitants.

· Leur perception de soi, c'est-à-dire leur compréhension de qui ils sont et de ce qu'ils représentent change fréquemment. De l'extérieur, on dirait qu'ils n'ont pas de noyau interne ou d'opinion.

· Expérimenter un fort vide intérieur, dont ils essaient sans succès de se débarrasser d'eux-mêmes. Pour étouffer ces sentiments, ce type de personnalité commence souvent à abuser de l'alcool ou des drogues..

Peut se comporter de manière autodestructrice et entrer dans des relations instables avec d'autres personnes auxquelles il n'est pas attaché de manière critique.

Avoir beaucoup de partenaires en peu de temps, car ils ne peuvent pas être seuls et essayer de l'éviter par tous les moyens.

L'humeur change constamment et il y a des explosions émotionnelles.

· Sont sensibles aux sentiments forts et insupportables et se blessent. Les tentatives de suicide ne sont pas rares pour ce type de trouble..

· Leur pensée est catégorique. Il n'y a que du noir et blanc et il n'y a pas de nuances.

Avoir des relations intenses et conflictuelles fréquentes avec les autres.

Se fâcher rapidement quand ils n'atteignent pas ce qu'ils voulaient.

Avoir peur d'être abandonné ou abandonné, essayant ainsi d'éviter le vide intérieur.

Trouble de la personnalité obsessionnelle

Les personnes atteintes de ce trouble sont extrêmement préoccupées par l'ordre et ont tendance à tout idéaliser.

Ce sont des perfectionnistes, des artistes consciencieux, habitués à tout contrôler et à accorder beaucoup d'attention aux détails non pertinents..

· Le besoin de faire les choses «correctement» perturbe souvent leur performance ou conduit à une inaction totale et à un mécontentement constant envers eux-mêmes.

Soyez pris dans les détails et perdez la vue d'ensemble.

Exiger des exigences excessives envers eux-mêmes et les autres.

Sont trop critiques envers les autres s'ils ne répondent pas à leurs exigences.

Évitez le travail d'équipe et pensez que les autres sont trop imprudents ou incompétents, et il est préférable de faire n'importe quelle tâche vous-même.

Avoir de la difficulté à prendre des décisions parce qu'ils ont peur de faire des erreurs.

Avoir du mal à exprimer ses sentiments.

Trouble de la personnalité évitante

Ces personnes sont caractérisées par une anxiété sociale.

Les personnes atteintes de ce trouble se sentent inadéquates.

Évitez les contacts sociaux et le travail d'équipe.

Peur d'être rejeté, désireux d'être aimé et accepté.

Différence de sensibilité et de vulnérabilité.

Exagérer les difficultés potentielles de nouvelles situations pour éviter la participation et l'inaction.

Ils vivent dans leur propre monde fictif qui éclipse le réel.

· Contrairement aux troubles de la personnalité scisoïde, les personnes atteintes de troubles subtils de la personnalité recherchent des relations sociales avec les autres. Mais ils sentent qu'ils ne peuvent pas le faire.

Sont souvent déprimés et ont une faible estime de soi.

Trouble de la personnalité dépendante

Le désir de prendre soin des autres au détriment de ses propres intérêts est typique de ce trouble.

Ils ne sont pas en sécurité, transfèrent la responsabilité aux autres, sont impuissants sans soutien extérieur.

Accrochez-vous aux autres et avez peur de les perdre.

Peut penser au suicide lorsque la relation échoue.

Permettre aux autres de prendre des décisions importantes pour eux-mêmes.

Reste souvent dans une relation même en cas d'abus.

Sont sensibles aux critiques.

Avoir du mal à être rejeté.

Se sentir souvent impuissant et déprimé.

Comment diagnostiquer

Le diagnostic repose sur:

Consultation avec un spécialiste.

Collecter des informations auprès des gens autour.

Résultats des tests ou remplir des questionnaires - questionnaires.

Ces activités visent à identifier les symptômes et les signes d'un trouble particulier. Un tel diagnostic prend beaucoup de temps avant que le type de trouble et les méthodes de traitement puissent être définitivement déterminés..

L'abus d'alcool ou de drogues, l'anxiété et la dépression sont les signes précoces les plus visibles de la maladie.

Causes d'occurrence

Les facteurs suivants sont considérés comme des prérequis courants pour le trouble de la personnalité comportementale.

Tendance ou tempérament congénital.

Les maladies héréditaires (génétiques) jouent un rôle important dans environ 50% du développement du trouble de la personnalité.

Méthodes d'éducation d'une personne dans l'enfance.

· Un exemple de comportement parental et de l'atmosphère dans laquelle la personnalité s'est formée. La qualité des relations est particulièrement importante dans les premières années de la vie. S'il y a eu punition physique, négligence, instabilité mentale des proches, manque de sécurité. Par exemple, un trouble de la personnalité émotionnellement instable est souvent observé chez les personnes qui ont été abusées sexuellement pendant l'enfance..

Les causes exactes de nombreux troubles ne sont pas encore entièrement comprises. Mais on peut juger avec certitude qu'elles sont provoquées par une combinaison de facteurs biologiques, psychologiques et sociaux dans la petite enfance et qu'elles augmentent à l'âge adulte.

Thérapie des troubles de la personnalité

Le but du traitement des troubles de la personnalité est que l'individu puisse mieux fonctionner en société et s'adapter à son environnement..

La thérapie vise également à réduire les symptômes aigus tels que la psychose. Les personnes atteintes de certains troubles de la personnalité y sont particulièrement sujettes.

La thérapie par la parole à long terme (psychothérapie à long terme) est un traitement clé des troubles légers de la personnalité comportementale. Le travail avec un spécialiste peut avoir lieu individuellement, ainsi qu'en petits groupes.

Les troubles graves de la personnalité nécessitent une hospitalisation et des médicaments pendant les crises. La psychothérapie à long terme est le traitement principal..

Ce qui peut être fait

Si vous soupçonnez un trouble de la personnalité, demandez l'aide d'un psychologue. Il pourra réfuter ou confirmer le diagnostic.

Dans les cas plus graves, le patient a besoin d'une aide psychiatrique et de médicaments. Cela nécessite une recommandation d'un médecin et un examen spécial..

Comment éviter l'aggravation du trouble de la personnalité

Si vous avez l'un de ces problèmes, il est important de suivre un traitement. Cela est particulièrement vrai si une personne ayant un trouble de la personnalité a un problème d'alcool ou de drogue..

Ignorer les symptômes caractéristiques conduit au développement et à l'exacerbation du trouble et complique sa thérapie.

Comment le trouble se développe-t-il?

Les traits de personnalité sont généralement stables une fois qu'une personne a grandi. Cela signifie qu'il est difficile de changer tout seul, sans traitement ni aide extérieure. Certaines caractéristiques psychologiques, telles que l'impulsivité, s'affaiblissent avec l'âge. Cependant, dans certains cas, il peut y avoir une maturation tardive et des changements de personnalité.

Les personnes atteintes de troubles de la personnalité souffrent généralement de dépression et d'anxiété, de troubles de l'alimentation et de toxicomanie. De plus, il y a beaucoup de crimes et de tentatives de suicide dus à des écarts. La fréquence de ces complications dépend du type de trouble et de son traitement ou non..

Les résultats du traitement sont différents. Mais le pronostic est meilleur pour ceux qui reçoivent un traitement.

Quelle est la fréquence des écarts

On estime qu'environ 10% de la population satisfait aux exigences pour diagnostiquer un ou plusieurs types spécifiques de trouble de la personnalité. Mais de nombreuses personnes ne demandent pas d'aide. De tels cas ne sont pas confirmés et ne sont pas inclus dans ces statistiques..

Selon l'Organisation mondiale de la santé, 2 à 3 personnes sur 10 ont des problèmes spécifiques. Le plus souvent, ils se traduisent par des troubles du sommeil, des déviations sexuelles, des aliments (boulimie, obésité), des crises de panique ou des troubles du comportement.

Trouble de la personnalité

Le trouble de la personnalité est un type de pathologie mentale. Ce trouble est un type de personnalité ou une tendance comportementale, consistant en un inconfort important et des écarts par rapport aux normes établies dans cet environnement culturel et social. Le trouble de la personnalité est considéré comme une pathologie sévère des tendances comportementales ou de la constitution caractéristique d'un individu, impliquant généralement plusieurs structures de personnalité. Elle s'accompagne presque toujours d'une désintégration sociale et personnelle. Habituellement, cette déviation se produit au stade de l'enfance plus âgée, ainsi qu'à la puberté. Ses manifestations sont également notées dans la période de maturité. Le trouble de la personnalité n'est pas diagnostiqué en présence d'anomalies sociales isolées sans présence de dysfonctionnement de la personnalité.

Les raisons

Une pathologie grave des schémas de perception des individus et de leur réponse à diverses conditions qui rendent le sujet incapable de s'adapter social est un trouble de la personnalité. Cette affection peut se manifester spontanément ou être le signe d'autres troubles mentaux..

Décrivant les causes de l'apparition de pathologies personnelles, il est tout d'abord nécessaire de se concentrer sur les écarts fonctionnels sur les principaux domaines de la personnalité: activité mentale, perception, relations avec l'environnement, émotions.

En règle générale, les défauts de la personnalité sont congénitaux et persistent tout au long de la vie. De plus, le trouble décrit peut commencer à la puberté ou plus tard. Dans le cas de ce type de maladie, il peut être déclenché par le transfert d'un fort effet de stress, d'autres anomalies des processus mentaux, des maladies du cerveau.

En outre, un trouble de la personnalité peut survenir à la suite du transfert de violence d'un enfant, d'abus de nature intime, de négligence de ses intérêts et de ses sentiments, de miettes vivantes dans des conditions d'alcoolisme des parents et de leur indifférence..

De nombreuses expériences indiquent que dans les manifestations bénignes, un trouble de la personnalité est observé chez dix pour cent des adultes. Chez quarante pour cent des patients des établissements psychiatriques, cette déviation se manifeste soit comme une maladie indépendante, soit comme une composante d'une autre pathologie de la psyché. Aujourd'hui, les raisons provoquant le développement de déviations de personnalité ne sont pas pleinement comprises..

En outre, de nombreuses études scientifiques démontrent que la partie masculine de la population est plus sensible à la pathologie de la personnalité. En outre, cette maladie est plus fréquente parmi les familles défavorisées et les segments à faible revenu de la population. Le trouble de la personnalité est un facteur de risque de tentative de suicide, d'automutilation délibérée, de toxicomanie ou d'alcoolisme, dans certains cas, provoque la progression de pathologies mentales spécifiques, telles que les états dépressifs, la schizophrénie, le trouble obsessionnel-compulsif. Malgré le fait que les manifestations d'agressivité et d'impulsivité diminuent avec l'âge, l'incapacité à établir et à maintenir des contacts étroits se caractérise par une plus grande résilience..

Le diagnostic des troubles de la personnalité est particulièrement spécifique pour deux raisons. La première raison est la nécessité de connaître la période d'apparition du trouble, c'est-à-dire s'il est survenu à un stade précoce de la formation ou s'il a persisté à un âge plus avancé. Il n'est possible de le savoir que lors de la communication avec un parent proche du patient, qui le connaît depuis sa naissance. La communication avec un proche permet de dresser un tableau complet de la nature et du modèle des relations.

La deuxième raison est la complexité de l'évaluation des facteurs qui provoquent une violation de l'adaptation de la personnalité et la gravité des écarts par rapport à la norme dans la réponse comportementale. De plus, il est souvent difficile de tracer une frontière claire entre la norme et l'écart..

Habituellement, le diagnostic de trouble de la personnalité est posé lorsque la réponse comportementale d'un individu montre une incohérence significative avec son niveau socioculturel, ou qu'elle provoque des souffrances tangibles pour l'environnement et le patient lui-même, et complique également ses activités sociales et professionnelles..

Symptômes des troubles de la personnalité

Les personnes atteintes de troubles de la personnalité sont souvent caractérisées par une attitude inadéquate face aux problèmes qui surviennent. Cela provoque des difficultés à construire des relations harmonieuses avec des proches et un environnement significatif. Habituellement, les premiers signes de trouble de la personnalité se trouvent à la puberté ou au début de l'âge adulte. Ces écarts sont classés en fonction de leur gravité et de leur gravité. Habituellement diagnostiqué comme léger.

Les signes de trouble de la personnalité se manifestent, au premier tour, dans la relation de l'individu aux autres. Les patients ne remarquent pas une insuffisance dans leur propre réponse comportementale ainsi que dans leurs pensées. En conséquence, ils recherchent rarement une aide professionnelle et psychologique de manière indépendante.

Les troubles personnels sont caractérisés par la stabilité du cours, l'implication dans la structure du comportement des émotions, les caractéristiques de la personnalité de la pensée. La plupart des individus souffrant de pathologies de la personnalité sont insatisfaits de leur propre être, ont des problèmes dans les situations sociales et dans les interactions communicatives au travail. De plus, de nombreuses personnes souffrent de troubles de l'humeur, d'une anxiété accrue et de troubles de l'alimentation..

Parmi les principaux symptômes figurent:

  • Avoir des sentiments négatifs, comme se sentir malheureux, anxieux, inutile ou en colère
  • difficulté ou incapacité à gérer les sentiments négatifs;
  • éviter les gens et se sentir vide (les patients sont déconnectés émotionnellement);
  • confrontation fréquente avec l'environnement, menaces de violence ou insultes (souvent en voie d'agression);
  • Difficulté à maintenir des relations stables avec les parents, en particulier les enfants et les partenaires du mariage;
  • périodes de perte de contact avec la réalité.

Ces symptômes peuvent s'aggraver avec le stress, par exemple en raison du stress, de diverses expériences, de la menstruation.

Les personnes atteintes de troubles de la personnalité ont souvent d'autres problèmes de santé mentale, le plus souvent elles ont des manifestations dépressives, un abus de drogues psychoactives, de boissons alcoolisées ou de drogues. La plupart des troubles de la personnalité sont de nature génétique, se manifestant sous l'influence de l'éducation.

La formation du trouble et sa croissance à partir d'un âge précoce se manifestent dans l'ordre suivant. Dans un premier temps, une réaction est observée comme la première manifestation d'une disharmonie personnelle, puis le développement se produit lorsque le trouble de la personnalité est clairement exprimé en interaction avec l'environnement. Vient ensuite le trouble de la personnalité de la maladie, qui est décompensé ou compensé. Les pathologies personnelles deviennent généralement prononcées à l'âge de seize ans.

Ils distinguent les déviations de personnalité stables typiques caractéristiques des personnes privées de liberté pendant une longue période, survivantes de violences, sourdes ou sourdes-muettes. Ainsi, par exemple, les personnes sourdes et muettes sont caractérisées par des idées délirantes légères, et les personnes en prison sont caractérisées par une explosion et une méfiance fondamentale..

Les anomalies personnelles dans les familles ont tendance à s'accumuler, ce qui augmente le risque de développer une psychose dans la prochaine génération. L'environnement social peut contribuer à la décompensation des pathologies implicites de la personnalité. Après cinquante-cinq ans, sous l'influence des transformations involutives et du stress économique, les anomalies de la personnalité sont souvent plus brillantes qu'à l'âge moyen. Cette période d'âge est caractérisée par un «syndrome de la retraite» spécifique, qui se traduit par une perte de perspectives, une diminution du nombre de contacts, une augmentation de l'intérêt pour sa santé, une augmentation de l'anxiété et l'apparition d'un sentiment d'impuissance..

Parmi les conséquences les plus probables de la maladie décrite figurent:

  • le risque de développer une dépendance (par exemple, alcoolique), un comportement sexuel inapproprié, des tentatives suicidaires sont possibles;
  • un type d'éducation de l'enfant abusif, émotionnel et irresponsable, qui provoque le développement de troubles mentaux chez les enfants d'une personne souffrant d'un trouble de la personnalité;
  • en raison du stress, des dépressions mentales se produisent;
  • le développement d'autres troubles mentaux (par exemple, la psychose);
  • le sujet malade n'accepte pas la responsabilité de son propre comportement;
  • la méfiance se forme.

L'une des pathologies de la psyché est le trouble de la personnalité multiple, qui est la présence chez un individu d'au moins deux personnalités (états du moi). Dans le même temps, la personne elle-même n'a pas conscience de l'existence simultanée de plusieurs personnalités en elle. Sous l'influence des circonstances, un état du moi est remplacé par un autre.

Les causes de cette maladie sont des traumatismes émotionnels graves survenus chez l'individu dans la petite enfance, des abus sexuels, physiques ou émotionnels constamment répétés. Le trouble de la personnalité multiple est une manifestation extrême de la défense psychologique (dissociation), dans laquelle l'individu commence à percevoir la situation comme de l'extérieur. Le mécanisme de défense décrit permet à une personne de se protéger des émotions excessives et insupportables. Cependant, avec une activation excessive de ce mécanisme, des troubles dissociatifs surviennent..

Avec cette pathologie, des états dépressifs sont observés, les tentatives suicidaires ne sont pas rares. Le patient est soumis à de fréquents changements d'humeur soudains, à de l'anxiété. Il peut également présenter diverses phobies et crises de panique, des troubles du sommeil et de la nutrition, moins souvent des hallucinations.

Le trouble de la personnalité multiple est étroitement associé à l'amnésie psychogène, caractérisée par une perte de mémoire sans la présence de pathologies physiologiques dans le cerveau. Cette amnésie est une sorte de mécanisme de défense par lequel une personne acquiert la capacité de réprimer un souvenir traumatique de sa propre conscience. Dans le cas d'un trouble multiple, le mécanisme décrit aide à «changer» les états du moi. Une activation excessive de ce mécanisme conduit souvent à la formation de problèmes quotidiens généraux de mémorisation chez les personnes atteintes de trouble de la personnalité multiple..

Types de troubles de la personnalité

Selon la classification décrite dans le Manuel international des troubles mentaux, les troubles de la personnalité sont divisés en trois catégories fondamentales (grappes):

  • Cluster "A" - ce sont des pathologies excentriques, elles incluent un trouble schizoïde, paranoïde, schizotypique;
  • Le groupe B est un trouble émotionnel, théâtral ou hésitant qui comprend un trouble borderline, hystérique, narcissique, antisocial;
  • Le groupe «C» est un trouble anxieux et panique: trouble obsessionnel-compulsif, trouble de la personnalité addictif et évitant.

Les types décrits de troubles de la personnalité diffèrent par l'étiologie et le mode d'expression. Il existe plusieurs types de classifications des pathologies personnelles. Quelle que soit la classification utilisée, diverses pathologies de la personnalité peuvent être présentes simultanément chez un même individu, mais avec certaines limitations. Dans ce cas, le plus prononcé est généralement diagnostiqué. Les types de troubles de la personnalité sont détaillés ci-dessous..

Le type schizoïde de pathologie personnelle est caractérisé par le désir d'éviter les contacts émotionnellement vifs à l'aide d'une théorisation excessive, d'une fuite vers le fantasme et de l'isolement. En outre, les individus schizoïdes ont souvent tendance à ne pas tenir compte des normes sociales en vigueur. Ces personnes n'ont pas besoin d'amour, elles n'ont pas besoin de tendresse, n'expriment pas une grande joie, une forte colère, de la haine ou d'autres émotions, ce qui aliène la société environnante et rend les relations étroites impossibles. Rien ne peut susciter un intérêt accru pour eux. Ces personnes préfèrent une activité isolée. Ils ont une mauvaise réponse aux critiques, ainsi qu'aux louanges.

La pathologie de la personnalité paranoïde consiste en une sensibilité accrue aux facteurs frustrants, à la suspicion, exprimée en insatisfaction constante envers la société, à la rancune. Ces gens ont tendance à tout prendre personnellement. Avec un type paranoïaque de pathologie de la personnalité, le sujet se caractérise par une méfiance accrue à l'égard de la société environnante. Il pense invariablement que tout le monde le trompe, construisant des complots contre lui. Il essaie de trouver une signification cachée ou une menace pour lui-même dans l'une des déclarations et actions les plus simples des autres. Une telle personne ne pardonne pas les insultes, est méchante et agressive. Mais elle est capable de ne montrer temporairement ses émotions qu'au bon moment, pour qu'elle puisse alors se venger très cruellement..

Le trouble schizotypique est une déviation qui ne correspond pas au diagnostic de la schizophrénie par des signes diagnostiques: soit tous les symptômes nécessaires sont absents, soit ils se manifestent faiblement, effacés. Les personnes présentant le type de déviation décrit se distinguent par des anomalies de l'activité mentale et de la sphère émotionnelle, un comportement excentrique. En cas de trouble schizotypique, les signes suivants peuvent être notés: affect inapproprié, détachement, comportement ou apparence excentrique, mauvaise interaction avec l'environnement avec une tendance à s'aliéner des personnes, croyances étranges qui changent de comportement en incompatibles avec les normes culturelles, idées paranoïdes, pensées obsessionnelles, etc..

Avec un type antisocial de déviation de la personnalité, l'individu est caractérisé par l'ignorance des normes établies dans l'environnement social, l'agressivité et l'impulsivité. Les personnes malades ont une capacité extrêmement limitée à former un attachement. Ils sont grossiers et irritables, très conflictuels, ne prennent pas en compte les normes morales et éthiques et les règles de l'ordre public. Ces individus blâment toujours la société environnante pour tous leurs propres échecs, trouvent constamment une explication à leurs actions. Ils n'ont pas la capacité d'apprendre des erreurs personnelles, sont incapables de planifier, se caractérisent par la tromperie et une grande agressivité..

Le trouble de la personnalité limite est un trouble qui comprend une faible maîtrise de soi, l'impulsivité, l'instabilité émotionnelle, une connexion instable avec la réalité, une anxiété accrue et une désocialisation sévère. Un comportement d'automutilation ou suicidaire est considéré comme un symptôme significatif de l'écart décrit. Le pourcentage de tentatives de suicide mortelles avec cette pathologie est d'environ vingt-huit pour cent.

Un symptôme courant de ce trouble est un grand nombre de tentatives de suicide à faible risque dues à des circonstances mineures (incidents). Les relations interpersonnelles sont principalement le déclencheur des tentatives de suicide..

Le diagnostic différentiel de ce type de trouble de la personnalité peut être difficile car le tableau clinique est similaire au trouble bipolaire II du fait que le trouble bipolaire de ce type ne présente pas de signes psychotiques de manie facilement détectables..

Le trouble de la personnalité hystérique est caractérisé par un besoin sans fin d'attirer l'attention, une surestimation de l'importance du sexe, une estime de soi instable et un comportement théâtral. Elle se manifeste par une très forte émotivité et un comportement démonstratif. Souvent, les actions d'une telle personne sont inappropriées et ridicules. Dans le même temps, elle s'efforce toujours d'être la meilleure, mais toutes ses émotions et ses opinions sont superficielles, de sorte qu'elle ne peut pas attirer l'attention sur sa propre personne pendant longtemps. Les personnes souffrant de ce type de maladie sont sujettes aux gestes théâtraux, sont sensibles à l'influence de quelqu'un d'autre et sont facilement suggérées. Ils ont besoin d'un "auditorium" pour faire quelque chose.

Le type narcissique d'anomalie de la personnalité se caractérise par une conviction dans l'unicité personnelle, la supériorité sur l'environnement, la position particulière et le talent. De telles personnalités se caractérisent par une vanité surestimée, une absorption dans les illusions sur leurs propres succès, l'attente d'une attitude exceptionnellement bonne et une obéissance inconditionnelle de la part des autres, et l'incapacité d'exprimer de la sympathie. Ils essaient invariablement de contrôler l'opinion publique sur eux-mêmes. Les patients dévalorisent souvent presque tout ce qui les entoure, tandis que tout ce à quoi ils associent leur propre personne, ils idéalisent.

Le trouble de la personnalité évitante (anxieuse) se caractérise par l'aspiration constante d'une personne à l'isolement social, un sentiment d'infériorité, une sensibilité accrue à l'évaluation négative des autres et le fait d'éviter les interactions sociales. Les personnes atteintes de ce trouble de la personnalité pensent souvent qu'elles ne sont pas douées pour communiquer ou que leur personnalité n'est pas attrayante. Par peur d'être ridiculisés, les patients rejetés évitent les interactions sociales. En règle générale, ils se présentent comme des individualistes, aliénés de la société, ce qui rend l'adaptation sociale impossible..

Le trouble de la personnalité dépendante se caractérise par un sentiment accru d'impuissance, un manque de vitalité dû au manque d'indépendance, à l'incompétence. Ces personnes ressentent constamment le besoin du soutien des autres, elles cherchent à déplacer la solution des problèmes importants de leur propre vie sur les épaules des autres..

La pathologie de la personnalité obsessionnelle-compulsive est caractérisée par une tendance accrue à la prudence et au doute, un perfectionnisme excessif, un souci des détails, de l'entêtement et des obsessions ou des compulsions récurrentes. Ces personnes veulent que tout se passe autour d’elles selon les règles qu’elles ont établies. De plus, ils ne peuvent effectuer aucun travail, car la fouille constante dans les détails et leur perfectionnement ne leur permet tout simplement pas de terminer ce qu'ils ont commencé. Les patients sont privés de relations interpersonnelles, car il n'y a pas de temps pour eux. De plus, les êtres chers ne répondent pas à leurs exigences exagérées..

Les troubles personnels peuvent être classés non seulement par groupe ou critères, mais aussi par leur impact sur le fonctionnement social, la gravité et l'attribution..

Traitement

Le traitement des troubles de la personnalité est un processus individuel et souvent très long. En règle générale, la typologie de la maladie, son diagnostic, ses habitudes, sa réponse comportementale et son attitude face à diverses situations sont pris comme base. De plus, la symptomatologie clinique, la psychologie de la personnalité et le désir du patient d'entrer en contact avec un professionnel de la santé sont d'une certaine importance. Il est souvent assez difficile pour les personnalités dissociales de contacter le thérapeute..

Toutes les déviations de personnalité sont extrêmement difficiles à corriger, par conséquent, le médecin doit avoir l'expérience, la connaissance et la compréhension appropriées de la sensibilité émotionnelle. Le traitement des pathologies de la personnalité doit être complet. Par conséquent, la psychothérapie des troubles de la personnalité est pratiquée dans un lien inextricable avec le traitement médicamenteux. La tâche principale du professionnel de la santé est de soulager la clinique dépressive et de la faire tomber. La pharmacothérapie fonctionne très bien avec cela. De plus, réduire l'exposition au stress externe peut également soulager rapidement les symptômes de dépression et d'anxiété..

Ainsi, afin de réduire le niveau d'anxiété, de soulager les symptômes dépressifs et autres symptômes concomitants, un traitement médicamenteux est prescrit. Dans des conditions dépressives et à forte impulsivité, l'utilisation d'inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine est pratiquée. Les accès de colère et d'impulsivité ajustent les anticonvulsivants.

De plus, l'environnement familial du patient est un facteur important influençant l'efficacité du traitement. Car cela peut soit aggraver les symptômes, soit réduire le «mauvais» comportement du patient et ses pensées. L'intervention de la famille dans le processus de traitement est souvent essentielle pour obtenir des résultats..

La pratique montre que la psychothérapie aide les patients atteints de troubles de la personnalité le plus efficacement possible, car le traitement médicamenteux n'a pas la capacité d'affecter les traits de caractère.

Pour qu'un individu réalise ses propres fausses croyances, caractéristiques d'un comportement inadapté, en règle générale, une confrontation répétée est nécessaire dans une psychothérapie à long terme..

Les comportements inadaptés, qui se manifestent par de l'insouciance, des explosions émotionnelles, un manque de confiance en soi, un isolement social, peuvent évoluer sur plusieurs mois. La thérapie familiale ou la participation à des méthodes d'auto-assistance de groupe peuvent aider à changer les réponses comportementales inappropriées. Les changements de comportement sont particulièrement importants pour les personnes atteintes de pathologies de la personnalité limite, évitante ou antisociale..

Malheureusement, il n'existe pas de solution miracle pour le trouble de la personnalité. En règle générale, les personnes ayant des antécédents de pathologie de la personnalité ne regardent pas le problème du point de vue de leur propre réponse comportementale, elles ont tendance à prêter exclusivement attention aux résultats de pensées inappropriées et aux conséquences du comportement. Par conséquent, le psychothérapeute doit constamment souligner les conséquences indésirables de son activité mentale et de son comportement. Souvent, le thérapeute peut imposer des restrictions sur les réponses comportementales (par exemple, il peut dire que vous ne pouvez pas élever la voix dans les moments de colère). C'est pourquoi la participation des proches est importante, car avec de telles interdictions, elles peuvent contribuer à réduire la gravité des comportements inappropriés. La psychothérapie vise à aider les sujets à comprendre leurs propres actions et comportements, conduisant à des problèmes interpersonnels. Par exemple, un psychothérapeute aide à se rendre compte de la dépendance, de l'arrogance, de la méfiance excessive à l'égard de l'environnement, de la suspicion et de la manipulation..

Pour modifier un comportement socialement inacceptable (par exemple, manque de confiance, retrait social, colère), la thérapie de groupe pour les troubles de la personnalité et la correction du comportement est parfois efficace. Des résultats positifs peuvent être obtenus après plusieurs mois.

La thérapie comportementale dialectique est considérée comme efficace dans le trouble de la personnalité limite. Il consiste à conduire des séances hebdomadaires de psychothérapie individuelle, parfois en combinaison avec une psychothérapie de groupe. De plus, les consultations téléphoniques entre les sessions sont considérées comme obligatoires. La psychothérapie comportementale dialectique est conçue pour apprendre aux sujets à comprendre leur propre comportement, les préparer à prendre des décisions indépendantes et à accroître leur adaptabilité.

Les sujets souffrant de pathologies de la personnalité prononcées, se manifestant par des croyances, attitudes et attentes inadéquates (par exemple, syndrome obsessionnel-compulsif), sont recommandés à la psychanalyse classique. La thérapie peut durer au moins trois ans.

Les problèmes interpersonnels prennent généralement plus d'un an à résoudre. Le fondement des transformations efficaces des relations interpersonnelles est la psychothérapie individuelle, visant à sensibiliser le patient aux sources de ses troubles en interaction avec la société..

Auteur: Psychoneurologue N.N. Hartman.

Docteur du Centre Médical et Psychologique PsychoMed

Les informations fournies dans cet article sont destinées à des fins d'information uniquement et ne peuvent remplacer les conseils professionnels et l'assistance médicale qualifiée. Si vous avez le moindre soupçon de trouble de la personnalité, assurez-vous de consulter votre médecin!