Démence: symptômes chez les personnes âgées, traitement

La démence est appelée démence acquise, la perte des capacités cognitives et mnémoniques d'un individu au cours de la vie, accompagnée d'une asocialisation, d'une rupture de la personnalité et d'une perte graduelle de la capacité de subvenir à sa propre existence, y compris à un niveau élémentaire de tous les jours. En fin de compte, la démence mentale entraîne une dégradation physique et la mort dans le contexte de changements irréversibles dans les organes vitaux et les systèmes du corps, l'ajout de facteurs physiopathologiques étrangers - escarres, pneumonie, insuffisance rénale, septicémie. Pour une personne souffrant de démence, les soins de ses proches ou du personnel médical ne sont qu'un retard de l'inévitable, et dans les derniers stades de la démence, le patient n'en a plus conscience..

Le mot démence vient du nom latin mens, genre. mentis «esprit», «esprit», «esprit» (souvenez-vous de la coupe ailée mens sana in corpore sano - qu'il y ait un esprit sain dans un corps sain). Le préfixe désigne le processus de retrait, annulation d'une caractéristique auparavant inhérente au sujet. La démence est fondamentalement différente de la démence congénitale - oligophrénie, du retard mental causé par des problèmes de développement dans les premières années de la vie. Les personnes présentant des signes de démence étaient auparavant des membres à part entière de la société et ont perdu la tête non pas tout de suite, mais pendant une longue période, généralement le stade subtil initial de l'état pathologique dure de trois à cinq ans, bien que dans certaines maladies, il soit beaucoup plus court..

Le stéréotype «démence sénile» ou «marasme sénile» est stable dans la conscience publique. Cela se justifie, car la majorité des patients appartiennent à la tranche d'âge des 65 ans et plus (âge officiel des personnes âgées selon la classification de l'OMS). Plus l'individu est âgé, plus il est susceptible de développer un trouble neurodégénératif. Selon les statistiques des gérontologues et psychiatres américains, les statistiques suivantes de manifestation de la démence sénile sont observées aux États-Unis (tout d'abord, en tant que symptôme de la maladie d'Alzheimer, qui provoque une démence sénile dans 50 à 70% des cas):

Âge du patientIncidence pour 1000 personnes-années
65 - 693
70 - 746
75 - 79neuf
80 - 8423
85 - 8940
90+69

Dans les pays développés, la démence sénile est une sorte de remboursement de l'espérance de vie moyenne atteinte au-dessus de 80 ans. Dans les États à revenus moyens et faibles et, par conséquent, avec un faible niveau de soins médicaux et une faible espérance de vie, la démence sénile n'est pas un problème prioritaire, car les gens ne vivent tout simplement pas pour la voir. En Russie en 2016, l'espérance de vie moyenne était estimée à 72 ans, mais il existe des estimations indépendantes selon lesquelles, en 2017, la barre baissera à nouveau en raison de processus socio-économiques négatifs.

Il existe d'autres facteurs de risque qui peuvent également provoquer la démence, dont les symptômes commencent à apparaître dès l'âge moyen (40 à 65 ans selon la classification de l'OMS) et même plus tôt. Pour la Russie et d'autres pays de l'ex-URSS, il s'agit d'un problème beaucoup plus redoutable qui met en danger la sécurité nationale en raison de la dégradation physique des générations et de l'incapacité de la population à se développer sainement..

Causes de la démence acquise

La destruction de la personnalité, la perte de mémoire et la capacité de bien penser, d'une manière ou d'une autre, sont associées à des processus dégénératifs qui se poursuivent:

  • dans le cortex cérébral (maladie d'Alzheimer, encéphalopathie toxique, dégénérescence de la région frontotemporale);
  • dans la couche sous-corticale (parkinsonisme typique et atypique, syndrome de Huntington);
  • combiné dans le cortex et dans le sous-cortex.

Dans ce dernier cas, il faut tout d'abord noter la démence à corps de Lewy, deuxième type de troubles neurodégénératifs après la maladie d'Alzheimer, ainsi que diverses formes de démence vasculaire. Ces dernières, comme son nom l'indique, ne sont pas causées par la formation de formations protéiques dégénératives dans les tissus cérébraux (corps de Lewy ou plaque d'Alzheimer), mais par une circulation cérébrale altérée. Elle conduit soit à une détérioration de l'apport d'oxygène aux tissus (anoxie), soit à un accident vasculaire cérébral hémorragique et à la mort massive des neurones et des ganglions dans de grandes zones du cerveau avec un affaiblissement ou une perte complète de certaines réponses cognitives et comportementales.

Des lésions irréversibles dans le cortex et dans le sous-cortex peuvent également provoquer des néoplasmes volumétriques importants de nature endogène et exogène:

  • tumeurs malignes et bénignes;
  • hématomes et abcès résultant de lésions cérébrales traumatiques et de maladies infectieuses;
  • kystes parasitaires avec cysticercose, échinococcose et autres formes larvaires d'invasions helminthiques;
  • hydrocéphalie.

Les fonctions du système nerveux central peuvent être altérées de manière irréversible sous l'influence d'agents pathogènes de maladies infectieuses:

  • encéphalite virale;
  • méningite bactérienne et fongique;
  • SIDA;
  • Maladie de Whipple.

La maladie de Whipple est une infection rare mais insidieuse causée par le bacille Tropheryma whippelii, qui vit dans l'intestin grêle. Comme beaucoup d'autres micro-organismes opportunistes, pour le moment, il ne se manifeste en rien, mais ensuite il devient brusquement activé et cause des dommages généralisés à tout l'organisme, y compris le système nerveux central. Dans le même temps, il n'a pas encore été établi de manière fiable si le microbe pénètre directement dans le cerveau ou si une toxine bactérienne affecte l'état de ses tissus. D'une manière ou d'une autre, dans le traitement de la maladie de Whipple, des antibiotiques tétracyclines puissants sont prescrits qui peuvent pénétrer la barrière hémato-encéphalique..

Démence des cannibales

La démence fulminante avec une issue 100% défavorable se développe dans les 8 à 24 mois dans la maladie de Creutzfeldt-Jakob. Elle est également appelée encéphalopathie à prion ou spongiforme. Cette maladie a été découverte en Nouvelle-Guinée, où elle s'appelait maladie de kuru et était courante chez les indigènes qui pratiquaient le cannibalisme rituel. Après la mort de l'insulaire, son cerveau a été dévoré par ses camarades de la tribu, qui sont ensuite morts en un an ou deux dans un contexte de dégradation de la personnalité et d'épuisement physique (bien que tous ne soient pas tombés malades et soient morts).

Les scientifiques ont découvert que les coupables de la maladie sont des protéines prions pathogènes spéciales qui pénètrent dans le corps avec le cerveau des morts et provoquent une dégénérescence rapide du système nerveux central. La chose la plus frappante est que vous pouvez être infecté par l'encéphalopathie à prion non seulement en mangeant le cerveau du patient, mais aussi simplement en communiquant avec lui pendant la vie, et que les prions sont dans le corps de chacun de nous, seulement chez quelqu'un dont ils montrent leurs propriétés pathogènes, et chez quelqu'un - alors non. Les prions sont similaires aux virus, mais ne contiennent pas de molécules d'ADN ou d'ARN, les informations génétiques sont transmises par une molécule protéique extrêmement complexe.

La démence sénile ne peut en aucun cas se développer chez l'homme et sous l'influence de maladies endocriniennes et auto-immunes courantes telles que:

  • Diabète;
  • Syndrome d'Itsenko-Cushing (hypersécrétion surrénalienne);
  • hyper- et hypothyroïdie, dysfonctionnement des glandes parathyroïdes;
  • formes sévères d'insuffisance rénale et hépatique (l'encéphalopathie hépatique avec démence sévère est un symptôme typique de la cirrhose décompensée et terminale du foie);
  • le lupus érythémateux disséminé;
  • sclérose en plaques.

La physiopathologie et la biochimie de ces affections n'ont pas encore été finalement étudiées, mais il est évident que la perturbation chronique des processus métaboliques et le travail des glandes endocrines, au final, donnent lieu à des pathologies irréversibles dans les tissus et les vaisseaux sanguins du cerveau..

Conditions déficientes

Des dysfonctionnements cognitifs sévères, voire irréversibles, peuvent même provoquer des états apparemment inoffensifs comme une carence en vitamines, en particulier en vitamines B. Tout d'abord, nous devrions parler d'un manque de thiamine B1, qui provoque la maladie du béribéri ou le syndrome de Korsakoff-Wernicke. Même il y a 100 à 150 ans, le béribéri était répandu en Chine et dans les pays d'Asie de l'Est en raison des particularités du régime alimentaire des pauvres, qui mangeaient exclusivement du riz ne contenant pas de thiamine..

L'efficacité du cortex et du sous-cortex est également réduite par le manque de vitamines B3, Bneuf (acide folique), B12 (cyanocobalamine). Heureusement, les dysfonctionnements cognitifs causés par les carences en vitamines sont généralement réversibles..

Souvent, dans la littérature, la démence tardive est divisée en vasculaire, qui est basée sur la pathologie du système d'approvisionnement en sang cérébral, et atrophique, dans laquelle des troubles dégénératifs persistants se produisent en raison d'une dégénérescence de la matière grise ou blanche du cerveau, qui n'est pas directement liée à l'apport sanguin. C'est l'atrophie du tissu cérébral qui se produit dans la maladie d'Alzheimer et le syndrome de Lewy, qui sous-tendent la grande majorité des cas de démence sénile..

Selon le degré de dégénérescence, la démence est divisée en démence lacunaire, dans laquelle des zones individuelles du tissu cérébral sont affectées et totales, avec une lésion massive prononcée du cortex et du sous-cortex. Dans le premier cas, les changements personnels et cognitifs ne sont pas clairement exprimés: tout d'abord, les patients souffrent de mémoire (communément appelée sclérose), mais les patients ne perdent pas la capacité de penser logiquement et de compenser l'oubli et la distraction en écrivant des informations importantes sur papier ou sur support électronique.

Dans le domaine émotionnel, les changements sont évidents pour les autres, mais vous pouvez les supporter. À ce stade, les patients sont souvent sentimentaux, larmoyants, caractérisés par une labilité d'humeur. Ils ne montrent pas d'agression contre des proches et des étrangers, ils restent en contact.

Peu à peu, cependant, les changements athéroscléreux ou atrophiques couvrent toutes les nouvelles zones du cerveau, et la démence lacunaire devient totale. Selon l'âge et la santé physique du patient et le traitement d'entretien, le processus peut durer de 2 à 3 à 5 à 10 ans. Les changements viennent progressivement, ils ne sont invisibles ni pour le patient lui-même, ni pour son entourage. Fonctions cognitives et mémoire réduites de manière critique, une personne devient incapable de penser abstrait, cesse de reconnaître les autres. L'attention et l'intérêt pour la réalité environnante sont perdus. Une désintégration irréversible de la personnalité se produit, des concepts tels que le sens du devoir, la politesse et la pudeur disparaissent. Un comportement agressif, une hypersexualité se forme, des crises hystériques et épileptiques sont possibles. Le comportement agressif dans la démence est le plus caractéristique de la maladie de Pick et d'autres dégénérescences atrophiques, affectant principalement les lobes frontaux du cerveau. Avec la maladie d'Alzheimer, le comportement des patients est plutôt apathique, ils se désintéressent progressivement de la vie et plongent dans la phobie sociale.

Démence: aspects socio-économiques

Les experts de l'Organisation mondiale de la santé considèrent à juste titre la démence sénile comme le revers de la longévité et classent ce problème comme l'un des dix problèmes de santé les plus urgents. Il y a une augmentation constante du nombre de personnes sur la planète qui sont à différents stades de démence sénile et pré-sénile. Si en 2005 il y en avait environ 35 millions, alors en 2015, le nombre de patients atteints de démence était passé à 46 millions. Chaque année, 7 à 8 millions de cas cliniques sont diagnostiqués dans le monde, 5 à 6 millions de personnes en meurent. À mesure que la population mondiale augmente régulièrement, une augmentation exponentielle du nombre de personnes atteintes de démence est inévitable. Selon les calculs des médecins, d'ici 2050, le nombre de patients dans le monde atteindra 130 millions de personnes, les principaux taux de croissance se situant dans les pays en développement..

Dans les pays dotés d'une économie forte et d'un niveau élevé de bien-être et de soins médicaux, y compris les soins palliatifs, le nombre de patients atteints de démence sénile sévère n'augmente presque pas - la croissance démographique aux États-Unis est compensée par le succès de la prévention médicale, tandis qu'en Europe, la population n'augmente tout simplement pas. Parallèlement, dans les pays à économie émergente et à forte population (Chine, Inde, Brésil), l'espérance de vie augmente lentement mais régulièrement, ce qui conduit inévitablement à une augmentation du nombre de personnes âgées atteintes de démence. Si en 2005, selon les estimations de l'OMS, environ 430 milliards de dollars par an étaient consacrés à la lutte contre la maladie dans le monde, alors dix ans plus tard, ce montant atteignait 602 milliards - soit 1% du produit brut mondial. Les fonds sont principalement dépensés pour:

  • soins palliatifs pour les patients au dernier stade de la démence qui sont dans des institutions médicales hospitalières et des pensions pour personnes âgées atteintes de démence;
  • indemnisation d'assurance des proches des patients à domicile;
  • la recherche scientifique sur la physiopathologie des processus neurodégénératifs et le développement de médicaments pouvant compenser les symptômes de la démence à ses différents stades;
  • développement de méthodes pour diagnostiquer la pathologie à un stade précoce et identifier la prédisposition génétique à celle-ci.

Le fait que dans certains cas la démence acquise se produise sous l'influence d'un facteur génétique prouve l'évolution de la maladie de Pick, du syndrome de Hallerworden-Spatz, de la chorée de Huntington, cependant, ces maladies sont assez rares et ne représentent pas plus de 3% de tous les cas de démence enregistrés. La possibilité d'hériter d'une tendance à la maladie d'Alzheimer et au syndrome à corps de Lewy est discutable.

La démence à tout stade de développement a un pronostic conditionnellement ou manifestement défavorable, ce qui provoque des sentiments forts à la fois pour le patient lui-même au stade initial et pour ses proches dans les derniers stades de la maladie. La violation des réactions comportementales est également lourde de problèmes quotidiens, qui peuvent parfois entraîner des conséquences catastrophiques. Une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer ne peut pas couper le gaz, l'appareil électrique ou l'eau chaude, avaler un objet manifestement non comestible, quitter la maison nue, sauter spontanément sur la chaussée et provoquer un accident, etc..

Symptômes de démence

Les signes de démence sont extrêmement divers et dépendent de la localisation des lésions atrophiques ou athéroscléreuses dans le corps du cerveau et de leur intensité. Traditionnellement, il existe trois ou quatre stades de démence:

  • prémence (certains chercheurs excluent cette période, considérant la dégénérescence mineure liée à l'âge comme la norme;
  • stade léger, dans lequel, malgré des altérations évidentes du comportement, de la mémoire et des fonctions cognitives, le patient est critique et peut mener une vie sociale par lui-même;
  • modérée, lorsque le patient a besoin d'une surveillance constante et d'une aide ménagère périodique et d'une protection sociale;
  • grave ou en phase terminale, dans laquelle le patient perd l'opportunité de se donner une existence élémentaire et a besoin de soins 24 heures sur 24.

Symptômes de la démence vasculaire

Dans le contexte de l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux au stade initial, les patients développent:

  • états névrotiques modérément exprimés, apathie, léthargie, fatigue;
  • perturbé par des maux de tête, un sommeil interrompu, une insomnie;
  • trouble de l'attention, distraction, irritabilité, sens de soi hypertrophié, diminution de l'autocritique, ennui, incapacité à retenir les affects, sautes d'humeur fréquentes, «faiblesse», qui se traduit par un changement de ses propres décisions et points de vue.

Le patient est toujours critique de sa propre condition, espère guérir et accepte d'accepter la thérapie prescrite par le médecin. De nombreux patients étudient indépendamment la littérature médicale et les sources sur Internet, ce qui n'est pas toujours bénéfique..

Au deuxième stade, une violation persistante de la première mémoire opératoire, puis à long terme, se produit, qui se transforme finalement en amnésie complète ou partielle. Le syndrome de Korsakov se développe - une violation de l'orientation dans l'espace. La rigidité de la pensée se développe, la motivation pour les actions et les actes disparaît.

Dans la démence vasculaire, des états psychotiques (déchaînement) accompagnés de symptômes de délire paranoïde surviennent occasionnellement. Le plus souvent, les crises de délire affectent les patients la nuit. Les délires et les hallucinations sont une différence caractéristique entre la démence vasculaire et la démence atrophique (syndrome d'Alzheimer, de Pick, de Lewy), dans lesquelles la psychose ne se produit jamais.

La mort d'un patient atteint de démence vasculaire se produit dans le contexte d'une dégénérescence progressive des vaisseaux cérébraux, qui provoque un accident vasculaire cérébral ischémique ou hémorragique et des dommages irréversibles aux centres vitaux qui contrôlent la respiration, l'activité musculaire, etc. Pendant assez longtemps, le patient peut rester dans un état végétatif, nécessitant une thérapie palliative à long terme sans aucun espoir de rééducation.

La démence vasculaire dans la CIM 10 est indiquée par des codes:

  • F01 à la suite d'un infarctus cérébral dû à une pathologie des vaisseaux sanguins, y compris une vascularite cérébrale dans l'hypertension;
  • Démence F0 avec début aigu. Il s'agit de l'apparition soudaine de démence après un ou plusieurs AVC, thrombose ou embolie;
  • Démence multi-infarctus F1. Il se développe principalement dans la partie corticale du cerveau à la suite de l'aggravation progressive de l'ischémie et du développement de foyers d'infarctus dans le parenchyme;
  • F2 Démence sous-corticale. Les troubles vasculaires sont enregistrés dans la substance blanche du cerveau, le cortex (matière grise) n'est pas affecté;
  • 3 Démence vasculaire combinée;
  • 8 Autre démence vasculaire;
  • 9 Démence vasculaire non précisée.

L'un des diagnostics énumérés est une raison pour la nomination d'un handicap. Le groupe est déterminé par le degré de dégénérescence et la capacité du patient à prendre des mesures critiques et à prendre soin de lui-même.

Démence atrophique

Il s'agit d'un type classique de démence liée à l'âge associée à un dysfonctionnement organique du tissu cérébral et à la formation d'inclusions de protéines étrangères dans le cortex et la région sous-corticale, conduisant à un dysfonctionnement irréversible de l'activité nerveuse supérieure avec une dégradation de la personnalité et une dégradation physique inévitable. La maladie d'Alzheimer, le syndrome à corps de Lewy et la maladie de Pick représentent la grande majorité des cas de démence atrophique.

La CIM 10 classe la démence atrophique comme G30 - G32.

Démence d'Alzheimer: symptômes et faits intéressants

Un psychiatre autrichien a publié une description du syndrome qui porte son nom en 1907 après la mort d'une patiente qu'il a observée pendant plusieurs années jusqu'à sa mort à 50 ans (cela caractérise à nouveau la démence comme un phénomène qui peut se développer à tout âge). Jusqu'en 1977, les psychiatres et les neurologues divisaient la démence d'Alzheimer en sénile (après 65 ans) et présénile (à un plus jeune âge), mais il a ensuite été décidé de combiner les deux types de troubles basés sur l'atrophie organique du cortex cérébral en une seule maladie..

Les symptômes de la maladie d'Alzheimer comprennent:

  1. Au stade initial - troubles de la mémoire, difficulté d'orientation dans le temps et dans l'espace, perte progressive des fonctions sociales et des compétences professionnelles, le syndrome Three A se développe - aphasie, apraxie et agnosie, c'est-à-dire troubles de la parole, mouvements et perception complexes avec une sensibilité générale préservée et une conscience claire... Le patient subit des changements personnels, développe l'égocentrisme, la dépression, l'irritabilité. Dans le même temps, les patients sont en mesure d'évaluer la gravité de la maladie et de percevoir correctement le traitement, en cherchant à inverser ou à suspendre l'évolution de la maladie.
  2. Le syndrome d'Alzheimer modéré est caractérisé par une atrophie progressive de la région temporo-pariétale du cortex cérébral. La mémoire diminue fortement, les compétences professionnelles disparaissent complètement, la capacité à effectuer des actions quotidiennes simples est perdue. Cependant, à ce stade, les patients sont toujours en mesure d'évaluer leur état, ce qui provoque des souffrances et conduit souvent au suicide..
  3. La phase terminale est caractérisée par une perte de mémoire complète et une dégradation de la personnalité. Le patient perd la capacité de prendre soin de lui-même, de maintenir une hygiène personnelle et de manger de manière autonome. La mort survient à la suite d'escarres, de pneumonie, d'épuisement ou de maladies infectieuses.

Combien de temps les personnes atteintes de démence atrophique vivent-elles? Tout dépend de l'âge d'apparition de la maladie, de l'état général du corps, de la présence de facteurs de risque - diabète sucré, obésité, hypertension, etc. Aucun médicament ne peut arrêter le développement de la dégénérescence corticale; vous ne pouvez que ralentir le processus d'atrophie. Mais même un traitement de haute qualité dans les hôpitaux occidentaux offre un taux de survie garanti de 6 à 8 ans. Seulement 5% des patients parviennent à vivre 15 ans avec la maladie d'Alzheimer diagnostiquée.

Maladie de Pick

Ce type de démence affecte principalement les lobes frontaux et temporaux du cortex cérébral, ce qui provoque un tableau caractéristique: troubles de la personnalité évoluant rapidement, diminution de l'autocritique, grossièreté, langage grossier, sexualité agressive, en même temps manque de volonté, incapacité à défendre raisonnablement son propre point de vue. Les déficiences cognitives et mnémotechniques surviennent beaucoup plus tard et de manière plus dramatique que dans la maladie d'Alzheimer. Au stade final, les symptômes sont similaires, car l'atrophie capture toute la partie corticale du cerveau, provoquant une dégradation de la personnalité et une extinction complète de l'activité nerveuse supérieure..

Syndrome de Levy

La démence à corps de Lewy est un cas particulier de parkinsonisme qui se développe souvent en association avec la maladie d'Alzheimer, mais affecte à la fois le cortex et le sous-cortex du cerveau. Dans les neurones se forment des inclusions nucléaires étrangères qui perturbent le fonctionnement normal des cellules nerveuses et la transmission des impulsions. Si dans la maladie de Parkinson «pure», les symptômes moteurs prédominent, alors dans le syndrome de Lewy, on observe principalement des troubles cognitifs dont la nature dépend de la localisation des changements atrophiques. Si les petits corps sont localisés dans les neurones de la zone frontale, une destruction de la personnalité se produit et des anomalies du comportement sont observées. Avec une lésion prédominante de la région pariétale, une altération de la mémoire se produit d'abord. Des symptômes tels qu'un regard absent, une immersion complète du patient à l'intérieur de lui-même sont caractéristiques. Hallucinations possibles, délires, évanouissements courts et chutes spontanées.

Traitement de la démence

Les médecins sont obligés d'admettre qu'il n'existe aucun moyen fiable capable d'arrêter le développement du processus neurodégénératif, surtout à un âge plus avancé. Plus de chances sont données par la démence vasculaire à des stades non commencés, dans lesquels la normalisation progressive de la circulation sanguine dans les zones touchées du cerveau est capable de restaurer partiellement les fonctions cognitives et mnémotechniques. Les troubles atrophiques de la maladie d'Alzheimer, hélas, sont irréversibles et les médicaments ne peuvent que retarder le développement inévitable de la pathologie.

Dans ce contexte, la prévention précoce des lésions atrophiques du cortex cérébral et du sous-cortex cérébral devient de plus en plus urgente, en particulier dans des conditions de facteurs de risque. Ces facteurs comprennent:

  1. Prédisposition génétique aux pathologies cérébrales (diagnostic de «démence», maladie de Parkinson chez l'un des proches).
  2. Comportement addictif régulier, principalement alcoolisme. Il a été prouvé que l'alcool éthylique, et plus encore son métabolite, l'acétaldéhyde, sont capables de provoquer des changements persistants, à la fois dans les parois des vaisseaux sanguins et dans la structure du parenchyme cérébral. L'usage de drogues peut également contribuer au développement de la démence, mais les toxicomanes vivent rarement pour le voir, mourant de pathologies plus dangereuses et de complications de la dépendance..
  3. Maladies endocriniennes chroniques, en particulier le diabète sucré.
  4. Troubles hormonaux, y compris chez les femmes pendant la ménopause et la postménopause. Selon les statistiques, les femmes souffrent de démence sénile environ deux fois plus souvent que les hommes (bien que de nombreux chercheurs attribuent cela au fait que les femmes, en principe, vivent plus longtemps).
  5. Caractéristiques de la vie à un âge jeune et mature.

Les risques de développer des pathologies cérébrales augmentent chez les personnes éprouvant un stress constant au travail, des troubles dans la vie de famille et des survivants de divorce. La guerre, la faim, les traumatismes et les maladies infectieuses peuvent également contribuer à la dégénérescence cérébrale..

Dans le même temps, il existe des facteurs qui ont un effet positif sur la fonction cérébrale. Il a été statistiquement prouvé que les personnes qui parlent deux langues contractent la maladie d'Alzheimer presque 10 fois moins souvent que celles qui ne parlent que leur langue maternelle. Ambidextra est pratiquement protégé de la démence - les personnes qui opèrent avec la main gauche et la main droite avec un succès égal. L'activité mentale intensive est très utile pour la prévention des troubles de l'activité nerveuse supérieure, de préférence associée à la solution de tâches non standard qui nécessitent à la fois une pensée logique et des organes sensoriels et un petit bateau à moteur. L'exemple le plus simple est l'exercice de texte coloré.

Exercice de texte multicolore

La tâche est de lire les mots dans un carré pour vous-même et en même temps à haute voix de nommer la couleur avec laquelle le mot est écrit. C'est incroyablement difficile au début, car différentes parties du cortex cérébral sont responsables de la perception du texte et de la couleur. Mais au fil du temps, une connexion synaptique s'établira entre ces zones, et l'exercice sera réalisé de plus en plus avec succès..

Les neurologues et les psychiatres vous recommandent également fortement d'utiliser votre main non dominante aussi souvent que possible - essayez d'écrire avec, brossez-vous les dents, insérez la clé dans le trou de la serrure, etc. Ainsi, les connexions synaptiques entre les hémisphères du cerveau seront entraînées..

Beaucoup dépend d'une bonne nutrition, bien qu'il n'y ait pas non plus de vérité ultime. Par exemple, il a été prouvé que le risque de neuropathie diminue avec la consommation du phospholipide phosphatidylsérine, qui joue un rôle extrêmement important et encore mal compris dans les processus métaboliques du cerveau. Mais sa principale source est la viande, principalement le bœuf. Après l'épidémie d'encéphalopathie à prion chez les vaches (maladie de la vache folle), l'utilisation de la viande bovine a été fortement restreinte dans de nombreux pays du monde. Heureusement, la phosphatidylsérine est présente dans les produits laitiers, les haricots et le soja.

Pour qui est ce site?

Si vous avez visité un site Web dédié au traitement et à la prévention de la démence, ce problème ne vous est pas indifférent. Il publie des documents destinés à la fois aux patients présentant un stade précoce de troubles dégénératifs à activité nerveuse supérieure et aux parents de personnes âgées atteintes de démence, dont les soins sont devenus un triste devoir depuis de nombreuses années..

L'Organisation mondiale de la santé accorde une attention particulière à l'aide aux patients et à leurs familles, en particulier dans les pays à faible revenu, où il n'y a pas d'hôpitaux et de pensions pour les patients atteints de démence et où les médicaments modernes ne sont pas disponibles. Il existe un programme ISupport spécial conçu pour aider les personnes handicapées à maintenir leur activité sociale et leurs fonctions cognitives le plus longtemps possible..

Bien qu'il n'y ait pas de médicaments efficaces pour guérir la démence, de nombreux médicaments peuvent soulager considérablement les symptômes, maintenir une qualité de vie décente pour les patients et prolonger l'activité sociale. Sur les pages du site, nous publions des descriptions de médicaments et des instructions pour leur utilisation.

Le problème du vieillissement est l'un des plus difficiles et des plus délicats de la médecine. La souffrance des personnes âgées inspire une véritable sympathie, mais plus l'espérance de vie est longue, plus le problème est aigu. Les scientifiques ont calculé que si soudainement une personne parvenait à découvrir l'élixir de la jeunesse éternelle, alors la civilisation n'aurait pas existé plus de 60 ans et aurait péri au milieu de la surpopulation et des conflits sur les moyens de nourriture. Le changement naturel des générations est un processus nécessaire qui garantit le développement progressif de la société.

L'administration du site a l'intention de publier en permanence des articles d'éminents scientifiques, gérontologues, neurologues, psychiatres sur les questions les plus aiguës et les plus controversées. Vous trouverez des descriptions détaillées des différents types de démence acquise, des symptômes de la démence chez les personnes âgées et chez les personnes jeunes et d'âge moyen.

Le site est ouvert aux discussions et aux commentaires. Si vous avez quelque chose à dire sur l'expérience de la gestion des processus dégénératifs dans le cerveau ou si vous souhaitez poser une question à un spécialiste, faites-le dans les commentaires ou dans un formulaire de rétroaction spécial. Il vous suffit de fournir un nom et une adresse e-mail.

Titre «Démence sénile»

Les changements liés à l'âge se manifestent non seulement à la surface du corps humain, mais également dans l'organe le plus important - le cerveau.

Après avoir franchi la barrière des soixante ans, les personnes âgées commencent à développer des changements organiques dans les organes internes, y compris le cerveau et les vaisseaux sanguins..

Les troubles cognitifs commencent à se manifester progressivement, en raison de l'âge et des maladies existantes, vous pouvez éviter une maladie aussi dangereuse que la démence sénile.

Il couvre un grand nombre de personnes, quel que soit leur statut social et économique. La démence sénile a ses propres caractéristiques, nécessaires pour le patient et ses proches.

Cet article vous dira quel est le nom de la démence sénile, si la démence sénile du cerveau peut agir comme une cause de décès, comment reconnaître la maladie et si elle peut vraiment être guérie.

Le concept de la folie

La démence sénile (c'est le nom scientifique du marasme sénile) se caractérise par une modification des fonctions neuropsychiques importantes du corps.

Les processus irréversibles se produisant dans le cerveau au niveau cellulaire effacent les moments nécessaires de la mémoire, barrent les connexions neuronales.

Pendant longtemps, des processus pathologiques destructeurs conduisent à l'émergence de troubles persistants.

En raison de changements organiques, le tableau clinique présente de nombreuses manifestations qui peuvent être négligées à un stade précoce..

Il est important de se rappeler que la démence sénile diffère de maladies telles que la schizophrénie et le retard mental, leur cause est le développement défectueux de la psyché à un âge précoce..

La démence survient à la suite de la dégradation des fonctions mentales due à des lésions cérébrales..

La démence sénile progresse lentement et des signes clairs apparaissent après plusieurs mois.

Les troubles du système neurologique modifient chaque jour les systèmes conducteurs et nutritionnels des cellules cérébrales.

Les impulsions nerveuses n'atteignent pas leur destination, ce qui entraîne une perte de certaines capacités humaines importantes.

Si la pathologie n'est pas détectée à temps, le pire des cas de maladie survient dans deux à quatre ans..

La démence sénile est incurable, mais avec des soins appropriés et suffisants, la durée et la qualité de vie augmentent considérablement.

Classification des maladies

La démence sénile est généralement divisée en deux types: primaire et secondaire.

Les lésions cérébrales organiques au cours de la forme primaire de la maladie sont divisées en trois causes:

  • neurodégénératif;
  • vasculaire;
  • mixte.

Ils sont basés sur des processus pathologiques se produisant dans le corps lui-même, à savoir dans les vaisseaux et les nerfs..

Cependant, certains experts identifient une autre raison de l'apparition de la démence - les anticorps commencent à attaquer non pas les cellules pathogènes, mais les leurs, dans ce cas le cerveau..

La forme secondaire de la maladie survient en raison de maladies concomitantes entraînant des lésions du système nerveux central.

Les lésions cérébrales fonctionnelles ne représentent que 10% du nombre de causes de démence sénile.

La maladie de Pick fait partie intégrante du tableau clinique de cette forme de maladie - des changements persistants dans les régions frontales et temporales du cerveau.

La deuxième pathologie est la maladie d'Alzheimer - une maladie neurodégénérative avec dépression ou perte de fonctions cognitives.

Causes d'occurrence

Il est impossible de dire sans équivoque ce qui a provoqué le développement de la maladie: de nombreux facteurs ont un effet négatif sur les systèmes nerveux et vasculaire, ce qui conduit à la démence sénile.

La plupart des médecins ont cette opinion: la maladie affecte les personnes qui ont un vieillissement général des systèmes circulatoire et neuropsychologique..

Il est impossible de parler d'un fond héréditaire à cent pour cent, mais cela peut s'avérer être un lien décisif qui fera pencher la balance du côté de la pathologie.

Les facteurs suivants peuvent être à l'origine de la démence sénile:

  • Modifications vasculaires dans le cerveau, c'est-à-dire athérosclérose - formation de plaques dites de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins, entraînant une augmentation de la perméabilité, une détérioration des fonctions nutritionnelles et de l'apport sanguin à l'organe.
  • Nécrose du tissu cérébral due à un accident vasculaire cérébral - hémorragie dans une zone spécifique, qui subit par la suite des changements destructeurs.
  • Maladies infectieuses entraînant des lésions dans des zones du cerveau.
  • Recevoir des traumatismes crâniens, en raison desquels il existe un écart entre les connexions neuronales, qui sont ensuite remplacées par du tissu conjonctif.
  • La tumeur en croissance devient la cause de la compression de certaines zones dans lesquelles il y a des violations au travail ou leur exclusion complète de l'activité.
  • Les causes de la démence sénile peuvent être diverses maladies concomitantes qui provoquent une dépression progressive ou la destruction des systèmes vitaux du corps.

    Diabète sucré, alcoolisme chronique, virus de l'immunodéficience - ont un effet néfaste sur tous les organes, principalement sur les vaisseaux et les nerfs.

    Les raisons du développement de la démence sénile reposent sur l'inhibition des fonctions cérébrales.

    Cela peut être dû à un ou plusieurs facteurs: dans ce dernier cas, ils parlent d'un type mixte.

    Signes, symptômes et caractéristiques du développement de la démence

    La démence sénile au stade initial de développement et sans exposition à des facteurs nocifs se manifeste sous une forme bénigne.

    Les patients deviennent distraits, ils ont souvent des sautes d'humeur déraisonnables, ils se retirent ou, au contraire, recherchent de l'attention.

    En outre, la maladie peut être complètement cachée et les personnes proches ne remarquent pas de changements de comportement importants ou ne font pas référence à la vieillesse.

    Il est possible d'identifier l'apparition de la démence par les signes suivants:

  • La personnalité d'une personne s'affine. Les traits de personnalité qui ont été de type doux ou superficiel pendant une longue période deviennent prononcés.
  • Le sentiment d'autocritique et d'estime de soi disparaît, le patient devient indifférent à lui-même.
  • Les événements récents disparaissent de la mémoire et au fil du temps, des moments d'un passé lointain sont oubliés..
  • Si la cause de la démence est une pathologie vasculaire et un accident vasculaire cérébral, la parole du patient est altérée, les capacités d'écriture sont effacées.
  • Une personne âgée commence à souffrir d'insomnie, et pendant la journée, elle se sent dépassée..
  • De nombreux proches rapportent un comportement enfantin qui progresse s'il n'est pas correctement soigné et traité.

    L'intelligence peut rester jusqu'à la fin des jours, mais le patient souffrira de troubles psycho-émotionnels.

    La démence sénile chez les personnes de 80 ans et plus dans la moitié des cas a des manifestations prononcées qui, à la première occurrence, provoquent la peur chez les proches.

    Dans ce cas, toute l'évolution de la maladie dépend directement de l'assistance fournie..

    Tactiques de traitement et pronostic, combien de temps ils vivent avec ce diagnostic

    Malheureusement, il n'est pas possible de changer radicalement le cours de la pathologie ou de la guérir complètement, mais il existe des moyens d'influencer les manifestations cliniques. Plus de détails sur les méthodes de traitement - ici.

    Il est possible d'améliorer la qualité de vie et ainsi de la prolonger à l'aide de soins décents aux patients, qui doivent être dispensés de haute qualité et conformément aux recommandations des spécialistes.

    Le traitement médicamenteux pour cette pathologie comprend les médicaments suivants:

    1. Les nootropiques aident à préserver la mémoire et la pensée, améliorent les fonctions conatives.
    2. Les antipsychotiques ou les tranquillisants aident à stabiliser les antécédents émotionnels du patient, car souvent les gens souffrent de sautes d'humeur soudaines.
    3. Anticoagulants et antihypertenseurs prescrits pour les pathologies du système vasculaire. Ce choix vise à prévenir les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques..

    Les forces des proches au stade initial devraient viser principalement à maintenir l'indépendance du parent.

    Il doit assumer des responsabilités quotidiennes dont l'accomplissement maintiendra un sentiment d'exhaustivité et ne permettra pas à des fonctions importantes de disparaître..

    Pour maintenir les compétences et garder la journée organisée, les proches doivent créer une routine quotidienne qui aide le patient à se sentir en sécurité et en confiance..

    Surtout pour les hommes, la question de l'estime de soi est importante: il faut parler à un homme pour lui offrir plus d'opportunités et se comporter avec lui comme avec une personne en bonne santé à part entière.

    Comment les proches du patient doivent-ils se comporter pour l'aider le plus possible et lui rendre la vie plus facile, la vidéo dira:

    La probabilité de décès dans la démence sénile du cerveau de la maladie avec des soins appropriés et complets est réduite plusieurs fois.

    Les personnes atteintes de cette pathologie vivent longtemps, mais à condition que toutes les prescriptions du médecin soient remplies.

    L'espérance de vie dépendra de la détection rapide des symptômes et du traitement prescrit, ainsi que de la présence ou de l'absence de maladies concomitantes, qui doivent également être éliminées.

    D'un degré léger de démence au développement d'un marasme sénile, cela peut prendre dix ans.

    La démence sénile est une maladie de plus en plus répandue dans le monde. Les personnes âgées vivant seules courent le risque de ne pas remarquer l'apparition de la maladie, ce qui entraîne des conséquences désastreuses.

    Le développement de la démence ne se produit pas du jour au lendemain, il est toujours précédé de processus pathologiques et de maladies chroniques du corps, qui provoquent des perturbations dans le cerveau.

    Il est impossible de se débarrasser ou de guérir complètement, mais il existe des moyens d'aider à stabiliser la maladie et d'éviter que le processus n'entre dans des étapes difficiles..

    Symptômes et signes de démence sénile à différents stades de la maladie

    Dans la vieillesse, des changements négatifs se produisent dans le corps de chaque personne, y compris ceux affectant le cerveau. Parmi eux se trouve sénile...

    Classification détaillée de la démence sénile et code CIM-10

    La démence sénile est une pathologie neuropsychiatrique causée par des troubles organiques du travail du cerveau et des vaisseaux sanguins. La déficience cognitive dans cette maladie est toujours...

    Démence sénile: combien d'années vivent-ils avec un diagnostic aussi terrible?

    Lorsqu'il y a une personne âgée dans la famille atteinte de démence sénile, il est tout à fait compréhensible que les proches veuillent savoir combien de temps ils vivent avec un tel diagnostic...

    Que faire pour un membre de la famille d'un patient atteint de démence sénile?

    Malheureusement, le vieillissement du corps est inévitable. Certaines maladies des personnes âgées les conduisent à un état où elles sont incapables de vivre...

    Traitement efficace de la démence sénile avec des médicaments

    La démence vasculaire (DM) est un trouble de l'activité mentale caractéristique des personnes âgées, qui se produit dans le contexte de la destruction et des dommages des vaisseaux sanguins du cerveau...

    Démence

    La démence est une diminution persistante de l'activité cognitive humaine, ainsi que la perte de connaissances et de compétences pratiques précédemment acquises. En outre, la maladie est caractérisée par l'incapacité d'acquérir de nouvelles connaissances. La maladie de démence est la folie, exprimée par la dégradation des fonctions mentales, qui se produit en raison de lésions cérébrales. La maladie doit être différenciée de l'oligophrénie - démence infantile congénitale ou acquise, qui est un sous-développement mental.

    Les chiffres de l'OMS font état de 35,6 millions de personnes atteintes de démence. Ce chiffre devrait doubler d'ici 2030 et tripler d'ici 2050.

    Les raisons

    La maladie de démence affecte principalement les personnes âgées. Il peut apparaître non seulement chez les personnes âgées, mais aussi chez les jeunes présentant des blessures, des maladies inflammatoires du cerveau, des accidents vasculaires cérébraux, une exposition à des toxines. Chez les jeunes, la maladie surmonte à la suite d'un comportement addictif, exprimé dans un désir déviant d'échapper à la réalité par un changement artificiel de l'état mental, et dans la vieillesse, elle se manifeste par une démence sénile..

    La démence est à la fois un phénomène indépendant et un symptôme de la maladie de Pick, de la maladie d'Alzheimer et de la maladie de Parkinson. Les changements vasculaires survenant dans le cerveau sont souvent appelés démence. La démence affecte certainement la vie d'une personne, tout en modifiant la façon habituelle du patient et des autres.

    L'étiologie de la démence est très difficile à systématiser, cependant, on distingue les maladies vasculaires, dégénératives, post-traumatiques, séniles et certains autres types de maladies..

    Symptômes de démence

    Avant le début de la maladie, une personne est tout à fait adéquate, sait effectuer des opérations logiques et simples et se sert de manière indépendante. Avec le début du développement de la maladie, ces fonctions sont complètement ou partiellement perdues..

    La démence précoce est marquée par une mauvaise humeur, une querelle, un rétrécissement des intérêts et des perspectives. Les patients sont caractérisés par l'apathie, la léthargie, le pointilleux, le manque d'initiative, le manque d'autocritique, l'agressivité, la colère, l'impulsivité, l'irritabilité.

    Les symptômes de la maladie sont multiformes et ce ne sont pas seulement des conditions dépressives, mais aussi des violations de la logique, de la parole et de la mémoire. Ces changements se reflètent dans les activités professionnelles de la personne atteinte de démence. Ils quittent souvent leur emploi, ont besoin d'une infirmière et de l'aide de parents. Avec la maladie, les fonctions cognitives sont totalement affectées. Parfois, la perte de mémoire à court terme est le seul symptôme. Les symptômes existent à intervalles. Ils sont divisés en début, intermédiaire, tardif.

    Les changements de comportement et de personnalité se développent tôt ou tard. Des syndromes de déficience focale ou syndromes moteurs apparaissent à différents stades de la maladie, tout dépend du type de démence. Souvent, les premiers symptômes surviennent dans la démence vasculaire et beaucoup plus tard dans la maladie d'Alzheimer. Hallucinations, états maniaques, psychose, paranoïa apparaissent chez 10% des patients. La fréquence des crises apparaît à tous les stades de la maladie.

    Signes de démence

    Les premiers signes du stade manifeste sont des troubles de la mémoire progressifs, ainsi que les réactions de l'individu aux déficits cognitifs sous forme d'irritabilité, de dépression, d'impulsivité.

    Le comportement du patient est empreint de régressivité: charges fréquentes «sur la route», négligence, stéréotypie, rigidité (rigidité, fermeté). À l'avenir, les troubles de la mémoire cessent généralement d'être reconnus. L'amnésie s'étend à toutes les activités de routine et les patients arrêtent de se raser, de se laver, de s'habiller. La mémoire professionnelle est altérée en dernier..

    Les patients peuvent se plaindre de maux de tête, de nausées et d'étourdissements. Une conversation avec un patient révèle des perturbations notables de l'attention, une fixation instable du regard et des mouvements stéréotypés. Parfois, la maladie de la démence se manifeste par une désorientation amnésique. Les patients quittent leur domicile et ne peuvent pas le trouver, oublient leur prénom, nom, année de naissance, sont incapables de prévoir les conséquences de leurs actes. La désorientation est remplacée par la préservation de la mémoire. Une évolution aiguë paroxystique ou manifeste indique la présence d'un composant vasculaire (démence vasculaire).

    La deuxième étape comprend des troubles amnésiques en combinaison avec l'ajout de conditions telles que l'acalculie, l'apraxie, l'agraphie, l'alexie, l'aphasie. Les patients confondent les côtés gauche et droit, incapables de nommer les parties du corps. L'autoagnosie apparaît, ils ne se reconnaissent pas dans le miroir. L'écriture est en train de changer, ainsi que la nature de la peinture. Des épisodes de psychose à court terme et des crises d'épilepsie apparaissent rarement. Augmentation de la rigidité musculaire, de la raideur, des manifestations parkinsoniennes.

    La troisième étape est le Maranth. Le tonus musculaire est souvent augmenté. Les patients sont dans un état de coma végétatif.

    Étapes

    Il existe trois étapes de la démence: légère, modérée et sévère. Le stade léger est caractérisé par des violations significatives de la sphère intellectuelle, cependant, l'attitude critique du patient envers son propre état demeure. Le patient peut vivre de manière autonome et effectuer des activités ménagères.

    Le stade modéré est marqué par la présence de déficiences intellectuelles grossières et une diminution de la perception critique de la maladie. Les patients ont des difficultés à utiliser les appareils ménagers (lave-linge, cuisinière, télévision), ainsi que les serrures de porte, le téléphone, les loquets.

    La démence sévère est caractérisée par une dégradation complète de la personnalité. Les patients sont incapables d'observer les règles d'hygiène, de se nourrir de manière autonome. La démence sévère chez une personne âgée nécessite un suivi toutes les heures.

    Démence dans la maladie d'Alzheimer

    La maladie d'Alzheimer touche la moitié des personnes atteintes de démence. Chez les femmes, la maladie est deux fois plus fréquente. Les statistiques ont des données selon lesquelles 5% des patients qui ont atteint l'âge de 65 ans sont sensibles à la maladie, il existe des données sur des cas de survenue à partir de 28 ans, mais souvent la démence dans la maladie d'Alzheimer se manifeste à partir de 50 ans. La maladie est marquée par une progression: une augmentation des symptômes négatifs et positifs. Durée de la maladie de 2 à 10 ans.

    La démence précoce de la maladie d'Alzheimer comprend des lésions des noyaux temporal, pariétal et hypothalamique. Les premiers stades sont caractérisés par une sorte de changement des expressions faciales, appelé «stupéfaction d'Alzheimer»..

    Oligophrénie et démence

    L'oligophrénie est un sous-développement persistant de formes complexes d'activité mentale qui surviennent aux premiers stades du développement de la personnalité en raison de lésions du système nerveux central. La maladie est diagnostiquée entre 1,5 et 2 ans. Et dans la démence, il y a un défaut intellectuel acquis après la naissance. Il est diagnostiqué entre 60 et 65 ans. C'est là que ces maladies diffèrent..

    L'oligophrénie comprend un groupe de troubles intellectuels persistants causés par un sous-développement intra-utérin du cerveau, ainsi qu'une violation de la formation d'une ontogenèse postnatale précoce. Ainsi, l'oligophrénie est une manifestation d'une dysontogénie précoce du cerveau avec sous-développement des lobes frontaux du cerveau..

    Les principaux signes sont les premières périodes de lésion du système nerveux central, ainsi que la prédominance de l'insuffisance intellectuelle totale des formes abstraites de la pensée. Un défaut intellectuel se produit en combinaison avec des troubles de la parole, de la motricité, de la perception, de la mémoire, de la sphère émotionnelle, de l'attention et des formes arbitraires de comportement. Le sous-développement de l'activité cognitive se note dans l'insuffisance du développement de la pensée logique, ainsi que dans la violation de l'inertie de la généralisation, la mobilité des processus mentaux, la comparaison des phénomènes et des objets de la réalité environnante selon des caractéristiques essentielles; dans l'impossibilité de comprendre le sens figuré des métaphores et des proverbes.

    Diagnostique

    Le diagnostic est établi par la présence d'une perte de mémoire, le contrôle des impulsions, des émotions, la diminution d'autres fonctions cognitives, ainsi que la confirmation de l'atrophie à l'EEG, au scanner ou à un examen neurologique.

    Le diagnostic de la maladie est effectué avec clarté de conscience, en l'absence de confusion, ainsi qu'en l'absence de confusion et de délire. Le critère CIM-10 permet de diagnostiquer quand l'inadaptation sociale persiste jusqu'à six mois et inclut les troubles de l'attention, de la pensée, de la mémoire.

    Le diagnostic de la démence comprend les troubles intellectuels et mnésiques ainsi que les troubles des compétences qui se manifestent dans la vie quotidienne et au travail. Le tableau clinique distingue diverses formes de démence: démence partielle (dysmnestique), démence totale (diffuse), modifications partielles (lacunaires). Par nature, on distingue les types de démence suivants: pseudo-organique, organique, post-apoplectique, post-traumatique, etc..

    La démence peut être une manifestation de nombreuses maladies: maladies de Pick et d'Alzheimer, pathologie cérébrovasculaire, intoxication chronique exogène et endogène. La maladie peut également être la conséquence d'une maladie cérébrovasculaire ou d'une intoxication générale, de lésions cérébrales dégénératives ou traumatiques.

    Traitement

    Le traitement de la démence comprend l'utilisation limitée d'antipsychotiques et de tranquillisants en raison du développement d'une intoxication. Leur utilisation est efficace pendant la période de psychose aiguë et uniquement à des doses minimales..

    Le déficit cognitif est éliminé par les nootropiques, les inhibiteurs de la cholinestérase, la thérapie par mégavitamines (vitamines B5, B2, B12, E). La tacrine, la rivastigmine, le donépézil, la physostigmine, la galantamine sont les médicaments testés parmi les inhibiteurs de la cholinestérase. Parmi les médicaments antiparkinsoniens, Yumex est le plus efficace. Un traitement périodique avec de faibles doses de Cavinton (Sermion) et d'angiovasine affecte les maladies vasculaires. Les moyens qui affectent les processus de mémoire à long terme et à court terme comprennent la somatotropine, l'ocytocine, la préphysone.

    Les médicaments contre la démence Risperidone (Risperdal) et Tsuprex (Olanzapine) peuvent aider les patients à faire face aux troubles du comportement et à la psychose.

    La démence chez les personnes âgées n'est traitée que par un spécialiste qui prescrit des médicaments. L'automédication est inacceptable. Si le patient ne travaille plus, il est important pour lui de communiquer plus souvent avec ses proches, et bien sûr d'être occupé avec ce qu'il aime. Cela aidera à reporter les phénomènes progressifs. Lorsque des troubles mentaux surviennent, des antidépresseurs sont pris. L'élimination des problèmes d'élocution, de mémoire et de processus de pensée est réalisée avec des médicaments tels que Arisept, Akatinol, Reminil, Exenol, Neuromidin.

    Les soins de la démence comprennent des soins palliatifs de haute qualité axés sur la personnalité ainsi que des soins médicaux spécialisés. Les soins palliatifs visent à améliorer la qualité de vie des patients et à soulager les symptômes de la maladie.

    L'invalidité dans la démence modérée et sévère est donnée sans spécifier la période de réévaluation. 1 groupe de handicap est enregistré pour le patient.

    Comment se comporter avec un proche atteint de démence? Tout d'abord, soyez positif en ce qui concerne la communication avec un parent malade. Parlez uniquement d'un ton poli et agréable, mais en même temps clairement et en toute confiance. Lors du démarrage d'une conversation, attirez l'attention du patient par son nom. Articulez toujours clairement votre point de vue, exprimez-le clairement avec des mots simples. Parlez toujours lentement, sur un ton encourageant. Posez clairement des questions simples qui nécessitent des réponses sans ambiguïté: oui, non. Pour les questions difficiles, donnez un indice. Soyez patient avec le patient, donnez-lui l'occasion de réfléchir. Répétez la question au besoin. Essayez d'aider un proche à se souvenir d'une date, d'une heure et des noms spécifiques de ses proches. Il est très difficile d'être compréhensif. Ne réagissez pas aux reproches, aux reproches. Félicitez le patient, veillez à la cohérence de sa routine quotidienne. Décomposez le didacticiel pour chaque action étape par étape. Souvenez-vous du bon vieux temps avec le malade. C'est apaisant. La nutrition, le régime alimentaire, les mouvements réguliers sont importants..

    L'assistance psychologique pour la démence est dans la plupart des cas un complément obligatoire au traitement principal et doit être fournie à la fois au patient lui-même et à ses proches..

    La prévention

    La prévention de la démence chez les jeunes et les âges moyens comprend la reconstitution de la carence en vitamines B, ainsi qu'en acide folique, en augmentant l'activité intellectuelle et physique.

    La prévention de la démence pour soulager des manifestations telles que l'irritabilité, l'impulsivité, la dépression est réalisée grâce à la thérapie par la mer. L'état du système nerveux est amélioré grâce au brome contenu dans l'air marin. L'air marin se détend, élimine les agitations, l'irritabilité La prévention est souhaitable à partir de l'âge mûr. Comme le montre la pratique, le pourcentage de patients est élevé parmi ceux qui n'ont pas mené une vie active et mobile..

    Pronostic de la démence

    Les patients atteints de démence sont mal formés, il est difficile de les intéresser à de nouveaux afin de compenser les compétences perdues. Il est important de comprendre pendant le traitement qu'il s'agit d'une maladie irréversible, c'est-à-dire incurable. La question est donc celle de l'adaptation du patient à la vie, ainsi que des soins de qualité pour lui. Beaucoup consacrent un certain temps à s'occuper du patient, à rechercher des aidants naturels, à quitter leur emploi.

    La démence n'est pas une maladie indépendante et est souvent un phénomène de la maladie sous-jacente. Les patients peuvent perdre la connaissance d'eux-mêmes, s'oublier, devenir juste une coquille sans contenu, cesser d'exercer une hygiène de base et perdre la capacité de manger consciemment. La maladie peut ne pas progresser si elle est causée par une lésion cérébrale traumatique. Les personnes atteintes de démence alcoolique guérissent parfois après avoir arrêté de boire.

    Auteur: Psychoneurologue N.N. Hartman.

    Docteur du Centre Médical et Psychologique PsychoMed

    Les informations fournies dans cet article sont destinées à des fins d'information uniquement et ne peuvent remplacer les conseils professionnels et l'assistance médicale qualifiée. Consultez toujours votre médecin si vous soupçonnez une démence!